Chimiothérapie pour le cancer du sein

La cystite

Le traitement de chimiothérapie dans le cancer du sein consiste à utiliser des médicaments appelés cytotoxiques. Ils arrêtent le développement d'une tumeur, détruisent les cellules malignes du sein. Cette méthode est utilisée à la fois indépendamment et en combinaison avec une intervention chirurgicale ou une radiothérapie, en fonction de divers facteurs.

Quelle est la chimiothérapie et comment ça se passe

Les médicaments de chimiothérapie ou agents chimiothérapeutiques sont appelés médicaments à base de toxines, de poisons. Ils ont un effet néfaste sur les cellules tumorales. La chimiothérapie pour le cancer du sein peut être réalisée avant ou après une chirurgie, ou être thérapeutique, prophylactique, tout dépend des manifestations de la tumeur, de sa croissance, du stade du cancer. Le traitement est sélectionné par un chimiothérapeute. Les spécificités de la prise de fonds étant donné le fait que les cellules cancéreuses se divisent sans cesse et que le traitement devra être répété compte tenu du cycle cellulaire.

Chimiothérapie adjuvante

Lorsqu'il n'y a pas de processus tumoral évident, un traitement chimiothérapeutique adjuvant («supplémentaire») est réalisé, visant les éventuelles métastases cachées, même si leur présence n'a pas été confirmée. Cette chimiothérapie est effectuée après la chirurgie. Le traitement adjuvant analogue - traitement néoadjuvant, est effectué avant la chirurgie. Ce type de chimiothérapie contribue à réduire la malignité, à établir une frontière nette entre le tissu sain et la tumeur, ce qui facilite la réalisation de l’opération d’élimination de la tumeur.

La chimiothérapie néoadjuvante pour le cancer du sein détruit les micrométastases, ce qui rend la tumeur plus opérationnelle et augmente les chances de survie de la femme. Lors de traitements thérapeutiques en oncologie, les médecins examinent comment le cancer réagit au traitement et tirent des conclusions sur l'exactitude du médicament choisi. Parmi les inconvénients de la méthode, il y a l'intervention chirurgicale: pendant le traitement, l'opération est retardée jusqu'à ce que la tumeur rapetisse à la taille souhaitée.

Thérapeutique

Une chimiothérapie thérapeutique est prescrite dans le cas où il existe un centre distinct pour le cancer du sein généralisé avec des métastases à distance. Ce type de chimiothérapie pour le cancer du sein réduit les tumeurs métastatiques, dites «secondaires», résultant de métastases. La thérapie peut améliorer la qualité de vie du patient, en augmenter la durée.

Induction

Lorsque le processus tumoral dans le cancer du sein à un stade inopérable, un traitement d'induction avec des médicaments de chimiothérapie est prescrit, son objectif est de traduire le cancer en un stade opérable. Si la tumeur dans la glande mammaire a atteint une taille importante, il n'y a pas de frontière évidente entre elle et le tissu sain, des médicaments agissant sur les cellules cancéreuses sont utilisés. Des experts surveillent l’état du patient et, lorsque la tumeur est réduite à une taille utilisable, une opération est programmée.

Comment fonctionne la chimiothérapie

Les médicaments antinéoplasiques sont pris par voie orale sous forme de comprimés, de gélules et par voie intraveineuse sous forme de compte-gouttes. Les substances actives actives sont injectées dans le sang et transmises aux cellules cancéreuses. Une autre option, comment faire une chimiothérapie en oncologie - le médicament est injecté dans des zones spécifiques du corps, telles que le liquide céphalorachidien, ou directement dans les artères d’un organe malade. Avec cette procédure, la concentration maximale du médicament au bon endroit.

L'administration orale d'un médicament de chimiothérapie est la méthode la plus simple, mais son efficacité est moindre et il n'est pas certain que la même quantité de médicament soit absorbée lors de la prise de chaque dose. À cet égard, les injections et les compte-gouttes présentent un avantage plus important dans le traitement du cancer. Le déroulement de l’administration du médicament - de un à plusieurs jours, entre les cycles de traitement, une pause de 1 à 4 semaines, la détermination de la durée de l’accueil dépend du schéma posologique prescrit par le médecin. Le nombre total de cours est de 4-8.

Parfois, de faibles doses sont administrées en continu avec une petite pompe portable. Il est attaché à la ceinture ou placé dans un sac et prend des médicaments dans le corps pendant des semaines voire des mois. La préparation d'un patient cancéreux à un traitement «chimique» peut prendre un certain temps. Certains médicaments nécessitent une «prémédication», des médicaments qui affaiblissent les effets secondaires d'un agent chimiothérapeutique actif.

Préparations pour le traitement du cancer du sein

Les médicaments de chimiothérapie pour le cancer du sein sont divisés en quatre groupes:

  1. Médicaments alkylants pour la chimiothérapie: détruisent la protéine qui contrôle le développement des gènes des cellules tumorales. Les médicaments les plus célèbres du groupe sont la cyclophosphamide ou la cyclophosphamide.
  2. Antimétabolites: sont intégrés à la structure génétique d’une cellule cancéreuse, qu’elle «trompe». Quand une cellule commence à se diviser, les antimétabolites provoquent sa mort, en fait l'autodestruction. Ces médicaments comprennent le 5-fluorouracile (5-FU) et Gemzar.
  3. Antibiotiques: à ne pas confondre avec les antimicrobiens traditionnels et conventionnels. Les antibiotiques anticancéreux ralentissent la division des gènes des cellules cancéreuses, comme l’Adriamycine.
  4. Taxanes: les agents affectant les microtubules incluent le paclitaxel et le docétaxel. Les microtubules sont des structures protéiques à l'intérieur de la cellule qui forment son «squelette». Les taxanes interfèrent avec le processus de leur fonctionnement, ils empêchent les cellules cancéreuses de se diviser.

La chimiothérapie pour les tumeurs du sein est divisée en:

La couleur détermine la solution du médicament, qui sera utilisée dans le traitement, en fonction des preuves. Des médicaments tels que la doxorubicine et l'épirubicine (antibiotiques) forment une solution rouge, qui donne le nom de thérapie. La chimiothérapie rouge a l'effet toxique le plus fort sur tout le corps, le reste est plus doux. Après le traitement par le rouge, on utilise souvent le jaune ou le blanc; avec une approche systémique, un effet global sur la tumeur est obtenu.

Effets secondaires

Les effets de la chimiothérapie incluent des effets secondaires, car les agents visent à détruire les cellules qui se divisent rapidement, et pas seulement les cellules cancéreuses ont cette propriété. L'état général après la chimiothérapie peut donc s'aggraver, il faudra donc traiter les effets du traitement, qui peuvent être:

  • des nausées et des vomissements;
  • la diarrhée;
  • perte de cheveux, détérioration de la peau et des ongles;
  • troubles de la coagulation;
  • l'anémie;
  • fatigue accrue;
  • changements de goût, sensations olfactives;
  • violation de la fonction ovarienne, échecs du cycle menstruel;
  • troubles de la mémoire;
  • risque de développer une leucémie chez les patients âgés.

Régime de chimiothérapie

Le traitement avec des drogues agressives et toxiques est un lourd fardeau pour tout le corps. Une mauvaise alimentation aggravera cette condition. La nutrition dans la chimiothérapie du cancer du sein est un choix important car elle contribue à renforcer les défenses de l'organisme en fournissant aux tissus sains les nutriments nécessaires. Le bon menu peut atténuer les effets secondaires du traitement. La nutrition diététique peut être divisée en deux options:

  • régime pendant le traitement du cancer;
  • régime alimentaire entre les cycles de chimiothérapie.

La nutrition pendant le traitement du cancer devrait prévenir et atténuer des manifestations telles que:

  • troubles dyspeptiques;
  • perte d'appétit;
  • nausée

Le régime alimentaire entre les cours est conçu pour:

  • augmenter la résistance du corps;
  • aide à accumuler de la force pour la poursuite du traitement et le contrôle du cancer du sein.

Principes de prise en charge des patients en chimiothérapie:

  • ne pas suivre les régimes pour perdre du poids, les calories doivent être consommées au point de couvrir les dépenses énergétiques;
  • respecter le régime alimentaire, il aidera à prévenir la perte d'appétit, à refuser de grignoter, il y a un certain temps;
  • manger des aliments variés et frais;
  • les aliments doivent être faciles à digérer: pas d'aliments gras, sel, poivre, aliments en conserve, plats cuisinés et autres dangers;
  • remplacer le sucre par du miel; les cancers consomment des sucres;
  • boire au moins deux litres d'eau par jour (compote, bouillon, thé avec du lait peut être), le thé vert est préférable d'exclure, il nivelle les propriétés des médicaments de chimiothérapie;
  • ne bois pas d'alcool.

Un régime après un traitement contre le cancer doit viser à restaurer le corps. Une bonne nutrition fait partie d'un ensemble de mesures visant à prévenir les récidives et doit reposer sur les principes suivants:

  • compter le nombre de calories, si le surpoids est présent, vous pouvez vous en débarrasser;
  • se concentrer sur les céréales, les produits végétaux;
  • ajouter des fibres et du son à la vaisselle;
  • utiliser des huiles végétales;
  • consommer des aliments riches en calcium;
  • limiter le sucre, le sel, en conserve, la viande rouge.

Chimiothérapie pour le cancer du sein - médicaments, traitements et effets

La chimiothérapie pour le cancer du sein est une méthode supplémentaire de traitement combiné, basée sur l'utilisation de médicaments qui peuvent tout d'abord bloquer la propagation des cellules malignes dans tout le corps, puis les détruire.

Les oncologues partagent un traitement chimiothérapeutique pour certains types:

  • Chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein. Il est appliqué après la chirurgie pour exciser la tumeur.
  • Néoadjuvant. Ce type de traitement dans le cadre de l’UA est effectué avant une intervention chirurgicale, car il réduit l’accumulation oncologique de cellules.
  • Thérapeutique. Nommé aux deux derniers stades du cancer du sein, lorsque l'induration pathologique est déjà plus importante et que des métastases sont apparues.
  • Préventif. Il est fait pour prévenir la récurrence des tumeurs malignes.

Les types de chimiothérapie pour le cancer du sein sont sélectionnés par cours dans un certain ordre et uniquement après une série d'examens. Le traitement chimique adjuvant et néoadjuvant dure environ 3 à 6 mois, en fonction du médicament utilisé.

Facteurs influant sur la nomination de médicaments de chimiothérapie:

  • la taille du foyer pathologique;
  • degré de différenciation des oncogènes;
  • taux de croissance des tumeurs malignes;
  • composante hormonale de la compaction du cancer;
  • condition ovarienne;
  • caractéristique de la structure de la tumeur;
  • taille, âge et poids du patient;
  • la présence ou l'absence de métastases dans les ganglions lymphatiques;
  • schéma thérapeutique choisi par le médecin (AU, FAC, CMF).

Le cancer infiltrant est considéré comme la variété la plus répandue parmi les pathologies du cancer du sein. Habituellement observé chez les femmes pendant la ménopause. Donne jusqu'à 10% de toutes les tumeurs mammaires infiltrantes.

Indications, contre-indications de la procédure

La chimiothérapie pour le cancer du sein est contre-indiquée chez les patientes présentant une forme de carcinome hormono-dépendante. Dans ce cas, l'opération consiste à enlever les ovaires, et une hormonothérapie et une radiothérapie sont ajoutées.

La chimiothérapie anticancéreuse de stade 2–3 est utilisée comme traitement adjuvant pour faciliter la chirurgie radicale. Les médicaments dans ce cas sont utilisés pour détruire les cellules malignes qui pourraient rester après la chirurgie. Une chimiothérapie auxiliaire du cancer du sein est également réalisée pour réduire le risque de survenue d'une nouvelle maladie maligne chez les femmes ayant reçu cette option de traitement.

La chimiothérapie néoadjuvante pour le cancer du sein, effectuée avant la chirurgie, permet de réaliser des opérations permettant de préserver les organes. Si le cancer est en retard, la chimiothérapie aidera la femme à soulager la douleur et à prolonger sa vie.

Drogues

Les médicaments de chimiothérapie pour le cancer du sein sont divisés en plusieurs groupes:

  • Antimétabolites - détruit la structure de l'ADN des cellules tumorales affectées. Un de ces médicaments est considéré comme le 5-fluorouracile, ainsi qu'un outil innovant - Gemzar.
  • Substances alkylantes - détruisent la protéine qui affecte la régulation de la génétique des cellules malignes. Le cyclophosphamide est le symbole de ces médicaments. Il apparaît dans diverses combinaisons: TsAF, TsMF, CEF et FAC.
  • Des antibiotiques spéciaux anticancéreux sont prescrits pour ralentir le processus de division des structures cellulaires affectées par l'oncologie. L’adriamycine, qui appartient au groupe des anthracyclines, est un médicament très utilisé dans cette série. Le plus souvent, l'outil est associé à la cyclophosphamide.
  • Les taxanes suppriment la capacité de la cellule à se diviser. J'inclus le paclitaxel et le docétaxel.

Tous ces médicaments anticancéreux, ainsi que leurs diverses combinaisons, sont très efficaces. Le choix d'un médicament de chimiothérapie pour le cancer du sein dépend:

  • l'ampleur de la malignité;
  • étendue des métastases;
  • ganglions lymphatiques affectés;
  • fond hormonal dans le corps d'une femme;
  • type et objectif principal de la thérapie.

Schémas thérapeutiques

Une chimiothérapie bien choisie devrait fournir le minimum d’effets secondaires sur le corps de la femme.

Il existe de tels schémas thérapeutiques pour le cancer du sein et leurs combinaisons:

  • CMF - cyclophosphamide + méthotrexate + fluorouracile;
  • FAC - Fluorouracile + Adriablastin + Cyclophosphamide;
  • CAF - Cyclophosphamide + Adriablastin + Fluorouracil;
  • AC - Adriamycine + Cyclophosphamide;
  • AT - Adriamycine + Taxotère.

Dans les régimes FAC et CAF, les mêmes médicaments de chimiothérapie sont utilisés, mais à des doses différentes et à une fréquence différente.

Le régime de traitement avec les anthracyclines est considéré comme très toxique par ses effets sur le corps, mais il est également le plus efficace en même temps. Parmi les patients, il existe une classification propre des options de chimiothérapie - en colorant le contenu des médicaments:

  1. Rouge Moyens utilisés: Idarubicine, Épirubicine, Doxorubicine. Du fait de leur utilisation, l’état général de l’immunité est fortement réduit.
  2. Jaune Substances actives: Fluorouracile, Méthotrexate, Cyclophosphamide. Les effets toxiques sont moins prononcés.
  3. Bleu - Mitoxantrone, mitomycine.
  4. Chimiothérapie blanche - Taxotel et Taxol.

Les traitements de chimiothérapie pour le cancer du sein peuvent être modifiés par le médecin traitant. En fonction de l'état de santé de la femme et de l'efficacité du médicament choisi, la régulation nécessaire est effectuée.

Préparation et conduite de la chimiothérapie

Préparation à la thérapie

Le corps d'une femme est difficile à gérer face aux effets de l'exposition à la chimiothérapie. Par conséquent, avant de commencer le cycle de traitement, il est recommandé au patient de se préparer afin de minimiser tous les risques et toutes les complications après une exposition.

Une alimentation équilibrée bien choisie est la principale étape de la préparation à la chimiothérapie. Il est conseillé de compléter le régime avec des produits laitiers fermentés, des jus de fruits, des compotes, divers légumes verts, des légumes (carottes, choux, aubergines), des agrumes (pamplemousses et mandarines), des légumineuses. Il est nécessaire de prendre de la nourriture souvent et de manière fractionnée. Il est recommandé de manger beaucoup de protéines. Il est nécessaire de limiter considérablement la quantité de sucre, de sel et de viande rouge. Les eaux douces et minérales gazeuses, ainsi que l'alcool et les produits raffinés doivent être exclus.

Il est également nécessaire d’examiner la présence de maladies associées, qui doivent être traitées sans délai afin de réduire la charge qui en résulte pour le corps au cours de la chimiothérapie.

Sur une base individuelle, le médecin peut prescrire des médicaments qui renforcent le système immunitaire et protègent la membrane muqueuse des organes internes. Il est souhaitable de limiter autant que possible les situations stressantes.

Traitement

Le traitement se fait par cycles. La durée du cours dépend du dosage de chimiothérapie nécessaire pour le corps. Pour récupérer, vous devez parcourir tout le cycle. Combien de cours seront nécessaires pour le cancer du sein ne peuvent installer un médecin. Cela dépendra de la combinaison de certains facteurs:

  • l'âge du patient;
  • caractéristiques de la nourriture;
  • poids et taille;
  • la présence de pathologies concomitantes ou de contre-indications.

Le nombre de cycles de chimiothérapie dépend de:

  • stades du cancer du sein;
  • le taux de croissance du cancer;
  • état de santé des femmes.

Méthodes existantes d'utilisation de drogue:

  1. Oralement. Il est prévu de prendre des pilules ou des gélules.
  2. Chimioembolisation. Un médicament est injecté dans l'artère à partir de laquelle la tumeur se nourrit. Progressivement, il résout et détruit les cellules malignes.
  3. Administration intramusculaire. L'injection est faite dans la tumeur ou dans le tissu musculaire voisin.
  4. Injections sous-cutanées. Une injection est faite dans le pli cutané selon un angle de 40 à 45 °.
  5. Application locale. Des solutions ou des onguents sont utilisés, qui sont appliqués directement sur la lésion.
  6. Dans le liquide céphalorachidien, la cavité abdominale ou pleurale. Grâce à la ponction, le médicament est délivré à la zone souhaitée.

Cependant, le mode d'administration de la chimiothérapie le plus courant est la nomination de compte-gouttes. Avant le début de chaque procédure, la tension artérielle, la taille et le poids, le pouls et la température corporelle sont mesurés. La dose du médicament est administrée de un à plusieurs jours à des intervalles de 1 à 4 semaines. Les cours de thérapie durent le plus souvent entre 2 et 7 ans, parfois jusqu'à 9 fois. Parfois, lors de l'administration prolongée de médicaments par voie intraveineuse, un dispositif spécial est utilisé: un cathéter. Il vous permet d'obtenir le médicament sans perçage constant de la veine. Lorsque le prochain cycle de chimiothérapie pour le cancer du sein prend fin, la femme doit passer des tests sanguins pour détecter les leucocytes.

Les conséquences du cycle de traitement qui en résulte

Les effets secondaires du traitement peuvent varier selon la manière dont vous avez suivi le cours. Son efficacité finale, sa durée, le schéma choisi par l'oncologue, ainsi que la réaction du corps de la femme aux médicaments de chimiothérapie importent. La plupart des effets de la chimiothérapie sont de courte durée.

Les effets secondaires les plus courants incluent:

  • perte d'appétit;
  • diarrhée, constipation;
  • perte de cheveux;
  • nausée, vomissements épuisants;
  • perte auditive;
  • perturbation endocrinienne;
  • exposition accrue aux maladies infectieuses des voies respiratoires;
  • léthargie, apathie, fatigue;
  • augmentation des indicateurs de température corporelle;
  • diminution de la fonction ovarienne;
  • l'anémie;
  • violation du sang;
  • forte perte de poids;
  • lésions muqueuses (ulcères, érosion, stomatite);
  • épluchage, sécheresse, fissures dans la peau;
  • infertilité;
  • neuropathie;
  • troubles cardiovasculaires (dysfonctionnement ventriculaire gauche, insuffisance cardiaque chronique, ischémie et infarctus du myocarde, hypotension et hypertension);
  • troubles cognitifs (problèmes de concentration, troubles de la mémoire);
  • pelage des ongles.

Tous ces problèmes sont observés dans différentes combinaisons chez chacun des patients ayant subi un cycle complet de chimiothérapie. Ils peuvent être très prononcés ou presque ne pas se produire. Certaines des manifestations commencent après 2-3 semaines après la fin de la procédure. D'autres peuvent survenir immédiatement après le traitement. Pour soulager les symptômes, le médecin prescrit des médicaments efficaces.

Traitement dans les institutions publiques

Les dispensaires oncologiques de l’État ont mis en place depuis longtemps un système de diagnostic, de traitement et de réadaptation du cancer du sein. La plupart des enquêtes, rendez-vous et procédures sont gratuits. Les spécialistes choisissent, en fonction de facteurs individuels, une combinaison appropriée de médicaments de chimiothérapie, qui aidera à vaincre efficacement le cancer du sein. Le coût de la chimiothérapie varie de plusieurs milliers à un million de roubles.

Récupération après la procédure

Pour stabiliser le corps après la chimiothérapie, votre médecin vous recommandera certaines procédures ou certains médicaments. Et vous pouvez aussi avoir besoin de:

  • optimisation de la composition du sang. Par exemple, une opération de transfusion de masse d'érythrocytes et de plaquettes;
  • restauration du fonctionnement des reins. Filtration glomérulaire appliquée, réabsorption tubulaire;
  • normalisation de l'état général du corps. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les antioxydants, les antihypoxants, les analgésiques sont utilisés.

Une étape importante dans la récupération du traitement de chimiothérapie consistera à maintenir un régime alimentaire équilibré. Il est conseillé de manger du bœuf bouilli ou cuit au four, des grenades, des pommes rouges - ces produits aident à rétablir le niveau optimal d'hémoglobine. Vous devez passer suffisamment de temps à l'air libre pour démontrer une activité physique modérée.

La récupération du corps à la fin du cycle de chimiothérapie a lieu de 6 mois à plusieurs années. Par conséquent, vous devez porter une attention maximale à votre état de santé et suivre scrupuleusement toutes les recommandations du médecin.

Une chimiothérapie avec un bon usage et une sélection de médicaments peut être extrêmement efficace, car elle peut non seulement réduire la récurrence du cancer du sein, mais également suspendre la propagation des métastases du carcinome aux systèmes et aux organes humains.

Chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein

"> chimiothérapie. Sans traitement systémique adjuvant, la survie à dix ans en l'absence de métastases ganglionnaires est d'environ 65%, les métastases dans 1-3 ganglions lymphatiques - 40%, avec 4 ganglions lymphatiques ou plus - 15%. Le foyer secondaire de la maladie, apparu en raison du transfert de cellules tumorales ou de micro-organismes avec un flux sanguin ou lymphatique provenant du foyer principal, du métastase grec - le mouvement.

"> les métastases sont apparues dans les 18 mois.

"> la thérapie augmente significativement la survie

"> glandes (groupe de travail sur les essais cliniques débutants pour le cancer du sein, 1998), l’efficacité de la chimiothérapie adjuvante diminue avec l’âge.

un Chez les femmes de moins de 40 ans, la chimiothérapie adjuvante réduit le risque de récidive de 39%, chez les femmes de 50 à 59 ans - de 22% seulement.

"> La tumeur ne contient pas de récepteurs aux œstrogènes, et seulement 18% s’il est présent.

dans Si le risque de récurrence est de 100%, une réduction de trente pour cent le réduira à 70%, mais avec un risque initial de 10%, la diminution absolue ne sera que de 3%. Ainsi, la nomination de la chimiothérapie dans les premiers stades doit être abordée avec soin.

3. Schémas de chimiothérapie (tab. 10.4). Selon les recommandations. Le National Cancer Network des États-Unis (NCCN) de 2003, le choix du schéma dépend de l’état des ganglions lymphatiques.

un Pas de métastases ganglionnaires lymphatiques CMF (cyclophosphamide, méthotrexate et fluorouracile). FAC / CAF (cyclophosphamide, doxorubicine et fluorouracile). UA (doxorubicine et cyclophosphamide).

b. Métastases dans les ganglions lymphatiques CMF. FAC / CAF.

CEF (cyclophosphamide, épirubicine et fluorouracile). UA. UA, puis paclitaxel. UE (épirubicine et cyclophosphamide). TAS (docétaxel, doxorubicine et cyclophosphamide). Doxorubicine toutes les 3 semaines, puis CMF.

dans Probablement, pour les tumeurs présentant une expression accrue de ERBB2, les schémas thérapeutiques à la doxorubicine sont plus efficaces. De plus, les schémas comportant des anthracyclines sont préférables pour les métastases ganglionnaires.

Méthode de chimiothérapie pour le cancer du sein

Le cancer du sein est une maladie dangereuse dont le développement est difficile à arrêter. Pour le traitement de l'oncologie, les médecins suggèrent souvent une chimiothérapie. Ce type de traitement thérapeutique est prescrit individuellement. Dans la plupart des cas, une chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein est recommandée. Cette méthode donne les meilleurs résultats dans la lutte contre le cancer, caractéristique des métastases.

Caractéristiques de la chimiothérapie

La chimiothérapie dans le traitement des tumeurs malignes à la poitrine est un effet complexe sur la pathologie. L'objectif principal du traitement est de ralentir la croissance et le développement des cellules cancéreuses. La chimie peut être faite avant ou après la chirurgie. Cela dépend du témoignage du patient.

La chimiothérapie présente certains avantages par rapport aux autres méthodes thérapeutiques (hormonothérapie ou radiothérapie):

  • élimination partielle ou complète des cellules malignes;
  • lutte contre le cancer;
  • diminution de l'intensité des signes de pathologie.

La chimiothérapie peut être effectuée après le diagnostic établi du cancer du sein. Cependant, certains experts recommandent un traitement combiné qui consiste en un effet de phase de la chimie, des rayons ou des hormones. À la première ou à la troisième étape de l'oncologie, l'opération est prescrite comme traitement principal. Dans ce cas, le traitement est un moyen supplémentaire d’éliminer le cancer.

L’efficacité de la chimiothérapie dépend du stade de la pathologie au début du traitement, ainsi que de la localisation de la tumeur et des caractéristiques du corps du patient. La mastectomie (ablation de la tumeur et des tissus environnants), associée à l’utilisation d’un traitement chimique, donne les meilleures chances de guérison.

Des indications

La chimie ne peut être pratiquée que si une femme a des indications sur une méthode médicale appropriée pour traiter le processus pathologique. Établir le diagnostic de cancer du sein n'indique pas encore que la patiente devra subir une chimiothérapie et une chirurgie de mastectomie.

Les maladies oncologiques sont toujours considérées individuellement, car de nombreux facteurs déterminent les schémas thérapeutiques.

Les médicaments anticancéreux chimiques ont plusieurs variétés. En fonction du schéma choisi (souvent fac ou ca), certains médicaments sont traités. La définition du schéma dépend des facteurs suivants:

  • taille de la tumeur;
  • stade de la maladie;
  • le taux de développement de cellules anormales;
  • équilibre hormonal;
  • la présence de métastases, etc.

En outre, la décision de procéder à une chimie du cancer du sein est influencée par l'état des organes génitaux féminins (ovaires). La chimiothérapie ne doit pas être administrée en cas de contre-indications ou de risques pour la vie du patient.

Contre-indications

La chimie du cancer du sein n’est pas réalisée lorsque la patiente identifie, lors du diagnostic complet du corps, des pathologies pouvant entraîner des complications en cas d’utilisation de médicaments anticancéreux de composition chimique.

Les spécialistes ne prescrivent pas de traitement en présence de:

  • maladie rénale chronique et maladie du foie;
  • obstruction des voies biliaires;
  • maladies infectieuses de forme complexe;
  • troubles mentaux;
  • mauvais état général de la femme;
  • la polyarthrite rhumatoïde;
  • syndrome d'immunodéficience;
  • âge supérieur à 60 ans.

La chimie n'est pas réalisée pour les cancers qui ne sont pas sujets aux métastases, l'objectif principal du traitement étant de prévenir les métastases.

Effets secondaires

La chimiothérapie pour le cancer du sein ne peut pas passer sans complications et conséquences. Dans la plupart des cas, les complications et les effets indésirables disparaissent après un certain temps après le dernier traitement (ac ou fac).

C'est important! Les effets secondaires sont dus au fait que les médicaments, qui incluent le schéma de traitement du CA, du Fac ou autre, entraînent la destruction des cellules saines du corps, y compris la structure des cellules sanguines.

En conséquence, le patient déjà après le deuxième et parfois le premier cycle de chimie:

  • les cheveux tombent
  • il y a une nausée constante accompagnée de vomissements.

Ce sont des effets secondaires minimes. Des complications plus graves peuvent survenir, telles que la leucopénie ou la thrombocytopénie. Mais refuser de faire une chimiothérapie en raison de la peur des effets secondaires ne peut pas être. Il est nécessaire de survivre à cette période car, après cela, le corps est restauré et les cellules cancéreuses peuvent être complètement détruites.

Traitement de cours

La chimie est nécessaire pour faire des cours, car les médicaments utilisés à des fins thérapeutiques ont un effet toxique important sur le corps, et leur posologie doit être calculée individuellement. L'introduction progressive de médicaments anticancéreux réduit le risque de complications. Cela prend en compte le stade du cancer du sein. À un stade précoce, seul un traitement contre le VIH peut être prescrit (doxorubicine et cyclophosphamide). Aux troisième et quatrième stades, la chimiothérapie est recommandée en association avec les schémas ac et fac (épirubicine, fluorouracile et cyclophosphamide).

Attention! Le schéma thérapeutique combiné (fac et ca) augmente les risques de perte de cheveux et d’autres effets secondaires.

D'autres médicaments résistant aux cellules cancéreuses sont également utilisés pour le traitement:

Il existe d'autres médicaments, mais ils ont tous un effet de radiation sur le corps, ce qui vous permet de contrôler la structure des cellules pathologiques au niveau des gènes.

Le schéma thérapeutique est déterminé selon trois groupes principaux de médicaments. Chaque type de thérapie (ac, fac ou autre) comprend un médicament appartenant aux groupes suivants:

  • alkylé;
  • antimétabolite;
  • les taxanes;
  • Attibiotiques (différents de la normale).

Si une chimiothérapie faciale ou alternative est pratiquée avant une mastectomie, le patient peut avoir besoin de deux à cinq cycles de traitement. Lors de la chimie après une mastectomie, quatre à huit traitements anticancéreux sont nécessaires. La durée du traitement thérapeutique peut être de deux à trois mois, voire plus d’un an. Tout dépend du stade du cancer.

C'est important! À la fin de chaque traitement, le patient a besoin d'un traitement de restauration. Il convient de garder à l'esprit que chaque évolution ultérieure de la chimie affaiblit de plus en plus le corps.

Types de chimiothérapie

Le diagnostic du cancer du sein à un certain stade de développement affecte tous les traitements ultérieurs. Lorsqu’une tumeur au quatrième stade est détectée, la chimiothérapie a un faible effet et n’est utilisée que comme traitement de soutien.

Le cours des préparations chimiques aux premier et deuxième stades est le plus efficace, mais comme le cancer est extrêmement rare au premier stade, il est fréquent qu'ils commencent à faire de la chimie à partir du deuxième ou du troisième stade.

La chimiothérapie pour le cancer du sein comporte plusieurs variantes. En même temps, tous les types de traitement avec des médicaments anticancéreux ont des noms différents, bien que le schéma de leur action soit le même.

La chimiothérapie pour le cancer du sein comprend les types suivants:

  1. Adjuvant (carboplatine, cisplatine, paclitaxel, etc.). Le type de traitement le plus courant. Il peut être effectué avant et après une mastectomie. Dans les cas où une chimie est effectuée après une mastectomie, le traitement est appelé néoadjuvant. Son objectif est de préparer tout le corps à la chirurgie et de le restructurer afin de réduire les risques de récidive. Un traitement néoadjuvant est effectué après une intervention chirurgicale pour éliminer les cellules cancéreuses résiduelles pouvant causer des métastases ou une rechute. Dans certains cas, une chimie adjuvante et néoadjuvante est effectuée.
  2. Rouge La méthode la plus toxique d'exposition à la tumeur. Des médicaments rouges (anthracyclines) sont utilisés pour le traitement. C'est pourquoi on parle de «chimiothérapie rouge» (Doxorubicine, Épirubicine). Si l’on utilise la chimie du rouge, la probabilité de propagation d’une infection est très élevée, car elle provoque un affaiblissement de la résistance anti-infectieuse naturelle du corps.
  3. Bleu Habituellement effectué à l'aide de méthotrexate
  4. Blanc Différent du rouge, l'utilisation d'autres groupes de médicaments (Taxotel, Taxol).
  5. Polychimiothérapie. Il est considéré comme une méthode combinée de chimiothérapie, dans laquelle le traitement est effectué avec un complexe de médicaments du groupe cytostatique. Donne les résultats les plus efficaces. Les médicaments peuvent être administrés en alternance ou simultanément.

Sur la base du tableau clinique, le médecin détermine le type de traitement à utiliser et celui qui sera le plus efficace contre la maladie chez une personne donnée. Un schéma thérapeutique (fac, ac, etc.) est sélectionné uniquement lorsque tous les aspects positifs et négatifs sont évalués. Si les risques sont trop élevés, la chimiothérapie peut ne pas être effectuée. Dans ce cas, les médecins choisissent une autre méthode d’influence sur une tumeur maligne.

Période de récupération

Comme mentionné précédemment, la chimiothérapie entraîne un fort affaiblissement du corps et une perturbation de presque tous les organes et systèmes. La récupération peut prendre beaucoup de temps. Afin de rétablir la santé d'une personne, des médicaments et le soutien de ses proches sont nécessaires.

Le régime alimentaire fait partie intégrante de la rééducation. La nutrition des patientes sous traitement pour le cancer du sein diffère de la table quotidienne habituelle. Le régime alimentaire de ces patients est créé individuellement.

Une nutrition spéciale est nécessaire pendant le traitement et la récupération. Le régime alimentaire doit être suivi non seulement pendant toute la durée du traitement chimiothérapeutique, mais également après la fin du traitement.

Pendant la période de récupération, vous devez inclure des aliments qui renforceront l’immunité du patient. Vous devez également suivre un régime alimentaire pour ces produits qui purifient le sang des toxines:

  • légumes (carottes, haricots, betteraves, oignons);
  • les verts;
  • fruits et noix;
  • la farine d'avoine et le sarrasin;
  • fruits de mer

Dans la mesure du possible, le régime alimentaire devrait comprendre des jus de légumes fraîchement pressés et du thé vert. Une bonne nutrition aide à réduire le cholestérol et à éliminer les toxines.

Il est nécessaire de porter une attention particulière au fait que le régime alimentaire ne devrait pas inclure certains groupes de produits. Si l'aliment contient des aliments contenant du sucre, le risque de complications augmentera considérablement.

Il est également nécessaire que les aliments soient construits en excluant les produits contenant des matières grasses, les conservateurs, etc.

La guérison sera beaucoup plus rapide si le patient se conforme à toutes les recommandations en matière de nutrition, de mode de vie et de médication. Il est très important qu'après la chimiothérapie pour les femmes atteintes du cancer du sein, une femme soit constamment examinée. Des diagnostics réguliers permettront de surveiller l'état des tissus blessés et de détecter une rechute dans le temps.

Chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein

Le cancer du sein est un phénomène courant en oncologie. Récemment, de plus en plus souvent, un diagnostic aussi épouvantable a été posé. C'est pourquoi les femmes de plus de 45 ans doivent subir un examen de suivi par un mammologue. Ils le font partout dans le monde, mais dans notre pays, la médecine n'est pas encore parfaite et les gens ont trop peur pour entendre le verdict.

Cependant, dans la plupart des cas, l’effet du cancer sur la vie de l’humanité moderne est trop exagéré. Et le seul problème dans son traitement est le diagnostic tardif et la réticence des femmes à consulter un médecin volontairement. Souvent, les patients sont examinés à un stade ultérieur, au début d’une manifestation brillante des symptômes de la maladie.

Le cancer du sein se développe à la suite de la prolifération des tissus glandulaires, formant des tumeurs malignes de différentes tailles. La mutation des tissus provoque la germination de l'éducation dans les tissus voisins, formant des métastases. Les conséquences peuvent être assez graves.

Cancer du sein

Dans la plupart des cas, un cancer se forme dans la région des canaux lactifères, conduisant à un carcinome canalaire. Il existe également la possibilité de dommages aux lobes du sein. Ce type de tumeur est appelé invasif. Le traitement d'un tel cancer est assez compliqué et a des prévisions très peu prometteuses.

Chimiothérapie pour le cancer du sein

La méthode la plus efficace de lutte contre les cellules cancéreuses est la chimiothérapie. Les cytostatiques utilisés ont un effet antitumoral. Ces médicaments endommagent la structure cellulaire, détruisant le tissu altéré pathologiquement.

Il existe 2 types de chimiothérapie pertinents dans le traitement:

  1. Le traitement adjuvant du cancer du sein est pertinent dans le traitement d'une tumeur opérable. Il est nommé à la fois avant et après l'opération. Si un traitement est effectué après une intervention chirurgicale, on parle de chimiothérapie non adjuvante. Il aide à préparer le corps à l'élimination de la croissance, ralentit la croissance des cellules cancéreuses et élimine le risque de rechute. L'avantage du traitement non adjuvant réside dans la capacité des médicaments à déterminer la sensibilité du cancer aux médicaments. L'absence de traitement non adjuvant retarde le moment de l'opération;
  2. Le traitement aide à localiser le cancer du sein et à prévenir sa propagation. Elle est réalisée en cas de métastase;
  3. Le cycle d'induction de la chimiothérapie est pertinent dans le cas d'une tumeur inopérable. Le but de cette thérapie est de réduire l’éducation, afin qu’il soit possible de retirer le cancer par la chirurgie.

Chaque type de chimiothérapie a des conséquences, mais les avantages d'un tel traitement sont beaucoup plus importants.

Topiques de chimiothérapie

Plusieurs types de chimiothérapies ont un effet dévastateur sur le cancer du sein:

Ces fonds ont un effet de radiation. Ils détruisent la structure des protéines, contrôlent la structure des gènes des cellules cancéreuses. Il existe des médicaments alkylants et antimétabolites. Ces derniers sont en mesure, pour ainsi dire, de tromper la tumeur en s'enfonçant profondément et en s'adaptant à l'appareil génétique.

Pour le traitement est souvent utilisé une thérapie antibiotique. Ce ne sont pas des médicaments traditionnels que j'utilise pour traiter les maladies infectieuses. Cependant, leur action est très similaire aux antibiotiques conventionnels. Ils ralentissent la propagation des cellules.

Les taxanes agissent sur les microtubules des tumeurs, les privant ainsi de leur source d'activité vitale. Il en résulte une "famine" de l'éducation et son extinction.

Le traitement avec ces médicaments est assez efficace, mais tout dépend d'un schéma de chimiothérapie choisi individuellement.

Schémas thérapeutiques

Quel devrait être le schéma pour le traitement du cancer du sein? Tout d'abord, le traitement est prescrit en fonction du stade de la maladie ainsi que des propriétés particulières des préparations. Après tout, le principal objectif de la chimiothérapie est de se débarrasser de toutes les cellules cancéreuses sans endommager les composants sains.

De plus, lors du choix d'une thérapie complexe, il est nécessaire de combiner plusieurs médicaments pour renforcer l'effet. Après tout, les cellules cancéreuses sont capables de s'adapter rapidement à des conditions agressives. Il est très important de ne pas rater le moment et de ne pas laisser la tumeur développer "l'immunité". En outre, la chimiothérapie ne devrait pas avoir trop de conséquences, car le corps ne peut tout simplement pas supporter.

En tant que traitement schématique utilisé une combinaison de ces médicaments:

  1. Cyclophosphamide, fluorouracile, méthotrexate;
  2. Cyclophosphamide, Adriablastin, Fluorouracil;
  3. Paclitaxel, docétaxel.

Le schéma thérapeutique est standard. Pour commencer, le médecin assigne à la femme une réunion de consultation au cours de laquelle sont expliquées les conséquences et les avantages de la méthode choisie. Après cela, une date est fixée pour la chimiothérapie. Avant de commencer, l’ensemble des signes vitaux du patient sont mesurés. Dans l’état de bien-être normal, un traitement médicamenteux est administré. À la fin, le cathéter intraveineux est retiré et la femme peut rentrer chez elle. C'est ainsi que la chimiothérapie est effectuée en ambulatoire.

Contre-indications

Il existe également des contre-indications à la chimiothérapie. Cette interdiction s’explique par l’inefficacité du traitement médicamenteux dans les cas de tumeurs hormono-dépendantes. Probabilité trop élevée de rechute. En outre, la chimiothérapie n'est pas toujours prescrite à la dernière étape du processus du cancer du sein. À des niveaux inférieurs de progestérone et d'œstrogènes, ce traitement est également inefficace. Comme il y a une suppression de la fonctionnalité des appendices, vous devez par conséquent retirer l'organe.

Cours de chimiothérapie

L’utilisation de médicaments chimiothérapeutiques est l’un des éléments les plus importants du traitement du cancer du sein. Comme la tumeur dans la poitrine a un parcours plutôt agressif, il est plutôt difficile de la supporter. Il est nécessaire de combiner les efforts qui mèneront au rétablissement complet.

Il est très important d'effectuer non seulement une chimiothérapie, mais également une opération, l'exposition aux radiations. L'évolution est déterminée en fonction du stade, de l'âge du patient et du bien-être général. Pour l'efficacité de la thérapie est largement utilisé cycles de traitement. Cela signifie que pour obtenir le résultat sur l'évolution du médicament, il faut qu'il vienne plus d'une fois. Seul un effet systématique sur la tumeur apporte le résultat souhaité.

Chimiothérapie après chirurgie mammaire

Un traitement de chimiothérapie à la suite d'une intervention chirurgicale est réalisé afin d'éliminer le risque de développer à nouveau un cancer, ainsi que de se débarrasser des cellules cancéreuses résiduelles. En outre, cette technique aide à réduire le développement de métastases ou bloque le processus d’émergence de nouvelles.

La base de la chimiothérapie est la capacité des médicaments à avoir un effet destructeur sur la malignité, ce qui entrave son développement. Par conséquent, la chimiothérapie est utilisée comme traitement supplémentaire et constitue une méthode unique. Bien sûr, malgré la spécificité de la tumeur, beaucoup dépend du stade de la maladie.

Chimiothérapie rouge

La chimiothérapie rouge du cancer du sein consiste à utiliser des anthracyclines. Pourquoi cette procédure est appelée? Tout d'abord, à cause de la couleur des médicaments utilisés. Ils ont vraiment une teinte rouge et sont également les plus difficiles parmi toute la gamme de produits de chimiothérapie. C'est une méthode d'action toxique.

L'effet négatif de la thérapie rouge sur le corps est dû à la combinaison de moyens intensifs, ce qui entraîne des effets secondaires graves. L'état de santé se dégrade et l'organisme après ce traitement est rétabli très longtemps. La chimiothérapie rouge ne peut être administrée qu'à une jeune fille sans étiologie accablée.

La chimiothérapie rouge aide à réduire la taille de la formation, ralentit le taux de croissance et la propagation du cancer dans le système circulatoire. Avant la nomination, des analyses immunologiques spéciales sont nécessaires pour déterminer si le corps peut supporter la charge. Pertinent même pour la dernière étape.

La technique est sérieuse et largement utilisée car elle apporte de bons résultats et augmente le taux de survie. Il est utilisé dans 50 à 70% des cas.

Chimiothérapie adjuvante

Le traitement adjuvant est utilisé comme procédure auxiliaire et prophylactique. Sans cela, il est impossible de le faire dans les cas de stade de cancer opérable. La chimie adjuvante prépare le corps à l'opération à venir. Cela aide également les femmes à subir une intervention chirurgicale et à se rétablir plus rapidement. L'essentiel est de déterminer correctement la composante histologique de la tumeur, mais c'est le principal problème de cette méthode. Après tout, c'est assez difficile à faire.

L'efficacité du traitement adjuvant chez les patientes atteintes d'un cancer du sein

Cette procédure est la plus courante et la plus utilisée dans la médecine moderne. Cela apporte un effet positif et vous permet d’améliorer les perspectives du patient.

Nutrition après chimiothérapie

Après la chimiothérapie, une diète spéciale est prescrite à une femme qui aide à faire face aux effets d'une attaque agressive sur le corps avec des médicaments puissants. Pour restaurer la femme, il faudra beaucoup de force. La nourriture doit donc être riche en calories, saine et ne pas surcharger le tractus gastro-intestinal. Cela s'explique par le fait que la chimiothérapie a pour principale conséquence des vomissements sévères. Par conséquent, nous devons être en mesure de tirer le maximum de vitamines d’un petit groupe de produits. Vous aurez peut-être besoin d'une cure supplémentaire de vitamines s'il n'y a aucune possibilité de nutrition pour fournir le régime nécessaire. Cependant, la posologie des médicaments doit être strictement coordonnée avec votre médecin, car les multivitamines, en plus des avantages, peuvent également être nocives pour la santé en ralentissant le processus de traitement.

Par conséquent, le régime alimentaire - la meilleure solution dans cette situation, car la nutrition est impossible pour obtenir un surdosage. Il est également important de prendre soin du travail du foie et des autres organes du système digestif.

Exemples de directives nutritionnelles:

  • les œufs sont une excellente source de vitamine E, B, D et de protéines. Les noix, le beurre de cacahuète seraient également un excellent ajout.
  • fromage, poisson de mer et de rivière, viande blanche - sources de protéines et de vitamines du groupe B. Si ces produits provoquent la répulsion, ils doivent être consommés froids;
  • En tant que source de vitamine C, il est préférable d’utiliser des nectars et des jus de fruits. Il est donc possible d'éviter la douleur, qui peut être causée par des ulcères dans la bouche;
  • Les verts saturent le corps avec les vitamines K, E et A. Ils sont riches en fer, donc un régime sans eux ne sera tout simplement pas complet. Ils aideront à rétablir les niveaux d'hémoglobine et à restaurer le système immunitaire.

Tout régime doit être saturé avec la quantité requise de liquide. Mangez plus, jus, compotes naturels, eau propre. Dans certains cas, les soupes peuvent remplacer une partie du liquide consommé. Une bonne alimentation aidera à obtenir le meilleur effet du traitement.

Chimiothérapie pour le cancer du sein

La chimiothérapie est une méthode médicamenteuse de traitement des tumeurs malignes, impliquant l’utilisation de cytostatiques, qui ont un effet létal sur la tumeur.

La chimiothérapie, c'est quoi?

La chimie - traitement médical du cancer du sein - repose sur l'introduction dans le corps (par voie intraveineuse, intramusculaire, sous forme de comprimés) de médicaments puissants capables de détruire les cellules cancéreuses (métastases) et de bloquer leur propagation.

La chimiothérapie est l’un des traitements les plus efficaces et les plus efficaces pour toutes les pathologies cancéreuses, y compris le cancer du sein. L'utilisation de la chimie est possible en tant que type de traitement séparé et en combinaison avec d'autres méthodes de traitement. Cette méthode de traitement est plus efficace en combinaison avec le traitement chirurgical du cancer du sein.

Il est connu que les cellules oncologiques se développent rapidement, et se propagent également dans tout le corps. Ce traitement radical ne suffit pas. Dans ce cas, la chimiothérapie est utilisée comme méthode auxiliaire. Elle est administrée par des cycles et agit sur tout le corps, tout en tuant les cellules cancéreuses qui sont localisés dans n'importe quelle partie du corps.

Traitement du cancer du sein

Informations générales sur la procédure

La chimiothérapie pour le cancer du sein est l'effet sur les cellules mutées qui sont devenues l'agent causal du cancer, la chimiothérapie entraînant la mort.

La composition des médicaments de chimiothérapie est conçue de manière à ce que les substances toxiques aient un effet plus important sur le cancer et moins sur les organes sains du corps.

La chimie s'effectue par cycles (cycles), car les cellules se divisent constamment et un traitement ne suffit généralement pas pour détruire complètement les métastases. Le nombre de cours de chimiothérapie pour le cancer du sein devant être effectués ne peut être déterminé que par le médecin traitant - oncologue.

En règle générale, le nombre de cycles de traitement dépend de:

Les cours de thérapie vont de 2 à 7; dans certains cas, il est possible de les augmenter à 9.

Contre-indications à la chimiothérapie

Certainement pour la chimiothérapie pour le cancer du sein et pour d’autres médicaments, il existe des contre-indications. Cela est dû au fait que cette procédure ne peut pas toujours aider. Le risque de rechute est toujours présent. Par conséquent, dans la plupart des cas, l’utilisation de médicaments anticancéreux en tant que méthode de traitement distincte est inefficace.

En cas de cancer du sein hormono-dépendant, la chimiothérapie n’est pas pertinente, l’effet du traitement n’est pas efficace Je répète, tout dépend de l'âge et de la santé du patient.

Les filles et les femmes de la jeune génération qui souffrent de formes de cancer hormono-dépendantes présentent une diminution des taux d’œstrogène et de progestérone. Dans ce cas, vous devez utiliser d'autres méthodes. Donc, il y a une suppression de la fonction ovarienne, avec l'aide de médicaments. L'ablation chirurgicale des ovaires est prescrite, ainsi que l'administration de médicaments bloquant l'effet des hormones sexuelles. Par conséquent, une chimiothérapie pour le cancer du sein chez de telles patientes n'est pas appropriée.

Types de chimiothérapie pour le cancer du sein

La chimiothérapie a plusieurs types de conduite qui dépendent de la gravité de la maladie:

  1. chimiothérapie néoadjuvante pour le cancer du sein - c’est ainsi que le traitement est prescrit, généralement avant la chirurgie. La chimie de type melon vise à arrêter et à bloquer les cellules cancéreuses. Il est nécessaire pour l'élimination complète d'une tumeur maligne.
  2. chimiothérapie adjuvante pour le cancer du sein. La chimiothérapie adjuvante est utilisée principalement après une intervention chirurgicale pour le cancer du sein, ainsi que pour la prévention. Ce type de traitement du cancer du sein opérable est le plus demandé. Il existe également des cas de nomination de chimiothérapie adjuvante avant une intervention chirurgicale. L'avantage de ce type de traitement est la détermination de la sensibilité de la tumeur à la chimiothérapie. Eh bien, et un inconvénient, on pense que la mise en oeuvre de ce type de chimie retarde considérablement les interventions chirurgicales, car il est parfois difficile de déterminer le type histologique des onco-tumeurs. Ne vous contentez pas de problèmes avec la définition des récepteurs aux œstrogènes et à la progestérone.
  3. chimiothérapie thérapeutique pour le cancer du sein. Ce type de traitement a principalement pour but les stades 3 et 4 du processus proche, lorsque la tumeur maligne est plus grosse et qu'il existe des métastases à distance;
  4. la chimiothérapie prophylactique est utilisée pour prévenir la récurrence du cancer du sein.

Vidéo informative

Chimiothérapie pour le cancer du sein: médicaments utilisés. Comment est la chimiothérapie pour le cancer du sein?

Les médicaments de chimiothérapie pour le cancer du sein sont regroupés comme suit:

  1. antimétabolites - la capacité de ce type de médicaments est de détruire la structure de l'ADN de la cellule cancéreuse et, au début de sa division - de la détruire. Parmi ces médicaments, on peut noter: "Gemzar" "5-fluorouracile";
  2. Les agents alkylants sont des substances qui détruisent la protéine qui régule la génétique des cellules cancéreuses. Dans leur mécanisme d'action, ils ressemblent aux radiations. Parmi ces médicaments, le plus utilisé est le «cyclophosphamide»;
  3. Les antibiotiques sont des médicaments qui, par leur composition, n’ont aucune similitude avec d’autres médicaments. Ce sont des antibiotiques spéciaux anticancéreux. Ils sont conçus pour ralentir la division des gènes. Parmi ces médicaments peuvent être notés "Andimitsin", le plus souvent, il est combiné avec "Cytoxan";
  4. Les taxanes constituent un groupe distinct de médicaments qui aident à rétablir le cours normal de la division cellulaire. Parmi ces médicaments peuvent être notés "Paclitaxel", "Docetaxel".

Tous ces médicaments sont les plus efficaces. Mais la chimiothérapie pour le cancer du sein nécessite toujours une sélection individuelle de médicaments. Après tout, tout dépend de la condition de la femme, de la tumeur et d'autres facteurs.

Comment déterminer le médicament pour le cancer du sein pendant la chimiothérapie?

Quel médicament sera prescrit dépend de:

  • la taille d'une tumeur maligne (chimiothérapie pour cancer du sein stade 1 ou stade 2);
  • propagation de métastases;
  • ganglions lymphatiques;
  • état hormonal d'une femme;
  • type et objectif principal de la thérapie.

Médicaments de chimiothérapie pour le cancer du sein

Le cancer du sein, comme tout autre type d’oncologie, est sensible à un médicament en particulier. Le cancer du sein est sensible à plusieurs médicaments: méthotrexate, adriblastine, 5-fluorouracile, cyclophosphamide, docétaxel, paclitaxel, xeloda.

Posologie des médicaments pour la chimiothérapie du sein

Le plus souvent, la chimiothérapie est réalisée par goutte-à-goutte intraveineux. Les doses et les schémas thérapeutiques sont définis individuellement, en fonction du diagnostic, du stade du processus malin, de l'état de santé du patient et de la réponse au médicament. Il existe une méthode internationale de dosage des médicaments, qui doit être suivie.

Comment les antibiotiques anticancéreux sont-ils prescrits?

  • Rubicomycine - in / in 0,0008 g / kg. messes pendant 5 jours, suivies d'une pause d'une semaine. En l'absence de complications, ils répètent le traitement de 3 à 5 jours, le médicament est administré tous les deux jours. Parfois, selon les indications, la posologie est augmentée, mais pas plus de 0,025 g par 1 kg.
  • L’adriamycine - est administrée par voie intraveineuse à raison de 0,03 g / m² pendant 3 jours consécutifs, suivie d’une pause de 1 mois. Vous pouvez également utiliser un autre schéma: 0,06 g / m² une fois par mois. Le médicament est administré très soigneusement et lentement en raison du risque de nécrose au site d’injection.
  • Bruneomitsin - administré à / tous les 2-3 jours, le traitement est habituellement utilisé 0,003-0,004, le médicament.
    Comment les agents antimétaboliques sont-ils prescrits?
  • Méthotrexate: le médicament est utilisé dans des comprimés pour le cancer du sein. Prendre oralement 1 à 3 comprimés par jour. Réception possible, en / m ou / en 0,005 g.
  • 5 fluorouracile - injecté dans / en sur la base de proportions de 0,5 à 1 g pour 500 ml. solution de glucose à 5% pendant 3 heures. Sous forme d'injection IV à raison de 0,015 g / kg par jour pendant 3 jours, puis de la moitié de la dose toutes les 48 heures. Le cours peut être répété dans 1-1.5 mois.
    Comment prescrire Alkylating?
  • Cyclophosphane - est prescrit dans / dans ou dans / m des injections à une dose de 3 mg / kg de 2% p-ra chaque jour. 4-14 g du médicament sont généralement utilisés pendant toute la durée du traitement.
  • Dipin - utilisé dans / dans et / m, tous les 1 à 2 jours. Une dose unique va de 0,005 à 0,015 g. La durée moyenne du traitement nécessite l’utilisation de 0,2 g du médicament.

Schémas de chimiothérapie pour le cancer du sein

Quels sont les schémas de chimiothérapie? Chaque schéma doit avoir des propriétés spéciales, car il est nécessaire de détruire toutes les cellules cancéreuses dans une certaine partie du sein.
Les médicaments de chimiothérapie pour le cancer du sein sont ceux dont l’effet peut augmenter sans aide mutuelle ni effets secondaires. Les cellules cancéreuses ne devraient pas bien s’adapter aux médicaments de chimiothérapie, et le schéma thérapeutique devrait avoir un minimum d’effets secondaires sur le corps.

Schémas thérapeutiques pour le cancer du sein avec des médicaments de chimiothérapie:

  • CMF - cyclophosphamide + méthotrexate + fluorouracile;
  • FAC - Fluorouracile + Adriablastin + Cyclophosphamide;
  • CAF - Cyclophosphamide + Adriablastin + Fluorouracil;
  • également des régimes avec des taxanes - Docétaxel + Paclitaxel.

Les schémas thérapeutiques peuvent être coordonnés par le médecin traitant. Tout dépend du bien-être du patient et de l'efficacité du médicament prescrit.

Préparation et conduite de chimiothérapie pour le cancer du sein

Le schéma thérapeutique standard du traitement cytostatique est simple. Une femme rencontre un consultant médical. Au cours du processus de consultation, le médecin doit informer le patient des effets secondaires et des avantages éventuels du traitement. Par la suite, le jour est désigné où la procédure sera effectuée. Immédiatement avant le début du traitement antitumoral, il est nécessaire de mesurer la pression artérielle, la fréquence respiratoire, le pouls et la température corporelle. Également un rôle important joué par la taille et le poids du patient. Sur la base de ces données, la dose de médicament est sélectionnée.

Après toutes les étapes ci-dessus, vous pouvez administrer un médicament. À la fin de l'injection, le cathéter intraveineux est retiré de la veine et la personne peut rentrer chez elle. C'est le schéma standard de chimiothérapie pour le cancer du sein.

Qu'est-ce que la chimiothérapie «rouge» pour le cancer du sein?

La "chimiothérapie rouge" est la chimie la plus toxique de toutes les thérapies, qui a un fort effet toxique sur les cellules cancéreuses et des effets secondaires. La chimiothérapie rouge tire son nom des médicaments colorés utilisés - les anthracyclines, dont les solutions sont rouge vif. Parmi ces médicaments peut être noté "l'épirubicine."

Si nous suivons la logique, alors le traitement par mitoxantron devrait s'appeler «bleu», le traitement par cyclophosphamide ou le fluorouracile - «jaune» et le traitement par taxol - chimiothérapie «blanche».

Parmi tous les médicaments entrant dans la composition des médicaments complexes, la chimie rouge comprend les médicaments ayant une toxicité particulière, chaque médicament étant moins toxique séparément, et son utilisation dans un complexe provoque de nombreux effets secondaires.

Pour améliorer la qualité de l'exposition aux cellules cancéreuses, la médecine moderne recommande le recours à une chimiothérapie alternative: par exemple, les médicaments «rouges», puis «jaunes», sont nécessaires pour un effet divers sur les cellules cancéreuses et pour réduire la charge sur le corps. En outre, l'utilisation diversifiée de médicaments de chimiothérapie ne provoque pas l'habituation des cellules cancéreuses.

Quelle est la cause de l'impact négatif? La raison est une combinaison intéressante de médicaments. La chimiothérapie rouge est prescrite selon divers critères tels que la taille du néoplasme, le taux de croissance et l’agressivité de la tumeur, les stades du cancer du sein et l’état de santé de la patiente. L'âge du patient et l'étude immunohistologique jouent un rôle important.

L’utilisation de la chimie rouge est une méthode de traitement assez sérieuse, largement utilisée pour traiter le cancer du sein et d’autres types d’oncologie.

À l'heure actuelle, il existe de nombreux régimes, ce qui a permis une amélioration chez près de 50 à 70% des patients. Le nombre de décès a diminué de 25% à 3%. Par conséquent, la chimiothérapie rouge pour le cancer du sein est largement utilisée.

Conséquences de la chimiothérapie pour le cancer du sein

Tout type de chimiothérapie affecte le corps avec des substances toxiques et toxiques, entraînant des effets secondaires. Les effets secondaires dépendent du nombre, du nombre de cycles de chimiothérapie, de la posologie et des types de médicaments.

L’essentiel de la chimiothérapie est un effet positif, c’est-à-dire la mort des cellules cancéreuses. La chimiothérapie peut bloquer la division et la croissance des cellules cancéreuses, ainsi que ralentir la propagation des métastases. On sait que le cancer du sein est sujet aux rechutes et que l'exposition aux médicaments de chimiothérapie aide à prévenir les processus pathologiques répétés.

À noter! Cette procédure est contre-indiquée dans les formes d'oncologie hormono-dépendante. Un traitement hormonal spécial est alors prescrit à ces patients. Quels que soient les effets secondaires qui apparaissent, ils ne doivent pas servir de motif d'annulation du traitement - le traitement du cancer du sein doit se dérouler comme prévu et le corps peut s'adapter et se rétablir.

Les plus courants sont:

  • des nausées et des vomissements;
  • perte d'appétit;
  • maux d'estomac, diarrhée, constipation;
  • alopécie (perte de cheveux);
  • gale;
  • changements dans le cycle menstruel;
  • changements dans le système endocrinien;
  • forte sensibilité à diverses infections;
  • fatigue, léthargie, fatigue;
  • fièvre; fièvre
  • dépression de la fonction ovarienne;
  • l'anémie;
  • ecchymose ou saignement.

Pour soulager les symptômes après la chimiothérapie, utilisez les propriétés des médicaments symptomatiques ayant un effet anti-émétique ou prescrire des vitamines.

Quelle méthode est la plus efficace: chimiothérapie ou hormonothérapie?

Il est impossible de comparer l'efficacité d'une méthode de traitement particulière, car chaque type de traitement a certaines indications et certains résultats, qui dépendent des caractéristiques de la tumeur. En cas de sensibilité tumorale à la chimiothérapie, l'efficacité sera la même que lorsque la tumeur est sensible à l'hormonothérapie. Il y a des situations où la chimiothérapie est inefficace, mais l'hormonothérapie est efficace et vice versa. L'avantage de la chimiothérapie est un effet rapide. Après 1 à 2 mois de traitement (1,5 mois), vous pouvez en apprendre davantage sur les résultats du traitement. L'inconvénient de la chimiothérapie réside dans les effets indésirables mentionnés ci-dessus.

Nutrition et régimes pour la chimiothérapie du cancer du sein

La récupération de la chimiothérapie pour le cancer du sein est une étape importante du traitement car le corps est affaibli et nécessite plus de vitalité et d’énergie. Selon les médecins, au cours de la chimiothérapie du cancer du sein, la patiente a besoin d'une nutrition spéciale qui lui permettra de faire face à de nombreux effets secondaires et de réduire ainsi la croissance des cellules cancéreuses.

Quel est le principe de l'alimentation?

Il a été mentionné précédemment que la nutrition faisait partie du traitement du cancer du sein. Par conséquent, lors de la création du menu pour chaque jour, vous devez respecter les critères suivants:

  • Les protéines doivent représenter au minimum 10% et au maximum 20% du nombre total de calories reçues.
  • les graisses végétales doivent représenter entre 10 et 20%;
  • glucides de 60 à 80%;
  • Il est également nécessaire de manger des fruits et des légumes frais tous les jours. Leur nombre devrait être de 600 gr. jusqu'à 1 kg.
  • il est nécessaire de manger des aliments qui réduisent la croissance des cellules cancéreuses;
  • manger des céréales, des céréales et des légumineuses;
  • réduire au minimum la quantité de nourriture d'origine animale à base de sucre;
  • prendre des vitamines;
  • exclure les aliments frits, gras et fumés, vous ne pouvez pas manger de la nourriture en conserve;
  • consommez suffisamment de liquide.

La nutrition dans le cancer du sein après la chimiothérapie devrait comprendre 4 groupes:

  1. protéine. Il devrait inclure: noix, haricots, pois, produits à base de soja. Viande: volaille, porc, veau, bœuf, poisson. Prendre des aliments qui contiennent des protéines doit être deux fois par jour.
  2. fruits et légumes. Les principaux composants sont les jus et les fruits secs, ainsi que: les agrumes (oranges, pamplemousses, mandarines), les légumes (betteraves, carottes, poivrons), les verts (persil, aneth, céleri, oignon vert).
  3. du lait Tous les types de produits laitiers: ryazhenka, yaourt, kéfir, yaourt, fromage cottage, fromage, lait, beurre. Il convient de noter que les produits laitiers fermentés enrichis en bifidobactéries sont les plus utiles.
  4. grain et céréale. Il est nécessaire de consommer du pain de grains entiers, il n'est pas recommandé d'utiliser du pain blanc. Kashi, les plus utiles sont le sarrasin et l'avoine.

Régime du cancer du sein

L'apport hydrique doit être maximisé (jusqu'à 1,5 à 2 litres), car la chimiothérapie peut entraîner une déshydratation, mais cette condition est conditionnelle à l'absence de problèmes rénaux. Il est nécessaire d'utiliser: jus de fruits, eau minérale (sans gaz), thé vert, boissons lactées. Mais si tout gonfle, il faut réduire la quantité de liquide. Il est également possible d'utiliser du bouillon de poulet sous forme liquide enrichie en: calcium, magnésium, sodium et potassium.

Produits - "défenseurs" ou produits qui aident à lutter contre le cancer

Dans votre alimentation quotidienne, vous devez également inclure des produits capables de stimuler le corps et, partant, de résister à la propagation des cellules cancéreuses.

Carence en Ponovyvayut en substances minérales et vitaminiques: grains de blé germés. Ils contiennent 39 micro et macronutriments, 32 vitamines, 22 acides aminés et 461 enzymes. Dans 335, les légumes et 10 grammes de semis de blé, un nombre égal de macro et microéléments. En outre, ils ont un effet détoxifiant sur le corps, en éliminant les métaux lourds et les cancérogènes.

Règles de nutrition et régime après la chimiothérapie du sein

Les repas pendant et après la chimiothérapie doivent être basés sur le respect de plusieurs règles:

  • la nourriture doit être préparée immédiatement avant la prise et en aucun cas dans quelques heures ou quelques jours;
  • un certain régime doit être présent, c’est-à-dire qu’il est nécessaire de formuler un régime qui doit inclure la bonne quantité de vitamines, de protéines, de lipides et de glucides;
  • les produits consommés par le patient ne doivent pas surcharger le foie, car la chimiothérapie frappe d'abord ces organes.

Produits devant être exclus du régime pendant la chimiothérapie:

  • thé fort, cacao, café;
  • boissons gazeuses;
  • l'alcool;
  • plats de foie;
  • légumes de serre;
  • légumes marinés;
  • plats épicés, frits et fumés.

Après une chimiothérapie, le patient peut prendre du poids ou perdre du poids. Un soutien pour un poids normal est nécessaire à la normalisation de la circulation sanguine.

La chimiothérapie est non seulement un traitement, mais aussi un coup dur pour le corps avec de nombreux effets secondaires. Les femmes, après et au cours de la chimiothérapie pour le cancer, doivent être surveillées pour la nutrition. Il doit être équilibré et riche en vitamines et en oligo-éléments. Cela aidera à restaurer les cellules saines qui ont souffert pendant le traitement et fournira au corps les forces nécessaires pour lutter plus efficacement contre cette terrible maladie.

L'efficacité de la chimiothérapie dans le traitement du cancer du sein

Dans chaque cas, il est assez difficile de prédire l’efficacité de la chimiothérapie. Les données statistiques sur l'efficacité de la chimiothérapie, obtenues en étudiant les résultats du traitement de plusieurs milliers (et même de centaines de milliers), suggèrent que souvent la chimiothérapie prolonge la vie et améliore la qualité de la vie.