Quelles sont les causes des protéines dans l'urine: causes et caractéristiques du traitement

Puissance

Une des structures qui participe activement à tous les processus du niveau cellulaire est la protéine. Une maladie de toute nature est accompagnée d'une analyse d'urine, dans laquelle l'indicateur requis est le contenu en protéines. Même chez une personne en bonne santé, on observe une faible concentration de protéines dans l'urine, mais une augmentation de ses performances peut indiquer la survenue d'une pathologie dans le corps.

Protéine urinaire accrue - protéinurie

Causes d'une augmentation des protéines dans l'urine

La condition pathologique du corps, qui s'accompagne d'une augmentation de la quantité de protéines admissible dans l'urine, est appelée protéinurie. Une telle pathologie peut se développer à la suite de la progression de diverses maladies dans le corps humain, mais une telle pathologie est parfois diagnostiquée chez des personnes apparemment en bonne santé. L'absence de traitement rapide dans le développement de la protéinurie molle et transitoire peut entraîner sa transition vers une forme plus sévère.

L'un des composants liquides du sang est le plasma, dans lequel un grand nombre de protéines différentes sont concentrées. Le fonctionnement des reins dans le corps humain vise à la préservation des protéines plasmatiques et à la prévention de leur élimination, ainsi que des déchets produits lors de la formation de l'urine.

Le corps humain est un système complexe et la prévention de la pénétration de protéines dans l'urine s'effectue de deux manières. L'un d'eux est la participation à ce processus du bassinet du rein, qui sert de barrière et contient des protéines plasmatiques de grande taille dans les vaisseaux sanguins. Le passage de petites protéines à travers les glomérules conduit à leur absorption complète dans les tubules des reins.

Le plus souvent, l'apparition d'une protéinurie survient lorsque les nodules ou les tubules rénaux sont endommagés.

La présence de zones pathologiques sur les nodules ou les tubules, ainsi que la localisation du processus inflammatoire dans cette zone, conduit à la pénétration d'un grand nombre de protéines plasmatiques dans l'urine. Les blessures et les dommages aux canaux rendent le processus de réabsorption des protéines impossible. L'évolution de la protéinurie sous forme bénigne s'accompagne généralement de l'absence de tout symptôme. L’augmentation de la concentration en protéines brûlera l’urine mousseuse et une diminution de la quantité de protéines provoquera un gonflement des membres, du visage et de l’abdomen.

Symptômes de pathologie

La détection de la teneur en protéines dans l'urine des femmes enceintes peut servir d'indicateur normal et indiquer le développement d'une maladie grave.

Une protéinurie légère peut survenir sans symptômes prononcés. Cependant, les signes suivants de la maladie peuvent être observés:

  • L'apparition de douleurs dans les os, se développant à la suite de la perte de grandes quantités de protéines.
  • Augmentation de la fatigue corporelle, qui progresse assez rapidement.
  • L'accumulation de molécules de protéines dans les doigts et les orteils.
  • Une grande quantité de calcium se dépose dans le sang, ce qui conduit au développement de conditions pathologiques telles que vertiges et somnolence.
  • On note un changement de couleur de l'urine: l'entrée d'érythrocytes dans l'urine lui donne une teinte rougeâtre et l'accumulation d'un grand nombre d'albumine la rend blanchâtre.
  • Le processus inflammatoire conduit à une augmentation de la température corporelle et à de graves frissons.
  • L'appétit diminue, les nausées et les vomissements deviennent fréquents.

Vous trouverez plus d'informations sur l'analyse d'urine dans la vidéo.

Causes de la pathologie

Une concentration accrue de protéines dans l'urine peut se développer pour diverses raisons:

  • Maladies des reins de nature différente.
  • Intrusion d'infections.
  • Acceptation de certains groupes de médicaments.
  • Stress émotionnel et physique.

En outre, une augmentation de la concentration de protéines dans l'urine peut être diagnostiquée par:

  • L'amylose
  • Cancer de la vessie
  • Le diabète
  • Infection rénale
  • Myélome multiple
  • L'hypertension
  • Maladie rénale polykystique
  • Hypothermie prolongée
  • Brûlures à divers degrés

Un diagnostic précis et l'identification de la cause de l'augmentation de la teneur en protéines de l'urine ne peuvent être effectués que par un spécialiste, qui doit être consulté en cas de symptomatologie de la pathologie.

Diagnostic de la maladie

Analyse de protéines dans l'urine

Pour le diagnostic utilisé portion quotidienne de la protéine, ce qui permet de déterminer la concentration de la protéine en elle. Dans la terminologie médicale, cette étude s'appelle "analyse d'urine quotidienne".

Pour les patients, il n’est pas très pratique de collecter l’urine au cours de la journée; certains experts déterminent la quantité de protéines dans l’urine à l’aide de l’électrophorèse, en utilisant pour cette partie du liquide. De telles études jouent un rôle important dans la vie des personnes atteintes de pathologies telles que le diabète et l'insuffisance rénale.

Les études et les résultats obtenus nous permettent de déterminer la véritable cause de la teneur élevée en protéines du matériel étudié afin d’attribuer le traitement correct et efficace.

Attribuez un test d'urine quotidien dans les cas suivants:

  • L'état pathologique du système urinaire.
  • Effectuer des dépistages lors des examens préventifs.
  • Identification de la dynamique de la pathologie et de l'efficacité du traitement prescrit.
  • L'apparition de la présence suspectée de protéines et de globules rouges dans l'urine.

Caractéristiques de l'analyse des protéines dans l'urine

Test d'urine

La collecte de l’urine à des fins d’analyse doit être effectuée dans le respect de certaines règles, car c’est de là que dépendra la fiabilité des résultats. Le plus souvent, pour l’étude, les médecins demandent au patient de recueillir l’urine du matin.

Le processus de collecte de l'urine comprend les étapes séquentielles suivantes:

  1. Préparation de la caustique, qui sera recueilli du matériel pour la recherche. Le plus souvent, un petit pot à large col est utilisé à ces fins. Il doit être soigneusement rincé, traité avec de l’eau bouillante et bien séché. Dans ce cas, si la collecte de l'urine est effectuée chez les nourrissons, vous pouvez utiliser pour cela des sacs-urinoirs.
  2. Il est nécessaire de saper profondément les organes génitaux, car ce fait joue un rôle essentiel pour la fiabilité des résultats. À cette fin, il est recommandé d'utiliser de l'eau pure et claire et en aucun cas de recourir à des moyens tels que: argantsovka, teintures et antiseptiques égaux.

L'utilisation de ces fonds peut perturber la fiabilité des indicateurs du niveau de protéines dans l'urine.

Normalisation des protéines dans l'urine

Avant de prescrire un traitement, un diagnostic approfondi du patient est effectué. L'objectif principal est d'identifier la cause de l'augmentation de la teneur en protéines de l'urine.

Ce fait revêt une importance particulière, car tous les traitements seront précisément axés sur l’élimination de la pathologie à l’origine du développement du processus inflammatoire.

Les causes de cet état pathologique du corps sont souvent des maladies telles que:

  1. Le diabète
  2. L'hypertension

S'il est confirmé que le diabète est la source de protéines dans l'urine, le spécialiste se verra attribuer le traitement médicamenteux nécessaire, ainsi qu'un régime alimentaire spécial.

L'augmentation des taux de protéines urinaires due à l'hypertension artérielle nécessite une surveillance régulière de la pression.

En outre, le médecin attache une importance particulière à la prescription individuelle de médicaments. Lors de la confirmation de maladies telles que la pyélonéphrite, les anomalies congénitales des reins et la glomérulonéphrite, le traitement implique une surveillance régulière par un néphrologue.

Le traitement de la pathologie à l'aide de la médecine traditionnelle donne de bons résultats:

  • De nombreux patients ont recours à une telle recette: dans un petit récipient, 4 cuillères à soupe de graines de persil doivent être bien pilées avec un verre d'eau bouillante. Le mélange obtenu doit être perfusé pendant 2-3 heures, après quoi il doit être consommé en petites portions comme médicament contre la protéinurie.
  • Une baie comme la canneberge a fait ses preuves dans le traitement de la maladie. Le jus doit être pressé dans une petite quantité de baies et les peaux de baies doivent être bouillies pendant 15 à 20 minutes. Après cela, le bouillon cuit à porter à la température ambiante et le mélanger avec le jus pressé de canneberges. Le mélange obtenu doit être pris en petites quantités tout au long de la journée.

La protéinurie est l’état pathologique du corps, qui peut être accompagné de la progression de diverses maladies dans le corps humain. Le traitement de la protéinurie avec des médicaments, ainsi que l'utilisation de recettes populaires, ne doivent être effectués que sous la surveillance d'un spécialiste.

Protéine dans l'urine

La protéine dans l'urine est présente dans le corps de toute personne. Normalement, cet indicateur ne doit pas dépasser 0,033 g / l. Une augmentation de ce taux indique le développement d'une protéinurie. Pour éliminer ce facteur, consultez un médecin et non pas l'automédication.

Étiologie

La cause de la présence de protéines dans les urines en grande quantité peut être la suivante:

  • régime alimentaire malsain;
  • stress fréquent, tension nerveuse;
  • la grossesse
  • pathologie gastro-entérologique;
  • les pathologies des reins, qui se forment à l'arrière-plan des maux existants;
  • intoxication toxique;
  • régime riche en protéines;
  • l'hypothermie;
  • l'hypertension;
  • la déshydratation;
  • long médicament;
  • maladies du système génito-urinaire.

Les cliniciens notent que la plus grande quantité de protéines dans l'urine d'un enfant ou d'un adulte est observée lors de processus pathologiques au niveau des reins. Dans ce cas, il est nécessaire de mettre en évidence les facteurs étiologiques suivants:

En outre, les facteurs immunitaires, l'obésité et les changements corporels liés à l'âge peuvent être des facteurs provoquants. Un taux élevé de protéines dans l'urine pendant la grossesse peut indiquer le développement d'un certain processus pathologique ou tout simplement un mauvais régime. En général, il est possible d’identifier de telles causes étiologiques d’augmentation des protéines dans l’urine pendant la grossesse:

Il faut dire que l'on observe assez souvent une augmentation de la quantité de protéines dans l'urine d'une femme enceinte car, dans cet état, une charge accrue se retrouve sur le corps de la femme. Dans la plupart des cas, la protéine dans l'urine après l'accouchement revient à la normale. Protéine autorisée dans les urines pendant la grossesse à 0,002 / l.

Symptomatologie

Si les protéines dans l'urine sont légèrement élevées ou si une telle violation est de courte durée, il n'y a généralement pas de symptômes supplémentaires. Dans le cas où la présence de protéines dans l'urine est le symptôme d'un certain processus pathologique, de tels signes du tableau clinique peuvent être observés:

  • douleur dans les articulations;
  • somnolence, fatigue;
  • nausée, souvent avec envie de vomir;
  • le changement de couleur de l'urine - avec une quantité accrue de protéines, il acquiert une teinte rouge, à des valeurs inférieures - presque blanc;
  • des frissons, de la fièvre;
  • syndrome de douleur;
  • l'apparition d'œdème;
  • pire ou pas d'appétit.

Un taux élevé de protéines dans l'urine d'un enfant peut présenter de tels signes supplémentaires du tableau clinique:

  • capricieux, pleurer sans raison apparente;
  • sautes d'humeur ou apathie totale;
  • troubles du sommeil;
  • rejet presque complet de la nourriture.

Il convient de noter qu’un tel tableau clinique n’indique pas toujours l’augmentation des taux de protéines dans le corps. Les symptômes ci-dessus peuvent être symptomatiques d'un autre processus pathologique, vous devriez donc consulter un médecin et non pas vous soigner.

Diagnostics

Cela signifie une augmentation ou une diminution des protéines dans l'urine, ne peut dire un médecin qu'après l'examen et le diagnostic précis. Tout d'abord, le médecin procède à un examen physique approfondi, en clarifiant les antécédents. Au cours de cette phase de l'enquête, vous devez savoir comment le patient mange, s'il a récemment pris des médicaments et s'il souffre d'une maladie chronique. Pour effectuer un diagnostic précis et clarifier l'étiologie de ce processus pathologique, de tels examens de laboratoire et instrumentaux sont effectués:

  • analyse d'urine totale et quotidienne;
  • test sanguin général et biochimique;
  • Échographie de la cavité abdominale, petit bassin, cœur;
  • études immunologiques.

Des méthodes de diagnostic supplémentaires dépendront du tableau clinique, de l'état général du patient et de l'étiologie prévue.

Séparément, nous devrions souligner le stade de la collecte de l'urine pour la recherche. Dans ce cas, vous devez suivre ces règles:

  • seul un récipient stérile doit être utilisé pour recueillir le liquide;
  • Avant de prendre le test, toutes les procédures d'hygiène de la région du périnée doivent être soigneusement effectuées. Utiliser des infusions à base de plantes ou des antiseptiques ne peuvent pas.

Des tests mal collectés peuvent entraîner un diagnostic incorrect.

Traitement

Si, selon les résultats des tests, une élévation du taux de protéines dans l'urine est confirmée, seul un médecin devrait prescrire un traitement. L'utilisation non autorisée de drogues peut stabiliser les indicateurs, mais cela ne garantit pas que la cause sous-jacente a été éliminée.

Si des traces de protéines dans les urines pendant la grossesse sont dues à un régime alimentaire inadéquat, le médecin doit repeindre un régime. La prise de médicaments, même en présence d'une maladie, est minimisée, car elle peut nuire à l'adulte ou à l'enfant.

Si ce symptôme a provoqué un processus infectieux ou inflammatoire, un traitement antibiotique est prescrit ou des médicaments anti-inflammatoires sont pris.

En général, le traitement de tels troubles dans le corps est purement individuel, puisqu'il ne s'agit pas d'une maladie distincte, mais d'un symptôme de certains changements dans le corps.

Prévention

Il n'y a pas de méthodes de prévention spécifiques, car il ne s'agit pas d'une maladie distincte. En général, il convient de respecter les règles générales pour le maintien d'un mode de vie sain, de traiter tous les maux rapidement et correctement, et de ne pas se soigner soi-même. L'utilisation non autorisée de médicaments peut entraîner des complications graves et un tableau clinique flou, ce qui conduira à un diagnostic incorrect.

"La protéine dans l'urine" est observée dans les maladies:

La gestose est une maladie qui ne survient que chez les femmes enceintes et est associée au développement d'un œdème pathologique. La pathologie se développe le plus souvent à la semaine 20 et se termine quelques jours après la naissance. Toutes les femmes savent que pendant la grossesse, le poids augmente non seulement en raison de la croissance du bébé dans son ventre, mais également en raison du gain de masse grasse résultant de la consommation accrue de nourriture. Dans le même temps, les médecins surveillent régulièrement le poids de la femme en procédant à une pesée hebdomadaire, et cette procédure n’est pas très agréable pour les femmes enceintes.

L'hypoprotéinémie est une maladie qui entraîne une diminution de la concentration de protéines dans le plasma sanguin, ce qui entraîne le développement d'autres processus pathologiques dans le corps. La maladie est particulièrement dangereuse en fin de grossesse, car elle provoque l'apparition d'une toxicose grave.

La résistance à l'insuline est une violation de la réponse métabolique des cellules tissulaires à l'insuline, à condition qu'elle soit suffisante dans l'organisme. En conséquence, le processus pathologique est déclenché - résistance à l'insuline, dont le résultat pourrait être le développement d'un diabète de type 2.

La néphropathie est une pathologie caractérisée par une lésion de l'appareil glomérulaire et du parenchyme rénal. En conséquence, la fonctionnalité de l'organe est considérablement réduite, ce qui peut entraîner la progression de complications dangereuses. L'étiologie de la maladie est très diverse. Il est à noter que la néphropathie rénale progresse lentement et que, dans les premiers stades de développement, les symptômes peuvent ne pas apparaître. Par conséquent, l'homme lui-même ne réalise même pas qu'il développe une pathologie aussi dangereuse.

La prééclampsie est un degré compliqué de toxicose qui survient chez les femmes pendant la grossesse au cours du deuxième ou du troisième trimestre. Il se caractérise par une augmentation significative de la pression artérielle et par la présence de protéines dans les urines. Près d'une femme enceinte sur quatre présente des signes d'une telle maladie. Le groupe à risque comprend les jeunes filles qui donnent naissance à leur premier enfant et les femmes de plus de quarante ans, à condition que la grossesse tombe pour la première fois à cet âge.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine

Le traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine dépend de la cause, ce qui empêche les reins de restituer complètement les protéines dans le sang qui pénètrent dans ses tubules. Il se trouvait là où il n'était pas censé se trouver - dans l'urine.

La présence de protéines dans l'urine - conformément aux normes physiologiques - est presque nulle (moins de 0,03 g par litre d'urine par jour). Si ce chiffre est supérieur, alors on peut déjà considérer la protéinurie. C’est ainsi qu’on appelle en médecine clinique l’augmentation des protéines dans l’urine. Cette pathologie est divisée en protéinurie prérénale (avec dégradation accrue de la protéine dans les tissus), rénale (avec pathologies rénales), post-rénale (avec maladies du système urinaire) et sous-rénale (sécrétoire). À son tour, selon la nature du mécanisme physiopathologique clé, chacune de ces espèces comprend de nombreuses sous-espèces.

Qui contacter?

Principes de base du traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine

Il convient de noter qu'une augmentation des protéines dans l'urine n'est pas toujours le signe d'une maladie. La soi-disant protéinurie physiologique se manifeste lorsqu'il y a un excès de protéines dans le régime alimentaire, avec une tension musculaire prolongée, au froid ou au soleil, sous stress. Dès que le facteur négatif disparaît, tout retourne à la normale. Et dans de tels cas, le traitement d'une augmentation des protéines dans l'urine n'est pas nécessaire.

Mais une augmentation constante ou prolongée de l'urine en protéines est la preuve de problèmes de santé très graves. Plus la teneur en protéines dans l'urine est élevée (plus de 0,5 g / l par jour), plus le développement de l'insuffisance rénale est réaliste.

Tout d'abord, le traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine est nécessaire pour les maladies glomérulaires - glomérulonéphrite aiguë et chronique (néphrite) et le syndrome néphrotique. Une augmentation de la teneur en protéines de l'urine figure également sur la liste des symptômes de maladies telles que: anémie hémolytique.

En outre, une augmentation des protéines dans l'urine est observée avec les effets négatifs de certains médicaments, une intoxication par des substances toxiques et des métaux lourds, ainsi qu'une carence chronique en potassium dans l'organisme. Et lorsque la protéine dans l'urine est détectée chez une femme enceinte au cours du dernier trimestre de la gestation, un symptôme évident de néphropathie apparaît: un dysfonctionnement du placenta, qui engendre une naissance prématurée.

Il est clair que le traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine peut être soit étiologique - visant à éliminer la cause de la maladie sous-jacente, soit pathogénétique, lorsque le but du traitement est son mécanisme.

Préparations pour le traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine

Car la concentration de protéines dans l’urine rencontre la membrane basale rénale - une barrière glomérulaire qui filtre les protéines plasmatiques et empêche leur libération dans l’urine. Lorsque la perméabilité de cette barrière est violée, le niveau de protéines dans l'urine augmente.

Dans la glomérulonéphrite aiguë, cela est dû à une infection à streptocoque, à staphylocoque ou à pneumocoque (pharyngite, amygdalite, sinusite, pneumonie, etc.) dont les toxines endommagent la membrane rénale et entraînent la formation d'anticorps dirigés contre le streptocoque de la protéine M et l'inflammation du rein immuno-glomérulaire.

Le syndrome néphrotique est considéré comme une maladie auto-immune pouvant se développer avec le lupus érythémateux ou le métabolisme systémique des protéines (amylose), ainsi qu'avec le diabète sucré (néphropathie diabétique) et les néoplasmes malins. Les exacerbations et les rechutes du syndrome néphrotique peuvent être provoquées par des infections. Chez les patients présentant de tels diagnostics, on note des œdèmes, une augmentation de la pression artérielle, une augmentation des protéines dans l'urine (3-3,5 g / l par jour), ainsi que la présence de sang dans les urines (hématurie macroscopique) et une réduction du débit urinaire quotidien (débit urinaire).

Pour ces maladies - après avoir spécifié le diagnostic et le traitement antibactérien des infections existantes - les urologues prescrivent les principaux médicaments suivants pour le traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine: corticostéroïdes (prednisolone ou méthylprednisolone); cytostatiques (cyclophosphamide); antiplaquettaire (dipyridamole).

Corticostéroïdes

La méthylprednisolone est un analogue de la prednisolone (hormone de synthèse de la cortisone surrénale), mais elle a moins d'effets secondaires et une meilleure tolérance chez les patients, qu'elle soit administrée par voie intramusculaire (suspension injectable de succinate de méthylprednisolone sodique) ou par voie orale (en comprimés de 0,004 g). La posologie du médicament est déterminée par le médecin en fonction de la gravité de la maladie: la dose quotidienne moyenne est de 0,004-0,048 g (sous forme de comprimés); par voie intramusculaire - 4-60 mg par jour. Le traitement dure de une semaine à un mois.

Effets secondaires de ce médicament: rétention de sodium et d'eau dans les tissus, perte de potassium, augmentation de la pression artérielle, faiblesse musculaire, os fragilisés (ostéoporose), lésions de la muqueuse gastrique, réduction de la fonction surrénalienne. L'utilisation de méthylprednisolone pendant la grossesse (comme pour tous les corticostéroïdes, car ils traversent le placenta) est possible si l'effet escompté du traitement chez la femme l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus.

Cytostatiques

Le médicament cyclophosphamide (synonymes - cytoforphane, cytoxane, endoxane, génoxol, mitoxane, procytok, sendoxane, clafen) interfère avec la division cellulaire au niveau de l’ADN et a un effet antitumoral. Le cyclophosphamide est utilisé comme agent immunosuppresseur, car il inhibe la division des lymphocytes B impliqués dans la réponse immunitaire. C'est cet effet qui est utilisé dans le traitement de l'augmentation de la teneur en protéines de l'urine dans les cas de glomérulonéphrite et de syndrome néphrotique.

Le médicament (en ampoules de 0,1 et 0,2 g) est administré par voie intraveineuse et intramusculaire conformément au schéma de traitement prescrit, à raison de 1,0 à 1,5 mg par kilogramme de poids corporel (50 à 100 mg par jour). À l'intérieur de prendre des comprimés de 0,05 g, dosage: 0,05-0,1 g deux fois par jour.

Parmi les contre-indications de ce médicament: hypersensibilité, dysfonctionnement rénal grave, hypoplasie de la moelle osseuse, leucopénie, anémie, cancer, grossesse et allaitement, présence de processus inflammatoires actifs. Les effets secondaires possibles de la cyclophosphamide: nausées, vomissements, douleurs abdominales, menstruations irrégulières, alopécie (perte de cheveux), perte d'appétit, diminution du nombre de leucocytes dans le sang, décoloration des plaques de l'ongle.

Antiplaquettaire

Pour le traitement de cette pathologie, les médecins utilisent du dipyridamole (synonymes - carillons, persantine, penselin, angine de poitrine, cardioflux, corosan, dirinol, trombonine, etc.). Ce médicament inhibe l'adhésion (agrégation) des plaquettes et prévient la formation de caillots sanguins dans les vaisseaux sanguins. Il est donc utilisé pour prévenir la formation de caillots sanguins après une opération, avec infarctus du myocarde et problèmes de circulation cérébrale. Dans les maladies rénales chroniques associées à un dysfonctionnement de la barrière glomérulaire, ce médicament aide à améliorer la filtration du sang.

Les comprimés de comprimés de 0,025 g est recommandé de prendre 1 pc. trois fois par jour. Dans certains cas, le dipyridamole peut avoir des effets secondaires sous forme de bouffées vasomotrices à court terme, d’accélération du rythme cardiaque et d’éruptions cutanées. Contre-indications à l'utilisation de ce médicament - une athérosclérose sclérosante commune des artères coronaires.

Pour le traitement symptomatique de l’augmentation des protéines dans l’urine, des antihypertenseurs, des diurétiques et des antispasmodiques sont utilisés.

Par exemple, parmi les diurétiques, on recommande un kanefron à base de plantes diurétiques contenant du centauré, de la rose musquée, du lovage et du romarin. Il réduit la perméabilité des capillaires des reins et contribue à la normalisation de leurs fonctions. En outre, Kanefron fonctionne comme un antiseptique et antispasmodique.

Canephron est disponible sous forme de gouttes et de dragées. Posologie pour adultes - 2 comprimés ou 50 gouttes trois fois par jour; enfants âgés de 1 à 5 ans - 15 gouttes 3 fois par jour, plus de 5 ans - 25 gouttes ou un comprimé trois fois par jour.

Traitement de l'augmentation des protéines dans l'urine avec des antibiotiques

L’utilisation de médicaments antibactériens dans le traitement complexe de l’augmentation de la teneur en protéines de l’urine a pour objectif d’éliminer la source de l’infection au stade initial de la maladie et de supprimer l’infection dans les phases ultérieures de la maladie.

Parmi les antibiotiques de la pénicilline, dans de nombreux cas - dans l'inflammation des poumons (y compris les abcès), l'amygdalite, la cholécystite, les infections de la bile et des voies urinaires et des intestins - l'ampicilline est prescrite.

Les comprimés et les gélules de 0,25 g sont prescrits par voie orale: adultes - 0,5 g 4-5 fois par jour, quelle que soit l'écriture de réception; la dose chez l'enfant est calculée en fonction du poids - 100 mg / kg. La durée du traitement est d'au moins 5 jours.

L’utilisation de l’ampicilline peut provoquer des réactions secondaires indésirables sous forme d’éruptions cutanées, d’urticaire, d’œdème de Quincke; avec un traitement prolongé peut développer une surinfection. Afin d'éviter cela, il est nécessaire de prendre simultanément les vitamines C et le groupe B. Parmi les contre-indications à cet antibiotique, on peut citer une hypersensibilité à la pénicilline et une tendance aux allergies.

Le traitement de l’augmentation des protéines dans l’urine avec des antibiotiques n’est pas complet sans oleandomycine (un analogue de l’olététhrine) - l’antibiotique macrolide - est active contre de nombreuses bactéries gram-positives, gram-négatives et anaérobies résistant à la pénicilline. Il est prescrit (comprimés de 125 000 unités et 250 000 unités chacun) contre les maux de gorge, les otites, les sinusites, les laryngites, la pneumonie, la scarlatine, la diphtérie, la coqueluche, la cholécystite purulente, le phlegmon, ainsi que pour les sepsis d’origine staphylococcique, streptococcique et pneumococcique.

Dose pour adultes - 250-500 mg (4-6 doses, dose quotidienne ne dépassant pas 2 g); pour les enfants jusqu'à 3 ans - 20 mg par kilogramme de masse, 3-6 ans - 250-500 mg par jour, 6-14 ans - 500 mg-1 g, après 14 ans - 1-1,5 g par jour. Le traitement dure de 5 à 7 jours.

Effets secondaires possibles: prurit, urticaire, fonction hépatique anormale (rare). Pendant la grossesse et l’allaitement, l’oleandomycine est utilisée avec précaution et uniquement selon les indications strictes du médecin traitant.

Des signes tels que fatigue et vertiges, maux de tête et douleurs dans la région lombaire, œdème, perte d’appétit, frissons, vomissements ou nausée, augmentation de la pression artérielle, essoufflement et palpitations cardiaques indiquent que les taux de protéines dans l’urine sont significativement élevés. L'auto-traitement dans ce cas est inacceptable et impossible!

Un traitement adéquat et efficace de l’augmentation des protéines dans l’urine ne peut être prescrit que par un médecin - urologue ou néphrologue - après un examen en laboratoire de l’urine, un examen du patient et une analyse complète du tableau clinique de la maladie.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"

Augmentation des protéines dans l'urine: causes possibles et traitement

Une protéine est apparue dans l'urine - il s'agit d'un signal grave à ne pas ignorer, car une personne en bonne santé ne devrait pas en avoir.

La présence de protéines dans l'urine appelée protéinurie peut être détectée à l'aide d'une méthode simple: l'analyse de l'urine.

Considérant l’importance d’un tel symptôme pour le diagnostic de nombreuses maladies des organes internes, nous suggérons de déterminer pourquoi une protéine apparaît dans l’urine, quel spécialiste doit être consulté et pourquoi ce symptôme est dangereux.

Protéines dans l'urine: qu'est-ce que cela signifie?

Comme nous l'avons dit, l'apparition de protéines dans l'urine s'appelle protéinurie.

Le plus souvent, la protéinurie parle d'une fonction rénale altérée, qui permet à une quantité excessive de protéines d'entrer dans l'urine.

La protéinurie est habituellement divisée en pathologique et physiologique. La protéinurie pathologique se développe dans le contexte de diverses maladies. La protéinurie physiologique peut survenir chez une personne en parfaite santé. De manière plus détaillée sur les causes de la protéinurie pathologique et physiologique, nous en discuterons plus tard.

La protéine dans l'urine cause?

Les causes de la protéinurie physiologique peuvent être les facteurs suivants:

  • activité physique excessive;
  • violation du régime alimentaire;
  • hypothermie systémique et locale;
  • choc psycho-émotionnel;
  • long séjour à la lumière directe du soleil;
  • troisième trimestre de la grossesse;
  • travail de longue date;
  • physiothérapie, comme la douche et la douche à contraste de Charcot;
  • palpation active des reins à travers la paroi abdominale antérieure avec examen objectif par un médecin;
  • mauvaise collecte de l'urine pour analyse (la patiente ne s'est pas lavée avant de recueillir celle-ci, pendant la menstruation, etc.).

Les facteurs suivants peuvent entraîner l'apparition d'une protéinurie pathologique:

  • maladies du système urinaire: glomérulonéphrite, urolithiase, lésion rénale, pyélonéphrite, inflammation de la prostate, lésions rénales spécifiques et autres;
  • maladies infectieuses associées à la fièvre: ARVI, grippe, pneumonie et autres;
  • hypersensibilisation grave du corps: œdème de Quincke, choc anaphylactique et autres;
  • hypertension des deuxième et troisième stades, en présence de lésions rénales;
  • maladies endocriniennes: diabète;
  • obésité du troisième au quatrième degré;
  • intoxication du corps;
  • inflammation aiguë de l'appendice du caecum;
  • apport systémique de certains groupes de médicaments: cytostatiques, antibiotiques et autres;
  • maladies systémiques: lupus érythémateux systémique, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde et autres;
  • maladies malignes: leucémie, myélome, cancer de la vessie ou cancer du rein.

Les protéines dans l'urine des hommes apparaissent le plus souvent dans l'inflammation de la prostate ou de l'urètre. Dans ce cas, vous devez prendre rendez-vous avec un urologue.

Comme vous pouvez le constater, les protéines apparaissent dans les urines pour de nombreuses raisons. Et comme la protéinurie n'est que le symptôme d'une maladie, le traitement sera choisi individuellement pour chaque patient.

Par conséquent, après avoir passé un test d’urine dans lequel l’étalon protéique dépasse la valeur admissible, il est nécessaire de demander conseil à un néphrologue. Nous ne recommandons catégoriquement pas l'automédication, car le traitement avec des remèdes populaires n'est pas toujours efficace et parfois dangereux pour la santé.

Protéines dans les urines: normales

Chez les femmes, le taux de protéines dans l’urine à l’état normal ne doit pas dépasser 0,1 g / l, la seule exception étant le taux de protéines dans l’urine pendant la grossesse, dont la norme atteint 0,3 g / l dans les premiers rangs et 0,5 g / l dans les dernières.

La teneur en protéines de l'urine chez l'homme ne devrait pas dépasser 0,3 g / l. Ce chiffre est légèrement supérieur à celui des femmes, car le sexe masculin est plus souvent exposé à un effort physique excessif que celui de la femme.

Chez un enfant, le niveau de protéines dans l'urine est considéré comme normal - 0,033 g / l.

La perte quotidienne de protéines dans l'urine se situe entre 50 et 140 mg.

Analyse d'urine: préparation et règles de collecte de l'urine

Une préparation adéquate pour une analyse d’urine générale vous permet d’éviter des résultats erronés de l’étude. Avant de donner de l'urine, vous devez respecter les règles suivantes:

  • 24 heures avant la collecte de l'urine, les produits susceptibles de changer de couleur, tels que les betteraves, les sucreries, les viandes fumées, les cornichons, sont exclus de la ration journalière;
  • 24 heures avant la collecte d'urine, il est interdit de boire de l'alcool et des boissons contenant de la caféine;
  • 24 heures avant le test d'urine, vous ne devez pas prendre de vitamines, de diurétiques ni de compléments alimentaires. Dans le cas d'un médicament systémique, vous devez informer le médecin qui a donné l'instruction pour l'analyse d'urine;
  • la veille de l'analyse d'urine, il convient d'éviter l'hypothermie, la surchauffe et les efforts physiques excessifs, ces facteurs pouvant provoquer une protéinurie fonctionnelle;
  • en cas de menstruations ou d'infections accompagnées de fièvre, il est recommandé, si possible, de transférer la livraison de l'urine pour analyse.

Règles de collecte d'urine:

  • l'urine est collectée le matin après le sommeil;
  • vous devez vous laver ou vous doucher avant de collecter l'urine;
  • Pour collecter l'urine à l'aide d'un récipient stérile, que vous pouvez acheter à la pharmacie. Chez les enfants, l'urine est collectée dans des urinoirs, vendus en pharmacie. Il est interdit de presser l'urine d'une couche ou d'une couche;
  • pour l'analyse, vous devez utiliser l'urine collectée à partir d'une portion moyenne;
  • l’urine pour analyse ne peut pas être conservée plus de deux heures (à une température de 4 à 18 ° C).

Le résultat de l'étude est publié le lendemain, mais dans les cas d'urgence - après 2 heures.

Interprétation de l'analyse d'urine:

  • augmentation des protéines et des leucocytes dans les urines - indique presque toujours une pyélonéphrite. Dans ce cas, les femmes se plaignent de maux de dos, de fièvre élevée, de faiblesse générale, de frissons, de nausées et parfois de vomissements;
  • augmentation des protéines et des globules rouges dans l'urine - le plus souvent un signe de glomérulonéphrite. Mais dans le cas où les globules rouges dans l'urine sont frais, alors vous pouvez penser à l'urolithiase.

Analyse quotidienne des protéines urinaires: comment les collecter?

L'une des méthodes les plus simples et les plus précises permettant de déterminer la protéinurie quotidienne consiste à effectuer une analyse quotidienne de la protéinurie dans les urines.

Des protéines quotidiennes dans l'urine sont réalisées pour étudier la fonction de filtration des reins.

Identifier les protéines dans l'urine quotidienne de plusieurs manières. La méthode la plus simple et la plus accessible est la méthode chimique, lorsque les protéines sont détectées à l'aide de produits chimiques spéciaux. Au cours de l’essai, un produit chimique est ajouté dans le tube d’urine, qui réagit avec la protéine et la dénature en formant un anneau blanc.

Dans les laboratoires modernes, des analyseurs électroniques spéciaux sont utilisés pour déterminer la protéinurie quotidienne, plus sensible et plus précise que la méthode décrite ci-dessus.

Pour l’étude, on utilisait l’urine quotidienne collectée pendant la journée (24 heures).

Règles de collecte d'urine:

  • l'urine est recueillie dans un bocal en verre propre de trois litres;
  • la première portion d'urine à six heures du matin n'est pas collectée et versée à l'égout;
  • toutes les portions d'urine suivantes sont collectées jusqu'à six heures du matin le lendemain;
  • le lendemain, il convient de secouer légèrement toutes les urines recueillies, puis de les verser dans un récipient stérile de 10 à 150 ml et de les livrer au laboratoire, qui sera analysé pour détecter une protéinurie quotidienne.

Le résultat de l'analyse est publié le lendemain.

Interprétation de l'analyse quotidienne des protéines urinaires

Normalement, il ne faut pas détecter plus de 140 mg de fractions de protéines dans l'urine quotidienne. Selon la quantité de protéines, la protéinurie est divisée en trois degrés.

Classification quotidienne de protéinurie, tableau

Protéines dans l'urine - ce que cela signifie, les causes de ce qu'il faut faire

La protéine trouvée dans OAM (analyse générale des urines), même s'il ne s'agit que de traces de protéines, est une raison de s'inquiéter. Bien sûr, il n'y a pas lieu de paniquer, car il peut s'agir d'un phénomène temporaire, non lié à des processus pathologiques, mais il n'est pas malsain de laisser aller les freins non plus, cet indicateur d'analyse d'urine peut signaler de graves maladies des organes internes et même de l'oncologie. Aujourd'hui, nous allons parler des raisons de l'apparition de protéines dans l'urine, car il y en a beaucoup.

Causes des protéines dans l'urine

Pourquoi les protéines dans l'urine sont-elles élevées?

La protéinurie (juste cette protéine de l’urine) peut être le symptôme d’un certain nombre de maladies, allant des maladies systémiques aux traumatismes, en passant par les brûlures et l’empoisonnement.

Nous commençons par des raisons relativement inoffensives pour l’apparition temporaire de protéines dans l’urine.

L'apparition de la protéine est également possible dans l'analyse des personnes n'ayant pas identifié de pathologie rénale, ceci est dû à la transpiration due à une augmentation de la température lors de la transmission du rhume, au processus d'augmentation de l'effort physique ou à la consommation excessive d'aliments riches en protéines.

Idéalement, l'urine humaine ne devrait pas contenir de protéines élevées ou son taux admissible ne devrait pas dépasser 3 milligrammes par litre. Les raisons de son apparition chez les personnes en bonne santé physique et les personnes qui ont demandé des soins médicaux sont différentes.

Pour les personnes en bonne santé, les causes sont déterminées par:

  • faire un effort physique intense;
  • le processus physiologique de l'hypothermie;
  • conditions stressantes entraînant une tension nerveuse;
  • manifestation de réactions allergiques;
  • rhumes et infections récents;
  • les bébés dans les premiers jours de la vie;
  • manger de grandes quantités d'œufs crus, de produits laitiers naturels et d'autres aliments contenant de grandes quantités de protéines;
  • l'utilisation de certains agents pharmacologiques;
  • chez les femmes pendant la grossesse en raison d'une compression mécanique des reins, l'utérus augmente avec la croissance du fœtus;

Le nom médical de la haute teneur en protéines urinaires est la protéinurie. Son apparition s'explique par la déficience fonctionnelle des reins, organes responsables de l'accumulation, de la formation et de la sécrétion d'urine par le corps.

Cette pathologie peut conduire à:

  • maladies infectieuses au cours desquelles des glomérules et des tubules rénaux peuvent survenir, entraînant un flétrissement du pelvis rénal, une glomérulonéphrite, une pyélonéphrite, voire une cystite;
  • la présence d'une tumeur dans les reins ou les voies urinaires, polykystique;
  • commotion cérébrale, accident vasculaire cérébral, épilepsie et autres maladies affectant la conduction de l'influx nerveux vers les organes;
  • sucre et diabète insipide et néphropathie chez les diabétiques;
  • l'hypertension,
  • insuffisance cardiaque;
  • leucémie, myélome;
  • maladie rénale chronique, insuffisance rénale;
  • maladies inflammatoires des systèmes urinaire et reproducteur chez les femmes et les hommes.

La capacité des protéines à participer à toutes les étapes du métabolisme cellulaire, contribuant à la formation des structures cellulaires

Les structures à haute molécule et les enzymes qu'ils contiennent ont reçu le nom scientifique d'enzymes. Leur particularité et leur importance pour le corps sont d'améliorer les processus biologiques et chimiques se déroulant dans le corps humain.

Les événements médicaux diagnostiques commencent par des tests. Ils sont détenus pour:

  • clarifier le diagnostic préliminaire;
  • déterminer les formes et les méthodes de traitement.

Si, en fonction des résultats des tests de laboratoire, on détecte une augmentation du taux de protéines dans les urines, cela indique le plus souvent la présence d'un processus pathologique grave dans le corps.

Protéines dans l'urine - qu'est-ce que cela signifie?

Qu'est-ce que l'apparence de protéines dans l'urine?

En règle générale, l'apparition de protéines dans l'urine indique la présence d'un processus inflammatoire dans le système excréteur du corps lorsque la capacité physiologique des reins à suivre le processus de filtration en raison d'une altération de la fonction rénale du bassin est altérée.

Symptômes d'augmentation du niveau de protéines dans l'urine

Si l'augmentation ou l'apparition de protéines dans l'urine est temporaire, ce processus se déroule souvent sans aucun symptôme prononcé.

Le processus pathologique de la protéinurie présente les symptômes caractéristiques suivants.

  • Douleur dans les articulations et les os, signes de myélome multiple.
  • Fatigue accrue.
  • La présence de vertiges ou de somnolence.
  • Signes clairs de gonflement et d’hypertension, néphropathie imminente avec signes de frissons et de fièvre, fourmillements et engourdissement des doigts et des orteils.
  • Troubles du sommeil et perte de conscience brève.
  • Anémie et, par conséquent, pâleur de l'épiderme, faiblesse et apathie.
  • Spasmes musculaires douloureux.
  • La couleur et la consistance de l'urine se modifient, elle devient trouble, des flocons et des pellicules blanches sont présents.
  • Augmentation de la température corporelle et perte d'appétit.

Quel est le danger d'une teneur élevée en protéines dans l'urine?

En termes techniques, l’apparition d’une augmentation de la quantité de protéines dans l’urine montre le processus qui consiste à la laver des cellules du corps. Étant donné que la fonctionnalité des protéines dans l’activité corporelle est très étendue, elles interviennent dans les processus vitaux protecteurs, structurels, hormonaux et autres processus vitaux importants. Par conséquent, leur perte a un facteur négatif qui affecte à la fois les organes individuels et le système corporel. perturbation de l'homéostasie en général.

La protéine dans l'urine pendant la grossesse et habituellement

Protéines dans l'urine pendant la grossesse

  • L'apparition même de traces de protéines dans l'urine d'une femme enceinte indique une charge accrue de son système excréteur;
  • 0,03 à 0,3 g / jour de protéines indique qu'il est probable que la future maman développe une pyélonéphrite (qui n'est pas rare pendant la grossesse);
  • Lors de l’analyse chez les femmes enceintes des troisième et quatrième trimestres, 1,0 à 3,0 g / jour sont déjà des manifestations de prééclampsie - une complication grave, se manifestant par un œdème, une augmentation persistante de la pression, des convulsions et l’apparition d’un niveau décent de protéines dans les urines.

Traitement et prévention, que faire s'il y a des protéines dans l'urine

Après avoir déterminé les principales sources du processus d’apparition de protéines dans l’urine, il est possible de prendre un certain nombre de mesures préventives et thérapeutiques.

Si des protéines se trouvent dans l’urine, il convient d’abord de refaire l’analyse, car les techniciens de laboratoire sont également des personnes et il peut y avoir des erreurs dans la détermination des indicateurs. Ensuite, l’histoire est collectée et il s’avère que des maladies concomitantes peuvent provoquer des modifications du niveau de protéines dans l’urine sécrétée.

Le traitement médicamenteux consiste à neutraliser son niveau et à éliminer les symptômes. Au cours du traitement devrait être au lit et le régime alimentaire, visant à limiter la consommation de sel et de fluides.

Il convient également de refuser l’alcool, les viandes fumées, les aliments épicés et protéinés.

La prise simultanée d'aspirine, de sulfamides et de certains antibiotiques affectera les indicateurs. Alors que dire du traitement supplémentaire d’autres manifestations douloureuses devrait être signalé au médecin lors de l’évaluation des résultats de l’analyse des protéines dans les urines.

Appliquez, si nécessaire, les groupes de médicaments suivants:

  • corticothérapie;
  • les médicaments antirhumatismaux et les médicaments ayant un effet anti-inflammatoire;
  • Les inhibiteurs de l'ECA;
  • médicaments cytostatiques.

Les méthodes traditionnelles de traitement recommandent l’utilisation des recettes suivantes...

  • 4 grandes cuillères de graines de persil sont versées dans un verre d'eau bouillante et infusées pendant trois heures. La perfusion qui en résulte pendant la journée est prise en petites portions.
  • Dans le traitement de cette pathologie, la canneberge a reçu les recommandations les plus élevées. Pré-presser le jus des baies et faire une décoction sur le reste de la pulpe et la peau en ajoutant une petite quantité d'eau. En mélangeant les deux ingrédients obtenus, utilisez le mélange en petites quantités tout au long de la journée.

Les pharmacies ont la possibilité d’acheter des collections de plantes spécialisées, dont l’utilisation régulière aidera à résoudre le problème de la réduction des protéines dans l’urine.

Dans tous les cas, il est important de comprendre que l’apparition d’une augmentation des protéines dans l’urine est symptomatique et indique plus souvent la présence de troubles plus destructeurs de l’activité de l’organisme.

Par conséquent, il est extrêmement important de consulter un médecin à temps et d'identifier la cause première qui a conduit à l'apparition de ce trait.

Protéines dans l'urine - qu'est-ce que cela signifie? Les raisons de l'augmentation, le taux, les tactiques de traitement

En passant par les reins, le sang est filtré. Par conséquent, seules les substances dont le corps a besoin sont laissées à l'intérieur et le reste est excrété dans l'urine.

Les molécules de protéines sont volumineuses et le système de filtrage des organes rénaux ne les laisse pas passer. Cependant, en raison d'une inflammation ou pour d'autres raisons pathologiques, l'intégrité des tissus dans les néphrons est perturbée et la protéine passe librement à travers leurs filtres.

La protéinurie est l'apparition de protéines dans les urines, et j'expliquerai les causes et le traitement de cette affection dans cette publication.

Transition rapide sur la page

Causes d'une augmentation des protéines dans l'urine

Il existe deux types de protéines dans l’urine des femmes et des hommes: l’immunoglobuline et l’albumine, et le plus souvent la dernière, de sorte que l’albuminurie peut être retrouvée. Ce n'est rien comme la protéinurie commune.

La présence de protéines dans l'urine est:

  • Défis associés à la fièvre, aux maladies chroniques extérieures au système urinaire (amygdalite, laryngite) et aux causes fonctionnelles - habitudes alimentaires (beaucoup de protéines dans le régime alimentaire), épuisement physique, baignade dans l’eau froide.
  • Permanent, qui est causé par des changements pathologiques dans les reins.

La protéinurie est également divisée en types en fonction de la quantité de protéines (unités - g / l / jour):

  • trace - jusqu'à 0,033;
  • faiblement exprimé - 0,1-0,3;
  • modéré - jusqu'à 1;
  • prononcé - jusqu'à 3 et plus.

Il y a beaucoup de causes de protéines dans l'urine, et les pathologies rénales en sont les premières causes:

  • pyélonéphrite;
  • néphrose lipoïde;
  • l'amylose;
  • glomérulonéphrite;
  • maladie polykystique des reins;
  • néphropathie dans le diabète sucré;
  • carcinome du rein;
  • uropathie obstructive.

Parmi les maladies du sang, le myélome, la leucémie, le plasmocytome et le syndrome myélodysplasique peuvent être à l'origine d'une augmentation de la teneur en protéines de l'urine. Ces pathologies n'endommagent pas les tissus rénaux, mais augmentent leur charge - le niveau de protéines dans le sang augmente et les néphrons n'ont pas le temps de les filtrer complètement. Des inclusions protéiques dans l'urine apparaissent également dans les urétrites et les prostatites.

Une augmentation marquée des protéines dans l'urine peut déclencher de tels troubles:

  • inflammation des organes urinaires;
  • tumeurs dans les poumons ou le tube digestif;
  • lésions rénales;
  • Maladie du SNC;
  • obstruction intestinale;
  • la tuberculose;
  • l'hyperthyroïdie;
  • endocardite subaiguë provoquée par des infections;
  • hypertension artérielle;
  • hypertension chronique;
  • intoxication du corps en cas d'empoisonnement et de maladies infectieuses;
  • brûlures étendues;
  • drépanocytose;
  • diabète sucré;
  • congestion dans l'insuffisance cardiaque;
  • néphrite lupique.

L’augmentation physiologique des protéines dans l’urine est temporaire et n’est le symptôme d’aucune maladie; elle se produit dans de tels cas:

  • effort physique élevé;
  • jeûne prolongé;
  • déshydratation.

La quantité de protéines excrétée dans l'urine augmente également dans les situations de stress, avec l'introduction de la noradrénaline et la prise de certains autres médicaments.

Dans les maladies inflammatoires, des taux élevés de protéines et de leucocytes peuvent être trouvés dans les urines. Une cause fréquente est la pyélonéphrite, le diabète sucré, des maladies du sang, des infections du système urogénital, une appendicite.

Les leucocytes ainsi que les protéines sont présents dans l'analyse de l'urine et résultent de la prise d'aminosides, d'antibiotiques, de diurétiques thiazidiques et d'inhibiteurs de l'ECA.

Les globules rouges dans l'urine ne devraient pas être. Les protéines, les érythrocytes et les leucocytes dans l'urine apparaissent dans les traumatismes, les inflammations des reins, les tumeurs des voies urinaires, la tuberculose, la cystite hémorragique, les calculs rénaux et la vessie.

Il s'agit d'un signal grave. Si vous ne trouvez pas la cause exacte et ne commencez pas le traitement à temps, la maladie peut se transformer en insuffisance rénale.

Protéines d'urine chez les femmes et les hommes

Dans les urines d'une personne en bonne santé, la protéine ne contient pas plus de 0,003 g / l - dans une seule portion de l'urine, cette quantité n'est même pas détectée.

Pour le volume quotidien d'urine, la valeur normale peut atteindre 0,1 g. Pour les protéines dans l'urine, la norme pour les femmes et les hommes est la même.

Un enfant jusqu'à 1 mois. les valeurs normales vont jusqu'à 0,24 g / m² et, chez les enfants de plus d'un mois, une chute à 0,06 g / m² de surface corporelle.

Produits qui augmentent les protéines dans l'urine

L'excès d'aliments protéinés augmente le fardeau des reins. Le corps n’a pas la capacité d’accumuler un excès de protéines - les réserves de substances et d’énergie sont toujours déposées sous forme de graisse ou brûlées au cours de l’activité physique.

Si vous suivez un régime protéiné ou si ces aliments prédominent dans le régime, l'excès de protéines augmentera inévitablement. Le corps doit soit le convertir (en graisse avec un style de vie sédentaire, en masse musculaire et en énergie lors des mouvements). Mais le taux de processus métaboliques est limité, de sorte que le moment viendra où la protéine commencera à être excrétée dans l'urine.

La teneur en protéines dans l'urine augmente l'excès de produits tels que le lait, la viande (bœuf, porc, poulet, dinde), le foie, les légumineuses (soja, lentilles), les œufs, les fruits de mer, le poisson, le fromage cottage, le fromage, le sarrasin et le chou de Bruxelles. Ils sont utiles, mais avec modération.

Si vous consommez beaucoup d’aliments protéinés, il est important de consommer au moins 2,5 litres d’eau pure par jour et de bouger activement. Sinon, les reins ne pourront pas filtrer correctement l'urine, ce qui peut entraîner des troubles métaboliques et le développement de la lithiase urinaire.

D'autres produits réduisent la capacité de filtrage des reins:

  • L'alcool irrite le parenchyme des organes, épaissit le sang et augmente la charge sur le système urinaire.
  • Les aliments salés et sucrés retiennent l'eau dans le corps, ce qui ralentit sa liberté de mouvement - une stagnation et un gonflement se développent, qui
  • Augmente la toxicité sanguine - cela a un effet négatif sur le travail des filtres rénaux.

Symptômes d'amélioration anormale des protéines urinaires

la protéine dans l'urine est élevée, que faire?

Une protéinurie légère et des traces de protéines dans l'urine ne se manifestent pas. Dans ce cas, il peut y avoir des symptômes de maladies ayant conduit à une légère augmentation de cet indicateur, par exemple une augmentation de la température lors d'inflammations.

Avec des protéines significatives dans l'urine, un œdème apparaît. En effet, en raison de la perte de protéines, la pression colloïdale-osmotique du plasma sanguin diminue et laisse partiellement les vaisseaux sanguins dans les tissus.

Si la protéine dans l'urine est élevée pendant une longue période, ces symptômes se développent:

  1. Douleur dans les os;
  2. Vertiges, somnolence;
  3. La fatigue;
  4. Fièvre accompagnée d'inflammations (frissons et fièvre);
  5. Manque d'appétit;
  6. Nausées et vomissements;
  7. Turbidité ou trouble de l'urine dû à la présence d'albumine dans celui-ci, ou rougeur, si les reins passent dans les globules rouges avec des protéines.

Il existe souvent des signes de néphropathie dysmétabolique - hypertension artérielle, poches sous les yeux, sur les jambes et les doigts, maux de tête, constipation, transpiration.

Teneur élevée en protéines dans les urines pendant la grossesse - est-ce la norme?

Le volume de sang circulant dans le corps d'une femme augmente au cours de cette période, de sorte que les reins commencent à fonctionner de manière accrue. La quantité de protéines dans les urines pendant la grossesse est estimée à 30 mg / l.

Avec la performance d'analyse de 30 à 300 mg, ils parlent de microalbuminurie. Cela peut être dû à une abondance de protéines dans l'alimentation, au stress fréquent, à l'hypothermie et à la cystite.

Une augmentation des protéines à 300 mg ou plus est observée avec la pyélonéphrite et la gloméluronéphrite.

La gestose est l’état le plus grave dans lequel les protéines urinaires augmentent pendant la grossesse. Cette complication s'accompagne d'une augmentation de la pression artérielle, d'un œdème et, dans les cas extrêmes, de convulsions, d'un gonflement du cerveau, d'un coma, de saignements et de la mort. Par conséquent, il est important que les femmes enceintes fassent attention aux symptômes et passent régulièrement un test d'urine.

Il arrive que, même dans le contexte d’une nutrition adéquate et de l’absence de symptômes, la présence de protéines dans l’urine des femmes soit détectée. Qu'est ce que cela signifie? Des traces de protéines peuvent être détectées si aucune hygiène n’est observée lors de la collecte des urines.

  • Des sécrétions vaginales contenant jusqu'à 3% de protéines libres et de la mucine (une glycoprotéine composée de glucides et de protéines) pénètrent dans les urines.

S'il n'y a pas de raisons visibles et que la présence de protéines dans l'urine est supérieure à la normale, procédez à un examen approfondi. Une maladie peut par exemple se présenter sous une forme latente.

Traitement tactique, drogues

Pour prescrire le bon traitement, le médecin doit rechercher la cause de la protéinurie. Si la sécrétion de protéines est associée à l'état physiologique de l'organisme, le traitement n'est pas effectué.

  • Dans ce cas, il est recommandé de reconsidérer le régime alimentaire, de réduire la charge, moins nerveuse (le médecin recommandera peut-être des sédatifs légers).

Maladies inflammatoires

Les causes de l'augmentation de la quantité de protéines dans l'urine chez les femmes et les hommes, associées aux processus inflammatoires du système urogénital, sont traitées avec des antibiotiques, des agents fortifiants.

Les médicaments antimicrobiens sont sélectionnés en fonction de la sensibilité de l'agent pathogène, de la forme de la maladie et des caractéristiques individuelles du patient.

Dans le traitement de la pyélonéphrite sont présentés:

  • antibiotiques (ciprofloxacine, céfépime);
  • AINS pour réduire l'inflammation et la douleur (Diclofenac);
  • repos au lit pendant l'exacerbation;
  • phytothérapie d'entretien (herbes diurétiques, rose sauvage, camomille, médicament Monurel);
  • boire beaucoup d'eau;
  • les diurétiques (furosémide);
  • Le fluconazole ou l’amphotéricine est indiqué dans l’étiologie fongique de la maladie.

En cas de septicémie (symptômes de suppuration - douleur intense, fièvre, diminution de la pression), aération rénale - néphrectomie est indiquée.

Lorsque la glomérulonéphrite se voit attribuer le numéro de régime 7, avec restriction des protéines et du sel, des médicaments antimicrobiens. Les cytostatiques, les glucocorticoïdes, l’hospitalisation et le repos au lit sont indiqués en cas d’exacerbation.

Néphropathie

Le niveau de protéines dans l'urine augmente avec la néphropathie. Le schéma thérapeutique dépend de la cause sous-jacente (diabète, troubles métaboliques, intoxication, gestose des femmes enceintes) et est déterminé individuellement.

Dans la néphropathie diabétique, une surveillance attentive de la glycémie est nécessaire et un régime alimentaire pauvre en sel et en protéines est indiqué. Parmi les médicaments prescrits, les inhibiteurs de l'ECA sont des agents pour la normalisation du spectre lipidique (acide nicotinique, Simvastin, Probucol).

Dans les cas graves, l’érythropoïétine est également utilisée pour normaliser l’hémoglobine, l’hémodialyse ou décider de subir une greffe de rein.

Gestose enceinte

La gestose pendant la grossesse peut se produire sous quatre formes, ou stades:

  • hydropisie - syndrome œdémateux développé;
  • néphropathie - insuffisance rénale;
  • prééclampsie - une violation de la circulation cérébrale;
  • l'éclampsie est un stade extrême, un état pré-comateux, une menace pour la vie.

Toute forme nécessite une hospitalisation immédiate et un traitement hospitalier. On montre à la femme son repos complet et son régime alimentaire restreint en sel.

La pharmacothérapie comprend:

  • les sédatifs;
  • élimination des spasmes vasculaires (le plus souvent, ils utilisent des injections goutte à goutte de sulfate de magnésie);
  • remplacement du volume sanguin à l'aide de solutions isotoniques, de produits sanguins;
  • des moyens pour normaliser la pression;
  • médicaments diurétiques pour prévenir l'enflure du cerveau;
  • l'introduction de vitamines.

Quel est dangereux haute teneur en protéines dans l'urine?

La protéinurie nécessite l'identification et l'élimination rapides de ses causes. Les protéines élevées dans l'urine sans traitement sont dangereuses par le développement de telles conditions:

  1. Diminution de la sensibilité aux infections et aux toxines;
  2. Un trouble de la coagulation qui se caractérise par des saignements prolongés;
  3. Si la globuline liant la thyroxine quitte le corps, le risque d'hypothyroïdie est élevé;
  4. La défaite des deux reins, la mort dans la néphropathie;
  5. Avec gestose chez la femme enceinte - œdème pulmonaire, insuffisance rénale aiguë, coma, hémorragies des organes internes, risque de mort fœtale, grave
  6. Saignements utérins.

L'augmentation des protéines dans l'urine ne permet pas l'auto-traitement - à temps pour contacter un spécialiste, vous pouvez éviter le développement de complications graves.