Épididymite

Infertilité

L'épididymite est une lésion inflammatoire de l'épididyme. Il se caractérise par un début brutal, une augmentation de la température corporelle allant jusqu'à 39-40 degrés. Il y a une douleur et un gonflement dans le scrotum du côté de la lésion, une augmentation de l'épididyme plusieurs fois, une rougeur de la peau du scrotum. Souvent associé à une inflammation du testicule lui-même (orchepididymite). Une lésion bilatérale des appendices, une forme chronique d'épididymite, une impassibilité du flux déférent et une infertilité peuvent se développer. En règle générale, en cas d'épididymite, les urologues effectuent un traitement ambulatoire. Une hospitalisation n'est nécessaire que si des complications apparaissent. Dans les épididymites aiguës, le repos au lit, un traitement antibactérien et local est nécessaire; la suppuration est une indication pour la dissection chirurgicale et le drainage de l'abcès.

Épididymite

L'épididymite est une maladie inflammatoire de l'épididyme. En règle générale, l'épididymite est une complication des maladies inflammatoires chroniques du système urogénital (vésiculite, prostatite, urétrite). Dans certains cas, l’épididymite survient lors de maladies infectieuses courantes (mal de gorge, pneumonie, grippe, etc.). La probabilité de développer une épididymite augmente avec les blessures du pelvis, du périnée et du scrotum, ainsi que la présence d'autres facteurs contribuant à la stase sanguine dans la région pelvienne. L’épididymite peut survenir de manière aiguë ou chronique, bien qu’on observe plus souvent un processus inflammatoire aigu dans la région de l’épididyme.

Des études récentes dans le domaine de l'urologie ont montré que, parfois, une épididymite se développait après la stérilisation (élimination ou ligature du canal déférent). Cela est dû à l'accumulation de spermatozoïdes qui pénètrent dans l'épididyme par les testicules et qui n'ont pas le temps de se dissoudre au taux requis.

Symptômes d'épididymite

  • Le tableau clinique de l'épididymite aiguë

L'hyperthermie à 39–40 ° C, une douleur aiguë dans le testicule, aggravée par les mouvements, un gonflement et une hyperémie du scrotum de la part de la lésion sont caractéristiques de l'épididymite aiguë. La douleur dans l'épididymite peut irradier le périnée, l'aine et parfois le bas du dos et le sacrum. Lorsqu'il est associé à une épididymite, une orchite et une periorchoépididymite (exsudat dans le testicule), les organes du scrotum arrêtent le contour.

Sans traitement, les symptômes de l'épididymite aiguë s'atténuent après 2-5 jours. Après l'épididymite, il se forme dans la zone du corps ou de la queue de l'appendice un infiltrat hétérogène de consistance dense qui est souvent remplacé par une cicatrice. La cicatrisation et l'auto-agression des spermatozoïdes provoquent la stérilité après une épididymite aiguë. Parfois, lors d’une épididymite, le canal déférent (déférentite) ou l’ensemble du cordon spermatique (funiculite) est impliqué dans le processus. Dans le premier cas, le canal déférent est palpé, défini comme un cordon douloureux et étroit. Dans le second cas, la présence d'un cordon douloureux épais comme un doigt est révélée. Pour l’épididymite, l’étiologie de la gonorrhée est généralement subaiguë ou torpide.

  • Le tableau clinique de l'épididymite chronique

L’épididymite chronique résulte d’un processus inflammatoire aigu de l’épididyme. Dans les épididymites chroniques en rémission, le patient ne ressent pas d’inconfort. Avec l'exacerbation, il y a une sensation de gêne dans le scrotum. Une inflammation répétée entraîne une dégénérescence fibreuse de l'appendice, qui s'accompagne souvent de cicatrices et d'obstruction du canal déférent. La palpation chez un patient atteint d'épididymite chronique est déterminée par un compactage, parfois une augmentation de l'épididyme. Souvent révélé un épaississement du cordon spermatique et une augmentation du diamètre du canal déférent. La fertilité réduite des spermatozoïdes et les cicatrices dans les épididymites chroniques peuvent entraîner la stérilité.

Complications d'épididymite

L'épididymite aiguë en l'absence de traitement en temps opportun peut être compliquée par la suppuration de l'épididyme. Avec la formation d'un foyer suppuratif, l'état du patient se détériore considérablement, l'hyperthermie et les symptômes d'intoxication générale augmentent. La peau du scrotum avec l'épididymite purulente devient lisse, brillante, très douloureuse. La propagation de l'inflammation dans le testicule conduit au développement d'une orchite aiguë. Dans les épididymites chroniques, le tissu épididymique est progressivement remplacé par du tissu conjonctif. La cicatrisation provoque une obstruction obstructive de l'épididyme et provoque la stérilité chez les patients atteints d'épididymite bilatérale.

Traitement de l'épididymite

L’épididymite aiguë non compliquée est traitée comme un urologue ambulatoire. L'hospitalisation est indiquée lorsque le risque de complications. Un patient atteint d’une épididymite aiguë passe au repos strict au lit. Il est nécessaire de calmer le scrotum et de le placer dans une position exaltée (suspendez-le ou placez-le sur une serviette roulée). Le régime alimentaire du patient atteint d’épididymite exclut les aliments frits et épicés. Des compresses froides prescrites localement sur le scrotum d’une durée de 1 à 2 heures avec des interruptions d’au moins une demi-heure.

La principale maladie, à l'origine du développement de l'épididymite, est traitée. On prescrit au patient des médicaments, des enzymes et des vitamines antibactériens et résorbables. Après l'élimination du processus inflammatoire aigu, une physiothérapie est recommandée. La suppuration de l'épididyme est une indication de traitement chirurgical - dissection et drainage de l'abcès. Dans les cas graves, l'appendice est enlevé.

Le traitement de l'épididymite chronique coïncide largement avec le traitement du processus inflammatoire aigu de l'épididyme. Dans les épididymites chroniques, une plus grande attention est accordée aux procédures physiothérapeutiques et au traitement local. Avec le développement de complications et l'inefficacité du traitement conservateur, une épididimectomie est réalisée (retrait de l'épididyme).

Prévention de l'épididymite

Les mesures préventives visant à prévenir le développement de l'épididymite consistent en un traitement rapide des maladies inflammatoires chroniques des organes du système génito-urinaire. La détection précoce de l'épididymite contribue à l'observation de l'état du patient après avoir été atteint d'une maladie infectieuse commune.

Epididymite: la plus terrible complication est l'infertilité!

Les organes importants du système reproducteur chez l'homme sont les testicules et leurs appendices. Leur défaite due à l’inflammation, aux traumatismes, aux troubles circulatoires peut conduire à la stérilité. L'épididymite est une maladie associée au processus inflammatoire de l'épididyme.

Chez la plupart des hommes, la pathologie découle du développement d’une infection bactérienne au niveau de l’appendice des tissus. Les principaux symptômes de la maladie sont une gêne et des douleurs au testicule et à l'aine, parfois de la fièvre, une éjaculation précoce et du sang dans les urines. Pour le traitement de l'infection, la nomination de médicaments antibactériens.

Qu'est-ce que l'épididymite?

Les testicules sont un organe apparié situé dans le scrotum. Son appendice se trouve sur la surface arrière du testicule - une formation dense, qui contient une sorte de tube enroulé en forme de spirale. Le tube est rempli de liquide et de nutriments nécessaires à la maturation du sperme. Comme les appendices sont directement reliés aux testicules, une inflammation des testicules se produit souvent. Cette maladie s'appelle l'orchiepididymite. C'est le processus inflammatoire le plus commun des organes du scrotum.

L’extrémité de l’appendice est reliée au canal déférent qui traverse la prostate jusqu’à l’urètre. Par conséquent, une infection par ces organes peut pénétrer de manière rétrograde dans l’appendice. L'infection de ce dernier lorsque les microbes traversent le sang est rarement enregistrée.

Chaque année, un homme sur 1 000 développe une épididymite. La forme chronique de la maladie à 80% provoque une douleur à long terme dans le scrotum.

Causes de la maladie

L'agent causal de la maladie est le plus souvent une bactérie pathogène responsable d'une épididymite infectieuse. Ils pénètrent de manière rétrograde à partir des tissus de l'urètre, de la prostate et des canaux déférents. Un tel mécanisme de pathologie est observé chez 80% des patients.

Les principales causes d'épididymite: les microorganismes sexuellement transmissibles et les bactéries qui font partie de la microflore intestinale. Chez les hommes de moins de 40 ans, près de 60% des cas de pathologie sont causés par la chlamydia, la gonorrhée, la gardnerella et parfois le tréponème sont moins fréquents.

E. coli est plus fréquent chez les patients âgés de plus de 40 ans. Ce micro-organisme provoque souvent une infection de la vessie et, de là, remonte dans les appendices. Le risque d'infection est accru chez les personnes de tout âge qui ont des relations sexuelles anales. Dans certains cas, la maladie est causée par des staphylocoques, des streptocoques et d’autres microbes. Chez les enfants et les hommes après 40 ans, différents types de Proteus, Klebsiella, Pseudomonades, Ureaplasma, Corynebacterium et Mycoplasma peuvent provoquer une pathologie. Les bactéries peuvent pénétrer dans les tissus de l'appendice et par les vaisseaux sanguins (rarement) à partir d'autres organes, c'est-à-dire par des moyens hématogènes.

Chez les enfants, l'inflammation des appendices peut être une infection virale, notamment des oreillons (oreillons), ainsi que l'infection par le virus du coke, la varicelle ou le virus ECHO.

Chez les personnes atteintes d'immunodéficience, les agents pathogènes de la coccidioïdose, de la blastomycose, des cytomégalovirus, les champignons Candida peuvent provoquer une épididymite.

L'inflammation des appendices provoquée par le reflux rétrograde de l'urine de la partie prostatique de l'urètre à travers les déférents contribue à endommager les appendices. Cela se produit lors d'un effort physique (par exemple, l'haltérophilie) ou d'un contact sexuel avec une vessie remplie, et est également fréquent dans l'adénome de la prostate. Épididymite: 56% des hommes de plus de 60 ans ont simultanément une hyperplasie de la prostate ou une sténose de l'urètre.

Dans ce cas, l'urine est projetée dans les parties sus-jacentes du tractus urogénital et pénètre ainsi dans les agents pathogènes. Par conséquent, il est important de vider rapidement la vessie.

Une orchidite aiguë survient chez 12 à 19% des patients atteints du syndrome de Behcet. En outre, l'incidence de la maladie augmente avec le syndrome de Schönlein-Genoch, en particulier chez les enfants. Ceci est probablement dû à la nature systémique du processus inflammatoire dans ces maladies. Une lésion du scrotum est présente chez 38% des patients atteints du syndrome de Schoenlein-Genoch.

Parfois, il existe une épididymite médicale, dont la cause la plus courante est le médicament Amiodarone, utilisé pour le traitement des arythmies cardiaques. Dans cette variante de la pathologie, les appendices sont affectés des deux côtés. La fréquence de développement de la pathologie dépend de la dose prise et augmente si le patient utilise plus de 200 mg d'Amiodarone par jour. Dans le même temps, des anticorps sont synthétisés dans le corps, non seulement contre les molécules du médicament, mais également contre les tissus de l’appendice, provoquant une infiltration lymphoïde et une fibrose du tissu focal.

L'épididymite congestive se produit lorsque la circulation sanguine est perturbée dans les organes pelviens. Les rapports sexuels interrompus, les hémorroïdes et la constipation persistante contribuent à son développement. Le manque de circulation sanguine conduit à la malnutrition des tissus et à une diminution de leur protection immunitaire. Dans ce contexte, l'infection bactérienne se joint rapidement.

Environ 1 homme sur 1000 ayant subi une vasectomie (ablation du canal déférent) présente une douleur sous forme de douleur chronique, sourde et douloureuse au niveau de l’appendice et du testicule. La douleur est causée par un retard secondaire dans l'appendice du sperme et du liquide séminal, qui persiste après une vasectomie. Il en résulte des granulomes et une inflammation de l'appendice.

Les facteurs qui augmentent le risque de contracter la maladie - traumatisme et hypothermie, ainsi que les interventions instrumentales - dilatation de l'urètre, urétroscopie, cathétérisme de la vessie, cystoscopie.

De plus, le risque de maladie augmente si le patient:

  • n'utilise pas de préservatif lors des rapports sexuels;
  • a des anomalies structurelles des voies urinaires;
  • a souffert ou a souffert de tuberculose ou de sarcoïdose;
  • a une hyperplasie ou un adénome de la prostate, bloquant le flux normal d'urine de la vessie;
  • a récemment subi une intervention chirurgicale sur les organes urinaires ou dans l'aine.

Une telle procédure, telle que la circoncision du prépuce, réduit le risque de contracter des infections urinaires, et notamment l’épididymite.

Parfois, la cause de l'épididymite aiguë ne peut être déterminée, on parle alors idiopathique.

Classification

Il existe des formes aiguës et chroniques de la maladie. Ces formes diffèrent dans les symptômes et les tactiques de traitement.

  • Épididymite aiguë

Causé par des agents pathogènes non spécifiques, il se développe rapidement et s'accompagne de l'apparition de symptômes cliniques marqués, le plus souvent d'une part. Une épididymite du côté droit survient généralement. Cela est dû aux caractéristiques de l'anatomie des organes génitaux masculins.

Souvent, la membrane testiculaire est impliquée dans le processus, son hydropisie se produit. Avec un traitement approprié, les signes de la maladie disparaissent après une semaine, mais la consolidation dans la région de l’appendice peut durer 2 mois.

La forme aiguë est séreuse et purulente. Dans le premier cas, l'œdème et l'infiltration tissulaire sont caractéristiques. Au cours du processus purulent, la formation de foyers séparés se produit d'abord, puis l'appendice fond à gauche ou à droite.

Avec les mauvaises tactiques de traitement, la maladie devient chronique. La température est normale, l'appendice est modérément augmenté et compacté, il y a de légères douleurs dans le scrotum. La durée de la maladie dépasse 3 mois.

  • Formes chroniques de pathologie

Peut être associé à une inflammation, une obstruction (violation de la perméabilité) des voies du sperme. Parfois, les modifications externes sont absentes, mais la douleur à long terme de l'organe affecté persiste.

Il existe également des variantes de pathologies spécifiques causées par les agents responsables de la tuberculose, de la cryptococcose et de la brucellose. L'épididymite syphilitique est très rare. L’épididymite tuberculeuse survient chez les patients atteints de tuberculose pulmonaire ou d’autres formes de tuberculose, en particulier de lésions rénales ou de la vessie. La tuberculose et d'autres maladies systémiques, telles que le syndrome de Behcet, entraînent une chronicité rapide du processus aigu.

Signes cliniques

L'inflammation de l'épididyme se produit soudainement et atteint souvent sa gravité maximale pendant la journée. Premièrement, il y a une douleur dans le scrotum ou l'aine. Une gêne peut survenir dans les parties latérales de l'abdomen au-dessus du pli inguinal. Ceci est caractéristique du foyer principal d'infection dans le canal déférent. Ensuite, les micro-organismes descendent dans les appendices.

  • gonflement et douleur dans le scrotum (un appendice pendant quelques heures augmente deux fois plus que la taille normale);
  • Irradiation des maux de dos, de l'aine, de la région iliaque;
  • miction douloureuse et sang dans les urines;
  • écoulement muqueux ou purulent de l'urètre, en particulier chez les hommes jeunes;
  • rougeur et augmentation de la température de la peau scrotale locale;
  • fièvre et frissons, nausée, faiblesse; la température peut être sous-fébrile;
  • sensation de pression ou gonflement des testicules;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'aine;
  • douleur pendant les rapports sexuels et l'éjaculation;
  • douleur en marchant, en urinant ou en déféquant;
  • mictions fréquentes;
  • éjaculation prématurée;
  • mélange de sang au sperme.

Une douleur au scrotum, des problèmes de miction ou l'un de ces symptômes nécessitent une consultation chez le médecin. Il existe également des situations dans lesquelles une assistance médicale est requise immédiatement.

Une douleur intense dans le scrotum peut être un signe de torsion des testicules - une maladie très grave qui nécessite un traitement urgent. Plus la thérapie est commencée tôt, plus il est probable que l'organe reste viable.

Les signes de fasciite nécrosante ou d’autres complications inflammatoires peuvent être:

  • écoulement de l'urètre;
  • douleur et sensation de brûlure en urinant;
  • mictions fréquentes;
  • fièvre et frissons importants;
  • des nausées;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • induration ou gonflement de l'un des testicules.

Ces signes nécessitent une consultation immédiate avec un urologue.

Épididymite tuberculeuse

La tuberculose est une maladie qui peut toucher presque tous les organes, y compris l'épididyme. Le diagnostic et le traitement de la tuberculose urogénitale primaire sont difficiles et nécessitent des études invasives, notamment une biopsie. Cela est nécessaire pour distinguer l’épididymite tuberculeuse d’autres maladies du scrotum, telles que l’inflammation bactérienne des appendices ou les tumeurs malignes.

Mycobacterium tuberculosis pénètre dans les appendices soit par voie hématogène, soit directement à partir de la prostate et des vésicules séminales.

L'épididymite peut être une complication du traitement par le BCG pour le cancer superficiel de la vessie. Cela se produit chez 0,4% des patients traités de cette manière.

L’épididymite tuberculeuse isolée est rare et présente des difficultés significatives pour le diagnostic, car elle ressemble beaucoup à une tumeur maligne dans ses manifestations cliniques et ses données de tomographie. La maladie s'accompagne d'une augmentation unilatérale de l'appendice, d'une douleur au scrotum, souvent d'une élévation de la température et de troubles urinaires, par exemple de son augmentation.

Des cultures d'urine sont réalisées à des fins de diagnostic, mais dans la moitié des cas, Mycobacterium ne peut être détecté. Échographie et tomographie des voies urinaires pour exclure la tuberculose rénale. Une biopsie par aspiration à l'aiguille fine est également utilisée et le matériel obtenu est examiné au microscope.

L’épididymite tuberculeuse est potentiellement curable avec des médicaments antituberculeux si elle est diagnostiquée à temps. Selon les recommandations des urologues européens, le traitement comprend une combinaison de trois médicaments antituberculeux pendant une période de 3 mois, suivie de la nomination de deux médicaments pour une période supplémentaire de 3 mois. Un schéma alternatif consiste à utiliser une combinaison de quatre produits pendant 2 mois. Si la maladie se développe sur fond d'immunité supprimée (par exemple, en cas d'infection par le VIH), la durée du traitement est d'au moins 9 à 12 mois. Ce traitement est prescrit par un médecin antituberculeux.

Dans les cas avancés, la chirurgie est nécessaire - retrait de l'appendice avec le testicule. Il est pratiqué en cas d'inefficacité de médicaments ou de complications, par exemple un abcès du scrotum.

Diagnostics

Le médecin recueille l'anamnèse (antécédents médicaux) et les plaintes, examine le patient, effectue un examen rectal de la prostate.

Manifestations externes, permettant de suspecter la maladie:

  • induration douloureuse, excitant d'abord la queue de l'appendice, puis s'étendant au-dessus;
  • élévation de la moitié touchée du scrotum;
  • réflexe crémastérien normal;
  • érythème du scrotum;
  • hydrocèle réactif - accumulation de liquide entre les membranes du testicule;
  • signes de prostatite ou de vésiculite bactériennes chez l'adulte;
  • joints focaux sous forme de "perles" pour l'épididymite tuberculeuse;
  • développement anormal du système urogénital (chez les enfants), par exemple la cryptorchidie.

Le diagnostic de l'épididymite comprend les études supplémentaires suivantes:

  • analyse d'urine, examen bactériologique et détermination de la sensibilité du microorganisme sélectionné aux antibiotiques;
  • reconnaissance des maladies sexuellement transmissibles, notamment de la chlamydia, à l'aide d'une analyse PCR qui détecte le matériel génétique des microbes présents dans le matériel - urine, sang, frottis de l'urètre;
  • un test sanguin pour déterminer le nombre de leucocytes;
  • analyse d'immunofluorescence pour la détection d'anticorps dirigés contre l'agent pathogène des oreillons;
  • Échographie du testicule et de l'appendice;
  • Échographie Doppler du scrotum, si nécessaire, pour distinguer la maladie de la torsion testiculaire.

Après le massage, la prostate reçoit un frottis de l'urètre. S'il contient des diplocoques à Gram négatif, cela sert à confirmer la blennorragie.

La visualisation calculée (tomographie) est rarement utilisée. Il est indiqué en cas de difficulté de diagnostic. Par exemple, ces études sont nécessaires au diagnostic des kystes, hydrocèles, hernies, tumeurs, abcès.

Dans certains cas, prescrit cystourourogram, urétrographie rétrograde, cystoureteroscopy.

Un diagnostic précis des causes de la maladie est très important, car un diagnostic incorrect peut entraîner de nombreux effets indésirables. Plus de 50% des agents infectieux à l'origine de l'épididymite sont transmis sexuellement. Par conséquent, l'examen et le traitement des partenaires sexuels des patients sont nécessaires. Chez certains patients, par exemple les enfants et les personnes âgées, la maladie est causée par d'autres raisons. Il est donc important de répondre ouvertement à toutes les questions du médecin.

Maladies avec lesquelles un diagnostic différentiel d'épididymite est effectué:

  • torsion testiculaire;
  • hernie scrotale;
  • hernie inguinale;
  • œdème scrotal idiopathique;
  • hydrocèle;
  • piocèle (accumulation de pus entre les membranes du testicule);
  • Purpura de Schönlein-Henoch;
  • La maladie de Behcet;
  • périartérite nodeuse;
  • vascularite;
  • névralgie ou douleur radiculaire (radiculite);
  • kyste d'épididyme;
  • complications après vasectomie;
  • spermatocèle;
  • tumeur testiculaire, y compris hémorragie;
  • les tumeurs des testicules, en particulier le mésothéliome;
  • varicocèle;
  • infections des voies urinaires.

Traitement

Dans la plupart des cas, des thérapies conservatrices sont utilisées. Le traitement à domicile comprend le repos au lit. Il est nécessaire d’utiliser un suspenseur pour relever le scrotum. Une telle mesure peut réduire considérablement la douleur dans l'organe enflammé.

Le régime alimentaire exclut les aliments épicés et l'alcool. Dans les 3 premiers jours de la maladie, la douleur peut être soulagée avec des compresses froides sur la zone touchée. Pour l'anesthésie utilisé des bougies avec Ketorolac, Drotaverinum.

Pour soigner l’épididymite, vous devez suivre un traitement par médicaments antibactériens. Souvent, 2 antibiotiques sont prescrits à la fois, car la microflore mélangée provoque la pathologie.

Chez les hommes de moins de 40 ans, le traitement est réalisé selon deux schémas principaux:

  • céphalosporines par voie intramusculaire en association avec des antibiotiques tétracyclines, une durée de traitement de 10 jours;
  • macrolides modernes (par exemple, Sumamed) pendant 3-5 jours.

Le traitement de l'épididymite chez les hommes de plus de 40 ans doit être effectué avec l'un des médicaments suivants:

  • Lévofloxacine ou ciprofloxacine pour administration orale;
  • une combinaison de sulfamides et de comprimés de triméthoprime (Co-Trimoxazole).

Quels antibiotiques pour traiter la maladie dans chaque cas, le médecin décide. Les agents de santé disposent de statistiques sur la sensibilité des microorganismes à différents médicaments dans chaque région. En fonction des caractéristiques locales de la résistance microbienne aux médicaments, le médecin peut modifier le type d'antibiotique et la durée du traitement afin de permettre au patient de récupérer. Un traitement inapproprié aux premiers stades peut entraîner l'apparition de complications nécessitant une intervention chirurgicale.

Les médicaments anti-inflammatoires tels que l'ibuprofène sont souvent utilisés chez les patients ayant des causes non infectieuses de la maladie. Dans un processus chronique, la physiothérapie est prescrite.

Les médicaments d'absorption pour l'épididymite aident à éviter la sclérose du tissu de l'épididyme. Ceux-ci incluent, par exemple, les bougies Longidase. Ils doivent être introduits dans le rectum la nuit pendant 10 à 20 jours. Ils sont prescrits si l'épididyme est élargi après l'épididymite rénale.

Si, à la suite de l’application de toutes les recommandations, la maladie ne passe pas, consulter l’urologue et procéder à un examen complémentaire. Il est important de s’assurer qu’il n’ya ni orchite ni inflammation des testicules. Cette maladie altère non seulement de manière significative les capacités de reproduction des hommes, mais peut également entraîner la propagation de bactéries par le sang vers d'autres organes. De plus, l’échec du traitement peut être associé à une tumeur testiculaire.

Lors de la confirmation de la transmission sexuelle de la bactérie, il est nécessaire d'informer le partenaire sexuel du patient et de lui donner un traitement, même en l'absence de symptômes. Sinon, une réinfection se produira après le traitement.

Lorsqu'un abcès est formé, il est ouvert. En cas d'épididymite purulente aiguë, l'appendice et le testicule sont retirés. La même opération est réalisée avec des exacerbations fréquentes du processus chronique. La fonction de l'organe dans ce cas a déjà été perdue et la probabilité que l'infection passe au testicule demeure.

Recettes de médecine traditionnelle

En plus des antibiotiques, après consultation avec un médecin, un traitement avec des remèdes populaires peut être utilisé.

Il existe de nombreuses recettes pour diverses préparations à base de plantes. Les plantes dans leur composition ont des propriétés antiseptiques, anti-inflammatoires et apaisantes, accélèrent la régénération des tissus après la fin de l'inflammation. En voici quelques uns.

  1. Faire une collection de parties égales de cônes de genévrier, de feuilles de berger et de busserole, de racines de pissenlit et de récolteuse, de graines d’anis et d’aneth. Dans un récipient d'un demi-litre mettez 3 tables. cuillères de cette collection, ajouter de l'eau bouillante et laisser reposer une demi-heure. Ensuite, la perfusion qui en résulte filtre et boit pendant la journée en 2 doses fractionnées.
  2. Faites une collection du même nombre de feuilles de bouleau, cônes de genièvre, feuilles de chélidoine, racines de herse et herbes. Placez 4 tables dans un conteneur litre. Verser le mélange et verser de l'eau bouillante, laisser refroidir, puis filtrer. Boire toute la journée en 3 doses.
  3. Mélanger des quantités égales de stigmates de maïs, de bourgeons de bouleau, de gousses sèches de haricots et de fleurs violettes. Faire une infusion de 1 table. cuillères du mélange et 0,5 litres d'eau bouillante. Prenez-le à 2 cuillères trois fois par jour.
  4. Faites un mélange de quantités égales de feuilles d’airelles, d’herbe de prêle et de fleurs de tanaisie. Prenez 4 table. cuillères à collectionner et faire la perfusion dans un récipient d'un demi-litre. Boire en 2 doses fractionnées tout au long de la journée.

Dans tous les frais de médicaments, vous pouvez ajouter les composants suivants:

  • menthe poivrée;
  • l'herbe millefeuille;
  • racines de calamus et de réglisse;
  • herbe d'absinthe;
  • feuilles de fraise et de cassis;
  • Millepertuis, ortie;
  • baies d'églantier;
  • couleur de la chaux.

Les infusions à base de plantes peuvent être prises par cours pendant un mois. Dans l’épididymite chronique, s’il n’est pas nécessaire de recourir à une intervention chirurgicale, le traitement est répété 3 à 4 fois par an, notamment à l’intersaison ou après un rhume.

Des complications

Dans la plupart des cas, l’épididymite aiguë est traitée avec succès par des antibiotiques. Les problèmes sexuels ou reproductifs à long terme ne se développent pas. Cependant, l’infection peut récidiver, entraînant éventuellement le développement de complications.

L'épididymite bilatérale provoque l'infertilité masculine. La prévalence réelle des problèmes de reproduction est inconnue, mais l'épididymite aiguë provoque rarement une telle complication. La violation de la qualité du sperme est transitoire et présente le caractère de leucocytospermie secondaire, c'est-à-dire un mélange de leucocytes ou de pus.

Dans les processus purulents sévères, une épididymite droite ou gauche provoque un abcès des testicules. Un ulcère qui a éclaté peut provoquer la formation de fistule.

Une telle complication n'est traitée que chirurgicalement - la soi-disant hémikastration (retrait du testicule et de l'épididyme sur un côté) est réalisée.

Une mauvaise circulation sanguine dans les tissus œdémateux environnants peut provoquer un infarctus testiculaire - un arrêt de son apport sanguin. En conséquence, les tissus de l'organe sont définitivement endommagés et meurent.

Une autre complication de la maladie est l'obstruction du canal déférent, ce qui empêche les spermatozoïdes d'un testicule de pénétrer dans les voies génitales. Développé ce type d'infertilité, comme l'azoospermie. L'incidence de cette complication est inconnue. De tels effets d'épididymite affectent négativement la capacité de fertilisation d'un homme. Pour éviter cela, il est nécessaire de consulter rapidement un médecin. Dans le processus aigu, vous pouvez appeler une ambulance. Un tel patient est généralement envoyé à l'hôpital.

Si l’inflammation d’un patient s’est propagée de l’épididyme au tissu testiculaire, de telles complications peuvent survenir:

  • hypogonadisme résultant d'une atrophie testiculaire et se développant chez 30 à 50% des patients;
  • infertilité chez 7-13% des patients; le tissu testiculaire principalement interstitiel est touché, mais pas les cellules de Leydig ou de Sertoli; toutefois, le nombre, la mobilité et la morphologie des spermatozoïdes peuvent changer;
  • douleur constante dans le scrotum - orchalgie.

Pendant le traitement, il est important de prendre tout le traitement antibiotique, même si tous les symptômes de la maladie ont déjà disparu. En outre, vous devez consulter le médecin après la fin du traitement pour vous assurer qu'il n'y a pas de complications.

L’issue de la maladie est pire en présence de tels facteurs aggravants:

  • diabète sucré;
  • âge avancé;
  • augmentation significative de la température corporelle;
  • une augmentation du nombre de leucocytes dans le sang;
  • augmentation de la teneur en urée et en protéine C-réactive dans l'analyse biochimique du sang.

Les patients atteints d'épididymite causée par des maladies sexuellement transmissibles (chlamydia, gonorrhée et autres) courent un risque d'infection par le VIH, ce qui est 5 à 9 fois supérieur à cette probabilité chez les personnes en bonne santé. Par conséquent, tous les partenaires sexuels de ces patients doivent être examinés et traités.

Prévention

Le diagnostic et le traitement opportuns des infections génitales, y compris chez les partenaires sexuels, constituent une mesure de prévention de la maladie.

Autres moyens d'éviter la maladie:

  • abstinence sexuelle;
  • l'utilisation de préservatifs, ce qui réduit le risque d'infection de 90%;
  • contact sexuel avec un seul partenaire;
  • vaccination des enfants contre les oreillons;
  • hygiène personnelle.

Si l’épididymite est causée par l’administration prolongée d’amiodarone, ce médicament doit être remplacé par un autre agent antiarythmique.

Épididymite

L'épididymite est appelée inflammation de l'épididyme, qui peut être une maladie indépendante et accompagner d'autres maladies inflammatoires du système reproducteur masculin. L'épididymite survient à tout âge, y compris chez les enfants. Il y a épididymite aiguë, épididymite chronique et aggravée. De par la nature de l'inflammation, le processus peut être séreux, purulent et infiltrant.

Causes de l'épididymite

L'épididymite peut survenir à la suite d'une infection ascendante qui pénètre dans le corps par les organes génitaux externes, une infection vers le bas, lorsque l'agent pathogène pénètre dans l'épididyme à partir de l'intestin, de la vessie ou de la prostate. Dans certains cas, l’épididymite est une complication de la maladie infectieuse générale du corps (grippe, amygdalite, tuberculose, etc.) ou du traumatisme périnéal, y compris la chirurgie. L’un des types d’épididymite traumatique est l’inflammation de l’épididyme après ligature des conduits séminaux, provoquée par une violation de l’évacuation des spermatozoïdes et par la congestion qu’elle entraîne.

Les agents responsables de l’épididymite chez l’adulte sont le plus souvent des infections urogénitales, il s’agit d’infections sexuellement transmissibles (OIG ou IST): gonocoque, chlamydia, ureaplasma, mycoplasme, trichomonas. En cas d'infection par le chemin descendant, il s'agit généralement d'E. Coli, de Proteus, de Staphylococcus ou de Streptococcus.

Les facteurs contribuant au développement de l'épididymite sont:

  • L'hypothermie;
  • La présence de maladies du système génito-urinaire;
  • La présence dans le corps de foyers d'infection chronique;
  • Lésions aiguës et chroniques du périnée;
  • Mode de vie sédentaire, particulièrement sédentaire;
  • Vie sexuelle irrégulière et erratique;
  • Non-respect de l'hygiène personnelle.

Symptômes d'épididymite

Les symptômes de l'épididymite dépendent de la forme inflammatoire aiguë ou chronique. En règle générale, la maladie survient initialement de manière aiguë et l’épididymite chronique est le résultat d’une épididymite aiguë non traitée ou sous-traitée.

Symptômes de l'épididymite aiguë: douleur aiguë au périnée, aggravée par le mouvement, non localisée initialement, puis concentration dans le testicule d'un côté. Le scrotum du côté de l'inflammation est gonflé et élargi, il y a des rougeurs, le motif de la peau est lissé. L’épididymite aiguë est accompagnée d’une augmentation de la température pouvant atteindre 38-39 ° C, de la fièvre, d’une détérioration de l’état général, de maux de tête et de douleurs musculaires et articulaires. Préna présente un symptôme positif: une diminution de la douleur lorsque le scrotum se lève. Cela distingue l’épididymite aiguë de la torsion testiculaire, dans laquelle le symptôme de Pren est négatif.

Les symptômes de l'épididymite sous forme chronique sont généralement moins prononcés et peuvent parfois être complètement absents, ne se manifestant que lors d'exacerbations. L’épididymite chronique se manifeste par une douleur testiculaire lors de la marche et une augmentation et une compaction de l’épididyme, qui à la palpation est ressentie comme une éducation étroitement soudée au testicule et peu douloureuse.

Diagnostic de l'épididymite

Le diagnostic d'épididymite aiguë n'est pas difficile et repose sur l'anamnèse et l'examen des organes génitaux externes. En cas d’épididymite chronique et d’épididymite aggravée, une échographie scrotale est réalisée. Pour le diagnostic d'épididymite, il est crucial de déterminer l'agent causal qui a provoqué l'inflammation. À cette fin, on procède à une bacculture et à un examen en laboratoire du contenu de l'urètre, ainsi que d'une baccevia urinaire. Lorsqu'une épididymite provoquée par une IST est suspectée, tous les tests nécessaires sont effectués pour déterminer l'agent responsable de l'infection urogénitale.

Traitement de l'épididymite

Le traitement de l'épididymite dépend de la forme de la maladie, mais son schéma est similaire dans les deux cas: traitement antibactérien pour éliminer l'agent pathogène, traitement anti-inflammatoire, prévention et élimination des complications de l'inflammation.

Traitement de l'épididymite aiguë: prescrire un traitement antibiotique avec l'utilisation d'antibiotiques à large spectre, les sulfanilamides (bactrim) étant utilisés chez les enfants. Également assigné aux anti-inflammatoires non-hormonaux et aux analgésiques, au froid à l’entrejambe, au repos au lit avec le scrotum surélevé, lorsqu’il porte le suspenseur (bandages de soutien ou font fondu). Régime recommandé, excluant la consommation d'aliments épicés, gras, frits, fumés, salés. Lorsque les symptômes aigus de l'épididymite s'atténuent, ils entament des procédures physiothérapeutiques: bains chauds d'herbes médicinales, compresses chauffantes sur la zone touchée, micro-ondes, laser, magnétothérapie et autres procédures visant à soulager l'inflammation et à prévenir le développement d'adhérences.

Le traitement de l’épididymite chronique consiste à prescrire une thérapie antibactérienne vis-à-vis de l’agent pathogène identifié, à utiliser des anti-inflammatoires stéroïdiens, à utiliser activement des agents physiothérapeutiques, des agents de résolution, ainsi qu’une thérapie de renforcement général (vitamines, immunocorrection). Lorsqu'une IST est identifiée comme l'agent responsable de l'épididymite chronique, il est nécessaire de traiter le partenaire sexuel du patient, faute de quoi la récidive de la maladie est inévitable. L'abstinence sexuelle est nécessaire pendant la période des mesures thérapeutiques actives. Le traitement de l'épididymite chronique exige de la persévérance et de la patience, mais il doit être guéri complètement.

En cas d'échec du traitement conservateur de l'épididymite et du développement d'une forme d'abcès, ou d'épididymite chronique persistante se produisant avec des exacerbations constantes, l'épididimectomie est utilisée - une intervention chirurgicale pour retirer l'épididyme.

Complications d'épididymite

Les complications de l'épididymite aiguë sont les suivantes: abcès de l'épididyme, passage de la maladie à une forme chronique, ce qui constitue un résultat défavorable, car le traitement de l'épididymite chronique est plus complexe et prend plus de temps. L'abcès de l'épididyme - le développement de l'inflammation purulente, à la suite de laquelle l'appendice peut être complètement fondu. C'est une complication terrible, car le processus peut s'étendre aux organes voisins. Lorsqu'un abcès de l'appendice nécessite une hospitalisation et des soins chirurgicaux d'urgence. L'abcès est ouvert, le pus est retiré, la plaie est lavée avec des antiseptiques et drainée. Le traitement chirurgical est complété par la prise d'un traitement antibiotique.

Une complication de l'épididymite chronique est l'oblitération (violation de la perméabilité à la suite d'adhérences) de l'épididyme. L’épididymite chronique est dans la plupart des cas bilatérale et le développement d’une obstruction bilatérale de l’épididyme conduit à une infertilité obstructive. Dans ce cas, une réparation chirurgicale du canal déférent peut être nécessaire.

Vidéos YouTube liées à l'article:

L'information est généralisée et est fournie à titre informatif seulement. Aux premiers signes de la maladie, consultez un médecin. L'auto-traitement est dangereux pour la santé!

Épididymite chronique

Épididymite chronique

L’épididymite chronique est un processus inflammatoire qui se produit et se développe dans l’épididyme chez l’homme.

Un tel processus provoque une gêne pendant plus de six mois. Cette maladie est une complication d'autres troubles, par exemple dans le système génito-urinaire. L'épididymite chronique survient chez 15% des hommes après avoir souffert d'épididymite aiguë. Il est impératif que le traitement de la maladie soit nécessaire, car il peut entraîner une infertilité. Mais le traitement doit être qualifié, l'auto-traitement n'aura pas l'effet escompté.

Épididymite chronique. Les symptômes

Les symptômes de la maladie ne sont pas aussi prononcés que dans le cas d'une épididymite aiguë. Parfois, ils ne peuvent se manifester que lorsque l’exacerbation d’une épididymite chronique est détectée. Ainsi, les symptômes incluent:

  • Douleur douloureuse dans les testicules;
  • L'apparition de douleurs lors d'une activité physique;
  • Rougeur presque imperceptible du scrotum;
  • Léger inconfort pendant l'éjaculation.

En fonction de la localisation du processus inflammatoire à long terme, le médecin diagnostique une épididymite gauche gauche ou une épididymite chronique droite.

Épididymite chronique. Traitement

La pratique montre que la plupart des épididymites chroniques peuvent être guéries de manière conservatrice. Quelles mesures faut-il prendre pour se débarrasser de cette maladie?

  • Il est nécessaire de refuser les produits nocifs: plats frits, salés, fumés et épicés. L'utilisation de tels aliments contribue à l'apparition d'une stase veineuse.
  • L'utilisation d'antibiotiques. Le traitement commence par la nomination d'antibiotiques par le médecin, qui sont administrés par voie intramusculaire. Parmi eux figurent la ciprofloxacine, la céfazoline, la norfloxacine.
  • Suivant sont prescrits des médicaments qui peuvent éliminer l'inflammation, tels que le nimésulide, l'ibuprofène, le diclofénac. Mais si le patient souffre de maladies à l'estomac, parallèlement à la prise d'anti-inflammatoires, il doit prendre des médicaments pour protéger l'estomac.
  • Il est possible d'effectuer une physiothérapie. Des procédures telles que l'électrophorèse, la thérapie au laser et la phonophorèse aideront au traitement de la maladie.

Aggravation de l'épididymite, quels sont ces effets secondaires

Épididymite chronique, exacerbation comme l'une des manifestations. Mais il peut aussi être en rémission. La maladie commence par une exacerbation, qui se poursuit par une clinique turbulente, semblable à la clinique d'épididymite aiguë. La maladie survient sur le fond de la douleur dans le bas ventre, compaction du scrotum, gonflement, rougeur, augmentation de la température corporelle, compte tenu de l'inflammation générale, malaise de l'ensemble du corps conduit à une diminution de l'immunité. Les frissons, la faiblesse, la léthargie, l’inconfort, les migraines et l’insomnie ne sont pas rares. Pour poser un diagnostic, il suffira au médecin traitant de vérifier le symptôme caractéristique de Prén, qui sera positif en cas de maladie caractéristique du système génito-urinaire. Un signe positif apparaît lorsque le scrotum s'élève et que la douleur diminue. Ainsi, il est facile de faire un parallèle avec la forme chronique et la torsion des testicules. Lorsque le tableau clinique s'efface, l'étape suivante est l'étape de la rémission. En même temps, il n'y aura aucune manifestation visible. Le seul problème auquel un homme prêtera attention, ce sera une violation de la vie sexuelle, tandis que la puissance diminue, la libido s'estompe. Forme chronique se produira en raison de aiguë, sinon pour compléter le traitement ou ne pas prêter attention à la maladie du tout. L'épididymite chronique ne peut être guérie, il est possible de retarder la phase de rémission pour une période maximale.

L'épididymite chronique CIM-10 est cryptée dans la classification internationale générale des maladies, symptômes et syndromes afin de simplifier le système de soins de santé. Le document est utilisé comme base. La structure de la CIM-10 est développée sur la base de toutes les classifications possibles, des maladies épidémiques de toutes les régions. Pour trouver la pathologie souhaitée dans cette classification, il suffit de connaître sa description et son complexe symptomatique, ou groupe nosologique, à quel système elle appartient. Nous sommes intéressés par la maladie du système urinaire, le code d'épididymite chronique CIM-10 - cette pathologie comprend un groupe de pathologies associées aux organes génitaux masculins, qui comprend un sous-groupe distinct de pathologies des organes génitaux masculins.

Code d'épididymite chronique selon la CIM-10. Les données sur la maladie ne sont pas présentées sous une forme nasologique distincte comme une forme distincte de la maladie et elles ne sont pas cryptées, mais elles peuvent être trouvées dans d'autres classifications de manuels. La maladie courante s'appelle Orchite et épididymite. Elle est classée dans la classe sous le numéro XIV. Ce groupe est crypté dans une unité distincte du système génito-urinaire et possède son propre numéro de séquence.

Le code CID-10 de l'épididymite est inclus dans le sous-groupe des pathologies associées spécifiquement aux organes de l'homme et porte le numéro N40-N51. Le principe général de la maladie se forme dans le diagnostic avec le code N45, vous pouvez poser deux problèmes et ils ne sont pas séparés dans cette classification Orchite et épididymite:

  • N45.0 - Orchite, épididymite et épididymo-orchite avec abcès;
  • N45.9 - Orchite, épididymite et épididymo-orchite sans mention d'abcès;

Symptômes d'épididymite chronique

Les symptômes de l’épididymite chronique dépendent de la forme du microorganisme qui pénètre dans le corps du patient, de l’intensité de la maladie, s’il s’agit d’une aggravation de la maladie, le tableau sera alors brillant. Élévation de la température corporelle, frissons, douleur, rougeur, hyperémie, gonflement du scrotum, compactage. Si la maladie est sans manifestation clinique, alors, très probablement, ce bien-être imaginaire est appelé le stade de rémission. Et son cours est bien pire, forme aggravée. Souvent, le processus chronique est asymptomatique. Il convient de mentionner les inspections de routine chez les hommes qui constatent un changement d’extérieur ou de l’intérieur. Une infection peut pénétrer dans le corps de manière ascendante, remonter par les organes génitaux externes ou descendre de manière descendante par le tractus gastro-intestinal.

En outre, le développement d'une épididymite chronique peut être une complication de toute maladie que le patient avait contractée plus tôt, s'il avait une immunité réduite ou s'il était susceptible au développement rapide de la maladie. La principale raison peut être soupçonnée d'infections urogénitales qu'un homme peut se mettre au lit. L'hypothermie conduit également à une maladie du système génito-urinaire: si un homme est peu scrupuleux, vous devez également faire attention à sa santé en termes d'infections qui se développent dans son corps. Les symptômes de la maladie sont très divers et dépendent du mode de vie ou de l’approche adoptée pour votre santé. Chronique, est un processus en cours non traité auparavant. Souvent, un tel processus ne peut pas être complètement guéri, mais des complications peuvent être évitées.

Causes de l'épididymite chronique

Les causes des épididymites chroniques sont très étendues, elles incluent tout ce qui concerne l’organisme dans son ensemble. C’est un mode de vie et la flore dans laquelle se trouve la personne, c’est la nourriture qu’elle apprend, la ration du jour et, bien sûr, ce à quoi une personne est confrontée dans sa vie quotidienne. Une personne doit apprendre les règles d'hygiène dès son jeune âge, la capacité de nettoyer son corps et de prendre soin de facteurs importants de l'existence. Épididymite chronique provoque tous les processus infectieux possibles précédemment transférés, cette raison est en premier lieu avec la défaite des appendices chez les hommes. Cela peut être causé par des maladies sexuellement transmissibles. Les hommes qui sont actifs dans leur vie sexuelle souffrent souvent du fait que les relations sexuelles ne sont pas protégées, que le partenaire n'est pas constant et que le choix de la forme sexuelle est souvent non conventionnel et non protégé. Les microbes peuvent également pénétrer dans le sang et se propager à tous les organes et tissus et infecter des zones problématiques du système, ce qui provoquera bientôt une maladie. Une autre raison est le reflux urinaire pendant les jeux sexuels lorsque la vessie est excitée ou remplie. Les médicaments à long terme sont également capables de provoquer des effets secondaires. Les processus stagnants, tels que les hémorroïdes ou la constipation, entraîneront bientôt des maladies chroniques du scrotum.

L'épididymite chronique à droite, c'est quoi?

C'est une défaite unilatérale du scrotum. Pour lui, la lésion asymétrique caractéristique. L’épididymite chronique gauche se manifeste par le fait que l’appendice gonfle et grossit d’abord, puis que les symptômes s’atténuent, indiquant une douleur scrotale, l’appendice est douloureux à la palpation, une hyperémie scrotale apparaissant, le plissement est lisse et le scrotum lissé. Et l'œuf lui-même est compacté, il grossit, il n'est pas possible de le toucher à cause de la douleur vive. L'œdème se forme très rapidement dans les tissus mous, en quelques heures ou en un jour, la douleur qui en découle augmente. La douleur coule sur un fond d'épuisement, de perte de force, de frissons, de léthargie, de faiblesse, de troubles du régime alimentaire du jour. Le patient n'aura aucune envie de manger ni de boire et tout cela s'accompagnera de nausées et de sensations désagréables dans tout le corps, d'inactivité physique et même de douleurs articulaires. Les troubles dyspeptiques ne sont également pas rares en raison d’une faible immunité, de la diarrhée. Dans le même temps, la miction devient fréquente et très douloureuse. Les patients ressentent une forte sensation de brûlure des organes génitaux. L'épididyme est bien innervé et ensanglanté, de sorte que tout dommage causé à celui-ci se manifeste par certains symptômes. Dans un processus chronique, la vie sexuelle et l'érection chez un homme en souffriront, il ne soupçonnera pas immédiatement le processus.

Épididymite chronique gauche

L'épididymite chronique gauche d'une infection bactérienne peut se manifester de différentes manières. Par exemple, des microbes pénétrant dans l'appendice depuis l'environnement externe pénètrent dans l'appendice de manière ascendante à travers l'urètre. On peut également supposer que l'infection se produit dans la circulation sanguine et est véhiculée par le sang lors d'épidémies lointaines. Les agents causatifs de cette pathologie sont nombreux, mais tous ne sont pas prouvés. Toute microflore de coques - comme nous le savons, staphylocoques, streptocoques, pneumocoques, entérocoques. En outre, les micro-organismes transmis par le sexe - chlamydia, gonocoque, mycoplasmes, ureaplasma et un certain nombre d’autres tout aussi importants présentent un grand danger. N'oubliez pas non plus le groupe intestinal commun, la bactérie qui habite notre microflore - bâtons du groupe intestinal, Proteus, Klebsiella, citrobacter, entérobacter, champignons du genre Candida, spirochètes pâles (qui sont les agents causatifs de la syphilis), ainsi qu'un groupe étendu qui peut être provoqué par les baguettes de Kokhov.

L'épididymite chronique à gauche, c'est quoi? La lésion unilatérale se développe plus souvent en raison de la structure spécifique de l'épididyme du testicule gauche. Le testicule gauche est généralement situé légèrement en dessous de la droite et, dans une position normale, l'extrémité supérieure est tournée vers le haut. L'épididyme du testicule gauche est un peu plus long que celui de droite et, pour cette raison, il s'enflamme beaucoup plus souvent que la pathologie générale.

Épididymite chronique bilatérale

Cette maladie est considérée comme une forme négligée de la maladie, puisque tout commence toujours par un processus unilatéral, et lorsque la maladie passe en une maladie bilatérale, vous devez vous concentrer sur le traitement immédiat de la maladie et la récupération du corps dans son ensemble. La manifestation de l'épididymite bilatérale chronique se produit davantage chez les jeunes actifs pendant la puberté et à maturité, souvent chez les hommes qui ont des relations sexuelles aveugles. Souvent, un processus en cours peut entraîner une stagnation de la reproduction. À de rares exceptions près, la maladie rattrape les hommes plus âgés. Après 60 ans, cela est dû à des maladies qui se manifestent en même temps que l'inflammation. Les personnes âgées ne s'y intéressent pas toujours. Il est très important de ne pas rater l'infection et de consulter un médecin en temps utile, car un processus en cours ou une maladie de longue durée devient facilement chronique et devient ensuite difficile à soigner. Selon les docteurs en pratique clinique, les formes chroniques sont très dangereuses pour le fonctionnement ultérieur du système reproducteur, responsable de l'appendice, ainsi que pour la réduction de l'activité des spermatozoïdes jusqu'à la fécondation, ce qui conduit à une stérilité complète. L’épididymite bilatérale est une expansion et un durcissement de l’épididyme des deux côtés, alors que le cordon spermatique s’épaissit et que la lumière du canal déférent s’accroît; les spermatozoïdes passent donc plus rapidement et n’ont pas le temps de mûrir. Vous pouvez également rencontrer des épididymites récurrentes, il s'agit d'un groupe rare, mais il existe toujours. Il s’agit d’une maladie secondaire qui se manifeste dans le contexte d’une inflammation grave, à laquelle sont exposés les hommes qui mènent une vie sédentaire.

Épididymite chronique: symptômes chez l'homme

Epididymite chronique: les symptômes chez l'homme et le tableau clinique sont généralement similaires en termes d'approches médicales. Il existe de nombreux symptômes, et beaucoup d’entre eux se manifestent dans toutes les maladies, car ils sont majeurs et marquants. La maladie des organes génitaux masculins chez la plupart des hommes développe dans les tissus de l'épididyme une infection bactérienne. Dans certains cas, l'épididymite testiculaire chez l'homme se manifeste par des signes caractéristiques sujets à un complexe de maladies. Chaque symptôme doit être clairement identifié, son apparence et son étiologie doivent être bien compris. Le signe diagnostique le plus courant est un inconfort dans la région périnéale, symptôme généralisé d'épuisement. Inconfort dans le système génital pendant la miction, l'érection, la défécation et même l'effort physique. Sentez le sceau, et souvent à l'organe enflammé et ne touchez pas. La taille du testicule augmente plusieurs fois et il est difficile de trouver une explication. Les ganglions lymphatiques de l'aine augmentent également. Ils apparaissent également lors de l'érection, la décharge de l'urètre du pénis sent désagréablement. Avec ces symptômes, je vous conseille de contacter immédiatement votre médecin, il vous aiderait à clarifier ce qui est lié à cette condition, et comment vous aider avec cela. Un sur mille sujets aux maladies en phase aiguë. Les personnes âgées souffrent du processus chronique, la raison en est un long processus inflammatoire dans le scrotum ou une infection des voies urinaires.

Traitement

Quoi, pour le traitement de l'épididymite chronique chez les hommes sont utilisés au stade actuel? Lorsque les premiers symptômes apparaissent, vous devez contacter immédiatement un spécialiste. L’un des facteurs influençant l’inflammation est la rapidité, compte tenu uniquement de la réponse instantanée, il est possible d’attendre de bons résultats et de disposer du temps nécessaire pour rétablir le système de reproduction masculin. Avec une observation ou un auto-traitement inopportuns et incorrects, il est possible que des lésions auto-immunes des testicules ou leur atrophie apparaissent. Les préparations pour le traitement de l'épididymite chronique dépendent du type d'infection et de l'étendue de l'évolution de la maladie. Dans des cas fréquents, des méthodes de traitement conservateur sont utilisées.

Comment traiter l'épididymite chronique, le traitement médicamenteux

Il existe deux moyens de guérir l’épididymite chronique: arrêter l’exacerbation et allonger la phase de rémission. Ceci peut être réalisé avec des médicaments antibiotiques. Si les symptômes sont perceptibles, il est nécessaire de prendre en compte qu'il s'agit d'une exacerbation de la maladie et de demander un avis médical immédiatement. Seuls les médecins peuvent rationnellement peindre un traitement. Pour que le traitement fonctionne de manière aussi positive que possible, il est nécessaire de réussir tous les tests. Il est préférable de prescrire des antibiotiques après avoir testé la sensibilité à la microflore, mais le plus important est de faire un test d'allergie avant de commencer à utiliser un antibiotique, car de fortes doses d'antibiotiques peuvent produire des effets secondaires importants, même un choc anaphylactique. Pendant que les médecins attendent l'analyse de la microflore, il sera préférable de prescrire un médicament à large spectre. Traitement de l’épididymite chronique, médicaments: Céphalosporines - «Ceftriaxone», «Céphipine, Pénicillines« Ampicilline »,« Amoxicilline »,« Macrolides »,« Érythromycine ». Pour détruire tout le processus inflammatoire, vous devez choisir un bon médicament, en tenant compte de la nature de la maladie et de sa cause. Au moins, il devrait y avoir deux antibiotiques, car l'agent responsable de l'infection peut ne pas être un, mais plusieurs. Un antibiotique peut être administré de plusieurs manières: intraveineuse (la plus efficace), intramusculaire ou sublinguale (pour la prise de pilules, qui n’est pas moins efficace en raison de l’abondance de la circulation sanguine dans la cavité buccale). Traitement des médicaments d'épididymite chronique d'étiologie antivirale, anti-inflammatoire, vitamines, immunostimulants, médicaments du groupe de l'interféron.

Un traitement ambulatoire est possible si le patient adhère aux recommandations du médecin traitant. Les patients présentant des formes simples de pathologie constituent le premier et le plus important médicament contre l’épididymite, c’est le repos au lit, vous devez également fixer le scrotum dans une position surélevée. Pour ce faire, vous pouvez utiliser le maillot de bain ou une serviette roulée dans un rouleau et fixer ainsi le scrotum, ce qui constituerait un bon écoulement. Régime d'alcool abondant, régime strict à l'exception des plats épicés, salés, fumés, frits. La nutrition a un effet spécial sur les processus métaboliques. Également pour soulager les symptômes de la douleur peut recommander une compresse froide ou glace. Le froid aide à réduire la douleur et l’enflure. Nous l’appliquons tout au plus deux heures, mais nous prenons des pauses pour éviter les rhumes. En outre, si la douleur n'est pas arrêtée, vous pouvez recourir aux blocages Novocain, cela atténuera les symptômes de la douleur. Le traitement n’est pas seulement un traitement local, il est également complexe. Il est nécessaire de prendre en compte la principale cause de la maladie, car comme vous le savez, elle est extrêmement rare.

Remèdes populaires

Les herbes et les frais s'appliquent partout. Dans les pharmacies, il existe même des frais, notamment pour le système reproducteur masculin: le millepertuis, la sauge, les fleurs de tilleul, le calendula, la camomille et bien d'autres. Toutes ces herbes ont des propriétés bénéfiques pour lutter contre l'inflammation.

Traitement de l'épididymite chronique avec des remèdes populaires. Il est souvent utilisé en médecine non traditionnelle. Selon les scientifiques dans les herbes et les bouillons, les préparations à base de plantes contiennent une grande quantité de substances biologiquement actives qui contribuent à un effet positif rapide. La même épididymite chronique, le traitement des remèdes populaires, consiste en l’effet du foyer de l’inflammation à l’aide d’infusions d’herbes et de décoctions de menthe, de cassis, de millepertuis, de myrtille, d’airelle, d’ortie, d’anis, de persil, de pissenlit. Ils vont enlever le gonflement, enlever l'inflammation et la rougeur, et soulager de l'intoxication. L'épididymite chronique est soulagée par la physiothérapie. La physiothérapie a trouvé son application non seulement dans les livres et les manuels, mais aussi comme méthode de traitement de bonne qualité pendant la rémission, mais il ne faut pas oublier qu'en période d'exacerbation, toute procédure physique est strictement interdite. Médical, renforcement de la culture physique, UHF, électrophorèse avec des médicaments - tout cela contribuera à la promotion de la santé et de l’organisme tout entier.

Conséquences de l'épididymite chronique

Epididymite chronique: conséquences associées au traitement retardé du processus inflammatoire. Si vous ne prêtez pas attention aux manifestations des symptômes minimaux dans le temps, ils ne le seront pas au bout de trois ou quatre jours, mais dans peu de temps la maladie s'aggravera. Lorsque le processus est aiguisé, il se produit des manifestations mineures: gonflement, douleur, irritation, inconfort. Mais au bout d'un moment, les symptômes disparaîtront sans laisser de trace, apparemment, l'homme s'en remettra et ne sera plus dérangé par rien, mais en réalité, c'est loin d'être le cas. Le processus se détériore. Le manque d'oedème et la décoloration ne peuvent que signaler que le processus a commencé à s'infecter. Le patient va se sentir pire, la condition empire. Ce qui entraînerait une intoxication de tout l'organisme. Si le processus commence, alors l’orchite ou l’inflammation peut commencer non seulement sur l’annexe du deuxième testicule, mais également sur le testicule lui-même, nous aurons des fistules, des abcès, des nécroses et d’autres situations désagréables. Si le processus commence à se répandre dans les ganglions lymphatiques, il est alors possible d’obtenir une infection sanguine qui, en peu de temps, peut déboucher sur une maladie oncologique. Tout processus d'abcès affecte négativement les processus métaboliques dans le corps.

L'épididymite chronique et l'infertilité sont très proches. Comme mentionné précédemment, l'appendice joue un rôle important dans la maturation et la conservation des spermatozoïdes et, si le trophisme de l'appendice est perturbé, la production de spermatozoïdes se modifie. Une oblitération complète et partielle de l'appendice (perméabilité partielle due aux adhérences) se produit. L’épididymite chronique est le plus souvent bilatérale et l’oblitération du canal déférent conduit donc à une infertilité obstructive. Pendant longtemps, en l'absence d'un processus de traitement, il y aura une augmentation du tissu conjonctif et un blocage incomplet, et avec le temps, une obstruction complète de l'épididyme des spermatozoïdes, ce qui entraînera leur mort. L’épididymite et l’uréthrite chroniques se produisent plus fréquemment chez les hommes, car l’infection est constante dans le corps du patient. L'uréthrite est une inflammation des parois de l'urètre due à une infection provoquant une épididymite. En ce qui concerne le sexe et l'épididymite chronique, il n'y a pas de contre-indications.

Épididymite chez les hommes, forum

En visitant les réseaux sociaux, je me suis intéressé à ce qu’ils écrivent au sujet de la maladie Épididymite. Et ainsi, beaucoup d'hommes s'intéressent toujours à leur santé. Le sujet du profil urologique est toujours d'actualité, mais ce qui m'a frappé, c'est que la santé des hommes est importante non seulement pour les hommes, mais également pour les femmes. Les femmes posent aussi des questions passionnantes pour aider leurs hommes. Foire aux questions: traitement de l'épididymite chronique, forum. À quoi nos hommes sont-ils confrontés dans leur vie? Avec des problèmes du système génito-urinaire. La maladie apparaît soudainement et dure longtemps, il est insupportable de vivre, problèmes de sexualité, inflammations torturées, épididymite ne passe pas, le forum aidera, nous discuterons avec les gens et tout, nous sommes en bonne santé, nous pensons tous que l'opinion publique a aidé? Eh bien, peut-être que quelques astuces ont donné leur confirmation en pratique clinique, mais toutes les astuces n’aident pas. Tout le monde pose beaucoup de questions, épididymite chronique, un forum dans cette direction donne des conseils aux plus communs, qui croient que seulement à l'aide de solutions cardinales: ponction, résection, retrait. La chirurgie aidera tout le monde. Qui a dit que beaucoup essayaient de se soigner eux-mêmes, parce qu'ils étaient timides d'aller voir les médecins. Ce problème est suffisamment important et toutes les ambitions et les contraintes doivent disparaître. Si un homme s'inquiète pour sa santé, il trouvera certainement le courage d'aller voir un médecin et de faire face à ce problème. Épididymite chez les hommes, les examens portent sur les symptômes chez tous les hommes, ils ont leurs manifestations et les symptômes peuvent varier en fonction de la pathologie qui les accompagne. Le traitement de l’épididymite chronique, un forum à ce sujet, donne de nombreux conseils: qui recommande les antibiotiques à forte dose, bien sûr, qui recommande la médecine traditionnelle. Qui conseille pas du tout la médecine traditionnelle. Il y a beaucoup d'opinions, mais la question reste ouverte. Pour commencer, je pense qu'il est nécessaire de consulter un médecin, mais celui-ci établira déjà un plan de traitement clair et trouvera la raison pour éviter de nouveau ce problème. Il collectera un historique complet, effectuera une inspection des organes génitaux, prescrira tous les tests de genèse de laboratoire nécessaires, recommandera une échographie et si vous avez besoin d'une IRM, tout cela est nécessaire à la précision du diagnostic. Il n'y a rien de terrible et de plus douloureux. Après avoir relu un nombre suffisant de forums et de critiques, je peux dire avec précision, une discussion, un conseil, n'écoutez pas le conseil stupide de personnes mal avisées et non éduquées. Les personnes qui n'ont jamais rencontré de problèmes médicaux et ne connaissent pas toute l'histoire interne des organes masculins ne peuvent pas clairement répondre à toutes vos questions et diagnostiquer avec précision. Ne doit être traité que sous la surveillance d'un urologue, avec des antibiotiques à large spectre. De nombreux médecins vous recommanderont au moins plus de préparations correctives et vous proposeront des mesures préventives du point de vue d'un spécialiste qualifié. Nous ne pouvons que conseiller une chose, contacter votre médecin et ne pas entamer le processus, car il peut alors y avoir de graves problèmes et des conséquences irréversibles.

Épididymite chronique: est-il possible de guérir, critiques. Les pages du forum contiennent des informations sur une grande variété de sujets destinés aux personnes à la recherche de nouveaux moyens de résoudre les problèmes de la société moderne. Mais n'oubliez pas que le traitement est loin d'être un sujet de l'opinion publique, mais dans une plus grande mesure le sujet d'un officier médical qualifié, et discuter avec les gens des réseaux sociaux des sujets d'un profil médical est, à mon avis, très irréfléchi, car ils ne peuvent vraiment pas aider, mais aggraver le flux est bien réel. Donc, il vaut la peine de faire le choix correctement. Être en bonne santé.