Cystite pendant la grossesse

Chez les femmes

La plupart des femmes enceintes ont l'habitude de ressentir le besoin fréquent d'uriner douloureusement. La cystite ne peut pas être ignorée, en espérant que cela passera par eux-mêmes. Afin de reconnaître la maladie à temps, il est nécessaire non seulement de consulter régulièrement le médecin, mais également de connaître davantage d'informations sur les symptômes, les méthodes de traitement et la prévention obligatoire.

Que faire avec la cystite

La cystite pendant la grossesse est un phénomène courant. Cela est dû à un changement de localisation de l'utérus en croissance, qui exerce involontairement une pression sur les voies urinaires. Immunité réduite dans la période de gestation du bébé, la composition modifiée de la microflore du vagin contribue à l'émergence ou à l'exacerbation de la forme chronique de la cystite. Que faire lors des premières manifestations de douleur dans la région de la vessie et de fréquentes visites aux toilettes?

Assurez-vous dans les plus brefs délais d'obtenir un rendez-vous avec un médecin spécialisé. Seuls des tests de laboratoire et une enquête détaillée peuvent aider à formuler le diagnostic correct d'inflammation de la membrane de la vessie. L'autotraitement de la cystite peut toujours avoir des conséquences inattendues et, dans une «position intéressante», une femme est responsable de tous les mois, non seulement de sa vie et de sa santé, mais également de son enfant.

À un moment où le traitement n'est pas encore prescrit et où la douleur aiguë ne donne pas de repos, vous devez vous rappeler les mesures qui empêcheront la croissance des bactéries, car elles sont parsemées d'infection des reins et de dégradation de l'état général de la femme et de l'enfant. Voici quelques directives générales pour la grossesse:

  • les pieds et le ventre doivent être gardés au chaud;
  • répéter l'hygiène personnelle sous la douche - plusieurs fois par jour;
  • exclure les sous-vêtements synthétiques;
  • lorsque vous avez envie d'uriner - ne tolérez pas, même s'ils sont faux;
  • exclure du menu les plats fortement épicés, frits et salés;
  • boire plus d'eau ou de boissons aux fruits acidifiées.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Le traitement de la cystite, prescrit par un médecin, dépendra de la forme de la maladie détectée. Lorsqu'ils sont infectés - des antibiotiques sont assignés pour tuer les microbes en tant que source de la maladie. Ces médicaments doivent être pris très au sérieux, avec une grande responsabilité, afin de ne pas nuire au bébé à naître. Dans le cas d'une forme non infectée pendant la grossesse, le médecin prescrit des analgésiques et des médicaments qui détendront les muscles des voies urinaires et de la vessie, réduisant ainsi la fréquence des visites à la toilette.

Remèdes populaires pour la cystite chez les femmes

L'utilisation de remèdes populaires pour le traitement efficace de la cystite pendant la grossesse est uniquement autorisée après consultation avec votre médecin. Il est difficile de se débarrasser complètement de la maladie avec des herbes, mais vous pouvez soulager la maladie. Recommander des perfusions et décoctions après avoir pris un traitement médicamenteux, comme fixant l'effet thérapeutique. Ils sont utilisés en combinaison avec des médicaments. Appliqué pour la décoctions de plantes et d'herbes pour la cystite chez les femmes sont disponibles à n'importe quelle pharmacie. Voici quelques recettes de boissons aux herbes qui aideront à surmonter la cystite pendant la grossesse à la maison:

  1. Les graines d'aneth séchées, en quantité de deux gros pincées, versent 300-350 ml d'eau bouillante. Après une demi-heure de perfusion, filtrer. Buvez avec une cystite avant chaque repas pendant 15 à 25 minutes, 70 à 80 ml plusieurs fois par jour.
  2. Rose musquée ou sa racine séchée 2.5-3 grandes cuillères verser un verre d’eau bouillante. Chauffer au bain-marie jusqu'à ébullition, insister environ une heure. Boire avant les repas pour ½ tasse.
  3. Les feuilles de cassis (9 c. À soupe) versent un demi-litre d’eau bouillante. Couvrir avec un couvercle, laisser infuser jusqu'à ce qu'il refroidisse complètement. Boire plusieurs fois par jour, en ajoutant du miel à volonté.
  4. Le bouleau laisse environ 10 grammes, versez de l'eau chaude (500 ml) et laissez bouillir pendant 1-2 minutes. Après s'être installé dans la cystite, boire 40-50 ml avec les repas.
  5. Des boissons aux fruits cuites à base de canneberges ou d’airelles aideront non seulement à atténuer l’état de la cystite, mais également à reconstituer les réserves de vitamines de l’organisme.

Médicaments pour la cystite

Ayant les résultats des études de laboratoire, tenant compte de l'état de la femme, de la période et de l'évolution de la grossesse, le médecin prescrit un traitement avec des médicaments. Le choix des médicaments qui vont arrêter la cystite chez les femmes enceintes est très limité. Cependant, ils doivent être une action locale. Le médecin doit tenir compte du trimestre de la grossesse afin de ne pas perturber le développement du fœtus, mais en même temps d'atténuer les souffrances de la femme enceinte, qui sont inévitables avec l'apparition de la cystite.

Bougies pour la cystite

Très efficaces dans le traitement de la cystite au cours de la grossesse en cours, les bougies, qui, comme tous les médicaments de ce groupe, sont divisées en antiviraux, anti-inflammatoires et antibactériens. Les bougies les plus fréquemment prescrites aux femmes enceintes pour la cystite:

  • Hexicon est un antiseptique efficace au stade initial de la maladie.
  • Bétadine - antiseptique, médicament antibactérien à large impact.
  • Polygynax - très efficace, réduit rapidement l'inflammation, mais ne peut être utilisé que pendant le premier trimestre de la grossesse.

Pilules

Le traitement de l'inflammation des pilules de la vessie pendant la grossesse est pratique. Vous pouvez calculer le dosage exact, ajuster l'heure et le lieu d'admission. Il est nécessaire d’accepter les médicaments en tablettes au cours désigné par le médecin traitant. L'interruption ou l'arrêt total des pilules à sa discrétion menace de rechuter et la transition vers une forme de cystite chronique. Pilules enceintes fréquemment utilisées contre la cystite:

  • Canephron. Un antimicrobien sûr pendant la grossesse et qui a un bon effet diurétique, qui élimine les spasmes des parois de la vessie. Il a une base végétale.
  • Cyston. Effet anti-inflammatoire à base de plante.
  • Furagin. Furadonin. Comprimés de l'ancienne génération, à l'efficacité prouvée. Ils appartiennent aux uroseptiques, détruisant la cellule microbienne, tout en retardant la croissance du nombre de microorganismes nuisibles.
  • 5-NOK (nitroxoline). Il a une absorption élevée par le système digestif, pénétrant dans les reins et la vessie sans modification, ce qui augmente ses propriétés thérapeutiques.

Antibiotiques pour la cystite

Ayant une forme aiguë du développement de la maladie pendant la grossesse d'une femme, le médecin décide qu'un antibiotique pour la cystite est nécessaire pendant le traitement. Il est nécessaire de prendre ces médicaments en respectant scrupuleusement le calendrier du traitement, ce qui peut entraîner une addiction aux virus et aux micro-organismes. Cela entraîne le fait que la sensibilité à l'antibiotique disparaît et le rend incompétent. Après avoir examiné la patiente, le médecin doit déterminer quels antibiotiques sont possibles pendant la grossesse dans un cas particulier. Souvent prescrit de tels médicaments:

  • Nolitsin. Le gros avantage est que l'accumulation d'un médicament à large spectre se trouve dans l'urine et non dans le sang ou les tissus musculaires.
  • Monural Exposition rapide réduisant les symptômes de la douleur dans les 2,5 à 3 heures qui suivent la première dose.
  • Palin Disponible sous forme de comprimés, bougies, capsules. Il a une action bactéricide puissante.
  • Amoxiclav Médicament antibactérien dont l'admission est approuvée non seulement pendant la grossesse, mais aussi pendant l'allaitement.

Cystite et grossesse

Pendant la grossesse, une femme responsable doit surveiller de près son état de santé, qui est directement lié au bien-être futur de l'enfant. Ne respectant pas les recommandations du médecin concernant la cystite, il est possible de provoquer le passage de la maladie au stade chronique. Pendant l'accouchement, l'enfant peut être infecté par des bactéries et des micro-organismes responsables de l'infection. Pour la femme elle-même, une attitude frivole à l’égard du traitement est entachée d’infection par les uretères de la vessie aux reins, ce qui peut provoquer leur échec.

Afin de ne pas exposer leur santé et l'enfant à naître, une femme devrait accorder plus d'attention aux mesures préventives qu'au traitement de la cystite. Réduire à zéro le risque d'apparition de la maladie, sous réserve des mesures suivantes:

  • éviter l'hypothermie;
  • aliments salés épicés;
  • au début de la grossesse, se soumettre à un examen prophylactique visant à identifier les foyers d’infection du nasopharynx et de la cavité buccale;
  • porter des sous-vêtements confortables en tissus naturels;
  • ne pas accumuler une grande quantité d'urine dans la vessie;
  • pour éviter la stagnation, changez souvent la position du corps;
  • traiter régulièrement les organes génitaux externes avec de l'eau tiède et du détergent.

Vidéo: comment traiter la cystite chez la femme enceinte

Les avis

Yana, 21 ans: Au cours du premier trimestre de la grossesse, des crampes sont apparues dans le bas de l'abdomen et un désir constant d'uriner. Eh bien, le premier jour je suis allé chez le médecin. Après deux jours de prise de gouttes à base de plantes d'Urolesan, prescrites par le médecin, je me sentais presque en bonne santé. Et l'enfant n'a pas été blessé et j'ai pu guérir de la cystite. Sécurisé l'effet d'une décoction de baies d'églantier.

Nastya, 24 ans: à la première grossesse, la cystite a commencé à me tourmenter presque avant l'accouchement. Je n'ai pas compris tout de suite, je pensais que c'était une caractéristique de la croissance de l'utérus. Reconnaissante envers ma mère, qui a remarqué des signes et a conseillé d'aller à la clinique en dehors des heures prévues. Après avoir passé les tests de laboratoire, ils ont déterminé la cause de l’infection et rédigé l’antibiotique Amoxiclav, qui a rapidement aidé.

Elena, 29 ans: Etre enceinte pendant la cystite, le médecin lui a prescrit des comprimés de Cananéphron, expliquant qu'ils sont totalement inoffensifs pour le développement d'un enfant en bonne santé. Je devais faire face à cette maladie auparavant, je sais à quel point c'est douloureux et désagréable. Par conséquent, pendant la grossesse et au début de la cystite, elle a immédiatement commencé à boire des médicaments sous la supervision d'un médecin.

Tatiana, 28 ans: Connaissant concrètement ce qu'est la cystite, lors de la planification d'une grossesse, j'ai essayé de m'assurer que ma prévention était totale. Avant la grossesse, j'ai suivi un cours Uroprofit. Puis, étant en position, elle but beaucoup de décoctions aux herbes avec des stigmates de maïs et des feuilles de cassis. Toutes les grossesses se sont déroulées sans complications ni attaques de cystite.

Les informations présentées dans l'article sont à titre informatif seulement. Les matériaux de l'article n'appellent pas d'auto-traitement. Seul un médecin qualifié peut diagnostiquer et conseiller un traitement en fonction des caractéristiques individuelles d'un patient particulier.

Façons de traiter la cystite pendant la grossesse

Pendant l'accouchement, 10 femmes développent une inflammation de la vessie. Cela est dû en grande partie à une diminution des fonctions de protection de l’organisme et à sa plus grande vulnérabilité aux infections. Le traitement de la cystite pendant la grossesse doit être effectué sous surveillance médicale, car la prise de nombreux médicaments, y compris les antibiotiques, pendant cette période est extrêmement indésirable.

Les principaux symptômes de la cystite sont des envies fréquentes d'uriner douloureuses et brûlantes. La maladie non seulement engendre un inconfort, mais fait également face à de graves complications, par exemple, la propagation de l'infection dans les reins. La violation de leur travail entraîne une détérioration du placenta, un retard dans le développement du fœtus et d’autres complications.

Traitement de la cystite aiguë pendant la grossesse

Le traitement de la cystite aiguë chez les femmes pendant la grossesse vise à éliminer l’infection et à réduire les symptômes. La maladie survient soudainement, se développe rapidement, accompagnée de mictions fréquentes et douloureuses, de douleurs dans le bas de l'abdomen, de fièvre, de frissons.

Une assistance médicale opportune et qualifiée aide à éliminer la cystite, à prévenir sa transition vers la forme chronique et la propagation de l’infection dans les reins.

Traitement de la toxicomanie

La pharmacothérapie inclut l’utilisation de médicaments dont l’action vise à éliminer la cause de la maladie - l’infection. Pendant la grossesse, avant de traiter la cystite avec de tels médicaments, le médecin envoie une femme pour examen afin de déterminer l'agent causal.

Selon les résultats peuvent être affectés:

  • Antibiotiques. Le plus souvent, les femmes enceintes se voient prescrire des céphalosporines (Ceftriaxone, Cefazolin), des pénicillines (Amoxiclav, Ampicillin) ou de la fosfomycine (Monural). Ils sont relativement sûrs lorsqu'ils portent un bébé, même s'ils pénètrent dans le placenta.
  • Antifongiques (Mikosept, Fluconazole, Lamisil).
  • Médicaments antiviraux. Ils sont divisés en 2 groupes: ils renforcent leur propre immunité antivirale (interféron, viféron, anféron) et détruisent le virus (acyclovir).
  • Antiprotozoaires (métronidazole, ornidazole).

Indépendamment commencer à prendre ces médicaments ne peuvent pas. Certains d'entre eux sont contre-indiqués pendant le premier trimestre de la grossesse et peuvent être utilisés ultérieurement sous la surveillance d'un médecin.

Pour les douleurs sévères, des antispasmodiques (No-spa, Papaverine) ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens (à partir du 2e trimestre: ibuprofène, Nurofen) peuvent être prescrits. Il est également recommandé de boire autant que possible, en particulier les boissons à effet diurétique. Cela vous permet d'éliminer rapidement l'infection du corps.

Les tétracyclines et les sulfamides ne doivent en aucun cas être pris. Les préparations de ces groupes provoquent des pathologies du développement fœtal. Dans la forme aiguë de la cystite, les instillations dans la vessie sont contre-indiquées.

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement de la cystite aiguë pendant la grossesse avec des remèdes populaires n’est efficace qu’en association avec des médicaments. Les décoctions et les infusions à base de plantes aident à éliminer rapidement l'inflammation, à restaurer la membrane muqueuse, à ralentir la croissance des bactéries, mais ne les détruisent pas. La durée du traitement est assez longue - de 1,5 à 2 mois.

L'effet diurétique de décoctions de thé de rein (staminate ortosiphon) et de busserole. Le traitement de la cystite pendant la grossesse par la camomille, la banane plantain, la prêle, l'absinthe des marais et le chasseur réduit l'inflammation et améliore l'efficacité des médicaments antibactériens.

Au moment du traitement, il est nécessaire d’exclure du régime les aliments épicés, assaisonnés et très salés. Il est recommandé de consommer de grandes quantités de boissons à base de canneberges, d’airelles, de cendre de montagne, ainsi que de chicorée, de thé avec addition de fleurs de camomille, de racines d’Althea, de feuilles de bouleau, de reine des prés.

Pour le traitement à domicile de la cystite aiguë chez la femme enceinte, des procédures de réchauffement peuvent être appliquées, elles soulagent rapidement la douleur aiguë et soulagent l’état général. Mais dans certains cas, les femmes enceintes contre-indiquent chaudement, vous devriez donc toujours consulter votre médecin.

Les compresses de paraffine sont pratiques et efficaces.

Il y a deux manières d'effectuer la procédure:

  1. Chauffer la paraffine à 50 ° C, agiter et appliquer avec un pinceau dans le bas du dos. Couvrir avec de la gaze, envelopper une couverture. Allongez-vous dans la chaleur pendant 30-35 minutes.
  2. Paraffine pour faire fondre et humidifier la base de la compresse pliée plusieurs fois - gaze, tissu, bandage. Serrez un peu en vous assurant que la température est confortable (environ 50 ° C). Lay sur le bas du dos, envelopper une couverture. La durée de la procédure est la même, soit 30 à 35 minutes.

Traitement de la cystite chronique chez la future mère

La cystite chronique pendant la grossesse se développe après une guérison aiguë, qui n’est pas totalement guérie, ses symptômes sont moins prononcés et le traitement vise à prévenir les exacerbations et à éliminer les processus infectieux et inflammatoires.

Une attention particulière doit être accordée au renforcement du système immunitaire, car cela réduira le risque de réactivation de l'agent pathogène existant et d'infection par une autre espèce (bactéries, virus, champignons ou protozoaires).

Traitement de la toxicomanie

Comme il est très difficile de guérir la cystite chronique pendant la grossesse, une approche intégrée est nécessaire: utilisation de médicaments, procédures de physiothérapie, correction du mode de vie, y compris le respect du régime de consommation d'alcool et des règles diététiques. L'objectif principal - la prévention des exacerbations répétées.

La cystite chronique gêne souvent les femmes en début de grossesse, lorsque les médicaments sont extrêmement indésirables, mais qu'y a-t-il à traiter? Il existe une méthode qui vous permet d’éviter l’ingestion de drogues dans le sang et le fœtus - l’instillation. Pendant la procédure, le médecin injecte des solutions directement dans la vessie à l’aide d’une seringue spéciale.

L'acide borique le plus couramment utilisé (3%), le bleu de méthylène (1%), le rivanol, le nitrate d'argent, le collargol, la dioxydine (1%), la chlorhexidine. Si une infection bactérienne est détectée, des bactériophages sont introduits - des préparations pour la lutte biologique contre les agents infectieux. Contrairement aux médicaments par voie orale, les instillations peuvent détruire les bactéries qui ont pénétré profondément dans la membrane muqueuse, ce qui est caractéristique de l'évolution chronique de la maladie.

Avant la procédure, il est nécessaire de vider la vessie. Après cela, l'orifice de l'urètre est traité avec une solution antiseptique. Le médicament est injecté par l'urètre. Son action est plus locale, grâce à laquelle la membrane muqueuse est restaurée, l'inflammation est réduite, la microflore pathogène est détruite.

Immédiatement après l'injection, l'urètre doit être clampé pendant quelques secondes. Pour que le médicament agisse mieux, évitez de vider la vessie pendant environ une heure. Le traitement consiste en 5 à 8 instillations, à raison d'une fois par semaine.

Aussi pour le traitement de la cystite pendant la grossesse utilisé des médicaments anti-inflammatoires sur une base à base de plantes avec un diurétique et un antiseptique. Les plus courants sont Canephron H, Cyston, Fitolysin, Monurel (à ne pas confondre avec Monural). Pour prévenir les rechutes, le médecin peut vous prescrire des vitamines et des probiotiques (Bifiform, Acipol, Hilak Forte).

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement de la cystite chronique pendant la grossesse, en particulier au début, est recommandé avec les remèdes traditionnels. La plupart d'entre eux sont beaucoup plus sûrs pour la future mère et le bébé que les médicaments.

L'évolution de la cystite facilite:

  • infusion ou décoction de baies de busserole;
  • airelle rouge, canneberge, boissons à la rose sauvage;
  • Bouillons et infusions à base de préparations à base de plantes ayant des effets diurétiques et anti-inflammatoires - prêle, feuilles de bouleau, racines d'asperges, graines d'aneth, avoine, etc.
  • Racine d'Althea et feuilles fraîches de cassis, brassées sous forme de thé;
  • miel frais aux pignons de pin;
  • jus de radis noir au miel.

Pour éviter l'exacerbation de la cystite pendant la grossesse, vous devez suivre les règles d'hygiène intime, éviter de trop refroidir le corps et les parties génitales, vider la vessie à temps (ne pas tolérer en cas de besoin urgent), éliminer les aliments épicés, fumés, gras et salés de l'alimentation. Il est important de choisir le bon tissu et le bon modèle de culotte: ils doivent être en coton, avec un entrejambe large.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse? Pour éliminer rapidement la maladie et éviter les complications, il est nécessaire de combiner l'utilisation de médicaments et de remèdes populaires. Très souvent, les bactéries sont la cause de l'inflammation de la vessie et des antibiotiques sont nécessaires. La nomination de tous les médicaments doit être traitée par un médecin, car pendant la grossesse, beaucoup d’entre eux peuvent nuire au futur bébé.

Auteur: Olga Khanova, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Cystite chez la femme enceinte: comment traiter?

✓ Article vérifié par un médecin

La cystite est l'inflammation de la membrane interne (muqueuse) de la vessie. La cystite peut être à la fois une maladie indépendante et une complication d'un certain nombre d'affections, le plus souvent des maladies du système génito-urinaire. Dans la plupart des cas, la cystite est causée par une bactérie.

La cystite est la maladie la plus courante du système urinaire. La survenue de cystite est la cause de traitement la plus fréquente chez l'urologue, en particulier chez les femmes!

Cystite chez la femme enceinte: comment traiter?

Epidémiologie de la cystite

La cystite est présente dans tous les groupes d'âge et de sexe, mais l'incidence chez les femmes est beaucoup plus élevée que chez les hommes: selon les statistiques, les femmes souffrent de cystite 3 à 6 fois plus souvent. Cela est dû aux caractéristiques de l'anatomie du bas appareil urinaire et de l'urètre moins étendu chez la femme, ce qui contribue à la pénétration des bactéries dans la lumière de la vessie par le chemin ascendant.

Parmi certains groupes de la population, les femmes en âge de procréer sont sexuellement actives. Avec l'âge, l'incidence de l'inflammation de la vessie diminue considérablement et, après 70 ans, elle est retrouvée avec la même probabilité, tant chez l'homme que chez la femme. En outre, l'incidence de la cystite est également affectée par les affections et maladies concomitantes, à savoir:

  1. Le diabète.
  2. Anomalies congénitales du système urinaire.
  3. Immunodéficience.
  4. La grossesse

Quelle est la cystite?

La cystite parmi la population est considérée comme une sorte de maladie survenant rapidement, ne laissant aucune conséquence et dont le traitement ne présente aucune difficulté particulière. En fait, en plus des symptômes extrêmement désagréables et réduisant la qualité de vie, la cystite peut entraîner un certain nombre d’effets indésirables et de complications. En soi, la présence d’une inflammation de la vessie est le signe d’une violation des mécanismes de protection de l’organisme contre l’infection: après tout, le système urinaire d’une personne en bonne santé est normalement stérile. Les cas répétés de cystite conduisent à une restructuration de la vessie et des uretères, qui peut ensuite être accompagnée par le développement d'une infection urinaire ascendante, telle que la pyélonéphrite, une condition extrêmement dangereuse. De plus, le lien entre l'incidence d'inflammation de la vessie et la probabilité de développer un cancer de cet organe a maintenant été prouvé!

Pathogenèse de la cystite

Il existe de nombreux facteurs responsables du développement de la cystite et, en principe, ils peuvent être divisés en deux grands groupes: infectieux et non infectieux (voir tableau).

Symptômes de la cystite aiguë

Cependant, avec toute la variété des facteurs, la principale cause de la cystite est une bactérie qui vit dans les organes adjacents: le rectum, le vagin, le gros intestin et sur la peau. Ainsi, la flore du corps - E. coli, Proteus ou Klebsiella - est le principal responsable de la cystite. Quel est le scénario de la maladie?

La vessie est un organe creux qui communique avec l'environnement extérieur par l'urètre ou l'urètre. C'est par l'urètre dans la plupart des cas, les micro-organismes et pénétrer dans la vessie. Comme les femmes ont un urètre plus petit que les hommes, le risque d'infection de la vessie est beaucoup plus élevé.

Cystite chez les femmes

Cependant, la cystite aiguë ne survient pas chez toutes les femmes. Le fait est que normalement la surface interne de l'urètre a une très bonne résistance aux bactéries. Les substances sécrétées par les cellules épithéliales, appelées glycosaminoglycanes (GAG), empêchent les micro-organismes de se fixer aux parois de l'urètre. S'ils ne sont pas fixés, les microbes ne peuvent ni se diviser ni se multiplier.

Ainsi, pour pénétrer dans l'urètre, les bactéries doivent surmonter cette barrière protectrice. Ceci est possible dans les cas suivants:

  1. Le fond hormonal de la femme est modifié, ce qui entraîne un amincissement, un flétrissement de la membrane muqueuse de l'urètre et une diminution de ses propriétés protectrices. Un mécanisme similaire sous-tend le soi-disant. cystite post-ménopausique - inflammation chronique de la vessie à la ménopause et difficile à traiter.
  2. Dans le vagin, qui est situé à proximité de la partie externe de l'urètre, peut développer une microflore inhabituelle. Normalement, chez les femmes, les microorganismes vaginaux ont un effet protecteur prononcé et ne permettent pas le développement d’autres microbes pathogènes autour d’eux. Cependant, pour que la composition en espèces de la flore soit maintenue à un niveau satisfaisant, un bon état général du corps est nécessaire, ce qui crée les conditions pour le fonctionnement normal de cette flore. Dans certains cas, cet équilibre est perturbé.

La durée des manifestations cliniques dans la cystite aiguë

Les raisons les plus courantes sont les suivantes:

  1. Diabète sucré: la teneur élevée en glucose dans les tissus du vagin crée d'excellentes conditions pour le développement de la flore fongique (levure) et d'autres microbes pathogènes. Dans le diabète, l’immunité et la capacité des tissus à résister à la croissance excessive de micro-organismes pathogènes conditionnels sont également altérées. Cystite - compagnons fréquents du diabète chez les femmes.
  2. Déficits immunitaires, y compris acquis (infection par le VIH au stade SIDA, avitaminose marquée, traitement hormonal ou cytostatique, chirurgie sévère, épuisement).
  3. Anémie de toute origine: réduit la résistance de l'organisme à l'ensemble. Par conséquent, dans le contexte de l'anémie, les femmes souffrent souvent de cystite.
  4. Prendre des antibiotiques. Cela semblerait une situation paradoxale: la prise d'antibiotiques peut entraîner le développement d'une cystite, pour le traitement de laquelle les mêmes antibiotiques sont utilisés! Le fait est que la prise de médicaments antibactériens pour le traitement de toute infection est toujours accompagnée de leur effet systémique sur le corps. En conséquence, une dysbactériose temporaire peut se développer, incl. - et dans le vagin. Quelque temps après une antibiothérapie, une femme peut être atteinte de cystite.

Vue de la muqueuse de la vessie après un traitement antibiotique

Quelle est la cause de la cystite

Chez la femme, l'apparition de la cystite est associée à l'inflammation du col utérin ou à la vaginose bactérienne!

Séparément, vous devriez envisager une cystite enceinte, dont la clinique et le traitement ont leurs propres caractéristiques.

Cystite enceinte

Sur la centaine de femmes enceintes, environ deux souffrent de cystite, ce qui peut être considéré comme un phénomène assez courant. Dans cette catégorie de femmes, la cystite est une maladie multifactorielle au développement de laquelle comptent:

  1. Ajustement hormonal.
  2. Compression mécanique des vaisseaux pelviens par la croissance de l'utérus.
  3. Troubles circulatoires systémiques.

En général, le mécanisme de développement de la cystite chez la femme enceinte est le suivant: la grossesse de l’utérus met la pression sur la vessie de telle manière que l’évacuation normale de l’urine de la vessie est perturbée; en outre, le sang stagne, ce qui réduit globalement les propriétés protectrices de l'épithélium de l'urètre et contribue au développement de l'infection. Les antécédents hormonaux chez la femme enceinte entraînent la formation d'un œdème des tissus mous (visible à l'œil nu et constituant l'un des signes de la grossesse), y compris dans la région pelvienne. Il favorise la circulation sanguine altérée pendant la grossesse.

De plus, pendant la grossesse, il existe une violation d'un autre phénomène: la fermeture des uretères au moment de la miction. Normalement, lorsqu'une personne tente d'uriner, les uretères se contractent dans la partie dans laquelle ils communiquent avec la vessie. Cela empêche le retour des infections urinaires et rénales.

Chez les femmes enceintes, pour des raisons mécaniques (compression de l'utérus de la vessie), la compression des uretères ne se produit pas. Par conséquent, l'urine infectée par divers agents pathogènes peut remonter les uretères jusqu'au rein.

Chez les femmes enceintes, le développement de la cystite est dangereux par l'ajout de pyélonéphrite. Par conséquent, la cystite doit être rapidement éliminée!

Vidéo - Cystite pendant la grossesse en début et en fin de période

Manifestations cliniques de la cystite chez les femmes enceintes

En général, la clinique de la cystite chez la femme enceinte ne diffère pas de celle du non-enceinte et comprend les symptômes suivants:

  1. Miction douloureuse (dysurie). La douleur est brûlante dans la nature.
  2. L'apparition de sang dans la dernière partie de l'urine (il peut être peint en marron) - le soi-disant. hématurie terminale.
  3. Mictions fréquentes (pollakiurie).
  4. Désir éternel d'uriner, même dans le contexte d'une vessie vide. Ce symptôme indique une inflammation développée dans la région du sphincter kystique.
  5. Miction de nuit (nycturie).

Ce complexe symptomatique est caractéristique de toute cystite dans la période de sa taille. Le diagnostic est confirmé par une analyse d'urine générale dans laquelle on détecte un grand nombre de leucocytes (pyurie), de mucus, de bactéries, d'érythrocytes altérés et non modifiés et de cellules épithéliales.

Cependant, compte tenu de la forte probabilité de développer une pyélonéphrite sur le fond de la grossesse, une stratégie de traitement moderne pour les femmes enceintes suggère un diagnostic précoce du développement d'une infection des voies urinaires, avant même l'apparition des symptômes cliniques. Pour ce faire, toutes les femmes enceintes doivent régulièrement passer un test d’urine afin de détecter la présence de bactéries (bactériurie).

Sélection de médicaments pendant la grossesse

Si une bactériurie est détectée chez une femme enceinte en une quantité supérieure à 10 5 agents pathogènes (même en l'absence de manifestations cliniques d'infections des voies urinaires), une telle condition est soumise à un traitement obligatoire!

La bactériurie asymptomatique chez la femme enceinte provoque une pyélonéphrite à une fréquence de 20 à 40% et, contrairement à la cystite, la pyélonéphrite peut menacer la santé de la mère et de l'enfant et nécessite une hospitalisation dans un hôpital thérapeutique. C'est pourquoi le diagnostic précoce de la bactériurie asymptomatique est si important.

Traitement de la cystite chez les femmes enceintes

Si nous parlons de cystite d'origine bactérienne, les antibiotiques sont la base du traitement de cette maladie. Dans le même temps, le traitement de la cystite chez la femme enceinte présente plusieurs caractéristiques:

  1. La durée minimale de traitement de la cystite aiguë, selon les recommandations actuelles, devrait être de 7 jours.
  2. La bactériurie asymptomatique nécessite également une antibiothérapie active d'une durée de 3 à 5 jours.
  3. Il est nécessaire de considérer l'impact négatif des médicaments utilisés sur le fœtus.

Traitement de la cystite pendant la grossesse

Le choix de l'antibiotique dans le traitement de la cystite est principalement déterminé par l'innocuité du médicament pour le fœtus, puis seulement par son efficacité pour la mère.

Parmi les médicaments actuellement utilisés par les femmes enceintes, les suivants sont définitivement recommandés:

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

Selon les données scientifiques, 10% à 50% des femmes enceintes sont atteintes d'une maladie telle que la cystite. Le risque de développer cette pathologie est très élevé pendant la grossesse.

Pourquoi la cystite chez les femmes enceintes est-elle une pathologie courante? La réponse réside dans la proximité anatomique des systèmes urinaire et reproducteur, de sorte que les microorganismes pathogènes se glissent facilement de la muqueuse à la vessie et inversement.

Tout en provoquant une cystite, une pyélonéphrite ou dans un autre cas plus dangereux, pénétrant dans l'utérus pendant la grossesse ou pendant l'accouchement, entraînant l'infection du bébé. L’ensemble du processus se déroule également dans le contexte d’une immunité réduite de la femme enceinte, condition nécessaire pour la procréation normale, de sorte que la mère ne refuse pas le fœtus «en tant qu’objet étranger» et, d’autre part, favorise la progression de la cystite.

Quelle est la cystite?

Ce concept est considéré comme une inflammation de la paroi vésicale de nature infectieuse.

Facteurs contribuant au développement de la cystite pendant la grossesse:

  • Fond hormonal de la mère pendant la grossesse. Le contenu en hormones de grossesse nécessaires à sa conservation augmente, les forces protectrices de l'organisme maternel diminuent simultanément, afin de ne pas provoquer le «rejet» du fœtus et la menace d'avortement;
  • Caractéristiques anatomiques de la structure du système urinaire féminin. Bien que l'urètre soit court et large par rapport au corps masculin, cela contribue à une pénétration plus rapide des infections dans la vessie;
  • Maladies inflammatoires chroniques du système urogénital, qui ne sont pas traitées avant la grossesse;
  • Congestion dans le bassin. Pendant la grossesse, tardivement, en raison de la pression exercée par un utérus croissant sur les organes voisins, y compris la vessie;
  • Hygiène insuffisante et excessive d'une femme enceinte. Souvent - ne veut pas dire bon! Le fait est qu’avec de fréquentes procédures d’hygiène, la microflore normale est lavée et le pathogène colonise sa place, ce qui conduit à l’apparition de colpites et de dysbactérioses et, en outre, à la cystite. Il est recommandé de ne pas prendre plus d'une douche par jour et de ne laver que les logiciels externes.
  • Blessure à la vessie
  • Porter des sous-vêtements serrés ou synthétiques
  • Malformations congénitales de la vessie
  • Vidange insuffisante de la vessie

Cystite pendant la grossesse - les premiers symptômes

Soudainement, sous l’influence de facteurs indésirables, tels que l’hypothermie, l’apparition d’un nid d’infection, la clinique de la cystite se développe.

La cystite pendant la grossesse se manifeste par les caractéristiques cliniques suivantes:

  • Douleur, brûlure, coupure pendant la miction, plus souvent à la fin de la miction.
  • Augmentation de la miction et en petites portions. Chez une femme en bonne santé, étant donné que l'utérus enceinte grossit et serre progressivement la vessie et les uretères, il peut également y avoir des mictions fréquentes et une petite quantité d'urine. Par conséquent, la cystite en tant que signe de grossesse ne peut pas être considérée, c'est une idée fausse!
  • Décoloration de l'urine. Il peut avoir une teinte brune lorsqu'il y a des globules rouges dans l'urine à la suite d'une éventuelle diathèse de mocésol, lorsque de petits grains de sable égratignent les parois des uretères et les endommagent. Ou l'urine peut être trouble lorsque des leucocytes apparaissent dans l'urine, indiquant la présence d'une inflammation.
  • Faux besoin d'uriner. Désir fréquent d'uriner, mais sans uriner à la fin. Beaucoup de gens pensent qu'il s'agit d'une cystite dans les premiers stades de la grossesse, mais encore une fois, le corps de la femme est reconstruit et il n'est pas habituel que la femme enceinte «se précipite» aux toilettes en raison du fait que l'utérus enceinte pousse et appuie sur la vessie et réagit avec désir d'uriner. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’une cystite, c’est une affection normale pendant la grossesse. Bien sûr, lorsque dans l'ensemble, il y a tous les symptômes de la cystite, les fausses envies d'uriner sont des pathologies.
  • Augmentation possible de la température corporelle et détérioration de l'état général.

Cependant, il convient de rappeler que ces symptômes cliniques peuvent être des signes d'insuffisance rénale. Un spécialiste expérimenté, en désignant un examen supplémentaire, déterminera et posera un diagnostic final.

Diagnostic de la cystite

Le diagnostic de cystite est établi sur la base de:

  • les plaintes,
  • inspection générale,
  • anamnèse
  • tests sanguins (numération globulaire complète, étude biochimique),
  • analyse d'urine (analyse d'urine, stockage d'urine),
  • étudie les frottis gynécologiques.
  • Échographie

Comment est le traitement?

Les tactiques de traitement de la cystite pendant la grossesse ne sont déterminées que par un médecin! Les traitements seuls à domicile ne sont pas admissibles, car de nombreux médicaments ne sont pas autorisés pendant la grossesse et peuvent être nocifs pour le bébé à naître.

Il est important d'abandonner l'utilisation d'aliments épicés, épicés et salés qui retiennent les liquides dans le corps. Buvez beaucoup d'eau pour éliminer les toxines et les agents infectieux des organes urinaires.

Appliquez un groupe d'antibiotiques autorisés pendant la grossesse. Ces médicaments comprennent des pénicillines semi-synthétiques avec de l'acide clauvonique, qui sont très actifs contre les agents responsables de la cystite. Un autre médicament utilisé contre la cystite chez la femme enceinte est un antibiotique d’un groupe de dérivés de l’acide phosphonique (monural).

Dans le traitement de la cystite, on utilise l'instillation - l'introduction de médicaments directement dans la vessie à l'aide d'un cathéter. De telles manipulations ne sont effectuées que dans les conditions d'un établissement médical. Grâce à cette procédure, les symptômes de la cystite sont éliminés, la membrane muqueuse de la paroi de la vessie est restaurée, empêchant ainsi le développement d'exacerbations répétées de la maladie.

Produit d'association à base de plantes pour le traitement de la cystite chez les futures mères - canephron, qui comprend églantine, lovage, centaurée, romarin, peut être utilisé tout au long de la grossesse.

Qu'est-ce qu'une cystite dangereuse pendant la grossesse?

Le risque de cystite est que l'infection ascendante peut pénétrer dans les reins d'une femme enceinte, d'où l'apparition d'une inflammation - la pyélonéphrite. Et à l'avenir, apostematoza rénal - dommages purulents à leurs tissus, qui peuvent avoir des conséquences fâcheuses.

Une autre complication est la pénétration de l'infection chez le bébé et son infection, à la fois pendant la grossesse et après l'accouchement. En conséquence, il peut y avoir diverses malformations et maladies infectieuses intra-utérines jusqu'à la mort du bébé. Mais tout cela se produit lorsqu'une femme enceinte néglige les conseils et les recommandations des médecins! Comment les femmes enceintes peuvent-elles éviter la cystite?

  • Respect strict de toutes les recommandations de votre obstétricien-gynécologue et de sa visite régulière
  • En aucun cas, ne peut tolérer dans le cas de l'envie d'uriner, même si elles sont assez fréquentes. Nous ne pouvons pas permettre la stagnation de l'urine dans la vessie, elle menace d'inflammation.
  • Hygiène alimentaire. C'est plus que des fruits et des légumes, à la fois l'exception d'un régime salé, fumé, frit, pointu est nécessaire. Et plus fluide, s'il n'y a pas de tendance à l'œdème. Surtout par temps chaud.
  • Assainissement de la cavité buccale. Bien sûr, il vaut mieux «être ami» avec son dentiste avant la grossesse, mais si vous sentez qu’il ya un problème, vous devez le résoudre.
  • Une bonne hygiène corporelle. Nous avons déjà mentionné ce qui précède, mais je vous le rappelle - n’en faites pas trop!
  • Sous-vêtement naturel, confortable et non compressible. Et oubliez les ficelles! Cette mince bande - «voie», le long de laquelle la microflore pathogène va du rectum à l’urètre, et de là-haut, provoque des maladies inflammatoires.
  • Activité physique. Marcher au grand air, yoga. Et les urologues s'adressent aux femmes enceintes pour adopter la posture «genou-coude» nécessaire au déchargement de la vessie (l'utérus s'éloigne des uretères et de la vessie, empêchant ainsi la stagnation de l'urine). Il est effectué pendant 15 minutes jusqu'à trois fois par jour.
  • Évitez l’hypothermie et les rassemblements de masse, en particulier au plus fort des maladies virales.
  • Utilisez une méthode de contraception pendant les contacts sexuels, car même avec une microflore saine de la femme enceinte, une irritation des muqueuses peut se produire, puis une colpite et une cystite.

La chose la plus importante est une assistance médicale en temps opportun! La cystite est traitée par un urologue en collaboration avec un gynécologue. N'oubliez pas les complications. Elles se terminent parfois très mal si une femme enceinte tente de guérir par elle-même, en particulier avec les méthodes traditionnelles. Ne risquez pas votre "double" santé! C'est inestimable! Santé à toi et à ton bébé!

Cystite précoce: une pathologie dangereuse ou un signe précoce de grossesse?

La cystite est un phénomène très courant au cours du premier trimestre de la grossesse. Elle est confrontée à la cystite, ou inflammation des parois de la vessie, chaque femme sur dix attendant un enfant.

La fréquence de la maladie dans la période d'attente de l'enfant est due aux changements hormonaux et physiologiques caractéristiques de cette période, et surtout à l'affaiblissement du système immunitaire.

Raisons

La cystite est une maladie à prédominance féminine en raison des caractéristiques de son anatomie, à savoir l'urètre court et large et sa proximité avec le vagin. Une telle structure anatomique augmente le risque d'infection de la vessie.

Pendant la grossesse, ce malheur survient le plus souvent en raison d'une immunité supprimée.

De plus, pendant la grossesse, la microflore vaginale peut changer sous l’influence des changements hormonaux. Les agents pathogènes du vagin, pénétrant dans la vessie, provoquent une inflammation.

Les principaux facteurs qui augmentent le risque de cystite:

  • affaiblissement de l'immunité;
  • dysbiose vaginale et intestinale;
  • maladies inflammatoires transférées;
  • surmenage;
  • l'hypothermie;
  • non-respect des normes d'hygiène.

Afin de prévenir l'apparition de la cystite, il est nécessaire de laver les organes génitaux externes au moins une fois par jour. Mais pas plus souvent!

Pendant la grossesse, le secret entre le secret et le vagin augmente, et les femmes commencent souvent à prendre une douche plusieurs fois par jour. Un tel zèle peut entraîner une dysbiose et, par conséquent, une cystite.

Il existe également des formes non infectieuses de la maladie. Ils se produisent beaucoup moins fréquemment que contagieux. Leurs principales raisons sont les suivantes:

  • prendre certains médicaments excrétés dans l'urine;
  • allergique aux cosmétiques, préservatifs, tampons vaginaux.

Symptômes de la cystite

Les symptômes de la maladie peuvent apparaître plus tôt que la future mère n'apprend qu'elle est enceinte.

Les symptômes de la cystite comprennent:

  • miction fréquente d'uriner;
  • sensation de brûlure à la fin de la miction;
  • douleur abdominale basse, mal de dos;
  • augmentation de la température corporelle;
  • urine trouble;
  • changer l'odeur d'urine.

Les sensations douloureuses peuvent être insignifiantes et très fortes et la température ne monte pas toujours.

Par conséquent, il est possible de diagnostiquer la cystite pendant la grossesse uniquement sur la base d'une combinaison de symptômes.

La cystite est aiguë et chronique. Si une femme souffre d'une forme chronique de la maladie, il est très probable qu'une exacerbation se produira pendant la grossesse. Les manifestations cliniques de la cystite chronique ressemblent aux signes d’aigus, mais sont moins prononcées.

Méthodes de diagnostic de base

Si vous soupçonnez une cystite, effectuez d'abord un test d'urine. Trois méthodes principales sont utilisées:

  • analyse d'urine;
  • analyse d'urine selon nechyporenko;
  • examen bactériologique de l'urine.

Les analyses d'urine pendant la grossesse aux premier et deuxième trimestres sont effectuées deux fois par mois. Le processus inflammatoire est indiqué par un nombre accru de leucocytes. Si l'analyse générale de l'urine a révélé des données douteuses, une analyse de l'urine selon Nechyporenko aidera à clarifier le diagnostic. Une culture bactérienne est effectuée pour déterminer la présence de bactéries dans l'urine. Bakposev aidera également à établir la sensibilité des bactéries aux antibiotiques.

Urine recueillie dans un récipient stérile. S'il est prévu de faire des remous, il est conseillé d'effectuer l'analyse au plus tard une heure après la collecte.

Ils procèdent également à un examen physique - palpation et percussion de la vessie. De plus, une échographie des reins et de la vessie peut être nécessaire pour clarifier le diagnostic.

Caractéristiques du traitement de la cystite au premier trimestre

Parfois, les symptômes de la cystite ne persistent que 2-3 jours, puis disparaissent sans traitement spécial. Mais plus souvent, un traitement est nécessaire. La cystite étant généralement une maladie infectieuse et de nombreux antibiotiques ne pouvant être utilisés en début de grossesse, le traitement de la cystite au cours de cette période a ses propres caractéristiques.

Mode de consommation

Si la fonction rénale n'est pas altérée et qu'il n'y a pas de maladie cardiaque grave, il est alors très utile de boire beaucoup pour réduire les symptômes. Une quantité accrue de liquide contribue à la lixiviation des agents pathogènes et des toxines de la vessie. Vous pouvez boire l'eau bouillie et le thé comme d'habitude, mais le plus utile est l'eau minérale purifiée.

Particulièrement bon à utiliser lorsque le jus de canneberge, le jus de canneberge ou les canneberges sont cystitis. Il est démontré que la canneberge augmente la teneur en acide hippurique dans l'urine et inhibe la croissance des bactéries pathogènes. Il est préférable d'utiliser du jus de canneberge à 100% non sucré.

Avant l'apparition de la vingtième semaine de grossesse, il n'y a généralement pas d'œdème. Néanmoins, si vous buvez beaucoup de liquide, il est souhaitable de limiter la consommation de sel afin d'éviter l'apparition d'un œdème.

Régime alimentaire

La nutrition pour la cystite doit remplir deux fonctions: rincer la vessie avec beaucoup de liquide et éliminer l’irritation des parois de la vessie. Avec la cystite ne peut pas manger des aliments qui peuvent potentiellement irriter la muqueuse enflammée. Ces produits sont:

  • épices et assaisonnements épicés (poivre noir et rouge, moutarde, raifort, ketchup);
  • légumes et herbes contenant de nombreuses huiles essentielles (ail, oignon, céleri, radis);
  • viande fumée, champignons, bouillons de viande et de poisson;
  • thé fort, café, boissons alcoolisées, boissons gazeuses.

Il est conseillé de manger plus de fruits et légumes frais. Les pastèques et les melons particulièrement utiles dans la cystite ont un effet diurétique.

Si les symptômes de la cystite sont fortement prononcés, vous pouvez suivre un régime végétarien pendant plusieurs jours, puis ajoutez soigneusement du poisson et de la viande à votre régime.

Traitement médicamenteux, pilules approuvées en début de grossesse

La plupart des médicaments en début de grossesse ne sont prescrits que si le bénéfice escompté est supérieur au risque potentiel pour le fœtus.

Si des antibiotiques vous sont prescrits, vous devez les prendre strictement selon le schéma et, dans tous les cas, ne pas dépasser la dose.

Pendant la grossesse, les agents antibactériens sont couramment utilisés pour traiter la cystite. Ce sont principalement des pilules:

En aucun cas, ne prenez pas d'antibiotiques sans ordonnance, pendant la grossesse, cela peut être très dangereux pour le développement du fœtus.

En outre, avec la cystite au premier trimestre, vous pouvez prendre des uroseptiques sur une base végétale: "Kanefron N", "Urolesan".

Remèdes populaires contre la cystite et méthodes de traitement

Pour le traitement de la cystite, on utilise souvent des infusions d'herbes diverses et d'honoraires urologiques. Beaucoup de gens pensent que la thérapie à base de plantes en attendant un enfant est beaucoup plus sûre que l'utilisation de médicaments. Mais ce n'est pas. Certaines herbes contiennent des substances susceptibles d’affecter le développement du fœtus et même de provoquer une fausse couche.

Par exemple, dans les préparations à base de plantes qui contribuent au traitement de la cystite, on utilise souvent le lovage et cette plante peut provoquer un avortement.

Pendant la grossesse, vous pouvez boire des infusions de feuilles de canneberge. Les feuilles d’airelles broyées doivent être versées avec un verre d’eau bouillante, puis placées au bain-marie pendant une demi-heure. Ensuite, la perfusion est filtrée et refroidie. Il doit être pris l'estomac vide deux fois par jour.

Vous pouvez également boire du thé à la camomille. Cependant, les bains de décoction de camomille populaires pendant la grossesse sont contre-indiqués, de même que les bains chauds. Il existe d'autres herbes qui sont prises pour traiter la cystite pendant la grossesse, mais assurez-vous de consulter votre médecin avant de les utiliser.

Instillation

L'instillation dans la vessie est généralement utilisée dans les cas de cystite chronique afin de restaurer la membrane muqueuse. Lorsque aiguë - ces procédures sont contre-indiquées. Lorsqu'un médecin effectue une instillation, il injecte un certain médicament à travers le cathéter dans la vessie. Un tel médicament restaure la surface muqueuse de la vessie et a également un effet antibactérien.

Pour les femmes enceintes atteintes de cystite chronique, il existe des schémas spéciaux d’instillation, généralement limités à une ou deux procédures.

La cystite n'est pas une maladie aussi inoffensive. La cystite lancée, survenue pendant la grossesse, peut entraîner une maladie rénale et, par voie de conséquence, des complications lors de l'accouchement. Soyez attentif à vous-même, essayez de ne pas provoquer le développement de cette maladie et contactez votre médecin dès les premiers symptômes.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse

La cystite en début de grossesse est caractérisée par une douleur, qui peut être de nature différente. Cela varie d'une douleur abdominale légère et d'une douleur légère en fin de miction à une douleur intense accompagnée d'une incontinence urinaire. L'envie d'uriner devient fréquente avec la libération d'une petite quantité d'urine.

De nombreuses futures mères sont confrontées à une maladie urologique désagréable appelée "cystite". Parmi les autres problèmes, les envies fréquentes d'aller aux toilettes et les mictions douloureuses assombrissent la joie de la patiente d'être mère, et la maladie elle-même est lourde de complications sérieuses du système génito-urinaire.

La maladie nécessite un traitement rapide et sérieux. La plupart des femmes ont donc une question à poser: «Comment traiter la cystite pendant la grossesse de manière à ne pas nuire à l'enfant?».

L'essence de la maladie et les symptômes de la cystite

En fait, la cystite est un processus inflammatoire des muqueuses de la vessie, qui entraîne son dysfonctionnement. L'inflammation est provoquée par des facteurs externes (hypothermie, mauvaise alimentation, mauvaise hygiène régulière, troubles du système hormonal, etc.), ainsi que par la microflore bactérienne. Chez la femme enceinte, l’affaiblissement du système immunitaire, la faiblesse générale du corps, le manque de micro et macro éléments et de vitamines contribuent également à l’apparition de la maladie.

Le principal danger de la maladie est le manque de traitement en temps voulu ou d'auto-traitement sans avoir recours à un spécialiste. Une complication de la cystite est une atteinte rénale et une altération du fonctionnement de tout le système urogénital, ce qui est extrêmement dangereux pour une femme enceinte. Les processus inflammatoires déclenchés peuvent provoquer une naissance prématurée, ainsi que la naissance d'un bébé présentant une déficience de poids et de taille.

Le traitement des femmes enceintes atteintes de cystite dépendra des symptômes de la maladie. En règle générale, les symptômes sont prononcés avant même les premiers tests et analyses.

  • Le patient ressent une douleur aiguë et des crampes dans le bas de l'abdomen. Les femmes décrivent la douleur comme une sensation de déchirure d'un organe à l'intérieur ou comme si la région tendait un garrot.
  • En urinant, j'ai ressenti de la douleur, des démangeaisons, des brûlures et de l'inconfort.
  • Du sang et d'autres corps étrangers sont présents dans l'urine.
  • Sur fond de difficulté à uriner se développe la candidose.
  • Besoin fréquent d'aller aux toilettes sans vider l'urée par la suite.
  • Température rectale élevée (basale).
  • La détérioration de la vitesse et de l'intensité du jet pendant la miction, son interruption.
  • Pertes vaginales non naturelles avec des impuretés, leur odeur désagréable.
  • Douleur pendant les rapports sexuels.

Vous pourriez également être intéressé par: Qu'est-ce qu'une candidose dangereuse pendant la grossesse?

Si la cystite entraîne des complications du système urogénital et des reins, les symptômes suivants apparaissent également:

  • hyperthermie (38 ° C et plus);
  • douleur douloureuse régulière dans la région lombaire et le bassin;
  • coliques aiguës dans le côté;
  • fièvre
  • troubles de l'alimentation (nausée, vomissement, diarrhée);
  • manque d'appétit;
  • faiblesse générale.

Pourquoi la cystite survient-elle?

La cystite chez les femmes enceintes peut apparaître pour diverses raisons.

La forme infectieuse est causée par E. coli et d'autres bactéries. Cela contribue à la structure naturelle de l'urètre de la femme (trop court et situé près de l'anus). Les bactéries pénètrent dans le canal avec une hygiène insuffisante de cette zone, ainsi que pendant les rapports sexuels.

Au début, la cause de la maladie peut être l’immunosuppression - suppression de l’immunité de la future mère, ainsi que des troubles hormonaux. La microflore pathogène se multiplie et se développe activement, provoquant une inflammation de divers organes et systèmes.

Des formes plus rares de la maladie non infectieuses sont associées à la prise de certains médicaments, aux allergies, à l'hypothermie, etc. Les médicaments qui causent la maladie sont absorbés dans l'urine et excrétée à travers celle-ci par le corps, ce qui irrite la membrane muqueuse de la vessie. Des allergies peuvent survenir à la suite de réactions sur des produits cosmétiques (lubrifiant intime, bain moussant, moyen pour l'hygiène intime, etc.), des produits d'hygiène (joints, tampons, préservatifs), certains produits (chou, haricots, haricots, noix, etc.)..d.) La cystite thermique se produit en raison des effets de températures élevées ou basses sur le bas de l'abdomen.

Il est formellement interdit aux femmes enceintes de porter des jupes ou des shorts courts par temps froid, de porter des pantalons sans collants, de s’asseoir sur des bancs froids et en béton, de se laver à l’eau froide, etc.

En outre, la future mère devrait être préparée au fait que la cystite chronique au cours de la première semaine de grossesse peut s'aggraver.

Diagnostic de la maladie chez la femme enceinte

Si vous avez noté les symptômes énumérés ci-dessus, vous devez immédiatement prendre rendez-vous avec l'urologue. Le médecin examinera attentivement les plaintes, procédera à un examen et vous demandera de faire les tests nécessaires.

L'analyse d'urine permet de détecter la présence d'impuretés dans l'urine (sang, purulent, protéines, etc.) et de microorganismes pathogènes.

La cystoscopie aidera à examiner en détail l'état de la vessie. Pour mener une étude, le médecin insère un cystoscope (un mince tube avec une source de lumière et une caméra) dans l'urètre, en se déplaçant progressivement dans l'urètre.

En outre, l'urologue peut vous prescrire des tests de visualisation vous permettant de déterminer la forme et l'étendue de l'infection. En règle générale, une échographie est utilisée chez la femme enceinte et un examen aux rayons X est contre-indiqué.

Traitement médical de la maladie

Le traitement dépendra de la forme de la maladie (aiguë, chronique), du stade, des symptômes et, bien sûr, des causes de la maladie.

La cystite infectieuse nécessite un traitement antibiotique n'affectant pas le fœtus.

Les formes non infectieuses nécessitent un traitement avec des analgésiques et des anesthésiques, des anticholinergiques, des médicaments qui aident à relâcher les muscles des voies urinaires et suppriment les envies fréquentes d'uriner.

De plus, les femmes enceintes se voient prescrire un repos au lit et un régime spécial basé sur un apport hydrique régulier.

Les cas difficiles de la maladie nécessitent un traitement à l'hôpital. Malheureusement, la prise d'antibiotiques ne suffit pas, des complications graves telles que la pyélonéphrite peuvent se développer. Nous avons également prescrit des médicaments antibactériens qui aident à éliminer l'inflammation. Le remède le plus connu contre la cystite pendant la grossesse est Monural (un antibiotique sans danger). Il est utilisé une fois, ce qui contribue au traitement favorable de la maladie. La sécurité prouvée du médicament pour la santé et le développement du fœtus, alors qu'au moment de l'utilisation, il n'y a pas d'effets secondaires. Également utilisé Amoxiclav - un médicament moins sûr, qui est prescrit dans de rares cas. Kanefron avec la cystite vous permet de vous débarrasser de la douleur aiguë.

En plus du traitement médicamenteux, les femmes enceintes ont prescrit des procédures. L'un d'eux est l'instillation. Des solutions antiseptiques et antimicrobiennes (acide borique, rivanol, solution saline, nitrate d'argent, etc.) sont introduites dans la vessie à l'aide d'un cathéter fin et flexible. La procédure est efficace dans les premiers stades et est appliquée dans un hôpital.

Traitement de la maladie au début du premier trimestre

Pendant cette période, il est interdit d'utiliser de nombreux médicaments, y compris les nirofuranes.

Les femmes enceintes se voient prescrire un régime de boisson à base d’eau purifiée, de thé vert et de jus de canneberge. Plus il y a de liquide dans la vessie, plus les microorganismes nuisibles et les toxines sont éliminés rapidement. Les aliments coupants, trop salés, gras, fumés et frits sont exclus du régime, de même que les sodas, le sucre, les boissons au café, les sucreries et les pâtisseries.

Les patients sont contre-indiqués à prendre des salles de bain chaudes - seulement une douche chaude.

Aux premiers stades (par exemple, à la 11e semaine de grossesse), la fosfomycine, un médicament antibactérien du groupe des céphalosporines, est parfois prescrite, mais sous surveillance médicale stricte. Après un certain temps, une culture d'urine, qui détermine la sensibilité des bactéries à un médicament particulier, est effectuée afin d'accroître l'efficacité du traitement. Également prescrit des médicaments à base de plantes, instillation utilisant des décoctions de médicaments et des huiles médicinales.

Canferon H est un médicament à base de plantes (composé de lovage, de centauré, de romarin) recommandé par les médecins pour le traitement de la cystite au cours du premier trimestre. Il a un effet diurétique et anti-inflammatoire, soulage les douleurs abdominales et urine. Il aide également à dilater les vaisseaux de la vessie et des reins, en les protégeant d'un stress accru. Le médicament améliore l'effet d'autres médicaments antibactériens, adaptés à la prévention de la cystite chronique chez les femmes enceintes.

Les femmes enceintes souhaitent savoir comment traiter la cystite pendant la grossesse en plus des médicaments. La phytothérapie vient en aide aux patients - traitement complexe à l'aide d'herbes médicinales. Un spécialiste dans ce domaine prescrit le lavage et l'instillation de cystite à base de décoctions de prêle, de racines d'asperges, de feuilles de sorbier et d'arbousier, de rosier, d'avoine non pelée, etc.

Efficace pour le traitement et la physiothérapie, par exemple l'électrophorèse, permettant d'agir sur la zone enflammée sans causer de préjudice à la mère et à l'enfant.

Comment traiter la cystite à la maison et les méthodes populaires

Les femmes enceintes du deuxième et surtout du troisième trimestre ont de plus en plus de difficultés à se rendre régulièrement dans les hôpitaux pour se faire soigner à domicile. Dans ce cas, l'urologue prescrit un traitement à domicile, ce qui nécessite le respect de certaines règles.

  • Régime alimentaire à base de produits végétaux et laitiers. Les aliments frits, en conserve, marinés, épicés, salés et gras sont exclus. Excluez également les boissons au café, sucre, pâtisseries et pâtisseries.
  • Le jour où vous devez consommer au moins 7 verres d’eau propre. Dans ce cas, assurez-vous de boire après être allé aux toilettes.
  • Il est nécessaire de réduire l'acidité de l'urine, pour laquelle ½ cuillère à café de bicarbonate de soude est dissoute dans de l'eau (200 ml).
  • Au moment de la thérapie, les rapports sexuels doivent être abandonnés, car cela peut ralentir le processus de traitement ou même provoquer une réinfection.
  • Une femme enceinte devrait boire régulièrement des complexes de vitamines et de minéraux et des suppléments nutritionnels spéciaux.
  • Dans le régime alimentaire doivent être présents jus naturel de canneberges et airelles.
  • Il est interdit de prendre des bains chauds sédentaires sans l'autorisation préalable du médecin. Aussi, n'imposez pas de compresses chauffantes, coussin chauffant, plâtre à la moutarde, etc. Toute procédure thermique peut provoquer une fausse couche.

Comment traiter la cystite à la maison pendant la grossesse peut dire, et à la génération plus âgée.

Les grands-mères utilisent depuis longtemps une boisson de guérison issue des racines de l’églantine pour traiter les maladies. Pour ce faire, prenez 1000 ml d'eau pure et versez 4 cuillères à soupe de la collection sèche, faites bouillir pendant 20 minutes à feu doux. La boisson obtenue est filtrée et refroidie. Manger au moins 2 verres par jour pendant un mois.

Il existe une autre recette pour le thé basée sur la collection de airelles, de gaulthérie, de bore utérus et de bergenia. Prenez 1 cuillère à café de chaque plante, versez 1000 ml d'eau pure et préparez-la selon la recette précédente.

De nombreux patients répondent positivement à propos du traitement d'une demi-brûlure, mais celui-ci ne peut être utilisé qu'avec l'accord du médecin traitant.

Prévention de la cystite pendant la grossesse

La cystite pendant la grossesse, dont le traitement est long, fastidieux et désagréable, est plus facile à prévenir à l’avance.

Tout d’abord, la future mère devrait faire attention à la régularité et à la qualité de l’hygiène des organes génitaux. Le rinçage doit être fait quotidiennement avec de l'eau chaude et des médicaments antibactériens qui ne violent pas la microflore vaginale. Pour les bains, vous pouvez utiliser des décoctions d'herbes, ainsi que de la solution de soude avec de l'iode. Il est nécessaire de laver non seulement dans le processus d'hygiène corporelle générale, mais aussi après chaque rapport sexuel.

Les femmes enceintes devraient choisir le bon sous-vêtement. Les médecins ont découvert la nécessité de porter du linge serré, inconfortable et serré en raison de la fréquence des cystites. La future mère devrait refuser de porter les ficelles, ainsi que les sous-vêtements synthétiques en dentelle. La guipure, la dentelle et les inlays peuvent frotter l'urètre et irriter la région génitale.

La surfusion est strictement interdite aux femmes occupant ce poste. L'inflammation de la vessie est souvent associée au port de vêtements inappropriés en hiver, ainsi qu'à une accumulation prolongée sur des bancs froids et d'autres projections.

Chez les femmes enceintes, l'immunité est altérée, ce qui expose le corps à l'influence de diverses bactéries et microbes. Essayez d'entrer dans le régime plus de vitamines et d'immunomodulateurs, de fruits et légumes, de jus de fruits naturels. Les médecins recommandent plus souvent de rester à l’air frais et d’organiser des exercices de renforcement spéciaux pour les femmes enceintes.

Si vous avez envie d’uriner, videz immédiatement votre vessie. Les femmes enceintes ont la fréquence optimale pour aller aux toilettes toutes les 3 heures. Aussi devrait être vidé avant et après les rapports sexuels.

La prévention de la cystite peut servir d’utilisation régulière d’eau liquide - eau plate, jus (sauf agrumes et gazéifiés), thé vert, jus de canneberge et d’airelle.

L'apparition de la cystite chez les femmes enceintes contribue à un mode de vie sédentaire. Si vous continuez à travailler ou à vous détendre en position assise, essayez de vous lever et de marcher toutes les 30 minutes, puis malaxez les muscles pelviens.

Comment traiter la cystite pendant la grossesse devrait être chaque femme enceinte. Cependant, il est recommandé de respecter des règles d'hygiène régulières et de prendre des mesures préventives afin d'éviter tout traitement non souhaité pour les femmes et les enfants.

Nous vous recommandons également de lire: