Adénome de la prostate chez les hommes: symptômes et traitement

Prévention

Aujourd'hui, l'adénome de la prostate s'appelle l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP abrégée).

Ce terme est nouveau, les patients n'y sont pas encore habitués, mais les causes de l'adénome de la prostate, la manifestation de la maladie à différents stades et les procédures de traitement restent les mêmes.

La maladie ressemble à un ou plusieurs petits nodules, augmentant progressivement. Contrairement au cancer, cette croissance est bénigne.

Cette maladie est une maladie urologique courante chez les hommes de plus de 50 ans.

Provoquer le développement d'une maladie telle que l'adénome de la prostate peut être dû à différentes raisons, des facteurs provoquants spécifiques n'ont pas été identifiés. La maladie est détectée chez les hommes à l'âge adulte, ce qui est associé à des modifications du système endocrinien liées à l'âge.

Il n'y a pas de preuves scientifiques confirmant que l'adénome de la prostate survient avec l'abus d'alcool et le tabagisme, dans le contexte de la prostatite chronique et des maladies vénériennes.

Le médecin traitant peut dire à un représentant du sexe fort qui se soucie de sa santé ce qu'est un adénome de la prostate chez l'homme, quelles mesures préventives doivent être prises pour minimiser le risque de développement d'une tumeur.

Signes d'adénome de la prostate

Les symptômes cliniques de l'adénome de la prostate chez chaque homme se manifestent individuellement. Ils dépendent également du stade où se situe l'adénome de la prostate, de sa vitesse de progression, de l'âge du patient, de son statut social, de son activité, etc.

Récemment, les médecins ont estimé que les signes d’adénome de la prostate sont typiques, ce qui leur permet d’être divisés en trois stades de l’évolution de la maladie (subclinique, compensée et décompensée).

Les premiers signes d’un adénome de la prostate sont un flux d’urine lent, une envie accrue d’uriner, qui ne se terminent pas toujours par une vidange de la vessie.

Au fur et à mesure que la tumeur grossit, le patient ne souhaite plus savoir quelles sont les causes de l'adénome de la prostate, il s'inquiète davantage de la façon de se débarrasser des symptômes inquiétants. La miction devient difficile, vous devez forcer, uriner, connecter les muscles abdominaux.

Si aucun traitement efficace n'est pris à ce stade, le symptôme prédominant est un problème de miction. Le volume de liquide libéré sera réduit à 50 ml, le jet est intermittent ou se transforme en gouttes. Certains hommes ne soupçonnent pas qu'il s'agit de la prostate. Ils réduisent les problèmes en fonction de leur âge et ne consultent pas leur médecin.

Au fil du temps, les signes d'adénome de la prostate chez les hommes sont si graves que le patient est contraint de demander l'aide d'urgence d'un médecin.

Symptômes irritants de l'adénome de la prostate

Ce groupe de symptômes comprend des symptômes irritants (miction vide, incontinence). La présence de symptômes désagréables est déterminée par le degré de désordre de l'appareil neuromusculaire de la vessie.

Si auparavant le corps masculin n'avait pas besoin d'être soulevé la nuit, il faut maintenant se lever plusieurs fois. De tels symptômes d'adénome de la prostate peuvent être tolérés, ils réduisent considérablement la qualité de vie. Si vous choisissez les bons moyens et les bonnes procédures dans le traitement de l'adénome de la prostate, le malaise peut être réduit.

Symptômes d'adénome obstructif

Inconfort dû à un adénome de la prostate: difficulté à uriner, le jet semble lent et interrompu. Pour pouvoir uriner, le patient doit se redresser, mais l'inflammation se fait sentir ensuite comme si elle avait la vessie pleine.

Si un adénome de la prostate survient à l’origine de processus inflammatoires, les symptômes dépendront de maladies chroniques (prostatite chronique, gonflement du tissu prostatique).

Tous les processus pathologiques de la vessie et de la prostate forment le tableau clinique de l'adénome. Lorsqu'une inflammation chronique est observée sous une forme bénigne, il n'est pas toujours nécessaire de retirer la glande hyperplasique, elle n'apportera pas les résultats souhaités.

Comment l'adénome de la prostate est détecté

Pour déterminer l’apparence de problèmes de santé chez les hommes, vous devez surveiller votre santé et subir un examen préventif. Des médecins de différents pays tentent de formuler les principes selon lesquels le diagnostic de l'adénome de la prostate est effectué, déterminent la taille et la nature de la tumeur.

Le processus d'examen physique est un examen numérique de l'entrée de l'intestin. Le médecin peut sentir la tumeur, déterminer sa taille, la symétrie des lobes, la nature de la surface, la douleur.

Après ces manipulations, le médecin peut suggérer un diagnostic. Si une étude est complètement nouvelle pour quelqu'un, vous ne devriez pas avoir peur de consulter un médecin - les procédures sont effectuées avec précaution, de manière sûre et sans danger. Un examen rectal permet au médecin de supposer qu’il a devant lui un adénome de la prostate ou une tumeur maligne.

L'examen externe et la palpation de l'abdomen ne sont pas moins importants: pendant l'intervention, le médecin peut taper ou palper pour révéler une rétention urinaire chronique.

Les patients suspectés d'avoir une tumeur bénigne doivent subir un examen rénal. Pour ce faire, vous devez passer une analyse d'urine, du sang pour la créatinine et de l'urée, si possible une échographie du rein serait souhaitable. Ensuite, vous pouvez identifier l'inflammation, l'insuffisance des reins.

Pour établir pourquoi les symptômes spécifiques de l'adénome de la prostate surviennent chez l'homme, il est nécessaire de subir une échographie de la prostate, une débitmétrie urinaire, une cytoscopie et une urographie intraveineuse. Ces procédures vous permettent d'évaluer de manière exhaustive l'état de la prostate, d'identifier la tumeur et d'établir sa taille exacte.

Complications pour adénome de la prostate

Les complications susceptibles de provoquer une tumeur sont les suivantes: identification du sang dans les urines (hématurie), rétention urinaire, inflammation au fond de l'échec de l'urodynamique des voies urinaires. Si la maladie n'est traitée d'aucune façon, les symptômes s'intensifieront.

La rétention urinaire se produit quel que soit le stade de la maladie et la taille de la tumeur. Le plus souvent, le symptôme est associé à un abus d'alcool, à un dysfonctionnement de l'intestin, à une surchauffe ou à une hypothermie.

Identifiant les signes de l'adénome de la prostate, les symptômes de complications inflammatoires peuvent être retrouvés le plus souvent. Ils peuvent se manifester de la manière la plus aiguë ou compliquer le cours de l'adénome.

Dans le contexte des adénomes, la cystite et la pyélonéphrite peuvent se transformer en phase chronique conduisant à une insuffisance rénale. Après avoir déterminé l’adénome de la prostate chez un patient, il est nécessaire de commencer le traitement afin que la maladie ne provoque pas d’urétrite, de vésiculite, de prostatite.

Si un patient a un adénome de la prostate, les symptômes et le traitement relèvent de la compétence du médecin, l'auto-traitement est inacceptable. Étant donné que les symptômes ressemblent aux signes d'autres maladies, un spécialiste expérimenté devrait différencier la maladie.

Traitement de l'adénome de la prostate

Le traitement standard de l'adénome de la prostate chez l'homme peut être effectué de manière médicale, opératoire et mini-invasive. La technique principale est la chirurgie, qui est attribuée à tous les patients présentant une obstruction de la vessie.

Le succès du traitement chirurgical ou conservateur de l'adénome de la prostate dépend de la présence de complications, du stade de la maladie. Même les méthodes modernes de traitement de l'adénome de la prostate peuvent être impuissantes si le patient néglige ses visites chez le médecin.

Les patients n'ignorent pas toujours le médecin. Si les symptômes d'un adénome de la prostate chez l'homme sont cachés dans une telle maladie, il est tout simplement impossible de commencer le traitement à temps.

Pendant le traitement, le médecin normalise le flux d'urine à l'aide d'une cystostomie, ce qui permet d'améliorer le fonctionnement des reins et de normaliser l'état du patient.

Les indications absolues pour la chirurgie seront:

  • incapacité à vider la vessie;
  • hématurie massive;
  • insuffisance rénale;
  • pierres vésicales;
  • infections des voies urinaires.

Une fois l'adénome de la prostate déterminé chez l'homme, un traitement par chirurgie radicale est prescrit après un examen approfondi. Certains patients ne réalisent pas tout à fait que l'adénome de la prostate est ce qu'il est et ils essaient de retarder l'opération, préférant éliminer les manifestations de l'adénome de la prostate par un aimant et une autre kinésithérapie.

Seul un médecin peut déterminer la faisabilité d’une tactique d’attente et d’un traitement par d’autres méthodes. En négligeant les recommandations d'un spécialiste, les patients se retrouvent avec une rétention urinaire aiguë ou chronique.

Avec ce développement, les hommes cherchent comment se débarrasser de l'adénome de la prostate de quelque manière que ce soit, y compris la chirurgie.

Si un homme de l’hôpital d’urgence traite la rétention urinaire aiguë due à un adénome de la prostate, le médecin de garde n’a aucune question sur la façon de guérir un adénome de la prostate puisqu’une opération est indiquée dans cette situation.

Si le patient ne présente aucune contre-indication à l’adénomectomie ou au TUR, il sera bientôt référé pour une intervention chirurgicale. Si le traitement ultérieur de l'adénome de la prostate implique l'insertion d'un cathéter dans la vessie, il est déconseillé de le tenir pendant plus de 2 jours pour éviter l'infection des organes urinaires.

Si le patient a des contre-indications à la chirurgie, d'autres méthodes de traitement de l'adénome de la prostate sont choisies. Si le patient a des problèmes cardiovasculaires, une insuffisance rénale, une infection des voies urinaires, le traitement de l'adénome de la prostate en une séance est effectué avec une cystosomie, après avoir effectué une préparation préopératoire.

Avant de traiter un adénome de la prostate, le médecin prévoit la préparation de toute intervention, ainsi que la rééducation postopératoire. En particulier, le traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate est effectué au bureau des procédures physiques sur un aimant, de l'électrophorèse et d'autres équipements.

Malgré le fait qu'il existe différentes méthodes de traitement de l'adénome de la prostate, la chirurgie reste la meilleure option en cas de complications. Selon les statistiques, les médecins font confiance à des interventions plus radicales pour choisir comment traiter l'adénome de la prostate chez l'homme.

Cependant, selon l'évaluation des résultats à long terme, il s'avère que 25% des patients n'étaient pas satisfaits du traitement, certains des symptômes n'ayant pas disparu. En général, on observe une réduction marquée des symptômes chez les patients atteints d’une maladie grave.

Mais est-il possible de guérir un adénome de la prostate afin de l'oublier? Il est possible qu'un traitement conservateur soit effectué lorsqu'il n'existe aucune indication absolue pour une intervention chirurgicale. C'est, dans les premiers stades. Des médicaments bien choisis peuvent résoudre les problèmes.

Médicament d'adénome de prostate

Le traitement médicamenteux est symptomatique, le plus souvent prescrit les médicaments suivants:

  • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase;
  • extrait de plante (prostamol uno, etc.);
  • les alpha-bloquants adrénergiques (omnik okas, omnic);
  • immunostimulants (reoferon, pyrogenal);
  • antibiotiques (gentamicine, céphalosporines);
  • probiotiques (Linex, Bifidumbacterin);
  • médicaments améliorant la circulation sanguine (trental).

Il y a des situations où les médecins adoptent une tactique d'attentisme, prescrivant un examen annuel au patient, sans toutefois interférer avec l'évolution de la maladie. Cela fait référence à une petite hyperplasie bénigne asymptomatique.

Adénome de la prostate (adénome de la prostate): causes, symptômes et traitement chez l'homme

L'adénome de la prostate (adénome abrégé de la prostate) est maintenant plus souvent appelé «hyperplasie bénigne de la prostate» («HBP»).

Le stade initial de la maladie est l'apparition d'un petit nodule ou d'un groupe de nodules sur la glande. À mesure que la maladie progresse, leur taille et leur quantité augmentent rapidement. Contrairement au cancer, l'adénome ne se métastase pas vers d'autres organes, c'est-à-dire une tumeur bénigne. Cette maladie urologique est le plus souvent diagnostiquée chez les hommes âgés de plus de 50 ans.

Les causes

Les causes de l'adénome de la prostate chez les hommes n'ont pas encore été élucidées. La seule chose qui a été prouvée et sans aucun doute est le lien direct entre l’âge et la présence de la maladie. À mesure que les hommes vieillissent, la production de testostérone, qui est la principale hormone masculine, est perturbée et l’estradiol estradiol (une hormone pouvant stimuler une augmentation du taux et de l’intensité de la reproduction des cellules de la prostate) commence à être produit en grande quantité. Ainsi, plus l'âge critique est proche de 50 ans, plus la probabilité de diagnostiquer un adénome de la prostate chez l'homme est élevée.

Prouvé que les facteurs suivants provoquent l'apparition de la maladie; leur présence augmente parfois le risque de maladie:

  • l'immobilité, le style de vie sédentaire et l'excès de poids - ces circonstances contribuent à l'accumulation d'un excès de tissu adipeux - dans lesquelles les œstrogènes sont produits, perturbant l'équilibre de la testostérone et de l'œstrogène dans le corps de l'homme;
  • mauvaise hérédité - si parmi les parents les plus proches se trouvaient des patients atteints d'un adénome de la prostate diagnostiqué, le risque de la maladie augmente;
  • l'inclusion fréquente dans le régime de la malbouffe, l'abus de la malbouffe et des plats préparés, le contenu dans le régime de grandes quantités d'aliments avec des épices, des aliments frits et gras

Symptômes de l'adénome de la prostate

Chez l'homme, les symptômes de la maladie sont variés. Leur développement et leur manifestation dépendent de l'évolution de la maladie, de l'âge et du statut social du patient, ainsi que de son état mental et somatique.

Le premier signe caractéristique de la maladie est considéré comme le retard dans le stade initial de la miction et la manifestation de fausses envies. En plus de ces symptômes, il y a habituellement un jet d'urine intermittent.

Au fil du temps, les symptômes d'anxiété commencent à s'aggraver: le patient se plaint de problèmes d'adaptation. Pour la miction, il est nécessaire de fatiguer les muscles du péritoine. L'urine résiduelle est observée dans la cavité de la vessie - c'est sa quantité qui n'a pas fonctionné à cause d'une diminution du tonus de la membrane musculaire de la vessie (détrusor). Il consiste en des couches imbriquées les unes dans les autres, formant un seul muscle. La contraction normale de ce tissu est un indicateur important de la santé des hommes.

S'il n'est pas traité à ce stade de la maladie, ce symptôme devient prédominant. Ce processus est caractérisé par une diminution de la quantité d'urine émise de normale à extrêmement rare, le flux d'urine est parfois réduit à un écoulement goutte à goutte. Dans certains cas, la tension du détrusor chute tellement que le volume de liquide dans la vessie devient critique - plus d’un litre.

Le traitement est souvent compliqué par le fait que de nombreux patients considèrent les symptômes énumérés de l'adénome de la prostate comme normaux pour leur âge et ne se précipitent pas pour consulter un spécialiste. Mais sur le fond des problèmes ultérieurs dus à la dysfonction sexuelle, les hommes vont toujours à un rendez-vous avec un urologue.

Syndromes obstructifs et irritatifs de l'hyperplasie bénigne de la prostate

  • 1 Irritant:

Ces signes sont également appelés symptômes d'irritation. Ceux-ci incluent des mictions fréquentes ou une envie vide, une incontinence urinaire. Le patient est souvent obligé d'aller aux toilettes la nuit - 2 ou 3 fois pour se lever en cas de besoin. Ces symptômes dépendent de la gravité du trouble musculaire de la vessie.

Maintenant, la science est certaine que, du fait de la restructuration hormonale du corps liée à l'âge, le manque d'oxygène des muscles des organes pelviens progresse fortement. Cette condition s'appelle instabilité de la vessie.

Les symptômes irritatifs énumérés compliquent la qualité de vie d'un homme. Un diagnostic approprié et un traitement rapide et de qualité sont les moins dangereux.

La difficulté est que le patient peut observer simultanément les symptômes irritatifs et obstructifs de la maladie. Le tableau clinique classique est caractérisé par la présence des deux groupes de signes.

  • 2. obstructive:

Lorsque des symptômes d'adénome de la prostate apparaissent chez l'homme, la présence d'un processus inflammatoire chronique dans la prostate a une grande influence sur la formation du tableau clinique de la maladie. Lorsque des œdèmes tissulaires de la prostate, on observe souvent une détérioration de la fonction érectile du pénis. La prostatite chronique se manifeste souvent par des troubles urinaires. La présence de ce syndrome augmente le nombre de complications postopératoires chez les patients présentant différents stades de développement de la maladie.

La possibilité d'établir un diagnostic précis est souvent compliquée par le fait que le tableau clinique est formé, y compris les processus pathologiques dans le corps qui ne sont pas associés à l'HBP. Il s'ensuit que tous les patients n'ont pas besoin d'une intervention chirurgicale, compte tenu du fait que chez les patients présentant des symptômes modérément obstructifs après la chirurgie, l'amélioration de l'état ne se produit généralement pas.

Étapes de la maladie

Le développement de l'adénome de la prostate est divisé en trois étapes:

  • Le stade compensé se manifeste généralement par une légère augmentation de l'organe. Les changements ont des conséquences mineures: les limites de la prostate sont clairement délimitées, la palpation ne provoque pas de sensations douloureuses. La densité du corps est maintenue sous une forme normale. Le sillon moyen avec palpation est détecté. Le patient ne montre pas de rétention d'urine résiduelle.
  • Stage sous-compensé. Elle se caractérise par une forte hypertrophie de la prostate, jusqu'au niveau où elle commence à avoir une forte influence sur la fonction de la vessie. Les symptômes sont les suivants: vidange partielle et incomplète de la vessie, parois de la vessie gonflées et devenant beaucoup plus épaisses que les parois de l’organe dans un état normal, avec un débordement de la vessie souvent une miction partielle qui ne se prête pas au contrôle.

Souvent, l'urine devient opaque, une turbidité apparaît et parfois des sédiments. Dans certains cas, l'urine contient une suspension de sang.

  • Stade décompensé. C'est le degré extrême de développement de la prostatite. Les patients ont une quantité critique d'urine résiduelle, la miction est extrêmement difficile et se produit goutte à goutte, les muscles de la vessie sont extrêmement faibles en raison de son état constamment accru. Ce stade est souvent compliqué par le manque d'hémoglobine dans le sang - l'anémie. Il y a une odeur caractéristique d'urine dans l'haleine du patient.

Diagnostics

Après avoir écouté les plaintes du patient, le médecin procède à la collecte de l'anamnèse et à l'étude de la santé du corps. La première méthode utilisée dans la préparation du tableau clinique est la palpation et l'inspection visuelle.

Pour faire un diagnostic précis, un spécialiste utilise des ultrasons. Cela peut être transrectal - pour établir le problème exact de la prostate ou inclure un examen externe de la vessie - pour déterminer le stade de développement de la maladie, vous devez connaître la quantité d'urine résiduelle.

Le patient doit passer plusieurs tests:

  • Tout d'abord, ils effectuent une analyse générale de l'urine et du sang. Il donne des informations sur la présence de processus inflammatoires chroniques dans le corps et clarifie l'image de la santé générale du patient.
  • Le niveau de PSA dans le corps (antigène spécifique) - le niveau de son contenu dans le corps montre clairement la présence ou l'absence de cellules malignes dans le néoplasme;
  • au niveau de créatinine. Cette analyse est un indicateur qualitatif de l’état des conduits urinaires supérieurs;
  • La méthode de débitmètre urinaire est un moyen qualitatif de déterminer les problèmes de miction et leurs causes.

Traitement de l'adénome de la prostate chez l'homme

Selon les résultats de la recherche, le traitement de l'adénome de la prostate peut être du type suivant:

  • des médicaments;
  • peu invasif (un autre nom commun est HIFU-thérapie);
  • chirurgical. (des variations sont possibles ici - résection transurétrale de la prostate, intervention au laser ou vaporisation).

Traitement de la toxicomanie

Divers médicaments sont un moyen efficace de contrôler la maladie au début de son développement. Les types de médicaments les plus célèbres utilisés dans le traitement de l'adénome de la prostate sont considérés comme:

  • Alpha-bloquants - leur fonction principale est d’améliorer la décharge de l’urine avec un adénome de la prostate et de soulager les sensations douloureuses lors de la miction;
  • les bloqueurs. Les médicaments de ce type inhibent la production de l'hormone toxique, la dihydrotestostérone, ce qui nuit au processus d'augmentation, ce qui accélère à plusieurs reprises ce processus. Les médicaments, bloquant l'action de cette substance, permettent de la réduire quelque peu. Dans certains cas, ce processus est irréversible et maintenu de manière stable.

Régime alimentaire

En cas d'hyperplasie bénigne de la prostate, le régime alimentaire du patient doit être surveillé de près. De plus, le respect des règles suivantes constitue une bonne prévention de cette maladie et de bien d’autres. Il faut utiliser plus souvent:

  • une variété de fruits frais, de baies et de légumes;
  • aliments contenant des fibres;
  • aliments riches en acides gras insaturés;
  • graines de citrouille crues - ils contiennent de nombreuses substances utiles pour le corps masculin.

Et au contraire, il faut réduire ou refuser complètement:

  • viande rouge et bouillon riche sur l'os;
  • les abats et les viscères;
  • glucides faciles à digérer («rapides»);
  • légumineuses et pois;
  • conserves, plats cuisinés;
  • l'alcool;
  • les sucreries, en particulier le chocolat sous toutes ses formes;
  • assaisonnements épicés et épices.

Le régime alimentaire du patient doit respecter la règle principale: vous devez manger comme toute personne adéquate qui n’est pas indifférente à son état de santé.

La chirurgie

Lorsque l'adénome de la prostate augmente, son volume augmente - dans une mesure plus ou moins grande. L’importance d’un changement dans la taille de l’organe correspond à la détérioration de l’état du patient et, partant, au changement du plan de son traitement.

Les indicateurs d’une échelle universelle de conformité de la taille de la tumeur et de la nécessité d’une opération sont considérés comme:

  • 30 à 55 mm - aucun traitement chirurgical n'est requis. Un traitement conservateur à base de médicaments est possible.
  • 40 à 60 mm de diamètre - un traitement conservateur peut être efficace, mais associé à l'ablation chirurgicale d'une partie de la prostate, éventuellement à l'aide d'une laparoscopie;
  • 60 à 80 mm - à cette échelle, les opérations d'élargissement de la glande sont effectuées dans 100% des cas.

Les indications absolues et impatientes d’une intervention chirurgicale incluent:

  • l'incapacité à soulager le besoin naturel même après le cathétérisme de la valvule urétrale;
  • hématurie extensive récidivante;
  • insuffisance rénale chronique ou aiguë;
  • inflammation chronique des canaux urogénitaux, ou développement aigu d'affections similaires;
  • diverticules des muscles du bassin;
  • pierre dans la vessie ou un (deux) reins.

Traitement complémentaire et alternatif à domicile

Souvent, dans le traitement de l'adénome de la prostate, les méthodes de traitement dites alternatives sont utilisées. Ils sont à la maison ou non conventionnels. Parfois, ces méthodes donnent de bonnes chances.

Parmi les recettes des guérisseurs et des connaisseurs populaires, les plus populaires sont les suivantes:

  • infusion de feuilles de bouleau. 2 cuillères à soupe de feuilles fraîches ou séchées versez 0,5 litre d'eau bouillante, insistez pendant deux heures et prenez une demi-tasse trois fois par jour avant de manger.
  • décoction de racine de bardane. Pour ce faire, 2 cuillerées à soupe de racines cuites à la vapeur dans de l'eau bouillante pendant trois à quatre heures et boire 0,5 tasse de café plusieurs fois par jour.
  • têtes d'oignon. Parfois, pour soulager les symptômes de l'inflammation, il suffit de manger une tête d'oignon frais;
  • graines de citrouille. Il est nécessaire de manger chaque jour les graines purifiées de cette plante.

L’utilisation de ces méthodes ne doit pas être indépendante - elles ne produiront pas le résultat escompté séparément, mais elles peuvent aussi nuire à la qualité du traitement - vous pouvez, pendant l’auto-traitement, ignorer la progression de la maladie et ignorer le stade auquel vous pouvez toujours résoudre le problème sans chirurgie. Cependant, en combinant des moyens alternatifs et traditionnels prescrits par des spécialistes, un bon résultat de traitement est possible.

Prévention

Prévenir l'apparition et le développement de l'adénome de la prostate chez les hommes doit adhérer à un mode de vie sain. Il sera utile de prendre les mesures suivantes:

  • s'engager dans la culture physique. Quelques minutes d'exercice par jour aideront à prévenir la stagnation;
  • s'en tenir au bon régime;
  • surveiller le poids corporel. Le risque d'adénome de la prostate est directement proportionnel à l'augmentation de l'indice de masse corporelle et à l'apparition de dépôts adipeux excessifs;
  • visiter chaque année un urologue pour un examen;
  • ne permettent pas l'hypothermie;
  • essayez de faire vos besoins à la première envie et non de créer des situations dans lesquelles la vessie ou les intestins sont pleins.

Prévisions

La prostate chez les hommes est traitée si le problème est détecté à un stade précoce. Mais dans le cas des cas négligés, lorsque la maladie n'a pas été reconnue depuis longtemps, la qualité de vie se détériore de manière dramatique. Ne perdez pas de vue le côté moral et éthique de la question.

Avec un traitement opportun par un spécialiste, un diagnostic correct et une adhésion stricte au plan de traitement, le pronostic est très favorable.

Mais lors de la détection de la maladie au cours des stades avancés, les experts donnent une perspective positive. Les maladies sont compliquées par des infections chroniques concomitantes du système urogénital, la formation de calculs, de sable et d'autres dépôts dans la vessie et les reins.

N'oubliez pas qu'il y a toujours un risque de transformation d'une tumeur bénigne en une tumeur maligne - le cancer de la prostate. C’est ce risque qui est le facteur fondamental de l’importance d’un diagnostic et d’un traitement rapides de l’hyperplasie bénigne de la prostate.

La prévention et la détection précoce des maladies du système génito-urinaire, y compris l'hyperplasie bénigne de la prostate, jouent un rôle important dans le maintien de la santé des hommes. Il ne faut pas oublier que seule une attention particulière à la santé, au maintien d'un mode de vie sain et, si nécessaire, au strict respect des prescriptions du médecin, augmente considérablement les chances de mener une vie exempte de maladies et de troubles.

Adénome de la prostate

Adénome de la prostate - la prolifération du tissu glandulaire de la prostate, entraînant une perturbation de l'écoulement de l'urine de la vessie. Caractérisé par des mictions fréquentes et difficiles, y compris nocturnes, un affaiblissement du flux d'urine, un écoulement involontaire d'urine, une pression dans la vessie. Par la suite, une rétention urinaire complète, une inflammation et la formation de calculs dans la vessie et les reins peuvent se développer. La rétention urinaire chronique conduit à une intoxication et à une insuffisance rénale.Le diagnostic de l'adénome de la prostate comprend l'échographie de la prostate, l'étude de son secret et, si nécessaire, une biopsie. Le traitement est généralement chirurgical. Le traitement conservateur est efficace à ses débuts.

Adénome de la prostate

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne des glandes paraurétrales, située autour de l'urètre dans sa section prostatique. Le principal symptôme de l'adénome de la prostate est une violation de la miction due à la compression progressive de l'urètre avec un ou plusieurs nodules en croissance. Pour l'hyperplasie bénigne de la prostate se caractérise par une évolution bénigne.

Prévalence de l'adénome de la prostate

Seule une petite partie des patients atteints d'adénome de la prostate demande l'aide médicale, un examen approfondi permet toutefois de détecter les symptômes de la maladie chez un homme sur quatre âgé de 40 à 50 ans et chez la moitié des hommes entre 50 et 60 ans. L'adénome de la prostate est détecté chez 65% des hommes âgés de 60 à 70 ans, 80% des hommes âgés de 70 à 80 ans et plus de 90% des hommes âgés de plus de 80 ans. La gravité des symptômes peut varier considérablement. Des études dans le domaine de l'urologie suggèrent que des problèmes de miction surviennent chez environ 40% des hommes atteints d'adénome de la prostate, mais seulement un patient sur cinq de ce groupe demande l'aide d'un médecin.

Causes de l'adénome de la prostate

Le mécanisme de développement de l'adénome de la prostate n'est pas encore complètement défini. En dépit de l'opinion répandue associant adénome de la prostate à prostatite chronique, aucune donnée ne permet de confirmer le lien entre ces deux maladies. Les chercheurs n'ont révélé aucun lien entre le développement d'un adénome de la prostate et la consommation d'alcool et de tabac, l'orientation sexuelle, l'activité sexuelle et les maladies vénériennes et inflammatoires.

L'incidence de l'adénome de la prostate dépend fortement de l'âge du patient. Les scientifiques pensent que l'adénome de la prostate se développe à la suite de troubles hormonaux chez l'homme lorsque l'andropause (ménopause masculine) se produit. Cette théorie est corroborée par le fait que les hommes qui ont été castrés avant la puberté et, très rarement, après avoir été castrés, ne souffrent jamais d'adénome de la prostate.

Symptômes de l'adénome de la prostate

Il existe deux groupes de symptômes de l'adénome de la prostate: irritatifs et obstructifs. Le premier groupe de symptômes de l'adénome de la prostate comprend une miction accrue, une envie persistante (impérative) d'uriner, une nycturie, une incontinence. Le groupe de symptômes obstructifs caractéristiques de l'adénome de la prostate comprend une difficulté à uriner, une apparition retardée et une augmentation du temps de miction, un sentiment de vidange incomplète, une miction avec un jet lent et intermittent et la nécessité de faire un effort.

On distingue trois stades de l'adénome de la prostate:

  • Adénome de la prostate au stade compensé (stade I)

Modifie la dynamique de l'acte de miction. Il devient plus fréquent, moins intense et moins libre. Il est nécessaire d'uriner 1 à 2 fois par nuit. En règle générale, la nycturie au stade I de l'adénome de la prostate ne préoccupe pas le patient, qui associe des réveils nocturnes persistants au développement d'une insomnie liée à l'âge.

Pendant la journée, la fréquence normale des mictions peut être maintenue. Toutefois, les patients présentant un adénome de la prostate au stade I ont une période d'attente, particulièrement prononcée après une nuit de sommeil. Ensuite, la fréquence des mictions diurnes augmente et le volume d'urine libéré au cours d'une miction unique diminue. Il y a des pulsions impératives. Un courant d'urine, qui formait auparavant une courbe parabolique, se détache lentement et tombe presque à la verticale.

Au stade I de l'adénome de la prostate, une hypertrophie des muscles de la vessie se développe, ce qui permet de préserver l'efficacité de sa vidange. Il n’ya pas ou peu d’urine résiduelle dans la vessie à ce stade. L'état fonctionnel des reins et des voies urinaires supérieures est préservé.

  • Stade sous-compensé de l'adénome de la prostate (stade II)

Au stade II de l'adénome de la prostate, le volume de la vessie augmente et des modifications dystrophiques se développent au niveau des parois. La quantité d'urine résiduelle atteint 100-200 ml et continue d'augmenter. Tout au long de l'acte de miction, le patient est contraint de forcer intensément les muscles abdominaux et le diaphragme, ce qui entraîne une augmentation encore plus importante de la pression intravésicale. L'acte de la miction devient multiphase, intermittent, ondulant.

Le passage de l'urine le long des voies urinaires supérieures est progressivement perturbé. Les structures musculaires perdent leur élasticité, les voies urinaires se dilatent. La fonction rénale est altérée. Les patients s'inquiètent de la soif, de la polyurie et d'autres symptômes d'insuffisance rénale chronique progressive. Lorsque les mécanismes de compensation sont perturbés, la troisième étape commence.

  • Adénome de la prostate au stade décompensé (stade III)

La vessie dans l'adénome de prostate de stade III est distendue, débordant d'urine, facilement déterminée par la palpation et visuellement. Le bord supérieur de la vessie peut atteindre le niveau du nombril et les niveaux supérieurs. La vidange est impossible même avec une tension intense des muscles abdominaux. Le désir de vider la vessie devient continu. Une douleur abdominale grave peut survenir. L'urine est excrétée fréquemment, en gouttes ou en très petites portions. À l'avenir, la douleur et le besoin urgent d'uriner s'atténuent progressivement. Une rétention urinaire paradoxale caractéristique de l'adénome de la prostate se développe (la vessie est pleine, l'urine est constamment libérée goutte à goutte).

À ce stade de l'adénome de la prostate, le tractus urinaire supérieur est dilaté, les fonctions du parenchyme rénal sont altérées en raison de l'obstruction constante du tractus urinaire, ce qui entraîne une augmentation de la pression dans le système pelvis. La clinique d'insuffisance rénale chronique se développe. Si les soins médicaux ne sont pas fournis, les patients décèdent de CRF progressive.

Complications de l'adénome de la prostate

Si aucune mesure thérapeutique n'est prise, une insuffisance rénale chronique peut se développer chez un patient atteint d'adénome de la prostate. Dans les adénomes de la prostate, une rétention urinaire aiguë se développe parfois. Le patient ne peut pas uriner lorsque la vessie est pleine malgré un désir intense. Pour éliminer la rétention urinaire, une vessie est cathétérisée chez l'homme, parfois une intervention chirurgicale d'urgence ou une ponction de la vessie.

Une hématurie est une autre complication de l'adénome de la prostate. Une microhématurie est notée chez un certain nombre de patients, mais des saignements abondants et fréquents sont également causés par le tissu adénome (en cas de lésion résultant d'une manipulation) ou par des varices dans la région du col de la vessie. Avec la formation de caillots, il est possible de développer une tamponnade de la vessie, dans laquelle une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire. La cause du saignement dans l'adénome de la prostate devient un cathétérisme diagnostique ou thérapeutique.

Des calculs vésicaux pour l'adénome de la prostate peuvent apparaître à la suite d'une urine stagnante ou migrer des reins et des voies urinaires. Dans la cystolithiose, le tableau clinique de l'adénome de la prostate est complété par une augmentation de la miction et une douleur irradiant vers la tête du pénis. En position debout, en marchant et en faisant des mouvements, les symptômes deviennent plus prononcés, en position couchée - diminue. Le symptôme de la "pose d'un jet d'urine" est caractéristique (malgré le vidage incomplet de la vessie, le jet d'urine est soudainement interrompu et ne reprend que lorsque la position du corps change). Souvent, dans l'adénome de la prostate, des maladies infectieuses se développent (épididymo-orchite, épididymite, vésiculite, adénite, prostatite, urétrite, pyélonéphrite aiguë et chronique).

Diagnostic de l'adénome de la prostate

Le médecin effectue un examen digital de la prostate. Afin d'évaluer la gravité des symptômes de l'adénome de la prostate, le patient est invité à remplir un journal de miction. Effectuer une étude des sécrétions de la prostate et des frottis de l'urètre pour exclure les complications infectieuses. Une échographie de la prostate est réalisée, au cours de laquelle le volume de la prostate est déterminé, les calculs et les zones stagnantes sont détectés, la quantité d'urine résiduelle, l'état des reins et des voies urinaires sont évalués.

Juger de manière fiable du degré de rétention urinaire dans l'adénome de la prostate permet l'analyse de la débitmétrie urinaire (le temps de miction et le débit urinaire sont déterminés par un appareil spécial). Pour exclure le cancer de la prostate, il est nécessaire d'évaluer le niveau de PSA (antigène spécifique de la prostate), dont la valeur ne devrait normalement pas dépasser 4 ng / ml. Dans les cas controversés, une biopsie de la prostate est réalisée.

La cystographie et l'urographie excrétrice en cas d'adénome de la prostate au cours des dernières années sont moins fréquentes en raison de l'apparition de nouvelles méthodes de recherche moins invasives et plus sûres (échographie). Parfois, une cystoscopie est réalisée pour exclure des maladies présentant des symptômes similaires ou en préparation d'un traitement chirurgical de l'adénome de la prostate.

Traitement de l'adénome de la prostate

Le critère de choix du traitement de l'adénome de la prostate par un urologue est l'ampleur des symptômes I-PSS, reflétant la gravité des troubles de la miction. Selon cette échelle, si le score est inférieur à 8, aucun traitement n'est requis. Avec 9-18 points, un traitement conservateur est effectué. Si la somme des points est supérieure à 18, une opération est nécessaire.

  • Traitement conservateur de l'adénome de la prostate

Le traitement conservateur est pratiqué à un stade précoce et en présence de contre-indications absolues à la chirurgie. Pour réduire la gravité des symptômes de la maladie, on utilise des inhibiteurs de la 5-alpha réductase (dutastéride, finastéride), des alpha-bloquants (alfuzosine, terazosine, doxazosine, tamsulosine), des préparations d’origine végétale (extrait de prune africaine ou de fruit de sabal).

Des antibiotiques (gentamicine, céphalosporines) sont prescrits pour combattre l’infection, se joignant souvent à un adénome de la prostate. À la fin du traitement antibiotique, les probiotiques sont utilisés pour rétablir la microflore intestinale normale. L'immunité est corrigée (interféron alpha-2b, pyrogène). Les modifications athéroscléreuses dans les vaisseaux sanguins qui se développent chez la majorité des patients âgés atteints d’adénome de la prostate empêchent l’approvisionnement en médicaments de la prostate; par conséquent, trental est prescrit pour normaliser la circulation sanguine.

  • Traitement chirurgical de l'adénome de la prostate

Il existe les techniques chirurgicales suivantes pour le traitement de l'adénome de la prostate:

  1. adénomectomie. Elle est réalisée en présence de complications, d'urine résiduelle en quantité supérieure à 150 ml, d'adénome masse supérieure à 40g;
  2. TOUR (résection transurétrale). Technique mini-invasive. L'opération est effectuée à travers l'urètre. Conduite lorsque la quantité d'urine résiduelle ne dépasse pas 150 ml, la masse d'adénome ne dépasse pas 60 g. Non applicable en cas d'insuffisance rénale.
  3. ablation au laser, destruction au laser, vaporisation de la prostate par la TUR. Méthodes d'économie. Une perte de sang minime permet les opérations avec une masse tumorale de plus de 60g. Ces interventions sont des opérations de choix pour les jeunes patients atteints d'adénome de la prostate, car elles permettent de préserver la fonction sexuelle.

Il existe un certain nombre de contre-indications absolues au traitement chirurgical de l'adénome de la prostate (maladies décompensées des systèmes respiratoire et cardiovasculaire, etc.). Si le traitement chirurgical de l'adénome de la prostate n'est pas possible, on effectue un cathétérisme de la vessie ou une chirurgie palliative - cystostomie. Il faut garder à l’esprit que le traitement palliatif réduit la qualité de vie du patient.

Les symptômes de l'adénome de la prostate chez l'homme et les traitements les plus efficaces

Adénome de la prostate - hyperplasie des tissus prostatiques. Le plus souvent, les conditions préalables à son développement se rencontrent chez les hommes de plus de 40 ans, mais l'adénome lui-même commence à se développer après 50 ans. Les statistiques montrent que chaque personne sur deux présente cette pathologie.

Reconnaître qu'un adénome de la prostate peut être difficile à uriner et une activité sexuelle altérée. Le tissu en croissance serre l'urètre, ce qui rend le jet lent et inégal. Pour cette raison, l'homme ressent une douleur intense et des brûlures au cours de son voyage aux toilettes.

Qu'est-ce que l'adénome?

Adénome de la prostate - hyperplasie bénigne. Il se caractérise par une croissance lente des glandes du col de la vessie. Au tout début du développement de la maladie, un petit nodule se forme chez un homme en croissance constante. Au fil du temps, ce nœud dans la prostate serre le canal urinaire, ce qui entraîne des problèmes de miction.

Cependant, les changements causés par son apparition dans la prostate ont des effets négatifs sur le bien-être des hommes. Aux stades avancés de la manifestation de cette maladie peut être appelé douloureux et désagréable. En outre, si vous ne faites pas attention aux problèmes de miction pendant longtemps, vous pourriez avoir de graves problèmes de reins.

Cette maladie a une prévalence élevée. Les statistiques de l'Organisation mondiale de la santé ont montré que l'adénome de la prostate se produit chez 40% des hommes de plus de 50 ans. Lorsque l'âge atteint l'âge de 65 ans, le risque de rencontrer la pathologie augmente à 95%. Pour cette raison, chaque homme doit être examiné régulièrement par un médecin afin de diagnostiquer cette tumeur aux stades initiaux.

Raisons

Les médecins n'ont pas une idée claire de la cause de l'adénome de la prostate. Cependant, de nombreux experts pensent que provoquer la croissance de ce néoplasme peut:

  • Troubles hormonaux;
  • Vie sexuelle irrégulière;
  • Maladies sexuellement transmissibles et MST;
  • Travail physique pénible;
  • Prendre certains médicaments;
  • L'alcool et le tabagisme;
  • Impact environnemental négatif;
  • Surmenage émotionnel;
  • Processus inflammatoires dans le corps;
  • Maladies du système cardiovasculaire.

Les symptômes

Reconnaître les signes de l'adénome de la prostate est assez simple. Toutefois, dans les premiers stades, la maladie peut se manifester par des symptômes similaires à ceux d’autres maladies. Les signes d'adénome sont gênants et entraînent des modifications de la miction. En agaçant inclure:

  • Constant incitant aux toilettes.
  • Incontinence urinaire.
  • Douleur en ignorant l'envie.

Si vous ignorez les premières manifestations de l'adénome de la prostate, la tumeur grossit en comprimant le canal urinaire. De ce fait, il se rétrécit, ce qui entraîne des troubles de la miction. Vous pouvez les reconnaître grâce aux fonctionnalités suivantes:

  • Bon ruisseau;
  • Un petit volume de miction unique;
  • Miction intermittente;
  • Douleur en urinant;
  • Sentiment constant de vidange incomplète;
  • L'apparition d'impuretés sanguines dans l'urine et le sperme;
  • La nécessité de mesures de soutien lorsque vous urinez;
  • Rétention urinaire

Classification

L'adénome de la prostate chez l'homme a une classification spéciale, grâce à laquelle il est possible de reconnaître la sévérité du cours et le traitement nécessaire pour la pathologie. Pour déterminer le degré de dommage, il est habituel d'effectuer un test spécial indiquant la valeur du score total. Cette technique s'appelle l'indice prostatique international. Il est déchiffré comme suit:

  • Jusqu'à 7 points - le degré d'adénome est insignifiant;
  • De 8 à 19 points - degré modéré d'adénome;
  • De 20 à 35 points - un degré prononcé d'adénome.

En outre, l'adénome de la prostate chez les hommes peut être divisé en degrés:

  • 1 degré - l'adénome se dilate, en comprimant le canal urinaire. De ce fait, le processus de miction devient difficile, une rétention urinaire peut se produire. L'épaisseur de la surface musculaire de la vessie augmente, ce qui oblige l'homme à forcer.
  • Grade 2 - Un adénome est caractérisé par l'apparition d'urine résiduelle, ce qui empêche la vessie de remplir les fonctions qui lui sont assignées. Un homme a un besoin constant d'aller aux toilettes.
  • Grade 3 - l'adénome a une taille significative, à cause de laquelle la fonction de miction peut être complètement altérée. Le néoplasme provoque l'élargissement de l'organe, c'est pourquoi tous les organes du système urinaire souffrent. Il peut également y avoir des complications graves, telles que l'insuffisance rénale.

L'adénome de la prostate de deuxième et troisième années chez l'homme peut entraîner de graves complications. Le plus souvent, l'évolution de cette maladie est accompagnée d'une infection des voies urinaires. Souvent chez l'homme, sur fond de pathologie, des calculs apparaissent et les parois de la vessie font saillie. En raison de la violation de la circulation sanguine dans le petit bassin, les vaisseaux sanguins commencent à se rompre.

Diagnostics

Pour diagnostiquer un adénome de la prostate chez l'homme, il est nécessaire de consulter un urologue qualifié. Il effectuera toutes les études nécessaires pour déterminer la cause des modifications de la prostate. Les mesures de diagnostic les plus importantes pour diagnostiquer l'adénome comprennent:

  • La palpation rectale est une procédure au cours de laquelle le médecin examine la prostate avec les doigts. Il doit déterminer les dimensions exactes de cet organe, sa consistance, la présence de formations nodulaires, le degré de douleur.
  • Ultrasons - il est nécessaire de déterminer l’état des reins et de la prostate. Une telle étude permet de diagnostiquer le degré de lésion tissulaire, la présence ou l'absence de kystes, leur direction de croissance, la présence ou l'absence de calculs. Il est également nécessaire de déterminer la fonctionnalité des reins, car c’est là que se compliquent les complications de l’adénome.
  • L'échographie transrectale de la prostate est une procédure par laquelle le médecin peut déterminer avec précision la taille et la structure de la prostate. Il est également nécessaire que le médecin puisse distinguer l'adénome de la tumeur.
  • Uroflowmetry - l'étude du flux d'urine. Avec cela, il est possible de déterminer toutes les caractéristiques nécessaires du processus de miction: vitesse, volume, durée.
  • La détermination de l'urine résiduelle est une procédure permettant de déterminer la quantité d'urine restant dans les canaux urinaires. Le test aide à déterminer si une intervention chirurgicale est nécessaire ou non.
  • La cystomanométrie est une méthode permettant de déterminer la pression à l'intérieur de la vessie.
  • Cystographie - étude du système circulatoire autour de la vessie. Réalisé à l'aide d'un agent de contraste.
  • IRM et TDM - deux études diagnostiques, avec lesquelles il est possible de déterminer la structure de la tumeur, sa taille, son degré de croissance. Ils sont également nécessaires pour clarifier les processus oncologiques.

Le diagnostic de l'adénome de la prostate est compliqué par le fait que cette tumeur présente des symptômes très similaires à ceux du cancer de la prostate. Pour déterminer exactement quel type d'éducation vous avez, le médecin vous enverra passer un test sanguin de diagnostic approfondi.

Les tests sanguins pour les marqueurs sont les plus importants. Avec leur aide, il est possible d'identifier des anticorps dans le sang qui ne se produisent que lors du développement de néoplasmes malins.

Méthodes de traitement

Le traitement de l'adénome de la prostate chez l'homme est une thérapie assez sérieuse qui nécessite de hautes qualifications de la part du médecin traitant. Il devrait étudier aussi complètement que possible les caractéristiques de la tumeur et du corps du patient. Pour cela, il doit trouver des réponses aux questions suivantes:

  1. La nature maligne d'une tumeur est-elle possible?
  2. Existe-t-il des contre-indications sérieuses à la chirurgie?
  3. Quels sont les symptômes les plus troublants pour le patient?
  4. Y a-t-il une saillie de l'adénome de la prostate?
  5. Un patient peut-il avoir une vie sexuelle complète?
  6. Quelles sont les maladies chroniques du patient?
  7. Le patient prend-il des médicaments?
  8. Quels sont les résultats maximums du traitement?

Traitement médicamenteux

Le traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate est une méthode efficace pour influencer l'éducation, mais son efficacité ne sera justifiée que dans les premiers stades du développement de la maladie. De plus, la sélection d'un médicament ne doit être effectuée que par un médecin traitant qualifié. Avec l'auto-traitement, non seulement vous ne réaliserez rien, mais vous provoquerez également le développement de complications graves. Seul un urologue sera en mesure de dire avec certitude que dans votre cas, cela vous aidera à faire face à la maladie.

Habituellement, un complexe de médicaments est prescrit pour le traitement de l'adénome de la prostate chez l'homme. Chaque outil vise à résoudre une tâche spécifique. Les comprimés Alfa aident à soulager le gonflement de la prostate. Ils sont également capables de restaurer le tonus des tissus glandulaires de la vessie, ainsi que de soulager la douleur. Afin de prévenir la survenue d'un œdème à l'avenir, Vitaprost est nommé. Il normalise la circulation sanguine dans le bassin. Pour se débarrasser de l'inflammation et normaliser le flux sanguin, Urtika Gerbion est prescrite, et Tadenan et Sleman - rétablissent la capacité de reproduction.

Si le processus inflammatoire est à grande échelle et donne à une personne un inconfort grave, des suppositoires sont prescrits. Les médicaments les plus couramment prescrits sont le Tykveol, le Vitaprost, le Bioprost et le Vitarinol. Ils réduisent la concentration de fer dans le sang, ce qui facilite la circulation dans les organes pelviens. Avec une approche intégrée, vous serez en mesure d'établir rapidement le travail de votre système urinaire.

Les préparations ci-dessus ont un pouvoir suffisamment élevé. Le dosage exact de ces médicaments doit être choisi exclusivement par le médecin traitant. Lui seul sera en mesure de déterminer quel schéma thérapeutique sera le plus efficace pour vous. Si le traitement médicamenteux pendant longtemps ne donne aucun résultat, on prescrit au patient une physiothérapie ou le problème de l'intervention chirurgicale est résolu.

Physiothérapie

La physiothérapie est une série de procédures permettant de se débarrasser rapidement de l'adénome de la prostate chez l'homme.

Toutes manipulations et effets peuvent réduire le degré d'inconfort et arrêter la croissance de la tumeur.

La physiothérapie la plus populaire pour combattre l'adénome peut être appelée thérapie par l'ozone, thérapie photodynamique, thérapie par l'exercice, le jeûne et bien plus. Cependant, avant de vous lancer dans de telles procédures, vous devez consulter votre médecin - ils ont beaucoup de contre-indications.

Thérapie photodynamique

La thérapie photodynamique est une méthode moderne de traitement de l'adénome de la prostate chez l'homme. L'essence de cet effet est l'effet de la lumière photodynamique. Le médecin injecte une préparation spéciale dans le noeud résultant, qui ne commence à agir qu’après l’irradiation d’une certaine onde par un laser. Après cela, les particules d'oxygène commencent à se déplacer activement, affectant la zone touchée. Avec cette procédure, vous pourrez vaincre la nécrose et les tissus endommagés.

Aujourd'hui, lors de la thérapie photodynamique utilisant le médicament Tukadom. Il est également utilisé pour traiter le cancer de la prostate chez les hommes n'ayant reçu aucune radiothérapie.

Habituellement, après une telle exposition, les cellules d'adénome cessent de se diviser et le niveau de marqueurs oncologiques dans le sang diminue également. Cependant, l’évaluation de l’efficacité de tels effets n’est possible qu’après toutes les études cliniques possibles.

Thérapie à l'ozone

La thérapie à l'ozone est un moyen populaire de traiter l'adénome de la prostate chez les hommes. C'est l'une des méthodes les plus modernes de traitement de telles formations. La thérapie à l'ozone est utilisée pour se débarrasser de nombreuses maladies urologiques. C'est efficace et sans prendre de médicaments ni de médicaments. Les statistiques montrent qu'un résultat positif d'exposition est observé dans 95% des cas. L'exposition à l'ozone vous permet de:

  • Établir la circulation sanguine dans les organes pelviens;
  • Réduire la douleur;
  • Tuer tous les agents pathogènes;
  • Accélère l'oxydation dans les organes urinaires;
  • Supprimer le processus inflammatoire.

Grâce à la thérapie à l'ozone, vous pourrez obtenir de bons résultats dans le traitement de l'adénome de la prostate. Cette procédure a un excellent effet thérapeutique, dont les conséquences sont à bien des égards supérieures aux médicaments. Il est presque indolore, réalisé sans anesthésie. Au cours de la procédure, vous pouvez ressentir un léger inconfort qui dure plusieurs jours.

Thérapie de régime

Pour le traitement de l'adénome de la prostate, il est très important de revoir complètement votre régime alimentaire. Un régime alimentaire adéquat contribuera à améliorer de manière significative la condition des hommes et à prévenir la croissance ultérieure du tissu nodulaire. Il est très important que le médecin traitant élabore le régime alimentaire en tenant compte des caractéristiques individuelles de l'organisme. L'essence d'une nutrition adéquate dans l'adénome de la prostate consiste à exclure les aliments riches en fer. Le régime lui-même doit être équilibré, sans provoquer d’augmentation du poids corporel. Il est important que le corps reçoive la quantité nécessaire de vitamines et de nutriments. N'oubliez pas que vous ne pouvez pas boire plus de 1,5 liquide par jour.

Physiothérapie

L'exercice thérapeutique est une thérapie qui occupe une place particulière dans le traitement de l'adénome de la prostate chez l'homme. À l'aide d'exercices appropriés, vous pourrez disperser la stase sanguine et en établir la circulation dans le bassin. Il existe un grand nombre de complexes différents qui aident à rétablir la santé du système urinaire de l'homme. Il est très important d’entreprendre une thérapie physique afin de prévenir la croissance d’un adénome et après une chirurgie. Vous pourrez ainsi récupérer plus rapidement et minimiser les risques de rechute dans le futur.

Thérapie de sangsue

En raison d'une tumeur dans la prostate, la capacité sexuelle de tout homme est considérablement altérée. Afin de reprendre des forces, de nombreux experts recommandent de suivre un traitement d'hirudothérapie.

Cette méthode aide à établir la circulation sanguine et à éliminer toutes les substances nocives et les toxines du corps.

Avec une approche intégrée, l'adénome cesse de croître et cause beaucoup de gêne à son porteur.

Cependant, lorsqu'il prescrit une hirudothérapie, le médecin doit évaluer l'état du corps, car la procédure comporte un nombre suffisant de contre-indications.

Si l'adénome de la prostate est accompagné d'une infection urogénitale, des antibiotiques doivent être pris pendant l'hydrothérapie. Pour obtenir le résultat le plus positif, 3-4 sessions sont organisées avec des pauses de 3 jours. Une fois que vous avez fini de prendre des antibiotiques, un médecin dans 2 semaines vous enverra à une seconde session de 8 à 10 procédures avec un intervalle de 2 jours. En général, 2 à 4 procédures suffisent pour éliminer les manifestations désagréables de l'adénome de la prostate.

Traitement chirurgical

Chaque année, le nombre d'opérations sur le système urinaire diminue. Cela est dû à l’émergence de méthodes de traitement conservateur plus efficaces. Cependant, dans le traitement de l'adénome, les urologues ont toujours recours à des interventions chirurgicales. Ils sont particulièrement populaires chez les hommes plus âgés. Des études ont montré qu'avec l'âge, le risque de formation d'adénomes augmente de manière significative. Cependant, de nombreux hommes ne prêtent aucune attention aux symptômes apparus, à cause desquels la maladie passe à des stades graves. Ils ne peuvent pas se passer de chirurgie.

Le plus souvent, trois méthodes d'intervention chirurgicale sont utilisées pour traiter l'adénome de la prostate: la résection transurétrale, l'adénomectomie ouverte et l'incision transurétrale. Toutes ces opérations sont assez radicales, elles nécessitent une longue période de récupération. En règle générale, une hyperplasie bénigne ou la survenue de complications graves constituent le motif d'une intervention chirurgicale immédiate. En outre, les indications pour la chirurgie peuvent être:

  • Des ciments formés dans la vessie;
  • Rétention urinaire aiguë;
  • Insuffisance rénale;
  • Infection infectieuse;
  • Hématurie;
  • Une quantité importante d'urine résiduelle.

L'intervention chirurgicale est une méthode radicale de traitement de l'adénome. En moyenne, l'opération peut durer de 1 à 6 heures, tout dépend de la taille et des caractéristiques de l'éducation. Après une exérèse chirurgicale, l’homme doit passer 4 à 5 jours en supination, après quoi il est autorisé à s’asseoir. Après la chirurgie, vous devez passer par un long processus de récupération. Il existe également un risque de complications. Souvent, après la chirurgie, les hommes se plaignent de douleurs génitales, ce qui peut exacerber les infections secondaires.

Complications de l'adénome de la prostate

L'adénome de la prostate est une maladie qui peut être traitée facilement. Mais si vous ignorez l'évolution de cette maladie pendant longtemps, vous risquez de graves complications. Tout d'abord, un homme peut éprouver une rétention urinaire. Reconnaître ce phénomène peut être un besoin constant d'aller aux toilettes, dans lequel il ne peut pas uriner. Pour se débarrasser de ce problème, le patient est soumis à une excision chirurgicale de la tumeur, qui serre tous les organes de la prostate.

Le groupe de ces maladies comprend la pyélonéphrite, l'urétrite et la cystite.

Ils résultent de la stagnation de l'urine dans les chemins, où ils créent un excellent environnement pour le développement de microorganismes pathogènes.

En raison de la violation de l'écoulement de l'urine, des calculs peuvent se former dans la vessie. Cette maladie se caractérise par une douleur intense et la nécessité d'une utilisation constante de médicaments. En outre, l'urolithiase peut entraîner un blocage du conduit, ce qui conduit à une rétention urinaire grave. Dans ce cas, une intervention chirurgicale immédiate est indiquée.

Prévention

Pour prévenir la survenue d'un adénome de la prostate chez les hommes, il sera plus facile de respecter toutes les mesures préventives. Cela aura un effet bénéfique non seulement sur le système urinaire, mais également sur tout l'organisme. Les médecins estiment que les recommandations suivantes sont considérées comme les plus importantes:

  • Arrêter complètement de fumer et de boire de l'alcool;
  • Évitez toute hypothermie dans le corps, en particulier les membres inférieurs;
  • Essayez de minimiser le stress.
  • Révisez votre régime - il ne devrait contenir que des ingrédients naturels;
  • Essayez de ne pas tolérer le besoin de toilettes, car elles étirent la vessie.
  • 2-3 heures avant le coucher, ne buvez aucun liquide afin d'éviter les envies nocturnes d'aller aux toilettes;
  • Rendez visite régulièrement à l’urologue pour diagnostiquer cette maladie au stade initial;
  • Faire du sport, voir un mode de vie sain;
  • Évitez la stagnation du sang dans un endroit, qui est l'une des causes les plus courantes d'adénome;
  • Assurer une vie sexuelle régulière afin que la prostate puisse produire et se débarrasser du sperme;
  • Protéger contre les MST et les infections sexuellement transmissibles.

Grâce à des mesures préventives, vous serez en mesure de réduire considérablement le risque de développer un adénome de la prostate. De plus, ces recommandations aideront à arrêter la croissance d’un nodule existant. Si vous présentez des symptômes indiquant une pathologie, assurez-vous de consulter votre urologue.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il existe plusieurs recettes populaires qui peuvent arrêter la croissance de l'adénome. Cependant, il est préférable de consulter votre médecin à l'avance pour savoir si vous pouvez les utiliser ou non. Avec une mauvaise approche ou en cas de contre-indications, vous pouvez nuire gravement à votre corps. Les médicaments sur ordonnance anti-prostate les plus populaires sont:

  • Mélangez l’herbe sèche d’Hypericum, de camomille, d’écorce de chêne et d’ortie à parts égales. Chaque soir, préparez 2 cuillères à soupe du mélange dans un litre d’eau bouillante, laissez infuser pendant la nuit. Le matin, filtrer et verser dans un récipient plus pratique. Pour le jour il faut boire tout le bouillon. La durée du traitement prend en moyenne 3-4 mois.
  • Prenez quelques champignons et versez-les hors de proportion: 1 champignon - 0,5 vodka. Pas besoin d'utiliser de l'alcool pour la teinture, car il va tuer tous les micro-organismes bénéfiques. Exigez le médicament pendant 30 jours, après quoi, chaque matin, buvez une cuillère à soupe de perfusion.
  • Mélangez 100 grammes de chardon-Marie et 200 persil. Tout cela verse 3 litres d'eau bouillante et laisse une semaine dans un endroit sombre. Après ce temps, verser le produit dans des bouteilles, boire 50 grammes 3 fois par jour.
  • À parts égales, mélangez les boutons et l’écorce de bouleau, qui contient de grandes quantités de zinc. C'est cet oligo-élément qui aide à arrêter la croissance de l'hyperplasie. Remplissez-les d'alcool sans proportion: 2 cuillères à soupe pour 400 ml. Mettez le médicament pendant quelques jours dans un endroit sombre, puis filtrer et conserver au réfrigérateur. Buvez une cuillère à café tous les jours avant les repas.