Balanoposthite chez un enfant traitement Komarovsky

Urétrite

La balanoposthite chez un enfant est une maladie que presque tous les membres masculins souffrent pendant leur enfance. Il consiste en une inflammation du gland du pénis et une partie du prépuce. La balanoposthite survient 2 à 3 fois plus souvent chez les enfants que chez les hommes adultes. La maladie est directement liée au rétrécissement du prépuce, ce qui empêche un nettoyage correct de l'urètre et contribue au développement d'une infection locale.

Raisons

On sait que dans les années préscolaires, beaucoup de garçons souffrent de phimosis physiologique, qui se résorbe naturellement au bout de onze ans. À cet âge, le prépuce commence déjà à se séparer facilement du gland du pénis. Jusqu’à ce moment-là, ce phimosis physiologique compliquait considérablement l’hygiène personnelle des garçons, la pollution accumulée dans les plis de la peau et conduisait au développement de tels problèmes.

Le principal facteur pathogène est l’infection du smegma, qui est le secret des glandes préputiales et s’accumule dans le sac préputial. C'est un terrain fertile pour diverses bactéries pathogènes. Les agents responsables de cette maladie peuvent être des streptocoques, E. coli, des staphylocoques, des champignons. Les facteurs qui provoquent son développement sont les suivants:

  • violation de l'hygiène personnelle;
  • teneur élevée en sucre dans l'urine;
  • l'étroitesse du prépuce;
  • porter des sous-vêtements trop serrés;
  • mauvaise sélection de couches pour les nourrissons;
  • l'utilisation de détergents trop agressifs pour laver les sous-vêtements;
  • trop souvent, l'utilisation de savon ou d'autres moyens lors du lavage du prépuce.

La stase du contenu de la couverture cutanée, l’accumulation d’urine résiduelle en sont les causes immédiates. La teneur élevée en sucre dans l'urine des garçons diabétiques est également souvent à l'origine d'une balanoposthite. Souvent, chez les garçons, l'inflammation de la région externe des organes génitaux est provoquée par un frottement trop serré du sous-vêtement.

Parfois seulement, la maladie survient comme une complication d’une maladie infectieuse.

Types de maladie

La maladie peut se présenter sous la forme d'une balanite, qui n'affecte que la tête du pénis, et d'une postite, qui ne couvre que le prépuce. Le plus souvent, le processus inflammatoire est observé dans les deux parties du pénis et se déroule sous la forme d'une balanoposthite.

Il existe des formes aiguës de la maladie, qui dure moins de 3 mois, et des maladies chroniques, qui durent plus longtemps. De plus, ces deux formes sont divisées en plusieurs autres variétés. Ainsi, la forme aiguë de la maladie comprend:

  • balanoposthite érosive;
  • balanoposthite simple;
  • gangrène.

La forme érosive est caractérisée par la présence d'ulcères et de rougeurs sur la tête du pénis. Avec une simple balanopostite, le poinçon est l’amincissement du gland du pénis et de son prépuce. Cela conduit à des brûlures, des crampes et d'autres sensations douloureuses. Cette forme résulte de l'exposition à la peau délicate du prépuce d'irritants d'origine chimique, bactérienne, fongique ou mécanique.

La forme la plus grave est la gangrène. Dans ce cas, le patient présente des ulcères avec un contenu purulent, une douleur intense et un gonflement des tissus affectés, ainsi qu'une augmentation de la température.

Symptômes de balanoposthite chez un enfant

La maladie aiguë peut commencer complètement soudainement. La balanoposthite chez l’enfant se caractérise par un groupe de symptômes fondamentaux, dont certains se manifestent indépendamment de la forme de la maladie, le reste n’est inhérent qu’à certains types de la maladie. Donc, il se manifeste avec les symptômes suivants:

  • rougeur au site d'inflammation;
  • spongiosité de la peau;
  • gonflement de la tête et du prépuce;
  • l'apparition de pertes séro-purulentes;
  • démangeaisons génitales;
  • ganglions lymphatiques régionaux élargis;
  • l'apparition d'érosion et de desquamation de la peau.

Les plaintes récentes apparaissent avec la progression de la maladie, lorsque les symptômes initiaux sont passés inaperçus. Très souvent chez les enfants atteints de balanoposthite aiguë, la température monte à des nombres subfébriles. L'enfant devient de mauvaise humeur et agité. Si la maladie a éclaté en bas âge, quand le bébé ne peut pas encore parler de ses plaintes, il est à noter qu'il pleure quand il touche le pénis et urine.

Les érythèmes fessiers, les éruptions cutanées, les fissures des membranes muqueuses du pénis sont également des manifestations concomitantes fréquentes de cette maladie.

Un examen médical, en plus d'une rougeur externe et d'un gonflement de la tête du pénis, révèle des dépôts entiers de smegma qui, lorsqu'ils sont exposés à la tête, se trouvent sous les lobes internes du prépuce et dégagent une odeur désagréable.

Souvent, cette maladie se termine spontanément: sous l'influence de bactéries, le smegma stagnant se dilue et est éliminé par une urine stérile. Mais ce n'est pas toujours la fin du processus pathologique qui est si favorable et un traitement spécial est souvent nécessaire.

Traitement de la balanoposthite aiguë chez un enfant

Aux premiers stades de la maladie, son traitement n’est pas difficile. Assurez-vous de contacter l'urologue ou le chirurgien pédiatrique. Habituellement, l'hospitalisation n'est pas nécessaire et le problème est complètement résolu à la maison.

Les mesures thérapeutiques suivantes sont principalement utilisées:

  • bains avec une solution de permanganate de potassium ou de furatsilina;
  • l'imposition de lotions de gaze avec antiseptique;
  • l'utilisation de poudres thérapeutiques.

Pour effectuer le bain n'a pas besoin de bains ou de pots. Il suffit de diluer la solution thérapeutique dans un petit récipient et d’y abaisser l’organe malade. Dans les 2-3 premiers jours suivant le début de la maladie, effectuez une telle procédure de préférence toutes les 2 heures. Un bandage de gaze imbibé d'un antiseptique ou d'un antibactérien peut être appliqué pendant la nuit. Mais vous devez savoir qu'après le traitement de l'eau, la tête du pénis doit être séchée doucement avec de la gaze ou du coton et ensuite seulement appliquer un antiseptique.

La pommade "Levomekol" a un large spectre d'action antibactérienne, elle est donc souvent prescrite pour la balanoposthite sous forme d'applications. Dans les cas plus complexes, il est introduit dans le prépuce à l'aide d'une seringue. Il est utile que les bébés utilisent de la poudre de talc-tanin. Ces mesures sont appliquées jusqu'à la disparition complète des symptômes. Seule une observation plus rigoureuse des règles d'hygiène est requise. Habituellement, dans la forme aiguë de balanoposthite non compliquée chez les enfants, le traitement prend entre 2 et 5 jours.

En cas de douleur intense, le médecin recommande à un enfant de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'ibuprofène.

Si l'on soupçonne la présence d'une infection, on prélève un frottis sous le prépuce, qui est examiné pour rechercher la présence d'agents pathogènes et leur sensibilité à divers médicaments antibactériens. Ensuite, en fonction des informations obtenues, prescrire un traitement médicamenteux spécifique. Utilisé habituellement des outils tels que la nitroxoline, l'érythromycine, le biseptol.

Si la nature fongique de la maladie est détectée, des pommades anti-mycotiques, telles que le clotrimazole, sont utilisées et le médicament antifongique Fluconazole est généralement prescrit à l'intérieur. Dans les cas graves, le traitement antibactérien et antifongique peut être effectué par voie orale ou intraveineuse.

Balanoposthite chronique

La balanoposthite chronique se développe lorsque le traitement d'une maladie aiguë n'est pas terminé. Cette forme dure des mois, s’estompant un peu pendant la période de traitement et s’aggrave à nouveau après la fin du traitement. Cela se produit souvent lorsque les parents essaient d'ouvrir de force le prépuce du bébé. La balanoposthite chronique peut survenir sous les formes suivantes:

  • ulcère hypertrophique, se manifestant par des ulcères de longue durée non cicatrisants, accompagnés de rougeurs et de douleurs;
  • balanoposthite adhésive, dont les symptômes se manifestent par des plaies sanglantes et des sécrétions caractéristiques.

Symptômes généraux avec plusieurs autres, pas si vif, mais pas pour longtemps disparaître:

  • démangeaisons dans le prépuce;
  • sensations douloureuses;
  • hyperémie légère et gonflement du gland du pénis;
  • décharge blanchâtre.

La balanoposthite chronique est presque impossible à traiter. Après plusieurs rechutes, une opération de circoncision du prépuce est généralement suggérée. Elle est réalisée après la subsidence de l'inflammation, après sa mise en place, toutes les manifestations et les récidives de la maladie disparaissent habituellement. En outre, la chirurgie élimine l'enfant de problèmes tels que le phimosis et le paraphimosis à l'avenir. La circoncision est recommandée même pour les nourrissons.

Méthodes traditionnelles de traitement

Il est utile dans le traitement de la balanoposthite chez les enfants ayant recours aux moyens de la médecine traditionnelle. Plateaux de solutions antiseptiques en alternance avec des plateaux d'infusions d'herbes - camomille, achillée, millefeuille, sauge, millepertuis. Les infusions sont préparées à raison de 1 cuillère à soupe d'herbes par tasse d'eau bouillante, incubées environ 30 minutes, puis filtrées. Ils peuvent également être utilisés pour effectuer des compresses.

Lorsque la balanopostite chez un enfant, des compresses de camomille sont recommandées, préparées selon une recette légèrement différente: 3 cuillères à soupe d'eau bouillante sont mélangées à la même quantité de fleurs de camomille pharmaceutiques. Après avoir refroidi la suspension résultante, celle-ci est appliquée sur un morceau de gaze et appliquée sur la zone touchée.

En tant qu'agent anti-inflammatoire, vous pouvez utiliser des feuilles d'aloès fraîches, qui sont appliquées sur le point sensible deux fois par jour après la fin du prochain bain. Avant cela, les feuilles doivent être coupées des épines, d'un côté, retirez la peau et pétrir légèrement.

Calendula infusé avec de l'huile d'olive a un bon effet anti-inflammatoire et cicatrisant. Pour préparer cette infusion, verser 2 cuillerées à thé d'herbes séchées de calendula dans un demi-verre d'huile d'olive. Insister signifie dans un endroit chaud, en agitant de temps en temps, pendant 3 semaines. À des fins thérapeutiques, appliquer sur les zones purulentes et enflammées.

Des complications

Il semblerait qu'une petite inflammation locale sur le pénis d'un enfant ne puisse le menacer de rien de grave. Mais ce n'est pas du tout le cas. Une balanoposthite sans traitement approprié peut entraîner de graves complications:

  • l'infection de la tête du gland peut aller à l'urètre et entraîner des infections des voies urinaires;
  • Une inflammation prolongée du prépuce peut provoquer la formation de phimosis cicatriciel;
  • en l'absence de traitement rapide, une forme ulcéreuse de la maladie peut survenir, accompagnée de l'apparition de nombreuses petites plaies;
  • un processus inflammatoire prolongé conduit à une atrophie de l'appareil récepteur et à une diminution de la sensibilité du gland du pénis, ce qui peut, à l'avenir, avoir un effet défavorable sur la puissance.

Les conséquences les plus désagréables sont le développement du paraphimosis et la forme gangreneuse de la maladie.

Prévention

Afin de ne pas tomber malade avec la balanoposthite, il faut suivre scrupuleusement les règles d'hygiène personnelle et éviter l'accumulation de saleté dans les plis des organes génitaux. À cette fin, il est recommandé de retirer et de laver le gland du pénis sans savon chaque jour, une fois par jour. Il est également conseillé de laver le garçon après chaque tabouret. Il est important de changer les couches très peu, régulièrement, en particulier pour les plus petits signes d'irritation, d'utiliser de la poudre ou de la crème pour bébé.

Pour ceux qui s’occupent de l’enfant, il est important de savoir qu’en aucun cas vous ne devez ouvrir le prépuce du pénis du bébé.

Pour les garçons de tous les âges, il est important de choisir le bon sous-vêtement - il doit être fait de matières naturelles et ne pas avoir de coutures approximatives à l’avant.

Des précautions spéciales doivent être prises pour les personnes souffrant de phimosis, de diabète, d’urétrite ou d’hépatite, c.-à-d. maladies qui dans la plupart des cas sont accompagnées de balanoposthite.

Inflammation du prépuce

Bon après midi Venez maintenant une description dérangeante de notre problème. Eh bien, je vais expliquer comment je peux. Notre fils a 11 mois. Il y a trois jours, nous avons découvert qu'un membre (non associé à cet âge - comme dans une blague), plus précisément le prépuce et la région des testicules, notre enfant rougissait par endroits. Bien sûr, nous avons été avertis que nous devrions constamment vider les ordures qui s'y accumulent (smegma, sperme, pas d’idées), ce que nous faisons tout le temps. Ainsi, ce matin-là, dans les pampers du matin, des formations blanches ont été découvertes dans la région du pénis (enfin, pathos - je suis complexé, désolé). Après avoir enlevé le prépuce, nous avons trouvé la même substance dessous, en quantité suffisante (je l’ai jamais vue auparavant). Lavé. Les rougeurs ont été supprimées pour un long séjour de la peau dans l'urine - la couche a été complètement remplie pendant la nuit. Ils l'ont laissé courir sans couche (nous le faisons aussi régulièrement). Le lendemain, la rougeur n'a pas disparu, mais ils n'ont trouvé aucune formation non plus. Le seul moment digne d'attention du point de vue du parent noir - commençait parfois à écrire très peu. Eh bien, aujourd’hui, il fait pipi une fois par minute sans s’arrêter, littéralement en milligrammes. Nous sommes naturellement concernés. Cela ne lui donne pas la peine, il ne ressent aucune gêne quand on le touche. En Allemagne, où nous vivons actuellement, les médecins pour enfants n’ont pas suscité la confiance ni la sympathie (en particulier au moment de la rédaction de cette lettre, ils ont déjà terminé la réception et se reposent le week-end). Une grande demande de donner des conseils.

publié le 28/11/2006 13:53
mis à jour le 09/03/2018
- Maladies, examens

Komarovsky E. O. réponses

Votre description dramatique s'inscrit dans le diagnostic médical de "balanoposthite aiguë" - traduite en russe - d'inflammation du prépuce et du gland. L'inflammation spécifiée est traumatique (les raisons sont évidentes), infectieuse (virale, bactérienne) et allergique. Sur la base de l’absence de douleur, le processus de votre garçon est très probablement allergique. D'où la conclusion logique: le traitement doit être effectué dans deux directions:
1) impact sur la cause - c'est-à-dire élimination de la source des allergies;
2) redressement de l’enquête - c’est-à-dire impact directement sur le lieu causal.
En ce qui concerne la source des allergies, il existe trois options:
1) les allergies de contact - les raisons sont évidentes: ce qui est en contact direct avec le prépuce est un soin sans succès; quelque chose de pas (non standard, pas si avant) linge de lit lavé, culotte, etc.
2) des urines contiennent des allergènes: on ne mange pas, on a traité, on a avalé des vitamines; 3) une variante mixte de l'allergie - une substance irritante (allergène) se forme lorsque l'urine entre en contact avec quelque chose - de la chimie dans les vêtements, dans une couche dans une literie, etc.
Que faire: un uniforme - «membre nu» - sur la tête, même un chapeau, mais l'orgue est ouvert à tous les vents. Analysez ce qui a été fait avec le veau directement à la veille du problème: nouvelles couches, nouvelle poudre, nouveaux aliments, nouvelles vitamines. Tout ce qui est potentiellement douteux et nouveau est catégoriquement exclu.
Impacts sur un lieu causal: à lire sur le site Web dans les archives unifiées - sur les soins du prépuce et en même temps (pour le développement commun) sur le phimosis. Activer les liquides de boisson ne fait pas de mal, ceci afin de rincer plus activement le canal. Lorsque vous prenez des mesures d'hygiène, n'utilisez pas de savon pendant quelques jours: le chlore n'est pas le meilleur moyen de restaurer la peau et les muqueuses endommagées. L'écriture est souvent due au fait que l'ouverture externe de l'urètre est enflammée. 100% Je ne peux pas exclure la possibilité d’une infection, mais la nécessité d’une action urgente et de médicaments sérieux (antibiotiques, antiallergiques) ne découle pas de votre description. Je pense que jusqu'à lundi, pendant que vos médecins se reposeront, rien n'arrivera au bébé.

Caractéristiques de balanoposthite chez les enfants

Quand un garçon est né, les parents devraient être prêts à faire face à des problèmes purement masculins. Il existe un certain nombre de maladies désagréables qui ne touchent que les hommes, et cela se passe dans l'enfance.

Le terme balanoposthite est un collectif, c’est-à-dire qu’il s’agit de deux maladies simultanément: la balanite et le jeûne. Une situation aussi complexe est diagnostiquée beaucoup plus souvent que les deux maladies mentionnées séparément. La balanite est une inflammation du gland du pénis, le jeûne est un processus inflammatoire localisé dans le prépuce. Ainsi, la balanoposthite est une inflammation plus importante qui affecte ces deux zones à la fois. La maladie survient souvent avant l'âge de 5 ans et, sans traitement approprié, peut causer de nombreux problèmes graves au système reproducteur. Pourquoi la maladie survient et comment la traiter - et nous examinerons cela dans cet article.

Pourquoi l'enfant a-t-il une balanoposthite?

La balanopostite se développe dans la très grande majorité des cas en raison du non-respect banal ou du non-respect des règles d'hygiène intime du bébé. Provocateurs du processus inflammatoire - staphylocoques, streptocoques, Proteus, E. coli et autres éléments de la microflore qui pénètrent facilement dans les organes génitaux du garçon. Sous le prépuce, conçu pour protéger la tête des dommages, des liquides s’accumulent (liquide sécréteur, smegma, résidus d’urine) et s’ils ne sont pas retirés à temps, un environnement extrêmement favorable est créé pour l’activité vitale des bactéries. Le résultat est un processus inflammatoire actif.

La tranche d'âge du problème s'explique par les caractéristiques physiologiques de la structure du pénis chez les garçons de moins de cinq ans: la tête elle-même ne peut pas encore s'ouvrir, ce qui rend les procédures d'hygiène beaucoup plus difficiles. Si la mère n’a pas suffisamment de connaissances et d’expérience dans ce domaine, les soins peuvent ne pas être pleinement mis en œuvre, ce qui conduit au développement de la maladie.

Ainsi, nous pouvons distinguer les facteurs suivants provoquant le développement d'une balanoposthite précoce chez les garçons:

  • la taille des couches n'est pas choisie ou leur changement se produit au mauvais moment et pas assez souvent;
  • à un âge plus avancé, lorsque les couches ne sont plus nécessaires, la raison peut en être le port de vêtements inconfortables et trop serrés;
  • manque ou excès de procédures hygiéniques, utilisation de moyens trop agressifs;
  • activité réduite de la défense immunitaire du corps dans son ensemble;
  • L’inflammation peut être une réaction allergique résultant de la réaction du corps au contact de détergents ou de lessives en poudre;
  • si l'enfant est diabétique, le risque d'inflammation est élevé car l'urine pénètre dans le prépuce.

Il existe plusieurs formes distinctes de la maladie qui ont des causes spécifiques. La balanoposthite aiguë est donc une complication d'une maladie infectieuse qui a eu un bébé. La forme purulente de la maladie se caractérise par une lésion de la feuille interne du prépuce et constitue presque toujours une complication du phimosis (impossibilité naturelle pour le gland du pénis d'être nu à partir du prépuce à l'âge de l'enfant).

Causes de la balanoposthite chez les garçons (photo)

Symptômes de la maladie

la balanoposthite peut être exprimée par différents symptômes, dont l’un est la douleur intense et insupportable

Habituellement, les premières manifestations de la maladie commencent à apparaître dans le contexte du bien-être général normal. Au tout début, il y a des plaintes de miction douloureuse, de démangeaisons et de brûlures dans la zone intime. Si le bébé est toujours incapable de déclarer la raison de son mauvais état de santé, le problème peut être suspecté en raison des pleurs fréquents. Le fait de toucher les parties génitales provoque un inconfort évident. Agitation, anxiété, irritabilité dans le comportement - tout cela indique que, pour une raison quelconque, le garçon ressent une gêne grave.

Les manifestations symptomatiques suivantes sont caractéristiques de la forme aiguë de la maladie:

  • la température corporelle augmente;
  • la miction devient difficile;
  • visuellement, vous pouvez clairement identifier la rougeur et un gonflement de la tête du pénis et de la chair extrême;
  • ganglions lymphatiques situés dans l'aine, augmentent;
  • douleur en touchant les zones touchées.

Si le problème est ignoré par les parents, il est aggravé - l'inflammation s'aggrave et des lésions ulcéreuses se forment à la surface des tissus affectés. Un écoulement apparaît avec une odeur désagréable de couleur blanchâtre ou jaune (pus).

Dans ce cas, si la douleur est fréquente et que les démangeaisons du bébé se produisent à une certaine fréquence, nous pouvons parler de la forme chronique de la balanoposthite. Dans de telles conditions, le gonflement et la rougeur sont moins perceptibles et la maladie dure pendant des mois avec des périodes d'extinction alternées et la prochaine augmentation de l'intensité des symptômes.

Traitement et prévention de la balanoposthite

Les recommandations concernant les procédures de traitement de cette maladie varient d'un patient à l'autre. Les causes et le degré de négligence du problème étant différents, des méthodes différentes sont donc nécessaires. Lorsque la cause est définie comme une mauvaise hygiène, toutes les mesures sont réduites au traitement local - lavage aux herbes (par exemple, camomille) ou avec des solutions antiseptiques. Les procédures sont effectuées jusqu'à la disparition des symptômes et à l'avenir, il vous suffit de bien prendre soin des organes génitaux.

Si une lésion infectieuse est suspectée, un frottis est effectué à des fins de diagnostic. En cas de confirmation, des médicaments (antibiotiques) sont prescrits pour lutter contre la cause fondamentale du processus inflammatoire.

Des anesthésiques peuvent également être prescrits (en cas de syndrome de douleur intense). La forme chronique peut nécessiter des mesures plus radicales - il est parfois conseillé aux parents de circoncire le prépuce de l'enfant.

Si vous souhaitez protéger votre enfant d'une maladie aussi désagréable, rappelez-vous l'essentiel: l'hygiène. Des soins appropriés des organes génitaux et expliquer à l'enfant la nécessité de telles interventions aideront à éviter l'apparition d'une balanoposthite.

Du point de vue de la prophylaxie à la balanoposthite, une sélection correcte des sous-vêtements (sans coutures sur le devant, en matériaux naturels), l’utilisation de produits et de poudres d’hygiène hypoallergéniques, le traitement rapide des maladies infectieuses et autres sont d’une grande importance.

Caractéristiques de la balanoposthite chez les enfants: que doivent savoir les parents?

L'inflammation du prépuce et du gland, ou la balanoposthite, doit être combattue non seulement par les adultes, mais également par les enfants. La pathologie ne menace pas l'enfant, mais provoque des symptômes désagréables: sensation de brûlure, démangeaisons et inconfort pendant la miction - ce n'est pas toute la liste des problèmes. Que faire et comment éliminer la maladie?

Quelle est la balanoposthite chez les enfants

La balanoposthite est une maladie qui affecte le prépuce et les tissus voisins. L'inflammation se produit non seulement de l'extérieur de la foliole du prépuce, mais également dans la partie interne.

Balanoposthite se produit sur la tête du pénis et le prépuce

Bien que ces problèmes soient typiques chez les adultes, la balanoposthite survient plus souvent chez les enfants. Cependant, tout n'est pas si simple, car l'âge de l'enfant est d'une grande importance.

Ainsi, chez les garçons nouveau-nés, le risque de développer la maladie est beaucoup plus faible, mais après 6 mois, le risque d'inflammation augmente. Pourquoi est-ce que cela se passe? Cela est dû à la nature physiologique du rétrécissement de l'extrémité du prépuce et de l'adhésion à la tête. Cela garantit l'immobilité des tissus, de sorte que la tête ne dépasse pas les limites du prépuce.

La condition présentée s'appelle phimosis physiologique. Ce type de phimosis fait référence à la norme. Il persiste jusqu'au début de la puberté, mais disparaît parfois au bout de 5 ans. Cet état de fait n’affecte pas toujours le mécanisme de développement de la balanoposthite.

La chair étroite protège contre l'infection pendant 6 mois après la naissance. À mesure que l'enfant grandit, les organes génitaux se développent. Sous le prépuce, une substance spéciale est accumulée - le smegma, qui est représenté par une masse de caillé. Sa tâche est de réduire les frictions entre le prépuce et la tête. Si la production de smegma est perturbée et que sa quantité augmente, les tissus s'irritent et l'inflammation se forme à la suite de ce processus.

Smegma est un environnement favorable au développement de bactéries pathogènes. Par conséquent, un grand nombre de ces substances est lourde de conséquences négatives. La pénétration de microbes pathogènes conduit au développement de bactéries et à la formation d'inflammation.

Le degré de rétrécissement du prépuce est également important. Un rétrécissement important perturbe l'écoulement de l'urine. Les tissus s'irritent et des cristaux d'urine se déposent à leur surface. Ceci est une condition préalable au développement de la balanoposthite chez les enfants.

Le pic d’incidence se situe entre 1 et 5 ans. Cela est dû aux caractéristiques structurelles des organes génitaux du garçon.

Caractéristiques de l'inflammation du prépuce chez les garçons - vidéo du Dr Komarovsky

Types de maladie

Avant de commencer le traitement, déterminez le type de balanoposthite. Pour déterminer le type de maladie, des méthodes de traitement appropriées et efficaces sont sélectionnées. La balanoposthite se produit:

  • aigu;
  • chronique;
  • spécifique.

Forme aiguë

Types de balanoposthite: 1 - simple, 2 - purulent

Dans un type de maladie aiguë chez un enfant, la défaite du prépuce et de la tête du pénis est caractérisée par une douleur et un inconfort. Cela affecte l'humeur du bébé, il est donc souvent méchant. Le gamin est souvent agité, refuse de manger. La peur de la miction fait partie intégrante de la maladie chez les enfants et est également associée à la douleur.

L'apparition d'un œdème grave est un autre symptôme. Le prépuce devient rouge ou bleuâtre, la région de la tête s'épaissit. Dans la phase aiguë, il n’est pas rare d’augmenter la température corporelle à 39 ° C.

La balanoposthite aiguë se produit:

Un type simple fait référence au déroulement typique du processus inflammatoire. Les manifestations de la pathologie ont un degré modéré, le corps peut ne pas répondre à l'inflammation. A ce stade, la température corporelle est normale.

Lorsque le type purulent apparaît en suppuration, les signes locaux sont clairement prononcés. Dans l'espace entre le prépuce et la tête du pénis, le pus est chauffé. L'état de l'enfant se détériore, la température corporelle augmente.

Le type érosif fait référence à des inflammations complexes, dans lesquelles le développement de la maladie est représenté par la formation de petites érosions à la surface du prépuce et de la tête du pénis. Si la maladie se développe, les tissus commencent à mourir. Des manifestations similaires sont caractéristiques du type nécrotique de balanoposthite.

Il est important que les parents se souviennent que les enfants développent le plus souvent une forme aiguë de balanoposthite.

Forme chronique

La forme chronique de balanopostitis est représentée par un long cycle d'inflammation. Le développement de la maladie a ses différences avec la forme aiguë. Dans les inflammations chroniques, la balanoposthite est caractérisée par une alternance de phases d'exacerbation et de rémission, c'est-à-dire un affaissement.

Les différences sont associées à des signes de pathologie. Le bébé a souvent une sensation de brûlure et des démangeaisons, et non des sensations douloureuses. Ceci s'applique également aux rougeurs, qui se forment souvent par gonflement. En outre, l'enfant présente de petites fissures à la surface de la tête et du prépuce. De telles fissures guérissent pendant longtemps.

Les composés muqueux, cheesy et autres sont constamment extraits du pénis. Parfois, un type pathologique de phimosis se forme, dans lequel le prépuce devient épais et dense, après quoi des cicatrices apparaissent. Ce sont eux qui rétrécissent le prépuce.

Type spécifique

Ce type de balanoposthite est associé à l'activité pathologique des bactéries envahissantes. L'inflammation est déclenchée par les microorganismes suivants:

  • baguette tuberculeuse;
  • virus de l'herpès;
  • infection à chlamydia;
  • agents causatifs de la syphilis;
  • agents causatifs de la gonorrhée.

L'apparence d'un type particulier est souvent associée à des erreurs d'adultes. La maladie se transmet non seulement des parents à l'enfant par le biais de l'hérédité, mais peut également pénétrer dans le corps de l'enfant par le biais d'articles d'hygiène courants.

Les causes

Les causes de la balanoposthite chez les enfants ne sont pas seulement associées à une accumulation excessive de smegma, qui est un environnement favorable au développement de micro-organismes pathogènes. Hygiène insuffisante et inadéquate - les causes les plus courantes d’inflammation. De plus, certains facteurs affectent négativement la santé de l'enfant. Ils ne sont pas les véritables causes du développement de la balanoposthite, mais peuvent contribuer à la formation du processus inflammatoire.

Facteurs pour le développement de la maladie - tableau

  • phimosis physiologique (contraction) et adhérences entre le feuillet interne du prépuce et la tête du pénis;
  • mauvais soins hygiéniques pour les organes génitaux du garçon;
  • transpiration accrue et sensibilité de la peau des parties génitales;
  • immunité réduite.
  • infection fongique;
  • staphylocoques et streptocoques;
  • bactéries intestinales;
  • agents pathogènes spécifiques;
  • pénétration de plusieurs types de microorganismes pathogènes.
  • diabète sucré;
  • réactions allergiques;
  • les états d'immunodéficience et le VIH;
  • épuisement du corps et troubles digestifs graves;
  • l'hypovitaminose;
  • maladies endocriniennes
  • l'accumulation de smegma dans l'espace entre la tête et le prépuce;
  • sous-vêtements serrés;
  • blessures et dommages aux organes génitaux;
  • exposition à des produits chimiques (poudre à laver et autres produits chimiques ménagers);
  • violation de la miction, conduisant à la déposition de sels dans l'espace entre la tête et le prépuce.

Signes d'inflammation

Au début de la maladie, l'enfant se plaindra d'un malaise dans les parties génitales, surtout le matin. Aux derniers stades de la maladie, la miction pose des problèmes. En cas de formes purulentes, les contenus de caractère purulent sont libérés.

Il n'y a pas que des symptômes locaux. Il y a souvent les signes suivants:

  1. Faiblesse et léthargie.
  2. Ganglions lymphatiques enflés dans l'aine.
  3. Augmentation de la température corporelle à 37,2–39 ° C

Ces manifestations sont caractéristiques des 5 premiers jours de la maladie. Dans certains cas, une ouverture indépendante de la cavité et sa purification entraînent la disparition des symptômes. Il est recommandé de ne pas attendre un tel résultat, mais de contacter immédiatement un médecin si un enfant a des plaintes.

Symptômes de balanoposthite selon la forme - tableau

Diagnostics

L'apparition de signes de balanapostite nécessite l'intervention d'un professionnel. Le premier geste des parents est donc de rendre visite au médecin avec l'enfant. Il est nécessaire de prendre en compte les plaintes du bébé et les symptômes. Si nécessaire, faites appel à un laboratoire et à un diagnostic:

  • procéder à une numération sanguine complète afin de déterminer l'étendue du processus inflammatoire et la réponse du corps;
  • l'analyse d'urine est nécessaire pour exclure l'infection;
  • analyse de la glycémie pour éliminer la présence de diabète sucré;
  • bakposev, qui sera nécessaire pour identifier le type d'agent pathogène et déterminer la sensibilité aux effets des médicaments.

Traitement

Dans la plupart des cas, le traitement est effectué selon une méthode conservatrice, qui repose sur plusieurs principes:

  • élimination des facteurs de risque;
  • traitement de l'inflammation et de l'infection;
  • restauration des tissus affectés.

Sans les recommandations d'un spécialiste, l'utilisation de drogues et d'autres moyens est interdite.

Conservateur

La méthode conservatrice comprend non seulement des préparations et des onguents dans son arsenal, mais aussi des règles concernant la prise en charge des organes génitaux de l’enfant. L'hygiène est un élément important de la thérapie. Il est nécessaire d'habituer l'enfant à ces règles afin qu'il puisse s'occuper de lui-même. Les règles sont les suivantes:

  1. Chaque jour, les organes génitaux sont lavés à l'eau tiède, en plus - après être allés aux toilettes;
  2. Les sous-vêtements sont changés tous les jours (chez les bébés, les couches sont changées au besoin);
  3. Après avoir pris un bain ou une autre procédure similaire, les parties génitales sont soigneusement séchées.

L'utilisation de médicaments est la base de la thérapie. Crème et pommade appliquées sur la région de la tête et du prépuce et, si possible, sur l'espace qui les sépare. Les groupes de produits suivants sont utilisés:

  1. Anti-inflammatoire: bétaméthasone, hydrocortisone et prednisolone.
  2. Antifongique: Lamisil, Lamikon et Clotrimazole.
  3. Antibactérien: Oflokain, Levomekol, Sintomitsin et Miramistin.
  4. Combinés: thymistine, triderm et hyoxysone.
  5. Pour protéger et restaurer la peau: Panthénol, Sudocrem, Bepantin, Pommade de Zinc, Pantestin.

Bains - un autre remède efficace pour un traitement local. La température du bain est de 36–37 ° C. Également utilisé une lotion, qui est appliquée à la zone touchée 2-3 fois par jour. Les médicaments suivants sont utilisés en thérapie:

  1. Solution de Furatsilina.
  2. Solution faible de permanganate de potassium (permanganate de potassium). La couleur de la solution est rose pâle.
  3. Lotions contenant des composés antiseptiques: Chlorhexidine, Bétadine, Dekasan et Dioxidin.

Sans frais et sans médicaments. À des températures corporelles élevées et en cas de douleur, le paracétamol, l'ibuprofène ou leurs analogues sont prescrits. La présence d'infections fongiques nécessite la nomination de Fluconazole. Si la balanoposthite a atteint une forme grave avec libération de pus, utilisez des médicaments tels que:

Des médicaments sur la photo

Chirurgical

Il n'est pas toujours possible de se débarrasser de la maladie immédiatement. Le manque d'efficacité d'un traitement conservateur est associé à une visite tardive chez le médecin ou à des facteurs physiologiques. Dans ce cas, appliquez des tactiques de traitement chirurgical.

Si le processus de caractère purulent se forme lors du phimosis physiologique, les médecins divisent les adhérences entre le prépuce et la tête du pénis. Assurez-vous d'effectuer le nettoyage et d'éliminer le smegma avec du pus. Utilisé pour laver le Dekasan, la Chlorhexidine ou le peroxyde d'hydrogène. Une anesthésie n'est pas nécessaire pendant la procédure.

Dans le type chronique de la maladie, au cours duquel les stades d'exacerbation et de rémission sont souvent remplacés, les tissus sont déformés et la circonférence est prescrite. Cette méthode est associée à l'excision du prépuce, ce qui entraîne le retrait de la tête à l'extérieur du tissu. L'opération est réalisée sous anesthésie générale. Cette méthode est utilisée pour traiter les enfants qui ont souffert d'une balanoposthite aiguë avec phimosis physiologique, qui n'a pas disparu d'elle-même. À la suite de l'application de la technique, une récupération complète a lieu.

Médecine populaire

Pour le traitement de la balanoposthite utiliser la médecine traditionnelle. Il n'est pas recommandé de les utiliser vous-même, une consultation avec un médecin est donc nécessaire. Il est nécessaire d'exclure les allergies et l'intolérance aux composants.

  1. Efficace contre les inflammations du prépuce, des lotions pour la tête et des bains aux herbes et ingrédients naturels: sauge, écorce de chêne, chasseur, camomille. Le composant sec est pris dans la quantité de 1 cuillère à soupe. L'ingrédient est ajouté à un verre d'eau chaude et infusé pendant environ 30 minutes. Pour le traitement, utilisez une solution jusqu’à 37 ° C.
  2. L'huile d'olive et la teinture de calendula sont d'excellents auxiliaires pour la balanoposthite chez l'enfant. Prendre 2 c. calendula d'herbes sèches et hachées et 100 ml d'huile. Les composants sont mélangés et perfusés pendant 3 semaines dans un endroit sombre et chaud.
  3. Les feuilles d'aloès sont souvent utilisées pour diverses affections et la balanoposthite ne fait pas exception. Utilisez une plante fraîche, qui est retirée de la peau et des épines. La peau est retirée d'un seul côté de la feuille, puis appliquée sur les tissus. Pour une efficacité maximale, il est recommandé d’appliquer de l’aloès après le bain.

Remèdes populaires - Galerie

Conséquences et complications

Si vous commencez la maladie, cela conduira inévitablement à un phimosis pathologique. Le garçon a des problèmes pour uriner car l'ouverture du prépuce est très petite. La complication est résolue chirurgicalement par anesthésie locale ou générale. Après l'intervention du chirurgien, la tête est à nouveau ouverte afin que vous puissiez prendre des mesures d'hygiène.

Les complications n'ont pas toujours de solution miracle. L'absence de traitement peut entraîner une infection en raison de la pénétration de bactéries dans le sang. La propagation à différents organes de l'enfant mène à sa défaite. Non seulement l'organe adjacent, mais aussi le cerveau peuvent en souffrir.

Dans d'autres cas, les complications sont associées à des défauts cosmétiques, caractéristiques de la forme chronique. La tête du pénis est courbée ou déformée. Un tel résultat n’est nullement inoffensif, de nouveaux problèmes psychologiques pouvant survenir.

Ainsi, les complications sont présentées par les problèmes suivants:

  • difformité cicatricielle du pénis;
  • problèmes de miction;
  • infection du corps;
  • serrer la tête en raison du prépuce rétréci;
  • la formation de la forme pathologique du phimosis;
  • la formation de pus ou de nécrose tissulaire;
  • infection par d'autres organes du système urogénital et développement de pyélonéphrite ou d'uréthrite.

Dans les cas graves, les cellules enflammées renaissent dans les cancers. Cependant, c'est extrêmement rare.

Mesures préventives

Respect des exigences d'hygiène personnelle - la règle principale pour éviter le développement de la balanoposthite. Les plus jeunes sont baignés tous les jours et le linge est changé souvent. Après une selle, l'enfant doit être emporté.

Quant aux couches et aux draps, ils doivent correspondre à la taille du bébé et à son âge. Pour les jeunes enfants, des bains d’air utiles sont satisfaits à chaque changement de vêtements. S'il existe un phimosis physiologique, il est impératif de le contrôler.

Une visite chez le médecin est une autre condition importante de la prévention, car il est possible de détecter l’état pathologique en temps voulu et de procéder à son élimination. Il n'est pas recommandé d'éliminer vous-même le phimosis physiologique en abaissant le prépuce et en relâchant la tête - ceci est truffé de blessures et de complications.

Recommandations du Dr. Komarovsky - vidéo

La balanoposthite ne s'applique pas aux pathologies dangereuses, mais aggrave considérablement la vie d'un enfant. Les brûlures, les douleurs et les démangeaisons dérangent souvent l'enfant. Le traitement de la pathologie est donc une tâche obligatoire. Vous ne pouvez pas utiliser les médicaments vous-même, seul le médecin peut évaluer l'étendue du problème et donner un traitement adéquat.

Comment reconnaître la balanoposthite chez un enfant? Traitement, symptômes. Conseils de Dr. Komarovsky

La balanoposthite est une maladie souvent diagnostiquée chez les enfants.

Le malaise associé à l'inflammation du prépuce est diagnostiqué chez les nouveau-nés et les enfants plus âgés.

Il n’est pas difficile de la traiter, les parents doivent suivre à la lettre les instructions du médecin et suivre les règles d’hygiène.

Dans cet article, tout sur les symptômes et le traitement de la balanoposthite chez un enfant.

Balanoposthite chez les enfants: symptômes et manifestations

La balanoposthite est une inflammation du prépuce et de la tête du pénis, que l'on retrouve souvent chez les jeunes enfants, principalement chez les nourrissons. On croit que la plupart des garçons traversent ce malaise. Il ne fait pas beaucoup de mal, mais provoque beaucoup d'anxiété sous forme de démangeaisons, de brûlures, de problèmes de miction, d'œdèmes et d'éruptions cutanées.

La balanoposthite peut être causée par:

  • phimosis congénital (fusion étroite du prépuce avec la tête du pénis);
  • diabète congénital;
  • le psoriasis;
  • mauvaise hygiène;
  • l'utilisation constante des couches et leur rare changement;
  • détergents et produits cosmétiques inappropriés;
  • des sous-vêtements trop serrés.

La maladie est causée par des microorganismes de différentes natures: Candida, Staphylococcus, Streptococcus, E. coli. La dermatite précède souvent la balanite infantile. Dans la forme initiale de la maladie est presque invisible. Le matin, l'enfant peut se plaindre de démangeaisons et de brûlures, la tête du pénis gonfle légèrement et rougit.

Sous le prépuce s'accumulent un écoulement blanc grisâtre - smegma. Si vous n'agissez pas, le gonflement augmente, ce qui rend difficile à uriner. Au début du processus inflammatoire indiquent un écoulement purulent jaunâtre. Lors du séchage, elles forment des croûtes fines qui irritent la peau délicate et provoquent une éruption cutanée.

La sensation douloureuse qui accompagne la miction peut amener l'enfant à éviter le pot. Le résultat est l'énurésie, avec des symptômes à long terme de balanoposthite, il peut se transformer en une forme chronique, dans certains cas, une urétrite peut survenir.

Souvent, la séparation normale de l'urine empêche l'œdème de la tête.

Voici les symptômes de la balanoposthite sur la photo:

Quel médecin contacter?

Traitement de la balanoposthite chez les enfants: lorsque vous décelez les premiers symptômes alarmants, contactez votre pédiatre. Après examen, il peut adresser un cas à un urologue ou à un chirurgien pédiatrique. La dernière option est nécessaire pour phimosis. Dans certains cas, vous devrez peut-être consulter un allergologue ou un dermatologue.

Pour déterminer les agents responsables du post-docteur prend un frottis sous le prépuce. Une étude microbiologique est réalisée, après quoi le schéma thérapeutique est déterminé. Est-il possible de traiter une balanoposthite à la maison? L'automédication est exclue, les médicaments mal choisis peuvent nuire à l'enfant.

Un autre danger est le passage de la forme aiguë du poste à la forme chronique, qui est beaucoup plus difficile à traiter.

Règles d'hygiène: pourquoi sont-elles importantes?

Le traitement de la balanoposthite chez un enfant doit commencer par l'hygiène.

L'une des causes de la balanoposthite aiguë chez les enfants est l'accumulation de smegma sous le prépuce.

Des lavages quotidiens à l'eau tiède et au savon neutre pour bébé sont nécessaires.

Pour une hygiène intime, ne pas utiliser de gels aromatisés et de couleurs vives, qui peuvent provoquer une irritation de la peau et des muqueuses.

Si la nature allergique de la maladie est identifiée, des détergents spéciaux sont nécessaires et peuvent être commandés à la pharmacie. Déplacer le prépuce impossible, le processus peut être très douloureux. Agissez progressivement en libérant le plus possible la tête.

Les bébés ont besoin de couches de la bonne taille qui ne compriment pas les organes génitaux. Ils sont changés immédiatement après la contamination, une couche sale se transforme en une compresse, provoquant la prolifération de bactéries.

Il est conseillé d'utiliser des couches uniquement la nuit et pendant les promenades. Au moins une fois par jour, le bébé doit être laissé complètement nu. De tels bains d'air renforcent le système immunitaire et préviennent l'inflammation.

Les enfants en bas âge doivent prendre une douche ou un bain au moins une fois par jour. Ils n'ont pas besoin de sous-vêtements trop serrés en tricot de coton élastique, qui est changé tous les jours.

Quoi et comment traiter balanoposthite chez les enfants? Les médicaments et leur utilisation

Comment traiter la balanoposthite chez un enfant? Que conseillera le Dr Komarovsky? Autorité reconnue dans le domaine de la pédiatrie, recommande de ne pas paniquer, trouvant les premiers symptômes de balanopthite chez le bébé. Une visite opportune chez le médecin garantit un rétablissement complet et assez rapide, et le respect des règles d'hygiène aidera à éviter les rechutes. Il est important d'agir progressivement, sans chercher à résoudre le problème en un jour.

Pour les inflammations, il est recommandé d'appliquer la pommade Levomekol sur la tête du pénis, qui associe un antibiotique à des composants immunostimulants. L'application de la pommade est combinée à un léger massage, poussant légèrement le prépuce, mais ne causant pas de douleur à l'enfant. Une petite quantité du médicament peut être insérée dans le sac prépuncial (à l’aide d’une seringue sans aiguille).

En outre, selon le Dr Komarovsky, Miramistin contribuera au traitement de la balanoposthite chez les enfants.

La solution aqueuse de Miramistin a un bon effet antibactérien.

Le liquide désinfecte la peau, accélère la guérison des blessures mineures, soulage les brûlures et les démangeaisons.

La gaze ou le bandage est humidifié lors de la préparation et appliqué sur la tête du pénis. Vous pouvez irriguer les zones touchées de la seringue, permettant ainsi à la peau de sécher naturellement. Le traitement est effectué 1 à 2 fois par jour après un lavage en profondeur.

Les inflammations infectieuses peuvent être traitées avec une pommade au zinc. Il est appliqué avec une fine couche sur les zones endommagées 1 à 2 fois par jour.

Si vous avez une balanite à Candida, vous pouvez utiliser une pommade telle que Fluconazole, Clotrimazole ou Miconazole. Ils visent précisément la destruction de l'infection fongique, avec la forme bactérienne, les médicaments sont inefficaces. Il est préférable de les utiliser après un bain chaud ou un lavage en profondeur du pénis.

Maz est appliqué avec une fine couche sur la tête et dans le pli du prépuce, vous n'avez pas besoin de le frotter. Afin de ne pas tacher le linge, la tête du pénis est recouverte d'une serviette en gaze stérile. Le traitement est effectué 2 à 3 fois par jour, le cours est prescrit par un médecin.

Si la cause de la balanopostite est une réaction allergique, les corticostéroïdes en pommade sont prescrits. La meilleure option - Lokasolen. Le médicament supprime le gonflement et les matières premières, apaise, élimine la cause de l'inflammation. Utilisez 1-2 fois par jour pendant 5-7 jours.

Médecine traditionnelle: cela aidera-t-il?

Existe-t-il des remèdes contre la balanoposthite à domicile? Pour le traitement, vous pouvez utiliser des recettes maison éprouvées et sûres. La meilleure option est la décoction et l'infusion d'herbes médicinales, qui sont utilisées pour les bains sédentaires, le lavage, les compresses et les douches vaginales.

La camomille en pharmacie a un excellent effet antibactérien et apaisant.

Une poignée de matières premières est versée avec de l'eau bouillante (1 l) et infusée sous le couvercle pendant une demi-heure.

Après avoir filtré avec une perfusion chaude, les parties génitales de l’enfant sont lavées.

La procédure est effectuée 2 fois par jour, le matin et le soir. La durée du traitement dépend de l’état du bébé, il n’ya pas d’effets secondaires ni de contre-indications à la perfusion de camomille.

De l'infusion concentrée peut faire des lotions. Un coton-tige ou un bandage plié en plusieurs couches est plongé dans un liquide et appliqué sur la tête du pénis pendant environ 3 minutes. Ensuite, le tampon est à nouveau humidifié et la procédure est répétée. Vous pouvez faire des lotions 1 à 2 fois par jour pendant la semaine.

Pour les petites érosion, gonflement et démangeaisons, une douchette avec une décoction de millefeuille, ortie, calendula est utile. 1 cuillère à soupe Une cuillerée de produit de récupération est moulue dans un verre d’eau bouillante, chauffée pendant 5 à 7 minutes et infusée pendant 25 à 30 minutes. Après avoir filtré, le liquide est recueilli dans la seringue. En écartant le prépuce, la peau est abondamment irriguée par infusion; une petite quantité peut être introduite dans l'urètre. La procédure est effectuée 1 fois par jour, de préférence au coucher. Le cours dure 7 à 10 jours.

Afin de ne pas brûler la peau délicate de bébé, les cristaux sont d'abord dilués dans une petite quantité de liquide, puis versés dans une bassine avec de l'eau tiède et mélangés soigneusement. La température ne doit pas être trop élevée. Pendant la procédure, vous pouvez légèrement déplacer le prépuce de la tête, l’eau chaude rend le processus moins douloureux. Le bain dure entre 7 et 10 minutes, il est particulièrement utile de le faire avant d'aller se coucher.

Une autre option pour les bains implique l’utilisation de teinture à l’alcool d’eucalyptus ou de calendula. 100 ml de liquide sont versés dans le bassin avec de l'eau tiède. La procédure dure environ 10 minutes, rincez la peau si cela n’est pas nécessaire.

Après le bain, vous pouvez utiliser de la crème pour bébé sans parfums prononcés. Une petite quantité du produit est appliquée sur la tête du pénis et frottée avec de légers mouvements circulaires. Dans la crème, vous pouvez ajouter une petite quantité de décoction de camomille ou de calendula concentrée, qui a un effet cicatrisant et apaisant.

Dans le traitement de la balanoposthite chez les enfants, il y a des côtés agréables.

Accélérer la récupération aidera à une nutrition adéquate.

Dans le régime alimentaire de l'enfant, vous trouverez des jus de fruits et de légumes fraîchement pressés, des boissons aux fruits à base de baies faites maison, des produits laitiers fermentés faibles en matières grasses.

Ces friandises savoureuses et faciles à cuisiner renforcent le système immunitaire et améliorent la résistance naturelle du corps aux infections.

Vidéo utile

Pour plus d'informations sur le traitement de l'inflammation dans le prépuce d'un enfant, voir la vidéo ci-dessous:

La balanoposthite chez les enfants n'est pas une maladie dangereuse qui nécessite un traitement rapide. Empêcher les récidives aidera à bien nourrir l'enfant et à respecter scrupuleusement les règles d'hygiène élémentaires.

Balanoposthite chez les enfants: deux maladies qui s’accompagnent

Les jeunes parents, dans la famille desquels un garçon est né, devraient être préparés au fait qu’eux-mêmes et leurs enfants peuvent être confrontés à des maladies masculines dès leur plus jeune âge.

Telle est la balanoposthite chez un enfant, dont le Dr Komarovsky a parlé, expliquant pourquoi la maladie apparaît, sur quels motifs elle peut être reconnue et comment elle peut être guérie.

Quelle est cette maladie?

Tout d'abord, vous devez rassurer les parents du garçon: la balanoposthite est traitée. L'essentiel est de faire attention à temps pour commencer le traitement.

La balanoposthite est dans une certaine mesure un diagnostic préfabriqué.

En pédiatrie, il existe deux diagnostics distincts: la balanite, qui s'entend du processus inflammatoire de la tête du pénis, et le jeûne, une maladie inflammatoire qui se développe dans les tissus du prépuce. Séparément, ces deux maladies sont extrêmement rares - elles s’accompagnent principalement, et c’est pourquoi ces diagnostics sont combinés en une - balanoposthite.

Il s’agit d’une maladie assez grave qui touche deux zones urinaires importantes du garçon et qui, en règle générale, dépasse les enfants de moins de 5 ans. La maladie doit être traitée de toute urgence, car elle peut avoir des conséquences graves sur la capacité de reproduction de l'enfant à l'avenir.

Il s'agit d'une balanoposthite aiguë d'une durée inférieure à 3 mois et d'une forme chronique de la maladie d'une durée de 3 mois ou plus.

Dépasser cette maladie peut chez l'homme et l'homme adulte, mais il se produit environ 2-3 fois moins que la maladie chez les enfants. En général, presque tous les hommes au moins une fois dans leur vie ont été confrontés à ce problème, que cela se soit passé dans l’enfance ou à l’âge adulte.

Symptômes de la maladie

La balanoposthite présente un certain nombre de signes indiquant le développement de la maladie chez les enfants. Le principal est la douleur.

Les premiers symptômes d'inflammation du prépuce et du gland se manifestent souvent dans le contexte d'un état général du bébé qui n'est pas altéré.

Les signes de maladie sont:

  • Sensation de brûlure dans la région génitale, démangeaisons;
  • Manifeste souvent une miction douloureuse;
  • La présence de rougeur, gonflement du prépuce, gland du pénis;
  • L'apparition de douleur lorsque vous touchez les zones touchées;
  • Ganglions lymphatiques inguinaux élargis;
  • À mesure que la maladie progresse, la température corporelle du bébé peut augmenter.

Les enfants qui ne savent toujours pas parler peuvent faire face à une balanoposthite et ne peuvent donc pas avoir la possibilité de parler des symptômes désagréables qui les dérangent. Mais les parents attentifs pourront se douter que quelque chose ne va pas à cause de la mauvaise humeur, de l'anxiété et du bébé qui pleure. Ces symptômes secondaires, ainsi que les manifestations que les parents peuvent voir de leurs propres yeux, indiqueront une balanoposthite.

Si un petit patient ne reçoit pas de traitement en temps voulu, l'inflammation continue de se développer, ce qui entraîne de nouveaux problèmes - apparition d'ulcères sur les tissus atteints de balanoposite, le pus pouvant être détaché a une teinte blanchâtre ou jaunâtre et une odeur désagréable.

Dans certains cas, les attaques de la maladie peuvent souvent toucher le bébé, alors qu’il peut y avoir une certaine fréquence. Cela indique une balanoposthite chronique. Dans le même temps, l'hyperhémie (rougeur), le gonflement n'est pas toujours prononcé et la durée des symptômes est plutôt longue - dans certains cas, elle ne recule pas avant plusieurs mois.

Causes de la maladie

Vous devez d’abord comprendre pourquoi la balanoposthite est le plus touchée par les enfants de moins de 5 ans. Le fait est que les garçons n’ouvrent pas la tête seuls avant d’avoir atteint cet âge, d’où certaines difficultés lors de la réalisation de procédures hygiéniques. Les contaminants sont encrassés sous le prépuce, formant ainsi un environnement idéal pour la reproduction et l’activité de divers types de pathogènes.

À cet égard, les médecins, en particulier le Dr Komarovsky, considèrent que la raison principale de la maladie est une hygiène insuffisante, qui ne découle pas toujours de la mauvaise foi des parents mais s'explique uniquement par leur manque d'expérience dans la prise en charge d'un garçon de cet âge, compte tenu de ses caractéristiques physiologiques.

En conséquence, les types suivants d'agents pathogènes de la balanoposthite peuvent passer sous le prépuce:

  • E. coli;
  • Proteus;
  • Les champignons;
  • Streptocoques;
  • Staphylocoque.

Ils sont mélangés avec accumulés dans les restes de prépuce d'urine, smegma, sécrétion des organes génitaux. Donc, il y a une inflammation dans cette zone.

Les médecins identifient les facteurs suivants pouvant déclencher la maladie:

  • L'utilisation de couches mal choisies en fonction de la taille et d'une fréquence de changement insuffisante;
  • Porter des sous-vêtements serrés. Ceci s'applique aux garçons qui n'ont plus besoin de porter des couches;
  • Absence de procédures hygiéniques, soins de l’organe génital du bébé;
  • Immunité réduite, grâce à laquelle les agents pathogènes attaquent facilement le corps du bébé;
  • Allergie. Dans certains cas, la maladie est la conséquence d’une réaction allergique de la peau aux composants de produits d’hygiène, ainsi qu’à des poudres pour laver les vêtements;
  • Le diabète sucré;
  • Phimosis. C'est une maladie dans laquelle le prépuce n'expose pas du tout la tête du pénis, c'est pourquoi la saleté s'accumule, provoquant une inflammation.

Traitement

La première chose qui implique la lutte contre la maladie - l'hygiène. Dans les cas simples, le traitement est réduit au lavage des parties génitales des enfants avec une solution de permanganate de potassium ou une solution non concentrée de furatsilina.

La stratégie de traitement est déterminée par le médecin en fonction de l'agent responsable de la maladie. Dans certains cas, l'utilisation d'antibiotiques à l'intérieur est nécessaire, mais le type de médicament utilisé dépend du médecin. Ce rendez-vous est pris après l'étude d'un frottis du prépuce, ce qui vous permet de déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité à certains médicaments.

Préparations usagées et topiques - pommade.

  • Levomekol. Le médicament est disponible sous la forme d'une pommade avec des effets antibactériens, désinfectants, immunomodulateurs. Le chloramphénicol et le méthyluracile sont les principaux composants de la pommade. Le produit contient également de l'oxyde de polyéthylène. "Levomekol" doit être appliqué sur un organe prélavé avec une couche non abondante. Il est recommandé de le faire la nuit, en laissant le remède jusqu'au matin. Si les enfants présentent une hypersensibilité aux composants du médicament, celui-ci n’est pas prescrit;
  • Clotrimazole. Cet outil est antifongique et le traitement de la balanoposthite est effectué si l'agent responsable de la maladie est un champignon. La substance active du médicament est le clotrimazole et les ingrédients auxiliaires sont le méthylparaben, la nipagine, le poly (oxyde d'éthylène), le propylène glycol. Le médicament est appliqué en couche non abondante sur les zones touchées sur le pénis prélavé de l'enfant plusieurs fois par jour. L'hypersensibilité du petit patient aux composants de la pommade constitue la seule contre-indication à l'utilisation de "Clotrimazole" dans le traitement des enfants.
  • "Miramistin". Ce médicament peut être utilisé sous forme de pommade ou de solution. Pour le traitement des enfants, on utilise en particulier la solution de lavage de l'organe affecté. L'outil est antiseptique, il est utilisé à l'extérieur pour laver le pénis du bébé. Le chlorure de benzyldiméthyl-myristoylamino-propylammonium monohydraté constitue le composant principal de l'agent. Trois fois ou quatre fois par jour, il est nécessaire de laver l’organe affecté avec du Miramistin dilué avec une petite quantité d’eau. Vous devez d'abord laver le pénis de l'enfant. Une contre-indication à l’utilisation du médicament est une hypersensibilité à ses composants.

Tous ces outils aident à soulager rapidement l’inflammation et à en éliminer les agents pathogènes.

Mesures préventives

Pour éviter que votre enfant attrape une balanoposthite, vous devez suivre ces instructions:

  • Gardez l'hygiène du bébé, nettoyez bien son pénis;
  • Essayez d'utiliser pour assurer l'hygiène et la lessive des vêtements, des choses pour bébés signifie que ne contient pas d'allergènes, produits chimiques agressifs;
  • Rappelez-vous que les sous-vêtements de bébé doivent être fabriqués à partir de tissus naturels et qu'il ne doit pas y avoir de coutures devant;
  • Fournir un traitement rapide des maladies infectieuses, ainsi que de toutes les autres maladies.

La balanoposthite est une maladie qui peut être complètement guérie si vous consultez rapidement un médecin.

C'est l'avis non seulement du Dr Komarovsky, mais de tous les médecins. Mais il vaut mieux prévenir la maladie, pour laquelle il est nécessaire de prendre des mesures préventives, et la principale consiste à respecter les normes d'hygiène.