Petits testicules

Infertilité

Les petits testicules sont une manifestation clinique plutôt rare, ce qui indique qu'un processus pathologique a lieu dans le corps de l'homme. Une telle violation peut être à la fois congénitale et acquise.

La survenue d'un tel symptôme ne peut être causée que par des facteurs prédisposants indésirables, car il n'y a aucune raison physiologique de penser qu'un testicule est plus petit que l'autre.

Le tableau clinique est constitué par les symptômes de la maladie sous-jacente. Cependant, ce symptôme est souvent le premier symptôme et, hormis un inconfort psychologique, il ne provoque aucun autre trouble.

L’urologue ne peut trouver la source d’un tel écart que sur la base des données obtenues lors de l’examen physique et de l’étude des résultats des examens de laboratoire et des examens instrumentaux effectués sur le patient.

Les mesures thérapeutiques sont sélectionnées individuellement et sont entièrement dictées par le facteur pathologique sous-jacent.

Étiologie

Les testicules d'un homme adulte en bonne santé ont les indicateurs suivants:

  • longueur - varie de quatre à six centimètres;
  • largeur - varie de deux à 3,5 centimètres;
  • volume - de douze à trente cm 3 ;.

Pour les enfants, le problème peut être suspecté dans les cas où ces organes génitaux externes de sexe masculin mesurent moins de seize millimètres de long et n’atteignent pas un centimètre de large. Il est à noter que les bébés ont leurs indicateurs habituels: leur longueur est de deux centimètres et leur largeur de douze millimètres.

Néanmoins, les chiffres ci-dessus sont des valeurs moyennes et de petits écarts dans un sens ou dans l’autre peuvent être considérés comme une variante de la norme.

Les cliniciens ont identifié plusieurs mécanismes pouvant entraîner une diminution des testicules:

  • violation du processus de ponte des testicules au cours du développement fœtal;
  • maladies chromosomiques ou anomalies géniques;
  • effets négatifs d’un large éventail de facteurs sur les tissus de ces organes génitaux masculins.

La première catégorie de facteurs prédisposants devrait inclure:

  • maladies infectieuses aiguës subies par les femmes pendant la grossesse;
  • diverses options pour la période compliquée de procréation;
  • réception par la future mère de diverses substances ayant un effet tératogène - ceci inclut également l'administration incontrôlée de médicaments.

Un groupe de maladies chromosomiques et génétiques qui affectent l'enfant à avoir de petits testicules peut être représenté:

Les effets négatifs sur le tissu testiculaire peuvent avoir:

  • troubles hormonaux;
  • processus auto-immunes;
  • infections du système génito-urinaire;
  • la formation de tumeurs malignes de toute localisation dans le corps masculin;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • influence prolongée de températures élevées ou basses sur cette zone;
  • large gamme de blessures.

En outre, chez les hommes, les testicules peuvent diminuer en cas d'hypotrophie ou d'atrophie acquise du testicule. De telles conditions pathologiques conduisent au fait que l'enfant a une croissance insuffisante des testicules. Ces violations peuvent être dues à:

  • hypogonadisme ou cryptorchidie;
  • ectopie ou testicule d'hydropisie;
  • orchite ou varicocèle;
  • dysfonctionnement du système endocrinien responsable de la production d'hormones;
  • torsion du testicule;
  • épididymite;
  • blessures scrotales;
  • utilisation irrationnelle de stéroïdes anabolisants;
  • tumeurs malignes ou bénignes des testicules.

Classification

Selon le moment de l'apparition de la pathologie, les petits testicules chez l'homme peuvent être:

  • primaire ou congénitale - dans de tels cas, un trouble similaire se développe pendant la période d'insertion génitale intra-utérine;
  • secondaire ou acquis - en raison de l'influence des facteurs contributifs ci-dessus.

Selon la prévalence d'une telle anomalie est divisé en:

  • unilatéral - alors que le testicule gauche est plus petit que le droit ou inversement;
  • à deux côtés.

Symptomatologie

Bien que les petits testicules soient eux-mêmes un signe clinique, ils peuvent être complétés par les symptômes de la maladie qui ont provoqué l'apparition d'une telle déviation.

Ainsi, une telle situation dans laquelle un testicule diffère de la taille d'un autre chez les hommes s'accompagnera des signes suivants:

  • violation du processus de la miction, ce qui se traduit par une diminution de l'intensité du jet;
  • diminution de la fonction sexuelle;
  • infertilité masculine;
  • douleur dans le scrotum avec propagation à tout le périnée;
  • l'apparition de symptômes de gynécomastie, dont les plus caractéristiques sont l'augmentation des glandes mammaires de type femelle et la libération de caillé par les mamelons;
  • défauts multiples des organes internes qui sont observés avec les maux chromosomiques;
  • douleur sourde dans le bas-ventre;
  • perte de poids;
  • propagation de la douleur dans le dos;
  • problèmes d'éjaculation;
  • l'apparition d'éjaculat dans l'urine - cela signifie qu'il y a des impuretés de sperme dans l'urine;
  • lourdeur et inconfort dans le scrotum, aggravés pendant la marche ou en position assise prolongée;
  • gonflement du scrotum et changer sa nuance;
  • l'apparition dans le testicule de zones denses facilement palpables.

Il convient de garder à l’esprit que ce qui précède ne représente pas toutes les manifestations cliniques qui complètent le fait qu’un homme a un testicule plus que l’autre ou que les deux segments sont petits. La symptomatologie est purement individuelle.

Diagnostics

Découvrez les raisons pour lesquelles les testicules mâles deviennent plus petits ne peuvent être obtenus par un urologue qu'après un examen approfondi. Il en résulte que lors du diagnostic, les mesures suivantes seront prises:

  • présentation des antécédents cliniques du patient au clinicien. Cela comprend également l'analyse du déroulement de la grossesse, ce qui peut également entraîner le développement d'une telle déviation;
  • recueillir l'anamnèse de la vie humaine;
  • un examen physique approfondi, incluant la palpation de la zone à problèmes et de la paroi antérieure de la cavité abdominale, pouvant indiquer la présence de tumeurs;
  • une étude détaillée du patient ou de ses parents - pour dresser un tableau symptomatique complet;
  • test sanguin clinique et biochimique général;
  • coprogramme et sperme;
  • test sanguin pour les hormones et les marqueurs tumoraux;
  • analyse générale de l'urine;
  • Échographie et IRM scrotale - pour préciser la taille des testicules chez un enfant ou un adulte;
  • CT et IRM;
  • biopsie.

Traitement

L'élimination du facteur étiologique, auquel les testicules mâles deviennent plus petits, peut être effectuée par une ou plusieurs des méthodes thérapeutiques suivantes:

  • traitement médicamenteux (si possible) des processus infectieux, des troubles hormonaux et des maladies auto-immunes;
  • prendre des androgènes - pour stimuler le tissu testiculaire;
  • traitement hormonal substitutif - en cas de réduction persistante des hormones sexuelles mâles;
  • physiothérapie;
  • respect d'un régime d'épargne - utilisé comme méthode auxiliaire de thérapie;
  • L'orchifuniculectomie est une opération consistant à retirer un testicule avec un cordon spermatique.
  • radiothérapie et chimiothérapie.

La seule chose à ne jamais faire est de recourir à l'auto-traitement à l'aide de la médecine traditionnelle. Cela ne peut qu'aggraver l'évolution de la maladie sous-jacente.

Prévention

Pour réduire la probabilité du symptôme principal, il existe une prévention primaire et secondaire.

La première catégorie de mesures préventives devrait être effectuée pendant la grossesse et comprend:

  • maintenir un mode de vie sain;
  • nutrition adéquate et équilibrée;
  • prendre des médicaments uniquement dans les cas d'extrême nécessité et strictement selon les directives du médecin traitant;
  • traitement précoce des processus infectieux et autres processus pathologiques;
  • Des visites régulières chez un obstétricien-gynécologue sont nécessaires pour le diagnostic précoce de diverses anomalies et la recherche d'une solution au problème.

La prévention secondaire comprend les règles générales suivantes:

  • éviter les blessures au scrotum;
  • prévenir l'influence des radiations sur le corps;
  • traitement rapide des maladies du système génito-urinaire;
  • visites régulières chez l'urologue.

Le pronostic chez les enfants et les adultes dépendra entièrement du facteur étiologique.

Les gros problèmes des petits hommes

«Votre garçon est né!» - la sage-femme a proclamé joyeusement un chaud jour de mai il y a près de treize ans et a été très surprise (il semble même légèrement offensé) lorsqu'elle a vu ma réaction plutôt calme. «Eh bien, mon garçon. Bon

Je savais avant ce garçon. Mon Dieu, que je suis fatigué! »- Répondis-je avec difficulté; je tournai la tête et… j'étais abasourdi. Mon enfant était dans les paumes de la sage-femme. Deux jambes maigres avec de grands pieds en forme de grenouille pendaient du cul de la taille d'une pomme de taille moyenne. Et entre les jambes. Waouh! Alors vous voilà, un nouveau-né!

Cela a pris un peu de temps, et ces mignons petits garçons ne m'ont plus surpris: un corps énorme comparé à un corps miniature, le scrotum, les fontaines qui remontent d'un pénis sortant d'une colonne, jusqu'aux plus petits détails semblables au vrai... Mais que dis-je? C'est le vrai - avec son aide, j'espère avoir des petits-enfants.

Et au bout d’un moment, j’ai pratiquement cessé de remarquer toute cette «agriculture masculine». Il y a - et bien. Beaucoup plus que moi (comme la plupart des parents probablement) était préoccupé par le nez qui coule, la trachéite et les genoux cassés. Est-ce une fois, quand le fils de l'endroit le plus intéressant a été mordu par un moustique. Le lieu d’intérêt est devenu rouge, gonflé et tordu. Après les plateaux avec la camomille et une chaîne de tout parti.

Quand le deuxième fils est né, ses affaires masculines ne suscitaient plus un tel intérêt pour moi. Nous avons regardé, senti: les testicules étaient en place, tout semblait être comme il se doit. Bien et bien.


Pendant ce temps, les parents de garçons doivent être extrêmement attentifs à ces "petites choses mignonnes", contrôlant toutes les étapes du développement du petit homme. Après tout, non seulement la santé physique, mais aussi la santé mentale de l’enfant dépendent d’eux et, dans l’ensemble, de toute sa vie adulte.

Nos consultants:
Lyudmila Imshinetskaya, chercheuse en chef du département de sexopathologie et d'andrologie de l'Institut d'urologie de l'Académie des sciences médicales de l'Ukraine:
«De l'hormone sexuelle masculine, produite par les testicules, ne dépend pas seulement de la capacité de former correctement le sexe somatique et mental. Le développement de la figure, la masculinité externe, le désir sexuel et l'excitation sexuelle, la capacité à vivre de manière intime - tout cela à la testostérone. Par conséquent, les testicules des premiers jours de la naissance du garçon doivent être traités avec beaucoup de soin. Même anxieux "

Psychothérapeute, psychologue du Centre d'aide psychologique du magazine «Le monde de la famille», Larisa Shklovtsova: «L'image d'un père est extrêmement importante pour un petit garçon - un exemple à suivre. Néanmoins, le rôle principal dans l’avenir de l’homme est joué par la mère, la première femme chérie de sa vie. »

Homme avant la naissance

Pour une raison quelconque, la présence ou l'absence de testicules dans le scrotum des garçons nouveau-nés est perçue par les parents comme quelque chose de peu important. On pense que les glandes séminales peuvent descendre dans la poche qui leur est destinée non pas immédiatement, mais six mois plus tard - un an après la naissance. Malheureusement, je connais plusieurs parents qui ont deux, trois ou même cinq ans (!) Fils qui vivent avec un scrotum vide et avec les glandes séminales, qui restent dans l'abdomen. Souvent, les testicules non descendus dans le scrotum sont détectés pour la première fois... au sein de la commission militaire médicale!

- On pense que si un enfant est né avec des testicules qui ne sont pas encore descendus et qu'ils restent enfoncés pendant six mois, il s'agit d'une variante standard, explique Lyudmila Imshinetskaya. - En général, les testicules du scrotum devraient être âgés de trente-deux semaines. Et s’ils ne sont pas en place, c’est une raison suffisante pour consulter un andrologue et un endocrinologue.

Pourquoi les testicules ne descendent-ils pas? La raison peut être une production insuffisante d'une hormone spéciale par le placenta mère - la gonadotrophine chorionique humaine. Il régule la fonction des testicules du fœtus et stimule leur développement jusqu'à douze semaines de grossesse. L'hypophyse du fœtus, qui produit sa propre gonadotrophine, fonctionne déjà depuis douze semaines de développement intra-utérin. Il stimule les fonctions hormonales des testicules.

Qu'est-ce qui peut empêcher le développement de la gonadotrophine chorionique maternelle, si nécessaire pour le garçon? Il s’agit de stress, d’écologie défavorable, de médicaments non contrôlés - tout cela peut provoquer une libération insuffisante de gonadotrophine par le corps de la mère, une libération insuffisante du fœtus par l’hypophyse et, par conséquent, une production insuffisante de testostérone par le testicule de fœtus.

Et tout dans le complexe contribue au retard des testicules sur le trajet du pôle inférieur du rein au scrotum. À propos, les testicules du fœtus, depuis 18 semaines de grossesse, produisent autant de l'hormone sexuelle masculine que les testicules d'un homme adulte. Cela est nécessaire pour bien développer les organes génitaux internes et externes. Grâce à la testostérone, après 10 à 12 semaines de développement intra-utérin, l’enfant forme les organes génitaux internes: la prostate, le canal déférent. De 12 à 20 semaines se développent et les organes génitaux externes: pénis et scrotum.


Une descente retardée des testicules peut être observée dans les pathologies chromosomiques et autres pathologies congénitales. Un diagnostic précoce est requis.

Important à savoir!
Anomalies chromosomiques, le déroulement de la grossesse peut malheureusement conduire au fait que les testicules ne se forment pas du tout ou sont mal formés. Cela conduit à des conséquences extrêmement désagréables.

Après dix semaines de grossesse, un véritable hermaphrodisme peut se former lorsqu'une personne a des glandes sexuelles à la fois masculines et féminines. Heureusement, dans la littérature médicale mondiale, seuls 150 cas d'hermaphrodisme véritable sont décrits. Le soi-disant faux hermaphrodisme est beaucoup plus répandu lorsque le plancher chromosomique et les organes génitaux internes d'un tel homme sont masculins et que les organes génitaux externes sont formés selon le type féminin: au lieu du scrotum, les grandes lèvres apparaissent, un membre minuscule ressemble au clitoris, parfois une forme vaginale sous-développée.

Un faux hermaphrodisme peut survenir pour plusieurs raisons. Par exemple, les testicules du fœtus produisent, comme on pouvait s'y attendre, l'hormone sexuelle masculine, mais les structures à partir desquelles les organes génitaux externes se développent y sont insensibles. Autrement dit, la testostérone est inactive.


Il arrive également que les testicules du fœtus (qui est génétiquement supposé être un garçon) au lieu de la testostérone commencent à produire principalement des hormones sexuelles féminines. Un enfant est né, dont les organes génitaux sont développés en fonction du type féminin. Il est élevé comme une fille. En grandissant, l'enfant se transforme en une femme apparemment ordinaire avec une orientation psychosexuelle féminine. Il diffère du membre normal du sexe faible par la présence de testicules non développés dans les canaux inguinaux ou dans la cavité abdominale, l'absence de menstruations, l'incapacité d'avoir des enfants et... le jeu de chromosomes masculins.


Si la production de testostérone chez le fœtus est toujours en cours mais que cela n’est pas suffisant, l’utérus rudimentaire sous-développé peut se former avec les organes génitaux internes masculins insuffisamment développés. Les anomalies sexuelles congénitales sont heureusement assez rares. Et si la grossesse se déroule sans encombre, elle se termine par la naissance d’un enfant en bonne santé.

Pénis - ça a l'air fier!


Alors le garçon est né. À partir de la naissance et jusqu'à trois mois, la production de testostérone diminue progressivement, mais les testicules du nouveau-né produisent une bonne quantité d'hormones sexuelles mâles au cours des trois premiers mois, à peu près la même quantité produite par un adolescent à la puberté. Cela est nécessaire pour que le cerveau soit formé selon le type masculin: les structures du cerveau d'un homme minuscule qui sera responsable de l'équilibre hormonal se préparent pour le reste de leur vie à maintenir un niveau constant d'hormones sexuelles masculines (tandis que le cerveau d'une fille nouveau-née s'adapte à la production cyclique d'oestrogènes et de progestérone).

- À quoi les parents d'un garçon nouveau-né devraient-ils faire attention en premier? - Ludmila Imshinetsky continue. - Tout d’abord, la cryptorchidie est absente du scrotum d’un ou des deux testicules. C'est une anomalie assez grave qui se développe sur des bases hormonales, et l'enfant doit être montré à un andrologue ou à un endocrinologue. Le traitement de la cryptorchidie commence généralement par une hormonothérapie, mais si elle ne produit aucun résultat, les testicules sont immergés dans le scrotum à l'aide d'une intervention chirurgicale. Mais dans tous les cas, il est nécessaire de ne pas retarder le traitement - ce problème devrait être résolu au plus à l’âge de deux ans.

En plus des testicules non descendus, les nouveau-nés ont une violation de l'emplacement de l'ouverture excrétrice du canal urinaire - urètre. Le canal urinaire doit passer sur toute la longueur du pénis et s'ouvrir à sa tête.

Très souvent, le phimosis se produit - le rétrécissement du prépuce autour du gland du pénis. Si vous prenez le prépuce sur le pénis par la tête, chez un bébé en bonne santé, il devrait être mobile et ne pas presser la tête. Si le prépuce est très étroit, il peut parfois même interférer avec la miction. Mais même si l'urètre est ouvert, mais le prépuce est plutôt étroit et ne bouge pas complètement, un spegme peut se former en dessous, des processus inflammatoires peuvent se produire. Un tel enfant a besoin d'une consultation d'urologue. Le phimosis chez un homme adulte peut interférer avec l'activité sexuelle.

- Un de mes amis m'a dit que le médecin lui avait recommandé de prendre régulièrement le prépuce de l'enfant pour traiter le phimosis. Après plusieurs mois de tels exercices, la peau du pénis du bébé s'est étirée à la taille souhaitée, mais... il a tellement aimé cette procédure que le garçon a commencé à demander à sa mère de le "tirer" par le segment...

- En principe, il n'y a rien d'effrayant. En effet, il existe une telle méthode pour le traitement du phimosis. Si cette procédure a provoqué une sensation agréable chez un enfant, il s'agit d'une "réaction élémentaire sexuellement significative". Je n'appellerais pas cela "la masturbation des enfants". L'enfant doit être neoazyazyazhno distraire de telles manipulations.

- Et si l'intérêt d'un petit enfant pour leurs organes génitaux devient obsessionnel?

- Si vous remarquez que l’enfant fait de façon persistante et souvent une sorte de manipulation de ses organes génitaux, vous devez faire preuve de tact à ce sujet, essayez de le distraire, mais ne lui faites pas honte et ne l’interdisez pas. Cette habitude dépend dans une certaine mesure de l’état du système nerveux de l’enfant. Parfois, même nous conseillons aux mères de bébés nerveux qui ont tendance à tirer constamment sur leurs organes génitaux, à quitter leur emploi et à être constamment avec l'enfant, l'occupant avec quelque chose d'intéressant. En règle générale, cette habitude passe progressivement. Sinon, vous devez savoir si cela est dû à une naissance difficile, si l'enfant a augmenté la pression intracrânienne. La consultation du neuropathologiste est nécessaire.

- À propos, de nombreux psychologues disent qu'il n'est pas nécessaire d'inventer différents noms amusants pour les organes génitaux du garçon, comme «pisyunchik», «coq» ou «tap».

- Il vaut mieux appeler tous leurs noms. Il existe une langue littéraire culturelle. En appelant ce corps non pas comme un «robinet», mais comme un membre, dès le début, vous faites savoir à l'enfant qu'il s'agit simplement d'une partie normale du corps et non d'un objet de curiosité particulière. L'intérêt de l'enfant pour ses organes génitaux est tout à fait normal. La tâche des adultes est d'aider l'enfant à connaître son corps sans se sentir gêné et embarrassé. C'est l'une des conditions les plus importantes pour sa santé sexuelle future.

... Intuitivement, j'ai toujours adhéré à la règle d'appeler les choses par leurs noms propres. Cela me plaisait tellement quand le petit, à peine appris à parler, a déclaré: «Maman, regarde - j'ai de grandes choses, tu peux perdre de l'argent avec elles»...

"J'aime Anya"
Jusqu'à deux ans, l'enfant n'est pas encore conscient de son sexe. Mais entre deux et six ans environ, une période très importante commence dans la vie d'un enfant: il commence à comprendre qu'il y a des garçons et des filles, des hommes et des femmes, et s'identifie à tel ou tel sexe. À propos, des études ont montré que les garçons accusaient un retard d'environ un an et demi ou deux ans sur le développement biologique et mental des garçons. Si on peut prédire avec suffisamment de précision dans trois autres années le degré d'intelligence d'une fille devenue adulte, la situation des garçons est un peu plus compliquée.

- Au cours de cette période, les parents devraient activement aider le bébé à reconnaître correctement son sexe, a déclaré Lyudmila Imshinetskaya. - S'ils commencent à remarquer que le garçon n'est pas un garçon (il s'habille, ne joue que des jeux de filles) et que ce comportement est très prononcé et constant, vous devez vous inquiéter. Un enfant peut avoir une auto-identification sexuelle mal formée - une conscience claire de lui-même en tant que garçon. Et à six ans, le concept d'appartenance à l'un ou l'autre sexe est déjà établi de manière irréversible.

Cependant, le désir du garçon de s’habiller ne signifie pas toujours qu’il comprend mal son sexe - il peut... jouer à une "fille", à peu près de la même façon qu’ils jouent à "un chat" ou à "un train".

- Il n'y a pas si longtemps, une jeune mère s'est adressée à notre centre pour obtenir de l'aide psychologique et nous a dit que son fils de trois ans s'habillait en fille depuis un mois et avait même inventé un nom féminin », explique Larisa Shklovtsova. - Quand j'ai demandé si l'enfant voyait souvent le père, la mère a répondu que le père rentre habituellement à la maison quand le fils dort déjà. Le garçon ne va pas à la maternelle et à la maison, il communique exclusivement avec les femmes - sa mère, sa grand-mère et sa sœur aînée. Pendant ce temps, l'image du père est extrêmement importante pour les petits garçons en tant que modèle. Ce n'est peut-être pas nécessairement le père - le frère aîné, l'oncle, le grand-père peuvent aussi aider le petit garçon à comprendre qu'il est aussi un futur homme.

Mais dans ce cas, les raisons pour lesquelles le garçon a changé en robe de femme s’est avérée être deux. Il y a deux mois, leur petit cousin est resté avec eux. Le garçon est littéralement tombé amoureux de cette fille et était très triste quand elle est partie. Appelant son nom et prenant son rôle, il semblait compenser son absence.

Mais le rôle principal dans l’avenir de l’homme est toujours joué par la mère - la première femme chérie de sa vie. Par conséquent, une mère aimante devrait plus souvent parler à son petit fils, qu'il est "son garçon" le meilleur et le plus aimé.

... "Ayant redemandé" en amour avec sa mère, le bébé découvre tout un monde de relations amoureuses tumultueuses. Au moins, j'ai l'impression que le garçon d'âge préscolaire est un terrible Don Juan et un polygame. Mon fils aîné allait épouser quatre filles en même temps. Il a essayé de décourager sa fille préférée avec un cri et des larmes de sa propre grand-mère et de la ramener chez nous. Et puis il m'a demandé: “Accroche une grande affiche au-dessus de mon lit et écris dessus:“ J'AIME ANECH! ”. Cependant, j’ai pensé et demandé de modifier légèrement le texte: «Écris, maman, c’est mieux que j’aime les vermicelles». Lorsqu'on lui a demandé ce qu'il aime le plus - Anya ou des nouilles - le fils, après un moment de réflexion, a répondu: «Bien sûr, j'aime davantage Anya. Mais des nouilles - plus souvent. " Les voici, les hommes...


Heureusement, mon aîné ne s'intéresse plus aux filles, mais aux romans de science-fiction. Mais le plus jeune, âgé de quatre ans et demi, m'a récemment demandé d'écrire les mots sacramentels «Je t'aime» sur un bout de papier déchiré dans le carnet de mon grand frère et allait accrocher ce petit billet à la porte de son voisin de cinq ans. Pourquoi Oui, il va l'épouser. Elle dit qu'elle est grosse et belle, alors elle est tombée amoureuse...

«Il a déjà plus que moi. "

Nous avons donc vécu en paix jusqu'à dix ou onze ans. Et puis, dans la vie des garçons et de leurs parents, survient une période difficile - puberté Le moment où un enfant se transforme rapidement en un homme adulte. Quels changements physiques son corps subit-il?

- La période de la puberté commence vers dix ans environ, mais les premiers changements externes deviennent perceptibles dès l'âge de 11 à 12 ans, a déclaré Lyudmila Imshinetskaya. - Au début, les garçons ont de plus gros testicules. À peu près au même moment, les poils pubiens commencent à apparaître. À 12-13 ans, le pénis commence à se développer. À l'âge de 13-14 ans, les garçons commencent à casser la voix et forment le cartilage thyroïdien du larynx, appelé pomme d'Adam.

À l'âge de 14 ans, les organes génitaux de l'adolescente atteignent des tailles assez «adultes», mais la croissance des poils pubiens est également du type féminin, le «triangle». En même temps, à 14 ans, la prostate est déjà palpable, les premiers cheveux apparaissent aux aisselles et la gynécomastie apparaît (les mamelons gonflent et deviennent douloureusement sensibles).

À 15-16 ans, l’île aux poils du pubis prend la forme d’un diamant «masculin», les poils apparaissent à l’intérieur des cuisses. Sous l'influence de la testostérone, tout le corps du garçon est également formé selon le type masculin: les épaules sont réparties, les muscles sont versés. Sur le visage apparaît le premier duvet qui, à l'âge de 18 ans, deviendra une moustache et une barbe à part entière.
En un mot, à l'âge de 18-20 ans, le garçon devient enfin un homme.

... Une de mes amies m'a raconté à quel point elle était inquiète pour "l'avenir masculin" de son fils aîné. Lorsque le garçon eut environ cinq ans, la grand-mère arrogante lui fit littéralement emmener l'enfant chez le médecin: «Regardez, il a de si petits testicules. ".
Le docteur, voyant le bébé, ne fit que rire: le garçon était très grassouillet et sa «fierté masculine» était de taille plutôt normale! - vient de se noyer dans un utérus grassouillet.

- Les parents devraient surveiller le processus de développement sexuel pour s'assurer que tous les signes de la puberté requis apparaissent au bon moment?

- Il est nécessaire de le contrôler, bien que, bien sûr, cela doit être fait avec tact, a déclaré Lyudmila Imshinetskaya. - Parfois, les parents âgés de moins de 15 ans ne savent pas qu'un enfant n'a pas de testicules. Est-ce normal? Et parfois, ils ne comprennent pas qu’ils sont très petits. Mais l'hormone sexuelle masculine produite par les testicules est très importante. Cela dépend non seulement de la capacité de former correctement le sexe somatique et mental. Le développement de la figure, la masculinité externe, le désir sexuel et l'excitation sexuelle, la capacité à vivre de manière intime - tout cela à la testostérone. Par conséquent, les testicules des premiers jours de la naissance du garçon doivent être traités avec beaucoup de soin. Même anxieusement. Il est nécessaire de pouvoir s'entendre avec votre enfant pour qu'il n'hésite pas auprès de son père, de sa mère, afin qu'il puisse raconter (et montrer!) Ses secrets.

Rêves honteux et troubles de la nuit

- À onze heures, c'est un peu tôt », poursuit Lyudmila Imshinetskaya. - L'âge moyen du début des éjaculations nocturnes spontanées chez les garçons est de 13 à 14 ans. Si les premières pollutions se produisent à l'âge de 16 ans, nous considérons qu'il s'agit d'un retard de développement. Le fait est qu’à l’âge de 14-15 ans, les adolescents commencent à produire activement des cellules germinales mâles - des spermatozoïdes, dont la maturation se produit de façon continue (contrairement à la maturation des œufs). Mais comme, en règle générale, nous ne parlons pas de vie sexuelle à cet âge, l'écoulement de sperme en excès se produit de cette manière. Pour que le garçon ne soit pas effrayé, il doit expliquer à l'avance qu'il s'agit d'un rêve humide, un phénomène normal qui se produit chez tous les jeunes hommes en bonne santé et même chez les hommes adultes pendant la période d'abstinence sexuelle.

La masturbation, en passant, est aussi une manifestation tout à fait normale et physiologique de la sexualité chez les adolescents chez les jeunes hommes, une des formes de soulagement de la tension sexuelle. Pratiquement tous les adolescents passent par cela, et le motif d'inquiétude est plutôt le fait que si un adolescent n'a jamais connu de perte de poids ou n'a pas eu besoin de masturbation.

En général, le plus grand nombre de changements rapides dans le corps d'un garçon survient entre 14 et 16 ans. A cette époque, parallèlement au sexe physique, l'enfant forme un plancher mental. À l'âge de 16 ans, l'orientation sexuelle se dessine enfin - une attirance pour un sexe en particulier. Dans le développement psychosexuel normal, une attraction hétérosexuelle se forme - pour les représentants du sexe opposé.

- Vers 16 ans, l'orientation de l'attirance sexuelle vers le sexe opposé (ou vers votre propre sexe) se forme enfin chez le garçon. Et par conséquent, la peur éternelle des parents de garçons en pleine croissance - comme s'ils n'étaient pas séduits par les homosexuels. Du moins, si j’ai traité ces personnes avec tolérance, il me semble maintenant que si je vois cela à une distance d’un kilomètre de mon enfant, alors… je ne garantirai pas le maintien de mon calme.

- Mon fils de douze ans m'a dit qu'un garçon de leur classe était en train de dessiner des images obscènes et de les montrer à ses camarades de classe, tandis qu'un autre essayait d'espionner les filles dans les toilettes. Est-ce normal?

- Un certain cynisme, des expressions obscènes, le désir de peep sont également des manifestations du développement psychosexuel de l'adolescence », explique Lyudmila Imshinetskaya. - S'il y a un problème ici, c'est plutôt dans l'éducation, et non dans la physiologie.

- La ligne de démarcation entre la norme et la pathologie est très mince - continue Larisa Shklovtsova. - Normalement, si un adolescent ne montre pas d’images obscènes à des adultes. Si le désir d'obscénité reste au niveau de la verbalisation (en d'autres termes, un adolescent dans un cercle de pairs aime parler de sujets «honteux»), alors ce n'est pas considéré comme quelque chose de malsain. Mais s'il le fait chez l'adulte, alors il est déjà au bord de la pathologie.

En général, les parents devraient préparer doucement l'enfant au fait que les manifestations de la sexualité humaine revêtent des formes très différentes, parfois sales et obscènes. Et si possible, protégez-le de ces choses. Sinon, la première rencontre avec ce côté de la réalité peut devenir très douloureuse. Dans ma pratique, par exemple, il y a eu un cas où un garçon de onze ans est allé sur Internet et sur un site porno. Après avoir vu ces images, l'enfant a connu un stress intense, il a même eu de la fièvre. Afin de faire face aux conséquences de ce choc, le garçon avait besoin d'une psychothérapie individuelle.

... En un mot, cette entreprise délicate, gênante et responsable consiste à élever un homme d'un garçon.

Quand les testicules descendent-ils chez les garçons? À quel âge?

Maman qui élève un fils devrait connaître toutes les caractéristiques de son corps. L'une des questions les plus importantes et les plus courantes est: «Quand les testicules descendent-ils chez les garçons?». C'est ce que l'article va être.

Caractéristiques du développement physiologique

Les testicules ou testicules sont formés pour une période de 6 à 7 semaines à partir du moment de la conception. Déjà à 19-20 semaines de grossesse, une femme peut connaître le sexe de son bébé. Avant de parler de la descente des testicules chez les garçons, il est nécessaire de comprendre pourquoi cet organe est nécessaire chez les hommes.

Au total, il y a deux fonctions principales:

  1. Production de sperme. Ce sont des cellules mâles responsables du processus de conception. Dans le monde scientifique, le terme a acquis le nom de spermatogenèse.
  2. Synthèse d'une hormone importante pour les hommes - la testostérone.

À la cinquième semaine de grossesse, le futur homme naît avec la matière première à partir de laquelle les testicules seront formés: le corps du loup. Il se développe progressivement, se connecte et à 3 mois, il est déjà une forme arrondie d'une structure dense.

Lieu et structure

Chaque organisme se développe à un rythme individuel. Par conséquent, il est impossible de prédire exactement combien de temps les garçons vont laisser tomber leurs testicules. En fin de compte, ils doivent prendre la bonne position - dans la cavité du scrotum.

Cet organisme n'a pas été attribué par hasard. La forme ronde oblongue ressemble à un oeuf d'oiseau. La gaine fait référence au tissu conjonctif dense et blanc. Il contient des septa membranaires et du tissu glandulaire, divisé en tubules lobulaires.

La taille des testicules change avec la croissance et le développement de l'enfant.

Toute déviation est une pathologie. Il est recommandé de consulter immédiatement un spécialiste.

Dates de déménagement

Chaque mère d'un fils devrait savoir quand un garçon a des testicules. Toute violation de ce processus conduit au développement d'une pathologie. Plus il progresse, plus il est difficile de le guérir.

Normalement, ils doivent couler avant la livraison ou dans les 6 semaines qui suivent. Il y a des cas où les garçons ont des testicules ne descendent qu'à la première année de vie. Les médecins affirment qu'il s'agit également d'un phénomène anormal.

L'emplacement des testicules dans le scrotum suggère que le garçon est physiologiquement en bonne santé. Un obstétricien-gynécologue examine son état immédiatement après la naissance par la méthode de palpation. Si cela ne se produit pas, la mère devrait alors maintenir un contrôle indépendant jusqu'à l'âge de 6 semaines.

C'est pour quoi?

Quand les testicules descendent chez le nouveau-né, c'est la norme absolue. Les spermatozoïdes se forment dans les tubes séminifères. Ce sont des organismes vivants responsables de la fonction de fertilisation, c'est-à-dire de la continuation de l'espèce. Ils sont très capricieux, ils ne peuvent exister qu’à une température de 34,5 degrés.

Le scrotum est situé dans le bas de l'abdomen, où la couche musculaire est bien développée. C'est lui qui maintient la température optimale des organes génitaux. Lorsque les garçons ont des testicules, ils se dirigent vers un environnement favorable dans lequel le sperme peut exister.

Causes d'anomalie

Donc, la limite d'âge est connue, combien de garçons ont des testicules. Si cela ne se produit pas avant 6 semaines de vie, cela signifie que le développement complet du garçon est altéré.

Au total, plusieurs raisons influencent le processus de leur mouvement dans le scrotum:

  1. Prématurité La naissance prématurée est un stress important pour le corps, la mère et l'enfant. De nombreux processus de développement peuvent se produire au ralenti, cela s’applique également aux caractéristiques physiologiques des organes génitaux.
  2. Le coupable du phénomène pathologique devient souvent le parent. Il n'est pas recommandé de permettre à l'enfant d'avoir chaud ou froid. À basse température, le scrotum se contracte, poussant les testicules vers le haut. Lorsque les muscles surchauffent, il se détend et la température baisse sensiblement.
  3. Les maladies endocriniennes pendant la grossesse (en particulier le diabète sucré) provoquent souvent un trouble du développement chez l’enfant. En règle générale, ils sont éliminés indépendamment, dès que le bébé quitte l'environnement défavorable pour lui.
  4. Toute violation de la structure des organes: obstruction du canal inguinal, faible degré de développement vasculaire ou lésion de l'aine.

Il est très important d'identifier rapidement la cause qui affecte le processus naturel. Cela évitera le développement d'une pathologie grave.

Méthodes de traitement

Pour le moment, l'opinion des experts sur ce qu'il faut faire lorsque les testicules descendent chez les garçons nouveau-nés après une certaine période est divisée. Certains d'entre eux affirment qu'il est utile de garder le contrôle de ce processus jusqu'à cinq ans, car le problème peut être résolu de manière naturelle. La seconde moitié des médecins étroitement spécialisés insiste sur le fait que la chirurgie doit être effectuée immédiatement. Ils effectuent un diagnostic complet de la santé de l'enfant-garçon, sur la base de son spécialiste et des parents du patient prennent une décision.

Au total, il existe deux types de traitement pour la cryptorchidie (testicule non descendu dans le scrotum):

  1. Intervention ouverte. Une petite incision est faite dans le bas-ventre. Après cette procédure, les testicules descendent spontanément et occupent le bon emplacement.
  2. Intervention de type fermé. Dans le bas de l'abdomen, deux trous sont créés à travers lesquels les tubes laparoscopiques sont insérés. Ils servent de guides, vous permettant de déplacer les testicules vers le scrotum.

Si le garçon a un an, si le testicule n’est pas descendu et si les parents refusent de se faire opérer, ce petit patient tombe dans le groupe de contrôle spécial.

Complications possibles

Si les testicules ne vont pas dans la bonne direction en temps voulu, cela signifie qu'elles se trouvent dans des conditions défavorables. Et ceci, à son tour, s'accompagne d'un certain nombre d'effets indésirables:

  • Stérilité complète ou temporaire. Lorsque l'hypothermie arrête la fonction du développement de spermatozoïdes vivants.
  • Violation de la structure du testicule, acquisition de sa forme irrégulière.
  • L'apparition de tumeurs malignes.

Heureusement, presque tous les effets indésirables peuvent être corrigés. Mais cela nécessitera un long traitement.

Méthodes préventives

Tout le monde sait qu'il est préférable de prévenir le développement de la maladie que de la traiter longtemps et de manière épuisante. Et dans ce cas, il y a plusieurs façons qui affectent le développement complet de la fonction de reproduction de l'homme:

  • Une femme devrait prendre le plus grand soin d'elle-même dès le stade de la planification du développement d'une nouvelle vie. Elle doit se protéger du stress, observer l'état de veille et le repos, éliminer les mauvaises habitudes, bien manger.
  • Une jeune mère doit clairement savoir à quel âge les garçons ont des testicules. Si cela ne se produit pas, elle doit alors prendre des mesures immédiates. Les médecins recommandent des cours de massage, d'hormonothérapie, de physiothérapie ou de physiothérapie. Il est important de faire tout cela uniquement sous la stricte supervision de spécialistes. Dans la plupart des cas, ces mesures préventives donnent un résultat positif.

Dans la pratique médicale, il existe un terme tel que les caractéristiques individuelles de l'organisme. Cela signifie que l'absence de toutes sortes de raisons pour le développement de la pathologie et des mesures préventives opportunes ne garantissent pas que les testicules occuperont la position dans le scrotum en temps voulu. La composante génétique d'un homme est un moment très important et délicat. Si n'importe quel type de pathologie est détecté, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin: pédiatre, urologue ou chirurgien.

Augmenter la taille des petits testicules chez l'homme

Les hommes appartiennent au sexe fort, mais ils ont leurs propres faiblesses. Beaucoup pensent que les testicules sont petits, la taille de ces patients est d'une grande importance. Comment identifier les œufs petits ou normaux, qu'est-ce qui a été inventé pour augmenter le scrotum et dans quels cas les gros testicules sont-ils mauvais? Toutes les questions devraient recevoir une réponse.

Quelle doit être la taille des testicules chez l'homme?

Les minuscules testicules sont le symptôme d'une maladie qui aide un spécialiste à diagnostiquer une pathologie. Une diminution de la taille des testicules peut être unilatérale ou bilatérale. Normalement, les paramètres des testicules chez les hommes adultes mesurent 4 à 6 cm de long et 2 à 3,5 cm de largeur. La taille peut changer pendant la maturation, mais le volume standard est de 12-30 cm3. Tous les chiffres sont relatifs et les écarts dépendent de la structure individuelle du patient.

La taille du testicule est-elle importante?

On croit que les petits œufs chez les hommes - c'est une pathologie, le plus - le mieux. Mais les médecins doutent de l'impact de la taille sur la vie sexuelle, la fertilité masculine. Les experts notent en particulier que les capacités de reproduction ne dépendent pas de la taille des testicules.

La différence de paramètres est également la norme, si les limites de taille sont de 1 cm. Avec un ratio plus élevé et des différences de taille des œufs, vous devriez consulter un médecin. Ainsi que de graves écarts par rapport aux volumes standardisés des testicules.

Qu'est-ce qui peut affecter la taille des testicules?

Les experts distinguent plusieurs mécanismes:

  • Effets négatifs sur la pose du testicule pendant le développement fœtal: processus infectieux, pathologies de la grossesse, utilisation par la mère de diverses substances.
  • Maladies de type chromosomique d'origine génétique, accompagnées d'un trouble du développement, à la suite desquelles le testicule peut augmenter ou diminuer.
  • L'impact des facteurs négatifs sur les tissus des testicules: infection, fluctuations de la température, perturbation hormonale, maladie auto-immune, pathologies oncologiques, blessures, etc.

Comprendre pourquoi les hommes ont de petits œufs, il est nécessaire de déterminer les causes de l’atrophie:

  1. Hyperplasie congénitale;
  2. Pathologie héréditaire;
  3. Hypotrophie acquise ou atrophie due à des pathologies différées: varicocèle, orchite, hydropisie et autres.

Une asymétrie prononcée des testicules ne devrait pas être une cause d'inquiétude si un œuf est plus gros que l'autre à 1 cm près, mais il existe des raisons pour lesquelles le scrotum augmente considérablement:

  • Inflammation des appendices après la grippe, amygdalite, maladies vénériennes;
  • La torsion est une caractéristique anatomique du bâtiment;
  • La formation d'un type malin / bénin, en particulier le cancer du testicule, ne peut être déterminée que par une augmentation significative du nombre de testicules, une pathologie ne produisant pas de manière différente pendant une longue période;
  • Varicocèle - varices du scrotum;
  • L'orchite est une inflammation des testicules, entraînant un affaiblissement de la libido, une infertilité.

Si un homme a constaté une augmentation ou une diminution significative des testicules, c'est une raison pour consulter un médecin. Accepte les urologues, andrologues - spécialistes de la santé des hommes et empêchant le développement de pathologies graves.

Comment augmenter les oeufs des hommes à la maison?

Si un homme n'est pas satisfait de son propre scrotum, vous pouvez augmenter sa taille à la maison. Voici quelques façons qui ne nécessitent pas de coûts spéciaux:

  1. Abstinence sexuelle. Cela aidera à augmenter la taille des testicules, mais son effet est de courte durée et dangereux pour la santé. En raison d'une offre excédentaire de l'éjaculant, l'effet inverse peut se produire au début de l'activité sexuelle et il y aura une forte diminution du nombre de testicules chez l'homme, ce qui explique pourquoi cette méthode n'est pas populaire.
  2. Exercices Par exemple, selon le schéma de Kegel. C'est un complexe conçu pour augmenter le pouvoir sexuel, sans besoin de suppléments. Vous pouvez faire les exercices à la maison et au travail et l’efficacité est déjà notée 4 à 6 jours d’exercices réguliers.
  3. Les aides vous diront comment augmenter les œufs d'un homme sans difficulté. Cela comprend le massage manuel, les anneaux de jelking, la rallonge, etc. Les méthodes visent à augmenter le flux sanguin vers l'organe, ce qui entraîne une augmentation marquée de la taille des testicules.

C'est important! Si aucun outil ne vous aide, il existe une option chirurgicale. Comment augmenter les œufs, le chirurgien le dira. Cependant, vous devez savoir que l'insertion de tissus adipeux dans le scrotum ne donne pas l'effet souhaité en raison de la réabsorption progressive des cellules, mais la mise en place d'un corps étranger dans la zone des testicules est tout à fait compatible avec la tâche.

Quels médicaments existe-t-il pour augmenter la taille des œufs?

Comprenez pourquoi les œufs sont petits chez les hommes, vous devriez voir une liste de médicaments pour augmenter la taille du scrotum. Les experts estiment que les injections, moyens visant à augmenter la puissance et la production de testostérone, peuvent aider à déterminer comment augmenter la taille des œufs chez les hommes. Renforcer le flux sanguin vers le pénis, d'une manière ou d'une autre, affecte les testicules, en agrandissant leur taille visuellement et physiquement. Les contre-indications à l’utilisation de cette méthode peuvent être:

  1. l'âge;
  2. pathologie du système génito-urinaire;
  3. hypertension artérielle;
  4. intolérance individuelle aux composants.

Les formulations les plus courantes pour l'intégration des testicules sont: Cialis, Levitra, Viagra. Il y en a un peu moins connu: L-arginine, potentiel fort. Mais pour atteindre une taille satisfaisante, la taille des testicules ne peut pas être réduite, vous devez d'abord consulter le médecin. Peut-être que le médecin vous dira comment augmenter le scrotum de manière plus douce.

Les patients préfèrent les compléments alimentaires, mais pas les médicaments. Les critiques disent que l'efficacité des compléments alimentaires n'est pas inférieure à celle des médicaments, plus la luminosité des sensations augmente, la vie sexuelle est normalisée. Dans le même temps, l'augmentation de la taille du scrotum peut durer jusqu'à 2 à 5 jours. Il existe la possibilité d'utiliser des hormones, mais seul un spécialiste professionnel se référera à une thérapie.

Quand les testicules descendent-ils chez les enfants et qu'une intervention chirurgicale est-elle nécessaire contre la cryptorchidie chez les garçons?

La naissance d'un bébé est un événement joyeux pour les parents, mais dans certains cas, elle est éclipsée par des maladies congénitales chez les nouveau-nés. La cryptorchidie est l'une de ces maladies chez les garçons. Il s'agit d'une pathologie dans laquelle un enfant a un ou deux testicules non descendus dans le scrotum. Ils sont situés dans l'aine ou dans l'abdomen.

Pour éliminer l'anomalie, le chirurgien doit abaisser le testicule et le fixer au scrotum. Si vous quittez la cryptorchidie sans y faire attention, la maladie peut entraîner des perturbations hormonales, la stérilité ou la formation d'une tumeur maligne.

Le traitement de la cryptorchidie nécessite presque toujours une intervention chirurgicale

Quand les garçons ont-ils des testicules?

Le développement des testicules est un processus intra-utérin. Ils sont situés dans le fœtus dans la cavité abdominale jusqu'aux dernières semaines de la grossesse. Avant l'accouchement sous l'action de l'hormone testostérone, les testicules descendent directement dans le scrotum.

Dans certains cas, le scrotum chez le nouveau-né est vide ou à moitié vide. En règle générale, cela se produit chez les bébés nés prématurément. Pour la plupart d'entre eux, le processus d'abaissement s'achève en 12 mois, mais chez 20% des garçons, les médecins diagnostiquent une cryptorchidie bilatérale ou unilatérale.

Qu'est-ce que la cryptorchidie?

En grec, cryptorchisme signifie «testicule caché». Cette anomalie de développement des organes génitaux est diagnostiquée chez les garçons à la naissance, caractérisée par le fait qu'un ou les deux testicules ne descendent pas dans le sac. Le terme "descente testiculaire" est souvent utilisé en diagnostic. Le monorchisme est une pathologie accompagnée de l'absence complète d'un des testicules.

Au cours de la cryptorchidie, les testicules sont situés dans la cavité abdominale, ce qui entraîne une violation du régime de température du système de reproduction du bébé. Avec une surchauffe constante, les testicules ne se développent pas correctement, ce qui contribue à l'apparition de problèmes de puissance ou de cancer.

Types de maladie

Il existe trois types de cryptorchidie, qui diffèrent par la localisation des testicules: vrai, faux et ectopie.

Vraie cryptorchidie

Chez les bébés, un testicule non descendu est situé à l'aine ou à l'abdomen. Pour déterminer l'emplacement du testicule, il n'est pas nécessaire de recourir à des types spéciaux de diagnostic, il est facile à déterminer par palpation avec pression dans la région de l'aine. Si le testicule est déployé dans le bassin, il est impossible de déterminer au toucher. Dans ce cas, la méthode la plus informative sera l’échographie. L'avis que les testicules peuvent éclater est faux.

Fausse cryptorchidie

La fausse cryptorchidie se caractérise par le fait que le testicule descend périodiquement du scrotum en occupant la position correcte, comme chez les enfants au développement physiologique normal. Ce processus est dû au fait que les muscles responsables d'élever le testicule d'un bébé, de temps en temps. La raison peut être un stress important ou une hypothermie du corps.

Cette forme de la maladie est observée chez les garçons de moins de 5 ans. Il n'est pas nécessaire de traiter cette pathologie, car le testicule monte et se fixe de manière indépendante dans le scrotum. Au début de la puberté chez les adolescents, la fausse cryptorchidie disparaît complètement.

Ectopie

L'ectopie diffère des autres types de pathologie en ce qu'elle se produit chez le fœtus pendant le développement du fœtus. Les testicules ne descendent pas dans le sac, mais s’arrêtent dans la cavité abdominale, la cuisse ou l’aine. Comme le montre la pratique, le testicule peut remonter. Dans la plupart des cas, cela est dû à un traumatisme, mais le développement anormal du cordon spermatique peut également contribuer à la descente des testicules dans la cavité abdominale ou inguinale.

Distinguer entre la cryptorchidie bilatérale et unilatérale. Dans le premier cas, les garçons ne descendent pas les deux testicules, et dans le second - un seul. La cryptorchidie unilatérale est gaucher et droitier.

Symptômes et causes de la pathologie

Souvent, la cryptorchidie chez les enfants d’âge préscolaire ne présente aucun symptôme prononcé. Parfois, les bébés atteints de pathologie se plaignent de douleurs au bas-ventre ou à l'aine. Les symptômes de la maladie commencent à se manifester chez les adolescents et sont aggravés par la présence de facteurs concomitants, tels que l'excitation sexuelle, la constipation, la tension musculaire.

Jusqu'à présent, les causes principales de l'apparition de cette pathologie n'ont pas encore été déterminées avec précision, mais il existe un certain nombre de facteurs qui provoquent l'apparition de la maladie. Ceux-ci comprennent:

  • Prédisposition héréditaire à des anomalies chromosomiques, telles que le syndrome de Down ou le syndrome de Klinefelter, des anomalies du développement du péritoine.
  • Déséquilibre hormonal. Dans les testicules, il existe un processus dans lequel la gonadotrophine chorionique contenue dans le sang de la mère stimule les cellules de Leydig, dont dépend la descente des testicules dans le scrotum. Le manque d'hormone entraîne des perturbations dans le mécanisme et l'apparition de phénomènes dystrophiques dans les testicules. Ils peuvent contribuer à la progression des réactions auto-immunes. La cryptorchidie chez le fœtus peut entraîner un excès d’œstrogènes ou un dysfonctionnement de l’hypophyse.
  • Stimulation hormonale inefficace en raison de la sensibilité réduite des cellules de Leydig.
  • Maladies de la mère pendant la grossesse. La toxoplasmose, le diabète sucré, la grippe, le dysfonctionnement de la glande thyroïde sont considérés comme particulièrement dangereux pour le fœtus.
Le développement de la cryptorchidie est à risque chez les bébés dont la mère a été atteinte de diverses maladies pendant la grossesse

Dans certains cas, la cryptorchidie est due à la survenue de troubles anatomiques dans le développement du fœtus:

  • cordon spermatique immature ou ligaments testiculaires;
  • processus nasaroshy du péritoine;
  • hernie dans l'aine (nous recommandons de lire: qu'est-ce qu'une hernie inguinale chez l'enfant et comment est-elle traitée?);
  • rétrécissement du canal inguinal ou fibrose de ses tissus;
  • fusion du ligament testiculaire ou son absence complète.

Traitement conservateur des testicules non descendus

Le traitement conservateur de la pathologie implique l'utilisation de médicaments hormonaux. Le traitement peut commencer chez les bébés de six mois. Ce type de thérapie donne de bons résultats dans la cryptorchidie bilatérale, une fausse forme de la maladie, avec une localisation proche des testicules près du scrotum, quand ils peuvent être déterminés par palpation.

La gonadotrophine chorionique humaine est l’une des hormones utilisées en thérapie conservatrice. Le traitement médicamenteux dure environ 5 mois. Il est rarement utilisé car, dans la plupart des cas, il est inefficace et entraîne de nombreux effets secondaires.

Lors de l'utilisation d'hormones dans le traitement du corps du garçon, il reçoit la quantité appropriée d'hormones sexuelles, ce qui affecte la descente des testicules dans le sac. À des doses plus élevées, une augmentation significative du scrotum, de la prostate et du pénis est possible. Après le traitement, les effets secondaires disparaissent.

Intervention chirurgicale

Si le traitement conservateur n'a pas apporté les résultats escomptés, il est nécessaire de recourir à la méthode chirurgicale. La chirurgie pour faire tomber les testicules dans le scrotum est appelée orchippexie.

Les avis des andrologues sur le nombre d'années dont l'enfant a besoin pour effectuer l'opération sont partagés. Certains experts insistent sur l'intervention chirurgicale à un âge précoce, lorsque l'enfant a moins de deux ans et qu'il n'a pas desquamé le tissu testiculaire. D'autres pensent que chez les garçons de quatre ans, le sang dans le testicule circule de manière plus intensive, ce qui permet d'obtenir un mouvement et une fixation plus efficaces.

Comment se passe l'opération?

Après avoir diagnostiqué la pathologie du garçon, il est prescrit à la patiente une opération chirurgicale comportant deux variétés: ouverte et laparoscopique. L'ouverture est effectuée lorsque le testicule est détecté par palpation. Pour la procédure, le chirurgien utilise des dispositifs microchirurgicaux.

Une opération d'ouverture est effectuée dans l'ordre suivant:

  • Dans la région de l'aine, une incision est faite pas plus long que deux centimètres.
  • La localisation du testicule non descendu dans le canal inguinal est déterminée. Si le testicule est atrophié, il est retiré.
  • Le scrotum est coupé à l'endroit où le testicule défectueux doit être localisé.
  • Le testicule est abaissé dans le scrotum et fixé dans la position correcte.
  • Aux endroits des coupes sont cousues.

La chirurgie laparoscopique est prescrite si le testicule n'est pas détecté au toucher. Pour la procédure utilisant un laparoscope, qui est introduit dans l'aine à travers le nombril du bébé. Avec son aide, la cavité abdominale est examinée et la pathologie est éliminée. La photo et la vidéo de telles opérations en grande quantité sont représentées sur le réseau. Des difficultés peuvent survenir pendant la procédure si le cordon spermatique n'est pas suffisamment allongé ou s'il est dirigé dans le canal inguinal. Dans de tels cas, la procédure est soit reportée de 6 mois, soit une chirurgie ouverte est prévue.

Récupération après chirurgie et procédures nécessaires

Dans la plupart des cas, le traitement chirurgical est bien toléré par les garçons. La durée maximale de séjour à l'hôpital ne dépasse pas sept jours. Le plus souvent, l'enfant est renvoyé à la maison deux jours après l'opération.

L'issue de l'opération étant favorable, un deuxième examen par un spécialiste est effectué après 20 jours. Pendant la rééducation, l'activité motrice du bébé doit être limitée. Le médecin peut prescrire la suspension. L'observance d'un régime spécial chez l'enfant après l'intervention n'est pas nécessaire.

Les conséquences de la cryptorchidie en l'absence de traitement

Si, lorsqu'une pathologie est détectée, les parents doutent de l'opportunité de procéder à une intervention chirurgicale ou de la retarder avec un traitement médicamenteux, la maladie peut entraîner la régénération du testicule ou une nécrose. Si les testicules du bébé ne sont pas abaissées et que la maladie est négligée, leur élimination est inévitable. Les médecins dans ce cas peuvent proposer une greffe de testicule de donneur ou une chirurgie esthétique pour introduire un implant artificiel.

Les testicules errants se développent avec des anomalies, ce qui entraîne une perturbation de la formation des spermatozoïdes et, plus tard, une infertilité. Connaissant l'âge auquel les bébés forment le système reproducteur, on peut voir si les testicules sont descendus. Si cela ne se produit pas, vous devez contacter votre médecin dès que possible.