Azotémie

Urétrite

L’azotémie est l’augmentation de la teneur en produits métaboliques azotés dans le sang d’une personne, principalement à base de protéines, ce qui entraîne une altération de la fonction excrétrice rénale.

Il existe trois types d'azotémie: prérénale, rénale et post-rénale, dont les causes d'origine diffèrent, mais qui présentent des caractéristiques similaires, à savoir:

  • Augmentation de l'azote uréique dans le sang;
  • Diminution du débit de filtration glomérulaire des reins;
  • Augmentation de la concentration de créatinine sérique.

Pour déterminer le type d'azotémie en laboratoire, le rapport entre l'azote uréique et la créatinine est déterminé sur la base d'une analyse de sang. Ainsi, si l’indicateur est inférieur à 15, le patient présente un type de maladie rénale, plus de 15 est prérénal, significativement plus de 15 est un type postrénal.

Causes de l'azotémie

Comme mentionné ci-dessus, en médecine, il existe trois types de maladies qui diffèrent les unes des autres par la cause. Ainsi, l'azotémie prérénale est une conséquence de l'apport sanguin aux reins en raison de:

  • Développement de l'insuffisance cardiaque;
  • Une hémorragie;
  • Choc;
  • Diminution du volume sanguin circulant.

Les principales causes d'azotémie rénale sont:

  • Insuffisance rénale aiguë;
  • Parenchyme rénal (glomérulonéphrite);
  • Nécrose tubulaire aiguë.

La conséquence de ce type de maladie est l’urémie.

Les principales causes de l'azotémie post-rénale sont les suivantes: obstruction mécanique de l'écoulement de l'urine - calculs dans l'urètre, tumeur de la vessie ou de la prostate, compression de l'uretère par l'utérus agrandi (pendant la grossesse).

Symptômes d'azotémie

L'atteinte azotémique du patient s'aggrave avec l'apparition d'autres symptômes de la maladie sous-jacente, ainsi que de l'augmentation du nombre de produits métaboliques azotés dans le sang. Les principaux symptômes de l'azotémie sont les suivants:

  • Oligurie (forte diminution de la diurèse);
  • Anurie (cessation de l'urine);
  • Bouche sèche;
  • Tendance à saigner;
  • Soif constante;
  • Puffiness (anasarca n'est pas exclu);
  • Les fluctuations de la pression artérielle;
  • L'urémie;
  • Tachycardie

La maladie provoque également un certain nombre de symptômes provenant de divers systèmes corporels, à savoir:

  • Nausée, haleine ammoniacale acide, vomissements, diarrhée profuse, dyspepsie et anémie (système digestif);
  • Secousses musculaires des bras et des jambes, tremblements, modification de l'excitation aiguë par l'oppression et inversement, somnolence, dépression générale et troubles de la respiration (système nerveux);
  • Les démangeaisons et la sécheresse de la peau, qui causent une gêne et une agonie au patient, allant jusqu’aux égratignures et aux déchirures de certaines parties de la peau pendant le sommeil (la peau).

Également parmi les symptômes de l'azotémie émettent l'apathie, la léthargie et la faiblesse grave du patient.

Diagnostic de la maladie

Pour le diagnostic correct et le traitement ultérieur du patient, demandez conseil à un néphrologue ou à un urologue. Les médecins donneront des instructions pour procéder à une analyse générale du sang et de l'urine et détermineront l'indice du rapport entre la quantité d'azote uréique et la créatinine, ce qui vous permettra de savoir quel type d'azotémie le patient est malade.

Traitement de l'azotémie

Avec un diagnostic opportun et l'utilisation d'un traitement adéquat de l'azotémie, la probabilité de guérison complète est maximale. Dans les cas où le patient demande une assistance médicale avec un retard important, le rétablissement complet est beaucoup plus difficile à atteindre, même avec un traitement intensif et une correction, le risque d'insuffisance rénale chronique est élevé.

Le traitement de l'azotémie comprend généralement:

  • Thérapie symptomatique;
  • Hémodialyse;
  • Élimination de la cause;
  • L'utilisation de médicaments dont l'action vise à normaliser la pression artérielle et à améliorer le fonctionnement du système cardiovasculaire.

Prévention des maladies

Ainsi, l'azotémie survient à la suite d'une violation des reins, ce qui entraîne l'accumulation de produits métaboliques azotés dans le sang. Il existe trois types de la maladie, chacun ayant des caractéristiques similaires aux deux autres types, mais ses causes diffèrent.

Pour la prévention de la maladie, il est recommandé d’éviter l’hypothermie et de traiter rapidement les maladies des reins et du système urinaire. Un diagnostic et un traitement indépendants de l'azotémie peuvent entraîner une insuffisance rénale chronique. Par conséquent, lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez faire appel à un spécialiste.

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Même si le cœur d’un homme ne bat pas, il peut encore vivre longtemps, comme l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté à 4 heures après que le pêcheur se soit égaré et se soit endormi dans la neige.

James Harrison, un résident australien âgé de 74 ans, est devenu un donneur de sang environ 1 000 fois. Il a un groupe sanguin rare dont les anticorps aident les nouveau-nés atteints d'anémie sévère à survivre. Ainsi, l'Australie a sauvé environ deux millions d'enfants.

La maladie la plus rare est la maladie de Kourou. Seuls les représentants de la tribu Fur de Nouvelle-Guinée sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que la cause de la maladie est de manger le cerveau humain.

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessure au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque - de 33%. Sois prudent.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Des scientifiques de l'Université d'Oxford ont mené une série d'études dans lesquelles ils ont conclu que le végétarisme peut être nocif pour le cerveau humain, car il entraîne une diminution de sa masse. Les scientifiques recommandent donc de ne pas exclure le poisson et la viande de leur régime alimentaire.

Aux États-Unis, les médicaments contre les allergies dépensent plus de 500 millions de dollars par an. Croyez-vous toujours qu’un moyen de vaincre enfin l’allergie sera trouvé?

En plus des personnes, une seule créature vivante sur la planète Terre - des chiens - souffre de prostatite. C'est vraiment nos amis les plus fidèles.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

La clomipramine, un antidépresseur, provoque un orgasme chez 5% des patients.

Tout le monde a non seulement des empreintes digitales uniques, mais aussi un langage.

Les personnes qui ont l'habitude de prendre leur petit-déjeuner régulièrement risquent beaucoup moins d'être obèses.

L'espérance de vie moyenne des gauchers est inférieure à celle des droitiers.

Afin de dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous allons utiliser 72 muscles.

Une personne instruite est moins susceptible aux maladies du cerveau. L'activité intellectuelle contribue à la formation de tissu supplémentaire qui compense la maladie.

Il semblerait qu’est-ce qui pourrait être nouveau dans un sujet aussi banal que le traitement et la prévention de la grippe et des ARVI? Tout le monde a longtemps été connu comme étant l’ancienne méthode des «grands-mères».

Azotémie

L'azotémie est la présence dans le sang d'une teneur élevée en produits azotés issus du traitement des protéines, indiquant le développement d'une insuffisance rénale.

Caractéristiques et types de la maladie

Une diminution du débit de filtration glomérulaire des reins, une augmentation de la concentration d'azote résiduel dans le sang ou ses fractions (acides aminés, urée, acide urique, indican, etc.), une augmentation du ratio indice d'azote de l'urée et de la créatinine sont caractéristiques de l'azotémie. Avec le fonctionnement normal du système excréteur des reins, cet indice ne dépasse pas 15, et les produits azotés sont excrétés par les reins avec l'urine, mais lorsque l'organe est cassé et que le catabolisme protéique intensif échoue, le système échoue.

Causes de l'azotémie

L'azotémie peut être distinguée par ses causes: rénale, post-rénale et prérénale. Considérez les facteurs principaux de l'apparition de ses différents types:

  • Rénal - se développe dans les cas de nécrose tubulaire aiguë, de glomérulonéphrite aiguë (lésion du parenchyme rénal), d'insuffisance rénale aiguë, d'intoxication par des moyens chimiques, de toxines, de poisons néphrotoxiques, etc. Ce type d'azotémie peut entraîner une urémie;
  • Prénénal - se produit en raison d’une diminution du taux de circulation sanguine (avec déshydratation, perte de sang importante, etc.), d’un choc, d’une insuffisance cardiaque, d’une hémorragie;
  • Postrénale - Les causes de ce type d'azotémie sont toutes les barrières mécaniques qui empêchent l'écoulement de l'urine: calculs dans l'uretère, tumeurs contractant l'urètre, hyperplasie de la prostate, grossesse (l'utérus agrandi exerce une pression sur l'uretère).

En raison de l'impossibilité d'un écoulement régulier de l'urine, une azotémie post-rénale peut entraîner une hydronéphrose.

Symptômes d'azotémie

Les principaux symptômes d'azotémie, évoluant parallèlement à l'évolution de la maladie et au développement de la principale maladie à l'origine de la pathologie, comprennent:

  • Diminution de la diurèse (oligurie) avec éventuellement absence totale d'excrétion de l'urine (anurie);
  • Sauts dans la pression artérielle;
  • Pâleur de la peau;
  • L'urémie;
  • Faiblesse générale;
  • Soif persistante et bouche sèche;
  • L'œdème;
  • Tachycardie

Également au cours de l'azotémie, les manifestations suivantes peuvent survenir:

  • Du côté du tractus gastro-intestinal - manque d'appétit, vomissements, dyspepsie, nausée, anémie, diarrhée profuse, langue sèche et fourrure, haleine ammoniacale, peuvent développer une stomatite, une gingivite et une entérocolite;
  • Du côté du système nerveux central - somnolence, dépression, tremblements, alternance d’agitation et d’apathie grave, convulsions des muscles du mollet.

Le symptôme de l'azotémie est également une peau sèche et des démangeaisons. En cas d'urémie, la vision et l'audition diminuent.

Diagnostic de l'azotémie

Pour le traitement réussi de l’azotémie, le diagnostic exact de la maladie et la détection de la pathologie qui l’a provoquée revêtent une importance particulière. Afin de diagnostiquer la maladie, les consultations sont effectuées par un urologue et un néphrologue, des tests de laboratoire sont effectués - des analyses d'urine et de sang, et l'indice du rapport quantité d'azote urée à créatinine est mesuré.

Traitement de l'azotémie

L'issue favorable du traitement de l'azotémie dépend principalement d'un accès rapide à des spécialistes et à un traitement adéquat. Les retards dans la fourniture de soins médicaux peuvent être la cause d'une insuffisance rénale chronique, malgré tous les efforts déployés par les médecins au cours d'une correction intensive. Le traitement de l’azotémie doit en premier lieu être dirigé vers la maladie sous-jacente. La thérapie symptomatique comprend l’adhésion à un régime thérapeutique avec un apport limité en protéines, l’utilisation de diurétiques, de stéroïdes anabolisants, un moyen de normaliser la pression artérielle et d’améliorer l’activité cardiaque, si nécessaire, une hémodialyse est prescrite.

Prévention des maladies

Pour la prévention de l'azotémie, il est recommandé de renforcer le système immunitaire, de traiter rapidement et intégralement les maladies des reins et des voies urinaires, de se méfier de l'hypothermie.

Ne risquez pas votre santé, ne vous auto-soignez pas avec l'azotémie, dès les premiers symptômes de la maladie, contactez les experts pour une aide qualifiée.

Qu'est-ce que la maladie d'azotémie et quels sont ses symptômes?

L'azotémie est une maladie qui affecte les reins.

De quoi s'agit-il? Quels types sont divisés? Quelles sont les causes de la maladie? Quels sont les symptômes de l'azotémie? Comment les médecins détectent-ils la maladie? Quels complexes médicaux faut-il utiliser pour soigner l'azotémie? Existe-t-il des mesures préventives contre la maladie? Les tâches sont définies, essayons maintenant de comprendre le sujet donné.

Caractéristiques et types de la maladie

Pour la maladie est caractéristique:

  • Augmentation de l'urée dans le sang.
  • Le taux de synthèse des reins glomérulaires diminue.
  • La concentration de créatine sérique augmente.

L'azotémie est divisée en plusieurs types:

  • Extrarenal - apparaît avec une circulation sanguine altérée ou avec une augmentation du métabolisme des protéines. La maladie se développe avec des reins en bonne santé.
  • Obstructif - il y a une défaillance dans l'écoulement de l'urine. Cela peut être dû à un blocage ou à une pression sur les vessies.
  • Rénal rénal - se produit lorsque des problèmes avec le système excréteur des reins.
  • Chloroprime - apparaît lorsque le corps perd du chlore. Le plus souvent se produit après de graves vomissements.
  • La rétention - survient en violation de la sortie du corps de métabolites contenant de l'azote.

Types d'azotémie

Azotémie prérénale:

  • se produit si le débit cardiaque diminue;
  • le sang dans les reins vient en petites quantités;
  • une analyse de sang montrera un indice supérieur à 15;
  • l'indice augmente en raison de la filtration de la créatine et de l'azote;
  • Les niveaux de créatine et d'azote sont augmentés en raison de l'hyperfusion, qui réduit le RCP.

Azotémie rénale:

  • une des causes de l'urémie;
  • Se produit à la suite de problèmes rénaux;
  • L'indice dans le test sanguin sera inférieur à 15;
  • La réabsorption de l'azote n'est pas observée, tandis que la CPS n'est pas augmentée;
  • Le rapport d'azote dans l'urée et la créatine augmente; Nous présentons à votre attention un article sur la manière de réduire l'urée dans le sang.
  • L'azote est excrété par l'urine, bien que le ratio des paramètres sanguins soit normal.

Azotémie post-rénale:

  • La circulation sanguine normale est perturbée en raison d'anomalies congénitales, par exemple, en raison du reflux vésico-urétéral, de la compression de l'urètre par des cellules cancéreuses, de calculs de blocs de l'uretère, d'une hyperplasie de la prostate.
  • Les barrières à l'urine se produisent;
  • Une hydronéphrose peut se développer;
  • Les coefficients d'indice sont supérieurs à 15;
  • En raison de la pression accrue dans le néphron, il se produit une réabsorption de l'azote.

Comment se débarrasser de la prostatite sans l'aide de médecins, à la maison?

  • arrêter la douleur
  • normaliser la miction
  • avoir le désir sexuel et la capacité d'avoir des rapports sexuels

Elena Malysheva va nous en parler. La santé des hommes brisés peut et doit être restaurée! en utilisant un traitement en temps opportun. Lire plus »

Causes de l'azotémie

Ils peuvent varier en fonction du type de maladie.

Causes de l'azotémie prérénale:

  • Insuffisance cardiaque;
  • Choc;
  • Une hémorragie;
  • En raison du volume sanguin circulant réduit.

Causes de l'azotémie rénale:

  • Parenchyme rénal;
  • Insuffisance rénale aiguë; Ses symptômes chez les hommes ont été discutés dans cet article.
  • Nécrose tubulaire aiguë.

Causes de l'azotémie post-rénale:

  • Troubles de l'écoulement de l'urine;
  • Des pierres dans la vessie;
  • Prostate;
  • Oncologie de la vessie;
  • La grossesse

Signes d'élévation de l'azote sanguin

Les signes d'élévation de l'azote dans le sang sont les suivants:

  1. Des troubles surviennent dans le système digestif:
    • Une odeur ammoniacale désagréable apparaît de la bouche;
    • Des nausées;
    • La dispersion;
    • Vomissements;
    • Diarrhée avec des traînées de sang;
    • L'anémie
  2. Il y a des problèmes dans le système nerveux:
    • Les muscles des membres inférieurs commencent à être soutenus;
    • Sautes d'humeur;
    • Somnolence;
    • La dépression;
    • Échec respiratoire.
  3. Démangeaisons ou peau sèche;
  4. Saignements récurrents;
  5. L'urémie;
  6. La pression saute;
  7. Sensation de soif;
  8. Faiblesse;
  9. Arrête l'urine;
  10. Puffiness, anasarca peut se produire;
  11. L'homme devient lent.

Diagnostic de l'azotémie

Le diagnostic de la maladie est le suivant:

  • Aux premiers signes d'une maladie, il est nécessaire de consulter un néphrologue et un urologue.
  • Le spécialiste enverra des tests: urine et sang. Le taux d'azote dans le sang - 14,3-28,6 mmol / l. Le taux d'azote dans l'urine est de 2,5 à 8,3 mmol / l. Si la concentration d'urée pendant une longue période est au niveau de 7 mmol / l, cela indique une insuffisance rénale. À un stade précoce du développement de la maladie, une analyse d'urine est réalisée sur le pourcentage d'azote résiduel en urée. Le coefficient de taux devrait être 50-70%. Lorsque l'indicateur d'azotémie augmente plusieurs fois. Mais l'augmentation de l'azote résiduel dans le système circulatoire ne sera pas observée. Dans l'analyse de l'urine en présence de la maladie, la quantité de sodium sera réduite, la concentration en urée sera augmentée.
  • Le médecin mesurera le ratio créatine / azote dans les urines. Le taux pour les hommes est compris entre 0,044 et 0,1 mmol / g et pour les femmes entre 0,044 et 0,088 mmol / g. Si l'azotémie se développe, les niveaux de créatine seront augmentés. Son niveau est influencé par divers facteurs extrarénaux. Si le traitement en temps voulu n'a pas été fourni, le niveau de créatine peut atteindre 0,8-0,9 mmol / l.
  • Le médecin à la déclaration du diagnostic fait attention au niveau d'acide urique. Le taux pour les hommes est compris entre 0,24 et 0,5 mmol / g et pour les femmes entre 0,16 et 0,4 mmol / g.
  • Lors des analyses de sang, l'indicateur de sang est vérifié. Ses indicateurs standard sont 0,19-3,18 µmol / l. Si les normes sont dépassées, cela indique la présence de problèmes au niveau des reins.
  • En fonction des résultats des examens, le médecin établira un diagnostic et prescrira un traitement.

Nos lecteurs recommandent!

Pour une amélioration rapide et fiable de la puissance, nos lecteurs recommandent un remède naturel qui affecte de manière globale les causes de la dysfonction érectile. La composition comprend uniquement des ingrédients naturels avec une efficacité maximale. En raison de ses composants naturels, le médicament est absolument sans danger, sans contre-indications ni effets secondaires. Lire plus »

Mesures de traitement complexes pour surmonter le processus pathologique

L'azotémie est traitée comme suit:

  1. En l'absence de pathologie rénale, l'azotémie elle-même est traitée.
  2. L'insuffisance rénale peut être guérie complètement.
  3. En raison de l'azotémie, les systèmes nerveux et digestif peuvent être perturbés, ce qui complique le processus de traitement.
  4. Si la maladie survient avec une insuffisance rénale aiguë, le médecin prescrit le complexe suivant pour le traitement:
    • Le plasma sanguin filtré est remplacé par de l'albumine, qui est congelée avant la procédure. Cela se fait par voie intraveineuse.
    • La plasmaphérèse est effectuée.
    • De plus, un traitement symptomatique est prescrit.
  5. Si la maladie apparaît à la suite de la CRF, alors:
    • Le médecin tente d'éliminer la pathologie rénale;
    • En cas d'infection du rein, un traitement pathogénique est prescrit.
    • De plus, un traitement symptomatique est introduit. C'est un traitement ciblé, en fonction de certains symptômes de la maladie.
  6. L'hémodialyse est terminée - clairance extrarénale du sang. Cette procédure est effectuée une fois tous les 2 jours. En temps pour son passage prend 4-5 heures. Au cours de la procédure, le niveau d'urée, d'électrolytes et de créatinine est surveillé en permanence. L'hémodialyse est effectuée par étapes:
    • Premièrement, le dialyseur introduit du sang dans lequel il commence à entrer en contact avec la membrane semi-perméable. Parallèlement, la solution de dialyse circule de l'autre côté.
    • Les composants d'échange d'azote diffusent dans le liquide de dialyse. Dans celui-ci, les flux sanguins sont progressivement débarrassés de leurs métabolites.
    • Simultanément aux composants du métabolisme de l'azote, l'eau en excès est éliminée du corps.
    • Au dernier stade, le sang est renvoyé dans la veine saphène externe du bras.
  7. Pour réduire le métabolisme, un expert peut vous prescrire des hormones anabolisantes: méthylandrostendinol ou solution de propionate de testostérone.
  8. Pour améliorer la microcirculation des reins, une technique est prescrite: carillon, trental, complamine ou troxevasine.
  9. Si la concentration d'azote dans le sang augmente, vous pouvez alors prescrire de laver le tube digestif avec une solution de bicarbonate de sodium. Les scories nitreuses seront retirées du corps.
  10. Lorsque la pression augmente au cours du traitement de l’azotémie, les spécialistes prescrivent des médicaments dont l’effet est d’améliorer le fonctionnement du cœur et de l’ensemble du système ainsi que de normaliser la pression artérielle.
  11. Des conditions sont fournies pour permettre des mécanismes de protection internes capables d'éliminer les composants du métabolisme de l'azote.
  12. Une correction médicale du déséquilibre en minéraux, en électrolytes et en vitamines est effectuée.
  13. Pour améliorer le rendement des composants du métabolisme de l'azote, le médecin peut prescrire une thérapie physique: sauna infrarouge ou bains thérapeutiques.

Traitement azotémie remèdes populaires

Il existe de telles recettes populaires pour le traitement de l'azotémie:

  • Il est nécessaire de préparer à l’avance les feuilles des airelles, l’herbe, l’agripaume, les inflorescences de camomille, les fleurs de la série, les violettes et le pissenlit. Chaque ingrédient dont vous avez besoin de prendre 0,5 cuillerée à thé et verser un verre d'eau bouillante. Le mélange obtenu est infusé pendant une heure. Avant utilisation, la perfusion est filtrée et bue 1/3 tasse jusqu'à 5 fois par jour.
  • Prend le millepertuis, la mélisse, la menthe et le calendula. Chaque composant doit être une cuillère à soupe, il faut les mettre dans une casserole et verser 2 tasses d'eau bouillante. Le mélange obtenu est mis à feu lent et bouilli pendant 5 minutes. Le bouillon est versé dans un thermos et laissé infuser pendant 8 heures. Avant utilisation, il est filtré et bu 100 ml par 24 heures.
  • Bonne aide dans le traitement des pelures de pastèque. Ils ont un effet diurétique. Besoin de prendre 5 c. cuillères de croûtes finement hachées et versez-les avec un litre d'eau. Le mélange obtenu doit être perfusé dans l'heure. Boire la perfusion est nécessaire jusqu'à 5 fois par jour.
  • Les propriétés diurétiques ont la peau de rose et de grenade. Ils sont pris à parts égales et versé 2 tasses d'eau bouillante. Le mélange est infusé pendant 30 minutes et se boit 2 c. dans 24 heures.
  • Vous devez prendre une cuillère à soupe de fleurs séchées de bleuet et verser un verre d'eau bouillante. Laissez le bouillon reposer pendant 30 minutes. Avant utilisation, il est filtré et bu 50 ml. 3 fois par jour 15 minutes avant les repas.

Prévention des maladies

Pour la prévention des maladies, les spécialistes recommandent ce qui suit:

  • Vous ne pouvez pas surcooler;
  • Il est nécessaire de traiter les maladies du système génito-urinaire et des reins à temps;
  • Il est impossible de diagnostiquer la maladie indépendamment, cela peut entraîner des complications de la maladie;
  • Suivez un régime si vous avez des problèmes de reins ou du système urinaire.

Régime alimentaire pour azotémie

Vous devriez manger de cette façon:

  1. Inclure dans l'alimentation autant que possible les fruits et légumes crus.
  2. Buvez au moins 2 litres de liquide par jour.
  3. Sucre remplacé par du miel ou de la confiture.
  4. Le dîner doit être léger, par exemple, composé de porridge ou de salade de légumes frais.
  5. Les soupes doivent cuire des légumes ou avec de la viande diététique: poulet, lapin ou dinde.
  6. De l'alimentation, il faut exclure les épices, le salé et la farine.

Conclusion

En conclusion, je veux ajouter:

  • L'azotémie est une conséquence de maladies négligées associées aux reins ou au système urogénital.
  • Les causes de la maladie dépendent du type d'azotémie, il est donc difficile de les reconnaître.
  • Dès les premiers signes, vous devez contacter un spécialiste afin qu’il puisse, après une série d’études, établir un diagnostic précis.
  • Avec un diagnostic précis, un spécialiste vous prescrira un traitement efficace.
  • Pour que le traitement soit bénéfique, vous devez suivre toutes les recommandations du médecin.
  • En plus des médicaments, vous pouvez essayer des remèdes populaires.
  • Pendant le traitement, vous devez suivre un régime.
  • Pour éviter l'apparition de la maladie, il est nécessaire de prendre des mesures préventives à temps.

Azotémie - le danger de détecter l'azote dans le sang?

Les reins sont un organe vital du corps humain, en tant que filtre nettoyant qui régule l'équilibre de l'eau et des alcalis dans notre corps, éliminant ainsi les substances toxiques. Cet organe couplé est particulièrement susceptible à diverses inflammations, blessures et maladies infectieuses, car il possède un riche réseau de vaisseaux sanguins, de canaux excréteurs et de terminaisons nerveuses, et traite diverses substances tout au long de la journée. Les reins sont impliqués dans la phase finale du métabolisme des protéines et des acides nucléiques dans le corps - l'élimination des déchets métaboliques, des substances étrangères, en particulier des composants contenant de l'azote. L'azotémie est une teneur élevée en produits de transformation des protéines contenant du nitrogène dans le sang humain, indiquant le développement d'une insuffisance rénale.

Littéralement du latin, le terme "azotémie" se traduit par "azote dans le sang", on peut le trouver par "urémie" - l'urine dans le sang. Cela est dû au fait que les produits de dégradation des protéines contenant de l'azote sont les inclusions de créatinine, d'indicane, d'acide urique, d'urée, d'ammoniac et de purine.

Il existe de tels types d'azotémie:

  • type de rétention - lorsque la filtration glomérulaire est altérée;
  • type de production - le filtrage est normal.

La rétention azotémique s'accompagne d'une élimination insuffisante de substances contenant de l'azote dans l'urine. Il survient au cours de divers processus inflammatoires des reins: glomérulonéphrite, pyélonéphrite, lésions de la tuberculose rénale; insuffisance circulatoire dans les reins, processus obstructifs (compression, blocage) dans les canaux urinaires.

Azotémie de production se produit lorsque la dégradation des protéines dans les tissus du corps, dans le cas de processus inflammatoires dans plusieurs organes, de brûlures graves, de maladies du sang, d'appauvrissement du corps. Dans le même temps, la fonction excrétrice des reins est préservée.

Il existe d'autres types de troubles de l'élimination de l'azote avec facultés affaiblies. Ainsi, des symptômes azotémiques peuvent survenir avec un type de type chlore - lorsque le corps perd le chlore nécessaire au fonctionnement - avec une diarrhée et des vomissements abondants.

La présence de ce diagnostic peut avoir d'autres raisons ou une combinaison de ce qui précède, donc le diagnostic différentiel est très important.

Signes d'élévation de l'azote sanguin

La teneur normale en azote dans le sérum sanguin est comprise entre 18 et 40 mg / l. Dépasser ce niveau signale une pathologie qui, outre les changements biochimiques dans le sang, présente un certain nombre de signes.

Il existe de tels groupes de symptômes d'azotémie:

  1. au niveau du système digestif: haleine ammoniacale acide, dyspepsie, nausée, vomissements, diarrhée profuse (stries de sang avec lésions ulcéreuses de l'intestin), anémie due à une réduction de la nutrition;
  2. du côté du système nerveux: tremblements et contractions musculaires des extrémités, changement d’oppression avec excitation aiguë (à des états violents), dépression, somnolence, troubles du processus de respiration;
  3. Autres symptômes qui accompagnent l'azotémie: une tendance aux saignements, à la sécheresse et aux démangeaisons de la peau, provoquant des tourments chez le patient, voire des déchirures de la peau en rêve.

La combinaison de ces signes suggère des processus irréversibles d'insuffisance rénale, aggrave le tableau général de l'évolution de la maladie et réduit les chances d'un pronostic positif.

Le complexe de mesures thérapeutiques pour surmonter le processus pathologique

En fonction du type et de la combinaison de symptômes d'azotémie, déterminez la présence et l'étendue de l'insuffisance rénale, cause des violations. En l'absence de pathologie rénale, le traitement de la maladie sous-jacente est appliqué.

L'insuffisance rénale, tant aiguë (réversible) que chronique, est caractérisée par la présence d'une azotémie aiguë, d'un échec de l'hémostase, d'une détérioration des signes vitaux du corps.

En plus de la symptomatologie néphrologique, avec la NP, une masse est ajoutée pour indiquer des maladies d'autres systèmes de l'organisme, ce qui complique le traitement.

Si une azotémie survient pendant une insuffisance rénale aiguë, un traitement pathogénique est utilisé: réalisation d'une plasmaphérèse, remplacement du plasma sanguin filtré par de l'albumine fraîchement congelée par transfusion intraveineuse. Un traitement symptomatique leur est ajouté (souvent, l'OPN est accompagné d'un choc bactérien, d'une altération de la fonction hémodynamique du corps, d'une oligurie).

En cas d'azotémie sur fond d'insuffisance rénale chronique, le traitement commence par l'élimination de la pathologie rénale conduisant à un échec. Appliquer étiologique (dans le cas d'infections rénales), traitement pathogénique, ajout d'un traitement ciblant les symptômes (avec la CRF, des signes indiquent une implication du système cardiovasculaire dans le processus pathologique, les maladies de la peau, l'encéphalopathie).

Les pronostics positifs donnent des cycles réguliers de plasmaphérèse et d'hémodialyse («balayage du sang» par le biais du dispositif assurant les fonctions d'insuffisance rénale et de restitution du sang purifié dans le corps), ainsi que de greffes de rein. Le traitement de l'insuffisance rénale chronique et de l'ARF fournit

Les symptômes de taux élevés de produits de dégradation des protéines dans le sang et d'antécédents d'azotémie doivent être alertés et rendus urgents pour consulter un médecin afin de procéder à un examen approfondi. Après tout, agissant sur le progrès des maladies graves, nous simplifions le traitement, prolongons notre vie!

Qu'est-ce que l'azotémie et en quoi est-ce dangereux?

La condition pathologique du corps, dans laquelle le niveau de composés azotés augmente dans le sang humain, est appelée azotémie. Chez les personnes en bonne santé, tous les produits métaboliques toxiques sont excrétés par les reins avec l'urine. La responsabilité de ce processus incombe aux glomérules des organes, où se produit la filtration. Si, pour une raison quelconque, la vitesse de purification diminue, l'azote commence à s'accumuler dans le sang, ce qui entraîne une augmentation du niveau de composés organiques protéiques. Normalement, leur nombre ne doit pas dépasser 15 points, faute de quoi l'insuffisance rénale commence à se développer.

Caractéristiques de la pathologie et ses types

Le développement de l'azotémie - qu'est-ce que c'est? Ceci est une violation de la fonction excrétrice rénale. Selon la CIM-10, le diagnostic d'azotémie est le code N17 - N19 et est classé dans l'insuffisance rénale. De par sa nature, il peut être absolu, c’est-à-dire causée par l’accumulation réelle de composés azotés dans le sang. Et le relatif provoqué par la déshydratation (déshydratation), dans lequel la concentration de toxines augmente en raison d'une diminution de l'eau.

La maladie a plusieurs types qui dépendent des causes de son apparition, mais la pathogenèse de la maladie est commune à tous les types:

  • augmentation de l'azote uréique dans le sang;
  • diminution du taux de filtration glomérulaire;
  • augmentation de la quantité de créatinine.

La détermination du type d'azotémie est effectuée par une analyse en laboratoire. Les types d'azotémie diffèrent par le rapport entre l'azote uréique et la créatinine. La classification de la pathologie comprend les types suivants.

Prerenalny

La principale raison - la détérioration du muscle cardiaque. En conséquence, une petite quantité de sang pénètre dans les reins. Un signe de ce type est un niveau légèrement accru de créatinine - un peu plus de 15 unités. Une pathologie prénénale peut également survenir lorsque:

  • hémorragie interne;
  • les conditions de choc;
  • réduire le niveau de fluide biologique;
  • insuffisance cardiaque aiguë, etc.

Rénal

Signe de maladie au laboratoire - créatinine réduite (jusqu'à 15 unités). Les maladies rénales suivantes peuvent en être la cause:

  • lésion rénale parenchymateuse;
  • insuffisance rénale chronique;
  • glomérulonéphrite;
  • nécrose tubulaire aiguë, etc.

Dans la plupart des cas, les patients atteints d'insuffisance rénale développent une urémie, un syndrome d'intoxication aiguë ou chronique provoquée par l'accumulation de substances toxiques dans le sang.

Postrenal

Une condition dans laquelle le mécanisme de la circulation sanguine du bas du corps est perturbé, à savoir. en dessous du niveau où se trouvent les "filtres" du corps. Il a un autre nom - obstructif. Un tel phénomène peut être observé avec des anomalies congénitales de la structure ou du développement des organes internes, la présence de tumeurs bénignes ou malignes, l'apparition de calculs, etc. Dans de telles situations, l'urine rencontre des obstacles sur son passage, ce qui ralentit son mouvement et conduit à la stagnation, à l'accumulation de substances nocives. Un indicateur clinique du type postrénal est le dépassement de l'indice de créatinine admissible de plusieurs unités.

L'hyperazotémie est un autre type de maladie. Il se développe comme une complication du type postrénal, lorsque le niveau de créatinine dépasse de manière significative la norme. Il est divisé en deux formes - azotémie de rétention et production. Dans le premier cas, les processus de filtration des glomérules sont lents, dans le second, leurs fonctions sont préservées, elles correspondent à un état sain.

La forme rétentionnelle a deux types d’origine: rénale et extrarénale. Rénal, comme son nom l'indique, apparaît dans le contexte des pathologies des "filtres humains". Ce sont généralement des processus inflammatoires, une évolution chronique ou un état aigu, une néphrosclérose, des pathologies congénitales, etc. La rétention extrarénale apparaît à la suite d'un manque d'apport sanguin: vasoconstriction, sténose, plaque de cholestérol, baisse de la pression artérielle, etc.

IMPORTANT! La conséquence de tous les types de maladie peut être une insuffisance rénale aiguë et la mort.

Avec l’effondrement des tumeurs, des fièvres, une intoxication par les sels de métaux lourds, des toxines, une nécrose du tissu rénal, on peut observer une production d’azotémie. Sa différence avec la forme de rétention est l’accumulation dans le sang non seulement de composés azotés, mais également d’acides aminés.

Symptômes de la maladie

Les mécanismes de développement de l'insuffisance rénale et de l'azotémie sont inextricablement liés et découlent l'un de l'autre. Par conséquent, les symptômes de CRF et d'azotémie sont presque identiques. C'est:

  • une forte diminution du débit urinaire (oligurie);
  • cessation de l'excrétion de l'urine (anurie);
  • sécheresse des membranes de la cavité buccale;
  • l'apparition d'une tendance à saigner;
  • soif irrépressible;
  • gonflement de diverses parties du corps;
  • la pression artérielle saute;
  • troubles du rythme cardiaque;
  • l'urémie.

D'autres systèmes internes répondent à une augmentation des toxines dans le corps. Ainsi, chez les patients présentant une azotémie, des nausées, des vomissements, une odeur d'ammoniaque acide, de la diarrhée, des brûlures d'estomac, une chute du taux d'hémoglobine se font sentir par la bouche. Tremblement possible des membres supérieurs et inférieurs, changement brusque d'humeur (l'excitation aiguë est remplacée par l'apathie et vice-versa), somnolence, difficulté à respirer. Tous les patients ressentent de la fatigue, de la léthargie, de l'apathie.

Méthodes de diagnostic

Le diagnostic de la maladie commence par une visite chez l'urologue. Le médecin demandera au patient des informations détaillées sur les problèmes de santé, les symptômes gênants et l'anamnèse. Après avoir établi un diagnostic préliminaire, le spécialiste prescrira un certain nombre de tests cliniques:

  • recherche biochimique;
  • détermination de l'indice d'urée de l'azote en créatinine;
  • analyse d'urine.

Selon les causes de développement attendues, il peut être nécessaire d’analyser la diurèse quotidienne, la culture bactérienne, les diagnostics par ultrasons des reins et des organes du système urogénital, ainsi que l’imagerie par résonance magnétique pelvienne magnétique.

Traitement de l'azotémie

En azotémie, le traitement est prescrit en fonction du facteur qui a provoqué le développement de la pathologie et de sa gravité. Depuis la cause principale est un dysfonctionnement rénal, le traitement principal vise son élimination.

IMPORTANT! Tous les médicaments sont sélectionnés par le médecin traitant en fonction des résultats de la biochimie sanguine et de l’indice de créatinine.

Le traitement comprend la nomination de diurétiques, ce qui améliorera l’écoulement du liquide biologique. Cela contribue à l'élimination des substances toxiques, à l'élimination de l'œdème et aux processus stagnants. Des médicaments symptomatiques, des médicaments pour renforcer et restaurer le travail du muscle cardiaque et du système nerveux viendront compléter la thérapie. En outre, le traitement implique de suivre un régime strict et de limiter les efforts physiques.

Les patients dans un état grave subissent une procédure d'hémodialyse - nettoyant le sang des toxines à l'aide de dispositifs médicaux spéciaux. L'état des patients est surveillé en permanence, si le traitement prescrit ne donne aucun résultat, sa correction est effectuée.

Voir un médecin pour azotémie est nécessaire. L'automédication ou le non-respect des recommandations d'un spécialiste peut conduire au développement d'une insuffisance rénale chronique, de sa forme aiguë, d'une intoxication du corps et de la mort.

Traitements non traditionnels

Traiter l'azotémie peut et recettes populaires. Une telle thérapie implique tout d'abord l'exclusion des produits protéiques du régime alimentaire. Le menu ne devrait comprendre que des légumes, des fruits et des fibres. Limiter, et mieux complètement, interdire l'utilisation du sel et des produits en contenant.

Parmi les remèdes populaires, les diurétiques naturels ont fait leurs preuves. Ce sont le thé vert, les feuilles et les fruits de groseilles et de framboises, la racine de persil, le fenouil, les cerises, les pommes, les baies d'églantier, les oignons. À partir d'herbes médicinales, vous pouvez cuisiner des frais, des après-décoctions et des infusions qui boivent des plats ou remplace le thé. Dans les pharmacies, vous pouvez également acheter des plantes médicinales prêtes à l'emploi visant à réduire l'inflammation des reins, à restaurer l'écoulement de l'urine, à soulager la douleur et les coliques.

IMPORTANT! Les recettes folkloriques et les remèdes à base de plantes ont aussi des contre-indications, pas toujours associées à des médicaments. Par conséquent, ils ne peuvent être pris que tels que prescrits par le médecin traitant ou après consultation avec lui.

Mesures préventives

La prévention de l'azotémie consiste à prévenir le développement de maladies des reins et des organes du système urogénital. Il est nécessaire d’éviter les surchauffes du corps, de traiter en temps utile toutes les maladies inflammatoires ou infectieuses, non seulement des organes du bassin, mais aussi d’autres systèmes. Vous ne devez prendre aucun médicament sans ordonnance de votre médecin. Les médicaments sont des composés synthétiques dont l’overdose peut également causer de graves dysfonctionnements du système excréteur.

IMPORTANT! Les bactéries et les toxines du sang se propagent dans tout le corps et atteignent tous ses composants. Par conséquent, la maladie d’un organe quelconque nuit à la santé des «filtres» du corps humain.

Il est nécessaire de renforcer le système immunitaire: faire de l'exercice, renoncer aux mauvaises habitudes, bien manger, marcher à l'air frais. Toutes ces règles simples aideront à protéger les reins et l'ensemble du corps contre les facteurs environnementaux négatifs et à prévenir le développement de pathologies graves.

Avec un traitement rapide chez le médecin, le pronostic de récupération est le plus favorable. Il est possible de rétablir très rapidement le travail des reins et après quelques semaines, le patient peut reprendre son mode de vie habituel. Sinon, la maladie progressera jusqu'à ce que les modifications des organes internes deviennent irréversibles. La vie future d'une personne dépendra de la procédure d'hémodialyse et des traitements permanents.

Azotémie: symptômes, types et traitement

L'azotémie est une maladie caractérisée par l'accumulation de produits azotés du métabolisme dans le sang. Ceci est généralement le résultat de problèmes rénaux qui empêchent une filtration adéquate du sang.

Qu'est-ce que l'azotémie?

Les reins et le système rénal filtrent généralement les déchets du sang. Ils produisent également de l'urine pour aider à éliminer ces déchets, ainsi que de l'eau supplémentaire, de l'organisme. Si les reins sont endommagés ou ne fonctionnent pas correctement, ils cessent d’exercer cette fonction et le sang s’obstrue. Ceci s'appelle l'azotémie.

Azotémie - quels types existe-t-il?

Il existe trois types d'azotémie:

Azotémie prérénale. L'azotémie prérénale est un trouble qui survient lorsque la circulation sanguine dans le corps est altérée, ce qui entraîne une altération de l'apport sanguin aux reins. Lorsque la pression artérielle au rein est basse, le rein ne peut pas filtrer correctement les déchets et produire de l'urine.

La créatinine avec ce type d’azotémie est supérieure à 15.

Azotémie rénale. L’azotémie rénale est une affection qui, dans la plupart des cas, conduit à une urémie et est due à des problèmes rénaux. Les causes de cette maladie peuvent être: insuffisance rénale, nécrose tubulaire aiguë, etc.

La créatinine est inférieure à 15 ans.

Azotémie post-rénale. L'azotémie prénatale est un trouble qui survient à cause d'un écoulement insuffisant des reins par les reins en raison de l'obstruction du système urinaire, due à des anomalies congénitales et à d'autres causes.

Créatinine supérieure à 15.

Symptômes d'azotémie

Certaines personnes atteintes d'azotémie ne présentent aucun symptôme. D'autres peuvent avoir des symptômes de déshydratation, qui peuvent inclure:

  • diminution de la quantité d'urine;
  • augmentation du pouls;
  • bouche sèche;
  • fatigue
  • pâleur de la peau;
  • gonflement.

Causes de l'azotémie

La cause de l'azotémie dépend du type.

Causes de l'azotémie prérénale

L'azotémie prérénale est plus fréquente chez les personnes atteintes d'une autre maladie. Toute affection entraînant une diminution du débit sanguin vers les reins peut provoquer cette azotémie.

Les raisons peuvent être:

  • des brûlures;
  • la déshydratation;
  • une hémorragie;
  • vomissements prolongés ou diarrhée;
  • effets thermiques;
  • insuffisance cardiaque;
  • choc
  • blocage de l'artère qui alimente le rein en sang.

Causes de l'azotémie rénale

Il existe de nombreuses causes différentes d'azotémie rénale. Ils comprennent:

  1. Drogues et drogues: la néphrotoxicité peut endommager les reins. La néphrotoxicité courante inclut la cocaïne, la cyclosporine, certains antibiotiques, les inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine et les anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  2. Infection: les infections rénales peuvent endommager les canaux des reins qui filtrent le sang.
  3. Maladie vasculaire: Des dommages aux petits vaisseaux sanguins du rein peuvent causer l’obstruction et des lésions tissulaires. Les caillots sanguins dans les reins ou le rétrécissement des artères sont les causes vasculaires les plus courantes d'azotémie intrazonale.

Causes de l'azotémie post-rénale

L'azotémie prénatale se produit lorsqu'un blocage se produit dans les reins. Les causes courantes de ces verrous sont:

  • gonflement
  • cathéter urinaire
  • cristaux d'urine
  • hypertrophie de la prostate.

Facteurs de risque supplémentaires

Il existe plusieurs facteurs de risque d'azotémie, notamment:

  1. diabète sucré;
  2. insuffisance rénale;
  3. insuffisance cardiaque;
  4. âge avancé;
  5. prendre des médicaments néphrotoxiques.

Diagnostic de l'azotémie

L'analyse d'urine et les analyses de sang sont des méthodes courantes pour diagnostiquer l'azotémie. Avant de procéder à tout test de diagnostic, le médecin examine attentivement les antécédents de la maladie, y compris les médicaments récemment utilisés, les infections et autres symptômes. Le médecin procède ensuite à un examen physique pour rechercher les causes potentielles ou les problèmes médicaux.

Le diagnostic de l'azotémie est généralement effectué à l'aide d'un simple test sanguin ou urinaire. Le médecin vérifiera dans le sang les marqueurs de la fonction rénale, notamment la créatinine et l'azote uréique du sang. Si des taux sanguins élevés de ces substances sont présents - cela indique que les reins ne fonctionnent pas bien.

Les analyses d’osine pour l’osmolalité, la densité, le sodium et la créatinine peuvent également fournir des informations sur la façon dont une personne est hydratée, ce qui est un autre signe de la fonction rénale.

Parfois, le médecin ordonne une échographie ou des tests supplémentaires, en fonction des résultats de l'examen physique et des tests de sang ou d'urine déjà effectués.

Traitement de l'azotémie

De nombreux facteurs déterminent le traitement de l'azotémie. Si le médecin en a déterminé la cause, il est important d’agir au préalable. Par exemple

Chez un patient présentant une azotémie post-traumatique provoquée par une tumeur, il est nécessaire de retirer la tumeur, puis de traiter la fonction rénale. Les personnes prenant un médicament néphrotoxique peuvent avoir besoin de passer à un autre médicament qui n’affecte pas les reins.
Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour soulager l'obstruction.

Les personnes atteintes d'azotémie rénale courent également un risque plus élevé de déséquilibre hydrique. Le traitement peut inclure des médicaments oraux ou intraveineux. Dans la plupart des cas, cela signifie que l'hospitalisation est nécessaire jusqu'à ce que la fonction rénale et les déséquilibres électrolytiques soient corrigés et stabilisés. Les liquides intraveineux peuvent également être utilisés pour augmenter le volume sanguin.

Les médicaments sont souvent utilisés pour augmenter la fonction cardiaque ou la pression artérielle.

Dans certains cas, une personne atteinte d'azotémie rénale peut nécessiter une dialyse rénale. La dialyse est une procédure au cours de laquelle le sang est prélevé sur le corps, filtré dans un appareil de dialyse, puis renvoyé.

La dialyse rénale doit être effectuée 3 à 4 fois par semaine et prend plusieurs heures pour chaque session. En plus de traiter la cause, il est important que les médecins tentent de prévenir l'insuffisance rénale lorsque cela est possible.

Une personne présentant des facteurs de risque d'azotémie ne devrait pas recevoir de médicament néphrotoxique et devrait éviter les tests de diagnostic nécessitant l'utilisation d'un colorant de contraste.

Prévisions

L'azotémie postopératoire se traite facilement et peut même être annulée une fois la cause identifiée et éliminée.

L'azotémie prérénale peut également être prévenue si la cause est identifiée et traitée rapidement. Si le traitement est retardé, cela peut causer de graves dommages aux reins.

L'azotémie rénale est une maladie grave qui peut être fatale si elle n'est pas traitée. La perspective dépend de plusieurs facteurs, notamment la gravité des dommages et la cause première.

Il est important que les patients présentant des facteurs de risque ou des symptômes d'azotémie soient sous la surveillance d'un médecin. Suivre le plan de traitement prescrit. Il est important de prévenir des lésions rénales plus graves ou la mort.

Vidéos connexes

L'article utilisait des matériaux de la revue Medical News Today.

8. Azotémie

- taux sanguins élevés de produits métaboliques azotés excrétés par les reins.

Azotemia a trois classifications, selon son origine causale, mais les trois types partagent plusieurs similitudes. Toutes les formes d'azotémie sont caractérisées par une diminution du débit de filtration glomérulaire (DFG) des reins et une augmentation de l'azote. l'urée dans le sang et la concentration créatinine dans le sérum. Le rapport entre l'azote uréique et la créatinine est une mesure utile pour déterminer le type d'azotémie. L'indice normal est inférieur à 15.

L'azotémie prérénale est causée par une diminution du débit cardiaque, conséquence d'un apport sanguin insuffisant aux reins. Cela peut survenir à la suite d'une hémorragie, choc, réduire le volume de sang en circulation, et insuffisance cardiaque et d'autres raisons.

Indice d'azote: créatinine avec azotémie prérénale supérieure à 15. Cela s'explique par le mécanisme de filtration de l'azote et de la créatinine. L'hypoperfusion réduit le DFG, ce qui entraîne une augmentation globale des taux de créatinine et d'azote. Cependant, du fait de la réabsorption d'azote dans le tube proximal, son niveau dans le sang augmente rapidement.

L'azotémie rénale conduit généralement à une urémie. Cette affection est caractéristique de diverses maladies rénales, de toutes lésions rénales parenchymateuses. Principales raisons:insuffisance rénale, glomérulonéphrite, nécrose tubulaire aiguë, etc.

Indice d'azote: la créatinine dans l'azotémie rénale est normale - inférieure à 15. Bien que le DFG soit réduit et que les niveaux de créatinine et d'urée soient augmentés dans le sang, la réabsorption d'azote ne se produit pas en raison de tubules proximaux endommagés. Ainsi, l'azote, tout comme la créatinine, est excrété dans l'urine en maintenant un taux normal dans le sang.

Dans la variante post-rénale de l'azotémie, l'obstruction du flux normal de l'urine se produit au-dessous du niveau des reins. Elle peut être causée par des anomalies congénitales telles que reflux vésico-urétéral, calculs d'uretère, grossesse, compression de l'urètre gonflement, hyperplasie la prostate. Une résistance accrue au flux d'urine peut provoquer le développementhydronéphrose.

Indice d'azote: la créatinine avec une azotémie post-rénale est supérieure à 15. Une pression accrue dans le néphron entraîne une augmentation de la réabsorption de l'azote, ce qui augmente son ratio dans l'indice.

* bouche sèche (xérostomie)

* gonflement (jusqu'à anasarki)

* fluctuations de la pression orthostatique (l'augmentation ou la diminution dépend de manière significative de la position)

Dans les analyses d’urine, la quantité de sodium, le ratio élevé de créatinine sérique / créatinine sérique, le ratio élevé d’urée urinaire / urée sérique seront réduits et la concentration de l’urine (osmolarité et densité) augmentera également. Cependant, aucun de ces indicateurs n’a de valeur diagnostique. En cas de variantes préranales et post-rénales, on peut s’orienter vers l’indice d’azote: la créatinine.

Une correction rapide de l'azotémie peut permettre de rétablir la fonction rénale. Une correction différée peut entraîner une insuffisance rénale. Le traitement peut inclurehémodialyse, médicaments qui augmentent le débit et la pression cardiaques, ainsi que l’élimination de la cause de l’azotémie.

Le jeûne est une condition qui survient lorsque le corps ne reçoit pas du tout de nutriments, ne les reçoit pas en quantité suffisante ou ne les absorbe pas pour cause de maladie.

La famine en tant que problème social, ainsi que le processus pathologique qui accompagne un certain nombre de maladies, en particulier le système digestif, a longtemps attiré l'attention des chercheurs. V. A. Manassein (1869), V. V. Pashutin (1902) et ses étudiants ont apporté une contribution précieuse à l'étude de la famine. De nombreux faits ont été accumulés, indiquant que lors du jeûne, des mécanismes adaptatifs sont principalement mis en oeuvre, une sorte d’adaptation enzymatique de l’organisme à un manque de nutriments et le passage à une nutrition endogène. Dans le même temps, il a été établi qu’une violation de la satisfaction du besoin alimentaire de l’organisme entraîne des maladies associées à une carence alimentaire, qui se manifestent par une violation des systèmes enzymatiques et un trouble des processus métaboliques. Dans le même temps, le problème du jeûne présente un intérêt pour son utilisation en tant que facteur thérapeutique.

Actuellement, le jeûne est considéré comme un état de stress prolongé associé à l'activation adaptative de la biosynthèse hormonale des glandes surrénales, qui ont un effet direct (activant) et indirect (épargnant) sur les systèmes enzymatiques vitaux du corps.

Le jeûne à son origine peut être physiologique et pathologique. La famine physiologique se répète périodiquement chez certaines espèces d’animaux en raison des conditions particulières de leur habitat ou de leur développement. L’hibernation est un exemple de famine physiologique chez certains mammifères (marmottes, spermophiles), les poissons et les reptiles. Le plus répandu est la famine pathologique. Il y a jeûne complet, incomplet (malnutrition quantitative) et partiel (qualitatif). La famine totale peut être sans restriction d'eau et avec restriction ou pas du tout sans eau (famine absolue). Un jeûne incomplet se développe lorsque tous les nutriments pénètrent dans le corps, mais en quantité insuffisante. On observe une famine partielle lorsque l’apport d’un ou de plusieurs composants alimentaires est insuffisant (protéines, lipides, glucides, vitamines), avec sa valeur énergétique normale. Souvent, ces deux formes de jeûne sont combinées.

11. pleine faim

Causes, conditions de développement, durée du jeûne. Les raisons de la famine complète, ainsi que ses autres types, peuvent être externes et internes. Causes externes - manque de nourriture.

Selon l'ONU et l'OMS, en 1981, le nombre de personnes souffrant de la faim avoisinait le milliard. En 2000, selon les spécialistes, il y aura au moins 1 200 millions de personnes. La mortalité annuelle due à la faim dépasse 50 millions de personnes. La faim et la malnutrition causent les plus grands dégâts aux enfants.

Causes internes - malformations chez les enfants, maladies du système digestif, processus infectieux, anorexie (manque d'appétit pathologique).

Dans le développement de la famine, sa durée et, par conséquent, l'espérance de vie de l'organisme, les conditions externes et internes sont essentielles. L'espérance de vie pendant le jeûne réduit les conditions externes qui augmentent les pertes de chaleur, augmentant la dépense énergétique du corps pour le maintien de la température corporelle (température ambiante basse, humidité et vitesse de l'air élevées, mouvements actifs). Les conditions internes de l'espérance de vie pendant le jeûne ont une incidence sur le sexe, l'âge, l'état général du corps, la quantité et la qualité des réserves de graisse et de protéines, ainsi que sur l'intensité du métabolisme.

L’installation du métabolisme de base, comme on le sait, dépend dans une certaine mesure de la surface spécifique, c’est-à-dire du rapport entre la surface du corps et sa masse. Plus la surface spécifique est grande, plus la dépense d'énergie est importante et, par conséquent, plus les processus métaboliques dans les tissus sont intenses pour assurer l'homéotherme. Cette loi de la surface explique pourquoi la durée du jeûne et de la vie chez les petits animaux est moins longue que chez les grands. Certes, cette loi nécessite des modifications importantes en ce qui concerne les caractéristiques de la couverture extérieure, le poids corporel de différents animaux et la nature du comportement (animaux sauvages et domestiques). Par exemple, les petits oiseaux ne vivent à jeun que 1 à 2 jours et les condor - jusqu'à 40 jours, les souris - 2 à 4 jours, les rats - 6 - 9 jours, les chiens - 40 - 60 jours, les chevaux - jusqu'à 80 jours. Le délai de jeûne total pour une personne est de 65 à 70 jours. La petite taille du corps et la régulation moins parfaite du métabolisme et du transfert de chaleur expliquent la mort rapide du nouveau-né lors du jeûne. Ainsi, un chiot de trois jours ne peut avoir faim que 3 jours et mourir avec une perte de poids de 17 à 20%, et un chien adulte de 40 à 60 jours avant de perdre environ 50% de son poids. La diminution du taux métabolique de base liée à l'âge détermine la durée plus longue de la famine chez les personnes âgées et les animaux. En plus de tous ces facteurs, la durée du jeûne est déterminée par les caractéristiques individuelles associées à la nature de la régulation neuro-humorale et à la réactivité de l'individu.

Périodes de jeûne. Selon les manifestations cliniques, la famine totale peut être divisée en quatre périodes: indifférence; l'excitation; grandir avec la faim croissante; l'oppression (la plus longue); paralysie et mort de l'animal.

Une compréhension plus approfondie des caractéristiques des différentes périodes de famine en donne les caractéristiques physiopathologiques, en tenant compte de l'état du métabolisme et de l'énergie. Sur la base de cette caractéristique, le jeûne peut être divisé en trois périodes: consommation d’énergie non économique; ajustement maximal; décomposition des tissus, intoxication et mort (période terminale).

La durée de chaque période varie en fonction du type d'animal. Chez l'homme, la première période dure 2 à 4 jours, la seconde détermine en fait la période de jeûne et peut durer 40 à 50 jours, la troisième à 3 à 5 jours.

Les principales manifestations de la famine. L'une des manifestations les plus anciennes et les plus douloureuses de la famine est le sentiment de faim provoqué par l'excitation du centre alimentaire. Le sentiment de faim et de famine totale peut disparaître quelques jours après le début du jeûne, et l'oppression du centre alimentaire peut être si profonde que des mesures spéciales sont nécessaires pour l'initier. Avec le jeûne incomplet, l'excitation du centre alimentaire est maintenue tout le temps et la sensation de faim reprend périodiquement.

Le jeûne est accompagné d'une diminution du poids corporel. Au cours de la première période, la masse diminue considérablement en raison d'une consommation d'énergie non économique et de l'excrétion des excréments. Au cours de la deuxième période, le taux de perte de poids diminue et atteint 0,5 à 1% par jour. Par conséquent, connaissant la masse initiale et la perte quotidienne, vous pouvez calculer approximativement la durée maximale du jeûne. En troisième période, la perte de poids augmente à nouveau.

La masse de divers organes diminue de manière inégale (Fig. 15.1). Le tissu adipeux (97%) perd le plus intensément et le moins - le coeur (3,6%) et le tissu nerveux (3,9%). Une très petite perte de masse cérébrale et cardiaque au cours du jeûne indique que l'organisme affamé continue de subir une régulation complexe du métabolisme et des processus intermédiaires entre les organes, qui fournit principalement des organes plastiques et énergétiques aux organes vitaux fonctionnant en permanence.

Les 6e et 8e jours de jeûne, la quantité de substances azotées - albumine et globulines - augmente dans le suc gastrique. Les protéines après clivage sont absorbées dans le sang et participent à la construction des organes vitaux. Ce processus est le résultat de l'inclusion lors du jeûne de mécanismes adaptatifs assurant la réutilisation de protéines pour des processus de synthèse.

Lors du jeûne, d'autres processus caractérisent l'adaptation de l'organisme à des conditions d'existence inhabituelles et indiquent la transition vers une nutrition endogène. Ainsi, dans les premières périodes de jeûne, les enzymes glycolytiques et lipolytiques sont activées, puis l'activité des enzymes de transamination augmente. À la fin de la famine, l'activité des hydrolases lysosomales est augmentée, ce qui indique une violation de l'intégrité de la membrane lipoprotéique des lysosomes.

Les changements d'activité enzymatique dans les organes pendant le jeûne peuvent être associés à des changements dans le spectre des isoenzymes. De telles données sont disponibles concernant la glucose-6-phosphate déshydrogénase (G-6-FDG), la phosphogluconate déshydrogénase (PGD), qui occupent une position clé dans le cycle pentose-phosphate. Pendant le jeûne, l'activité totale de ces enzymes et l'activité de leurs isoenzymes individuelles diminuent, et l'inhibition se produit en raison de fractions hautement actives. Les raisons de la diminution de l'activité des isoenzymes sont apparemment associées à une modification des mécanismes de régulation génétique de leur synthèse, ainsi qu'à l'élimination de l'induction du substrat. La carence en acides aminés et la violation de leur rapport optimal dans le corps jouent également un rôle indéniable dans cette évolution.

Les modifications du jeûne dans l'appareil génétique de la cellule, qui contrôle les processus de synthèse des protéines, sont mises en évidence par des données sur les modifications de la structure primaire des enzymes. Ainsi, l'aldolase musculaire de lapins affamés est caractérisée par une diminution de la quantité d'acides aminés soufrés, une augmentation de la teneur en alanine et une modification des cartes peptidiques des apoenzymes.

Les particularités de la synthèse des protéines au cours du jeûne peuvent être partiellement expliquées par les modifications que subit l'ARN de transport (ARNt) dans ces conditions, dont la capacité d'accepteur vis-à-vis des acides aminés tels que la tyrosine, la leucine, la méthionine et la glycine diminue. Pendant le jeûne, il est possible que des changements conformationnels se produisent dans les régions de la molécule d'ARNt responsables de l'interaction avec les aminoacyl synthétases, qui réduisent l'activité biologique de l'ARNt dans son ensemble.

Métabolisme pendant le jeûne. De manière générale, la première période de jeûne est caractérisée par une consommation accrue de glucides, ce qui entraîne une augmentation du coefficient respiratoire proche de 1. La glycémie diminue (en deçà de 3 mmol / l), ce qui entraîne une diminution de la sécrétion d'insuline, une augmentation de l'activité des cellules os et de la sécrétion glucagon. La fonction glycocorticoïde du cortex surrénalien est stimulée, ce qui entraîne une augmentation du catabolisme des protéines et de la glyconéogenèse. La teneur en glycogène dans le foie diminue rapidement, mais elle ne disparaît pas complètement car elle se forme en raison de l'intensification des processus de glyconéogenèse. En liaison avec l'inhibition de la sécrétion d'insuline dans le foie, l'efficacité du cycle de Krebs diminue, le niveau de phosphorylation oxydative diminue, ce qui se reflète dans le métabolisme énergétique des cellules. L'inhibition compétitive de la vitesse glycocorticoïde de la réaction à l'hexokinase réduit l'absorption du glucose par les cellules du foie.

Au début de la première période de jeûne, le métabolisme de base peut être légèrement augmenté. Vers la fin, il passe de 10 à 20% à une dépense d’énergie économique. Il reste à ce niveau et reste légèrement supérieur à la troisième période. La réduction du métabolisme de base pendant le jeûne reflète une restructuration en profondeur des processus métaboliques visant une utilisation économique des ressources énergétiques. La suppression de la fonction de la glande thyroïde joue un certain rôle.

Il est significatif que, parallèlement à la diminution de la masse corporelle et du foie, la teneur en protéines mitochondriales diminue. Cependant, cette diminution ne s'explique pas seulement par une diminution du nombre de mitochondries. Lors du jeûne, les systèmes d'oxydation et de stockage d'énergie peuvent être réorganisés pour une utilisation plus économique des ressources énergétiques avec une efficacité accrue de leur utilisation.

L'excrétion d'azote dans l'urine diminue déjà entre le deuxième et le troisième jour de jeûne (12-14 g à 10 g par jour). Ensuite, les 5e et 6e jours de jeûne, lorsque les réserves de glucides sont épuisées et que l’échange est effectué en graisses, on observe une augmentation à court terme de l’excrétion d’azote dans l’urine, après quoi elle diminue à 7 - 4 g, reflétant la consommation économique de protéines. L'intensité de la désamination et de la transamination des acides aminés dans le foie s'affaiblit, la biosynthèse des acides aminés à partir des acides a-cétoniques et de l'ammoniac diminue. Cependant, tous ces processus ne peuvent pas équilibrer la dégradation des protéines - un bilan négatif en azote se développe.

Dans la seconde, la plus longue période de famine, le coefficient respiratoire est réduit à 0,7, ce qui reflète l'oxydation prédominante des graisses. Le corps reçoit environ 80% de l'énergie due à l'oxydation des graisses, 3% de l'oxydation du glucose et 13% de l'oxydation des protéines.

La totalité des réserves de glycogène est consacrée aux besoins énergétiques du corps pendant 6 heures maximum de jeûne. En outre, l'activation du métabolisme dans le tissu adipeux est notée. En raison des faibles taux d'insuline, la libération de glucose dans les lipocytes est réduite et la synthèse de triglycérides est insuffisante. Cependant, la prédominance du glucagon et des catécholamines active le système adénylate cyclase et améliore la lipolyse. Les acides gras libres pénètrent dans le sang (lipémie) et d’autres organes.

Dans les tissus dans lesquels le transport du glucose à travers les membranes cellulaires dépend de l'insuline (myocarde, muscle squelettique, tissu adipeux), l'afflux de glucose diminue. Dans le foie et les muscles, le niveau d'acides gras libres augmente et leur transport à travers les membranes mitochondriales jusqu'aux sites d'oxydation est stimulé. La lipogenèse et la synthèse des acides gras dans le foie sont inhibées. Cependant, en raison d'un déficit en protéines et de la formation insuffisante de lipoprotéines, les triglycérides sont retardés dans le foie et le développement d'une infiltration graisseuse.

Avec l'épuisement du glycogène, en raison d'une diminution du flux d'acétyl-CoA par la voie glycolytique et d'une diminution du taux de malonine-CoA, qui supprime le transport des lipides dans les mitochondries, la production de corps cétoniques commence. Dans les 12 à 24 heures suivant le jeûne, l’intensification des processus de β-oxydation se traduit par une augmentation de la concentration sanguine de corps cétoniques de 0,2 à 0,3 mM. Ces changements sont observés malgré le besoin accru de tissus périphériques pour une source d'énergie supplémentaire. Après 48 à 72 heures de jeûne, le niveau de corps cétoniques atteint 3 mM. Étant donné qu'une augmentation de la cétogenèse peut entraîner une acidocétose, des mécanismes de régulation sont activés qui inhibent la production ultérieure de corps cétoniques.

L'augmentation du taux de corps cétoniques dans le sang sur la base de la rétroaction a un effet antilipolytique sur le tissu adipeux.

Le catabolisme des réserves énergétiques endogènes vise à assurer le métabolisme de base, fonctions des organes vitaux, notamment du cerveau, qui consomme 1 600 à 1 800 kJ / jour, ce qui est garanti lors de la désintégration de 100 à 150 g de glucose. Lors du jeûne, l'utilisation du glucose par le cerveau peut être réduite à 1/4 de la norme, 40% des besoins en substrats étant couverts par des métabolites d'acides gras. Au cours de la troisième semaine d'aliments gras gras, le β-hydroxybutyrate et l'acétone fournissent plus de la moitié des dépenses énergétiques du cerveau.

La glycéonogenèse intensive est notée dans les reins. Environ 80 g de glucose sont produits quotidiennement, dont la moitié par les acides aminés (catabolisme des protéines) et le glycérol (catabolisme des graisses). L'ammoniac libéré lors de la désamination sert à la fixation des corps cétoniques, résultant de l'oxydation des graisses et des protéines. En conséquence, une acidose non gazeuse se développe, l'excrétion de sels d'ammonium avec l'urine augmente. Comme mentionné précédemment, l'échange principal pendant cette période est réduit, le bilan d'azote est négatif. Dans le même temps, il reste la possibilité de la synthèse de structures protéiques vitales en raison de la dégradation d'autres protéines. Il existe une restructuration en profondeur des processus métaboliques, visant à une meilleure utilisation des substances de réserve, besoins organiques de ces organes moins importants pour la préservation de la vie.

La troisième période, la phase terminale de jeûne, est caractérisée par une forte augmentation de la dégradation des protéines des organes vitaux consommés comme source d’énergie. Le coefficient respiratoire est 0.8. L'excrétion avec l'urine d'azote, de potassium, de soufre, de phosphore augmente; le rapport entre l'azote, le potassium et le phosphore dans l'urine est le même que dans le protoplasme des fibres musculaires. Cela indique la dégradation non seulement des protéines facilement mobilisables, mais également stables du tissu musculaire. Il y a des changements destructeurs dans les mitochondries. En raison de l'accumulation de chlorures et d'une augmentation de la concentration osmotique dans les tissus, ainsi que de la diminution de la pression oncotique du sang, une rétention d'eau se produit (œdème cachectique). La violation du tissu trophique et une diminution de la résistance globale se manifestent parfois sous la forme de plaies de pression et de zones de nécrose de la peau et des muqueuses, apparition de kératite.

La cause immédiate des troubles métaboliques pendant le jeûne est un trouble des systèmes enzymatiques, associé à la difficulté de récupérer des protéines - des enzymes détruites au cours du processus de jeûne. De plus, la vitesse de décomposition et de récupération de divers systèmes enzymatiques varie et leur fonction change de manière inégale. Ainsi, l'activité des cathepsines "ne change presque pas, et les enzymes oxydantes sont déjà perturbées dans la première période. La discoordination se produit dans les processus d'échange qui sont strictement coordonnés en norme. Une accumulation de produits intermédiaires ayant un effet toxique est possible.

Organes et systèmes pendant le jeûne. La production de chaleur est maintenue pendant tout le jeûne à un niveau minimum et diminue à la fin de la troisième période. Le transfert de chaleur est quelque peu réduit. La température corporelle varie peu, restant à la limite inférieure de la norme et seulement à la fin, descendant à 30 - 28 ° C, ce qui a été établi dans l'expérience de V. V. Pashutin.

D'autres fonctions vitales du corps pendant les première et deuxième périodes de famine restent également dans les limites proches de la physiologie. Au niveau du système nerveux en première période, on note une excitation, en particulier dans le centre alimentaire. Une dépression supplémentaire se développe, les réflexes diminuent, certains réflexes conditionnés disparaissent. Lorsque le jeûne est plus facile à développer un choc. L'activité mentale est préservée, mais parfois le développement de la psychose est possible.

Au début de la famine, la glande pituitaire augmente, la sécrétion de corticotropine et de thyrotropine augmente, ce qui stimule les glandes surrénales. Au cours de la deuxième période de jeûne, la fonction de la plupart des glandes endocrines est inhibée. Le principal facteur dans ce processus est la réduction de la neurosécrétion dans les noyaux de l'hypothalamus. La sécrétion de somatolibérine diminue de 5 fois, ce qui réduit de 40 à 50% le taux d'hormone de croissance dans le sang. Les mêmes changements se produisent avec la follitropine et la follyberine de l'hypophyse.

Dans le système circulatoire et la respiration de violations spéciales n'est pas observée. L'activité du système digestif est inhibée. Bien que, dans des conditions optimales, les fonctions vitales de base des personnes qui meurent de faim ne dérogent pas à la norme, l’insuffisance progressivement développée de leur régulation limite progressivement la capacité d’adaptation de l’organisme, qui se manifeste clairement sous différentes charges. Les changements pathologiques dans divers tissus et organes chez les personnes décédées de faim sont minimes et se résument généralement à une atrophie, principalement dans les organes parenchymateux.

Se nourrir, même au début de la dernière période de jeûne, restaure complètement toutes les fonctions du corps. Cela suggère que la famine ne provoque pas de changements irréversibles. Le processus de récupération est très rapide. Avec une perte de poids de 40 à 50% au cours du mois, le rétablissement survient en 2 semaines. L'appétit apparaît, les processus oxydatifs sont accélérés, le processus d'assimilation est stimulé, un bilan azoté positif est établi. Cependant, étant donné l'état du système digestif pendant le jeûne (péristaltisme faible et activité sécrétoire faible), l'alimentation doit être effectuée avec soin.

Avec le jeûne répété, les mécanismes adaptatifs visant une utilisation économique de l'énergie sont mis en œuvre plus rapidement et la première période est réduite au minimum. Cependant, des jeûnes répétés épuisent progressivement le potentiel de régénération du corps et il arrive un moment où l’alimentation est inefficace et où l’animal meurt, même en présence de dépôts graisseux sous la peau et dans l’ombre.

Le jeûne complet sans eau est identique au jeûne avec de l'eau, mais il est plus difficile et moins durable (3 à 6 jours). Si de l'eau n'est pas introduite de l'extérieur, elle est extraite des tissus - c'est de l'eau oxydante.

Les dépôts graisseux libèrent la plus grande quantité d’eau - 100 g de graisse dégagée lors de l’oxydation en donnent 112 g, et les protéines et les glucides en contiennent environ la moitié. Cela crée beaucoup de produits métaboliques qui nécessitent encore plus d'eau pour leur excrétion, et un cercle vicieux se crée qui accélère la mort de l'animal.

11. JEU INCOMPLE

Le jeûne incomplet (malnutrition) est plus fréquent que complet. De nombreuses affections pathologiques, notamment celles associées à un dysfonctionnement des organes digestifs, s'accompagnent de famine d'un degré ou d'un autre. Les catastrophes sociales - guerre, chômage - entraînent également la malnutrition.

Une famine incomplète survient lorsque le corps perd chroniquement avec énergie la quantité d'énergie nécessaire à la dépense énergétique, par exemple, au lieu de 10467 - 10454 kJ (2500 - 3500 kcal), il obtient 8374 à 6280 kJ (2000 à 1500 kcal ou moins). Du fait que ce jeûne dure longtemps, des mécanismes adaptatifs se développent. Ainsi, le métabolisme de base diminue plus significativement qu’en cas de famine totale (de 30 à 35% au lieu de 10 à 20%). Le corps est une ressource énergétique extrêmement économique. Diminue lentement le poids corporel, parfois masqué par la rétention d'eau. Dans le même temps, des processus dégénératifs se développent dans les tissus. Avec le jeûne incomplet, les changements sont plus difficiles qu'avec le complet, car cela prend plus de temps. La mort survient avec une perte d'environ 40% du poids corporel. La diminution de la teneur en protéines sanguines réduit la pression oncotique, ce qui peut entraîner le développement d'un œdème.

La fréquence respiratoire diminue légèrement. Le sang devient hydrémique, souvent une anémie apparaît. La partie du système circulatoire marquée bradycardie, une diminution de la pression artérielle. La respiration s'affaiblit. L'instinct sexuel est opprimé.