Comment reconnaître la balanoposthite chez un enfant? Traitement, symptômes. Conseils de Dr. Komarovsky

Urétrite

La balanoposthite est une maladie souvent diagnostiquée chez les enfants.

Le malaise associé à l'inflammation du prépuce est diagnostiqué chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés.

Il n’est pas difficile de la traiter, les parents doivent suivre à la lettre les instructions du médecin et suivre les règles d’hygiène.

Dans cet article, tout sur les symptômes et le traitement de la balanoposthite chez un enfant.

Balanoposthite chez les enfants: symptômes et manifestations

La balanoposthite est une inflammation du prépuce et de la tête du pénis, que l'on retrouve souvent chez les jeunes enfants, principalement chez les nourrissons. On croit que la plupart des garçons traversent ce malaise. Il ne fait pas beaucoup de mal, mais provoque beaucoup d'anxiété sous forme de démangeaisons, de brûlures, de problèmes de miction, d'œdèmes et d'éruptions cutanées.

La balanoposthite peut être causée par:

  • phimosis congénital (fusion étroite du prépuce avec la tête du pénis);
  • diabète congénital;
  • le psoriasis;
  • mauvaise hygiène;
  • l'utilisation constante des couches et leur rare changement;
  • détergents et produits cosmétiques inappropriés;
  • des sous-vêtements trop serrés.

La maladie est causée par des microorganismes de différentes natures: Candida, Staphylococcus, Streptococcus, E. coli. La dermatite précède souvent la balanite infantile. Dans la forme initiale de la maladie est presque invisible. Le matin, l'enfant peut se plaindre de démangeaisons et de brûlures, la tête du pénis gonfle légèrement et rougit.

Sous le prépuce s'accumulent un écoulement blanc grisâtre - smegma. Si vous n'agissez pas, le gonflement augmente, ce qui rend difficile à uriner. Au début du processus inflammatoire indiquent un écoulement purulent jaunâtre. Lors du séchage, elles forment des croûtes fines qui irritent la peau délicate et provoquent une éruption cutanée.

La sensation douloureuse qui accompagne la miction peut amener l'enfant à éviter le pot. Le résultat est l'énurésie, avec des symptômes à long terme de balanoposthite, il peut se transformer en une forme chronique, dans certains cas, une urétrite peut survenir.

Souvent, la séparation normale de l'urine empêche l'œdème de la tête.

Voici les symptômes de la balanoposthite sur la photo:

Quel médecin contacter?

Traitement de la balanoposthite chez les enfants: lorsque vous décelez les premiers symptômes alarmants, contactez votre pédiatre. Après examen, il peut adresser un cas à un urologue ou à un chirurgien pédiatrique. La dernière option est nécessaire pour phimosis. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un allergologue ou un dermatologue.

Pour déterminer les agents responsables du post-docteur prend un frottis sous le prépuce. Une étude microbiologique est réalisée, après quoi le schéma thérapeutique est déterminé. Est-il possible de traiter une balanoposthite à la maison? L'automédication est exclue, les médicaments mal choisis peuvent nuire à l'enfant.

Un autre danger est le passage de la forme aiguë du poste à la forme chronique, qui est beaucoup plus difficile à traiter.

Règles d'hygiène: pourquoi sont-elles importantes?

Le traitement de la balanoposthite chez un enfant doit commencer par l'hygiène.

L'une des causes de la balanoposthite aiguë chez les enfants est l'accumulation de smegma sous le prépuce.

Des lavages quotidiens à l'eau tiède et au savon neutre pour bébé sont nécessaires.

Pour une hygiène intime, ne pas utiliser de gels aromatisés et de couleurs vives, qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des muqueuses.

Si la nature allergique de la maladie est identifiée, des détergents spéciaux sont nécessaires et peuvent être commandés à la pharmacie. Déplacer le prépuce impossible, le processus peut être très douloureux. Agissez progressivement en libérant le plus possible la tête.

Les bébés ont besoin de couches de la bonne taille qui ne compriment pas les organes génitaux. Ils sont changés immédiatement après la contamination, une couche sale se transforme en une compresse, provoquant la prolifération de bactéries.

Il est conseillé d'utiliser des couches uniquement la nuit et pendant les promenades. Au moins une fois par jour, le bébé doit être laissé complètement nu. De tels bains d'air renforcent le système immunitaire et préviennent l'inflammation.

Les enfants en bas âge doivent prendre une douche ou un bain au moins une fois par jour. Ils n'ont pas besoin de sous-vêtements trop serrés en tricot de coton élastique, qui est changé tous les jours.

Quoi et comment traiter balanoposthite chez les enfants? Les médicaments et leur utilisation

Comment traiter la balanoposthite chez un enfant? Que conseillera le Dr Komarovsky? Autorité reconnue dans le domaine de la pédiatrie, recommande de ne pas paniquer, trouvant les premiers symptômes de balanopthite chez le bébé. Une visite opportune chez le médecin garantit un rétablissement complet et assez rapide, et le respect des règles d'hygiène aidera à éviter les rechutes. Il est important d'agir progressivement, sans chercher à résoudre le problème en un jour.

Pour les inflammations, il est recommandé d'appliquer la pommade Levomekol sur la tête du pénis, qui associe un antibiotique à des composants immunostimulants. L'application de la pommade est combinée à un léger massage, poussant légèrement le prépuce, mais ne causant pas de douleur à l'enfant. Une petite quantité du médicament peut être insérée dans le sac prépuncial (à l’aide d’une seringue sans aiguille).

En outre, selon le Dr Komarovsky, Miramistin contribuera au traitement de la balanoposthite chez les enfants.

La solution aqueuse de Miramistin a un bon effet antibactérien.

Le liquide désinfecte la peau, accélère la guérison des blessures mineures, soulage les brûlures et les démangeaisons.

La gaze ou le bandage est humidifié lors de la préparation et appliqué sur la tête du pénis. Vous pouvez irriguer les zones touchées de la seringue, permettant ainsi à la peau de sécher naturellement. Le traitement est effectué 1 à 2 fois par jour après un lavage en profondeur.

Les inflammations infectieuses peuvent être traitées avec une pommade au zinc. Il est appliqué avec une fine couche sur les zones endommagées 1 à 2 fois par jour.

Si vous avez une balanite à Candida, vous pouvez utiliser une pommade telle que Fluconazole, Clotrimazole ou Miconazole. Ils visent précisément la destruction de l'infection fongique, avec la forme bactérienne, les médicaments sont inefficaces. Il est préférable de les utiliser après un bain chaud ou un lavage en profondeur du pénis.

Maz est appliqué avec une fine couche sur la tête et dans le pli du prépuce, vous n'avez pas besoin de le frotter. Afin de ne pas tacher le linge, la tête du pénis est recouverte d'une serviette en gaze stérile. Le traitement est effectué 2 à 3 fois par jour, le cours est prescrit par un médecin.

Si la cause de la balanopostite est une réaction allergique, les corticostéroïdes en pommade sont prescrits. La meilleure option - Lokasolen. Le médicament supprime le gonflement et les matières premières, apaise, élimine la cause de l'inflammation. Utilisez 1-2 fois par jour pendant 5-7 jours.

Médecine traditionnelle: cela aidera-t-il?

Existe-t-il des remèdes contre la balanoposthite à domicile? Pour le traitement, vous pouvez utiliser des recettes maison éprouvées et sûres. La meilleure option est la décoction et l'infusion d'herbes médicinales, qui sont utilisées pour les bains sédentaires, le lavage, les compresses et les douches vaginales.

La camomille en pharmacie a un excellent effet antibactérien et apaisant.

Une poignée de matières premières est versée avec de l'eau bouillante (1 l) et infusée sous le couvercle pendant une demi-heure.

Après avoir filtré avec une perfusion chaude, les parties génitales de l’enfant sont lavées.

La procédure est effectuée 2 fois par jour, le matin et le soir. La durée du traitement dépend de l’état du bébé, il n’ya pas d’effets secondaires ni de contre-indications à la perfusion de camomille.

De l'infusion concentrée peut faire des lotions. Un coton-tige ou un bandage plié en plusieurs couches est plongé dans un liquide et appliqué sur la tête du pénis pendant environ 3 minutes. Ensuite, le tampon est à nouveau humidifié et la procédure est répétée. Vous pouvez faire des lotions 1 à 2 fois par jour pendant la semaine.

Pour les petites érosion, gonflement et démangeaisons, une douchette avec une décoction de millefeuille, ortie, calendula est utile. 1 cuillère à soupe Une cuillerée de produit de récupération est moulue dans un verre d’eau bouillante, chauffée pendant 5 à 7 minutes et infusée pendant 25 à 30 minutes. Après avoir filtré, le liquide est recueilli dans la seringue. En écartant le prépuce, la peau est abondamment irriguée par infusion; une petite quantité peut être introduite dans l'urètre. La procédure est effectuée 1 fois par jour, de préférence au coucher. Le cours dure 7 à 10 jours.

Afin de ne pas brûler la peau délicate de bébé, les cristaux sont d'abord dilués dans une petite quantité de liquide, puis versés dans une bassine avec de l'eau tiède et mélangés soigneusement. La température ne doit pas être trop élevée. Pendant la procédure, vous pouvez légèrement déplacer le prépuce de la tête, l’eau chaude rend le processus moins douloureux. Le bain dure entre 7 et 10 minutes, il est particulièrement utile de le faire avant d'aller se coucher.

Une autre option pour les bains implique l’utilisation de teinture à l’alcool d’eucalyptus ou de calendula. 100 ml de liquide sont versés dans le bassin avec de l'eau tiède. La procédure dure environ 10 minutes, rincez la peau si cela n’est pas nécessaire.

Après le bain, vous pouvez utiliser de la crème pour bébé sans parfums prononcés. Une petite quantité du produit est appliquée sur la tête du pénis et frottée avec de légers mouvements circulaires. Dans la crème, vous pouvez ajouter une petite quantité de décoction de camomille ou de calendula concentrée, qui a un effet cicatrisant et apaisant.

Dans le traitement de la balanoposthite chez les enfants, il y a des côtés agréables.

Accélérer la récupération aidera à une nutrition adéquate.

Dans le régime alimentaire de l'enfant, vous trouverez des jus de fruits et de légumes fraîchement pressés, des boissons aux fruits à base de baies faites maison, des produits laitiers fermentés faibles en matières grasses.

Ces friandises savoureuses et faciles à cuisiner renforcent le système immunitaire et améliorent la résistance naturelle du corps aux infections.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur le traitement de l'inflammation dans le prépuce d'un enfant, voir la vidéo ci-dessous:

La balanoposthite chez les enfants n'est pas une maladie dangereuse qui nécessite un traitement rapide. Empêcher les récidives aidera à bien nourrir l'enfant et à respecter scrupuleusement les règles d'hygiène élémentaires.

Symptômes, diagnostic et traitement de la balanoposthite aiguë chez les enfants

La balanoposthite est une maladie polyétiologique associée à une inflammation du prépuce et du gland. La pathologie concerne principalement les garçons non circoncis.

La balanite est une inflammation de la tête du pénis qui se manifeste par une rougeur, un gonflement, une douleur et un exsudat pouvant être séparé de la surface de la tête sous forme de décharge séreuse ou de pus. L'enfant peut être dérangé par des démangeaisons, des brûlures, une miction accrue, ce qui se manifeste chez les jeunes enfants par des pleurs et de l'anxiété.

La postite est une inflammation de la peau du prépuce qui se manifeste par une rougeur, un gonflement, des démangeaisons, une sensation de brûlure et une douleur / difficulté à se rétracter, à la miction.

Comme la tête du pénis chez un garçon est normalement recouverte du prépuce, le processus inflammatoire couvre en général les deux. L'inflammation isolée est moins fréquente.

La balanoposthite aiguë dans l'enfance est le plus souvent diagnostiquée chez les garçons du groupe d'âge de deux à cinq ans.

1. Les principales causes d'inflammation

  • La cause de la balanoposthite aiguë chez les enfants est souvent l’infection de smegma, qui se forme normalement dans une poche sous le greffon de prépuce (prépuce).

Contrairement aux adultes, chez l’enfant, l’infection est causée par une flore pathogène opportuniste non spécifique. Selon une source, les principaux agents infectieux sont les streptocoques, ainsi que Candida spp., Pseudomonas spp., Serratia spp., E. coli. [1-3].

Dans d’autres cas, le principal agent infectieux n’a pas été retrouvé chez 47% des enfants atteints de balanoposthite; chez 22% des patients, une flore mixte a été semée, dans 16% des cas - le staphylocoque, dans d’autres cas - le proteus, le morganella et d’autres bactéries.

Quoi qu’il en soit, cette question doit encore être clarifiée, même s’il est déjà clair que le rôle principal de l’apparition de la balanopthite chez les enfants appartient à la flore bactérienne non spécifique.

  • L'inflammation du prépuce et du gland du pénis chez un enfant peut être due à son traumatisme, par exemple lors de la masturbation, de la fixation du pantalon, du pantalon et du jean, du sable sur la plage, etc.
  • La balanoposthite peut être allergique.

Les symptômes dans ce cas se produisent lors du contact direct avec l'allergène (par exemple, une réaction allergique aux composants chimiques du détergent à lessive, qui est stockée sur les vêtements des enfants, les shampooings, les savons, les gels douche, les sous-vêtements).

L'intolérance alimentaire est également importante (manifestations systémiques de l'allergie sous la forme d'une éruption cutanée, d'un gonflement, d'une rougeur de la peau). Une réaction allergique à la prise de certains médicaments (salicylés, anticoagulants, anticonvulsivants, etc.) peut entraîner le développement chez l'enfant des symptômes caractéristiques de balanite, postite.

  • Les dermatoses inflammatoires sont moins courantes chez les enfants.
  • Une combinaison de plusieurs facteurs.

2. Facteurs de départ de la maladie

2.1. Soins hygiéniques

Le non-respect des règles de soins d'hygiène de l'aine et des organes génitaux est l'un des principaux facteurs de risque de balanoposthite chez les garçons.

L'enfant doit être entraîné à prendre une douche ou un bain chaque fois pour retirer le prépuce (en l'absence de phimosis, rétrécir l'anneau cutané du prépuce), laver la surface de la tête avec une solution d'eau tiède, sécher la peau et la remettre à sa place initiale. Il est important d'éviter l'enlèvement du prépuce avec un effort menant à une gêne et à une douleur.

Avec une longue absence de traitement de la poche entre le prépuce et la tête, le smegma s'y accumule, qui est un ancien épithélium détaché.

Au fil du temps, le smegma peut être infecté par des bactéries et des champignons, ce qui conduit au développement d'une balanoposthite [1-3].

Vous ne pouvez pas utiliser pour des soins corporels hygiéniques des détergents concentrés, des savons irritant la peau et contribuant à l’infection.

Le changement tardif de couches, ramper sur le sol sans sous-vêtements, se baigner dans des eaux sales peut contribuer à l’infection du prépuce et du gland du pénis.

2.2. La présence de phimosis

Neuf garçons sur dix sont nés avec des problèmes d'abstinence de la tête du pénis. Dans la plupart des cas, le phimosis chez un enfant se produit sans signes d'inflammation.

Les problèmes d'abduction du lambeau cutané sont souvent associés à l'adhésion des feuillets épithéliaux de la tête du pénis et du prépuce, au rétrécissement congénital de l'anneau du prépuce et de la bride courte. Dans ce cas, le médecin diagnostique le phimosis physiologique de l'enfant.

La violation de la peau entraîne l'accumulation de smegma sous le prépuce, ce qui augmente le risque d'infection.

Les causes de l’inflammation sont souvent les tentatives des parents de mettre à nu et de laver la tête du bébé. Avec l'abduction excessive du prépuce, des microfissures se forment sur sa surface interne, ce qui peut servir de point d'infection.

2.3. États d'immunodéficience

L'immunodéficience chronique, les troubles métaboliques chroniques (diabète sucré, VIH, traitement par des corticostéroïdes systémiques) sont des facteurs contribuant au développement d'infections systémiques impliquant la peau, y compris la peau des organes génitaux.

3. Symptômes de la balanoposthite

Si un enfant présente des symptômes de balanoposthite, les parents consultent un pédiatre ou un chirurgien pour un rendez-vous, moins souvent un urologue.

Principales plaintes d'enfants:

  1. 1 Plaintes de rougeur et gonflement du gland du pénis et de la peau du prépuce [3].
  2. 2 Souvent, les parents indiquent que le prépuce n’a plus été administré au garçon, sur fond d’oedème et d’inflammation.
  3. 3 Un enfant peut avoir un écoulement séreux ou purulent de sa surface. Des pertes de pus, une hyperémie importante et un œdème sont observés avec une balanoposthite purulente aiguë et sont généralement causés par une infection à staphylocoques.
  1. 1 Démangeaisons et brûlures dans la tête. L'enfant peut peigner des endroits intimes, pleurer sans raison, s'agiter sur place.
  2. 2 Miction douloureuse associée à une irritation de la feuille interne du prépuce, de la tête et de l’ouverture externe de l’urètre. L'enfant pleure pendant et après être allé aux toilettes, dit qu'il "brûle, brûle, mord".

4. Premiers secours au bébé

  • En cas de suspicion d'inflammation du prépuce et de la tête, il est nécessaire de consulter le pédiatre local, qui, si nécessaire, dirigera l'enfant vers une consultation chez l'urologue. Si possible, il est préférable de consulter le médecin le même jour. Juste avant l'inspection ne devrait pas produire des organes génitaux de toilette.
  • Et s'il n'y a pas une telle possibilité? Dans ce cas, il est possible de commencer le traitement à domicile avant l'examen. Cependant, il ne vaut pas la peine de reporter la réception et la consultation.
  • Vous ne pouvez pas essayer de guérir l'enfant seul, utilisez des méthodes de traitement populaires. En retard, un traitement inapproprié peut conduire à la progression de l'inflammation, au développement de complications.

Les premiers soins à domicile pour un enfant atteint de balanoposthite aiguë comprennent:

  1. 1 Préparation de bains légèrement chauds (37 degrés) avec décoction de camomille, solution légèrement rose de permanganate de potassium. Pour bien préparer la solution de permanganate de potassium, il est nécessaire de dissoudre les grains dans la poche et d'ajouter ensuite la solution obtenue au bain avec de l'eau claire. Les nouveau-nés et les bébés peuvent utiliser de l'eau bouillie.
  2. 2 Laver la poche située entre la tête du pénis et le prépuce avec une seringue sans aiguille (5-10 ml) avec une solution légèrement chaude de furatsilline, solution tiède stérile. Après le lavage du trou dans le prépuce, du smegma peut être libéré (mottes blanches en grande quantité). L'enfant veut généralement uriner après la procédure.
  3. 3 Après les procédures, appliquez une pommade antibactérienne (par exemple, pommade Baneocin, pommade pour les yeux à la tétracycline, Triderm, Akriderm GK et Gent) sur le prépuce et le gland du pénis.
  4. 4 Une fois encore, nous vous rappelons que ces manipulations ne peuvent être effectuées qu’à condition que le médecin ne soit pas disponible avant 2 jours.
  5. 5 Habituellement, ces manipulations suffisent à prévenir les complications à temps.

5. Diagnostic

  1. 1 Le diagnostic de balanoposthite aiguë chez un enfant prépubère (avant la puberté) diffère quelque peu de celui des patients adultes, la probabilité d'une IST étant pratiquement exclue [1-3].
  2. 2 Pour un diagnostic, un examen par un urologue est nécessaire. Le médecin attire l'attention sur les modifications de la peau, la présence d'écoulement de la surface de la tête, la gravité de l'œdème, les problèmes d'abduction du prépuce.
  3. 3 Avant le début du traitement local, un frottis est prélevé dans la poche préputiale pour la microscopie et bakposev pour déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques.
  4. 4 Si l'on soupçonne une nature allergique de la balanoposthite, le médecin peut vous prescrire une consultation d'un allergologue.

6. Traitement de la toxicomanie

Quand on utilise la balanopostite chez les enfants, on utilise plus communément une thérapie locale, qui comprend une toilette régulière de la tête du pénis et du prépuce en combinaison avec des onguents, des crèmes et des gels antibactériens / antifongiques [1-3].

Avant les résultats de bakposev, une antibiothérapie empirique locale est prescrite. La décision sur la nomination d'un médicament dépend de la clinique, des manifestations de l'inflammation.

Les médicaments topiques couramment utilisés comprennent:

  1. 1 Antifongiques - onguents et crèmes locaux à base de clotrimazole (onguents et crèmes Candide, Clotrimazole, Kanizon, Kanesten, etc.)
  2. 2 Pour les effets sur la flore bactérienne, il est possible de prescrire une pommade à base de bacitracine (Baneocin), des antiseptiques (Chlorhexidine, Miramistin, Furacillin).
  3. 3 Onguents et crèmes combinés (Triderm contenant de la bétaméthasone, du clotrimazole et de la gentamicine, Acryderm Gand et HA (bétaméthasone + gentamicine + clotrimazole), Pimafukort (hydrocortisone + natamycine + néomycine)). La combinaison antibiotique + antifongique + corticostéroïde vous permet d'arrêter rapidement le processus inflammatoire et affecte toutes les principales causes de balanoposthite.

La combinaison du phimosis avec une inflammation récurrente de la tête et du prépuce est une indication de traitement chirurgical - une opération de circoncision (circoncision du prépuce).

Compte tenu de la nature allergique prouvée des symptômes, la base du traitement consiste à éviter tout contact avec l’allergène. La thérapie locale est prescrite à l'aide d'onguent contenant des corticostéroïdes (onguent à base d'hydrocortisone, Advantan, Akriderm, Elokom, Lokoid, etc.).

Les pommades et les crèmes à base de corticostéroïdes arrêtent rapidement l'œdème et les autres manifestations d'une réaction allergique. Cependant, leur utilisation peut augmenter l’irritation (rougeur, sensation de brûlure et inconfort) - c’est le principal effet secondaire des corticostéroïdes locaux.

En l'absence d'effet de la thérapie, une porte dérobée négative, il est nécessaire d'exclure les dermatoses, les IST, l'enfant peut avoir besoin de consulter un dermatologue, une biopsie.

7. Comment effectuer un traitement hygiénique du pénis?

  1. 1 Si le garçon n'a pas de problème avec l'exposition de la tête du pénis, des signes de phimosis, il n'y a pas eu d'épisodes de paraphimosis, alors il est nécessaire de lui apprendre à retirer le prépuce à chaque bain et à le laver avec une solution d'eau tiède. La baignade devrait être quotidienne.
  2. 2 Il n’est pas nécessaire d’utiliser des détergents agressifs, des gels pour la douche, des savons, car ils peuvent se dessécher, irriter la peau de la tête et du prépuce, ce qui augmente le risque d’infection et de développement d’une inflammation. Pour un traitement hygiénique, vous pouvez utiliser des agents atopiques (séries Emolium, Mustela, Avene), pas plus de 1-2 fois par semaine.
  3. 3 Si l'enfant a des problèmes avec l'ouverture de la tête du pénis, vous ne devez pas essayer de retirer le prépuce avec effort. Il faut comprendre que chez neuf garçons sur dix, le phimosis est causé par des raisons physiologiques et disparaît avec le temps.
  4. 4 Un effort excessif peut entraîner des microfissures cutanées, une inflammation et des cicatrices, ainsi que l'apparition d'un phimosis pathologique.
  5. 5 Dans ce cas, l'enfant doit être entraîné à déplacer le prépuce à une distance ne provoquant aucune sensation désagréable / douloureuse, en augmentant progressivement la distance d'abduction des lambeaux cutanés à chaque baignade ou miction.
  6. 6 Après le bain, le prépuce et la tête du pénis sont séchés avec une serviette (la peau est maculée avec une serviette sèche), le prépuce revient à sa place initiale.

8. Complications possibles de la balanoposthite

  1. 1 Urétrite et cystite (infection ascendante);
  2. 2 nécrose du gland du pénis;
  3. 3 sepsis;
  4. 4 Développement du phimosis pathologique cicatriciel;
  5. 5 Paraphimosis en cas de tentatives excessives d’ouverture et de rinçage de la tête du pénis.

Les informations sont présentées pour examen et ne peuvent pas être utilisées pour un traitement personnel!

Balanoposthite chez un enfant: symptômes et traitement

Presque tous les garçons, tôt ou tard, développent un processus inflammatoire-infectieux dans la région de la tête et du prépuce du pénis. Cette maladie s'appelle balanoposthite. La maladie peut être aiguë (moins de 3 mois) et chronique (plus de 3 mois). Les garçons souffrent de cette maladie dans 3 r. plus souvent que les hommes adultes, il est donc particulièrement important que les enfants identifient les symptômes de la balanoposthite à temps et, avec l'aide d'un médecin, déterminent le traitement approprié.

Causes de la maladie

Divers micro-organismes (bactéries, virus et champignons) peuvent provoquer une balanoposthite dans certaines conditions:

  • violation des règles relatives à la garde des enfants (lavage irrégulier, utilisation de savon lors du lavage);
  • l'utilisation de détergents de faible qualité pour le bain et le lavage des vêtements de bébé;
  • utilisation inappropriée de couches jetables (taille inadéquate, changement rare);
  • culotte serrée, frottant la peau et la tête du pénis, ce qui contribue à l'apparition de microtraumatismes et à leur infection ultérieure;
  • dermatite allergique sur poudre ou crème;
  • structure imparfaite des organes génitaux externes chez les garçons d'âge préscolaire: le prépuce rétréci ou le phimosis physiologique rendent difficile la réalisation de procédures d'hygiène par le bébé; la formation d'adhérences entre les deux parois des plis cutanés du prépuce entraîne la stagnation de la sécrétion de glandes spéciales (smegma), de cellules cutanées mortes et de microorganismes emprisonnés provoquant une inflammation;
  • tentatives violentes de dépouiller la tête du pénis;
  • diabète sucré: taux élevé de sucre dans l'urine - un milieu nutritif pour les micro-organismes;
  • l'obésité contribue à l'altération des processus métaboliques et à la réduction de l'immunité, rend difficile le maintien de l'hygiène personnelle;
  • l'hypothermie et la malnutrition de l'enfant entraînent une diminution de l'immunité et facilitent ainsi le développement de l'infection.

Les symptômes

On distingue les types de balanoposthite suivants: simple, purulent, érosif, gangréneux.

La forme aiguë de la maladie commence habituellement de manière soudaine, dans le contexte du bien-être complet. Le matin, l'enfant a une sensation de brûlure et des démangeaisons dans la région du prépuce (chez les enfants plus âgés et chez les petits enfants - anxiété). Le bébé pleure lorsqu'il touche le pénis et lorsqu'il urine, le sommeil est perturbé, la température augmente (parfois jusqu'à un nombre élevé).

Le bien-être général de l'enfant se détériore et les ganglions lymphatiques de l'aine peuvent augmenter. Le prépuce est enflé et rougi, la miction peut être difficile. Les zones érodées en rouge vif se forment avec un rebord imbibé en périphérie - l'inflammation est passée à une forme érosive. Si aucun traitement supplémentaire n'est effectué, des zones ulcéreuses-nécrotiques profondes se forment sur un fond rouge vif. Ces ulcères indiquent la transition de la maladie sous forme gangréneuse, ils sont très douloureux, guérissent très longtemps.

Les problèmes de miction peuvent être dus au fait que le prépuce ferme le canal urinaire en raison d'un œdème. Mais le garçon lui-même peut s'abstenir consciemment d'uriner par peur de la douleur. Il arrive que le garçon ait même une incontinence urinaire (énurésie) due à un débordement de la vessie. Dans certains cas, des pertes purulentes se produisent. Il est possible (dans les cas avancés avancés) de former des ulcères superficiels.

La forme chronique de la maladie est une conséquence du traitement de mauvaise qualité de la balanoposthite aiguë. Dans cette affaire, le garçon s'inquiète des démangeaisons dans la région génitale, des brûlures et de la douleur en urinant. À l'examen, des poches peu prononcées et une rougeur de la tête du pénis, soulignant la couleur blanche, sont détectées.

La longue évolution de la maladie, accompagnée d'exacerbations occasionnelles, entraîne la formation d'un processus cicatriciel et du phimosis (l'impossibilité d'ouvrir la tête du pénis), ce qui contribue en outre au maintien du processus inflammatoire en raison de la violation de l'écoulement du smegma. L'inflammation peut également se propager au canal urinaire, entraînant le développement d'une urétrite et un rétrécissement du canal urinaire.

Traitement

Si des signes de maladie apparaissent, vous devriez consulter un médecin (chirurgien pédiatrique ou urologue). Ceci est nécessaire pour effectuer un examen de laboratoire - ensemencement détachable sous le prépuce afin d’isoler l’agent responsable du processus inflammatoire et de la sensibilité aux antibiotiques. Cet examen est important pour le choix des médicaments thérapeutiques: dans le cas de la nature fongique de la maladie, les antibiotiques sont contre-indiqués.

Les cas bénins de maladie sont traités à la maison.

Le traitement commence généralement par les procédures locales: bains chauds avec une solution de furatsilina (2 onglets. Par verre d'eau) ou décoction de camomille (1 cuillère à soupe de fleurs pour 250 ml d'eau bouillante) toutes les 2 heures. La solution pour les bains est versée dans un bocal et plongée un organe enflammé en elle. Il n'est pas nécessaire d'éloigner le prépuce, cela provoque une douleur vive chez le garçon.

Médicament pour le traitement

Après le bain, vous pouvez attacher une gaze avec une pommade "Levomekol" - elle a une action à la fois antibactérienne et anti-inflammatoire. En utilisant une seringue sans aiguille, une pommade chauffée (environ 1,5 g) peut être injectée avec précaution sous le prépuce. De la même manière, une solution de furatsiline ou de chlorhexidine peut être versée pour nettoyer et désinfecter la cavité. La nuit du pénis est appliqué pansement pommade.

En cas de trempage important, le médecin peut vous prescrire un bain avec une solution légèrement rose de permanganate de potassium, en raison de son effet désinfectant et de son effet desséchant. Généralement, le résultat du traitement est obtenu après 3-4 jours.

En cas de violation de l'état général de l'enfant et de fièvre, des médicaments anti-inflammatoires sont utilisés. En cas d'évolution sévère de la maladie, d'affaiblissement des enfants ou de propagation de l'infection, des médicaments antibactériens sont prescrits pour un usage interne ou par injection. Pour la balanoposthite à Candida, on utilise une pommade au clotrimazole et d’autres médicaments antifongiques.

Dans la forme chronique de la maladie, le processus inflammatoire est pratiquement impossible à traiter. Le traitement chirurgical est généralement effectué en dehors de la période d'exacerbation sous anesthésie locale (chez les petits enfants sous générale) - la circoncision du prépuce. Le traitement chirurgical donne des résultats dans 100% des cas.

Complications de la balanoposthite aiguë

Si elle n'est pas traitée, la maladie peut entraîner les complications suivantes:

  • processus de chronisation;
  • la propagation de l'infection;
  • rétention urinaire aiguë;
  • le développement de phimosis;
  • gangrène du pénis;
  • déformation de la tête du pénis;
  • tumeurs malignes du pénis.

Prévention

  • Les garçons en âge préscolaire doivent être lavés tous les soirs (sans savon), ainsi qu'après un acte de défécation;
  • Les nourrissons à temps pour changer les couches et les choisir en taille;
  • Les garçons d'âge scolaire devraient se laver et laver la tête du corps à l'eau tiède lorsqu'ils sont emportés;
  • Les garçons de tous âges utilisent une serviette personnelle pour une hygiène intime;
  • Tous les garçons (et les hommes) doivent éviter de porter des sous-vêtements serrés.

Quel médecin contacter

Si vous soupçonnez le développement d'une balanoposthite, vous pouvez contacter votre pédiatre ou immédiatement un urologue. Si nécessaire, nommé par le chirurgien. De plus, si la maladie est liée à des causes internes, la consultation d’un endocrinologue, d’un nutritionniste, d’un immunologue, d’un allergologue est désignée.

BEBI.LV

Connexion

Balanoposthite chez les enfants Traitement

Nous aborderons aujourd'hui un problème auquel sont souvent confrontés les parents d'enfants d'âge préscolaire et de puberté. Il s'agira d'une maladie aussi courante chez les enfants que la balanoposthite, dont le traitement est important pour son traitement complet et délicat. Vous apprendrez à traiter la balanoposthite, dont une photo est visible ci-dessous. L'onguent, la crème et d'autres médicaments contribuent à l'élimination des symptômes désagréables et à un rétablissement rapide.
La balanite chez les garçons est un processus inflammatoire qui n'affecte que la tête de l'organe. Lorsque l'infection touche le prépuce, la maladie est appelée balanoposthite, à laquelle les enfants sont souvent confrontés. Le prépuce recouvre bien la tête, ce qui contribue à l'apparition de la maladie.
Le plus souvent, la balanoposthite est provoquée par une infection qui pénètre dans le sac préputial lorsqu’on tente d’ouvrir le prépuce, de dissoudre la synéchie ou d’autres actes négligents lorsqu’on prend soin des organes génitaux du garçon.
Il existe également un risque de contracter la maladie lorsque la divergence des synéchias se produit d'elle-même. Synechiae conduit à une accumulation de smegma sous le prépuce. Chez les jeunes enfants, l’apparition de smegma est une conséquence de l’exfoliation de l’épithélium du prépuce et de la tête.
Les pointes sur l'organe peuvent ne pas se disperser complètement et former une poche dans laquelle l'infection tombe. Il accumule également le smegma. Avec la forme aiguë de balanoposthite, le liquide est très épais et en contient beaucoup, à tel point que la smegmolite ne peut pas s'échapper.


Parmi les causes possibles de la balanoposthite, les pédiatres distinguent des sous-vêtements serrés qui frottent la peau et un phimosis physiologique - prépuce très étroit chez les garçons en âge d'aller à l'école primaire ou primaire.

Balanoposthite chez les garçons

Chez les garçons, la balanoposthite est une inflammation qui capte la tête du pénis et le feuillet interne du sac préputial (prépuce). La balanoposthite chez les garçons se caractérise par des démangeaisons et des brûlures dans la région de la tête, un gonflement et une rougeur du prépuce, une difficulté à uriner, un écoulement purulent du sac préputial. La balanoposthite chez les garçons est diagnostiquée sur la base de signes externes et de données de laboratoire (OAK, OAM, résultats de l'ensemencement bactériologique de la décharge, PCR, ELISA). Le traitement de la balanoposthite chez les garçons comprend les bains locaux avec des solutions désinfectantes, le lavage de la tête du pénis, l'élimination du smegma et des sécrétions, l'utilisation de pommades antimicrobiennes et anti-inflammatoires; La balanoposthite chronique est indiquée par la circoncision.

Balanoposthite chez les garçons

La balanoposthite chez les garçons est un processus inflammatoire impliquant la tête du pénis et le feuillet interne du prépuce. La balanopostite est diagnostiquée chez environ 6% des garçons et chez 11% des hommes adultes n'ayant jamais été circoncis. Les maladies inflammatoires du gland du pénis (balanite) et du prépuce (postité) sont plus courantes chez les garçons de moins de 5 ans et chez les hommes sexuellement actifs. Le traitement de la balanoposthite chez les garçons est un problème grave en pédiatrie, en urologie pédiatrique et en chirurgie pédiatrique. La prévention, le traitement opportun et de qualité de la balanoposthite chez un enfant est la clé de sa santé reproductive et sexuelle à l'avenir.

Causes de la balanoposthite chez les garçons

La principale cause de balanoposthite chez les garçons est le manque de soins hygiéniques appropriés des organes génitaux. Cela conduit à l'accumulation sous le prépuce de la sécrétion de glandes préputiales - le smegma, qui sert d'environnement favorable à la reproduction de micro-organismes qui causent une inflammation.

Le développement de la balanoposthite chez les garçons est favorisé par le phimosis dit physiologique, qui survient normalement chez les enfants de moins de 3 ans et qui les empêche de prendre soin de leur hygiène en raison de leur incapacité à exposer complètement la tête lorsqu’on retire le prépuce. Souvent, la balanoposthite chez les garçons survient lorsque les parents tentent de forcer la tête à s'ouvrir indépendamment - dans ce cas, divers agents pathogènes pénètrent facilement dans le sac préputial en provenance de l'environnement externe. La violation du sac auto-nettoyant prepucialny peut contribuer à la synéchie prononcée du prépuce. Les agents causatifs les plus courants de la balanoposthite chez les garçons sont les streptocoques, E. coli, les staphylocoques, Proteus, le virus de l'herpès, la levure (candida).

Cependant, dans certains cas, la balanoposthite chez les garçons peut au contraire être due à une hygiène excessive et à un lavage fréquent de la tête du gland avec du savon ou d'autres agents irritants. Des réactions allergiques (dermatite de contact) peuvent résulter de l’utilisation de crèmes pour enfants, de sous-vêtements avec résidus de détergent, etc. Les cosmétiques et produits chimiques domestiques pour enfants peuvent provoquer non seulement une balanoposthite, mais également une inflammation des fesses et du périnée chez l'enfant (appelée «dermatite de la couche»). ).

Le développement de la balanoposthite chez les bébés peut être favorisé par un changement rare de couches ou par une sélection incorrecte (utilisation de couches trop grandes ou trop proches). À un âge plus avancé, la balanoposthite chez les garçons peut survenir avec le traumatisme constant du prépuce avec une culotte étroite, des points de suture pour des sous-vêtements, etc.

Les maladies endocriniennes (diabète, obésité), les maladies urologiques (cystite, pyélonéphrite, urolithiase), l'hypothermie et les carences en vitamines peuvent prédisposer à l'apparition de balanopastite chez les garçons.

Symptômes de balanoposthite chez les garçons

La balanoposthite chez les garçons se développe souvent de manière aiguë. Habituellement, après être allé aux toilettes, l'enfant commence à se plaindre de brûlures et de démangeaisons dans la région du gland, de douleur ou de difficulté à uriner. Les petits bébés deviennent agités et pleurent en urinant. L'inspection révèle une rougeur et un gonflement de la tête et du prépuce du pénis; en exposant la tête sous le prépuce, on détecte un smegma accumulé qui dégage une odeur désagréable. Lorsque balanoposthite, les garçons peuvent présenter un écoulement abondant de fromage ou de sérosité-purulent du sac préputial. Des éruptions cutanées, des crevasses ou des érythèmes fessiers peuvent apparaître sur la peau et les organes génitaux muqueux. Avec la progression de la balanoposthite chez les garçons, l'apparition d'érosions et de desquamations de la peau est possible.

En plus des signes locaux, les garçons présentent des symptômes communs de balanoposthite: malaise, manque d’appétit, manque de sommeil, irritabilité. Souvent chez les enfants, la température corporelle monte à 37-38 ° C, les ganglions inguinaux augmentent. En raison du fait que l'enfant essaie de retarder la miction en raison de sa douleur, il est possible de développer une énurésie jour et nuit.

Les symptômes de la balanoposthite aiguë chez les garçons augmentent en 4-5 jours; avec l'ouverture automatique de la cavité préputiale et l'élimination de son smegma, l'auto-guérison est possible. Cependant, plus souvent en l'absence de traitement approprié, la balanoposthite aiguë chez les garçons se transforme en maladie chronique. La chronisation de l'inflammation est marquée de cicatrices dans le prépuce avec le développement de phimosis pathologique et de paraphimosis, d'urétrite chronique et de déformation du gland du pénis.

Diagnostic de balanoposthite chez les garçons

Si vous soupçonnez une balanoposthite chez un enfant, contactez un chirurgien pédiatrique, ou mieux un urologue pédiatrique, pour obtenir une solution individuelle au problème. Dans la plupart des cas, le diagnostic de balanoposthite chez les garçons ne nécessite pas d'études instrumentales spéciales. Le pédiatre reçoit les informations nécessaires lorsqu’il analyse une plainte, examine les organes génitaux de l’enfant et effectue un certain nombre de tests de laboratoire.

Dans l'analyse générale de l'urine, on trouve la leucocytose et la bactériurie chez les enfants atteints de balanoposthite. Pour identifier l'agent en cause, il est procédé à un examen bactériologique de l'urine et à un écoulement du sac préputial (le cas échéant, baccose pour candidose). Dans certains cas, le type d'agent pathogène requis peut nécessiter des diagnostics PCR et ELISA.

Pour exclure les maladies concomitantes, un enfant peut avoir besoin d'être examiné par un endocrinologue pédiatre, un néphrologue pédiatrique, un dermatologue pédiatre, un test de glycémie, une échographie des reins et de la vessie, ainsi que par d'autres études et consultations.

Traitement de balanoposthite chez les garçons

Dans la plupart des cas, en cas de balanopostite aiguë chez les garçons, un traitement local est suffisant. Il est recommandé de tenir des plateaux sessiles avec des antiseptiques (permanganate de potassium, furatsilinom) ou une décoction d’herbes (camomille, etc.). Il est possible d'instiller des solutions antiseptiques (chlorhexidine, Miramistina, etc.) sous le prépuce. Après avoir lavé la tête du pénis, retirez soigneusement le prépuce, retirez le smegma et les sécrétions pathologiques, mettez la pommade dans le sac préputial (garniture en syntomycine, avec balostomie fongique chez les garçons - clotrimazole) et remettez le prépuce en position normale. S'il est impossible d'exposer soi-même la tête du pénis, la séparation des synéchies du prépuce et le nettoyage du sac préputial sont effectués par un chirurgien pédiatrique ou un urologue.

Pour réduire la douleur et l’enflure, vous pouvez utiliser la réception d’AINS, en particulier d’ibuprofène. Dans les formes sévères de balanopostite chez les garçons, une administration systémique de sulfamides, d'antibiotiques et d'antifongiques peut être nécessaire.

Dans la balanoposthite chronique chez les garçons et le développement d'un phimosis pathologique, la circoncision est indiquée (circoncision).

Prévention de la balanoposthite chez les garçons

Pour prévenir la balanoposthite chez les garçons, il suffit d'observer et d'habituer l'enfant aux soins hygiéniques quotidiens des organes génitaux. Les jeunes enfants ont besoin d'une sélection minutieuse et du changement fréquent des couches, de la toilette régulière des organes génitaux et des soins de la peau du périnée, de l'utilisation de produits d'hygiène hypoallergéniques.

À un âge plus avancé, les douches d'hygiène, l'élimination de l'excès de smegma et le changement de sous-vêtement sont des compétences utiles au quotidien. Pour la prévention de la balanoposthite chez les garçons, la normalisation du poids, le traitement des maladies associées, est importante.

Balanoposthite chez les garçons - une maladie inévitable? Causes, symptômes, comment aider l'enfant à la maison?

La balanoposthite est appelée inflammation aiguë du gland et du haut du prépuce. Un homme sur deux est confronté à cette maladie et la balanoposthite survient plus souvent chez les garçons que chez les hommes adultes.

À propos de ce qu'est la balanoposthite, des causes de l'inflammation chez les garçons plus souvent que des adultes et de la façon dont la maladie se manifeste - parlons-en dans l'article.

Pourquoi la balanoposthite survient: les principales causes de la maladie

Les garçons plus jeunes et les enfants d'âge préscolaire souffrent de phimosis, c'est-à-dire que le rétrécissement de la nature physiologique du prépuce est un phénomène normal qui n'empêche pas l'enfant de vider sa vessie et de surveiller l'hygiène personnelle de l'organe sexuel. En règle générale, à la période de la puberté, ce phénomène disparaît de lui-même et le prépuce se sépare facilement de la tête, ce qui l'expose.

Avec le début de la puberté (12-14 ans), le secret des glandes préputiales commence à se faire jour - le smegma. C'est une substance de couleur blanche ou jaunâtre, à la consistance intestinale, qui se lave facilement de la tête du pénis lors de procédures hygiéniques.

Au cas où, à l’âge de 12 ans, le prépuce ne serait pas séparé de la tête du pénis, le smegma s’accumulerait sous la peau, créant ainsi un excellent milieu nutritif pour la croissance active et la reproduction de bactéries pathogènes. En conséquence, le prépuce et la tête deviennent enflammés, ce qui indique le développement d'une balanoposthite.

Bien entendu, l'accumulation de smegma sous le prépuce n'est pas la cause du développement d'un processus inflammatoire aigu, cet état s'accompagne d'un certain nombre de facteurs prédisposants:

  • non-respect des règles d'hygiène intime personnelle - les jeunes enfants, en particulier, se touchent souvent aux organes génitaux externes avec des mains pas toujours propres;
  • porter du lin à partir de tissus synthétiques, à l'étroit, pas de taille;
  • l'utilisation de détergents agressifs pour le lavage des sous-vêtements pour enfants, y compris l'utilisation de divers adoucissants aromatisés et de revitalisants pour tissus;
  • la sélection de couches pour un enfant de taille réduite (trop proche);
  • Augmentation du niveau de glucose dans l'urine - les cristaux de sucre excrétés dans l'urine irritent fortement les muqueuses des organes génitaux, provoquant des démangeaisons insupportables. L'enfant, peignant les organes génitaux, place souvent l'infection sous le prépuce et une balanoposthite survient;
  • lavage trop fréquent des organes génitaux de l’enfant avec des détergents, ce qui conduit à un rinçage de la couche lipidique supérieure, qui agit comme une barrière protectrice.

Les causes les plus courantes d'inflammation de la tête et du prépuce sont les congestions de smegma, d'urine et de microbes dans la peau. Chez le nourrisson, l'érythème fessier et la dermatite peuvent contribuer au développement du processus inflammatoire, le plus souvent si la mère ne suit pas suffisamment l'hygiène intime de son fils et modifie rarement la couche du bébé.

C'est important! Tout en lavant les garçons après les selles, essayez de vous déplacer d’avant en arrière. Il est nécessaire que le bacille intestinal et les autres bactéries pathogènes excrétés avec les matières fécales ne pénètrent pas dans l'urètre par les plis périanaux.

Types d'inflammation

Le processus inflammatoire ne peut toucher que la tête du pénis - dans ce cas, la balanite survient, ou seulement le prépuce -, mais le plus souvent, la tête et le prépuce sont impliqués dans le processus pathologique, ce qui conduit au développement de la balanoposthite.

En fonction de la durée de la maladie sont:

  • forme aiguë - le processus inflammatoire dure de 3 à 7 jours;
  • forme chronique - le processus inflammatoire dure plus d'un mois avec des rechutes fréquentes et des vers à court terme de pathologie.

La forme aiguë de la balanoposthite est divisée en plusieurs types, comme indiqué plus en détail dans le tableau:

Comment reconnaître la maladie: les premiers symptômes de la balanoposthite

En règle générale, une inflammation aiguë de la tête du pénis et du prépuce se produit soudainement et brutalement. Les symptômes cliniques peuvent être prononcés ou flous, en fonction du degré de lésion tissulaire et des caractéristiques individuelles de l'organisme.

Les principaux signes de balanoposthite chez les garçons sont:

  • grave gonflement du gland et du prépuce;
  • hyperémie tissulaire et augmentation de la température locale;
  • démangeaisons et douleurs aiguës dans l'inflammation - les petits enfants s'efforcent constamment de toucher les organes génitaux, ce qui provoque encore plus de douleur;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • douleur pendant la miction - lorsque l'urine est en contact avec un tissu enflammé, elle provoque une forte sensation de brûlure et une douleur accrue chez l'enfant.

Si, à ce stade, l'assistance qualifiée n'est pas fournie à l'enfant, une simple balanoposthite peut être compliquée par un traitement érosif, puis purulente. Dans un processus pathologique érosif, la peau commence à s’exfolier autour de la tête du pénis, et à la surface de la tête et sous une chair extrême, des plaies douloureuses, saignantes, pleureuses et douloureuses apparaissent.

Les symptômes accompagnant l'inflammation de la tête du pénis et la chair extrême chez un enfant sont:

  • capricieux
  • pleurs constants;
  • troubles du sommeil;
  • difficulté à uriner - à cause de cela, une cystite ou une urétrite aiguë se joint souvent;
  • fièvre.

Diagnostic de la maladie

Si les symptômes ci-dessus se manifestent chez un enfant, ne remettez pas la visite au médecin. De telles maladies chez les garçons sont effectuées par un chirurgien pédiatrique qui effectue l'admission dans n'importe quelle clinique de la ville.

En règle générale, le diagnostic n’est pas difficile - lorsqu’il examine les organes génitaux externes du garçon, le médecin constate une enflure aiguë et une hyperémie de la tête du pénis et du prépuce, leur douleur lorsqu’on tente de palper et lorsque le prépuce est tiré autour de la tête, une masse épaisse de jaune ou de blanc apparaît avec une forme prononcée. odeur désagréable.

Lors de la réception, le médecin évalue la gravité du processus pathologique et prescrit à l'enfant un traitement qui peut être effectué en ambulatoire (le plus souvent) ou à l'hôpital si le processus inflammatoire est passé à l'état purulent et présente des signes d'intoxication générale du corps. Dans la vidéo de cet article, le spécialiste vous indique quand il est nécessaire de placer l'enfant à l'hôpital et quel type de traitement sera administré au garçon.

Méthodes de traitement des maladies

Avec un traitement opportun à un spécialiste, le traitement de la balanoposthite n'est pas difficile et peut être effectué à la maison. La base du traitement de la balanopolstitis aiguë simple est le lavage du prépuce et de la tête du pénis avec des solutions antiseptiques - Miramistin, Furacilin, Chlorhexidine, une solution faiblement rose de permanganate de potassium.

Vous trouverez ci-dessous une instruction de procédure détaillée:

  1. Avant toute manipulation des organes génitaux enflammés du garçon, lavez-vous soigneusement les mains à l'eau et au savon deux fois - cela évitera à l'enfant de contracter une autre infection.
  2. Préparez à l'avance une solution antiseptique à la température ambiante et une seringue stérile sans aiguille.
  3. Dessinez 2 ml d'antiseptique dans une seringue.
  4. Insérez soigneusement la pointe du spitz dans le trou du prépuce près de la tête du pénis et libérez lentement la solution. Pendant la procédure, vous verrez comment l'antiseptique se répand sur toute la surface de la tête et du pénis sous le prépuce, à partir duquel le pénis augmente légèrement. Répétez la procédure 3 à 4 fois.
  5. Attachez une gaze stérile à la tête du pénis et mettez sur le garçon une culotte en tissu de coton repassé propre.

Dans la plupart des cas, ces actions suffisent à aider l'enfant à oublier la douleur et l'inflammation. À la suite de toutes les recommandations du médecin et du maintien de l'hygiène intime personnelle du garçon, la balanopthite passe dans les 3-5 jours sans laisser de trace.

C'est important! Si vous utilisez une solution de permanganate de potassium pour le lavage, préparez-la à l’avance et filtrez-la avant de l’appliquer sur plusieurs couches de gaze. Cela est nécessaire pour éviter le contact avec les membranes muqueuses des organes génitaux de l'enfant avec des cristaux de permanganate de potassium susceptibles de provoquer une grave brûlure des tissus. La solution devrait avoir une couleur légèrement rose.

Dans certains cas, le médecin recommande d’appliquer en outre une serviette en gaze sur la tête du membre, qui est appliquée avec un antiseptique ou un composant régénérant, en particulier si une simple balanopostite est compliquée par l’érosion.

Antibiothérapie

Comment traiter une balanoposthite purulente? Si les méthodes de traitement décrites ci-dessus n’aident pas et que la maladie progresse, étant compliquée par un processus purulent, elle ne se fait pas sans antibiotiques à large spectre.

C'est important! Avant de prescrire un antibiotique à un garçon atteint de balanoposthite, le médecin adressera nécessairement une demande de prise de frottis (smegma) du dessous du prépuce à la porte dérobée. Une telle étude permettra avec une grande précision d'identifier l'agent responsable de l'infection et de choisir un agent antibactérien ou antifongique efficace (si l'inflammation est provoquée par des champignons ressemblant à la levure, par exemple).

Parfois, seul un traitement local est suffisant, pour lequel on utilise une pommade Levomekol. Le médicament contient l’antibiotique méthyluracile, qui détruit efficacement la flore gram-positive et gram-négative.

Si la balanoposthite purulente s'accompagne de douleur et d'une augmentation des ganglions inguinaux et se complique de cystite ou d'uréthrite, un antiobiotique est prescrit au garçon par voie orale sous forme de comprimés, de suspensions ou de gélules, en fonction de l'âge et de la tolérance. La durée du traitement antibiotique dans ce cas est d'au moins 5 jours, parfois jusqu'à 10 jours, en fonction de l'agent pathogène et de la gravité de la maladie.

Traitement symptomatique

Étant donné que l'inflammation du prépuce et de la tête du pénis chez l'enfant est accompagnée d'une douleur aiguë et d'un caprice du patient, il est recommandé d'administrer au bébé un analgésique au paracétamol ou à l'ibuprofène pour soulager l'inconfort:

  • Nurofen;
  • Nise;
  • Panadol;
  • Efferalgan;
  • Cefecone D (suppositoires rectaux).

Vous pouvez utiliser des analgésiques pendant 3 jours tout au plus, en respectant un intervalle de 4 heures entre les doses.

Transition chronique

L'inflammation chronique du gland et du prépuce chez les garçons se produit si la forme aiguë de la maladie n'a pas été complètement traitée ou si le traitement était initialement incorrect. Cela se produit souvent lorsque les parents se soignent eux-mêmes ou commencent immédiatement à donner un antibiotique à l'enfant sans connaître les résultats des sécrétions.

La balanoposthite a peut-être été provoquée par une nature fongique et que l’antibiotique n’est pas non plus efficace dans ce cas, il aide également les champignons à se multiplier plus activement, car il tue l’immunité de l’enfant. Afin de ne pas vous retrouver dans une telle situation, il est important de consulter immédiatement un médecin et de suivre scrupuleusement toutes les recommandations médicales - le coût de l'auto-traitement peut être trop élevé.

La balanoposthite chronique se présente sous deux formes:

  • ulcéreux hypertrophique - des ulcères à cicatrisation longue apparaissent sur la tête du pénis, ce qui entraîne la modification de la structure des tissus;
  • balanoposthite adhésive - des plaies saignantes apparaissent à la surface de la tête du pénis, qui se couvrent de croûtes douloureuses qui collent à la peau saine du prépuce et l'empêchent de bouger. Cette affection s'accompagne d'une douleur aiguë, d'un gonflement et d'un malaise général du patient.

La ruse du processus inflammatoire chronique est qu'il est presque impossible de guérir la maladie par des méthodes conservatrices (lessive, lotions, onguents, etc.). Bien entendu, les symptômes de l'inflammation peuvent disparaître pendant une courte période, mais dans tous les cas «commodes», la maladie se fait à nouveau sentir. En conséquence, l'enfant devient nerveux, irritable et souffre d'insomnie.

Il est possible de soulager le garçon de la balanoposthite chronique uniquement par une intervention chirurgicale - pendant l'opération, le médecin insère le prépuce ou en enlève une partie, ce qui permet aux procédures hygiéniques de l'organe sexuel d'être complètement et complètement éliminées par le smegma, empêchant ainsi les germes de provoquer le processus inflammatoire.

C'est important! L'intervention chirurgicale n'est pratiquée chez les garçons qu'après la disparition du processus inflammatoire aigu. L'intervention est réalisée sous anesthésie locale et après quelques heures, la mère peut emmener l'enfant à la maison.

Complications possibles

Beaucoup de mères sont trop frivoles à propos de l'inflammation de la chair de son fils, surtout si la maladie ne survient pas pour la première fois.

L'absence de traitement entraîne non seulement un risque de transition de la balanoposthite vers la forme chronique, mais entraîne également le développement des complications suivantes:

  • urétrite, cystite et pyélonéphrite - lorsque l'infection se propage de manière ascendante (à travers l'urètre et au-dessus), les organes du système urinaire sont impliqués dans le processus pathologique, ce qui nécessitera un traitement coûteux et à long terme à l'avenir;
  • un processus inflammatoire prolongé conduit à la formation d'érosions et d'ulcères qui, après avoir laissé des cicatrices, laissent des cicatrices à la surface du prépuce et de la tête - cette condition peut à l'avenir provoquer le développement d'un phimosis cicatriciel;
  • La balanoposthite chronique entraîne une diminution de la sensibilité de la tête du pénis, ce qui pourrait, à l'avenir, nuire à la fonction sexuelle d'un homme adulte.

Prévention

Tout le monde sait que toute maladie est plus facile à prévenir qu'à guérir. Pour éviter le développement d'une balanoposthite chez le garçon, suivez les règles simples - respectez l'hygiène des organes génitaux, ne laissez pas l'enfant toucher le pénis avec les mains sales, mettez votre sous-vêtement en tissu naturel, de taille appropriée.

En outre, un aspect important de la prévention du développement d’une maladie aussi désagréable consiste à renforcer le corps du bébé en renforçant son alimentation, en lui apportant une alimentation équilibrée, tout en maintenant un mode de vie actif.

Foire Aux Questions

Bon après midi Mon fils a 1 an et il n’a toujours pas exposé la tête de son pénis. Une amie a conseillé d'essayer de repousser la peau de force après chaque nage. Elle a donc réussi à ouvrir la tête du pénis à son enfant. Je veux d'abord vous consulter. Est-il possible de le faire et cela ne sera-t-il pas douloureux pour mon fils?

Bonjour Votre enfant a une constriction physiologique du prépuce qui, à cet âge, est la norme absolue. Vous n'avez pas besoin de forcer quoi que ce soit et d'essayer d'ouvrir la tête nue. De telles actions peuvent provoquer une rupture du frein et l'enfant aura besoin d'une assistance chirurgicale.

Si le bébé n’est pas dérangé et qu’il n’a aucun problème de miction, il n’est pas nécessaire d’ouvrir quoi que ce soit jusqu’à 5 ou 6 ans plus tard. Si vous êtes confus, vous pouvez consulter un chirurgien ou un urologue pédiatrique.

Bonjour docteur. Je suis la mère d'un garçon de 5 ans. Un diagnostic de balanoposthite a été diagnostiqué pour son fils et il a été recommandé d’injecter la solution de Furacilin avec une seringue, mais le problème est que l’enfant refuse catégoriquement de telles manipulations et crie à chaque fois de façon hystérique. Que faire, je ne sais pas comment laver le pénis, s'il ne permet même pas d'approcher ??

Bon après midi Pour ne pas blesser la psyché de l'enfant, demandez-lui de baisser le pénis dans un verre avec une solution de Furacilin et de faire pipi en même temps. Cela suffira pour que le smegma accumulé soit éliminé par l'urine et que la solution antiseptique pénètre dans le foyer de l'inflammation.

Bonjour docteur. Mon fils de 2 ans, pisyun, est tout d'abord enflammé - tout est rouge, enflé, le bébé pleure et ne dort pas. Nous n'allons chez le médecin que demain après-midi et il n'y a pas d'antiseptique à la maison. Dites-moi, est-il possible de remplacer par quelque chose des gens? Je vous serais très reconnaissant de votre réponse.

Bon après midi Préparez les fleurs de camomille, filtrez-les, laissez-les refroidir à la température du corps et mettez l'enfant dans le bol avec le bouillon. La camomille a des propriétés anti-inflammatoires naturelles et peut soulager le gonflement des tissus du bébé. Cela suffira jusqu'à ce que le garçon soit examiné par un médecin demain. Vous pouvez répéter la procédure le matin, mais n'ignorez pas la visite chez le spécialiste.