Balanoposthite (balanite) chez l'homme: comment traite-t-on un type particulier de maladie?

Urétrite

La balanite est une inflammation du gland du pénis, le temps passant à la balanoposthite - inflammation de la tête et du prépuce.

La cause de cette maladie peut être due à différents facteurs, en fonction des méthodes de traitement sélectionnées.

La balanoposthite est définitivement traitable. Mais il peut être appelé pour des raisons très différentes. Juste à ce sujet, vous devez d'abord savoir.

Traitement de la toxicomanie

Il existe des types infectieux et non infectieux de la maladie. La balanite infectieuse est divisée en simple, érosive et gangréneuse (toutes les formes sont traitables). Avec un simple balanopose, la tête du pénis rougit uniformément, des érosions apparaissent avec des sécrétions purulentes.

Dans la forme érosive de la maladie, les nécroses blanches enflées sont décrites, qui sont ensuite transformées en ulcères rouges. Pour balanite gangreneuse se caractérise par un gonflement excessif et une rougeur de la tête du pénis avec ulcération douloureuse, fièvre, malaise général.

La balanoposthite circulaire érosive est «obligée» à son développement par des spirillums avec les spirochètes de Vincent. Il s’agit d’un type de maladie plutôt rare pouvant se manifester sous une forme trop légère ou très grave.

L'origine de Castel balanite n'a pas encore été établie. Pour sa thérapie, on utilise traditionnellement des compresses humidifiées avec du phénol à une concentration de 1:10 ou une cautérisation avec du rivanol mille fois.

Ainsi, si la balanoposthite chez l’homme était le résultat de maladies infectieuses internes, il faut tout d’abord s'en débarrasser. Pour le traitement de la balanoposthite infectieuse le plus souvent accompagnée de sulfamides, il est recommandé par voie topique de faire des lotions antiseptiques de chlorhexidine, de permanganate de potassium ou de nitrate d'argent 3 à 4 fois par jour.

Si l'agent responsable est une bactérie, le lévomécol est généralement prescrit.

Certains types de balanoposthite ne sont pas infectieux. La balanite à Zun se caractérise par l'apparition de plaques brillantes qui ne dépassent pas au-dessus de la peau des organes génitaux. Ce type de maladie n'est traité que de manière chirurgicale avec un laser à dioxyde de carbone.

Cela endommage la couche supérieure de la peau, ce qui réduit les risques de réapparition de la maladie. La circoncision n'est pas exclue.

La balanoposthite sclérosante a une origine indéterminée et se traduit par une couverture des organes génitaux par des plaques de perles blanches, une peau sèche à ces endroits. Un traitement chirurgical est nécessaire pour son traitement.

La balanite xérotique oblitérante se manifeste par la coupure du gland en combinaison avec des plaques blanches brillantes. La peau des organes génitaux devient plus fine et ridée.

Si vous ne traitez pas cette forme de maladie, la transformation de la peau peut évoluer en formes malignes. Douleur observée pendant l'érection.

Au début de la maladie, le propionate de testostérone ou les corticostéroïdes seront efficaces. Dans les étapes ultérieures, un traitement chirurgical est indiqué.

Les maladies qui augmentent le volume de liquide en circulation (insuffisance cardiaque, insuffisance rénale) contribuent également à l'apparition de la maladie.

Lorsque la balanite est causée par un diabète sucré, il se produit un saignement marqué du gland du pénis et une fissure du prépuce, et cette forme est généralement traitée par des méthodes chirurgicales. Dans ce cas, il est nécessaire de surveiller régulièrement la concentration de sucre dans le sang.

Si l'analphabétisme domestique est la cause de la balanite et que le patient demande de l'aide dès les premiers stades de la maladie, vous pouvez vous en tirer avec des recommandations simples: respectez l'hygiène personnelle, portez des tissus naturels, ne portez pas de vêtements serrés, utilisez des gels douces et autres produits chimiques domestiques. Peut-être que le système immunitaire lui-même fait face à la maladie.

Si cela ne suffit pas, il est nécessaire de faire des compresses d'antiseptiques, comme mentionné ci-dessus.

Parfois, il peut être nécessaire de traiter la balanoposthite (balanite) chez les hommes avec des médicaments antibactériens (biseptol, furagine, érythromycine).

Comment traite-t-on la forme candida de la maladie?

La balanite à candidose infectieuse simple provoque le champignon Candida albicans (la candidose féminine causée par ce champignon est communément appelée muguet). Normalement, une petite quantité de ce microorganisme est présente sur les organes génitaux, mais avec une diminution de l’immunité, elle commence à se multiplier activement, ce qui conduit à l’apparition de la maladie.

Cela peut aussi être une conséquence d'autres maladies qui n'ont pas encore été découvertes ou qui sont traitées depuis longtemps avec des antibiotiques, car les infections affaiblissent le système immunitaire. Chez les personnes séropositives, il est plus courant.

Une balanite de ce type est souvent asymptomatique, mais parfois, des démangeaisons, une rougeur, un gonflement du tissu peuvent survenir, entraînant un rétrécissement de l'urètre et, par conséquent, une miction douloureuse, ainsi qu'une plaque blanche feuilletée caractéristique dans la tête du pénis.

Avec les formes avancées de la maladie, le microorganisme peut infecter l’ensemble du pénis.

Si la maladie est causée par un champignon du genre Candida, le médecin vous prescrit des agents anti-mycotiques, tels que le fluconazole (préparation Diflucan, Flucostat), la lévorine, le clotrimazole, la pimafucine. Une capsule de fluconazole est généralement administrée une fois. Une pommade miristineuse est souvent prescrite, ainsi que Lamisil.

Retirez-les par cautérisation avec de l'azote liquide, une lame radio ou un couteau laser. Si l’apparition de muguet chez les hommes a été stimulée par une diminution de l’immunité, les médecins prescrivent généralement l’isoprinosine et le protéflazide comme immunomodulateurs.

Comment le traitement de la balanoposthite est-il causé par une réaction allergique?

La balanite peut aussi avoir un caractère allergique. Un trait distinctif, indiquant que la maladie est une réaction à un allergène, est une éruption cutanée de couleur et d’emplacement différents, des cloques, une érosion.

Souvent, les antigènes sont des substances utilisées dans la fabrication de contraceptifs: latex de préservatif, lubrifiant, contraceptifs oraux et vaginaux, femmes susceptibles de développer une allergie de la part d’un partenaire ou une allergie banale à un certain type d’aliment, au pollen au cours d’une saison donnée. Même les médicaments et les vitamines peuvent agir en tant qu'agents étrangers.

Jusqu'à ce qu'un allergène soit exclu, le traitement par balanite ne produira pas l'effet souhaité.

Traitement chirurgical pour balanoposthite

En cas d'évolution prolongée de la maladie et de traitement à long terme, la présence de rechutes fréquentes sera justifiée pour le recours à une intervention chirurgicale - circoncision (coupe au laser) ou retrait du prépuce au laser. Activités réalisées sous anesthésie locale.

Habituellement, la tête du pénis est définie ou coupée à travers le prépuce pour augmenter le diamètre de l'urètre. Parfois, le prépuce est élargi par serrage. Cependant, avec certaines caractéristiques anatomiques (par exemple, si le prépuce est attaché à la tête), cette procédure ne peut pas être justifiée. Voyez ce que phimosis est.

Comment la balanoposthite est-elle traitée à la maison avec des remèdes populaires et des onguents?

La médecine traditionnelle regorge de recettes pour traiter et soulager les symptômes de la balanopostite.

Recette de calendula. 1 cuillère à soupe l Les fleurs de calendula moulues doivent être versées dans une troisième tasse d'huile d'olive. Les plats ferment et insistent sur le soleil pendant 3 semaines. Tendez et lubrifiez les zones touchées.

La recette la plus abordable. Coupez la feuille d'aloès, rincez à l'eau et débarrassez-vous des épines. Avant de se fixer à la surface de la peau, coupez l'épiderme de la peau de la feuille. Faire des compresses 2 fois par jour.

Plantain compresse. Cette plante est connue pour ses propriétés anti-inflammatoires. Un drap propre doit être appliqué sur le pénis en le nouant avec un bandage. Les feuilles changent après 30 minutes. Faire des lotions toutes les 4 heures.

Le traitement le plus efficace de la balanoposthite à la maison: versez 1 c. Ecorce hachée d'un jeune chêne avec un verre d'eau bouillante, faire bouillir le mélange pendant 20 minutes à feu doux, couvrir avec un couvercle et laisser pendant une demi-heure, puis filtrer. Faire les bains pour le corps articulaire 2-3 fois par jour pendant au moins une semaine.

Parmi les pommades de balanoposthite, toutes celles ayant des effets antibactériens et antiseptiques conviendront, par exemple, le lévomékol et la myromistine mentionnés.

Prévention de la balanoposthite. Pour prévenir l'apparition ou la réapparition de la maladie, vous devez respecter les règles suivantes:

  • Être examiné pour tous les types d'infections;
  • Utiliser des préservatifs;
  • Surveiller le niveau d'hormones ou de sucre dans le sang;
  • Réduire le poids;
  • Maintenir l'hygiène personnelle;
  • Surveiller l'hygiène de l'enfant pour prévenir la balanoposthite chez les enfants.

Quelles peuvent être les complications sans traitement?

Le processus inflammatoire augmente le seuil d'excitabilité du récepteur, ce qui peut entraîner une diminution de la qualité des sensations pendant les rapports sexuels et une diminution de la puissance. L'inflammation peut se propager à l'urètre.

Ainsi, dans le traitement de la balanite aiguë et de la balanoposthite, une approche globale consiste à éliminer tous les facteurs responsables de la maladie. La prévention nécessite de maintenir un mode de vie sain. En aucun cas, ne peut pas engager l'auto-traitement, mais il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent.

Balanite et balanoposthite

En raison de leurs caractéristiques anatomiques, les organes génitaux externes de l'homme sont constamment en contact avec l'environnement. La peau du gland du pénis et la feuille interne du prépuce sont relativement sensibles aux effets des facteurs agressifs et sont relativement facilement enflammées. La balanite est une inflammation de la peau de la tête du pénis. Post-inflammation de la feuille interne du prépuce. Puisque, en présence du prépuce, sa feuille interne est toujours en contact avec la tête, l'inflammation s'applique aux deux éléments. Par conséquent, la postérité et la balanite se développent simultanément dans la grande majorité des cas et sont unies sous un terme - balanoposthite. Bien entendu, cette maladie ne peut se développer que chez les hommes non circoncis, car sinon le prépuce est absent.

Types et symptômes de balanoposthite

La maladie est divisée en plusieurs types, en fonction de la cause de son développement. Lors de la description de chaque sous-type de la maladie, ses manifestations cliniques les plus caractéristiques seront indiquées.

Balanoposthite catarrhale simple

C'est l'une des sous-espèces les plus communes avec laquelle les médecins doivent souvent composer. Cette balanoposthite se développe chez un patient après le contact avec divers stimuli (chimiques, mécaniques). La cause de la maladie est souvent le non-respect par l’homme des règles élémentaires en matière d’hygiène personnelle. Peu à peu, le smegma s'accumule sous le prépuce, un terrain propice aux bactéries et aux champignons.

Un homme développe les symptômes suivants:

  • douleur dans le gland du pénis;
  • le prépuce rougit et gonfle;
  • le contenu purulent s'accumule entre la tête et le prépuce;
  • phimosis, rétention urinaire - tout cela menace le patient en l'absence de traitement en temps opportun.

Candida balanoposthite (érosif)

Pas seulement les femmes peuvent contracter la candidose. Relativement souvent, cette maladie affecte les hommes. Dans la plupart des cas, la candidose urogénitale se manifeste par une balanoposthite.

  • Le gland du pénis et la feuille interne du prépuce gonflent et deviennent rouge vif.
  • Parfois, sur la tête apparaissent des points lumineux situés séparément.
  • En raison de l'activité des champignons sur la tête est constamment présente des écoulements de fromage, qui ont une odeur plutôt désagréable, provoquent des démangeaisons et des brûlures.
  • En l’absence de traitement radical et opportun, des taches rouges peuvent s’éroder, voire des ulcères, localisés sur la peau de la tête ou du prépuce.

Balanoposthite chronique

Une telle évolution de la maladie se développe dans les cas de balanoposthite, qui sont causés par les agents responsables des maladies vénériennes, le virus de l'herpès, et sont une conséquence de la progression du diabète sucré. La forme est dangereuse car il y a une forte probabilité de développer une urétrite et une prostatite. L'infection monte dans les voies urinaires et peut atteindre les reins (pyélonéphrite), car elle a suffisamment de temps pour cela. Dans les cas où l'agent pathogène pénètre dans le récipient déférent, une inflammation des appendices testiculaires peut se développer et, dans le cas le plus difficile, provoquer une infertilité.

  • La tête du pénis d'un homme se caractérise par une sécheresse, une légère rougeur et une douleur - telles sont les principales manifestations de la balanoposthite chronique.
  • Dans certains cas, les symptômes sont tellement mineurs que l'homme ne soupçonne même rien du processus en cours.

Balanoposthite aiguë

La balanoposthite aiguë est provoquée par la microflore staphylococcique ou streptococcique. Il se caractérise par les manifestations suivantes:

  • tout commence par de légères sensations douloureuses dans la région du gland et du prépuce; avec le temps, tout s'intensifie;
  • la peau de la tête devient rouge, gonfle un peu et le patient commence à être dérangé par des démangeaisons prononcées.

Si vous n'effectuez pas son traitement en temps opportun, la maladie risque de devenir chronique.

Balanoposthite récurrente

Cette forme se caractérise par un changement de période de rémission et de rechute. En ces jours, quand la maladie recule, le patient n'est dérangé par rien et il ne va pas chez le médecin. Des exacerbations se produisent périodiquement et tous les symptômes réapparaissent. Les symptômes sont similaires à ceux qui se développent sous forme aiguë, mais sont légèrement plus faibles. Il s'avère qu'un homme a toujours le risque de développer une complication de la maladie.

Balanoposthite purulente aiguë

Cette forme de microflore du pus est provoquée: staphylocoque, streptocoque, levure. Augmente particulièrement la probabilité de développement de cette forme chez les patients atteints de diabète sucré, car la bactérie peut se développer dans les meilleures conditions.

  • Sur la tête du pénis et le feuillet interne du prépuce apparaissent des lésions profondes de caractère purulentes-nécrotiques.
  • Le gland du pénis est oedémateux et a une couleur rouge vif, ce qui indique un processus inflammatoire actif.

Balanoposthite ulcéreuse

Si vous ne recherchez pas un traitement en temps voulu, la maladie peut se propager du poumon à l’ulcère en passant par plusieurs stades.

  • De nombreuses petites plaies apparaissent à la surface de la tête enflammée. Dans ce cas, même la simple marche provoque une gêne pour la personne, une miction douloureuse et l'impossibilité d'avoir un rapport sexuel.
  • La violation de l'intégrité de la peau rend le corps sans défense face à de nombreux facteurs néfastes. En conséquence, les micro-organismes sont plus susceptibles de pénétrer à l'intérieur et de provoquer une inflammation des ganglions inguinaux.

Balanite et balanoposthite traumatiques

Dans la plupart des cas, le développement de cette forme n’est pas la blessure résultant d’un coup ou d’un incident quelconque. Le port de sous-vêtements trop serrés est la principale cause de la maladie. Si le linge n'est pas bien rincé après le lavage, il peut rester de grandes quantités de détergent, ce qui, au contact, provoquera une légère brûlure de la peau du pénis et provoquera une balanostomie traumatique.

  • La rougeur et le gonflement du gland peuvent être observés sur toute la surface et localement, à la place de l'application d'un facteur défavorable.
  • Si l'impact était important, le tronc du pénis peut également changer, la peau étant moins sensible et mieux protégée.

Erythroplasie Keira et Zun Balanitis

Il s’agit de deux maladies apparentées au pronostic radicalement différent. La balanite à Zun a un pronostic bénin, mais l’érythroplasie est une maladie à évolution maligne nécessitant un traitement immédiat par des méthodes radicales, car dans les cas les plus difficiles, la vie du patient peut être en danger.

  • Tout ressemble à une atrophie de la peau sur la tête du pénis. Les plaques roses apparaissent progressivement, ne se confondant pas.
  • Si nous parlons d'un cas très négligé, alors la végétation, l'érosion et les ulcères peuvent être détectés sur la tête.
  • Remarquablement, le patient n'a presque rien à craindre, à part l'apparence modifiée du pénis.

Balanoposthite adhésive

En raison de cette maladie, le gland du pénis ne peut pas être exposé, laissant le prépuce. De plus, tous les tissus gonflent, deviennent rouges et douloureux. Le plus souvent, cette balanoposthite se développe chez les enfants, car leur prépuce est plus serré contre la tête et beaucoup souffrent encore de phimosis physiologique.

Avec cette forme de maladie, les médecins suggèrent très souvent une méthode chirurgicale de traitement - la circoncision (la circoncision du prépuce).

Balanoposthite allergique

Comme toutes les autres maladies allergiques, il apparaît après le contact de la peau du prépuce et de la tête du pénis avec l'allergène. Les allergies les plus courantes aux organes génitaux externes sont provoquées par: les préservatifs en latex, les autres contraceptifs, les produits de soins personnels contenant un grand nombre d'additifs chimiques, d'arômes et de colorants. Relativement rarement affecte le pénis lorsqu’un allergène ingéré.

Symptômes de balanoposthite allergique:

  • démangeaisons sévères;
  • éruption allergique;
  • gonflement de la tête et du prépuce du pénis;
  • ampoules et légère érosion.

Balanoposthite non spécifique

Développe dans la plupart des cas chez les patients atteints de diabète sucré ou d'alcooliques. Un trait caractéristique est qu'au début de la maladie l'inflammation de la tête n'est pas très prononcée, mais ensuite le processus est tellement activé que le phimosis se développe. Du sachet préputial (l'espace entre la tête et le prépuce) est libéré du pus liquide. Les médecins cherchent toujours à guérir le patient avant que la tête ne devienne impossible. Sinon, il est plus difficile de suivre les règles d'hygiène personnelle et de diagnostiquer la maladie.

Balanoposthite gangréneuse

Dans cette forme de la maladie, un grand nombre de lésions purulentes se forment sur la peau touchée. L’état général du patient, au même moment, est également un ordre de grandeur plus lourd qu’avec d’autres formes. Les ganglions inguinaux augmentent et la température corporelle atteint un nombre assez élevé. La gangrène de la tête progresse très rapidement, ce qui nécessite un traitement rapide. Sinon, des saignements peuvent se développer au début de la grossesse et, à la fin de la période, une déformation du pénis due à la croissance du tissu conjonctif. Dans les cas les plus graves, la destruction complète de la tête est possible.

Balanoposthite Irrital

Selon le mécanisme de développement, la forme est proche du traumatisme. L'inflammation chez les patients se produit en réponse à une irritation constante et régulière de la peau de la tête du prépuce:

  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • masturbation très fréquente;
  • utilisation excessive de produits cosmétiques de maquillage;
  • manque de lubrification naturelle du partenaire sexuel;
  • étroitesse congénitale de la chair, etc.

Diagnostic de la balanoposthite

Tout commence par une visite chez le vénéréologue. Le médecin procède à un examen général et local du patient, recueille ses antécédents et écoute les plaintes. Beaucoup de patients pensent que tout cela n’est pas si important et qu’il n’est pas lié de manière responsable à cette partie du diagnostic. En fait, il est recommandé aux patients de se préparer à l'avance pour une visite chez le médecin, de réfléchir à l'hygiène et de se souvenir de tous les facteurs pouvant provoquer une maladie ou augmenter les chances de développement.

De manière catégorique, il est impossible de cacher des faits importants à un médecin, même s'il est dommage de parler d'eux. Le médecin n'ira pas en parler à tout le monde, car il respecte le secret médical. Un fait caché peut conduire les médecins sur le mauvais chemin, et le patient et son corps en souffriront. En plus d'augmenter le risque d'effets secondaires, un grand nombre de médicaments inutiles peuvent être vains.

  1. Test sanguin clinique général - les médecins peuvent détecter les changements indiquant une inflammation dans le corps.
  2. Frottis de la surface affectée - vous permet de prélever une partie du matériel pathologique; les médecins qui le traitent ultérieurement peuvent procéder différemment:

- examen microscopique, qui permet parfois de déterminer le type d'agent pathogène;

- semer le matériau obtenu sur un milieu nutritif - ensuite, une colonie de microbes s'y développe, et les médecins peuvent facilement en déterminer le type;

- Des milieux nutritifs spéciaux permettent de tester la sensibilité des microbes aux antibiotiques, ce qui permet de prescrire immédiatement le traitement le plus approprié.

  1. La PCR (réaction en chaîne de la polymérase) est une méthode de diagnostic moderne qui permet de déterminer avec la plus grande précision l'agent causal d'une maladie, même à l'aide d'un petit fragment de son matériel génétique, présent en abondance dans la peau détachable de la peau touchée.
  2. Détermination du taux de sucre dans le sang - peut confirmer qu'un patient est atteint de diabète, ce qui prédispose au développement de différentes formes de balanoposthite.
  3. Recherche sur les maladies sexuellement transmissibles.
  4. Si vous soupçonnez un processus malin - examen cytologique et histologique.
  5. Le test allergique est le plus instructif si la cause probable de l’inflammation est une réaction d’hypersensibilité.

Traitement balanoposthite

La tactique des médecins dépend de la cause du développement de la maladie dans chaque cas.

  • Tout d’abord, le patient doit suivre scrupuleusement toutes les règles d’hygiène personnelle. Souvent, la maladie se développe parce que l’homme n’accorde pas l’attention voulue à cet aspect. En conséquence, le smegma s'accumule sous le prépuce et les bactéries commencent à se multiplier.
  • Les médecins utilisent des médicaments antibactériens dans les cas où il est prouvé que les micro-organismes sont à l'origine de l'inflammation. Idéalement, les médecins devraient effectuer des tests pour déterminer la sensibilité des bactéries aux médicaments utilisés.
  • Les substances antifongiques sont pertinentes pour la balanoposthite à Candida.
  • Le retrait du prépuce est une mesure suffisamment efficace, à laquelle les médecins doivent parfois avoir recours. Surtout souvent, cette opération est réalisée avec une balanoposthite récurrente, une forme adhésive de la maladie, lorsque les complications sont importantes et que l'inflammation continue à se produire entre le prépuce et la tête du pénis.
  • Si l’étiologie de la maladie est allergique, la limitation du contact avec l’allergène est la condition la plus efficace et la plus indispensable du traitement.
  • Élimination du phimosis - une telle mesure est souvent nécessaire pour les jeunes enfants, qui souffrent souvent de phimosis physiologique. Les médicaments modernes vous permettent d’ouvrir la tête de manière conservatrice, en utilisant des onguents spéciaux et en effectuant des exercices. Les médecins peuvent effectuer des opérations chirurgicales, éliminant également le phimosis.
  • Pour la période de traitement, l'homme utilise un dispositif spécial (écarteur en anneau en silicone) qui repousse le prépuce et le fixe. De ce fait, la tête est nettoyée plus rapidement et le sac d'origine, dans lequel tout a été collecté, est liquidé.

Si vous souhaitez traiter la balanoposthite avec des remèdes populaires, vous devez d'abord en discuter avec tous les détails avec votre médecin. S'il approuve cette mesure, il est important de se rappeler que les remèdes populaires doivent compléter les méthodes de base et non les remplacer complètement. Ce n'est que dans ce cas qu'il sera possible d'obtenir un bon résultat.

Causes et symptômes de la balanite chez l'homme.

La balanite est la maladie inflammatoire la plus sensible chez les hommes, ce qui leur cause beaucoup de problèmes car elle affecte le pénis, à savoir sa tête. Alors, quelle est la balanite?

La balanite est une inflammation du gland du pénis. Dans la plupart des cas, le processus se déroule simultanément avec une inflammation du prépuce (post). Par conséquent, ces maladies sont souvent réunies sous un seul nom - balanoposthite.

La tête du pénis chez l'homme est la partie la plus sensible car elle est recouverte de nombreux récepteurs sensoriels. Chez les hommes non circoncis, elle se cache derrière le prépuce qui, une fois érigé, s'éloigne. En raison de son contact étroit avec le gland du pénis souvent et étend le processus inflammatoire dans le prépuce.

Le plus souvent, la balanite survient chez les hommes non circoncis et dans tous les groupes d'âge. Cependant, en fonction de l'âge, les causes de l'inflammation du gland du pénis seront différentes. En général, environ 3 à 11% des hommes contractent une balanite au cours de l'année.

Les principales causes de balanite et facteurs de risque.

De nombreuses raisons peuvent provoquer une inflammation de la tête du pénis et du prépuce. Il existe souvent une combinaison de plusieurs causes de cette maladie. De plus, chez un tiers des hommes, la cause de la balanite reste inconnue.

La principale cause du développement de la balanite et de la balanoposthite réside dans l'accumulation d'une substance spéciale - le smegma - sous le prépuce et dans son infection ultérieure - les bactéries commencent à se multiplier dans le smegma. Cela se produit le plus souvent chez les personnes qui ne font pas assez attention à l'hygiène du gland du pénis ou qui souffrent de phimosis. Beaucoup moins souvent, une urétrite purulente, une réaction allergique et le diabète peuvent provoquer une balanopthite.

Ainsi, toutes les causes de la balanite peuvent être divisées en 3 groupes - infectieux et non infectieux, ainsi que la manifestation d'une autre maladie.

-manque d'hygiène ou en fait trop. Avec une hygiène insuffisante, le smegma s'accumule, ce qui peut entraîner une balanite ou une balanoposthite. En outre, une exposition mécanique ou chimique excessive, telle que des désinfectants et un lavage exagéré, peut provoquer une inflammation de la tête.

-Les réactions allergiques aux médicaments, aux irritants, au latex (préservatifs) peuvent provoquer une balanite ou une balanopthite.

-L’infection bactérienne est l’une des causes les plus courantes de balanite ou de balanoposthite. Il peut provoquer des staphylocoques, des entérocoques, des streptocoques, ainsi que l'agent responsable de la tuberculose, Mycobacterium tubercolosis. En outre, le début du développement du processus inflammatoire peut servir de Gardnerella vaginalis, ce qui provoque une inflammation du vagin chez les femmes.

-infection fongique se réfère également à l'une des causes les plus courantes d'inflammation sur la tête du pénis ou du prépuce. La balanite induite par les champignons est appelée Balanitis candidomycetika. L'infection fongique affecte soit localement (dans ce cas, la tête du pénis), soit de manière systémique (tout le corps). L'agent causal le plus courant de la balanite est un champignon de levure, Candida albicans. Et bien qu'environ 15% des hommes puissent identifier cet agent pathogène sur la tête du pénis, seule une petite partie d'entre eux développe un processus inflammatoire. La balanite peut également être causée par un autre représentant de l'infection fongique, Malassezia furfur, Pityriasis versicolor (agent pathogène de la ciboulette). Le plus souvent, il affecte le dos, les épaules, le cou et la poitrine, atteignant parfois le pénis.

Le plus souvent, les champignons provoquent une balanite ou une balanoposthite chez les hommes non circoncis. Dans la plupart des cas, l'infection fongique se propage sexuellement.

-infections sexuellement transmissibles. Le virus du papillome humain (VPH), de type 6 et 11, occupe une place particulière parmi eux. Il en résulte un processus inflammatoire prolongé, qui est plutôt difficile à guérir. D'autres causes possibles sont les agents pathogènes de la gonorrhée (Gonokokken), de la trichomonase (Trichomonaden), de la syphilis (Treponema pallidum) et du chancre mou (Haemophilus ducreyi).

-L'infection à VIH peut aussi causer une balanite.

3. Balanite et balanoposthite à la suite d'autres maladies:

-maladies de peau: dermatite séborrhéique, psoriasis, pemphigus vulgaire. Ici aussi, il est nécessaire d’attribuer du lichen sclérotique, conduisant à la formation de plaques blanches sur le prépuce et le gland. Cette forme d'inflammation est appelée balanite xérotique et / ou balanoposthite. Au cours de la maladie, des cicatrices se forment, ce qui entraîne un rétrécissement du prépuce. La maladie peut également inclure l'urètre.

-le diabète peut provoquer une balanite ou une balanoposthite, le sucre dans les urines y contribuant,

-colite ulcéreuse et maladie de Crohn,

-chez les hommes âgés de 50 à 80 ans, on observe une balanite plasmacellulaire de Zun. La cause de cette forme d'inflammation n'est pas claire. Elle se caractérise par des foyers de petits foyers de saignement et par le dépôt d'hémosidérine (stockage du fer dans le corps).

-rarement, une inflammation du tissu conjonctif dans le pénis peut entraîner la mort des tissus et provoquer une dangereuse balanite gangréneuse, qui nécessite un traitement urgent.

-dans le traitement du cancer de la vessie. Rarement, une injection de vaccin uro-BCG pour l'immunothérapie du cancer de la vessie peut conduire au développement d'une balanite granulomateuse. Il contient des bactéries affaiblies qui provoquent une inflammation locale, activant le système immunitaire. Cela devrait empêcher la formation de cellules cancéreuses.

Facteurs de risque pour le développement de balanite et balanoposthite:

-non-respect de l'hygiène personnelle. Il est très important que le pénis et tout d’abord la tête avec de l’eau tiède et enlève le smegma. L'absence de traitement, ainsi qu'un nettoyage trop intensif, peuvent contribuer au développement de la balanite.

-le rétrécissement du prépuce (phimosis) favorise également la balanite ou la balanoposthite. Dans ce cas, les agents causatifs de la maladie se multiplient plus facilement à la tête du pénis. Pour cette raison, la circoncision réduit clairement le risque de développer une balanite.

-l'excès de poids peut causer une balanite ou une balanoposthite,

-stress mécanique, par exemple, frottement excessif lors de la masturbation ou des rapports sexuels,

-des vêtements trop serrés.

Quels sont les symptômes de la balanite?

Selon les symptômes, le processus inflammatoire dans le prépuce et le gland peut être:

-aigu - apparition brutale de la maladie, généralement immédiatement après l'infection, accompagnée de symptômes violents,

-chronique - évolution lente du processus inflammatoire à long terme, avec périodes d'exacerbation et de rémission.

Ainsi, les symptômes typiques de la balanite et de la balanoposthite sont les suivants:

-douleur, brûlure et démangeaisons à la tête du pénis ou du prépuce,

-rougeur et gonflement dans la zone touchée,

- puisque la tête du pénis est une zone érogène, et que la sensibilité à la balanite est fortement accrue, l'excitabilité sexuelle peut augmenter,

- douleur en urinant, en marchant et en ayant des rapports sexuels,

- il peut y avoir des modifications cutanées au site de lésion sous forme d'atrophie, d'ulcères ou de plaques blanches avec écoulement purulent, saignements,

- écoulement désagréable du gland ou du prépuce, ils peuvent avoir une couleur sale et une odeur fétide,

- une tentative de repousser le prépuce est le plus souvent douloureuse et peut être difficile en raison de l'enflure ou du gonflement du gland du pénis,

- dans la période aiguë, de la fièvre, une faiblesse générale, des maux de tête peuvent survenir, bien que la plupart d'entre eux ne soient pas typiques d'une balanite ou d'une balanoposthite.

Les symptômes lorsque la balanite ou la balanoposthite indiquent la présence d'autres maladies.

Outre les symptômes de la maladie elle-même, il existe un certain nombre de signes d'autres maladies indiquant une cause possible de la balanite. Nous vous en présenterons quelques unes:

-Avec le virus de l’herpès, de nombreuses vésicules groupées se forment sur le site de la lésion. L'infection s'accompagne dans la plupart des cas d'une augmentation de la température et d'une augmentation des ganglions inguinaux.

-lorsque le papillomavirus humain est endommagé, des condylomes se forment - des excroissances similaires à celles du chou-fleur, qui se trouvent souvent à la base de la tête du pénis,

-la syphilis conduit à la formation d'un ulcère douloureux à bords durs,

-L’infection fongique forme des poches proéminentes de rougeurs et de démangeaisons blanchâtres,

-La balanite plasmacellulaire est un processus inflammatoire chronique de cause inexpliquée. Dans le même temps, le gland du pénis est lisse, «laqué» avec des taches rouge-brun.

Que se passe-t-il si vous ne traitez pas la balanite?

Si vous commencez la maladie et essayez de ne pas attacher de sensations désagréables, alors au fil du temps, un homme développe une lymphangite - une inflammation des vaisseaux lymphatiques du pénis. Des rayures rouges apparaissent sur sa surface arrière. En outre, une lymphadénite inguinale (inflammation des ganglions inguinaux) et une gangrène du pénis peuvent se développer.

Comme vous pouvez le constater, la balanite et la balanoposthite sont des maladies qui causent beaucoup d'inconfort à un homme et peuvent parfois masquer des raisons complètement différentes. Pour le bon diagnostic, vous devez consulter un médecin! Questions de diagnostic et de traitement de la maladie, nous examinerons dans le prochain article.

Symptômes et traitement de la balanite et de la balanoposthite

La balanite et la balanoposthite sont des maladies affectant le pénis. Dans la plupart des cas, la balanite se transforme très rapidement en inflammation du prépuce. Dans ce cas, la maladie commence à s'appeler balanoposthite. De par leur nature, les balanites et les balanoposthites peuvent être primaires, secondaires, aiguës et chroniques. Il existe des formes érosives, chroniques, hypertrophiques, simples, ulcéreuses et une balanite oblitérante.

Les principales causes de la maladie

Avant de comprendre quel type de maladie et de commencer à traiter la balanite et la balanoposthite, il est nécessaire d’établir les causes qui pourraient conduire à leur apparition. Après tout, il est connu qu'avant de traiter une maladie, vous devez savoir non pas comment en éliminer les symptômes, mais comment vaincre l'agent pathogène. La cause de ces maladies est souvent le non-respect des règles d'hygiène personnelle et du phimosis.

Avec le phimosis, le prépuce se rétrécit, de ce fait, il n'est pas possible d'ouvrir complètement la tête du pénis, ce qui rend impossible le respect total de l'hygiène intime. Dans l'état normal, la tête du membre masculin produit le soi-disant smegma. C'est un mélange composé de l'épithélium de l'urètre, de la sueur, de la sécrétion de glandes sébacées et de cristaux microscopiques d'urine. Smegma est très riche en protéines que divers micro-organismes se nourrissent de plaisir.

Le manque d'hygiène intime conduit au fait que le smegma est décomposé par une bactérie, à la suite de laquelle une infection secondaire se développe. Dans de telles conditions, la balanite se transforme rapidement en balanoposthite. Le développement de la balanite et de la balanoposthite peut entraîner diverses lésions du pénis. La tête est recouverte d'une peau très fine, blessée même avec des effets mécaniques mineurs.

Si utilisé pour traiter des médicaments trop agressifs et si les procédures d'hygiène sont inappropriées, une irritation de la membrane muqueuse peut survenir. Dans la plupart des cas, cela conduit à l'apparition de balanites et de balanoposthites. La balanite et la balanoposthite peuvent être causées par diverses maladies, notamment:

  • les allergies;
  • l'urétrite;
  • diabète sucré;
  • l'anémie;
  • d'autres maladies qui entraînent un affaiblissement des fonctions de protection du corps.

Les champignons de levure, ainsi que les staphylocoques et les streptocoques, deviennent souvent la cause de la balanite et de la balanoposthite.

Les principaux symptômes de la maladie

Pour la balanite et la balanoposthite, des sensations extrêmement désagréables dans la région du gland du pénis sont caractéristiques. Si la maladie est aiguë, il se produit une détérioration générale de la santé. La température augmente, une panne se fait sentir, la tête commence à faire mal. Des maladies telles que la balanoposthite et la balanite peuvent se présenter sous différentes formes, chacune présentant ses propres symptômes. Ainsi, pour balanite érosive et balanoposthite sont caractérisées par la présence de symptômes tels que des zones blanches sur le pénis, épithélium mort gonflé, nombreuses érosion rouge brillant. Cette forme de la maladie peut être accompagnée de douleurs aiguës et douloureuses, en particulier lors des mouvements. Augmentation des ganglions inguinaux, ce qui peut également faire mal. Pour balanite simple et balanoposthite se caractérise par une très forte brûlure et des démangeaisons après la miction.

La peau de la tête du pénis rougit et gonfle. Le prépuce est généralement aussi. Le symptôme le plus grave de la balanite simple et de la balanoposthite est un écoulement purulent, qui peut être très abondant. Pour les formes ulcéreuses de balanite et de balanoposthite, les ulcères nécrotiques sont caractéristiques. La peau est recouverte de couches de couverture purulentes gonflées rouge vif. Les lésions sont marquées non seulement sur la tête, mais également sur le prépuce.

Les symptômes caractéristiques de la balanite à Candal et de la balanoposthite sont des brûlures et des démangeaisons, provoqués par l'érythème généralisé du gland et du prépuce. La gale blanche peut se former et devenir sèche, des papules blanches apparaissent. Lorsqu'ils sont retirés, la surface est exposée. Les flocons de fromage commencent à s'accumuler. Le prépuce gonfle et se fissure.

Pour balanite oblitérante et balanoposthite est caractérisée par l'apparition de zones pâles de la cicatrisation avec une peau atrophiée. Si la maladie se présente sous une forme aiguë, un rétrécissement de l'urètre peut être observé, ce qui cause des problèmes de miction. Des cas de balanite et de balanoposthite sont souvent observés chez les enfants. Le phimosis est la principale cause du développement de maladies à cet âge. La peau de la tête du pénis est enflammée et la miction s'accompagne d'une forte sensation de brûlure. En outre, les symptômes associés à la balanite et à la balanoposthite sont les suivants:

  • difficulté à dormir;
  • tension nerveuse et stress;
  • augmentation de la température.

Caractéristiques du diagnostic et du traitement de la balanite et de la balanoposthite

Le diagnostic de la maladie se limite dans la plupart des cas à l'examen de l'organe génital et à l'étude des symptômes existants. Afin de déterminer l'agent causal de la maladie, des études supplémentaires peuvent être prescrites. Pour cela, une analyse bactériologique d'un frottis urétral est réalisée. En règle générale, des analyses de sang pour déterminer la teneur en sucre et des recherches sur la présence d'autres maladies du système urogénital sont effectuées. En cas d'apparition de balanite et de balanoposthite dans une forme aiguë, il convient de toujours consulter l'urologue et de s'abstenir de tout rapport sexuel pendant le traitement.

L'ordre de traitement de la balanite et de la balanoposthite est déterminé par les causes et le stade de la maladie. Si la maladie ne s'accompagne pas d'une inflammation purulente, des agents antiseptiques et anti-inflammatoires sont utilisés pour le traitement. Le patient doit respecter les règles d'hygiène intime. La tête du pénis doit être nue et rincée avec un détergent doux dans de l'eau tiède. Après le lavage, trempez la tête dans une serviette sèche.

La thérapie locale est réalisée en combinaison avec le lavage du gland du pénis avec des antiseptiques simples. Il s’agit généralement de peroxyde d’hydrogène, mais avant d’utiliser tout moyen, il est nécessaire de consulter un médecin.

Diverses pommades anti-inflammatoires sont largement utilisées. Après les procédures d'hygiène, ils sont utilisés pour traiter les zones touchées. En cas de complications de la balanite et de la balanoposthite dues à l'apparition d'ulcères ou à une augmentation du nombre de ganglions lymphatiques, des antibiotiques à large spectre sont prescrits. En aucun cas, ne commencez à prendre de médicaments sans l'avis d'un médecin. Pour le traitement de la balanite candidale et de la balanoposthite, des pommades antifongiques sont prescrites.

En outre, le médecin peut recommander un régime alimentaire pauvre en glucides facilement digestibles, c'est-à-dire de soda, les bonbons et les jus devront être abandonnés. Certains médecins disent qu'il est inutile d'utiliser des antibiotiques pour traiter la balanite et la balanoposthite. Selon leur opinion, les antiseptiques donnent des résultats beaucoup plus positifs sans complications. Dans les cas graves, un traitement antibiotique.

Si le phimosis est devenu la cause du développement de la balanite et de la balanoposthite, le traitement commence par une simple opération. Si la maladie est aiguë, l’incision longitudinale du prépuce est réalisée en premier, puis une fois la gravité du processus atténuée, une circoncision est réalisée, c.-à-d. le prépuce est enlevé dans un cercle.

Utiliser des recettes populaires

En l'absence d'inflammations purulentes, divers remèdes anti-inflammatoires et antiseptiques peuvent être utilisés pour traiter la balanite et la balanoposthite. Cependant, leur application sans consulter un médecin n'est toujours pas recommandée.

Faire face à la balanite peut aider la teinture d'aneth. Pour préparer une telle teinture, vous devez prendre quelques cuillères à soupe de la racine de la plante, verser de l'eau bouillante dessus, faire bouillir pendant environ 10 minutes et laisser refroidir. La teinture est utilisée pour les cataplasmes. Se débarrasser des démangeaisons et de l'inflammation facilitera l'infusion de sauge. Vous devez prendre quelques cuillères à soupe de sauge, les verser avec un verre d'eau bouillante et faire bouillir pendant environ 10 minutes. Le bouillon est autorisé à refroidir, puis filtré. Utilisé pour laver la tête. Vous pouvez également utiliser le fenouil pour le traitement. Cette plante possède différentes propriétés curatives et tonifiantes. Vous devez prendre la racine de fenouil, la faire bouillir dans du vin et l'appliquer à un cataplasme. Avant de commencer un traitement avec des recettes populaires, assurez-vous de consulter votre médecin afin de ne pas aggraver encore la situation.

Conséquences possibles et mesures préventives

Si vous ne traitez pas rapidement la balanite et la balanoposthite, la maladie peut s'aggraver et entraîner une inflammation des voies urinaires. Une des complications courantes de la maladie est le phimosis cicatriciel. Une inflammation prolongée sur la tête du pénis peut provoquer une atrophie de l'appareil récepteur, ce qui entraînera une diminution de la sensibilité de la tête. En conséquence, cela peut aggraver la puissance et réduire la qualité du sexe.

Un traitement tardif peut entraîner la formation de nombreux ulcères, accompagnés de douleurs lors de la miction, du contact sexuel et de la marche.

Paraphimosis peut se développer. Avec cette maladie, la tête est pincée par un prépuce rétréci. Le plus souvent, il apparaît pendant la masturbation, le contact sexuel et le fait d’exposer la tête. Elle devient bleue, la douleur est intense. Le paraphimosis est une condition d'urgence qui nécessite un traitement immédiat.

Parmi les mesures préventives, tout d’abord, il faut noter le respect des règles d’hygiène personnelle et une réponse rapide à l’apparition du phimosis. Le matin et le soir, le pénis doit être lavé à l'eau tiède. La tête doit être régulièrement nettoyée du smegma. Après avoir pris un bain ou une douche, essuyez-le doucement avec une serviette douce. Ne fais pas l'amour sans préservatif. Si vous ressentez une douleur ou une difficulté lorsque vous essayez de dénuder la tête, consultez immédiatement un médecin. Bonne chance et être en bonne santé!

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Balanite et balanoposthite: méthodes de traitement et recommandations

La balanite et la balanoposthite sont des maladies insidieuses: il y a des signes au début, mais pas assez fort pour aller chez le médecin. Pendant ce temps, la pathologie progresse, l'état du patient s'aggrave, ce qui fait qu'il est trop tard pour demander de l'aide.

Caractéristiques de la balanite et de la balanoposthite

La balanoposthite est une inflammation du gland (balanite) et une lésion du prépuce (post). En conséquence, les différences résident dans la localisation de la pathologie.

Par la nature de l'évolution de la maladie est divisée en 2 formes:

  • La balanoposthite aiguë est un type de maladie courant qui se manifeste en 1 à 2 semaines. Dans la plupart des cas, se produit lorsque l'exposition à des facteurs provoquants: allergies, blessures, maladies sexuellement transmissibles, mauvaise hygiène, pénétration de l'agent pathogène. Les symptômes sont lumineux: rougeur, démangeaisons, douleur et sensation de brûlure. Si non traité, les ulcères se produisent. La particularité de l'évolution aiguë est la possibilité d'une transmission indépendante, en particulier dans le cas du type catarrhal. Cependant, il est difficile pour le patient de déterminer le type de maladie, car l'apparition de nombreux types de balanoposthite est la même. Pour cette raison, il n'est pas recommandé de différer le traitement en raison du risque de transition de la pathologie à la forme suivante.
  • La balanoposthite chronique est un développement ultérieur du type aigu de la maladie. Cette forme est caractérisée par un long trajet (plus d'un mois) avec des exacerbations périodiques. Dans ce cas, il y a des symptômes de balanoposthite aiguë, ce qui provoque une gêne. L'absence de traitement peut aggraver le développement de la maladie par la formation de complications: des problèmes d'érection apparaissent et la miction est perturbée.

Balanoposthite - inflammation de la tête du pénis et du prépuce

Le traitement d'une maladie dépend de sa forme et de sa cause. On distingue les types de maladie suivants:

  • La balanoposthite simple (catarrhale) est une inflammation accompagnée d'une rougeur, d'un gonflement et d'un ramollissement de la peau de la tête et des tissus du prépuce. D'autres symptômes courants sont des brûlures et des démangeaisons.
  • Candida - processus pathologique né de l'activité des champignons du genre Candida. La maladie se caractérise par une évolution lente, ce qui a pour conséquence que les patients tardent à demander de l'aide médicale. Il peut y avoir des complications sous la forme d'abcès et d'ulcères, qui augmentent le risque de bactéries.
  • Anaérobie - un type de balanoposthite, formé en raison de bactéries anaérobies. Une telle inflammation affecte non seulement la surface externe, mais pénètre également dans les tissus profonds. En raison du développement de la pathologie, des ulcères se forment, des problèmes de miction et de fonction sexuelle sont possibles.
  • Érosif est un processus inflammatoire qui entraîne la destruction partielle ou complète de la couche superficielle de la peau et des muqueuses. Les érosions qui en résultent ont un contour net et une surface rugueuse de couleur rose ou rouge. Des sensations douloureuses apparaissent au contact d'une blessure ou à la miction, au fur et à mesure que les zones irritées s'irritent.
  • Gangrenous - le type de maladie le plus dangereux, car la pénétration de microorganismes pathogènes entraîne la mort des tissus. Tout commence par la formation de taches rouges et de douleurs, puis se développe un œdème prononcé. À ce stade, la peau s'assombrit, des ulcères et d'autres blessures se produisent. L'état du patient se détériore considérablement car, à la suite de la dégradation des tissus, des substances toxiques pénètrent dans le sang.
  • Herpétique - processus inflammatoire apparu avec l'activation du virus de l'herpès. Les stades d'exacerbation sont plus souvent observés lorsque l'immunité se dégrade, notamment après l'apparition de rhumes et de maladies infectieuses. Le symptôme principal est une petite éruption cutanée sous la forme de bulles de liquide.
  • La chlamydia est un type de balanite et de balanoposthite résultant d'une infection à Chlamydia. Avec le développement de la pathologie, la douleur est présente pendant la miction, l'écoulement et de légers dommages à la tête de l'organe et du prépuce.
  • Purulent - inflammation avec formation de pus dans l'urètre ou à la surface de la peau. Dans la plupart des cas, est le résultat du développement de formes catarrhales et autres.

Les symptômes de la balanopostite dépendent du type de maladie. Par exemple, dans la forme du candida, l'organe génital est couvert de plaques blanches et de nombreuses plaies.

Vidéo: qu'est-ce que la balanoposthite?

Traitement de diverses formes de balanite et de balanoposthite

Si les premiers symptômes du processus inflammatoire apparaissent, alors une visite chez le médecin devrait être rapide. Il ne faut pas oublier que l'absence d'intervention aggrave non seulement la santé du patient, mais entraîne également des complications, qui sont beaucoup plus difficiles à gérer.

Caractéristiques du traitement

La première action d'un homme qui a découvert des signes de balanoposthite fait appel à un urologue. C'est ce médecin qui est engagé dans le diagnostic et la prescription du traitement. Dans la plupart des cas, le traitement est effectué à domicile, vous ne devez suivre les recommandations du médecin et demander de l'aide qu'en l'absence de l'effet des moyens utilisés. Une hospitalisation est nécessaire pour la survenue d'inflammations purulentes ou gangréneuses - elles sont enlevées chirurgicalement.

Les médicaments sur ordonnance dépendent de la cause du développement de la pathologie:

  • les antifongiques à effets systémiques et locaux sont utilisés pour les infections à caractère fongique;
  • les antiviraux sont prescrits si le virus est devenu la cause de la maladie;
  • Les antibiotiques et les médicaments locaux à effet antibactérien sont utilisés dans la détection des agents bactériens. De plus, le choix du médicament dépend du type d'agent pathogène;
  • les médicaments antiallergiques locaux utilisés pour la balanoposthite causée par des allergies;
  • un traitement anti-inflammatoire est prescrit pour l’apparition de pus et de gangrène, puis une intervention chirurgicale est réalisée pour éliminer les tissus morts;
  • le diabète élimine l’infection aux antibiotiques, mais veillez à normaliser le taux de sucre dans le sang pour éviter les récidives.

Le type de médicament qui peut aider à la balanoposthite dépend de la forme de la maladie et de sa cause.

Cependant, les médicaments ne suffisent pas pour éliminer la balanoposthite et prévenir la récurrence de la maladie. Il est recommandé au patient de prendre en compte certaines caractéristiques de la thérapie et de la prévention:

  • passer un examen du partenaire sexuel - empêchera la récurrence de l'infection, non seulement chez les hommes, mais aussi chez les femmes;
  • l'utilisation de sous-vêtements en tissus naturels - ces matériaux n'irritent pas la peau;
  • rejet de l'intimité au moment du traitement;
  • soins minutieux des organes génitaux: lavage quotidien des organes génitaux avec une solution de savon, traitement des zones touchées avec du peroxyde d'hydrogène ou d'autres antiseptiques, changement fréquent de sous-vêtements;
  • traitement des deux partenaires dans la détection des maladies sexuellement transmissibles et d'autres maladies sexuellement transmissibles.

Les procédures d'hygiène quotidiennes aideront à réduire le risque de réinfection.

Médicaments contre la balanopostite et la balanite

Le traitement topique est un élément essentiel de l’élimination de la balanoposthite et de la balanite. Selon le témoignage d'un médecin sont nommés:

  • onguent au xéroforme - anti-inflammatoire et antiseptique avec un effet desséchant;
  • Levomekol - pommade antibactérienne qui favorise la guérison et la restauration des zones endommagées. Il est utilisé dans toutes les formes de la maladie.
  • Akriderm - agent à usage externe ayant des propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes;
  • La pommade à la prednisolone est un médicament à base d'hormones du cortex surrénalien, qui a des effets anti-allergiques et anti-inflammatoires.

Les pommades sont utilisées 2 à 3 fois par jour pendant 5 à 7 jours. Le médicament est appliqué sur une peau propre, il est donc important de bien laver les organes génitaux avant de les utiliser.

Pommades pour le traitement de la balanoposthite - galerie de photos

La thérapie locale n'est pas complète sans applications, rinçages et bains. Les produits suivants conviennent à de telles procédures:

  • Furacilin est un médicament sous forme de comprimés et de solution à effet antiseptique. Dissolvez l'agent dans l'eau à la dose spécifiée par le médecin, puis abaissez le pénis dans le récipient contenant la préparation. La procédure est effectuée 1 à 3 fois par jour, la durée de la session est de 5 à 10 minutes.
  • Permanganate de potassium - poudre avec un puissant effet antiseptique. Le produit est dilué dans de l'eau pour obtenir une solution faible, puis l'appareil génital est descendu dans le récipient pendant 5 à 10 minutes. Le nombre de procédures est de 1-3 par jour.
  • Chlorhexidine - une solution avec une propriété antiseptique, qui est utilisée pour les applications: un coton-tige imbibé de médicament, puis appliqué pendant 1-3 minutes. Le nombre de procédures - 2-3 par jour.
  • Miramistin - spray antimicrobien. Avec son aide, les organes génitaux sont traités 2 à 4 fois par jour.

Antiseptiques locaux pour la balanoposthite - galerie de photos

Antibiotiques - le composant principal du traitement de la balanoposthite bactérienne. De tels moyens suppriment le développement de la microflore pathogène, détruisant ainsi les agents pathogènes et réduisant le degré de symptômes. Les préparations à action antibactérienne sont prescrites sous différentes formes et en fonction du type d'organisme pathogène:

  • Sumamed, Azithromycin, Cefazolin - antibiotiques à large spectre sous forme de comprimés;
  • La baneocine, l’hyoxysone, la tétracycline - des médicaments aux effets multiples, sont disponibles sous forme de pommade;
  • Ofloxacine, Ciprofloxacine, Céfixime - efficace pour l'élimination des gonocoques, qui sont les agents responsables de la blennorragie;
  • Métronidazole, Trichopol, Metrogil - médicaments conçus pour éliminer l’infection à Trichomonas.

Médicaments antibactériens pour balanoposthite - galerie de photos

Si la pathologie est causée par l'herpès ou d'autres virus, des médicaments antiviraux seront nécessaires. Ceux-ci comprennent:

L'acyclovir élimine la balanoposthite, causée par le virus de l'herpès, est l'un des médicaments antiviraux les plus populaires.

Les préparations antifongiques sous forme de pommade et de comprimés sont nécessaires contre les champignons Candida:

  • Le flucostat;
  • La mikoseptine;
  • Le clotrimazole;
  • Lamisil;
  • Triderm;
  • La pimafucine;
  • Exiphyne;
  • Diflucan;
  • Fluconazole.

Les médicaments antifongiques pour la balanoposthite - galerie de photos

La durée du traitement est déterminée par le médecin, mais dans la plupart des cas, elle est d’une à deux semaines. La durée du traitement augmente à 2-3 semaines ou plus si des complications apparaissent ou si une forme chronique de la pathologie s'est développée.

Remèdes populaires

Des recettes populaires aideront à se débarrasser des poches, des brûlures, des démangeaisons et d'autres symptômes désagréables. Il est obligatoire de consulter un médecin, car il est important d'établir le fait qu'il n'y a aucune allergie à tel ou tel remède, sinon les symptômes de la balanoposite s'intensifieront.

Le plantain a un effet cicatrisant. Pour préparer le produit dont vous avez besoin:

  1. Prenez une feuille d'une plante.
  2. Rincez et pétrissez jusqu'à ce que le jus apparaisse.

Ce "gruau" est appliqué sur les lieux enflammés pendant 30 minutes. Pour plus de commodité, vous pouvez réparer l'outil avec un bandage. La procédure est effectuée 5 à 6 fois par jour. La durée du traitement - jusqu'à la disparition des symptômes.

Dans chaque cas, utilisez une nouvelle feuille de plantain.

Plantain »width =" 520 ″ height = "326" /> Le plantain possède des propriétés cicatrisantes

L'aloès a des propriétés antifongiques, aide à combattre les virus et soulage les allergies. La combinaison de tels effets permet l'utilisation de la plante pendant la thérapie balanoposthite. Pour utiliser l'aloès, vous aurez besoin de:

  1. Pelez la feuille de la plante.
  2. Broyer à un état de gruau.

L'outil est appliqué aux endroits affectés et enveloppé d'un bandage. Compressez pendant 15 minutes, puis rincez le pénis dans le bain avec une décoction ou une infusion curative.

L'aloès désinfecte et favorise la cicatrisation

La camomille, connue pour son effet antiseptique, convient à cet effet. Pour préparer l'outil, vous avez besoin de:

  1. Prendre 1 cuillère à soupe. l fleurs séchées
  2. Versez-les avec 1 tasse d'eau bouillante.
  3. Laisser agir 20 minutes.

La perfusion est versée dans un bain précuit à l’eau tiède, après quoi vous pouvez commencer à vous rincer. La durée de la procédure est de 10 à 15 minutes.

La camomille est un bon antiseptique

L'infusion de la série aide à combattre les infections virales et bactériennes. Pour préparer le médicament, vous devez suivre les étapes suivantes:

  1. Prendre 1 cuillère à soupe. l herbes hachées.
  2. Préparez 1 tasse d’eau bouillante.
  3. Infuser pendant 30 minutes.

L'outil est versé dans le bain et procéder au rinçage du pénis. La durée de la procédure est de 10 minutes.

Une ficelle détruit les virus et les bactéries

La sauge aidera à se débarrasser des démangeaisons et à soulager l'état du patient. Pour préparer le produit dont vous avez besoin:

  1. Prendre 2 cuillères à soupe. l plantes broyées.
  2. Faites bouillir 0,5 litre d'eau bouillante.
  3. Insister 30 minutes.

L'infusion est utilisée pour le rinçage dans le bain. La durée de la procédure est de 10 à 15 minutes.

La sauge soulage les démangeaisons

La propolis non seulement désinfecte, mais élimine également l'inflammation. Pour utiliser ses propriétés positives, vous devez préparer la teinture:

  1. Prenez un petit morceau de propolis - de la taille d’une noix.
  2. Moulez, puis versez 200 g d'alcool médical.
  3. Insister pour 10 jours.

Le médicament est utilisé pour cautériser les érosions et les plaies. La procédure est effectuée 2 fois par jour.

La propolis élimine efficacement l'inflammation

Les teintures à base d'alcool ne sont pas recommandées pour la balanoposthite, car elles endommagent la peau déjà endommagée. Pour cette raison, avant d’utiliser le produit à base de propolis, vous devriez consulter votre médecin afin d’évaluer les risques possibles et éviter toute détérioration.

Intervention chirurgicale

Si la balanoposthite se déroule sans incident, aucune intervention chirurgicale n'est nécessaire. Les indications pour la chirurgie sont:

  • phimosis cicatriciel - la formation de tissu grossier, qui ne permet pas d'exposer la tête du pénis;
  • caractère chronique de la pathologie - l'opération est utilisée non seulement comme moyen d'éliminer la maladie, mais également à titre préventif;
  • rechutes fréquentes - re-formation du processus inflammatoire sur une courte période.

L'opération n'est possible qu'avec l'élimination du processus inflammatoire.

La méthode traditionnelle d'ablation chirurgicale de la balanoposthite a été et reste la circoncision, connue sous un autre nom - circoncision. La procédure a lieu dans un hôpital, sa durée est de 30 minutes. La technique d'intervention est simple: le médecin coupe ou coupe le prépuce. L'intervention se déroule sous anesthésie locale. Dans de rares cas, une anesthésie générale est utilisée.

Pendant l'opération, le prépuce est coupé ou coupé, puis suturé

Après l'intervention, prescrit une pommade cicatrisante. En outre, selon le témoignage d'un médecin, vous devrez peut-être vous rendre à l'hôpital pour vous faire panser. Dans la plupart des cas, après une semaine, les points de suture sont retirés et la réadaptation prend fin après 14 jours.

Pronostic de traitement

La balanoposthite a un pronostic favorable - la maladie est éliminée dans les 2 semaines suivant son apparition. La guérison est possible avec le début rapide du traitement, il n'est donc pas recommandé de commencer la maladie.

Cependant, il faut tenir compte du fait que la durée du traitement est individuelle car elle dépend de nombreux facteurs, par exemple:

  • sur le degré de résistance du corps et la susceptibilité aux moyens appliqués;
  • de la cause du processus inflammatoire;
  • à partir du stade de développement de la balanoposthite et du degré de lésion tissulaire.

La durée de traitement de certains types de pathologie:

  • une forme simple, qui naît avec des soins génitaux médiocres, est traitée pendant 5-7 jours;
  • l'apparition d'une infection bactérienne - 1-2 semaines;
  • forme érosive - plus de 2-3 semaines.

Si la maladie se développe sur le fond d'une urétrite purulente, d'un diabète ou d'allergies, des mesures sont alors nécessaires pour éliminer la maladie sous-jacente.

Les maladies balanoposthite et balanite semblent inoffensives. Symptômes faibles au début et absence de symptômes graves - cela donne à penser que la situation est sous contrôle. C'est le danger de la maladie, qui peut considérablement compliquer la vie d'un homme. Il est recommandé de chercher immédiatement de l'aide et de ne pas attendre la détérioration. Seulement dans ce cas, la pathologie disparaîtra rapidement et le soulagement tant attendu viendra.