Mastopathie kystique diffuse, ses causes, ses symptômes et son traitement

Chez les femmes

Les principales causes de la mastopathie et d'autres maladies bénignes des glandes mammaires féminines sont considérées comme des troubles hormonaux dans le corps. La femme a des symptômes effrayants: induration et douleur à la poitrine. Contrairement aux tumeurs cancéreuses, les tumeurs bénignes se développent généralement assez lentement, ce qui permet de déceler l'apparition d'une mastopathie kystique diffuse et d'autres types de pathologies similaires aux stades précoces. Avec l'aide d'un médecin, il est nécessaire de résoudre rapidement les subtilités du problème afin de choisir une méthode de traitement.

Qu'est-ce qu'une maladie

La mastopathie est une maladie dans laquelle le développement du tissu mammaire est altéré, ce qui entraîne l'apparition de modifications pathologiques et douloureuses de leur état. Il existe différentes options pour le développement de la pathologie. Des troubles du développement cellulaire se produisent dans n'importe quel tissu (connectif, adipeux ou glandulaire), il est également possible de changer la structure de deux tissus en même temps, avec une croissance prédominante de l'un d'entre eux. La mastopathie est divisée en plusieurs types en fonction de la nature de ces changements, du degré de développement de la pathologie et de la localisation des nodules tumoraux.

S'il y a un ou plusieurs nœuds dans une région de la glande, ils parlent de mastopathie nodulaire. Si plusieurs néoplasmes sont disséminés dans la glande, la mastopathie est appelée diffuse. Ces pathologies comprennent l'adénose (prolifération de l'épithélium des lobules et des canaux), la fibroadénomatose (remplacement du tissu glandulaire par un tissu fibreux) et la mastopathie kystique.

La mastopathie kystique diffuse se caractérise par la formation de multiples cavités kystiques dans la glande mammaire. En fonction du tissu qui se développe avec la formation de vides, il existe les types de pathologie suivants:

  • mastopathie fibrocystique diffuse (le tissu fibreux se développe principalement dans la glande, des kystes s'y forment);
  • mastopathie glandulaire-kystique diffuse (des kystes se forment dans le tissu glandulaire en croissance).

Les kystes sont remplis de liquide. Ils peuvent grossir et provoquer l’apparition de complications telles que la suppuration du contenu, la rupture du kyste. La mastopathie de ce type est considérée comme la plus dangereuse, car une maladie bénigne pourrait devenir un cancer.

Cette pathologie est le plus souvent retrouvée chez les femmes âgées de 30 à 50 ans, très rarement - plus tôt. Après le début de la ménopause, les changements hormonaux ne sont plus aussi importants et la maladie ne survient pas.

Les cavités kystiques apparaissent dans un sein, parfois elles se forment immédiatement dans les deux.

Vidéo: Qu'est-ce que la mastopathie? Soulagement de la douleur et prévention

Causes de la mastopathie kystique

La mastopathie kystique diffuse est considérée comme une maladie hormono-dépendante. La principale cause est la violation du ratio hormones sexuelles féminines œstrogène et progestérone. L'œstrogène stimule la croissance des tissus. La progestérone contrecarre ce processus.

La pathologie est due à une déficience en progestérone dans le corps. Les raisons de la production incorrecte d'hormones peuvent être:

  1. Maladies des ovaires, du cerveau (hypothalamo-hypophysaire), de la glande thyroïde et d'autres organes producteurs d'hormones. En cas de dysfonctionnement de leur travail, il se produit une hyperestrogénie (excès d’œstrogènes), ainsi qu’une hyperprolactinémie (prolactine en excès). Cela conduit à une pénurie de progestérone.
  2. Maladies inflammatoires, infectieuses et néoplasiques des organes génitaux, dont les conséquences peuvent constituer une violation des processus du cycle menstruel et la survenue d'une insuffisance hormonale.
  3. Troubles métaboliques, maladie du foie, diabète.
  4. L'obésité. Le tissu adipeux étant capable de produire des œstrogènes, une augmentation de son volume contribue à la formation d’un excès de ces hormones dans le corps.
  5. Grossesse et accouchement. Ces processus sont associés à des changements drastiques des niveaux hormonaux, ce qui peut contribuer au développement d'une mastopathie diffuse.
  6. Les avortements et les fausses couches entraînent une interruption brutale des modifications naturelles de l'état des niveaux hormonaux.
  7. Utilisation de médicaments hormonaux contraceptifs ou thérapeutiques à forte teneur en œstrogènes.

Il existe une forte probabilité de troubles hormonaux chez les femmes qui ont subi un traumatisme psychologique et se trouvent dans un état dépressif.

Ajout: L'émergence de la mastopathie contribue à la lésion des glandes mammaires, y compris la compression constante avec un soutien-gorge serré qui interrompt la circulation sanguine.

Les femmes à risque sont celles qui ne sont pas nourries au sein et qui présentent des niveaux hormonaux instables en raison d'une vie sexuelle irrégulière. Un facteur génétique joue un rôle important dans l'apparition de la maladie.

Vidéo: Causes, symptômes, prévention des maladies du sein

Symptômes et signes de la mastopathie kystique

L’un des premiers signes de la maladie est une augmentation des glandes mammaires et la survenue de douleurs tiraillantes. Si de tels signes apparaissent avant les règles et disparaissent après eux, la femme les considère comme la norme, mais une gêne accrue devrait constituer une raison pour consulter le spécialiste des seins.

Lors de la palpation de la poitrine avec une mastopathie kystique diffuse, les phoques qui n'ont pas de limites définies peuvent être détectés. Ils peuvent être situés dans n'importe quelle partie du sein. Les petits kystes situés dans la profondeur ne sont généralement pas palpables.

L'hyperprolactinémie se manifeste par la libération de colostrum ou de lait par les mamelons au cours de la période non associée à l'allaitement post-partum. Si la mastopathie survient dans l'une des glandes mammaires, on peut alors observer une asymétrie du mamelon et la différence de taille.

Remarque: avec la mastopathie, il n'y a pas de changement sur la peau (pas de pelure de citron), pas d'augmentation des ganglions axillaires, ce qui distingue la maladie du cancer.

Diagnostics

Afin de détecter les phoques et d’établir la présence d’une mastopathie kystique, le spécialiste des seins procède tout d’abord à une palpation mammaire et à un examen externe.

Mammographie. À l'aide des rayons X, la présence et la localisation des kystes sont établies, leur taille est estimée. L'examen est généralement effectué tous les 6 à 12 jours du cycle, lorsque la poitrine est molle, la tension est la moindre. Cette méthode est utilisée pour dépister les femmes de plus de 35 ans lorsque la sensibilité du corps aux radiations est réduite. La méthode a un autre inconvénient: il est impossible de réaliser une mammographie si le sein est petit.

Échographie des glandes mammaires. Vous permet de noter tous les changements dans les tissus. La méthode est totalement sûre, vous pouvez ainsi examiner les femmes de tout âge avec son aide.

Analyse du frottis du mamelon. Un examen cytologique du liquide sécrété est effectué pour vérifier l'absence de cellules atypiques, confirmant le caractère sûr de la maladie.

Tests sanguins. Conduit pour déterminer le contenu de diverses hormones. L'analyse des marqueurs tumoraux permet de vérifier la qualité du processus.

Biopsie. À l'aide d'une aiguille spéciale, les tissus sont prélevés sur les phoques pour détecter les cellules cancéreuses.

Traitement

Avec la mastopathie kystique diffuse, le traitement est le plus souvent effectué de manière conservatrice. Les méthodes chirurgicales ne sont utilisées que dans le cas de lésions étendues et de la présence d'un réel danger de dégénérescence de la pathologie en cancer.

Traitement conservateur

Son objectif est de restaurer les niveaux hormonaux, d'éliminer l'inflammation, de renforcer le système immunitaire, de rétablir le fonctionnement normal du système nerveux. Pour atteindre le résultat, des médicaments de différentes actions sont utilisés.

Élimination du déséquilibre hormonal. Pour augmenter le niveau de progestérone et prévenir la croissance des kystes, des médicaments tels que l'utogestan et le duphaston sont utilisés. L'élimination de l'hyperprolactinémie est réalisée à l'aide d'antiprolactines (telles que le parlodel). La buséréline et le zoladex sont utilisés pour supprimer la production d’hormones hypophysaires qui stimulent la formation d’œstrogènes dans les ovaires.

Les niveaux d’œstrogène sont réduits en augmentant la concentration de la testostérone, une hormone sexuelle masculine, dans le sang d'une femme. La méthyltestostérone est utilisée pour cela. On prescrit également aux femmes des pilules contraceptives à haute teneur en progestérone, telles que Janine, Marvelone.

S'il est établi que la cause de la mastopathie kystique diffuse était une hypothyroïdie (une maladie de la glande thyroïde), des préparations à base d'iode (iodomarine) sont prescrites. Pour rétablir l'équilibre hormonal, des préparations homéopathiques telles que remens, mastodinone sont également utilisées.

Anti-inflammatoires. Des médicaments non stéroïdiens (diclofénac, ibuprofène, ténoxicam), prescrits pour une courte période, sont prescrits pour la douleur dans les glandes mammaires au cours de la mastopathie.

Diurétiques. Utilisé pour accélérer l'élimination du liquide du corps, soulager l'œdème et réduire la douleur. Utilisez Leron, furosémide.

Vitamines. Les vitamines A, C, E et le groupe B sont nécessaires à la régénération des tissus.

Méthodes de physiothérapie souvent utilisées (magnétothérapie, électrophorèse, réflexologie et autres).

Remèdes populaires

La médecine traditionnelle recommande, pour le traitement de la mastopathie kystique diffuse, d’utiliser des compresses qui contribuent à la résorption des kystes et réduisent la douleur, telles que la compresse de chou frais moulu, mélangée à du yaourt. Un bon effet analgésique a l'attachement à la poitrine de betteraves crues râpées. Il peut être mélangé avec du miel.

Afin de renforcer l’immunité et de contribuer à la restauration des niveaux hormonaux, il est recommandé de prendre des teintures ou des décoctions de propolis, d’élécampane, d’échinacée, de pinceau rouge. Par exemple, pour la préparation d'une infusion de pinceaux rouges, prendre 1 cuillère à soupe. l herbes à 1 tasse d'eau bouillante. Boire une infusion en 3 doses. Le traitement est effectué pendant 10 jours.

De tels outils ne sont utilisés que comme auxiliaires. Vous devez d'abord consulter votre médecin.

Traitement chirurgical

Le médecin décide de l'opération et du montant de l'intervention en tenant compte de la taille de la zone lésée, du degré de modification des glandes, du danger qu'elles posent et de l'âge du patient. Si possible, un retrait partiel de la glande touchée est effectué, suivi d'un examen histologique du matériau. Avec des lésions étendues des glandes mammaires est effectuée une élimination complète.

Recommandations

Lors du traitement, il est recommandé de suivre un régime: éviter le chocolat, le cacao, le café et les aliments riches en phytoestrogènes. La préférence est donnée aux produits laitiers fermentés, ainsi qu’à une grande quantité de fibres.

Les médecins préviennent que l'utilisation de sous-vêtements synthétiques serrés contribue au développement de la mastopathie. Dans cette maladie, toutes les procédures thermiques, l'exposition au soleil, l'application de compresses chauffantes sont interdites.

Le traitement ne doit être prescrit que par un médecin. L'auto-traitement entraîne une perte de temps nécessaire pour éliminer la maladie à un stade précoce, le développement de complications graves.

La mesure la plus importante pour prévenir l'apparition d'une mastopathie kystique est un auto-examen régulier des seins.

Mastopathie diffuse - diagnostic et traitement de la pathologie mammaire

Au cours des dernières décennies, le nombre de femmes fréquentant des établissements médicaux pour des maladies bénignes du sein a augmenté régulièrement. Ces pathologies, dont la mastopathie diffuse, sont unies par le terme général de «mastopathie» et se distinguent par leurs caractéristiques anatomiques et histologiques, leurs manifestations cliniques et le degré de danger de leur transformation en cancer. Tous ces facteurs déterminent la grande pertinence du problème.

Le principe de la formation de changements pathologiques

La mastopathie, ou maladie fibrokystique (au sens de l'Organisation mondiale de la santé), est un complexe de processus hyperplasiques (prolifération) des glandes mammaires provoqués par un déséquilibre hormonal dans le corps.

En pratique clinique, la mastopathie se divise en plusieurs formes:

La nécessité d'une telle division est principalement due à la question de savoir comment traiter la mastopathie diffuse, c'est-à-dire au choix de l'une ou l'autre stratégie de traitement. La mastopathie diffuse est observée par les chirurgiens, les gynécologues, les omnipraticiens, les oncologues et est traitée au moyen d'agents thérapeutiques complexes nodulaires. Elle est traitée principalement par des méthodes chirurgicales dans des centres oncologiques suivis d'un traitement médicamenteux et n'est observée que par des oncologues.

Auparavant, diverses formes étaient retrouvées chez 30 à 70% des femmes, la plupart du temps entre 30 et 50 ans. Chez les femmes atteintes de maladies gynécologiques, cet indicateur était de 75 à 98%. Ces dernières années, la mastopathie survient souvent même chez les adolescentes et chez les femmes en traitement non évolutif. période.

Mécanisme de développement

La mastopathie fibrokystique est caractérisée par une variété de changements régressifs et prolifératifs (croissance) dans les tissus des glandes avec formation d'un rapport pathologique des composants des tissus épithéliaux et conjonctifs. En conséquence de cela, la fibrose des tissus se développe, leur prolifération, la formation de kystes. De tels changements peuvent être des éléments séparés ou coexister ensemble.

La forme diffuse de la mastopathie est considérée comme l'une des étapes (initiale) de cette maladie. La fonction adéquate des glandes mammaires dépend du rapport correct entre le contenu en hormones œstrogène et progestérone dans ses tissus. De plus, l’augmentation relative de l’ancien, résultant de l’échec de la synthèse de la progestérone au cours de la seconde phase du cycle menstruel, n’est pas aussi absolue que l’augmentation relative.

En outre, une augmentation de la concentration de prolactine en l'absence de grossesse et d'allaitement joue également un certain rôle, qui stimule directement les processus de prolifération dans les tissus cibles et augmente le contenu de l'appareil récepteur des œstrogènes.

Le résultat d'un déséquilibre d'hormones, dans lequel se développe une mastopathie diffuse bilatérale, sont:

  • une augmentation de la masse et du volume dans les glandes mammaires (hypertrophie) des composants du tissu conjonctif intralobulaire, leurs altérations morphologiques et fonctionnelles, l'œdème;
  • prolifération du tissu épithélial dans les conduits;
  • obstruction de ce dernier tout en maintenant la sécrétion alvéolaire avec formation de kystes.

Facteurs de risque étiologiques

Le développement et le fonctionnement des glandes mammaires en tant que partie intégrante du système de reproduction du corps de la femme sont contrôlés par le système hypothalamo-hypophyso-ovarien. Leur évolution à l'adolescence et les processus de nature cyclique au cours de la période fertile de la vie. Les modifications de la grossesse et de l'allaitement se produisent sous l'influence des hormones de l'hypothalamus (facteurs de libération) et de l'hypophyse (somatotropes, gonadotropes, thyrotropes, hormone lutéinisante, prolactine), de la glande thyroïde, des glandes surrénales (corticostéroïdes, progestérone) et du corps progestérone), etc.

Par conséquent, tous les facteurs qui entraînent des violations de diverses parties du système neuroendocrinien entraînent un déséquilibre hormonal et le développement de mammites diffuses et autres. Les principaux facteurs sont:

  • prédisposition héréditaire - maladies des glandes mammaires dans la famille proche (par le biais de la mère), bénignes ou malignes (vous pouvez lire sur les glandes mammaires bénignes ici);
  • situations de stress fréquentes et chroniques et états dépressifs à la suite de conflits familiaux et liés au travail, insatisfaction liée aux relations familiales, surmenage psycho-émotionnel;
  • facteurs liés au système reproducteur - absence de vie sexuelle régulière, interruption artificielle répétée de la grossesse, processus inflammatoires de l'utérus et des appendices et autres maladies gynécologiques, nombre de naissances et durée de l'allaitement, début précoce des menstruations et ménopause tardive, etc.
  • maladies et troubles fonctionnels du système neuroendocrinien (dysfonctionnement de la thyroïde, syndrome métabolique, syndrome des ovaires polykystiques, diabète, tumeurs produisant des hormones ectopiques, tumeurs de l'hypothalamus, troubles hypophysaires et circulatoires dans les vaisseaux du cerveau, etc.);
  • troubles fonctionnels ou processus pathologiques dans le foie, les voies biliaires, l'intestin, pouvant retarder l'élimination des œstrogènes en excès;
  • l'intoxication chronique à la nicotine et à l'alcool, ainsi que la consommation constante d'aliments et de boissons contenant des quantités importantes de méthylxanthines - chocolat, cola, cacao, thé ou café fort.

Signes de mastopathie diffuse

Il existe plusieurs classifications de la maladie. Pour des raisons pratiques, la classification la plus fréquemment utilisée est N. I. Rozhkov (1983), fondée sur des données cliniques et radiologiques. Conformément à cela, on distingue les variantes suivantes de mastopathie diffuse:

  1. Adénose, ou mastopathie diffuse avec une prédominance de la composante glandulaire.
  2. Avec la prédominance de la composante fibreuse.
  3. Avec une prédominance de la composante kystique.
  4. Mastopathie diffuse de type mixte.
  5. Adénose sclérosante.

Le diagnostic de l'une ou l'autre variante sur la radiographie est déterminé par le rapport des structures de la glande mammaire - tissu conjonctif, glandulaire et adipeux.

Les principaux symptômes dépendent du stade de la maladie. Son stade initial est accompagné de lourdeur, d'une sensation d'augmentation et de distension du sein, de sensations douloureuses de natures diverses dans les glandes mammaires, apparaissant ou augmentant plusieurs jours avant les règles.

Elles peuvent être inexprimées et différer peu des sensations subjectives associées au gonflement habituel des glandes avant l’apparition de la menstruation (en l’absence de modifications pathologiques) et ressenties par de nombreuses femmes. Après la fin de la menstruation, ces phénomènes disparaissent complètement ou considérablement.

Au fil du temps, la durée de la conservation de la douleur augmente et son intensité augmente, jusqu’à l’impossibilité de toucher les glandes. De nombreuses femmes souffrent de douleurs dans les régions scapulaire, axillaire et des épaules.

Ce stade initial de mastopathie diffuse s’appelle mastodynie, seins douloureux, mazoplasie, mastalgie, etc. Il est plus courant chez les femmes de moins de 35 ans et est souvent associé à des maux de tête, des troubles du sommeil, de l’anxiété, de la peur et de la peur. la présence d'une tumeur maligne.

À la palpation (examen manuel), en plus de la douleur, une augmentation diffuse (généralisée) modérée de la densité mammaire est déterminée.

Au cours du processus de développement de changements pathologiques, la douleur devient moins prononcée. Lors de la palpation dans diverses parties du tissu glandulaire, le plus souvent dans les quadrants supérieurs externes, la rugosité des lobules, de petites zones compactées moyennement douloureuses sans limite nette, parfois en fonction du type de cordelette, déterminent un grain fin. Un écoulement transparent, verdâtre ou semblable à du colostrum apparaît sur les mamelons (lorsque vous appuyez dessus).

La douleur des phoques et leur taille augmentent avant la menstruation et diminuent de manière significative avec l'apparition de celle-ci. Cependant, avec l'apparition de la menstruation, les joints d'étanchéité complets ne se ramollissent pas.

Traitement de la mastopathie diffuse

Il n'y a pas d'algorithme généralement accepté pour traiter une maladie. Dans chaque cas, une approche individuelle est requise. Dans le même temps, un examen est toujours effectué pour identifier et éventuellement éliminer les facteurs de causalité de la maladie et / ou les facteurs contribuant à son développement.

Si des troubles dysfonctionnels du système endocrinien, des maladies inflammatoires chroniques des organes de reproduction de la femme, des troubles psycho-émotionnels, des troubles vasculaires ou des maladies des organes internes (foie, voies biliaires, intestins), etc., sont identifiés, ils sont traités ou un traitement correctif est effectué.

Aux stades initiaux de la maladie, une nutrition adéquate est recommandée avec l'inclusion dans le régime d'une grande quantité de fruits, légumes, agrumes, céréales et la restriction simultanée des épices, des aliments épicés, salés et en conserve.

Une administration à long terme de solution d'iodure de potassium (pendant 1 an), une augmentation des doses de vitamines “A”, “E”, “B1"," B6”,“ C ”, il est possible d’effectuer un traitement physiothérapeutique léger contre la douleur intense et le gonflement des glandes, mais sous la stricte surveillance d’un oncologue (!). Cependant, l'effet positif d'un tel traitement (sans affecter le fond hormonal) n'a été noté que dans 46% des cas.

Une efficacité relativement élevée (environ 80%) a été constatée avec l’ajout du médicament phytothérapeutique Mastodinon. Cela est dû à son effet sur les cellules hypophysaires et à la suppression de la sécrétion excessive de prolactine spontanée et induite, ainsi qu’à l’élimination du déséquilibre entre la progestérone et les œstrogènes en corrigeant la synthèse des hormones stéroïdes dans les ovaires.

"Mastodinon" est disponible en comprimés et en gouttes et est administré après un repas, 1 comprimé ou 30 gouttes, 2 fois par jour pendant 3 mois. Après les pauses, il est possible d’effectuer des traitements répétés dont le nombre n’est pas limité.

Médicament phytothérapeutique "Mastodinon"

La prise de ce médicament aide à éliminer la douleur, contribue au processus de développement inverse de changements pathologiques dans les glandes mammaires, en particulier aux stades initiaux, et à la normalisation du cycle menstruel.

Aux stades ultérieurs (en cas de prédominance de composants kystiques ou fibreux), l’addition de l’enzyme (enzyme) médicament "Wobenzym" est recommandée. Son action repose sur la réduction de la perméabilité des parois capillaires et de l'œdème, la modulation des protéines du système immunitaire (cytokines) et la réduction du contenu des complexes immuns pathologiques.

Lorsqu'une enquête révèle des violations de l'état hormonal (faible niveau de progestérone, augmentation de la prolactine ou de l'œstrogène, etc.), le profil hormonal est corrigé à l'aide de médicaments appropriés - contraceptifs oraux combinés (Duphaston, Tamoxifen), dans lesquels les composants principaux sont synthétiques les progestatifs, les médicaments antigonadotropes («Danoval», «Danazol»), les stimulants hormonaux libérant de l'hypothalamus («Buserelin», «Sinarel», «Nadorelin»). Aux niveaux élevés de prolactine et d'écoulement du mamelon - médicaments qui inhibent la prolactine ou stimulent la synthèse de dopamine («Parlodel», «Bromocriptine», «Bromergon»), contraceptifs oraux, etc.

Efficace, en particulier avec la mastodynie, est un médicament hormonal à usage externe - Gel à 1% de progestogel, contenant de la progestérone, identique à l'endogène (synthétisé par l'organisme). Il doit être frotté quotidiennement sur la peau des glandes pendant 3-4 mois. Un total de 2 cours par an pendant deux ans.

Degré de danger de maladie

La mastopathie diffuse peut-elle évoluer en cancer?

Directement - non. La mastopathie en soi n'est pas considérée comme une condition précancéreuse. Cependant, leur caractéristique principale est la présence de facteurs de risque causaux communs et la présence de troubles hormonaux et métaboliques similaires. Une similitude significative et des changements morphologiques, avec des formes nodulaires de mastopathie et de tumeurs malignes.

Ces maladies sont souvent combinées. Selon les données des études histologiques, 46% des tumeurs cancéreuses sur fond de tumeurs bénignes se retrouvent, soit en moyenne 5 fois plus souvent. Le risque de transformation en une tumeur maligne avec des formes de mammite non prolifératives est de 0,86%, modérément prolifératif - 2,34%, avec une mammite avec prolifération significative de l'épithélium glandulaire - 31, 4%.

La mastopathie diffuse peut-elle évoluer en nodulaire?

Tout en maintenant les facteurs de risque qui causent la maladie, c'est possible. La forme nodale est essentiellement la prochaine étape du développement de la mastopathie. Elle se caractérise par la formation, dans l'une ou l'autre des glandes mammaires, d'un ou de plusieurs sceaux limités permanents (nœuds), dont les modifications ne dépendent plus des cycles menstruels.

Compte tenu de ces facteurs, les femmes présentant une mastopathie identifiée, sous quelque forme que ce soit, sont soumises à un traitement approprié et doivent faire l'objet d'une observation dynamique constante.

Comment traiter la mastopathie fibrocystique diffuse

La mastopathie fibrocystique diffuse est un processus de cancer bénin qui affecte le tissu mammaire. Avec le développement de la mastopathie, le rapport entre les composants épithéliaux et interstitiels est perturbé, car il existe des phénomènes de prolifération et de régression.

L'urgence de cette maladie est due au fait qu'elle devrait être considérée comme un contexte dans lequel des processus malins peuvent se développer. La fréquence de transformation en une forme maligne dépend de la gravité du processus de prolifération dans la mammite. Ainsi, avec une prolifération prononcée, le risque de développer un cancer du sein est de 32% et avec un degré de prolifération faible - seulement 1%

Qu'est ce que c'est

La mastopathie fibrokystique est une violation du rapport composant conjonctif / épithélial du tissu mammaire, accompagnée de modifications de la nature proliférative et régressive.

Il est de coutume de distinguer deux formes de la maladie:

  1. Forme non proliférative. Avec cette forme de la maladie, des kystes de différentes tailles se forment dans la poitrine: de quelques millimètres à quelques centimètres. Au stade initial du développement de la maladie, il se produit des structures ressemblant à des grappes de raisin. Au fur et à mesure que la pathologie progresse, le processus d'augmentation de la production de collagène commence, ce qui conduit au compactage du tissu conjonctif, à sa croissance et à la formation de cicatrices. En conséquence, les lobules, qui représentent la glande mammaire, s’étirent et des kystes se forment à l’intérieur. Forme non proliférante de la maladie ne donne pas un risque élevé de malignité du processus pathologique. Ce n'est pas plus de 0,86%.
  2. La forme proliférative est caractérisée par le lancement du processus de prolifération, c'est-à-dire la prolifération des tissus épithéliaux et conjonctifs par la division de leurs cellules. En cas de prolifération de gravité modérée, le risque de transformation du processus pathologique en processus malin est de 2,34%. Avec un degré de prolifération prononcé, ces valeurs augmentent à 31,4%.

Si l’on examine les statistiques de la maladie dans son ensemble, on constate une tendance à l’augmentation de la pathologie chez les femmes du monde entier. En âge de procréer, la maladie touche en moyenne jusqu'à 40% des femmes. S'il existe des antécédents de multiples maladies gynécologiques, le risque de mastopathie est de 70 à 98%.

Les femmes qui souffrent de maladies hyperplasiques des organes génitaux courent un risque accru. Pendant la ménopause, la mastopathie fibrocystique diffuse est moins fréquente. Il affecte jusqu'à 20% des femmes. Après le début de la ménopause, les nouvelles formations kystiques n'apparaissent généralement pas. Ce fait statistique est également une autre preuve de l'implication directe des hormones dans le développement de la maladie.

Les causes de la mastopathie

L’apparition de la mastopathie est principalement considérée comme un déséquilibre hormonal consistant en une production accrue de l’hormone œstrogène.

En outre, les troubles hormonaux peuvent être déclenchés par les facteurs suivants:

  1. Avortements multiples ayant pour conséquence toujours une perturbation hormonale grave de tout le système endocrinien du corps;
  2. Maladies gynécologiques, à la fois inflammatoires (endométrite, annexites) et tumeurs (fibromes utérins, kystes ovariens, endométriose);
  3. L'absence de grossesse avant 30 ans;
  4. La probabilité de mastopathie augmente en présence de maladies endocriniennes (dysfonctionnement de la thyroïde, diabète sucré), ainsi que de maladies du foie et des voies biliaires (hépatite, cholécystite, etc.)
  5. Le refus d'allaiter ou sa durée est trop courte (moins de 6 mois). Si une femme allaite son enfant pendant plus de 6 mois, le risque de mastopathie est multiplié par 2.

Autres facteurs liés:

  1. Blessures à la poitrine (coups, forte compression);
  2. Facteurs psycho-émotionnels (dépression, névrose, stress, syndrome de fatigue chronique);
  3. Prédisposition héréditaire;
  4. Mauvaises habitudes (tabagisme, abus d'alcool, mode pour le bronzage).

On distingue cliniquement deux principales formes de mastopathie: diffuse et nodulaire.

Les symptômes

Selon les experts, la forme diffuse de la maladie en est le stade initial. C'est pourquoi les symptômes de la maladie chez certains patients sont assez flous, de sorte que les femmes peuvent ne pas accorder suffisamment d'attention à leur état pendant longtemps. Cependant, sans traitement, la maladie progresse.

Certains signes permettent à un patient de suspecter une mastopathie fibrocystique diffuse:

  1. Gonflement des glandes mammaires et augmentation de leur volume.
  2. Douleur à la poitrine. Il a un caractère terne et terne et disparaît après l'apparition des règles. Au fil du temps, les sensations douloureuses deviennent plus intenses et prolongées. Elles peuvent être localisées non seulement à la poitrine, mais aussi au bras, à l'épaule ou aux aisselles. Chez certains patients, même un léger contact sur la glande touchée peut causer de la douleur. Avec le développement ultérieur de la maladie, la douleur devient moins importante.
  3. Un ganglion lymphatique élargi situé dans les aisselles.
  4. Perte de sommeil, apparition de sentiments de peur et d'anxiété.
  5. L'apparition de la décharge du mamelon. Ils sont très différents: abondants ou rares, sanglants ou incolores.
  6. Changements cutanés au niveau des mamelons: craquelures, rétraction du mamelon ou peau.
  7. L'apparition de formations tissulaires. Ils peuvent être à la fois multiples (ressemblant à une grappe de raisin) et simples. De telles formations n'ont pas de limites claires et peuvent être trouvées à différents endroits des glandes mammaires.

Le degré de manifestation des symptômes de la mastopathie diffuse dépend de la phase du cycle menstruel: ils sont plus prononcés dans la seconde moitié du cycle et, après le début des jours critiques, les symptômes s’aplatissent. Chez de nombreuses femmes aux derniers stades de développement de la maladie, la douleur et l'induration persistent, quelle que soit la phase du cycle.

Qu'est-ce qu'une mastopathie dangereuse?

La pathologie fibrocystique diffuse (FCM) est un processus bénin caractérisé par un développement anormal des tissus des glandes mammaires. Certains types de cellules prolifèrent activement (c'est-à-dire que la prolifération se produit), d'autres régressent - en conséquence, le rapport entre le composant du tissu conjonctif et le tissu sécréteur actif change.

Malgré la bénignité déclarée des modifications fibrokystiques, la mastopathie constitue un fond bénéfique pour le développement de maladies oncologiques malignes et fait donc référence aux affections précancéreuses. Avec la prolifération active des cellules de la glande touchée, le risque de cancer atteint 32%. Avec moins d'activité du processus pathologique, le risque est réduit à 1%, mais cet indicateur ne peut être négligé.

La très grande majorité des cas de diagnostic de pathologie fibrokystique concernent des femmes en âge de procréer et dont les glandes mammaires sont actives. Pendant la période de périménopause, ces pathologies sont nettement moins nombreuses. Les femmes ne font presque pas attention aux principaux signes de la maladie, car ils ne se manifestent pas par de graves sensations douloureuses et sont perçus comme un inconfort temporaire. Cependant, avec l’âge, la maladie progresse et peut avoir des conséquences dangereuses.

Diagnostics

Compte tenu des capacités techniques de la médecine diagnostique, il est facile de détecter une mastopathie kystique diffuse. Toutes les femmes d'âge moyen doivent subir un dépistage ou un dépistage de routine. À partir de 35 ans, une échographie du sein est pratiquée une fois par an et à partir de 40 ans, une mammographie à rayons X est prescrite une fois par an.

Si une femme présente des signes de mastopathie fibrocystique diffuse, les méthodes d’études diagnostiques sont prescrites par un médecin. Options possibles:

  1. Consultation endocrinologue et oncologue.
  2. Historique - données générales, plaintes, antécédents familiaux.
  3. Examen de la poitrine, palpation.
  4. Examen pour les maladies gynécologiques, en prenant des frottis.
  5. Ductographie examination Examen radiologique des conduits à l'aide d'un agent de contraste.
  6. Échographie, dans laquelle les tumeurs bénignes et malignes sont évaluées avec une grande précision.
  7. Biopsie de compactage ou kystes examination examen histologique de la formation des tissus.
  8. La mammographie à rayons X est une étude avec une faible dose de rayonnement et une charge minimale sur le corps.
  9. IRM (imagerie par résonance magnétique) avec contraste.
  10. Tests sanguins pour les hormones: TSH, svT4, LH, FSH, prolactine, estradiol, progestérone.
  11. Échographie de la glande thyroïde et des glandes surrénales.
  12. Examen microscopique du mamelon détachable

La mastopathie fibrocystique diffuse de la renaissance dans le cancer ne se produit pas. Le danger réside dans le fait que la maladie interfère avec la reconnaissance opportune de la présence d'un processus malin dans le sein.

Traitement

La méthode choisie pour traiter la mastopathie fibrokystique dépend du stade de la maladie. Fondamentalement, il est complexe, c’est-à-dire qu’il s’accompagne de médicaments, de l’élimination des maladies qui sont devenues des précurseurs de cette maladie, ainsi que de l’alimentation et de l’utilisation de remèdes traditionnels.

Le traitement de la mastopathie mammaire fibrocystique diffuse est réalisé à l'aide de médicaments non hormonaux.

Ceux-ci incluent les suivants:

  • Le traitement de la MCP ne se fait pas sans prendre des médicaments contenant des vitamines. Vous devrez prendre des vitamines pendant une période assez longue. Une attention particulière est accordée aux vitamines des groupes A, B, E et C.
  • Médicaments contenant beaucoup d'iode. Tels sont "actif en iode", "yodomarine", "clamine". Ils aident à rétablir le fonctionnement normal de la glande thyroïde. Cependant, il est strictement interdit de les nommer vous-même.
  • En cas de syndrome douloureux fort en cas de maladie des glandes mammaires, le traitement consiste à utiliser des analgésiques. Par exemple, "Diclofenac."
  • Les remèdes homéopathiques aideront à réduire la production de prolactine. Les critiques positives ont "Mastodinon", "Remens", "Cyclodinon". Pour obtenir l'effet souhaité, la prise du médicament est nécessaire pendant au moins six mois.
  • Pour réduire la tension nerveuse, le patient peut avoir besoin de sédation et de sédation. Très bonne teinture d’aide à base d’agripaume, de valériane et d’autres plantes médicinales.

La maladie fibreuse diffuse des glandes mammaires devrait inclure un traitement visant à rétablir le travail de l'hypothalamus, de l'hypophyse et des ovaires. Le plus souvent, il est recommandé d'utiliser des agents hormonaux. Ceux-ci comprennent:

  • Contraceptif oral "Marvelon" et "Janine". La particularité de leur réception est dans le strict respect des instructions.
  • Médicaments à base de Gestagen. Ils comprennent Utrozhestan, Duphaston, Noretisteron. Il est préférable de les prendre au moment de la deuxième phase du cycle menstruel. Sinon, l'effet ne sera pas aussi fort.
  • Les femmes dont l'âge a franchi la barre des 45 ans devraient prendre des androgènes. Ces médicaments comprennent la méthyltestostérone, le Fareston et le tamoxifène. La durée du traitement est définie individuellement en fonction de chaque cas de la maladie.
  • Dans les cas avancés de la maladie, il est conseillé d'utiliser pour le traitement des inhibiteurs qui stimulent la production de prolactine. C'est la drogue "Parlodel".

Il est conseillé d’effectuer un traitement contre la mastopathie fibrokystique après un examen médical approfondi, qui établira diverses formes de maladie du sein. Lors du diagnostic d'une variété kystique d'une affection, une ponction et un examen cytologique du tissu mammaire seront nécessaires. Dans le cas où la présence d'une tumeur de nature bénigne est établie, il peut suffire de procéder à une intervention chirurgicale.

Traitement des remèdes populaires

La mastopathie est une maladie connue depuis l'Antiquité. Il existe donc une multitude de recettes populaires. Mais il est important de rappeler que de cette manière, seule la maladie est guérie dans les premiers stades de son développement et en tenant compte des recommandations du médecin.

Teintures. Préparé en utilisant des herbes qui insistent sur l'alcool. Vous pouvez les préparer vous-même ou acheter des produits prêts à l'emploi à la pharmacie:

  • teinture alcoolique de bore utérus;
  • teinture de la coque de la noix de pin;
  • teinture de propolis.

Décoctions. Ils aident à normaliser les hormones, à lutter contre les tumeurs et à éliminer les maladies inflammatoires associées au corps. Les herbes insistent pour faire bouillir de l'eau et prennent par voie orale. Pour le traitement de la mastopathie fibrocystique diffuse, il est recommandé de boire des décoctions à base de plantes:

  • racine de bardane;
  • le bore de l'utérus;
  • pinceau rouge pour ajuster la glande thyroïde;
  • millefeuille;
  • chagi.

Lotions et compresses. Les sachets à base de plantes doivent être appliqués toute la nuit sur la poitrine pendant plusieurs semaines pour obtenir le résultat suivant:

  • enveloppe de feuilles de bardane;
  • compresse de chou au miel;
  • gâteaux à la farine de seigle;
  • compresse de citrouille;
  • compote de betterave au miel.

L'utilisation des méthodes traditionnelles de traitement de la mastopathie fibrokystique doit également être effectuée sous la surveillance du médecin traitant. La phytothérapie implique la possibilité de préparer la décoction de plusieurs herbes à la fois ou l’utilisation de frais pré-fabriqués, qui peuvent être achetés à la pharmacie.

Régime alimentaire

Le régime médical devrait contenir des produits pour stabiliser les niveaux hormonaux. Les aliments doivent être riches en fibres (légumes verts, céréales).

Il est important de prendre des œstrogènes naturels (légumineuses, chou de toutes les variétés). La thérapie par les vitamines renforce le système immunitaire et donne la force à l'organisme (agrumes, fruits et légumes crus). L'iode naturel est un remède contre la mastopathie. La consommation de poisson, de fruits de mer, de foie et de yaourt va reconstituer le corps en phospholipides. Il est nécessaire d'utiliser 2 litres d'eau pure, cela aidera à la récupération plus rapide des processus métaboliques.

Le plus souvent, guérir une maladie, aide à rejeter le mauvais mode de vie habituel. La mastopathie fibrokystique est plus facile à prévenir, ce qui nécessite des visites rapides chez le médecin. Au stade initial de la maladie, il est plus facile de vaincre la maladie.

Prévention et complications possibles

Le respect des mesures préventives réduit le risque de maladie et favorise une guérison rapide, le cas échéant. Il s’agit notamment d’éviter les mauvaises habitudes, d’éviter les situations stressantes, de bien choisir son sous-vêtement, de maintenir un style de vie roulant, de réduire sa consommation de sel, de traiter rapidement les maladies des organes du bassin.

Il est important de choisir avec compétence les contraceptifs hormonaux et de consulter régulièrement un oncologue et un spécialiste du sein (au moins une fois par an). L'allaitement pendant plus de 6 mois réduit le risque de développer un cancer de 2 fois.

Toutes les femmes, y compris les femmes en bonne santé, doivent apprendre à contrôler les glandes mammaires de manière indépendante. Ce conseil est particulièrement pertinent dans la période périclimactérale (après 45 ans). Cela se fait par inspection visuelle du sein dans le miroir et par la palpation en position couchée et debout. Si un compactage anormal est détecté, il est nécessaire de consulter un médecin.

En dépit de l'évolution bénigne, les modifications fibrocystiques constituent un environnement favorable au développement de maladies malignes. Avec la prolifération active (croissance) des cellules affectées, le risque de cancer est de 32%. Avec moins d'activité du processus pathologique, le risque est réduit à 1%.

La mastopathie mammaire diffuse: qu'est-ce que c'est et comment la traiter

30 à 40% de toutes les femmes souffrent d'une forme de mastopathie. 45 ans est un âge critique, c'est à cet âge que la probabilité de développer cette pathologie est maximale. Parfois, le risque d'apparition de ce virus augmente en présence d'une pathologie gynécologique concomitante telle que l'endométriose ou les fibromes utérins. Mais qu'est-ce que c'est - la mastopathie mammaire fibrocystique diffuse? Est-ce effrayant ou non?

Quelle est la mastopathie diffuse

La mastopathie diffuse (code CIM-10 - N.60.1) est une maladie caractérisée par la croissance excessive d'un des types de tissus constituant la glande mammaire. Pour être plus clair, parlons un peu de la structure de cet organe important.

La glande mammaire comprend principalement trois types de tissus:

  1. glandulaire, qui produit du lait; ses cellules tapissent les canaux des alvéoles et des glandes mammaires de l'intérieur;
  2. le connectif, qui sert de cadre à l'ensemble du corps et à ses éléments structurels;
  3. graisse, à partir de laquelle "fait" une sorte de "oreiller" pour le composant glandulaire et du tissu conjonctif.

Chez une femme en bonne santé, ces trois types de tissus sont contenus dans la glande en équilibre quantitatif constant. En cas de pathologie, ce ratio est perturbé et une ou deux de ces espèces commencent à se développer trop rapidement. Il y a mastopathie ou dysplasie bénigne du sein.

Les changements peuvent être focaux, c'est-à-dire qu'ils ne se produisent que dans une zone limitée de l'organe, et nous parlons ensuite de la forme nodale de la pathologie. Diffuse signifie que la pathologie capture toute la glande mammaire à des degrés divers. Dans les deux formes, le processus peut être unilatéral ou bilatéral.

Selon le tissu qui se développe le plus, la mastopathie diffuse se divise en plusieurs types:

  • avec la prédominance de la fibrose;
  • avec une prédominance de kystes;
  • adénose (le tissu glandulaire prédomine);
  • mixtes, lorsque les changements se produisent de manière uniforme et dans la glande se retrouvent en parts égales et en signes d’adénose, de fibrose et de kystes.

Pourquoi la mastopathie survient

Selon les experts, cette maladie a un caractère dyshormonal. Dans le corps de la femme, les œstrogènes et la progestérone jouent le rôle le plus important dans la régulation du fonctionnement des organes reproducteurs. Normalement, leur nombre correspond aux lois de l'homéostasie, c'est-à-dire qu'ils se situent dans un cadre quantitatif assez étroit. Une augmentation du niveau ou de l'activité de l'œstrogène et / ou une diminution de la progestérone contribue au fait que les cellules du sein commencent à se développer rapidement.

La prolactine, l'insuline et la testostérone jouent également un rôle dans le développement de la mastopathie (les femmes en souffrent également, même si elles sont plusieurs fois moins que les hommes). L'effet sur la glande mammaire et l'absence de taux d'hormones thyroïdiennes est connu. Tous ces facteurs créent des conditions préalables à la mastopathie.

Signes de mastopathie diffuse

Contrairement à la forme nodulaire avec mastopathie diffuse, il est plutôt difficile de détecter les modifications de la glande mammaire lors de la palpation. Cependant, la forme diffuse peut parfois être associée au nodulaire, et ce sont les nœuds et les gros kystes qui peuvent être détectés par la palpation. Cependant, le symptôme principal, avec l'apparition duquel les femmes se souviennent le plus souvent de l'auto-examen, est la douleur cyclique. Il est plus fort dans la période prémenstruelle, plus faible - après la fin des menstruations. En plus de la douleur, des pertes de mamelon peuvent également se produire, différant par leur aspect du lait ou du colostrum.

De temps en temps, avec la nature instable de la psyché, les femmes peuvent développer une carcinophobie (la peur du cancer), beaucoup souffrent de troubles du sommeil, et une irritabilité et une triobolence apparaissent.

Traitement de la mastopathie kystique diffuse

Il n’existe pas d’approche unifiée du traitement de la mastopathie kystique fibreuse diffuse. Étant donné les nombreux facteurs qui influent sur l’évolution de la maladie, nous devons lutter contre les processus qui la provoquent et commencer par la prévention.

Le principal facteur dans le développement de conditions dyshormonales est considéré comme un avortement médical. La "tempête hormonale", qui s'accompagne d'une interruption artificielle de la grossesse, affecte le système reproducteur de la femme jusqu'à la fin de sa vie. Par conséquent, il est préférable de se protéger pendant les rapports sexuels que de risquer sa santé après. Et il est souhaitable de donner naissance avant l'âge de 30 ans, car la fin de la première grossesse est également un facteur de risque.

Toute maladie gynécologique augmente le risque de mastopathie de 20 à 30%. Le traitement opportun de ces maladies aidera à réduire ce chiffre.

Il est nécessaire de faire face à un stress prolongé - des facteurs qui modifient l'état mental et affectent la régulation neurohumorale de tous les processus, y compris ceux du sein.

Tout d'abord, vous devriez changer de régime afin de réduire le poids corporel. On sait que l'obésité est l'un des mécanismes déclencheurs des troubles de la production d'insuline, qui augmente la sensibilité des cellules aux œstrogènes. Un régime alimentaire contenant moins de calories réduira le niveau de glucose dans le sang et la quantité d'insuline nécessaire pour le neutraliser. En outre, il est nécessaire de limiter la consommation de thé, de café, de Coca-Cola et d'autres boissons contenant de la caféine, ce qui augmente la gravité des symptômes de la mammite.

La première chose recommandée dans le traitement de la mastopathie est de normaliser le statut hormonal. C'est ce sur quoi la plupart des experts s'accordent. Dans ce cas, il n'y a pas d'algorithme de traitement exact - en raison de l'étiologie de la maladie (c'est-à-dire du fait qu'il existe de nombreuses raisons à son apparition), chaque femme doit être traitée individuellement.

Bonjour J'ai une mastopathie fibrocystique diffuse. Combien d'années pouvez-vous vivre avec un tel diagnostic? Katya, 44 ans.

Bonjour Katya. Nous décrivons ci-dessus le développement de la phobie du cancer, et je suppose que votre question est précisément causée par la peur du cancer. Donc, vous n’avez probablement pas de cancer, ce qui signifie que le pronostic à vie est favorable. La mastopathie n'affectera pas la durée de votre vie, mais si vous ne la traitez pas, la qualité de la vie sera faible. Observez une fois par an, prenez un traitement, organisez votre vie et votre régime et n’ayez pas peur.

Néanmoins, la base du traitement conservateur est hormonale. La méthode idéale consiste à administrer de la progestérone directement dans les tissus mammaires. Pour ce faire, utilisez le médicament Progestogel. Il favorise la croissance de la concentration de progestérone manquante dans la glande mammaire et très peu de celle-ci pénètre dans le sang. Par conséquent, ses effets sur les autres organes sont absents.

Les médicaments affectent d'autres facteurs dans le développement de la maladie. Ainsi, l'utilisation du tamoxifène vous permet de bloquer les récepteurs cellulaires auxquels les œstrogènes sont liés. Pour cette raison, réduisez l'action sur les cellules de l'estradiol du sein. Après 3 mois de prise de tamoxifène, la douleur est réduite et une diminution de la densité de la glande mammaire est révélée par une radiographie.

La bromocriptine n'agit pas sur les œstrogènes ni sur la progestérone, mais sur la prolactine, qui stimule la croissance des cellules glandulaires. Il est pris dans un délai de 4 à 6 mois et, pendant cette période, les signes de mastopathie sont considérablement réduits.

En présence de certaines maladies gynécologiques telles que l'endométriose ou les fibromes utérins, il est conseillé de prescrire des médicaments qui affectent à la fois ces maladies et la mastopathie. Ce sont le zoladex, le dokapeptil, la nafaréline, etc. Ces médicaments bloquent la production d'hormone lutéinisante, inhibant ainsi la synthèse d'œstrogènes.

Compte tenu des informations selon lesquelles un stress prolongé provoque et aggrave le cours de la mastopathie, des adaptogènes sont utilisés dans son traitement - des outils qui aident les personnes à faire face à des difficultés physiques et psychologiques. Ginseng, Eleutherococcus, Rhodiola Rosea - ces remèdes naturels apaisent le système nerveux. Rappelons que leur effet se développe sur plusieurs mois.

Assurez-vous de prendre des vitamines qui améliorent la fonction hépatique, affectent favorablement les tissus mammaires, réduisent la production de prolactine et d'œstrogènes et accélèrent leur dégradation, renforcent les effets de la progestérone.

En plus du traitement de la mastopathie, le travail de l'intestin doit être normalisé. Les œstrogènes sont excrétés du corps avec la bile dans la lumière intestinale. S'il n'y a pas assez de fibres dans le régime alimentaire (chou, plantes-racines et autres aliments d'origine végétale), ces hormones peuvent alors être aspirées dans le sang. La normalisation du régime entraîne un ralentissement de ce processus et améliore l'évolution de la maladie.

La mastopathie fibrocystique diffuse est une maladie désagréable, mais non incurable. Le respect de toutes les règles de la nutrition, un mode de vie sain et le strict respect des recommandations du médecin vous aideront à vous en débarrasser pendant des années, voire toute la vie.

Quels sont les signes échographiques de la mastopathie fibrocystique diffuse? Raisa, 46 ans.

Raisa, si vous n'êtes pas spécialiste en diagnostic par ultrasons, vous n'avez pas besoin de connaître ces signes. Apportez simplement le résultat de l'étude à un spécialiste du sein qui comprendra la question. Peut-être cela révélera-t-il l'expansion des sinus et des conduits laiteux, l'inégalité de leurs contours, peut être trouvé des kystes, des changements dans la densité d'écho de la poitrine. Dans tous les cas, le médecin doit interpréter l'échographie.

Mastopathie kystique diffuse du sein

Les changements pathologiques dans les glandes mammaires sont une situation dangereuse pour les femmes de tout âge. Variante kystique diffuse de la mastopathie peut être la première manifestation d'une maladie proliférative progressant inexorablement vers une transformation maligne. Seul un examen opportun par un mammologue et une thérapie efficace permettront d'éviter un développement pathologique défavorable. Selon les revues de médecins, il est particulièrement important d'observer et de traiter la mastopathie kystique chez les femmes présentant une prédisposition génétique au cancer du sein.

Provoquer des facteurs de risque

Variante diffuse de la mastopathie kystique est l'un des types fréquents de pathologie du sein. Les principaux facteurs contributifs contribuant à la maladie et provoquant celle-ci sont:

  • les déséquilibres endocriniens associés aux maladies des ovaires, de l'hypophyse, des glandes surrénales et de la thyroïde;
  • risque héréditaire (pour les femmes ayant des cas de maladies du sein dangereuses chez leurs proches, la possibilité d'apparition d'une pathologie est 11 fois plus élevée);
  • caractéristiques du fonctionnement des organes reproducteurs (en cas de refus de grossesse et d'allaitement, d'avortement et de stérilité, les risques de problèmes au sein augmentent considérablement);
  • stress psycho-émotionnel et névrose prolongée dans le contexte de conflits familiaux et professionnels;
  • mauvaise nutrition (la prédominance des aliments gras et hypercaloriques dans le régime alimentaire avec le développement de l'obésité augmente le risque de mastopathie kystique diffuse).

Les facteurs de risque potentiels de maladie du sein sont individuels et chaque femme ne se manifeste pas. Cependant, les facteurs importants qui réduisent considérablement le risque de cancer du sein sont:

  • première naissance à un jeune âge;
  • lactation prolongée (au moins jusqu'à 1 an);
  • visites actives et régulières chez le médecin.

Il n'est pas nécessaire de différer la procréation pour un avenir lointain ou d'interrompre une grossesse, car cela peut être à la base d'une pathologie gynécologique et de conditions de fond du sein conduisant à des tumeurs bénignes et malignes.

Classification des formes diffuses

La maladie fibrokystique est divisée en formes diffuse et focale. Compte tenu de la morphologie, on distingue les formes de pathologie suivantes dans les glandes mammaires:

  • mastopathie diffuse avec prédominance de la composante kystique;
  • PCM avec une prédominance de la composante glandulaire;
  • forme fibreuse de la mammite;
  • version mixte de la maladie.

Dans toute forme de mastopathie diffuse, de petits kystes se forment nécessairement dans la structure des glandes mammaires, mais pour le diagnostic, le traitement et le risque de complications futures, il est important de détecter rapidement la gravité de l'altération morphologique kystique diffuse. Les principales manifestations de changements structurels pathologiques sont:

  • processus hyperplasique dans les lobules et les conduits du sein;
  • fibrose des ponts interlobulaires du tissu conjonctif;
  • changements prolifératifs dans les structures des cellules épithéliales;
  • la formation de kystes de différentes tailles, en raison de l'accumulation de fluide dans les lobules et les canaux élargis.

La prolifération des tissus épithéliaux est le facteur le plus dangereux, indiquant un risque élevé de tumeurs bénignes et malignes. Pronostic extrêmement défavorable à la prolifération lobulaire ou canalaire atypique.

Symptômes de la pathologie kystique

Des modifications thoraciques diffuses et kystiques peuvent se manifester pendant longtemps avec des signes minimaux - mastalgie cyclique et engorgement douloureux au cours de la période prémenstruelle. La plupart des femmes ne font pas attention aux changements dans la poitrine, la considérant comme la norme. Une visite chez le médecin se produit lorsque les plaintes suivantes se produisent:

  • douleur constante dans les glandes mammaires de gravité variable;
  • sonder de petits nodules;
  • détection de décharge des mamelons avec pression.

L'examen mensuel préventif des seins de chaque femme est un facteur important d'autodiagnostic. La méthode permet une détection précoce des modifications primaires, mais effraie souvent les femmes qui ont peur d'aller chez le médecin, estimant que le spécialiste enverra immédiatement une opération pour retirer la glande mammaire. La version kystique diffuse de la mastopathie ne nécessite pas d'intervention chirurgicale et, selon les résultats d'un examen approfondi et l'exclusion de l'oncopathologie, le médecin vous prescrira un traitement médicamenteux efficace.

Études diagnostiques de base

Un examen de base pour la mastopathie bilatérale diffuse est basé sur un triple test, proposé en 1996 par l'American Cancer Society. La méthode comprend l'ensemble des études suivantes:

  • examen clinique et palpation des glandes mammaires;
  • Visualisation objective des structures internes par échographie (chez les femmes de moins de 35 ans) ou par mammographie (après 35 ans);
  • biopsie par aspiration percutanée à l'aiguille fine avec examen cytologique du matériel obtenu.

Les facteurs de diagnostic importants sont les études suivantes:

  • détermination du taux de marqueur tumoral CA-15–33 dans le sang;
  • évaluation de la concentration d'hormones hypophysaires et ovariennes;
  • consulter un endocrinologue.

L’efficacité et le succès de la pharmacothérapie dépendent en grande partie du diagnostic correct.

Tactique médicale

Le principal facteur thérapeutique est la restauration du statut endocrinien normal. Ceci est particulièrement important pour les femmes planifiant une grossesse. Au début du traitement, les médicaments sont utilisés pour aider à éliminer les symptômes désagréables:

  • les contraceptifs hormonaux pour aider à résoudre 2 problèmes - normaliser le contexte endocrinien et prévenir l’interruption des grossesses non désirées;
  • les décongestionnants;
  • analgésiques et toniques;
  • vitamines à effet cyclique;
  • effets locaux de pommades hormonales (Progestogel);
  • préparations à base de plantes qui ont un effet de visée sur la glande mammaire.

Le traitement avec des remèdes populaires n’est possible qu’en excluant les processus précancéreux et sous surveillance médicale obligatoire. Il est impossible de prendre une décision sur l'utilisation de méthodes d'exposition non traditionnelles, en particulier dans le contexte de changements prolifératifs dans la poitrine.

La chirurgie est effectuée dans les cas suivants:

  • détection de la mastopathie nodulaire;
  • identification de gros kystes;
  • une variante atypique d'une prolifération lobulaire ou canalaire trouvée lors d'un examen cytologique d'une biopsie par aspiration.

Le choix de la méthode de traitement est la prérogative du mammologue: vous devez faire confiance au spécialiste et suivre attentivement les recommandations du médecin.

Prévention de l'oncopathologie

Les formes diffuses de la mastopathie peuvent constituer une toile de fond pour des complications dangereuses. Le résultat le plus négatif est la dégénérescence maligne. Le risque d'oncopathologie étant différent pour chaque femme, il est nécessaire de se faire examiner régulièrement et de consulter le mammologue chaque année. La détection précoce des modifications précancéreuses et le traitement adéquat des pathologies diffuses constituent le meilleur moyen de prévenir le cancer du sein mortel. Les méthodes réelles et efficaces de prévention de la mastopathie compliquée sont la procréation avec une lactation prolongée et le rejet décisif des avortements médicamenteux.