Pourquoi il y a une douleur dans le scrotum

Puissance

Les principales glandes mâles qui produisent les hormones sexuelles et le liquide séminal sont les testicules, ou testicules. La santé morale et physique générale d'un homme, ainsi que ses capacités de reproduction, dépendent directement de la santé des testicules. Les testicules étant très sensibles, un homme peut ressentir une douleur au scrotum, même dans les cas de dysfonctionnements minimes, souvent accompagné de manifestations telles que nausée, irritation, transpiration, etc.

La douleur dans le scrotum peut perturber les représentants du sexe fort à tout âge, de la petite enfance à la vieillesse. Mais c'est à l'âge adulte de déterminer la cause la plus facile, à cause de laquelle le scrotum fait mal. Avant de passer à la description des causes pouvant causer une gêne à l'aine, il est nécessaire de déterminer ce qui constitue un scrotum.

Cette formation de muscle et de tissu cutané, qui sert de sac, se divise en 2 parties par une cloison spéciale. Dans chaque moitié se trouve un testicule, son appendice et son cordon spermatique. À ce jour, presque toutes les maladies pouvant causer des douleurs intenses sont bien étudiées et décrites. Malgré cela, tous les hommes qui ont ressenti une douleur dans le scrotum ne peuvent pas déterminer pourquoi elle est apparue.

Par conséquent, lorsque les symptômes ou l'inconfort de l'aine mentionnés ci-dessus apparaissent, il est nécessaire d'effectuer une palpation de contrôle des testicules situés dans le scrotum et de consulter immédiatement un médecin - andrologue ou urologue.

Situations nécessitant des soins médicaux

Les appels aux spécialistes ne peuvent être évités si les symptômes caractéristiques suivants sont notés:

  • douleur soudaine dans le scrotum d'une nature aiguë;
  • douleurs lancinantes dans les testicules;
  • inconfort dans le scrotum, accompagné de frissons, de fièvre ou de nausée;
  • changer la taille ou la forme d'un ou deux testicules;
  • l'apparition d'une sensation de douleur au contact des testicules;
  • la présence de déformations des testicules ou des formations sur eux;
  • douleur dans le scrotum causée par une blessure et qui dure plus de 60 minutes après celle-ci.

Les symptômes ci-dessus peuvent être le résultat de maladies assez courantes et de lésions du scrotum ou des testicules. Un diagnostic précis ne peut être posé que par un médecin.

Liste des causes courantes d'inconfort à l'aine

Les lésions les plus courantes des sensations désagréables et de l’inconfort du bas-ventre chez l’homme peuvent être des lésions des testicules. Ceux-ci comprennent des ecchymoses ou des coups de gravité variable. La douleur dans le scrotum résultant d'une blessure passe assez rapidement, mais il existe un risque de choc de la douleur et de perte de conscience.

Si les blessures suivent un cours chronique, le type de douleur peut changer: il devient durable, douloureux et augmente. Ici, l'intégrité des testicules est généralement préservée, mais d'autres conséquences désagréables peuvent en résulter. Si des blessures par coupure ou par coup de couteau ont été infligées dans la région du scrotum, il est nécessaire de consulter un médecin. Tout retard peut menacer la perte de glandes ou la stérilité.

La douleur dans le scrotum est également un symptôme de certaines maladies infectieuses. La survenue d'un inconfort est due à la présence d'un processus inflammatoire affectant l'organe. Les maladies inflammatoires comprennent des pathologies appelées prostatite, orchite, épididymite, mycoplasmose, ureaplasmose et chlamydia.

Les causes de malaise peuvent être utiles et les maladies, qui sont basées sur des processus pathologiques et des malformations dans le scrotum. En règle générale, bon nombre d'entre elles nécessitent une intervention chirurgicale immédiate. Ainsi, une pathologie grave est la déformation du cordon spermatique, à laquelle se produit la torsion testiculaire. La circulation sanguine dans le testicule ralentit, il y a une douleur intense, le conduit du sperme est comprimé. Avec le refus des soins médicaux peuvent développer des testicules d'hydropisie ou de son extinction.

Les varices du cordon spermatique, caractérisées par l'expansion de ses veines, doivent également être considérées comme une maladie très dangereuse causant des douleurs. Cette maladie s'appelle autrement varicocèle. Avec une intervention chirurgicale tardive, cela peut entraîner une infertilité. L'intervention chirurgicale nécessite souvent l'apparition d'une hernie inguinale. La douleur dans le scrotum dans cette pathologie survient lorsque la hernie fait saillie dans le canal inguinal et contracte le cordon spermatique.

En outre, la cystite chronique, la lithiase urinaire, les kystes et les pathologies des reins, ainsi que d’autres maladies de la vessie et de la région génito-urinaire, peuvent être à l’origine d’une gêne pour l’aine. Des situations fréquentes où apparaissent des douleurs à l'aine dues à un désir sexuel insatisfait.

Beaucoup de jeunes hommes ont rencontré cette cause de douleur dans la région de l'aine. Ce processus s’explique très simplement: au cours de l’excitation sexuelle, le sang s’accumule dans le scrotum, ce qui entraîne un gonflement des testicules. S'il n'y a pas d'éjection de graines pendant un certain temps, une douleur dans le scrotum apparaît. Cette situation peut donner beaucoup d’inconfort aux hommes, mais elle ne présente aucun risque immédiat pour la santé.

Maladies provoquant une inflammation des testicules

Les maladies suivantes causées par des virus ou d’autres infections contribuent à l’apparition de douleurs dans la région de l’aine:

    1. L'orchite est une inflammation considérée comme une complication des oreillons. L'infection pénètre dans le testicule, ce qui provoque un gonflement et une douleur. Il y a une augmentation de la température corporelle. Habituellement, un testicule malade peut conserver ses fonctions de reproduction, mais il produit toujours moins de spermatozoïdes que ceux en bonne santé.
    2. L'épididymite est appelée inflammation de la partie accessoire des testicules. Cela peut s'accompagner d'une augmentation de la taille du scrotum et d'une gêne dans la région de l'aine. La fièvre, les mictions fréquentes et douloureuses sont les symptômes de la maladie. Le refus de traitement peut entraîner l'infertilité et l'impuissance.
    3. La prostatite est souvent asymptomatique et ne se caractérise que par l'apparition de douleurs au périnée, à l'aine et au bas de l'abdomen. En outre, les symptômes de la maladie sont des mictions fréquentes et douloureuses, de la fièvre et des frissons. Les causes de la prostatite reposent sur une longue abstinence sexuelle, la propagation de l'infection dans les tissus de la prostate, le mode de vie sédentaire.
    4. Les infections sexuelles transmises par contact sexuel - mycoplasmose, ureaplasmose et chlamydia - sont souvent asymptomatiques et ne présentent aucun signe particulier. Mais les personnes immunodéprimées peuvent ressentir une douleur au périnée.

Quelles que soient les causes possibles de l'apparition de douleurs dans l'aine, consultez un spécialiste. Le retard peut entraîner une perte de la fonction de procréation et même l’impuissance.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Douleur au scrotum

La douleur dans le scrotum est un symptôme spécifique qui peut être le signe d'un certain processus pathologique dans le système urogénital masculin ou d'une réaction du corps à une atteinte mécanique d'un organe. Il est impossible d'ignorer ce symptôme, car il peut entraîner le développement de complications graves. Un traitement correct est prescrit uniquement par un médecin, après examen et détection de l'étiologie. Ce symptôme peut être observé chez les hommes adultes et les adolescents.

Étiologie

La douleur dans le scrotum peut être due aux facteurs étiologiques suivants:

  • organe de traumatisme;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • processus infectieux ou inflammatoires dans le système urogénital;
  • torsion testiculaire;
  • hernie inguinale;
  • accumulation de liquide dans le scrotum;
  • varices dans l'organe (varicocèle);
  • la prostatite;
  • orchite;
  • épididymite;
  • processus oncologiques dans le système urogénital;
  • sur-stimulation sexuelle sans rapport sexuel ultérieur.

En outre, une douleur dans le scrotum peut être observée après l'hypothermie. Dans ce cas, l'inconfort est de courte durée, mais peut provoquer le développement d'autres maladies.

Symptomatologie

La nature de la douleur dans le scrotum et l'intensité du symptôme peuvent indiquer le type de pathologie.

Les signes communs sont les suivants:

  • un testicule devient plus petit et plus mou que l'autre;
  • les envies d'uriner sont fréquentes et n'apportent souvent aucun soulagement;
  • douleur dans le scrotum donne à l'aine;
  • augmentation du taux de chaleur local;
  • miction involontaire et inconfort dans le tube séminifère;
  • détérioration de la puissance.

Si la douleur dans le scrotum est due à une maladie sexuellement transmissible, ces symptômes supplémentaires peuvent être présents:

  • décharge du pénis par une tierce partie;
  • éruptions cutanées à l'aine, sur les organes génitaux;
  • démangeaisons, brûlures;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques inguinaux;
  • élévation de la température locale;
  • diminution de la libido.

Une douleur lancinante dans le scrotum peut indiquer un processus inflammatoire dans l'appendice ou l'expansion des veines dans l'organe. Peut-être la manifestation de ces spécificités:

  • un testicule devient plus grand que l'autre;
  • élévation de la température locale;
  • température corporelle instable;
  • à la palpation, il y a une douleur aiguë;
  • rougeur de la peau autour du pénis;
  • détérioration du sommeil due à la douleur;
  • signes d'intoxication générale du corps - nausée, mal de tête, faiblesse, frissons.

Si les maladies de cette étiologie deviennent chroniques, la douleur dans le scrotum est donnée à l'aine, observée lors de la miction, lors des rapports sexuels.

En l'absence de traitement approprié, le processus inflammatoire devient purulent, ce qui peut entraîner de graves complications.

La douleur dans le scrotum d'un caractère aigu et coupant qui donne à la région de l'anus peut être un signe de prostatite, ce qui entraîne la manifestation de tels symptômes:

Si le scrotum fait mal après un rapport sexuel, cela peut indiquer que le liquide séminal n'est pas complètement sorti. Ceci est possible avec un rapport sexuel interrompu. En plus du symptôme de douleur, un homme peut avoir le sentiment que l’organe est gonflé.

Diagnostics

Si le scrotum fait mal, vous devez contacter votre urologue. Si nécessaire, le médecin peut renvoyer le patient à un chirurgien ou à une consultation de dermatovénérologue. Le programme de diagnostic comprend les éléments suivants:

  • un examen physique approfondi, avec palpation;
  • recueil d'histoire générale;
  • collecte de sperme pour analyse;
  • Échographie;
  • test d'urine général;
  • tests sanguins biochimiques et généraux;
  • Analyse des MST;
  • examen scrotal des radionucléides;
  • Échographie Doppler.

Il est possible d’attribuer des procédures de diagnostic supplémentaires, en fonction du tableau clinique actuel et des antécédents collectés.

Traitement

Le traitement de base dépendra du diagnostic et du facteur étiologique identifié. Dans certains cas, le traitement conservateur peut être insuffisant ou inefficace. Dans de tels cas, la méthode d'intervention opérable est choisie.

La pharmacothérapie peut inclure l’utilisation de tels médicaments:

  • des analgésiques;
  • anti-inflammatoire non stéroïdien;
  • des antibiotiques;
  • probiotiques;
  • les céphalosporines;
  • antimicrobien.

Pour certaines affections et au stade initial de développement, le médecin peut prescrire une procédure physiothérapeutique.

Les indications pour la chirurgie sont:

  • processus purulent dans le testicule;
  • orchite chronique;
  • la présence de denses formations douloureuses dans le corps;
  • varicocèle (veines dilatées dans le scrotum).

Dans la plupart des cas, la douleur dans le scrotum est traitée de manière globale. La décision d'hospitalisation du patient est prise individuellement.

Complications possibles

Les maladies dans le tableau clinique desquelles se trouve ce symptôme peuvent provoquer de telles complications:

Cependant, si le traitement est commencé rapidement, les complications peuvent être évitées.

Prévention

Pour prévenir les maladies entraînant l'apparition de ce symptôme, les recommandations suivantes doivent être appliquées dans la pratique:

  • exclusion des rapports sexuels occasionnels sans préservatif;
  • élimination correcte de toutes les maladies infectieuses et inflammatoires;
  • exclusion du stress, surmenage, surmenage nerveux;
  • exclusion des rapports sexuels excessifs;
  • en cas d'abstinence sexuelle prolongée, vous devez effectuer des exercices spéciaux pour soulager la stagnation du bassin.

De plus, vous devez consulter régulièrement l'urologue pour un examen de routine.

"Douleur dans le scrotum" est observé dans les maladies:

La mycoplasmose est un processus pathologique dont la formation est influencée par la bactérie Mycoplasma Hominis et le génitalium. Ces microorganismes ont un impact négatif sur les performances du système génito-urinaire et provoquent divers maux. Si le corps a infecté la pneumonie à Mycoplasma, il constitue une menace pour le développement de maladies des voies respiratoires supérieures.

L'orchoépididymite est une maladie urologique masculine dangereuse d'étiologie infectieuse, dans laquelle le processus inflammatoire affecte le testicule et va jusqu'à son appendice. Dans la plupart des cas, la maladie se développe chez les hommes matures âgés de 16 à 40 ans (au cours de la période de vie sexuelle active). Mais orchepididymitis se développe aussi souvent chez les patients âgés.

La torsion testiculaire est un processus pathologique qui résulte de certains facteurs étiologiques et conduit à une torsion du cordon spermatique. Cette condition est dangereuse car si le traitement n’est pas instauré à temps, une nécrose se développe au moment de la cessation de l’alimentation en sang de l’organe. Il convient de noter que cette violation peut survenir à la fois chez l’homme adulte et chez l’enfant. Selon la classification internationale des maladies, un code est attribué à la pathologie conformément à la CIM-10 - N45. Au stade initial, l'élimination de la pathologie sans chirurgie est possible. Dans les cas plus complexes, seul le traitement chirurgical peut aller jusqu'à l'ablation complète de l'organe.

La prostatite est une maladie dans laquelle la prostate devient enflammée. La prostatite, dont les symptômes sont plus fréquents chez les hommes en âge de procréer (20 à 40 ans), est diagnostiquée en moyenne dans 35% de la population. Selon l'origine, la prostatite peut être bactérienne ou non bactérienne, en fonction de la nature de l'évolution, aiguë ou chronique.

Les testicules mâles sont des organes génitaux masculins situés au bas du scrotum et sont responsables de la formation de sperme et de la production de testostérone. Dans l'épididyme des testicules, les spermatozoïdes mûissent et, par eux, pénètrent également dans le canal déférent. Si nous parlons de cancer du testicule, il s’agit d’une tumeur de nature oncologique, qui se développe de manière imprévisible et qui se caractérise par la propagation des cellules cancéreuses dans l’ensemble du corps par le flux lymphatique et sanguin.

La spermatocèle est l'une des maladies courantes du scrotum (7%), caractérisée par l'accumulation de liquide séminal, de cellules et de spermatozoïdes dans le canal de l'épididyme, formant une cavité au contenu transparent ou laiteux. Cet état résulte de l'impossibilité d'un écoulement complet de la sécrétion de l'épididyme. La maladie arrive à la fois acquise et innée. En d'autres termes, un tel trouble est appelé kyste de l'épididyme, car il est représenté par une formation ovale abdominale dans une capsule fibreuse qui n'est pas associée aux tissus environnants.

L'Ureaplasma provoque chez l'homme et la femme une pathologie telle que l'ureaplasmose Jusqu'en 1998, la communauté médicale attribuait cette infection à des maladies sexuellement transmissibles, mais il a ensuite été décidé que l'agent pathogène appartiendrait à la microflore opportuniste, c'est-à-dire qu'il s'agit d'un microorganisme en bon état dans un organisme en petite quantité, mais qui peut provoquer une maladie. l'émergence de conditions favorables pour sa reproduction active. Ainsi, bien que l’ureaplasma ne soit pas une MST, elle est toujours transmise de personne à personne par le sexe (dans 45% des cas). Mais il peut aussi être infecté par les ménages (généralement, cela conduit au développement d'une infection à ureaplasma dans divers organes). Une femme enceinte transmet également une infection à un bébé lors de l'accouchement.

La cystite chez l'homme est une maladie à caractère infectieux ou non infectieux caractérisée par un processus inflammatoire de la muqueuse de la vessie. Selon les statistiques, les femmes sont souvent atteintes de cystite, mais il arrive parfois que les hommes subissent tout le charme de cette pathologie.

L'épididymite est une inflammation de l'épididyme d'étiologie infectieuse ou non infectieuse. Cet appendice ressemble à un tube en spirale et est situé sur la face postérieure du testicule, en le fixant au canal spermatique. Si le processus inflammatoire affecte à la fois le testicule et l'appendice, une orchidididymite se développe chez l'homme.

Avec l'exercice et la tempérance, la plupart des gens peuvent se passer de médicaments.

Tout sur les causes de la douleur dans le scrotum et comment le traiter

Beaucoup d'hommes de différentes catégories d'âge sont confrontés au problème de la douleur au scrotum. Ce symptôme désagréable peut être le premier signal de diverses maladies du système génito-urinaire chez l'homme, pouvant conduire à la stérilité et à l'impuissance. Le plus souvent, il est possible d'identifier et de résoudre le problème immédiatement. Cependant, un quart des cas n'a pas été clarifié de manière fiable.

Ce symptôme peut indiquer le développement d'une pathologie.

Facteurs de douleur

Le scrotum est un sac musculo-cutané divisé en deux parties pour accueillir chaque testicule avec un appendice de la graine et un cordon. Grâce au scrotum, la température de localisation des testicules est contrôlée et ajustée si nécessaire. La température optimale pour ces organes tendres est de 34,4 ° C. Des douleurs dans le scrotum peuvent survenir en raison de violations du système reproducteur masculin, pouvant entraîner de graves complications.

Quelles sont les causes de la douleur dans le scrotum d'un homme et pourquoi elles apparaissent? Les causes de cette condition peuvent être les suivantes:

  • blessures traumatiques;
  • accumulation de liquide dans la cavité scrotale (hydrocèle);
  • dilatation des vaisseaux veineux du scrotum (varicocèle);
  • hernie inguinale;
  • torsion testiculaire;
  • inflammation de la prostate (prostatite);
  • pathologie de nature infectieuse-inflammatoire de l'épididyme ou du testicule;
  • les maladies transmises par contact sexuel;
  • maladies de la nature tumorale (cancer);
  • l'excitation sexuelle, qui n'est pas suivie de rapports sexuels.

Douleur aiguë

La douleur dans le scrotum de nature aiguë se manifeste le plus souvent par une blessure ou une torsion du testicule. Cependant, ce symptôme peut également apparaître aux stades avancés des maladies du système urinaire chez l'homme.

Des dommages mécaniques au scrotum peuvent provoquer une perte de conscience. Cette affection nécessite des soins spécialisés urgents, car il existe une forte probabilité d'infertilité ou de perte du testicule endommagé.

La cause la plus courante de douleur aiguë dans la région de l'aine est le traumatisme.

Si une douleur aiguë survient dans le scrotum sans aucun effet préjudiciable, il faut suspecter une torsion testiculaire. Cette maladie est assez fréquente chez les enfants et les adolescents. L’essence de cette pathologie consiste à torsader le cordon spermatique à 360 °. Les causes de ce phénomène sont actuellement inconnues. En raison de ces dommages, le conduit spermatique est comprimé et la circulation sanguine dans le scrotum est altérée.

Si le scrotum fait très mal, il ne peut en aucun cas être toléré, car ce facteur peut entraîner un dysfonctionnement du testicule et la mort de celui-ci. Si la douleur aiguë est associée à une saillie de la paroi péritonéale, il est nécessaire d'examiner le patient pour la présence d'une hernie inguinale.

Douleur moins d'intensité

La douleur dans le scrotum d'une nature tirante ou douloureuse se développe progressivement avec une intensité croissante. Cette nature de la douleur élimine la possibilité d'autodiagnostic.

Des douleurs tiraillantes ou douloureuses peuvent apparaître en raison des pathologies suivantes:

  • Inflammation du testicule lui-même (orchite), qui est souvent observée après la migration des oreillons. Dans ces conditions, la taille du testicule augmente à l’arrière-plan des sauts de température corporelle.
  • Expansion des vaisseaux veineux (varicocèle), dans laquelle la douleur augmente à une intensité insupportable à supporter.
  • Inflammation bactérienne dans l'épididyme (épididymite). Cette pathologie a souvent une nature unilatérale de dommage, une douleur dans le scrotum de la nature douloureuse tourmente le patient pendant environ 3 jours. Il peut aussi y avoir une sensation de brûlure dans la région urinaire, une excrétion incontrôlée de l’urine, des épisodes de fièvre.

Outre ces raisons, il est également nécessaire d'exclure des pathologies telles que:

  • kyste;
  • urolithiase;
  • tumeur des reins.

Tactique médicale

La tâche principale du traitement des sensations douloureuses dans le scrotum est de déterminer la cause de ce symptôme. Le traitement doit être strictement prescrit par un médecin!

Les analgésiques sont utilisés pour soulager la douleur. Très souvent, les patients eux-mêmes commencent à prendre des médicaments contre la douleur, ce qui entraîne des surdoses et des réactions allergiques à certains composants des analgésiques.

La véritable cause de la douleur ne peut être identifiée par un médecin qu'après un examen approfondi. Vous devez donc contacter un spécialiste.

L'établissement d'un diagnostic de torsion ou de lésion traumatique du testicule implique un traitement chirurgical urgent et une hospitalisation. D'autres atteintes aux organes génitaux masculins nécessitent un traitement conservateur pour lequel certains moyens sont utilisés:

  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens, tels que l'ibuprofène. Il est utilisé pour éliminer la douleur. Il est recommandé de prendre ce médicament à 600 mg jusqu'à 3 fois par jour.
  • Antibiotiques tétracyclines. Utilisé pour éliminer l'agent causal du processus infectieux. La tétracycline est prescrite 0,25 mg jusqu'à 6 fois par jour.

Utiles pour maintenir la santé des hommes sont considérés comme des remèdes populaires pour le traitement des graines de citrouille, le miel. Vous pouvez prendre un bain avec 5 à 10 gouttes d'huile essentielle de myrte, mélisse, romarin, genévrier, arbre à thé, achillée millefeuille, thym.

L'utilisation d'un traitement tel que l'acupuncture (réflexothérapie) est également encouragée. Cette technique est assez désagréable pour le patient, mais efficace dans la lutte contre la maladie.

Comment éviter les problèmes?

Les experts recommandent d’empêcher le développement d’une douleur au scrotum et de respecter les règles suivantes:

  • Choisissez le mode optimal de votre activité sexuelle. Évitez les abstinences prolongées ou les rapports sexuels trop fréquents. Jeter une telle méthode de contraception que l'interruption des rapports sexuels.
  • Autant que possible, protégez les organes génitaux masculins des dommages mécaniques.
  • Maintenez un mode de vie sain et vivant, arrêtez de fumer, alcool.

Dès les premiers signes d'atteinte des organes génitaux masculins, il est recommandé de consulter immédiatement un médecin et un traitement afin d'éviter des complications graves. Les maladies du système reproducteur masculin sont éliminées plus efficacement aux premiers stades de développement. Plus le patient a recours à un spécialiste pour un traitement tardif, plus le risque de complications et de conséquences est grand.

Douleur au scrotum

Les testicules (testicules) sont les principales glandes du corps masculin responsables de la production de testostérone. La condition psychologique et physique de chaque homme, ainsi que sa capacité à prolonger la course, dépendent de l'état de santé des testicules.

Cet organe mâle est caché dans le scrotum, avec un dysfonctionnement des testicules, l’homme ressent une douleur, une irritation, des nausées, une transpiration et d’autres symptômes. Les bébés, les hommes mûrs et âgés, éprouvent des douleurs de différentes étiologies. Il est possible de clarifier la cause des hommes matures.

Raisons

La douleur dans le scrotum se produit sur le fond de la blessure - ecchymose, accident vasculaire cérébral. Cet inconfort disparaît rapidement, parfois des évanouissements, des chocs douloureux se produisent parfois. Avec une blessure chronique, la douleur est longue et douloureuse. L'intégrité des testicules n'est pas brisée, mais les conséquences peuvent être désagréables. Si le scrotum a été blessé par un objet transpercant, vous devez consulter un médecin, car cela menace de perdre l’organe, l’infertilité.

Les maladies infectieuses sont accompagnées d'une gêne dans le scrotum due au processus inflammatoire. Cela peut être une prostatite, une épididymite, une orchite, une ureaplasmose, une mycoplasmose, une chlamydia, une pathologie.

L'inconfort provoque des malformations, des changements pathologiques, provoquant des maladies dans la région. La torsion du testicule perturbe le flux sanguin, qui s'accompagne de douleur. Si vous ne consultez pas un médecin, l’état de la maladie menace de l’hydropisie, la mort du testicule.

Les varices sont considérées comme une pathologie dangereuse lorsque les veines du cordon spermatique (varicocèle) sont dilatées. Un diagnostic et un traitement tardifs menacent d'infertilité. Traitement chirurgical de la hernie inguinale, lorsqu'elle se retire dans le canal inguinal, en pressant le cordon spermatique.

La cystite chronique, le DAI, les maladies du rein, les kystes et les maladies du système urinaire, notamment de la vessie, sont également à l'origine des douleurs à l'aine.

Une situation de non-maladie est un malaise dû à un désir sexuel qui ne peut être satisfait. Un tel malaise survient plus d'une fois chez les jeunes hommes. Il est facile d’expliquer cette réaction du corps: lorsqu’elle est sexuellement excitée, le sang s’écoule jusqu’au scrotum, les testicules gonflent. Si l'éjaculation ne se produit pas, la douleur sera ressentie. En dépit de la gêne occasionnée, le risque pour la santé n’est pas.

Méthodes de diagnostic

Si vous ressentez des douleurs à l'aine, vous devez consulter un urologue. Le spécialiste collectera l'anamnèse, déterminera la localisation de la douleur (un testicule fait mal), la nature de la douleur (aiguë, subaiguë), ainsi que la durée de la maladie. Assurez-vous que le médecin sera attentif aux symptômes - présence de dysurie, fièvre, écoulement de l'urètre, tumeurs.

Le spécialiste demandera quand et dans quelles circonstances l'inconfort a commencé, s'il y a eu des blessures, de la musculation, des rapports sexuels non protégés.

En examinant le scrotum, les organes génitaux, le médecin attire l’attention sur la présence du tableau clinique caractéristique des pathologies présumées:

  • douleur abdominale basse, éruption purpomorphique (maladie de Shenlyan-Genoch);
  • gonflement de l'aine, la présence d'éducation à l'intérieur du scrotum (hernie inguinale);
  • œdème des glandes périocliniques, température (orchite);
  • hématurie, douleur de la région lombaire (calculs rénaux).

Le médecin devra exclure ou détecter un anévrisme aortique du péritoine, une hernie, des calculs rénaux, un diabète, une gangrène.

L'examen comprend l'examen, la palpation de l'abdomen, l'aine, les organes génitaux. L'estomac est évalué pour la douleur, la présence de formations. La longe est tapotée sur le sujet de la douleur dans la région de l'angle vertébral. Depuis la position debout chez un patient, l'aine est examinée, les organes génitaux sont vérifiés pour déterminer la taille des ganglions lymphatiques, la présence d'un érythème ou d'un gonflement.

Gardes médecin plaies sur le pénis, écoulement du canal urétral, piercing, tatouages. Les bijoux peuvent causer une infection, les médecins examinent donc cette zone Le médecin constate à quel point le scrotum est symétrique, qu’il s’agisse de poches, de rougeurs ou de dépigmentation.

Il est important de déterminer la position des testicules (verticale ou horizontale, basse ou haute). Si le médecin a noté le gonflement des appendices, testicules, prescrire une diaphanoscopie en fonction de la nature de la formation (solide, fluide).

Diagnostics fréquents

Les causes de malaise du scrotum mentionnées ci-dessus, vous devez savoir quel type de maladie menace la maladie:

Orchit. Le processus inflammatoire, qui est une complication des oreillons (oreillons). L'agent pathogène infectieux se propage au testicule, gonfle, fait mal. La température monte, le malaise se pose. Un testicule parotide est capable de préserver les capacités de reproduction, mais produira moins de sperme.

Épididymite. Le processus inflammatoire touchant les appendices des testicules. L'image est la suivante: le scrotum augmente, la douleur apparaît, la température augmente, les mictions deviennent plus fréquentes, douloureuses. Si vous refusez un traitement, cela conduira à l'impuissance, à l'infertilité.

Prostatite Longue marche sans signes, parfois fait souffrir. Un homme éprouve des mictions fréquentes, le processus est accompagné d'une sensation de brûlure, des sensations désagréables. Il y a de la fièvre, la température est élevée. La prostatite survient dans un contexte d'abstinence sexuelle, d'agents pathogènes infectieux et d'inactivité physique.

Infections génitales. Le mode d'infection est le sexe non protégé. Ils se transmettent comme suit: uréaplasmose, mycoplasmose, chlamydia. Asymptomatique, chez les hommes immunodéprimés, provoque un inconfort.

Quand est-il nécessaire de consulter un médecin?

Assurez-vous de vous inscrire auprès d'un spécialiste lorsque des symptômes apparaissent:

  • douleur aiguë dans le scrotum, non liée à une blessure;
  • en tirant la douleur dans les testicules;
  • inconfort à l'intérieur du scrotum, résultant de la chaleur, nausée;
  • changements dans la forme et la taille du testicule;
  • douleur au contact des testicules;
  • déformation du scrotum, présence de toute formation;
  • douleur après une blessure qui ne disparaît pas une heure après la blessure.

Ces symptômes parlent de diverses maladies, blessures, états pathologiques. Comprendre et résoudre le problème aidera le médecin.

La douleur dans le scrotum est un symptôme de nombreuses blessures et maladies

La douleur dans le scrotum se trouve chez les adultes et les enfants. Les causes du syndrome douloureux sont multiples - de la pression à une maladie grave, de sorte que si vous ressentez ces sensations, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Douleur au scrotum

Le scrotum est un organe en forme de poche, en substance une continuation de la paroi abdominale. La cavité est divisée en 2 parties dans lesquelles se trouvent les testicules - une paire de gonades mâles. Les spermatozoïdes se forment dans les testicules, lesquels sont excrétés par les canaux spermatiques. L'approvisionnement en sang des organes est assuré par les vaisseaux du cordon spermatique.

Les testicules sont initialement situés dans la cavité abdominale, mais à la naissance du bébé, ils descendent dans le scrotum. Ceci est une condition préalable à la maturation normale du sperme. Le fait est que pour la spermatogenèse, la température normale est de 34,5. C, ce qui est nettement moins comparé à la température corporelle normale - 36,6 C. En fait, dans le scrotum, les testicules sont situés dans une sorte de chambre d'isolation thermique, où une température plus basse est maintenue.

Par conséquent, la structure du scrotum se présente sous la forme d'une chambre multicouche, l'objectif étant de protéger les testicules et de maintenir le régime de température requis.

La structure anatomique du corps est la suivante:

  • enveloppe extérieure - peau;
  • tissu conjonctif charnu, y compris les fibres élastiques et musculaires. Une telle structure peut prévenir les dommages mécaniques au corps;
  • l'aponévrose séminale est la continuation de l'aponévrose abdominale, la gaine elle-même, dans laquelle se trouve le testicule;
  • fascia musculaire - avec son aide, le testicule soulève;
  • fascia de graine situé à l'intérieur;
  • la gaine vaginale est épissée avec le fascia de la graine. C'est une plaque reliée les unes aux autres et une cavité remplie de liquide séreux.

La douleur dans le scrotum peut avoir une nature très différente. Ni les jeunes hommes, les personnes âgées ni les enfants ne sont assurés contre eux.

Causes de la douleur

La douleur dans le scrotum peut être de nature très différente - d'une douleur à peine perceptible ou irritante à la douleur, si aiguë qu'elle peut provoquer une perte de conscience. Mais si la cause est évidente avec un impact physique, alors les pathologies restantes nécessitent un examen détaillé afin de poser un diagnostic correct.

Facteurs physiques

Facteurs physiques - la cause la plus évidente et la plus commune de la maladie. Le scrotum est un organe externe et il n’est pas difficile de l’endommager. De plus, la structure de l’organe lui-même contribue à cela - elle est composée de plusieurs couches et du fait que les testicules du scrotum ne sont pas placés étroitement mais qu’ils ont un certain degré de liberté.

Les facteurs les plus courants sont les suivants:

  • Blessures mécaniques de différents types - la catégorie comprend un coup, une compression, un mouvement brusque, des dégâts, etc. En outre, cela inclut également, par exemple, une pression excessive, qui exerce un sous-vêtement ou un vêtement trop serré, pouvant également provoquer des douleurs. L'intensité des sensations dépend de la nature de la blessure: dans les blessures légères, la douleur est souvent vive, mais passe vite et souvent sans laisser de trace. Avec grave choc possible avec perte de conscience.
  • Torsion du testicule - un phénomène dans lequel le testicule est tordu dans le scrotum à 360 degrés sans aucune influence extérieure. Dans le même temps, le canal séminal est pincé, l'irrigation sanguine est interrompue, le conduit spermatique est refoulé. La torsion est accompagnée d'une douleur intense et aiguë. Les signes extérieurs de dommages sont complètement absents.

Le renversement est plus souvent observé chez les enfants et les jeunes hommes et n'est pas associé à une activité sexuelle, contrairement à la croyance populaire. Sa cause est une adhérence insuffisante du testicule à la paroi postérieure du scrotum, ce qui entraîne une mobilité excessive de ce dernier.

  • Hernie inguinale - plus précisément une hernie du scrotum, prolongement naturel de l'inguinal. Avec l’affaiblissement de la paroi abdominale, l’épiploon et la boucle intestinale descendent le long du canal inguinal, ce qui entraîne un gonflement de l’organe et une douleur intense, mais non aiguë, de tiraillement. La hernie scrotale est une maladie non dépendante et ne doit être traitée que conjointement avec la maladie principale.

Cette maladie est caractéristique des hommes adultes, plus près de la vieillesse, bien qu'il existe des cas où une hernie du scrotum est congénitale et survient chez de jeunes enfants. En général, les hommes qui mènent une vie active et sportive sont beaucoup moins susceptibles à cette maladie.

Douleur dans le scrotum après un rapport sexuel - souvent causée par des testicules vides. Dans ce cas, le liquide séminal reste à l'intérieur et crée une sensation douloureuse, déchirante, généralement, le scrotum gonfle. Les raisons peuvent être différentes: rapports sexuels interrompus, compression du canal déférent, du port d'un linge trop serré, etc.

Maladies internes

Avec divers maux, la douleur dans le scrotum peut être l’un des symptômes. Le mécanisme de formation du syndrome douloureux est différent: lorsque les testicules sont malades et lorsque les tissus sont pincés, ils provoquent des tumeurs et des gonflements de natures diverses.

Les maladies suivantes sont considérées comme les plus courantes:

  • L'épididymite est la troisième cause de douleur la plus répandue. La bactérie, chlamydia ou gonocoque, provoque une inflammation de l'épididyme, à gauche ou à droite. Douloureux, fort, observé depuis plusieurs jours. Peut s'accompagner d'une sensation de brûlure dans le canal urinaire et d'une sécrétion incontrôlée d'urine.

En règle générale, l’épididymite se développe après un contact sexuel. Plus souvent, les hommes plus matures ayant des antécédents de prostatite sont malades.

  • L'orchite est une inflammation du testicule. Cela peut être unilatéral ou bilatéral. Se développe généralement comme une complication après les oreillons. Le syndrome de la douleur n’est pas aussi prononcé, mais il augmente avec l’œdème. Il y a une élévation brusque et spasmodique de la température qui, tout en ignorant la maladie, entraîne une atrophie du testicule et une stérilité. C'est assez rare, généralement chez les enfants.
  • Prostatite - assez souvent, l'inflammation de la prostate se manifeste sans symptômes prononcés ni sensations douloureuses. Mais au fil du temps, la diminution de la puissance devient perceptible, ce qui est souvent la raison de consulter un médecin. Cependant, dans la forme aiguë, une douleur lancinante dans le scrotum et l'aine apparaît. La prostatite est plus souvent observée chez les hommes âgés.
  • Tumeurs - elles exercent une pression sur les tissus environnants, ce qui entraîne diverses douleurs vives et arquées au scrotum, à l'aine, au périnée, etc.
  • Urolithiase - maladie provoque souvent une inflammation d'autres organes du système urogénital, y compris le canal déférent et l'urètre. Et cela conduit à l'apparition de douleur.
  • La gangrène est une maladie très grave causée généralement par Staphylococcus aureus, E. coli et d'autres microorganismes. Cela conduit à une nécrose des tissus et à la nécessité d'un retrait complet de l'organe. La maladie s'accompagne de douleurs intenses, de modifications de la couleur du scrotum, d'œdèmes, de signes courants d'intoxication - fièvre, maux de tête, vertiges.
  • Le syndrome du scrotum n'est pas une maladie indépendante, mais provoque une douleur intense persistante, en particulier avec une grande quantité d'œdème. La cause fondamentale peut être un certain nombre de maladies différentes: hémorroïdes, cystite, inflammation du rectum, urétrite.
  • Hydrocèle - ou l'hydropisie. Est généralement le résultat d'une inflammation dans les organes urogénitaux. Son essence - l'accumulation de liquide lymphatique entre les membranes du testicule. Le volume de l'œdème varie de 200 ml à 3 litres. Accompagné de la température de l'hydrocèle, douleur dans le scrotum aigu. Si vous ignorez la maladie peut devenir chronique.

L'hydrocèle est une maladie qui touche les jeunes hommes de moins de 30 ans et les enfants. Dans ce dernier cas, il est très aigu et nécessite un traitement immédiat.

  • Spermatocèle - ou kyste des graines. Formé dans le contexte de sortie insuffisante de sperme. C'est une cavité dans le testicule ou l'appendice, remplie de spermatocytes et de spermatozoïdes. Le kyste est petit, de sorte que la douleur apparaît rarement ici.

Autres facteurs

Il existe de nombreuses autres causes associées aux troubles circulatoires d'un type ou d'un autre.

Les cas suivants entrent dans cette catégorie:

  • Varicocèle - une violation de l'écoulement du sang veineux dans le scrotum, en fait, les varices. Le plus souvent se produit après une inflammation du cordon spermatique. La maladie ne représente pas une menace pour la vie, mais elle peut entraîner une thrombophlébite et une infertilité, car si le flux sanguin est perturbé, l’alimentation des testicules est perturbée, ce qui signifie que l’organe s’atrophie progressivement. Il y a souvent des douleurs après une opération varicocèle.
  • Twist hydatid - un vestige restant après le changement du développement intra-utérin des organes génitaux féminins. Parfois, l'hydatid est assez long pour pouvoir se tordre. La maladie est observée chez les garçons, accompagnée de la même douleur intense que la torsion des testicules.
  • Sexe indiscriminé - fait référence au mode dans lequel il y a des périodes d'abstinence prolongée et de relations sexuelles actives. Un changement d'état soudain peut entraîner une inflammation des testicules, des membranes ou du canal déférent, ce qui crée un syndrome douloureux. Éliminer ce phénomène peut être sans aucune difficulté, ordonnant la vie sexuelle.
  • Douleurs dans le scrotum lorsqu'elles sont excitées - surviennent assez souvent chez les adolescents et les jeunes avec un tempérament élevé. Normalement, l'excitation doit se terminer par l'orgasme et l'élimination du liquide séminal des testicules. En fait, l'ajustement hormonal provoque souvent une excitation trop fréquente, ce qui n'est pas toujours possible à satisfaire. En conséquence, une quantité excessive de spermatozoïdes s'accumule dans les textiles, ce qui entraîne l'apparition d'une sensation pressante et désagréable.

Chez les adolescents, une des solutions au problème est la pollution - élimination involontaire du sperme la nuit. À un autre moment, et en l'absence d'activité sexuelle, vous devez recourir à la masturbation.

Les douleurs tiraillantes dans le scrotum après les rapports sexuels apparaissent soit dans les anomalies congénitales - rétrécissement du canal déférent, caractéristiques physiologiques, soit dans certaines maladies. Dans ce cas, la douleur est l'un des nombreux symptômes, pas la cause.
Dans la vidéo sur les causes de la douleur dans le scrotum:

Raison de consulter un médecin

Tous les dommages ne nécessitent pas une attention médicale immédiate. Avec une blessure légère ou une douleur compressive peut aller complètement indépendamment. Si, dans d'autres circonstances, la douleur ne se reproduit pas, il n'est pas nécessaire de consulter un urologue.

Si les signes suivants sont observés, la visite chez le médecin ne doit pas être différée:

  • syndrome douloureux persiste après une blessure de plus de 2 à 3 jours;
  • Une douleur vive, vive et lancinante nécessite un traitement immédiat chez le médecin;
  • tirer stupide dans la région de l'aine, qui est donnée au scrotum - preuve d'une maladie complexe;
  • nausées, vomissements, fièvre, apparus sur le fond de douleur;
  • douleur au toucher dans le scrotum;
  • œdème grave - simple ou bilatéral, augmentation d'un testicule;
  • détection de tumeurs lors de la palpation;
  • augmentation de la douleur au fil du temps.

Si la douleur est observée chez un enfant, il ne faut pas s'attendre à l'apparition d'autres signes. Chez les enfants, les maladies, en particulier les maladies inflammatoires, se développent très rapidement, il faut donc contacter immédiatement l'urologue.

Premiers secours

En cas de douleur aiguë, vous devez non seulement consulter un médecin, mais aussi fournir les premiers soins au patient. Ceci s'applique aux enfants et aux adultes.

  1. Pour réduire la douleur, une compresse de glace est utilisée: plusieurs morceaux de glace ou un produit congelé approprié sont enveloppés avec une serviette et appliqués sur la zone pendant 15 à 20 minutes. Cela évite un choc douloureux.
  2. La victime doit être étendue de manière à soulever légèrement le scrotum. Il faut empêcher les mouvements brusques des bras et des jambes pour éviter les mouvements d'organes, en particulier le contact avec la cuisse La chose la plus difficile à réaliser est l'immobilité d'un petit patient, mais c'est nécessaire.
  3. Si disponible, vous pouvez utiliser une jarretière spéciale - suspension. Il corrige les testicules et prévient le développement de la douleur.

Enquête

Pour faire un diagnostic précis, certaines mesures sont nécessaires. Une douleur aiguë ou tirante ne suffit pas pour en déterminer la cause et commencer le traitement.

Le diagnostic implique les activités suivantes:

  • Collecte des plaintes - il est nécessaire d'établir la nature de la douleur, l'heure d'apparition, les symptômes restants - gonflement, décoloration, vomissements, fièvre. Il est nécessaire d’établir la présence ou l’absence de maladies pouvant causer un symptôme similaire - prostatite, calculs rénaux, diabète.
  • Examen physique - le scrotum est examiné en position debout du patient. La palpation détermine la présence de phoques, de nœuds, d'œdèmes, d'érythèmes. Assurez-vous de palper l'estomac - en position ventrale, pour détecter la présence de douleurs et de formations.
  • Analyse générale de l'urine et du sang - vous permet d'évaluer le degré d'inflammation. Si l'on soupçonne la nature bactériologique de la maladie, l'urine est collectée.
  • Diaphanoscopie - avec œdème nécessairement. L'essence de la méthode dans la numérisation du corps avec une lumière vive. Différents tissus ont différents degrés de transparence. Lorsque la radiographie, les accumulations séreuses, les caillots de sang, les phoques, etc., sont clairement visibles.
  • Ponction diagnostique - aiguille de ponction et collecte de liquide pour analyse. Déterminez ainsi la nature du contenu de l'œdème ou de la tumeur.
  • Dopplerographie - vous permet d'évaluer l'état des vaisseaux sanguins et de diagnostiquer des troubles de la circulation sanguine: varicocèle, torsion testiculaire, torsion hydatique. La méthode ne nécessite pas de préparation et est généralement disponible.
  • Échographie du péritoine - est réalisée avec suspicion d'urolithiase, d'insuffisance rénale, etc.
  • L'IRM est la méthode d'examen la plus informative. Ainsi, la présence ou l'absence de kystes, tumeurs, abcès, troubles circulatoires, inflammations, etc. est établie.

Que faire

Le traitement est possible à bien des égards, à la fois médical et chirurgical, pour des blessures graves, par exemple.

  • L'anesthésie est la première étape de tout traitement thérapeutique. Des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés: tempalgin, ibuprofène, nurofène, analgine. En fonction de l'intensité des symptômes, jusqu'à 600 mg de substance active sont prescrits trois fois par jour.

Les patients choisissent souvent leurs propres analgésiques avant d'aller chez le médecin. Il y a beaucoup de surdose et de réactions allergiques.

  • La deuxième étape est la suppression de l'inflammation. Les antibiotiques du groupe des tétracyclines - rondomycine, nystatine, tétracycline - sont prescrits à cet effet. La dose dépend de la gravité de la maladie - jusqu'à 0,25 mg 6 fois par jour.
  • Préparations spéciales - Si la cause de la maladie est une maladie infectieuse de nature bactérienne, des préparations spéciales seront nécessaires. La même chose s'applique aux cas où la douleur et le gonflement se produisent sur le fond de la prostatite, la lithiase urinaire, les tumeurs. Dans de tels cas, le traitement principal vise à éliminer la cause première.

On a recours à des méthodes chirurgicales en cas de lésion mécanique et d’apparition de formations internes: hydrocèle, hernie scrotale et hernie inguinale, torsion testiculaire. La nature et l'étendue de la chirurgie sont déterminées par la gravité de la blessure. Dans les cas les plus graves, c'est l'ablation des testicules, qui conduit à une stérilité complète.

La douleur dans le scrotum survient pour diverses raisons - des dommages mécaniques aux maladies infectieuses dangereuses. Pour établir un diagnostic précis et donc prescrire un traitement efficace, vous devez consulter un spécialiste. Les résultats sont déterminés par la gravité de la maladie.

Douleur dans le scrotum - causes, traitement, conséquences

La douleur dans le testicule droit peut être déclenchée par diverses causes. Ils sont causés par des processus internes douloureux et des facteurs physiques externes. Les manifestations inconfortables de la douleur dans les testicules (testicules ou testicules) peuvent provoquer des accès de douleur aiguë inattendus, ou augmenter progressivement pour devenir une douleur sourde et sourde, ainsi que causer une souffrance insupportable et intolérable chez l'homme.

Qu'est-ce qui peut causer de la douleur?

La douleur dans le testicule droit peut survenir en raison des facteurs suivants:

  • les blessures;
  • torsion du testicule;
  • spermatocèle;
  • prostatite chronique;
  • hydrocèle;
  • épididymite;
  • hématocèle;
  • processus inflammatoires;
  • les infections;
  • les maladies, infections sexuellement transmissibles (mycoplasmose, chlamydose ou ureaplasmose, etc.);
  • effets des interventions chirurgicales;
  • maladies de l'épididyme (épididymite);
  • hernie inguinale;
  • processus tumoraux;
  • et autres

Afin de déterminer pourquoi le testicule fait mal, il est nécessaire de procéder à une analyse approfondie du tableau clinique et de déterminer les maladies qui causent des symptômes similaires.

Douleur causée par des facteurs physiques

La manifestation de la douleur dans le testicule droit peut être déclenchée par une influence externe ou des processus physiques, à l'intérieur du corps de l'homme:

Les blessures aux testicules sont très souvent une source de douleur. Dans certains cas, le symptôme de la douleur peut se développer progressivement si la blessure n’est pas trop forte et de type chronique. Bien que la violation de l'intégrité des phanères des testicules se produise assez rarement, un accident vasculaire cérébral normal peut provoquer une douleur aiguë sévère dans le testicule droit. Les sensations désagréables peuvent être si fortes qu'elles peuvent même entraîner une perte de conscience. La douleur causée par une blessure est plus facile à diagnostiquer car le traumatisme est présent sous la forme d'hématome ou d'œdème. Les blessures peuvent être:

  • Fermés, alors qu’ils sont souvent déclenchés par des grèves, des chutes, des sports (sports de contact, vélo, cyclisme, etc.), ces douleurs font que la douleur se manifeste presque instantanément et peut durer jusqu’à 10-15 minutes. De fortes épisodes de douleur peuvent provoquer des nausées et même des réflexes nauséeux, et parfois provoquer un choc douloureux. Après une telle blessure fermée, un œdème se développe, un hématome sur le site de la blessure, le testicule peut se condenser et parfois un gonflement se produit. Si la douleur après une blessure fermée ne disparaît pas après une heure, il est urgent de faire appel à un médecin, car elle peut résulter de lésions internes graves des testicules.
  • Ouverts, à cause de plaies déchirées, poignardées, coupées ou par balle. Ces blessures sont assez graves et sont traitées dans la plupart des cas par voie chirurgicale.

Si la douleur causée par une blessure persiste, vous devez contacter immédiatement l’institution médicale pour obtenir de l’aide afin d’éviter le développement de complications graves. Les blessures peuvent entraîner une perte de fonction des testicules et même leur viabilité.
La cause de la douleur chronique dans le testicule lui-même est parfois la violation des terminaisons nerveuses formées par des cicatrices causées par des blessures ouvertes ou des interventions chirurgicales.

Une douleur intolérable dans le testicule peut provoquer une torsion du cordon spermatique sur lequel le testicule lui-même est suspendu. Une telle torsion peut être déclenchée à la fois par une exposition physique et par d’autres causes. Lorsque la torsion cesse, l’approvisionnement en sang du testicule s’arrête, ce qui peut même provoquer sa mort. Si un homme a ressenti une douleur forte et aiguë dans le testicule, il est nécessaire de contacter immédiatement un établissement médical. Si une telle modification n'est pas «corrigée» de toute urgence, le testicule peut et ne peut pas être sauvegardé en un jour.

La douleur tirée dans le testicule droit est provoquée par l'impact d'une hernie inguinale descendante. Placé dans le canal inguinal, le cordon spermatique est parfois soumis à la pression d'une hernie qui s'est abaissée. Pour cette raison, il y a une douleur dans le testicule. Un tel processus de mouvement de la hernie peut être déclenché par l'exercice, le stress, des blessures et d'autres processus inflammatoires internes. Ils peuvent provoquer une baisse de l'intestin et une pression sur d'autres organes, ce qui provoque une gêne et une douleur.

Les maladies internes peuvent causer des douleurs testiculaires

Le syndrome douloureux dans le testicule droit peut être déclenché par des processus inflammatoires internes et des maladies. La douleur dans le testicule droit peut être causée par les maladies suivantes:

Les effets des oreillons peuvent provoquer un processus infectieux inflammatoire de l'orchite, qui infecte les testicules. En raison de la maladie, les testicules augmentent considérablement et deviennent extrêmement sensibles. Le moindre contact avec eux provoque une douleur et une souffrance intolérables et insupportables chez le patient. Au cours du traitement, les symptômes douloureux de la maladie disparaissent, mais il peut parfois y avoir des complications qui affectent les testicules eux-mêmes et provoquent la stérilité chez les hommes.

Une douleur insupportable survient dans le testicule lors de l'inflammation de l'épididyme (épididymite). Lorsque vous ressentez le scrotum, vous pouvez vous assurer de l'augmentation du testicule lui-même et de la douleur aiguë du testicule. Le processus inflammatoire causé par l'épididymite peut entraîner une augmentation du testicule. Différents types de bactéries (gonocoques ou chlamydia) provoquent une inflammation de l'urètre.

L'augmentation de la pression provoque le déplacement de l'urine infectée dans la cavité du canal déférent vers l'appendice, ce qui provoque son infection. L’excitation sexuelle ou le stress physique sont les principales causes de la pression accrue dans les testicules. Parfois, l'inflammation de l'appendice résulte de processus internes, lorsque les bactéries se propagent à partir de la prostate elle-même. L'inflammation (épididymite) ne survient presque toujours que dans un testicule. Les douleurs sourdes augmentent progressivement en trois jours. La maladie s'accompagne d'autres symptômes: démangeaisons, brûlures, fièvre et miction spontanée. Si la manifestation de ces symptômes ne fait pas appel à un médecin, l’épididymite peut entraîner des complications graves, notamment l’impuissance et la stérilité.

L'accumulation de sang dans la cavité de la paroi vaginale du testicule provoque une hématocèle. Les processus qui se déroulent dans le testicule peuvent provoquer une douleur. Cette pathologie est généralement causée par une forte blessure fermée et apparaît parfois comme une manifestation du carcinome. À la fin des temps, la cavité remplie de la cellule sanguine peut être compactée et réduite.

Les formations de type kystique, qui sont liées soit au corps du testicule, soit à l'appendice, sont appelées spermatocèles. La petite taille d'un tel néoplasme peut ne pas se manifester. Quand un kyste se développe, il peut causer des douleurs dans le testicule approprié. Plus tôt ces formations seront identifiées, mieux ce sera pour le patient. Les lésions kystiques peuvent être traitées à la fois médicalement et chirurgicalement.

L'accumulation de fluide entre les membranes du scrotum contribue au développement de l'hydrocèle (hydrocèle). En raison d'une augmentation significative du volume du testicule, il peut parfois être douloureux, mais une douleur prononcée ne se manifeste pas si souvent dans cette maladie.

Les processus inflammatoires causés par des maladies infectieuses provoquent souvent des douleurs dans les testicules. Les agents responsables de telles maladies peuvent être le staphylocoque, le gonocoque, ainsi que le trichomonas, la chlamydia et d’autres microorganismes pathologiques qui pénètrent dans le corps de l’homme de différentes manières. Les processus infectieux peuvent également être causés par la mycoplasmose ou l'urée-plasmase. Souvent, avec de telles maladies, les patients ressentent une légère douleur dans la région du testicule, qui peut être aggravée en touchant les testicules. Les symptômes de la douleur apparaissent à une fréquence variable et présentent différents degrés, force et nature de la manifestation.

Chez les hommes d'âge moyen et âgés, des processus inflammatoires de la prostate pouvant causer une prostatite peuvent survenir. Cette maladie provoque souvent des douleurs symptomatiques et persistantes dans la région pelvienne, laissant la place aux testicules.

Les processus tumoraux qui se produisent dans les testicules peuvent provoquer des symptômes douloureux aux derniers stades de développement. La tumeur commence généralement par la formation d'un nodule compacté, ce processus est indolore. La croissance et l'expansion de la tumeur entraînent une augmentation des testicules et peuvent provoquer des sensations douloureuses.

Autres causes de douleur dans le testicule

L'insatisfaction sexuelle provoque souvent une douleur sourde dans le testicule approprié, en particulier chez les jeunes. Souvent, la manifestation de l'excitation sexuelle et de l'érection provoque l'accumulation de sang dans la région génitale. Dans les cas où un homme n'a pas une relation sexuelle complète, se terminant par une éjaculation, les testicules peuvent enfler. Dans certains cas, un gonflement se produit et une "cyanose" symptomatique du scrotum apparaît. Ces processus provoquent souvent une douleur dans le testicule. Pour les éliminer, il est nécessaire de donner de temps en temps une «décharge» sexuelle au corps.

Il y a des symptômes de douleur et une gêne dans les testicules et en raison d'éjaculations trop fréquentes sur une courte période. Ce genre de sensations désagréables disparaît indépendamment après un certain temps.

La cause d'une douleur aiguë dans le testicule droit peut être les effets de la lithiase urinaire. Le «mouvement» soudain de calculs le long du tractus urogénital provoque la douleur la plus intense et la plus insupportable.

Les troubles de nature névralgique agissent parfois comme une cause de douleur dans les testicules. Chez certains patients, la douleur dans l'un des testicules peut provenir de la cavité abdominale ou des organes pelviens.

Bien que varicocèle (varices dans le cordon spermatique) et se manifeste dans la majorité des cas dans le testicule gauche, mais ce processus de la maladie peut se développer sur le côté droit. Douleur qui survient quand ce n'est pas systématique.

Des contractions spasmodiques dans le cordon spermatique, provoquées par une hypothermie, des traumatismes ou des processus inflammatoires, peuvent également provoquer une douleur dans le testicule droit.
Certains types de médicaments peuvent provoquer des douleurs dans les testicules.

Traitement

La douleur aiguë dans les testicules est supprimée à l'aide de divers analgésiques. Lors du choix d'un tel moyen, il convient de considérer une éventuelle intolérance à différents types de substances, ainsi qu'aux caractéristiques individuelles de l'organisme. Les analgésiques eux-mêmes peuvent provoquer des réactions allergiques graves. Lorsque vous les prenez, vous devez vous rappeler d'une éventuelle surdose. Ces médicaments ne doivent être pris qu'après avoir consulté un médecin.

Le traitement des causes de la douleur dans le testicule consistera à mettre en œuvre un ensemble de mesures thérapeutiques visant à éliminer la cause première de la maladie.

En aucun cas, ne peut pas ignorer la manifestation de la douleur dans le testicule et l'automédication. Ce symptôme douloureux peut clairement indiquer un processus inflammatoire complexe ou une maladie dans le corps. Si le testicule correct fait mal et que les symptômes de douleur décrits ci-dessus se manifestent, il est nécessaire de consulter un médecin sans faute et de suivre un traitement adéquat.