Maladies génitales chez les hommes

Prévention

Les maladies des organes génitaux chez les hommes sont un phénomène assez courant et, de plus, le nombre de personnes souffrant de maladies touchant les organes génitaux masculins ne fait qu'augmenter chaque année. Il est nécessaire de distinguer les maladies des organes génitaux masculins, parmi lesquelles il existe de nombreuses maladies, directement les organes génitaux masculins. Ceux-ci incluent le pénis, les testicules, l'épididyme, le scrotum, la prostate, le prépuce, l'uretère.

Les maladies sont provoquées par des inflammations qui touchent les organes sexuels les plus divers, de la peau du pénis aux canaux de la graine. Les inflammations d'organes peuvent être de nature infectieuse, c'est-à-dire causées par la présence de certaines bactéries pathogènes, ou non infectieuses, il s'agit généralement de lésions traumatiques et d'allergies. À leur tour, les maladies infectieuses sont spécifiques et non spécifiques.

Dans la plupart des cas d'infection, le patient lui-même est coupable, car de tels problèmes ne résultent que de relations sexuelles non protégées et d'une hygiène insuffisante des organes génitaux. Les manifestations cliniques et des photographies des maladies seront données ci-dessous.

Maladies des organes génitaux masculins:

Varicocèle

La varicocèle est une maladie qui touche les hommes de tout âge. Manifesté par des varices dans les testicules ou sur le pénis lui-même. Le pourcentage de cas est d'environ 35. Provoque l'infertilité masculine en raison d'une réduction du nombre de spermatozoïdes et d'un manque d'activité complet. Lorsque la forme est négligée, un cancer du pénis ou des testicules se développe, suivi d'une amputation. Selon les statistiques, un tiers des hommes souffrent de varicocèle sur la planète. Sans entrer dans les détails de la maladie, nous notons que la principale raison réside dans la violation du système d'approvisionnement en sang, conduisant à une inflammation. Elle se caractérise par des douleurs lors de la marche, atteignant une douleur constante insupportable aux stades avancés, lorsque l'intervention chirurgicale ne peut plus être effectuée.

Le traitement médicamenteux de la maladie est la nomination d'un complexe de vitamines, de compléments alimentaires avec du sélénium et du zinc. La meilleure solution est une opération. À ce jour, il existe plus de 120 méthodes de traitement chirurgical de la maladie.

Urétrite

Maladie causée par une inflammation de la paroi de l'uretère. Il est plus souvent diagnostiqué chez les hommes que chez les femmes et est plus grave. Il existe des urétrites infectieuses et non infectieuses. Dans le premier cas, il est causé par une bactérie pathogène. Dans le deuxième cas, la cause de l'apparition de facteurs non infectieux.

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur habituel s'est débarrassé de PROSTATITIS, une méthode efficace. Il a vérifié lui-même - le résultat est à 100% - l'élimination complète de la prostatite. C'est un remède naturel à base de miel. Nous avons vérifié la méthode et décidé de vous le recommander. Le résultat est rapide. METHODE EFFICACE.

Le traitement est généralement effectué à la maison. Un homme malade se rend dans une clinique alors qu’il est examiné par un médecin. L'hôpital n'est placé que dans les cas graves.

Maladie de la Peyronie

Ce qu'on appelle la courbure du pénis. La raison en est la prolifération des tissus fibreux du pénis. Les hommes de 40 à 60 ans souffrent de cette maladie.

Le traitement peut être effectué de manière conservatrice ou chirurgicale. Dans le premier cas, des médicaments anti-inflammatoires sont introduits dans le pénis pour empêcher la formation de tissu fibreux. Assigné aux vitamines A et E, médicaments correspondant au rendez-vous. L'intervention chirurgicale est plus efficace car elle supprime la courbure et en même temps, supprime les tissus compactés.

Abcès de la prostate

Ceci est une condition où le pus commence à s'accumuler dans les tissus de la prostate. Habituellement, le résultat de la prostatite en cours d'exécution. Les symptômes de la maladie sont exprimés par une douleur pulsatile aiguë au périnée. Frissons, fièvre.

Habituellement, le problème est résolu rapidement. Un traitement de désintoxication est prescrit.

Hydrocèle

Habituellement, on parle d'œdème testiculaire. Dans cette maladie, le liquide s’accumulant à l’intérieur du testicule peut aller de 20 ml à 3 litres. Peut blesser tous les hommes et les garçons.

Diagnostiqué visuellement. La question du traitement est résolue avec un scalpel.

Phimosis

Le phimosis est une inflammation du prépuce du pénis lorsqu'il est si serré que même la tête du pénis est enfreinte et que le prépuce lui-même est privé de la capacité de revenir à son état antérieur. Le patient ressent une douleur extrêmement inconfortable. La peau du prépuce gonfle, prend la forme d'un ballon gonflé. Le diagnostic est établi par inspection visuelle.

Le traitement du phimosis nécessite généralement une intervention chirurgicale lors de la circoncision, c'est-à-dire l'ablation du prépuce ou son excision en cercle.

Adénome

L'adénome est la prolifération du tissu prostatique. Cela conduit à des difficultés pour uriner et affaiblir le flux. Mais envie d'uriner fréquente. La rétention urinaire constante provoque une intoxication et une insuffisance rénale.

Diagnostiqué avec une échographie de la prostate, le secret de la prostate est étudié. Le problème est résolu par une intervention chirurgicale. Bien que dans la période initiale de la maladie, le traitement conservateur donne de très bons résultats.

Balanoposthite

La balanoposthite est une inflammation de la tête et du prépuce du pénis. Il se caractérise par des démangeaisons et des douleurs au site d'inflammation. Souvent, dans le contexte de balanoposthite phimosis se produit.

Les agents antifongiques sont utilisés pour des mesures thérapeutiques. Phimosis est recommandé pour être enlevé par chirurgie.

Vésiculite

La vésiculite est une inflammation des vésicules séminales. Il se produit sous forme aiguë et chronique. Symptômes: douleur à l'aine, dysfonction érectile. Le diagnostic est réalisé par voie rectale, examen numérique, échographie, sécrétion de dos.

Utilisé thérapie complexe, avec l'utilisation de médicaments pour renforcer le système immunitaire, divers types d'immunomodulateurs, massage de la prostate, antibiotiques sous forme d'injections et orale. L'intervention chirurgicale n'est nécessaire que dans les cas graves, par exemple avec suppuration.

Hypoplasie testiculaire

C'est une maladie congénitale. Caractérisé par le fait que les testicules, un ou les deux, sont sous-développés. Souvent accompagné d'un petit pénis, impuissance et stérilité. Diagnostiqué visuellement.

Lorsque le traitement est prescrit un traitement hormonal avec l'utilisation de médicaments appropriés, une prothèse chirurgicale du testicule avec une transplantation de donneur.

Cavernite

Cavernite - inflammation du tissu pénien. Se manifeste par un compactage douloureux du pénis, un gonflement, une érection spontanée et une augmentation de la température corporelle. Les chances de formation d'un abcès et frapper du pus dans l'uretère. Diagnostiqué par échographie du pénis, baccose.

Au stade aigu, une bactériothérapie est réalisée. Si un abcès survient, son ouverture est recommandée. Dans des cas exceptionnels, la phalloprothèse.

Petit pénis du prépuce

C'est un défaut de naissance. Provoque souvent des douleurs désagréables lors de l'érection et lors des rapports sexuels, plie le pénis, peut provoquer une rupture de la bride lors des rapports sexuels. Diagnostiqué par inspection visuelle.

Traitement chirurgical, bride excisée.

Petit pénis

Membre masculin d'une taille inférieure à 9 cm en état d'érection. Toute souffrance physique, par exemple sous la forme de douleur, il ne livre pas, sauf pour un malaise psychologique. Bien que les conséquences d'un tel inconfort psychologique soient, elles peuvent être les plus imprévisibles. Ceci est faible estime de soi, conduisant à des états dépressifs, des perturbations dans une vie sexuelle normale.

Heureusement, la médecine moderne dispose d’un ensemble suffisant d’outils pour résoudre ce problème avec succès parmi les propriétaires d’une virilité trop modeste. Après avoir réussi tous les tests nécessaires sont possibles: phalloprosthétique - utilisation de prothèses d’une certaine taille, ou ligamentotomie - c’est-à-dire augmentation de la longueur d’un membre chirurgicalement. En plus de ces méthodes, il existe d’autres méthodes très accessibles.

Balanite xérotique oblitérante

La balanite xérotique oblitérante est une maladie de la tête du pénis. Symptômes typiques de la manifestation: taches blanchâtres sur la peau du pénis, rides de la peau dans la tête, difficulté à uriner en raison du rétrécissement de la bouche urétrale. Un diagnostic visuel peut concerner tous les garçons et les hommes. L'âge n'a pas d'importance. Plus souvent, la maladie affecte les hommes après 50 ans. Les urologues recommandent de traiter cette maladie avec la plus grande attention, car il s’agit d’une condition liée à l’oncologie génitale.

Il existe 4 degrés d'évolution de la balanite xérotique oblitérante. Selon le degré de la maladie, un traitement est également prescrit. En règle générale, on utilise un traitement local aux glucocorticoïdes. Dans les cas avancés, la chirurgie et l'urètre plastique sont nécessaires.

Oleogranulema

Oléogranulome - inflammation de la peau du pénis. Il se produit lorsque des substances huileuses sont insérées sous la peau du pénis pour épaissir le pénis. En règle générale, tous les jeunes touchés de 20 à 35 ans. La responsabilité de cette maladie incombe entièrement au patient, car dans la majorité absolue des cas, l’organe sexuel qu’il expérimente lui-même. De la vaseline, une pommade à la tétracycline ou de la paraffine stérile habituelle sont auto-injectées sous la peau du pénis. Le but est de rendre votre phallus épais et imposant. Bien entendu, cette manipulation ne peut s'appeler que stupidité et légèreté. Le résultat d’une telle opération est une déformation cicatricielle du pénis, la formation d’ulcères et de fistules. Le granulome a tendance à croître et à pénétrer dans les corps caverneux du pénis. La conséquence de ceci peut être le dysfonctionnement érectile, la douleur pendant l'érection, la nécrose des tissus des corps caverneux. Le traitement médicamenteux conservateur dans de tels cas est exclu. Le traitement est rapide et urgent.

Tumeur du scrotum

Ce sont des tumeurs bénignes de tailles diverses qui se développent à partir des muscles du pénis. Certains d'entre eux augmentent à des volumes assez importants et provoquent une gêne lors du déplacement. La progression de la tumeur entraîne la propagation des métastases dans le système lymphatique. À l'avenir, l'évolution de la maladie se manifeste par un épuisement physique général. Diagnostiqué avec des recherches supplémentaires. Le problème n'est résolu que de manière opérationnelle.

Orhit

L'orchite est une inflammation du testicule. Ce sont principalement ceux qui ont déjà des maladies du système génito-urinaire. Contribuer au développement de l'orchite de divers types de maladies vénériennes. Il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. Elle se manifeste par une indisposition douloureuse dans le scrotum et l'aine, un gonflement et une rougeur de la peau. Les symptômes associés sont l'intoxication et la fièvre. L'inflammation peut aller à l'épididyme - orchoépididymite. Peut-être la suppuration des testicules. Diagnostiqué visuellement par un urologue, il est possible de diagnostiquer une échographie.

Traitement - anti-œdème, un traitement antibactérien est effectué. Physiothérapie efficace pour améliorer l'apport sanguin et le transport d'oxygène.

Tordre le testicule

C'est une torsion mécanique du canal de semence. En conséquence, l'alimentation en oxygène du système circulatoire des testicules est interrompue. Le patient ressent une douleur intense, des nausées et des vomissements peuvent survenir. Gonflement visible du scrotum, changeant de couleur pour devenir pâle, hyperhémie. Dans de tels cas, les résultats du diagnostic sont obtenus par échographie du scrotum et collecte de la ponction du testicule.

Pour éliminer en urgence les résultats de la torsion, vous pouvez utiliser la méthode manuelle de dévidage du testicule. Sinon, la chirurgie est nécessaire. Dans les cas extrêmes, la nécrose est possible, puis inévitablement l'ablation chirurgicale du testicule - orchidectomie.

Prostatite

La maladie masculine la plus courante lors de l’inflammation de la prostate. Les hommes, jeunes et vieux, peuvent être malades. Caractérisé par des mictions fréquentes, un dysfonctionnement sexuel. Le diagnostic est effectué par un andrologue ou un urologue. Le tableau clinique général est révélé. Peut-être une étude sur l'échographie de la prostate, la sécrétion de la prostate bakposev et l'analyse de l'urine

Une thérapie complexe est nécessaire: massage de la prostate, traitement aux antibiotiques. La régulation de la vie sexuelle est tout aussi importante.

Cancer du pénis

Processus oncologique dans lequel les tissus de tout le pénis sont affectés. Symptômes externes: apparition de plaques, ulcères, ganglions, développement de phimosis, écoulement de l'urètre, décoloration de la peau. Diagnostiqué par examen visuel, échographie du pénis, IRM, biopsie.

Pendant le traitement, toutes les mesures prescrites dans de tels cas sont utilisées: chimiothérapie, radiothérapie, etc.

Cancer de la prostate

Tumeur maligne de la prostate. Symptômes: apparition de sang dans le sperme et l'urine, dysfonction érectile, nycturie, besoin fréquent d'uriner. Diagnostic avec examen digital rectal de la prostate, échographie, biopsie.

Le traitement comprend la prostatectomie radicale, la chimiothérapie, la radiothérapie à distance et la curiethérapie.

Cancer du testicule

Tumeur maligne des glandes sexuelles mâles. La symptomatologie se manifeste par les signes suivants: augmentation et gonflement du scrotum, douleur à la palpation. Il est diagnostiqué par examen visuel, échographie scrotale, détermination des marqueurs tumoraux et biopsie testiculaire.

Le traitement comprend toutes les activités prescrites pour ce diagnostic.

Blessures au scrotum

Il s’agit d’un dommage mécanique ou physique des testicules ou de leurs appendices, ainsi que du cordon spermatique. Le traumatisme est accompagné d'une douleur intense et d'un choc douloureux, d'un gonflement ou d'un hématome du scrotum. Des plaies ouvertes, une perte de testicules, une rupture ou une déchirure du scrotum sont possibles. Le diagnostic est réalisé par échographie, IRM, dafanoskopii et révision du scrotum.

Le traitement comprend l'ablation de l'hématome, l'hémostase, la résection testiculaire, le traitement antichoc, l'agrafage du conduit spermatique, etc.

Blessures au pénis

Les blessures au pénis peuvent être d’origine et de gravité très variées. Dommages causés à la peau et au corps caverneux, aux muscles et à la tunique albuginée. Les caractéristiques des blessures dépendent du type et de l'étendue de la blessure. Diagnostiqué sur la base d'une inspection visuelle, d'une palpation, d'une échographie.

Le traitement est conforme aux règles de premiers secours en cas de blessure.

Andrologie

Les questions de santé, de préservation de la sphère reproductive masculine et de maladies masculines sont traitées dans une section séparée de l'urologie - andrologie. Ses fonctions incluent le diagnostic, la prévention et le traitement des maladies de la sphère génitale masculine et directement des organes sexuels masculins eux-mêmes.

Un environnement stressant, des problèmes environnementaux, une alimentation déséquilibrée et médiocre, la propagation étendue d'infections génitales, telles que la gonorrhée et l'herpès génital, entraînent une augmentation constante des maladies susmentionnées.

La plupart des maladies ci-dessus entraînent des pathologies sexuelles telles que l'impuissance et l'infertilité. Les relations sexuelles n’occupant pas la dernière place dans la vie d’une personne, la préservation de sa santé sexuelle doit donc être l’un des lieux les plus importants de la vie d’un homme. Il est nécessaire au moins deux fois par an d'être examiné par un urologue ou un andrologue afin de mettre en évidence les problèmes génitaux qui peuvent avoir commencé à apparaître. Surtout aux premiers signes des pathologies ci-dessus et de leurs manifestations.

Les possibilités de l'andrologie sont aujourd'hui très étendues et continueront à se développer. Les problèmes sexuels sont résolus, comme en témoignent les résultats de la majorité absolue des opérations effectuées. Cela signifie qu'un homme peut être en bonne santé à tout âge. Même si nous prenons les cas les plus extrêmes lorsqu'un homme se fait enlever son pénis par chirurgie, même dans ce cas, l'andrologie moderne peut aider à résoudre le problème.

Avez-vous de sérieux problèmes de potentiel?

Déjà beaucoup d'outils essayés et rien n'a aidé? Ces symptômes vous sont familiers:

  • érection lente;
  • manque de désir;
  • dysfonctionnement sexuel.

Le seul moyen est la chirurgie? Attendez et n'agissez pas par des méthodes radicales. Augmentation de la puissance POSSIBLE! Suivez le lien et découvrez comment les experts recommandent un traitement.

La structure du système reproducteur masculin

Fonctionnellement, les organes génitaux masculins sont des organes de la copulation et du système reproducteur.

Les organes génitaux masculins sont subdivisés anatomiquement en organes externes - le pénis et le scrotum et les organes internes - les testicules, l’épididyme, le canal déférent, la glande de la prostate et les vésicules séminales. Dans la zone des organes génitaux externes se trouvent des récepteurs concentrés qui perçoivent une stimulation érogène (zones érogènes).

Organes génitaux externes

Le pénis (pénis, phallus) est l’organe génital externe de l’homme qui sert à avoir des rapports sexuels, à envoyer du sperme (éjaculer) dans le vagin de la femme et à extraire également l’urine de la vessie.

Distinguer entre la racine (base), le corps (tronc) et le gland du pénis. Le tronc est formé de deux corps caverneux et spongieux contenant un grand nombre de dépressions (lacunes) facilement remplies de sang. Le corps spongieux à la fin du pénis se termine par un épaississement en forme de cône - la tête du pénis. Le bord de la tête, recouvrant les extrémités des corps caverneux, se confond avec eux, formant un épaississement (corolle) autour de la circonférence, derrière lequel se trouve la rainure coronale. La tête est recouverte d'une peau fine et délicate (prépuce) avec un grand nombre de smagma.

Sur la tête du pénis, il existe un grand nombre de terminaisons nerveuses, ce qui le rend plus sensible au toucher. Le tronc du pénis est également très sensible, notamment dans la zone inférieure située entre 2 et 3 cm de la tête. La stimulation du pénis entraîne une augmentation de l'érection. Au sommet de la tête, il y a un trou - c'est la sortie de l'urètre, à travers lequel la miction et la décharge du sperme sont effectuées.

L'apparence du pénis, comme d'autres parties du corps humain, est très individuelle. Le pénis direct est rare, souvent le pénis dans un état détendu semble droit, mais avec une flexion de l'érection.

La taille du pénis d’un homme adulte est en moyenne de 5 à 10 cm au repos, alors qu’elle est en état d’érection de 14 à 16 cm, c’est-à-dire qu’elle correspond approximativement à la taille du vagin de la femme. Souvent, avec une érection, un pénis court augmente proportionnellement plus qu'un pénis long. La forme du pénis pendant l'érection et l'angle d'inclinaison sont individuels. Un pénis en érection avec une longueur de 16-18 cm est considéré comme grand et 18-20 cm ou plus - géant. Le diamètre d'un tel pénis ne dépasse généralement pas 3-4 cm.

La longueur moyenne du pénis à la naissance est de 2,4 à 5,5 cm. Au début de la puberté - 6 cm, la taille adulte atteint les années suivantes. Jusqu'à l'âge de 17 ans, le pénis grossit de manière active, jusqu'à 25 ans - légèrement.

Avec l'excitation sexuelle, le pénis augmente de volume de 2 à 8 fois, devenant plutôt dense. Le maintien d'une érection est assuré par une diminution du débit veineux, facilitée par la réduction de muscles spécifiques situés à la racine du pénis. À la fin de l'excitation, les muscles se relâchent et le sang qui remplit l'organe génital est facilement drainé, après quoi il diminue jusqu'à atteindre une taille normale et devient mou. La tête du pénis lors de l'érection reste toujours moins élastique et plus élastique que son corps, ce qui évite les traumatismes des organes génitaux féminins.

Dans la partie antérieure du corps du pénis, la peau forme un pli cutané - prépuce, qui recouvre complètement ou partiellement la tête. Le prépuce, s'il recouvre complètement la tête, est généralement facilement reculé, ce qui l'expose. À l’arrière du pénis, le prépuce est relié à la tête par un pli longitudinal, appelé bride. Entre la tête du pénis et le prépuce se trouve une cavité fendue (préputiale) qui se forme finalement à l'âge de deux ans. Un smegma s'accumule généralement dans un sac préputial.

Avec l'âge, les follicules pileux deviennent visibles sur la peau du pénis, puis une petite quantité de cheveux devient visible. Parfois, les adolescents perçoivent les follicules pileux avec des glandes sébacées élargies comme de "l'acné".

Smegma (lubrification préputiale) est le secret des glandes du prépuce, qui s'accumulent sous le feuillet interne et dans le sillon coronaire du pénis. Les composants principaux sont les graisses et les mycobactéries. Les sécrétions fraîches sont blanches et uniformément réparties à la surface de la tête. Après un certain temps, elles deviennent jaunâtres ou verdâtres. Smegma agit comme un lubrifiant qui recouvre la tête et réduit les frottements du prépuce à ce sujet. La formation de smegmo augmente pendant la période de la plus grande activité sexuelle (18 à 25 ans) et est pratiquement absente chez les personnes âgées.

Stagnation prolongée du smegma dans un sac préputial avec phimosis, la violation des règles d'hygiène personnelle contribue au développement de maladies inflammatoires et précancéreuses du pénis. Afin d'éviter la nécessité de prévenir la stagnation du smegma dès le plus jeune âge, de respecter les règles d'hygiène des organes génitaux masculins. Smegma, comme les autres lubrifiants, doit être enlevé quotidiennement. Un lavage minutieux quotidien est un must absolu. Cette règle s'applique également aux hommes circoncis - leur smegma peut s'accumuler dans les plis de la bride, s'il est préservé, ainsi que le sulcus coronaire.

En général, les adolescents ont des problèmes avec le smegma accumulé s'ils négligent les règles d'hygiène. Ils appellent smegma "mastic" et l'enlèvent avec les mains sales quand il durcit. Dans sa jeunesse, le non-respect des règles d'hygiène est la cause la plus courante de maladies infectieuses des organes génitaux. Avec des soins appropriés, le smegma ne pose aucun risque pour la santé.

Le sperme (liquide séminal, éjaculat) est un mélange de sécrétions produites lors de l'éjaculation provenant de la sécrétion des organes génitaux masculins: les testicules et leurs appendices, la prostate, les vésicules séminales, l'urètre. Le sperme est composé de deux parties distinctes: le plasma séminal - constitué principalement de la sécrétion de la prostate, les sécrétions testiculaires, leurs appendices et les canaux de la glande séminale et les éléments formés (spermatozoïdes ou cellules germinales primaires des testicules).

  • Fluide des vésicules séminales (65%)
  • Liquide prostatique (30%)
  • Sperme (5%).

Le sperme masculin adulte est un fluide hétérogène et opaque semblable à du mucus, collant et visqueux, ayant une odeur caractéristique. Le goût du sperme, ainsi que son odeur, sont déterminés par la nature de la nourriture et sont généralement légèrement sucrés et salés avec un arrière-goût aigre ou amer. Avec les éjaculations fréquentes, le sperme devient moins sucré et le goût de l'amertume augmente. En 20-30 secondes, le sperme se liquéfie, devient homogène, visqueux et présente une couleur gris blanchâtre opaque. Sa quantité est individuelle et peut varier de 1-2 à 10 ml et plus. La quantité de sperme peut varier en fonction de l'âge, de la santé, de la quantité de liquide consommée, de la fréquence de l'éjaculation, etc. Plus les actes sexuels ou masturbatoires sont fréquents, plus le volume de chaque portion ultérieure de l'éjaculation est petit. Une grande quantité de sperme ne signifie pas sa plus grande capacité de fertilisation. Le volume moyen de sperme, à condition que l'éjaculation se produise avec des pauses de 3 jours, est de 3 à 5 ml.

Le pouvoir fertilisant des spermatozoïdes caractérise le nombre de spermatozoïdes dans 1 ml de spermatozoïdes, qui est normalement compris entre 60 et 120 millions.En même temps, les spermatozoïdes mobiles devraient représenter au moins 70% de leur nombre total, au moins 20 millions étant considérés comme la limite inférieure de la norme. sperme dans 1 ml de spermogramme).

Le scrotum est un organe cutanéo-musculaire dans la cavité duquel se trouvent les testicules, les appendices et la partie initiale du cordon spermatique, séparés par une cloison qui correspond à la suture embryonnaire à l'extérieur. La couture peut être clairement visible ou, au contraire, presque invisible. Cela n'a aucun effet sur la santé.

La peau du scrotum est pigmentée, recouverte de poils clairsemés, contient un grand nombre de glandes sudoripares et sébacées, dont le secret a une odeur particulière. Placer les testicules dans le scrotum leur permet de créer une température inférieure à celle du corps. La température optimale est de 34 34,5 ° C. La température est maintenue à peu près constante du fait que le scrotum tombe en dessous par temps chaud et s’élève jusqu’au corps par temps froid. Le scrotum est également l'organe du sens sexuel masculin (zone érogène).

Organes génitaux internes

Les testicules (testicules, testicules) constituent une paire de gonades masculines dont la fonction principale est la formation de spermatozoïdes et la sécrétion d'hormones sexuelles masculines (testostérone) dans le sang. Les testicules sont situés à l'intérieur du scrotum et sont généralement situés à des niveaux différents (souvent situés en bas à droite) et peuvent également différer en taille. La taille de chaque testicule est de 4 à 6 cm de long et de 2,5 à 3,5 cm de large.

Les testicules nécessitent une attention particulière au respect des règles d'hygiène des organes génitaux masculins. La température des testicules doit être inférieure de 4 degrés à celle du corps, une température trop élevée empêchant la formation de spermatozoïdes. Même une immersion unique des testicules dans de l'eau chaude peut nuire à la capacité de fertiliser pendant les six prochains mois. Les hommes sédentaires doivent se lever et marcher de temps en temps pour que les testicules s'éloignent du corps brûlant.

Les canaux déférents sont des conduits par lesquels le sperme est extrait des testicules. Ils sont une continuation du canal de l'épididyme, passent par le canal inguinal, puis, se connectant les uns aux autres, forment un seul canal déférent. qui traverse la prostate et ouvre un trou à l’arrière de l’urètre. Les spermatozoïdes avancent le long du canal déférent par leur contraction ondulée. Lors de l’orgasme, le sperme passe par le canal déférent commun et passe dans l’urètre, puis de l’extérieur ou dans le vagin.

Le cordon spermatique est un organe anatomique apparié qui va de l'épididyme au point de fusion avec le conduit de la vésicule séminale. Ses fonctions principales sont l'apport sanguin du testicule et le retrait de la graine de l'épididyme au canal déférent.

La prostate (prostate) est un organe non apparié du système reproducteur masculin qui produit un secret qui fait partie du sperme situé entre la vessie et le rectum. À travers la prostate passe l'urètre.

La taille de la prostate dépend de l'âge, le développement complet du fer atteint 17 ans. En dehors de la prostate est recouvert d'une capsule de tissu conjonctif dense. Le tissu glandulaire est constitué des glandes s'ouvrant dans la partie prostatique de l'urètre par les canaux excréteurs. La réduction des muscles lisses de la glande contribue à l'élimination de la sécrétion des glandes prostatiques. Une sécrétion massive est observée lors de l'éjaculation.

Le secret de la prostate (suc de la prostate) est un liquide blanc trouble qui participe à la dilution du sperme, active le mouvement du sperme. La prostate assure le mouvement du sperme le long du canal déférent et de l'éjaculation et participe à la formation de la libido et de l'orgasme.

Les vésicules séminales sont des formations glandulaires jumelées qui produisent un secret qui fait partie du sperme. Son contenu consiste en un fluide protéique visqueux à haute teneur en fructose, source d'énergie pour les spermatozoïdes et leur confère une plus grande résistance.

Maladies masculines: manifestations photographiques

Les hommes peuvent traiter les maladies différemment. Certains ne les remarquent pas, les portent sur leurs pieds, d'autres courent immédiatement chez le médecin dès qu'ils éternuent. Mais l'organe sexuel masculin de la maladie, dont aucun représentant de la tribu masculine ne laissera pas indifférent, est toujours dans la zone d'attention particulière. Les maladies des organes génitaux chez les hommes ont le plus souvent une nature vénérienne.

Sur la question des organes génitaux masculins

En parlant de ce que sont les maladies des hommes, beaucoup devraient être attribuées à un groupe spécifique d’organes génitaux. Il existe 3 groupes de ce type:

  1. Les testicules sont les glandes sexuelles des hommes. Ils sont responsables de la production d'hormones sexuelles et de cellules. Ce dernier peut être connu sous un nom différent - sperme;
  2. Façons de produire du sperme. Ceux-ci incluent l’épididyme, les vésicules séminales et les canaux, l’urètre;
  3. Les organes qui sont responsables de la connexion physiologique du sperme et de l'ovule. C'est le pénis masculin et la prostate. Les maladies du pénis masculin sont nombreuses.

La médecine moderne a classé les maladies masculines pour une distinction plus claire et un meilleur traitement pour:

  • les maladies des organes génitaux chez les hommes, la nature inflammatoire et infectieuse;
  • les maladies qui sont basées sur la pathologie du développement d'un organe;
  • les maladies qui ont une base tumorale;
  • les maladies qui sont de nature traumatique.

Symptômes de maladies

Comme on le sait, chaque maladie est caractérisée par ses symptômes inhérents. Et les maladies des organes génitaux masculins ne font pas exception. Considérez certains signes ou symptômes de maladies masculines qui peuvent indiquer si vous êtes malade:

  1. Phimosis. C'est à ce moment que le prépuce d'un homme grandit ensemble et qu'il devient impossible d'exposer la tête du pénis. Détectez principalement ce symptôme dans votre enfance. Pour plus de clarté, vous pouvez visualiser les maladies des organes masculins en images;
  2. La douleur aiguë est le prochain signe. Le plus souvent manifesté dans diverses blessures. La douleur augmente avec la marche;
  3. Douleur en urinant. Ils se manifestent par une forte sensation de brûlure lors de la miction. Parfois, à la fin du processus de miction, des excrétions caractéristiques peuvent être libérées du pénis. Cette caractéristique est caractéristique des maladies infectieuses (gonorrhée, chlamydia, etc.);
  4. Le chancre dur ou mou est un signe de syphilis, visible sur la photo des maladies des organes génitaux. Tache rouge sur la tête du pénis, suivie d'une ulcération, avec une base dense ou molle. Sans douleur. Elle se caractérise par le fait qu'après un certain temps, la plaie disparaît d'elle-même sans laisser de traces. Il est également insidieux de la syphilis, car la plupart des malades après la disparition du chancre cessent d’y penser;
  5. Décoloration de l'urine. Un signe caractéristique que vous avez des processus inflammatoires dans la vessie et l'urètre. Lorsque du pus apparaît dans les urines, vous pouvez parler de cystite, de gonorrhée. Si du sang est détecté dans l'urine, cela peut être considéré comme un signe de blessure, de calculs rénaux ou même de tumeur maligne. D'autres manifestations de cette maladie peuvent être vues sur la photo des maladies génitales masculines;
  6. Miction fréquente sans cause. La norme est qu'un homme devrait effectuer le processus de miction environ 4-5 fois par jour ou un peu plus souvent s'il buvait beaucoup de liquide. Si cette règle se chevauche plusieurs fois, nous pouvons parler d'infection.
  7. Enurésie (incontinence urinaire). Ils souffrent plus d'enfants. Elle est divisée en énurésie fausse et vraie. Dans le premier cas, la cause de l'incontinence devient souvent un défaut ou une lésion des organes génitaux. Les symptômes de maladies génitales peuvent se manifester à la fois par une expression complexe et séparément.

Dans un groupe séparé distinguent souvent les maladies de la peau de l'organe masculin.

La présence d'au moins un signe prononcé devrait être la raison de votre visite dans un établissement médical. Dans ce cas, l’auto-traitement n’est pas souhaitable, car il entraîne souvent des complications graves. En guise de dispute, vous pouvez apporter une photo de maladies des organes génitaux.

Les infections génitales sont la cause la plus fréquente de manifestations désagréables des maladies masculines. À propos des infections et de la façon de les gérer, lisez ce qui suit. Sur une maladie spécifique - l'herpès génital - vous pouvez lire ici.

Causes de la maladie et méthodes de traitement

Il y a de nombreuses raisons, mais il y a des signes selon lesquels elles peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • manque d'exercice;
  • mener une vie sexuelle promiscuité;
  • l'effet de la mauvaise écologie;
  • incapacité de l’immunité à faire face aux charges.

Souvent, le traitement des maladies de la sphère sexuelle chez l’homme pose certaines difficultés. Et en premier lieu, les hommes eux-mêmes sont à blâmer pour cela, car dès les premiers signes, ils ne font généralement rien et vont chez le médecin après une bonne nuit, et les symptômes de maladies des organes génitaux deviennent évidents.

La deuxième raison de la difficulté du traitement est que les maladies ont souvent un caractère transitoire, c’est-à-dire qu’après l’apparition des premiers signes évidents, ces symptômes mêmes disparaissent tout simplement. Et de nombreux représentants du sexe fort les oublient sans danger, car les symptômes de maladies des organes génitaux ont cessé d'apparaître.

Par conséquent, bien que chaque maladie et son traitement soient assignés, certains points restent généraux. Par exemple, pas d'amateur. Le traitement ne peut être prescrit par un spécialiste qu'après avoir subi des tests. La livraison est requise. La question de savoir comment traiter les maladies des organes génitaux de l'homme peut être résolue sans équivoque: uniquement sous la supervision d'un médecin.

Pendant la période de traitement et un certain temps après, les rapports sexuels ne sont pas autorisés, même avec un équipement de protection.

Ils ne peuvent être initiés qu'après avoir suivi un traitement complet avec des tests ultérieurs. Et ce n’est que si elles sont reconnues comme bonnes que le processus de traitement peut être considéré comme réussi. Bien que cela vaut la peine de vérifier de temps en temps.

Lorsqu'une maladie est détectée chez une personne et qu'elle est transmise lors d'un rapport sexuel, tous les partenaires sexuels identifiés doivent suivre un traitement.

Système reproducteur masculin. La structure du système de reproduction des hommes

Ce n’est un secret pour personne que pour un homme ses organes sexuels revêtent une grande importance et que, dans l’ensemble du corps, ils remplissent des fonctions très importantes et responsables. Le principal est, bien sûr, la procréation. Cette fonction joue un rôle énorme dans la vie de toute personne. Quelle est l'anatomie et la structure des organes génitaux masculins en réalité?

Les principales fonctions des organes génitaux

Le système reproducteur masculin remplit un certain nombre de fonctions assez importantes qui jouent un rôle important dans le bon fonctionnement de tout le corps. Ils consistent dans les processus cruciaux suivants:

  • développement de cellules germinales mâles (appelées spermatozoïdes);
  • jeter le sperme dans le vagin pendant les rapports sexuels;
  • développement d'hormones sexuelles mâles.

Les organes génitaux masculins se divisent en deux types principaux: externe et interne. Les premiers incluent le scrotum et le pénis, et les derniers incluent les testicules, leurs appendices, l'urètre, le canal déférent, la prostate et d'autres organes qui y sont connectés.

Caractéristiques de la structure du pénis

Les organes génitaux masculins sont caractérisés par la présence de la chose principale - c'est un membre. Qu'il soit la principale source de sécrétion d'un fluide spécial (sperme) dans les organes génitaux féminins.

La forme et la taille du pénis peuvent varier en fonction du degré de remplissage sanguin des corps caverneux ou du niveau d'érection, il en est de même. Système reproducteur masculin formé, à savoir un membre, avec l'aide de trois corps cylindriques parallèles, l'un d'eux est spongieux et les deux autres sont caverneux. Tous sont recouverts d'une coquille dense.

À travers le premier corps, qui est situé sur le côté inférieur du pénis, l'urètre (urètre) est entouré. C'est à lui d'aller sperme et d'urine.

Les corps caverneux (cylindres droit et gauche) lors du réveil sexuel débordent de sang, et c’est ce qui conduit à l’érection du pénis. Ils sont situés à proximité du corps spongieux. Au milieu de ces cylindres se trouvent les jambes du pénis, fermement fixées aux os du bassin.

Les organes génitaux sont disposés de manière à ce que la partie terminale du membre soit la tête recouverte de peau, appelée "prépuce". Et les ouvertures de l'urètre, qui sont en forme de fente, sont situées tout en haut de la tête.

Qu'est-ce que le sperme?

Le sperme est un mélange caractéristique composé de sperme et des secrets des glandes mâles sécrétées par les appendices des testicules, de la prostate et des vésicules séminales, qui ont tous des fonctions spécifiques pour assurer le transfert du sperme vers l'ovule déjà mature.

Lors de l'éjaculation, une moyenne d'environ cinq millilitres de sperme est libérée, contenant environ trois cent millions de spermatozoïdes.

Une érection est considérée comme une condition au cours de laquelle le stress maximal du membre est observé, ce qui facilite les relations sexuelles ultérieures. Dans ce processus, le corps spongieux est assez densément rempli de sang et il y a des sensations caractéristiques du brin direct.

Organes génitaux masculins et leur système circulatoire

Le membre est constamment alimenté en sang en raison des nombreux vaisseaux et fibres nerveuses qui le pénètrent abondamment et augmentent la sensibilité lors des rapports sexuels. Le plus grand nombre de terminaisons nerveuses se situe dans la tête du pénis, à savoir sur sa couronne, à l'endroit où passe le bord de la tête et le corps du pénis.

Au bas de la tête se trouve la zone la plus sensible, appelée bride du pénis. Ici, lors d’une inflammation, des sensations plutôt aiguës et douloureuses apparaissent, généralement aggravées pendant les rapports sexuels. De plus, dans certaines situations, le prépuce peut coller à la tête. Cette condition apparaît en raison de l'accumulation accrue d'une substance spéciale. Il a généralement l'air au fromage et est gras au toucher. Cela s'appelle smegma. Il est constitué des restes de sueur, de saleté et de cellules mortes de la peau (épiderme).

Les testicules et leurs caractéristiques

Le système reproducteur masculin est caractérisé par la présence de testicules. Ce sont des corps ovales jumelés, de taille et de forme similaires à des noix légèrement aplaties. Les testicules sont situés dans le scrotum (formation sacciforme des muscles de la peau). Le poids approximatif d'un testicule est de vingt grammes et la taille chez l'homme adulte varie de trois à quatre centimètres.

Ces organes sont assez sensibles à l'utilisation de tout effet physique. Ceci est principalement dû au fait que les testicules sont recouverts de terminaisons nerveuses et de vaisseaux sanguins très densément situés. De plus, ce sont les organes responsables de la production de cellules germinales mâles (spermatozoïdes).

L'emplacement et la signification des testicules

Les organes du système reproducteur masculin fonctionnent principalement de manière à ce que le processus de production de sperme ait lieu. Elle se déroule dans la structure principale des testicules, notamment dans les tubes séminifères, et s'appelle spermatogenèse. En règle générale, un testicule est inférieur dans tous les cas à l'autre. Il existe également une version qui dit que chez les hommes droitiers, le testicule gauche est en bas, et que ceux qui se considèrent gauchers - droitiers.

En outre, les testicules sont également des glandes endocrines, impliquées dans la production d'hormones sexuelles chez l'homme - androgènes, la testostérone est considérée comme la principale. Dehors, ils sont lisses et au centre, ils sont divisés en deux ou trois cents clous de girofle, dans lesquels se trouvent les canaux à graines. Ces tubules sont de petits tubes qui forment une spirale. C'est ici que pendant une période de soixante-douze jours, des millions de spermatozoïdes apparaissent.

Ainsi, les testicules remplissent deux fonctions très importantes. C'est la formation de sperme et la production d'hormones sexuelles mâles.

Fonctions et signification du scrotum

Le système reproducteur masculin comprend également le scrotum. Cet organe est une pochette en cuir, située à la base même du pénis. Il est recouvert d'une peau délicate et a des cheveux très clairsemés. Le scrotum est divisé en deux parties en fonction du nombre de testicules avec un septum spécial. En fonction de la température présente, le scrotum peut augmenter et diminuer en taille. Cette propriété assure complètement la rétention dans les testicules d'un niveau de température constant, ce qui constitue à son tour une condition très importante dans le processus de spermatogenèse.

À l'intérieur du scrotum se trouve un complexe d'organes très important qui assure les fonctions sexuelles masculines, ainsi que la capacité de poursuivre la course. Ceci inclut les testicules, leurs appendices et les canaux spermatiques. Les parois du scrotum sont recouvertes d'une fine couche de tissu lisse qui se réduit pendant les rapports sexuels, l'exercice et divers sports, ainsi que sous l'influence du froid. Il s’agit d’une réaction protectrice visant à préserver les testicules et à les maintenir à une température constante. C’est aussi une garantie de maturation optimale des spermatozoïdes.

Caractéristiques du canal déférent

Le système des organes génitaux masculins comprend les canaux éjaculatoires. Ils se présentent sous forme de canaux appariés reliant l'urètre à l'épididyme. La taille de chacun de ces conduits est d'environ cinquante centimètres et le diamètre à l'intérieur est d'un demi-millimètre.

Le canal déférent suit un chemin assez compliqué, au cours duquel ils se déplacent des testicules vers la cavité abdominale, puis envahissent la prostate et se dirigent ensuite directement vers l'urètre.

Valeur de la prostate

La structure du système reproducteur masculin comprend également un organe important glandulaire et musculaire. C'est la prostate. C'est un organe non apparié qui est directement adjacent à la vessie ci-dessous et entoure l'urètre.

En taille, il n'est pas plus grand qu'un châtaignier normal. À travers la prostate (prostate) passe l'urètre. C'est la prostate qui produit un secret spécial dans le liquide séminal qui assure l'activité vitale du sperme. En d'autres termes, le sperme est le secret de la prostate et des vésicules séminales et contient du sperme.

Les soi-disant vésicules séminales ne sont pas du tout le lieu de stockage de la graine. Outre la prostate, ils participent activement au processus de production du liquide séminal. Le secret des vésicules séminales est que le sperme est dilué et que les spermatozoïdes sont avancés.

Les glandes de Cooper sont situées symétriquement les unes aux autres sur les côtés gauche et droit de la prostate. Ils ont la forme caractéristique de pois. De plus, ils sont reliés par un conduit spécial directement à l'urètre. Pendant la période d'éveil sexuel, ces glandes sécrètent le secret correspondant, ce qui permet d'hydrater la membrane muqueuse de l'urètre juste avant le processus d'éjaculation.

L'urètre et ses caractéristiques

L'anatomie du système reproducteur masculin repose également sur un organe aussi important que l'urètre. Il appartient à la fois aux systèmes urinaire et génital, car il sert d'assistant principal pour que l'urine soit excrétée naturellement et que le sperme soit évacué. Le début de l'urètre prend la vessie et sa fin est représentée sous la forme d'une fente sur la tête du pénis.

La prostate elle-même pénètre dans l'urètre aux extrémités du canal déférent, le long duquel se déplace le sperme. Le développement du système reproducteur masculin montre qu'au moment de la libération, le sperme s'échappe par l'urètre directement dans les voies génitales de la femme.

La valeur des vésicules séminales

Les vésicules séminales sont des paires spéciales de gonades d'hommes, qui ont l'apparence de poches oblongues à structure cellulaire. Ils sont situés au-dessus de la prostate, à savoir entre le rectum et la partie inférieure de la vessie. En termes de valeur, ils servent de stockage spécifique de matériel génétique masculin (spermatozoïdes).

Les fonctions du système reproducteur masculin sont caractérisées par le fait que dans les vésicules séminales en cours d'éjaculation, trois à six millilitres de sperme sont sécrétés, dont environ soixante dix pour cent sont le secret de la glande prostatique.

Dans sa fonction immédiate, le liquide séminal masculin est nécessaire non seulement pour neutraliser l'environnement acide de l'urètre et du vagin féminin, mais également pour fournir du sucre. C'est la source d'énergie pour le processus de déplacement du sperme. De plus, des hormones prostaglandines sont également fournies, ce qui augmente le niveau de contraction de l'utérus et de ses tubes, tout en accélérant le mouvement de millions de spermatozoïdes directement vers l'ovule.

Organes sexuels

Les organes génitaux masculins sont divisés en deux types: internes (comme les testicules, les appendices, le canal déférent, la prostate et autres) et externes - le pénis et le scrotum.

Les deux sont conçus pour créer un système de reproduction harmonieux qui est responsable de la production de graines et de leur libération en réponse à l'irritation des zones érogènes.

Caractéristiques anatomiques des organes génitaux externes de l'homme

La «totalité» des organes génitaux chez les hommes répond à deux objectifs: l'élimination de l'urine du corps et, plus important encore, la création et la livraison de spermatozoïdes à l'adresse. C'est ce qui détermine la structure des organes génitaux externes, tels que le pénis et le scrotum, qui sont responsables de la sécurité et du confort de la maturation du sperme dans les testicules (à juste titre appelé l'organe principal du système reproducteur masculin).

Pénis

Le pénis (pénis ou phallus), comme l’organe sexuel masculin est appelé en médecine et dans la littérature, est l’organe externe de l’homme destiné aux rapports sexuels, dont le but est d’éjecter le liquide séminal et d’éliminer l’urine de la vessie.

En moyenne, selon les statistiques anatomiques, la taille du organe sexuel masculin externe (membre) à l'état relâché varie de 4 à 8 centimètres, augmentant avec l'excitation de 2 à 4 fois.

Dans l'anatomie du pénis doit être distingué:

  1. Racine (base).
  2. Le corps (tronc), qui est un corps caverneux, ressemble de l'intérieur à une éponge avec une multitude de vides internes, conçu pour se remplir rapidement de sang lors de la préparation du coït.
  3. La tête du pénis, recouvrant l'extrémité du tronc et recouverte d'un prépuce souple - la peau la plus fine. Dans la partie supérieure centrale de la tête, il y a un trou, appelé urètre, à travers lequel se produit l'écoulement du sperme et de l'urine. De plus, la tête, en raison du grand nombre de terminaisons nerveuses, est très sensible à tout contact, ce qui joue un rôle important dans l'excitation des hommes.

À l'état excité, le pénis augmente son volume en le remplissant de sang et acquiert densité et élasticité. Une érection prolongée est possible du fait que la racine d'un membre est constituée de muscles spéciaux, assez puissants, capables de bloquer la circulation du sang en quelques secondes.

Après la fin de l'acte, ils se détendent doucement, le membre tombe et sa taille diminue. La tête diffère du tronc excité par sa douceur et sa tendresse, ce qui permet d’éviter les blessures vaginales même lors de rapports sexuels très actifs.

Pendant les rapports sexuels, deux types de fluide sont libérés:

  1. Smegma (lubrifiant familier) - la sécrétion des glandes du prépuce (plis couvrant la tête) pour réduire les frottements de la tête et éviter l'apparition de microtraumatismes. La graisse est constituée de colonies de graisse et de mycobactéries. Les nouvelles décharges sont blanches et plastiques. Avec le temps, elles jaunissent et acquièrent une forte odeur.
  2. Sperme (également appelé liquide séminal) - constitué de deux composants: le plasma séminal - un mélange de produits de l'activité de diverses glandes et du sperme, produit final du système reproducteur masculin.

Scrotum

Le scrotum est un organe cutanéo-musculaire conçu pour stocker les testicules, les appendices et le début du canal de la graine. Chaque organe individuel est enfermé dans une sorte de capsule musculaire à l'intérieur, ce qui est particulièrement visible dans les points communs de chaque homme.

La couleur de la peau sur le scrotum est plus foncée que celle du reste du corps, la peau est recouverte de poils, son épaisseur peut varier.

Le scrotum a un objectif évident: il crée des conditions optimales pour le maintien d’importants organes internes de la reproduction. Par exemple, pour produire un sperme sain, la température corporelle doit être inférieure de deux degrés à la température corporelle normale.

Le scrotum vous permet d'y parvenir à l'aide d'un système unique de maintien de la température requise - de cette façon, le scrotum se resserre par temps froid et par la chaleur, il s'éloigne le plus possible du corps.

Développement anormal des organes génitaux externes chez l'homme

Il existe certaines normes pour le développement des organes génitaux externes. La déviation de ces normes est anormale.

Voici quelques exemples de développement anormal du pénis:

  1. Le phimosis congénital est l'impossibilité de révéler complètement la tête en raison d'une prépuce insuffisante ou insuffisamment développée. La maladie menace le développement de toutes sortes d’infections et l’impossibilité totale des rapports sexuels, mais elle est généralement diagnostiquée dans les premières années de la vie de l’enfant et est traitée avec succès, que ce soit par un exercice physique ou par une intervention chirurgicale.
  2. Absence congénitale du pénis ou anomalie de développement de l’une de ses parties, y compris l’absence de la tête et toute violation de l’intégrité du tronc (cachée dans le corps, par exemple, ou fourchue).
  3. L'ectopie du pénis (autre nom, micropenis) est un développement anormal dans lequel le pénis atteint un ou deux centimètres, et même à l'état actif n'augmente pas de plus de 3 à 4 centimètres, ce qui rend naturellement la vie sexuelle totalement impossible. Certains hommes se plaignent de la taille des organes génitaux et prétendent en vain que leur pénis est petit, bien que, selon les normes médicales mondiales, il soit normal, de taille moyenne et ne nécessite aucune augmentation.
  4. L'hypospadias est un développement anormal de l'urètre (trou d'où sortent l'urine et le sperme). L’anomalie est que l’ouverture de l’urètre peut être située dans un endroit inconfortable pour un homme, par exemple sur le scrotum. Il existe différentes formes d'hypospadias.
    Fondamentalement, le traitement chirurgical de l'hypospadia chez les enfants est effectué par les chirurgiens de manière à ce que cette maladie n'interfère pas avec la personne adulte.

Epispadia est une anomalie de traitement des organes génitaux masculins plus compliquée que l'hypospadias. Le diagnostic repose essentiellement sur le fait que l'ouverture de l'urètre n'est pas simplement au mauvais endroit, mais qu'elle (l'urètre) est simplement fendue.

Maladies génitales chez les hommes

L'importance de tous les organes dans le corps est élevée, mais les représentants du sexe fort sont les plus terrifiés lorsqu'ils remarquent des symptômes désagréables de maladies des organes génitaux. Correctement fait, ils sont terrifiés, je dois dire. Et je dois dire qu'il est nécessaire de prendre la mesure la plus importante - consulter un médecin.

Un médecin capable d’examiner et de déterminer les maladies, pathologies et anomalies des organes génitaux de l’homme (inflammation, infectieux, congénital, etc.) et peut, dans la plupart des cas, effectuer le traitement de manière indépendante, en tenant compte des caractéristiques d’âge des patients - andrologue. Il peut identifier des maladies purement masculines, ou des maladies courantes, mais non manifestées en tant que femmes.

La figure montre clairement la structure du système des organes génitaux masculins dans le contexte de:

Faites défiler la liste pour lire la description de ce que sont les organes physiologiques internes masculins en physiologie.

Car le travail harmonieux du système reproducteur masculin exige la participation des organes génitaux externes et internes. Que comprennent les organes génitaux masculins?

Les organes génitaux internes sont divisés en: testicules, canal déférent, glande de la prostate, cordon spermatique et prostate.

Il vaut mieux examiner plus en détail les caractéristiques et le travail de chacun de ces organes.

Testicules

Les testicules (testicules) sont une double glande qui est responsable de la formation des spermatozoïdes et de l'injection d'hormone de testostérone dans le sang, responsable de l'excitation sexuelle d'un homme. La taille du testicule varie en moyenne de quatre à six centimètres de long.

Le scrotum est situé à l'emplacement des testicules, où les testicules sont séparés par une membrane spéciale (une suture exprimée à l'extérieur du scrotum). Il est normal que les testicules soient de taille différente ou situés à différentes hauteurs.

Les testicules sont peut-être l'organe le plus vulnérable du système reproducteur masculin.

Par exemple, la surchauffe est catégoriquement contre-indiquée pour eux, car une température trop élevée empêche le développement de spermatozoïdes. La norme pour un bon testicule est une température ne dépassant pas 32-33 degrés.

Le scrotum est responsable du réglage de la température, mais il peut ne pas s’acquitter de la tâche si, par exemple, un homme aime les bains chauds, fait un travail sédentaire ou porte des sous-vêtements trop moulants.

Tubule de graine

Le tubule séminal est un organe conçu pour alimenter le testicule en sang et en extraire la graine.

Une paire de tubules séminifères sinueux d’une longueur totale n’excédant pas 9 centimètres s'écarte de l’épididyme du testicule, dont l’intérieur est tapissé d’épithélium à plusieurs couches.

Ils sont entourés de tissus conjonctifs plutôt lâches, criblés de nombreux vaisseaux sanguins. Les tubules d'enroulement sont connectés en ligne droite, formant un seul réseau de testicules. Le résultat d’une telle fusion est une douzaine de tubules persistants s’écoulant dans le canal de l’appendice.

Les canaux de sperme

Les canaux déférents sont des conduits spéciaux dans lesquels le liquide séminal s'écoule du conduit de l'appendice.

Ce sont deux organes, chacun d'environ un demi-mètre de long, conçus pour libérer le sperme. Partant de l'épididyme, elles passent par les canaux inguinaux et sont reliées à un courant vasculaire déférent commun qui, en passant par la prostate, se termine à l'arrière de l'urètre.

Prostate

La prostate (prostate) est un organe unique à travers lequel passe l'urètre, responsable de la production d'un secret, composant important du liquide séminal.

Extérieurement, la prostate ressemble à une capsule de tissu élastique dense, mais à l'intérieur elle est remplie de tissu glandulaire, dont les glandes produisent un secret qui se manifeste dans la partie prostatique de l'urètre en réduisant les muscles lisses de la glande lors de l'éjaculation.

Le secret ressemble à un liquide blanc opaque destiné à diluer les spermatozoïdes et à assurer leur mouvement rapide dans les conduits.

En outre, une augmentation de la quantité totale de liquide séminal procure un orgasme riche et lumineux.

La prostate est entièrement formée au moment de la puberté chez les hommes, mais sa croissance et son développement cessent à l'avenir.

Développement anormal et maladies des organes génitaux internes chez l'homme

Si le développement anormal des organes génitaux externes entraîne l'impossibilité des relations sexuelles, toute modification de la partie interne de l'appareil sexuel masculin entraîne le développement de spermatozoïdes non viables et, par conséquent, l'infertilité.

Les causes de la violation des organes génitaux internes peuvent être différentes:

  1. Congénitale ou acquise à la suite de l'opération, l'absence d'un ou deux testicules.
  2. Maladies différées à l'âge adulte, accompagnées d'une fièvre aiguë et prolongée, telles que la grippe, les oreillons ou la rougeole.
  3. Pseudo-hermaphrodite, exprimé en présence d'une partie des organes génitaux de la femme et d'atrophie des testicules et de la prostate, ce qui rend impossible un rapport sexuel complet et la possibilité de concevoir.
  4. La cryptorchidie est une maladie dans laquelle un ou deux testicules ne sont pas descendus dans le scrotum, mais sont restés dans la cavité abdominale ou l'aine.
  5. Blessures à l'aine, entraînant une perturbation des testicules ou des ruptures du canal séminal.
  6. Processus inflammatoires causés par des maladies sexuellement transmissibles.
  7. Les effets de l'inflammation causée par les derniers stades des hémorroïdes, du cancer de la prostate ou de l'urètre.

Seul le travail conjoint des organes génitaux masculins externes et internes garantira la possibilité d'un fonctionnement de haute qualité de tout l'appareil sexuel.

Courte vidéo sur le dispositif (structure) des organes génitaux masculins internes et externes: découvrez leurs fonctions et la manière dont le système reproducteur est organisé

Dignité masculine d'une taille impressionnante - c'est ce que tout membre du sexe fort veut, mais, malheureusement, tout le monde n'a pas été récompensé par la nature.

Vous pouvez penser qu'un petit pénis est une phrase et l'accepter, ou vous pouvez utiliser l'une des nombreuses méthodes pour l'augmenter à la maison sans recourir à une intervention chirurgicale. Et lequel aidera déjà - ceci est purement individuel.

Comment augmenter le pénis à la maison? Est-ce réel? Ceci sera discuté dans cet article. Lire la suite