Kyste testiculaire chez l'homme: effets

Prévention

Un kyste est une tumeur bénigne, semblable à une vessie remplie de liquide. Au-dessus de cette cavité pathologique est recouverte d'une membrane fibreuse, à l'intérieur de celle-ci est remplie d'un contenu liquide de composition différente (en fonction de l'emplacement de la tumeur). Un kyste peut se développer n'importe où: les reins, la peau, la muqueuse buccale, les glandes mammaires, le cerveau. Souvent, ces tumeurs affectent le système urogénital, chez les femmes comme chez les hommes. Le diagnostic de kyste ovarien, kyste testiculaire (spermatocèle) est fait assez souvent.

Causes du kyste testiculaire chez l'homme

La spermatocèle est présente chez presque un homme sur trois en cours d'examen et à tout âge. Kyste congénital survient chez les garçons encore dans l'utérus, il devient visible immédiatement après la naissance.

L'éducation peut se développer directement dans les testicules, leurs appendices, dans la tête, dans les cordons. Le contenu de la spermatocèle est constitué de corps gras, de spermatozoïdes et de cellules de la graine. Malgré les statistiques d'incidence élevées, les causes des kystes testiculaires restent impossibles à nommer. Il y a seulement des hypothèses, pourquoi une tumeur apparaît, elles sont basées sur des données de recherche médicale.

En fonction des causes possibles du kyste, les testicules sont divisés par les médecins en deux grands groupes:

Une tumeur testiculaire congénitale est détectée chez les garçons immédiatement après la naissance. Ces kystes sont appelés dysontogénétiques, c'est-à-dire que leur apparition est déclenchée par diverses violations de la formation intra-utérine fœtale:

  • il y avait une menace d'avortement;
  • une femme avait un déséquilibre hormonal;
  • le bébé est né prématurément;
  • il y avait une blessure à la naissance.

Si la taille du kyste congénital est petite et qu'elle n'augmente pas avec le temps, il y a de grandes chances que le néoplasme s'auto résorbe. En cas de forte augmentation de la tumeur, celle-ci est éliminée par laparoscopie.

La spermatocèle acquise peut se développer dès l'adolescence. Les principales causes de ce qui suit:

En cas de blessure aux testicules, à leurs appendices, au cordon spermatique dans les zones touchées, au sang qui stagne, à un processus inflammatoire qui se développe - tout cela entraîne un rétrécissement important des conduits séminaux, parfois même leur chevauchement. Dans l'épididyme, un fluide spécial est produit qui favorise la maturation et le transport des spermatozoïdes. Lorsque les canaux excréteurs de ce fluide s’obstruent, les parois du testicule s’étirent - une cavité pathologique se forme.

  • Inflammation testiculaire

Le plus souvent, le développement du kyste est diagnostiqué comme une complication après une épididymite de genèse infectieuse aiguë. Cette maladie est causée par la chlamydia, le gonocoque, les trichomonas et d'autres agents pathogènes. L'épididymite est généralement une complication après une vésiculite, une urétrite, une prostatite. Son développement est provoqué par une hypothermie sévère fréquente, des troubles du système immunitaire, des lésions des organes génitaux.

Kyste testiculaire chez l'homme: effets

La spermatocèle est une tumeur bénigne. Il ne comporte aucun risque particulier pour la santé. Mais ce n'est que si:

  • la taille du kyste ne dépasse pas 1,5-2 mm de diamètre;
  • il n'augmente pas longtemps;
  • l'homme ne ressent pas d'inconfort, de douleur en marchant, d'exercices physiques, de rapports sexuels;
  • tout va bien avec la puissance, la libido et la grossesse.

Dans ce cas, les remèdes populaires qui absorbent le néoplasme aident efficacement; vous pouvez en savoir plus à ce sujet dans l'article «Kyste du testicule chez l'homme: symptômes et traitement».

Si le diamètre de la spermatocèle est supérieur à 2,5 cm, la formation est difficile au toucher et la température locale est augmentée, le patient ressent une douleur intense, la puissance est réduite - le temps de sonner l'alarme. Sans chirurgie, des complications dangereuses peuvent se développer, un kyste testiculaire peut avoir différents effets:

  • Le principal est l'infertilité. Ce problème est particulièrement important dans les néoplasmes bilatéraux, c’est-à-dire qu’un kyste se développe simultanément dans les testicules gauche et droit.
  • Dégénérescence purulente du spermatocèle - par la circulation lymphatique ou directement par l'urètre, des microbes pathogènes pénètrent dans les organes génitaux, provoquant un processus inflammatoire complexe avec fièvre et une forte détérioration de l'état général.
  • Un traumatisme du scrotum en présence d'un kyste peut entraîner une rupture de la tumeur, son contenu va pénétrer dans le péritoine. Il y a un risque de péritonite.
  • Rarement, mais parfois - kyste testiculaire avec prédisposition génétique, immunité fortement réduite, abus d'alcool, tabagisme peut se transformer en cancer des organes génitaux.

Que peut, que ne peut pas

Beaucoup d'hommes, après avoir posé le diagnostic de kyste testiculaire, posent les questions suivantes au médecin:

  • est-il possible de faire du sport?
  • Est-ce dangereux d'avoir des relations sexuelles?
  • s'ils prennent la spermatocèle dans l'armée.

En effet, la présence de cette cavité pathologique implique certaines limitations du mode de vie habituel:

  • Le sport n’est pas interdit, mais il est fortement recommandé d’exclure les exercices de musculation, la pression oscillante, l’entraînement des muscles abdominaux obliques.
  • Vous pouvez avoir des relations sexuelles, même nécessaires. Mais seulement si cela ne provoque pas de douleur, ne provoque pas de gêne.
  • Vous devez vous abstenir de toute intervention thermique (ou les réduire au minimum), en particulier dans le bas de l'abdomen. En cas d'exposition à la chaleur, la spermatocèle peut augmenter. Le sauna, le bain et les bains chauds avec kyste testiculaire sont interdits.
  • Il ne faut pas être sous le soleil, il faut être sous un parasol ou à l'ombre des arbres sur la plage.
  • Ne pas se soigner soi-même - pour des sensations inhabituelles, douleur, inconfort, augmentation de la taille du scrotum, contactez immédiatement l'andrologue.

En ce qui concerne la conscription - une question ambiguë. Le diagnostic correspond au 10ème article du "Tableau des maladies". Si les déficiences fonctionnelles sont mineures ou légères, le traitement sera différé. Si la thérapie n'a produit aucun effet, la recrue reçoit une durée de conservation «B» - l'armée est contre-indiquée.

Traitement spermatocèle

Les moyens efficaces de traitement médicamenteux n’existent pas. Pour les petits néoplasmes non croissants, ils ne font rien, ils sont simplement observés. Les indications pour le traitement chirurgical sont:

  • augmentation nette / kyste du phoque;
  • rougeur, augmentation de la température locale;
  • douleur intense dans le scrotum pendant la marche, les rapports sexuels;
  • violation établie de la fonction de procréation due au spermatocèle.

Le plus souvent, le kyste est enlevé par la méthode laparoscopique. L'accès à la cavité pathologique se fait par une petite ponction à l'aide d'outils et d'équipements spéciaux. Le chirurgien a la capacité de surveiller toutes ses manipulations sur l'écran. L'image est affichée sous une forme agrandie sur son écran. La laparoscopie est un type d’intervention chirurgicale efficace et peu traumatisant avec une période de récupération minimale.

La sclérothérapie est également utilisée pour éliminer le spermatocèle. Quand il est effectué à partir du kyste d'une manière spéciale, élimine le contenu liquide. Ensuite, une solution contribuant à la destruction de l'enveloppe est introduite dans la cavité. Le principal inconvénient de cette technique est qu’elle ne peut pas être prescrite pour un kyste du cordon testiculaire, car les complications se développent souvent sous la forme d’une altération de la perméabilité. Et il est toujours semé d'embûches dans le développement de l'infertilité.

Dans tous les cas, le type de chirurgie sera choisi et recommandé par l'andrologue. Le choix dépendra de l'emplacement et de la taille de la tumeur.

Récupération après chirurgie

Les méthodes ci-dessus pour enlever le kyste sont peu invasives. Le processus de récupération est rapide, les complications sont extrêmement rares.

Après la chirurgie, afin d’éviter le risque de complications, le chirurgien planifiera un certain nombre de mesures préventives:

  • directement à la zone d'intervention mettre un sac avec de la glace pendant un certain temps;
  • un bandage de gaze est appliqué sur la plaie;
  • une bande de suspension est fixée sur le bandage de gaze (bandage de soutien) - fournit un support au scrotum, réduit la pression à l'intérieur;
  • Afin de prévenir le développement d'infections, des antibiotiques sont prescrits, un traitement antiseptique est également obligatoire, les sensations de douleur sont supprimées par les anesthésiques.

La période de réadaptation peut durer de deux semaines à un mois (selon la complexité de la maladie). A cette heure, il est interdit:

  • prendre des bains chauds;
  • visiter les saunas, les bains;
  • avoir des relations sexuelles;
  • aller au gymnase;
  • soulever des poids.

Il est également important de suivre un régime pendant la période postopératoire:

  • Ne pas trop manger.
  • Abandonnez l'alcool.
  • Prenez de la nourriture souvent, mais petit à petit (5-6 fois par jour).
  • Faites un régime d'aliments riches en fibres et en vitamines.
  • Jeter la graisse, frite, mariné.

Habituellement, l'opération réussit et sauve à jamais un homme du problème. Parfois, après le retrait d'un kyste, les testicules peuvent développer des complications postopératoires:

  • grave gonflement du scrotum;
  • saignements;
  • infections infectieuses;
  • épididymite chimique;
  • compactage des tissus sur le scrotum;
  • néoplasme récurrent.

Pour éviter ces «problèmes», contactez les cliniques éprouvées et garanties avec un personnel hautement qualifié. Suivre strictement les recommandations du chirurgien.

Symptômes et traitement du kyste testiculaire chez l'homme

10/05/2017 maladies des hommes 32,443 vues

Les testicules produisent les spermatozoïdes et l'hormone testostérone. Peu à peu, dans la région supérieure des glandes, la région des appendices et vers le cordon, des conditions confortables se forment pour la formation de spermatocèles (kystes testiculaires chez l'homme). Cette maladie scrotale est l’une des plus courantes.

Description et classification des kystes

Un kyste est une tumeur bénigne creuse constituée d'un liquide et d'une membrane fibreuse. Il peut apparaître, quel que soit l'âge, chez 30% des hommes interrogés. Le résultat des kystes de l'épididyme du testicule gauche chez l'homme devient souvent une infertilité.

La nouvelle croissance peut être acquise ou apparaître dès la naissance. Selon l'endroit où se trouve la tumeur, celle-ci est classée en gauche, droite ou bilatérale. Les kystes qui se forment dans le cordon ou l’appendice spermatique sont classés séparément. La structure de la tumeur est divisée en:

  1. Chambre unique, sans cloisons et constituée d'une seule cavité.
  2. Spermatocèle avec le liquide séminal.
  3. Dermoïde, avec le contenu à l'intérieur des particules d'autres organes (fragments d'os, cheveux).
  4. Multi-chambres, ayant des partitions et plusieurs cavités.

Au stade initial (par exemple chez un garçon de 14 ans), il est difficile de révéler la formation si elle ne se trouve pas près de la surface de la peau. La formation et la croissance d'un kyste peuvent être asymptomatiques pendant une longue période. La tumeur est petite au début, reste imperceptible longtemps.

Graduellement, la tumeur grossit et les premiers symptômes de kystes testiculaires apparaissent. À l'intérieur il commence à serrer les vaisseaux sanguins, dans les testicules on observe des processus stagnants. A ce stade, l'homme ressent déjà la gêne du scrotum. Avec la croissance de la tumeur est facilement diagnostiquée par la palpation. Le kyste peut se résoudre lui-même, mais parfois il ne peut être enlevé que chirurgicalement.

Les causes des néoplasmes

Les causes exactes de l'apparition d'un kyste épididyme n'ont pas encore été déterminées. Il existe plusieurs versions. Le kyste est bénin au début, il peut se résoudre lui-même, seule l'observation est présentée au stade initial. Causes de la formation de tumeurs:

  • maladies inflammatoires;
  • chez les adolescents, le testicule peut tomber tardivement, de même que la sortie de la cavité abdominale;
  • anomalies anormales dans le développement des organes génitaux;
  • lésion du scrotum, entraînant une accumulation progressive de liquide;
  • expansion du testicule ou de ses coquilles.

Un kyste du cordon spermatique chez un garçon a plusieurs causes. Une néoplasie congénitale peut se former si une femme enceinte a soumis le corps à de lourdes charges. Le néoplasme se forme lors d'un travail problématique ou prématuré.

Symptômes de kyste testiculaire

Les symptômes et le traitement des kystes testiculaires chez les hommes commencent rarement tôt dans la maladie. Initialement, la tumeur a une petite taille (avec un pois) et n’est pas palpable à la palpation. Identifier une tumeur à ce stade est très difficile. Comme la formation d'une tumeur est asymptomatique, l'homme ne va pas chez le médecin à temps.

Au fil du temps, le kyste (la photo est dans cet article) commence à se développer. Lorsque la tumeur atteint 2 centimètres, l'homme commence à ressentir une pression sur le scrotum. Une déformation testiculaire peut apparaître. Apparaît tolérable douleur lancinante dans l'abdomen. Parfois, ça gonfle, il y a de la pression. Pendant les rapports sexuels, la douleur est intense.

C'est important! Un trait caractéristique d'une tumeur est une croissance soudaine de poils sur le visage, la poitrine et l'aine. La cause est la production excessive d'hirsutisme.

Si le kyste du scrotum commence à se développer rapidement, la vessie subit une forte pression. Ensuite, il y a des difficultés avec la miction, le liquide est retenu. Le kyste peut éclater de dommages. L'homme ressent immédiatement une douleur aiguë à l'abdomen. Il y a de la fièvre, de graves maux de tête et des nausées. La conséquence d'une tumeur peut être l'infertilité.

Traitement des kystes testiculaires

Traiter un kyste de l'épididyme du testicule correct ne peut être que chirurgicalement. Initialement, seule l'observation est montrée, puisque la tumeur est bénigne, elle peut se résoudre d'elle-même. Le traitement chirurgical est indiqué pour:

  • les dangers de la genèse tumorale;
  • douleurs sévères;
  • néoplasmes de grande taille;
  • anomalies dans le retrait du sperme.

La chirurgie sur les testicules est effectuée par l’une des méthodes suivantes. Dans un premier temps, la médecine traditionnelle peut être utilisée.

La chirurgie

Avant la chirurgie, un homme est averti de l'apparition possible de l'infertilité. Il est considéré comme un effet secondaire après le retrait de la tumeur. Lors d'une opération chirurgicale, une incision est faite près du néoplasme, un kyste est enlevé. Ensuite, à leur tour, sont joints par suture scrotal.

L'opération sur le scrotum est réalisée sous anesthésie générale. Ensuite, un pansement de gaze avec de la glace est appliqué sur la suture et à la fin - supportant (suspenseur). Après une chirurgie de deux semaines, évitez toute activité physique. Après la chirurgie, des antibiotiques sont prescrits.

Sclérothérapie

La sclérothérapie est souvent utilisée. Au cours d'une opération visant à éliminer un kyste, le fluide accumulé est retiré de la cavité. Ensuite, cet endroit est rempli d'un composé spécial qui contribue à la destruction des tissus de la muqueuse.

Cependant, une telle opération a un effet secondaire. Une obstruction du cordon spermatique pendant l’effondrement peut survenir. Cela conduit à l'infertilité. Pour restaurer le mouvement du sperme dans le temps, la région lésée est retirée, son plastique est maintenu.

Ponction

Si un homme a une grosseur dans l'aine, il s'agit le plus souvent d'un kyste testiculaire. La maladie est traitée par chirurgie. La méthode de ponction est similaire à la sclérothérapie, mais aucune substance n'est injectée après le pompage du liquide.

Cette méthode n’est qu’une solution à court terme au problème. Progressivement, le fluide s'accumule à nouveau et une seconde opération est nécessaire. Lorsque cela se produit, il se produit un amincissement lent de la muqueuse canalaire, ce qui provoque des lésions au testicule et à l’appendice.

Laparoscopie

La laparoscopie est une nouvelle méthode de traitement chirurgical des kystes testiculaires. Pendant la chirurgie, la tumeur est complètement enlevée. Avantages de la laparoscopie:

  • fait vite;
  • risque minimal de blessure aux organes;
  • Les complications postopératoires sont presque complètement exclues.

L'opération se fait avec un laparoscope. Il s’agit d’un tube télescopique avec plusieurs objectifs, associé à une caméra vidéo numérique, qui fournit une haute précision de l’image. Un câble optique avec éclairage «froid» y est raccordé.

Le dioxyde de carbone est injecté dans la région abdominale pour élargir l’espace. Pour cette raison, les organes internes sont complètement ouverts. Après la chirurgie, un bandage de soutien est appliqué sur le scrotum. Des compresses avec de la glace sont faites régulièrement.

Après un mois d'opération, la tension nerveuse, l'effort physique et le sexe sont exclus. Sinon, une divergence de couture peut se produire. Les complications sont possibles après la chirurgie:

  • l'apparition de cicatrices et de tumeurs sur le scrotum;
  • infertilité;
  • inflammation du scrotum;
  • gonflement.

Après la chirurgie, des antibiotiques sont prescrits. Un homme ne peut pas boire de l'alcool, trop manger. Il est nécessaire de manger plus de plantes, de fruits, de vitamines et de fibres. Vous devez manger 5-6 fois par jour en petites portions. Les blessures guériront plus rapidement si le régime est dilué avec des céréales et des jus de fruits frais.

Il n'y a pratiquement aucune contre-indication aux opérations. S'il est impossible d'utiliser une méthode, il existe une alternative au choix d'une autre méthode d'intervention chirurgicale. Le risque de complications est presque inexistant si l'homme suit toutes les recommandations après l'opération.

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement des kystes des testicules avec des remèdes populaires n'est indiqué que dans le premier stade de la maladie. Pour préparer le médicament à l'intérieur, il vous faut 1 c. écorce de marronnier hachée. La poudre est versée dans un verre d'eau, infusée pendant plusieurs heures et filtrée. Ensuite, vous devez boire le liquide en deux étapes. Autres recettes de médecine traditionnelle:

  1. Le jus est pressé dans des fleurs de châtaignier, qu'un homme devrait boire 3 fois par jour, 30 gouttes chacune, dissoutes dans 1 c. l de l'eau
  2. Une pommade est faite à partir de la même plante. Dans 300 g de graisse de porc fondue, mettez 4 c. l fleurs de châtaignier séchées. Le mélange est malaxé et placé pendant 60 minutes dans un four préchauffé à 75 degrés. La pommade refroidie est appliquée sur le scrotum deux fois par jour. Conservez le produit au réfrigérateur.
  3. Prend 1 cuillère à soupe. l cocker commun et on fait bouillir 10 minutes dans 200 ml d’eau à feu doux. Bouillon infusé heure, filtré et pris dans 2 c. l 5 fois par jour.
  4. Pour pommade, prenez le jus lyonnais frais et mélangez-le avec du saindoux ou du beurre dans un rapport de 2: 5. Le produit est chauffé jusqu'à évaporation complète de l'eau. La pommade est filtrée et pressée. L'outil doit être appliqué sur le scrotum deux fois par jour.
  5. Une cuillerée à thé de feuilles de sauge séchées est versée dans un verre d'eau. L'outil est perfusé pendant 30 minutes, filtré. Besoin liquide de boire 2 c. l quatre fois par jour.

S'il y a un kyste à l'aine, vous pouvez essayer de le traiter avec une infusion d'arnica de montagne. Pour les fonds pris 1 c. inflorescences et versé un verre d'eau bouillante. Le liquide est infusé pendant 2 heures, filtré. L'outil est pris par 1 cuillère à soupe. l 4 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois, puis une pause de 14 jours est prise.

Tous les 6 mois, une échographie de contrôle est effectuée. Un traitement sans chirurgie n'est possible que lorsque le kyste commence encore à se former. Cependant, dans de rares cas, il s'avère que le diagnostic de l'apparition de tumeurs est apparu à temps.

Prévention des maladies

Pour prévenir les kystes et ne pas exiger le retrait des testicules, un homme doit éviter de se blesser au périnée. Il est impossible d'autoriser un refroidissement excessif ou une surchauffe de la région génito-urinaire. Une visite annuelle chez l'urologue est recommandée, même en l'absence de signes de maladie. Un homme doit traiter l’inflammation des appendices, la prostatite, l’urétrite et palper périodiquement de manière indépendante le scrotum pour détecter la présence d’un phoque dans le scrotum.

Après l'ablation du kyste, la douleur testiculaire disparaît dans 95% des cas et la tumeur ne s'embarrasse plus. Cependant, avec le diagnostic opportun de la maladie au stade initial, le traitement chirurgical peut ne pas être nécessaire du tout.

Caractéristiques du diagnostic et du traitement du kyste testiculaire chez l'homme

Le kyste testiculaire chez l'homme est une cavité dans le testicule, qui contient un liquide et est limitée à la membrane fibreuse. La maladie est souvent asymptomatique en raison de la petite taille et de la lente croissance du kyste. Pour les grandes tailles, le néoplasme est effectué.

Pourquoi un kyste apparaît-il?

Un kyste testiculaire peut être une pathologie congénitale ou acquise. Une anomalie congénitale se produit même pendant la période de développement fœtal pendant une période allant jusqu’à 20 semaines. Les anomalies congénitales ne sont pas compliquées par l'infertilité, puisqu'elles ne chevauchent pas le cordon spermatique. Kyste congénital peut se produire pour les raisons suivantes:

  • fausse couche menacée,
  • la mère avait un déséquilibre hormonal
  • blessures pendant la grossesse,
  • naissance prématurée

Le kyste est clairement séparé des organes voisins, une caractéristique distinctive d'un néoplasme est une croissance lente et aucun symptôme.

La maladie acquise peut résulter d'une blessure ou d'une inflammation du testicule. Dans la plupart des cas, un kyste est une complication après une orchite, une épididymite ou une vésiculite. Un traumatisme ou une maladie enfreint la perméabilité du canal déférent, ce qui empêche le liquide séminal de sortir du testicule.

Le kyste peut être gauche, droit et bilatéral, et des excroissances similaires peuvent se produire dans le cordon spermatique et l’appendice. Classification des kystes en fonction de leur contenu et de leur structure:

La structure des organes génitaux masculins.

  • dermoïde contient des parties d'os, de cheveux,
  • une seule chambre se compose d'une cavité, n'a pas de partitions,
  • spermatocèle - cavité contenant du liquide séminal,
  • la multi-chambre a des partitions.

Quels sont les symptômes de la maladie?

Le kyste du testicule (son appendice) se développe généralement de manière latente, sans signes prononcés. Un homme peut remarquer un kyste dans le cas où il peut manger une formation dense dans le scrotum. Il n'y a absolument aucun problème avec la puissance et la fonction de reproduction.

Les symptômes n'apparaissent que lorsque le kyste grossit considérablement et commence à exercer une pression sur les organes voisins:

  • le scrotum grossit
  • douleur et malaise pendant l'effort physique et les rapports sexuels, marcher,
  • gonflement et rougeur du scrotum (si un processus inflammatoire rejoint le kyste),
  • l'éducation devient difficile à mesure qu'elle grandit
  • fièvre, faiblesse, malaise général.

Quand un kyste se rompt, son contenu se propage à travers le scrotum, provoquant une inflammation diffuse. Dans ce cas, l'homme ressent une douleur éclatante au scrotum, un gonflement et une augmentation significative de la température corporelle.

Méthodes de diagnostic

Le plus souvent, un kyste du testicule gauche (droit) est détecté lors d'un examen de routine ou d'une échographie. Dans la plupart des cas, il existe un kyste du côté gauche, dû aux caractéristiques anatomiques de la structure des organes génitaux masculins. Diagnostic dans ce cas, l'urologue ou l'andrologue:

  1. Tout d'abord, le médecin interroge le patient pour savoir s'il y a eu des blessures au scrotum, si les maladies du système urinaire (opérations) ont été traitées.
  2. La prochaine étape - une inspection visuelle du scrotum, avec palpation senti l'éducation élastique au-dessus du testicule. Le médecin évalue la taille, le degré de mobilité du kyste, la douleur des symptômes.
  3. L'échographie et la diaphanoscopie sont obligatoires. La diaphanoscopie est une méthode de diagnostic qui vous permet de déterminer la nature de la formation à l'aide de la translucidité d'un organe avec des rayons spéciaux de lumière transmise. Contrairement aux tumeurs des testicules et de leurs annexes, le kyste transmet cette lumière librement.

Selon les résultats de l'échographie, le médecin peut déterminer l'emplacement du kyste, il est nécessaire de déterminer la zone d'accès lors de la chirurgie. Dans certains cas, une IRM et une TDM sont effectuées. La formation est généralement située dans la région de l'épididyme, dans la partie supérieure du testicule. Il est important de différencier la maladie de la varicocèle, de l'hydropisie des testicules, de la hernie, des tumeurs, car les méthodes de traitement de toutes ces pathologies diffèrent.

Traitement

Un kyste testiculaire est une formation bénigne qui ne représente pas un danger pour la santé et la vie d'un homme si sa taille n'augmente pas. La pathologie est traitable si la cavité augmente, devient la cause de la douleur et menace le développement de complications. De plus, les conditions suivantes sont des indications pour un traitement chirurgical:

  • un kyste ou plusieurs kystes de gros diamètre,
  • la formation provoque malaise et douleur,
  • processus inflammatoires récurrents des organes génitaux,
  • infertilité sur le fond des kystes.

Dans ce cas, le néoplasme doit être enlevé. L'opération se déroule en ambulatoire sous anesthésie générale. Il existe plusieurs méthodes pour éliminer le kyste:

  • Ablation chirurgicale

Le médecin fait une incision dans la zone du kyste, après quoi la formation est enlevée. Ensuite, le tissu scrotal est cousu en couches, un bandage de gaze, de la glace et un suspenseur de soutien sont appliqués sur la plaie. Après la chirurgie, on prescrit au patient des médicaments antibactériens.

  • Sclérothérapie

La maladie est souvent asymptomatique.

La technique implique l'élimination du contenu liquide du kyste. Après cela, sa cavité est remplie d'un composé spécial qui détruit la coque. Afin de rétablir l’avancement normal des spermatozoïdes, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour enlever la zone endommagée.

L'opération moderne la moins traumatisante, après laquelle le patient récupère très rapidement.

La technique est similaire à la sclérothérapie, mais après avoir retiré le liquide, la cavité ne se remplit plus. La ponction est une méthode temporaire, car le kyste se remplit progressivement de liquide.

Il est important d'exclure la nature maligne de la tumeur. Après l'opération, un kyste ou une partie de celui-ci est envoyé pour une analyse particulière.

Après avoir retiré un kyste, un dispositif spécial est placé sur le scrotum - un bandage qui immobilise l’organe. Pour soulager la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits au patient. Pendant 2 semaines après la chirurgie, l'activité physique est contre-indiquée chez les hommes.

Que peuvent être des complications?

Quel est kyste testiculaire dangereux chez les hommes? Si elle n'est pas traitée, la maladie peut avoir les conséquences suivantes:

  1. Le processus inflammatoire purulent se produit lorsque l'hypothermie ou la pénétration de l'infection dans le scrotum. L'inflammation s'accompagne d'une augmentation de l'une des moitiés du scrotum, la peau devient rouge, il y a une douleur vive à la palpation.
  2. La rupture du kyste du cordon spermatique survient à la suite d'une blessure mécanique. S'il y a beaucoup de contenu dans la formation, quand elle se brise, elle se déverse et provoque le développement d'une inflammation diffuse du scrotum.
  3. L'infertilité résulte du fait que le kyste, de plus en plus grand, serre le canal déférent, ce qui en fait un obstacle sérieux au passage du sperme.

Le diagnostic du kyste testiculaire implique une échographie du scrotum.

Spermatocèle

La spermatocèle est une maladie résultant d'une violation de l'écoulement des sécrétions de l'épididyme, entraînant une accumulation de liquide dans une partie du canal déférent et la formation d'une cavité pathologique dans la tête ou le bout de l'appendice et du cordon spermatique.

La spermatocèle est une formation bénigne. Elle se manifeste souvent pendant une période de réarrangements hormonaux graves (généralement entre 6 et 14 ans et entre 40 et 50 ans).

Le kyste appendiculaire chez l'homme est généralement asymptomatique, les symptômes n'apparaissent que lorsque la formation grossit et exerce une pression sur les organes voisins. Comment traiter un kyste? S'il n'augmente pas et ne touche pas les organes et structures adjacents, il n'est pas nécessaire de le supprimer. Le médecin recommandera d'être surveillé et de procéder régulièrement à des diagnostics par ultrasons afin de surveiller l'état et la taille de la tumeur.

L'intervention chirurgicale est réalisée selon les mêmes indications que celles pour lesquelles une opération est réalisée avec un kyste testiculaire. Le pronostic après une correction chirurgicale effectuée de manière qualitative est favorable, mais beaucoup dépend également de l'âge du patient, de la taille du néoplasme, des comorbidités du système génito-urinaire et de la santé générale de l'homme.

Comment guérir le kyste testiculaire chez l'homme: les principales méthodes de diagnostic, de traitement et de prévention

Parfois, des situations se présentent lorsque les couples ne peuvent pas concevoir un enfant. Les statistiques montrent que pas moins de la moitié de ces couples ont des problèmes dus à la stérilité masculine, qui résulte de l'exposition à une forte moitié de nombreux facteurs néfastes - de mauvaises conditions environnementales de vie, de la nutrition, du stress à des maladies du système urinaire.

Les problèmes masculins les plus courants sont les plus fréquents: hydropisie, kyste du cordon spermatique, atrophie testiculaire, diverses formations kystiques des organes du scrotum.

Le kyste testiculaire, selon de nombreux experts, est principalement contracté chez l'adulte et congénital chez l'enfant. Cet article sera consacré à ce problème.

Les hommes sont plus lourds que le beau sexe à traverser une maladie, surtout s'ils sont liés à la sphère sexuelle. L'un des problèmes qu'ils peuvent rencontrer est l'apparition de néoplasmes. Le kyste testiculaire chez l'homme est une croissance bénigne, généralement située dans la région de l'appendice. Il y a du liquide dans sa cavité.

Bases de la maladie

Cette maladie n'est pas aussi commune. Environ 30% des hommes y sont exposés et, dans la plupart des cas, la tumeur ne provoque pas de signes négatifs.

Le plus diagnostiqué est un kyste doux et lisse avec un contour clair. Cependant, dans le diagnostic, il peut être confondu avec l'hydropisie, la hernie ou la varicocèle. Le plus souvent, le kyste est bénin par nature et ne dépasse pas 1 cm.

En termes d'emplacement, il y a:

  • à droite
  • côté gauche;
  • à deux côtés.

En outre, l'éducation peut être observée dans l'appendice de l'organe ou dans le canal de la graine.

Selon la structure et le remplissage de la cavité tumorale, il peut y avoir 4 types.

Tableau 1 - Classification des tumeurs par structure

Un kyste peut être à la fois une pathologie acquise et un problème congénital. Dans ce dernier cas, il se forme à environ 20 semaines de gestation.

Causes de la formation de kyste

Le kyste congénital peut survenir pour plusieurs raisons:

  • la menace de fausse couche;
  • hormones hormonales chez les femmes enceintes;
  • blessures pendant la grossesse;
  • naissance prématurée.

Ce type de kyste se caractérise par une croissance lente et l'absence de symptomatologie manifeste.

Les médecins ne peuvent déterminer avec précision la principale cause de la maladie. Cependant, plusieurs facteurs pouvant provoquer l'apparition d'un kyste ont été identifiés:

  • blessures diverses;
  • inflammation des organes génitaux;
  • catégorie d'âge du patient de 40 à 60 ans;
  • des anomalies génétiques pouvant causer des tumeurs dans diverses parties du corps;
  • contact avec des substances toxiques ayant des effets graves sur le système immunitaire de l'organisme.

Si un homme appartient à l'une des catégories de risque, il doit consulter périodiquement un urologue et mener des recherches préventives.

Symptômes de kyste

La symptomatologie n'apparaît que lorsqu'un kyste grossit de manière significative et commence à exercer une pression sur les organes adjacents. Les principaux symptômes d'un kyste sont les suivants:

  • une augmentation significative de la taille du scrotum;
  • douleur pendant les rapports sexuels, le sport ou la marche;
  • gonflement dans le scrotum, rougeur;
  • faiblesse générale;
  • malaise;
  • fièvre.

"Plus un kyste devient, plus sa présence est douloureuse."

Si vous ne commencez pas le traitement à temps, vous pouvez provoquer une rupture du kyste. Dans ce cas, l'homme ressentira tous les symptômes du processus inflammatoire renversé:

  • douleur arquée à l'intérieur du scrotum;
  • haute température;
  • les poches

La maladie se développe assez longtemps et une longue période ne se fait pas sentir du tout.

Par conséquent, avant de prescrire un traitement, il est nécessaire de procéder à un examen complet afin de clarifier le diagnostic et d'identifier la cause possible du problème.

Diagnostic de la maladie

En se référant au médecin, le patient subit un examen préliminaire - palpation, et nomme également un certain nombre d'études.

  1. La meilleure méthode de diagnostic est considérée comme une échographie.

"Si l'étude a révélé la présence d'éducation, des tests sanguins pour les marqueurs tumoraux pourraient être nécessaires, et parfois même une histologie et une biopsie"

  1. Une autre méthode de test des kystes testiculaires est la diaphanoscopie. La méthode implique l'utilisation de rayons lumineux, à l'aide desquels, à travers le scrotum, vous pouvez identifier une collection de liquide qui sera surlignée en rose. La procédure est effectuée dans une pièce sombre.
  2. Dans de rares cas, on a appliqué une imagerie par résonance magnétique du bassin. Cette étude montre une localisation plus précise des formations tumorales.

Caractéristiques du traitement des kystes testiculaires

La physiothérapie peut être utilisée dans les premiers stades de la maladie. Les méthodes suivantes sont couramment utilisées:

  • UHF;
  • électrophorèse;
  • bains de paraffine;
  • applications d'ozocérite.

Le kyste chez l'homme n'est pratiquement pas traitable par des méthodes conservatrices. Les médicaments agissent généralement comme un traitement supplémentaire pouvant soulager certaines manifestations de l’apparition d’une tumeur. Les interventions chirurgicales sont toujours considérées comme les plus efficaces.

Les indications pour la chirurgie sont:

  • gros kyste;
  • la formation de plusieurs grandes formations;
  • le kyste provoque une gêne dans la vie habituelle;
  • douleur;
  • processus inflammatoires dans les organes génitaux. Provoqué par la croissance des kystes;
  • développement de l'infertilité à l'arrière-plan des kystes.

Dans ce cas, le néoplasme doit être enlevé.

Avant la chirurgie, le patient doit effectuer plusieurs tests de laboratoire:

  • analyses générales et biochimiques de l'urine et du sang;
  • électrocardiogramme;
  • un coagulogramme (pour déterminer le degré de coagulation du sang);
  • divers tests d'infections (syphilis, VIH, hépatite);
  • analyse du groupe sanguin et du facteur rhésus.

Cela évitera des situations imprévues pendant la chirurgie et protégera à la fois le patient et le médecin.

Traitement chirurgical

En plus des méthodes de traitement légères du moment, les médecins peuvent proposer plusieurs méthodes de fonctionnement de base:

  1. Chirurgie Au cours de l'opération, une incision en bande est faite, à travers laquelle le kyste est enlevé. Ensuite, les tissus sont cousus en couches, puis un bandage de gaze et de la glace sont appliqués sur la plaie par le haut. Après l'opération, le patient doit suivre un traitement antibactérien. En plus des antibiotiques, des médicaments anti-inflammatoires peuvent être nécessaires.
  2. Sclérothérapie Cette méthode est considérée comme plus bénigne. Il repose sur l'élimination du liquide de remplissage de la cavité du kyste. Après le pompage, la cavité est remplie d'une substance spéciale qui détruit la coque. Pour l'opération aura besoin d'une seringue. Avec elle, une substance est introduite qui colle les couches de tissu tapissant la cavité de formation.

C'est important! Après cette manipulation, la normalisation du mouvement des spermatozoïdes peut nécessiter une intervention chirurgicale au cours de laquelle la zone endommagée sera enlevée.

  1. La laparoscopie. Cette opération est considérée comme la plus moderne, après quoi la période de récupération est considérablement réduite.
  2. Ponction. La technique est très similaire à la sclérothérapie, cependant, après avoir retiré le liquide, la cavité ne se remplit pas. Cette méthode de traitement d'un kyste est considérée comme temporaire la moins efficace, car à l'avenir, la cavité sera remplie de liquide.

C'est important! Pour le traitement du kyste épididymal, des méthodes similaires sont utilisées.

Puisqu'il est nécessaire d'exclure la formation oncologique, après l'excision, le kyste est envoyé à l'histologie pour clarifier la qualité des cellules.

Pendant la période de récupération postopératoire, il est important de prendre soin d'un pansement qui immobilise l'organe et facilite une récupération rapide.

Recettes populaires au service des organes génitaux sains

La médecine alternative utilise largement des recettes de longue date. La meilleure option est la phytothérapie. Pour le traitement des kystes, vous pouvez utiliser les recettes suivantes:

  1. Infusion de cocklebur commun. Il a infusé une cuillère à soupe d'herbes par tasse d'eau bouillante.
  2. Infusion de sauge. Pour le préparer, verser une cuillerée à thé d'herbes dans un verre d'eau bouillante.
  3. Bonne pommade d'aide à base de lin d'herbe fraîche. Pour ce faire, vous devez d'abord presser le jus de lin et mélanger avec du beurre dans un rapport de 2: 5. Après cela, le liquide doit être évaporé. Le beurre peut être remplacé par de la graisse de porc.
  4. Avec l'utilisation de pommades externes, utilisez efficacement l'infusion de fleurs d'arnica. La durée du traitement est de deux mois. À la fin du cours, vous devriez prendre une pause de deux semaines.
  5. Pour la préparation de la perfusion peut être utilisé écorce de marronnier coupé. Vous pouvez également ajouter des fleurs supplémentaires de la plante, à partir desquelles le jus est pressé.
  6. Cette plante peut être un élément précieux de la pommade cicatrisante. Pour sa préparation, il suffit de faire fondre la graisse de porc et d'y mettre des fleurs séchées. Le mélange résultant a été maintenu à basse température dans le four. La pommade doit être conservée au réfrigérateur.
  7. Vous pouvez également utiliser la teinture de champignon. Ce champignon toxique aidera à oublier le problème de la croissance du kyste. Pour sa préparation, il est nécessaire de verser les champignons recueillis avec de la vodka, sans tasser fortement, puis de fermer le couvercle et de les placer dans un endroit sombre. Le produit résultant doit être appliqué sous la stricte surveillance du médecin, en commençant par 1 goutte.

C'est important! Un tel traitement peut être dangereux. Et il est strictement interdit à l'enfant de prendre de la teinture.

  1. La mousse d'Islande est riche en iode et ses préparations ont des propriétés antiseptiques.

C'est important! Même si les perfusions semblent inoffensives, elles ne peuvent être consommées qu'avec l'autorisation du médecin traitant. Le danger peut consister en une intolérance individuelle de certains composants d'origine végétale.

Complications possibles d'un kyste

Si un patient n'a pas été traité dans un hôpital pendant une longue période, les complications suivantes peuvent survenir sur la base d'un kyste non traité:

  1. Le processus inflammatoire avec la libération de pus. En général, la cause de cette affection est une hypothermie ou une infection du scrotum. Déterminer la complication n'est pas difficile. Le processus inflammatoire conduit à une augmentation de la moitié du scrotum et à l'apparition de douleurs aiguës lors de la palpation.
  2. Rupture de kystes due à des blessures mécaniques. Remplir le kyste lors de la rupture déborde, ce qui peut provoquer une inflammation du scrotum.
  3. Infertilité Ce problème se pose en raison du pincement du conduit spermatique résultant d'une augmentation importante de la formation. Le sperme ne passe tout simplement pas par les voies excrétoires.
  4. Un kyste agrandi peut atteindre des dimensions telles que les vaisseaux et les nerfs peuvent être comprimés.

Après l'opération, des complications désagréables peuvent survenir:

  • les hématomes;
  • sensibilité accrue de la tête (douloureuse);
  • l'infection;
  • récidive des tumeurs.

Un début de traitement en temps voulu garantit dans la plupart des cas un rétablissement rapide sans conséquences.

Régime alimentaire avec testicules de kyste

Pour faire face au problème, il suffit de corriger le régime alimentaire et d’utiliser les méthodes de traitement traditionnelles. Il est impossible de se débarrasser complètement du kyste, mais il est tout à fait possible de réduire la douleur et d'empêcher la croissance de la tumeur.

Dans le régime alimentaire du patient, il est recommandé d'entrer dans le chou marin. Outre l'utilité de l'iode, sa composition est riche en acide alginique. Grâce à elle, les radionucléides et les métaux lourds sont éliminés du corps. Le dérivé de cette substance est l'alginate de sodium, possède des propriétés antitumorales.

En plus des avantages évidents du varech, il aide à réguler le métabolisme des graisses, en inhibant le métabolisme des substances végétales.

Prévention des maladies

Le meilleur traitement est la prévention en temps opportun. Pour prévenir les rechutes, vous devez suivre les recommandations des médecins:

  1. Exclure les cas de rhume pouvant entraîner des processus inflammatoires dans les organes génitaux de l'homme.
  2. Minimiser le risque de blessure mécanique.
  3. Il est souhaitable de maintenir le corps en bonne forme: faire de l'exercice, éliminer l'alcool et fumer.
  4. Traiter rapidement les maladies du canal urétral et des testicules.
  5. Consultez un médecin au premier signe indiquant un kyste (sceau dans le scrotum).

Lorsqu'un kyste testiculaire est détecté chez un homme, il est nécessaire de commencer le traitement le plus tôt possible afin d'éviter une augmentation significative de la formation. Sinon, en plus de la maladie sous-jacente, il peut être nécessaire d’éliminer d’autres problèmes connexes.

Formations d'organes bénins dans le système reproducteur masculin

Malheureusement, il est largement admis parmi les gens ordinaires que les hommes ne rencontrent que très rarement une pathologie de la région génitale. La seule exception est peut-être la prostatite chronique.

Cependant, les urologues du monde entier enregistrent une augmentation croissante du nombre de patients diagnostiqués avec un kyste testiculaire. Elle est également l'une des principales causes d'infertilité. En même temps, cette condition est presque complètement réversible dans le cas d’une intervention chirurgicale compétente en temps opportun. Ce que cette maladie est et comment le traiter sera décrit plus en détail ci-dessous.

Qu'est ce qu'un kyste?

Cystique fait référence à la formation d'un caractère bénin, de forme ronde, clairement séparé des autres tissus et rempli d'un liquide clair. Les kystes sont rarement malins, mais ils peuvent perturber l'apport sanguin au corps, provoquer le développement de processus dystrophiques et une hypoxie.

Le kyste testiculaire chez l'homme est l'une des maladies de la grande section spécialisée de la médecine. Les glandes mâles avec les testicules (testicules) et les organes sécrétoires associés à l'épididyme (épididyme) produisent des spermatozoïdes, ainsi qu'une partie de l'hormone testostérone.

Dans les fragments supérieurs des glandes, dans une partie de leurs appendices, ainsi que dans la direction le long du cordon spermatique, un environnement sûr est créé pour le kyste du testicule - une sorte de cavité avec une membrane fibreuse, avec le contenu du plan liquide. Les kystes testiculaires sont des formations tumorales bénignes.

C'est l'une des maladies les plus courantes du scrotum. Ils se retrouvent chez environ un tiers des patients examinés. Une échographie du scrotum suffit à les détecter.

  • Dans les kystes de l'épididyme et du cordon spermatique, il n'y a généralement pas de tableau clinique prononcé, ni de signes de caractère externe.
  • Parfois, le scrotum est sensiblement déformé, il existe un certain nombre d'autres symptômes.
  • Dans la plupart des cas, le patient fait référence à un urologue-andrologue présentant des syndromes douloureux.

Les kystes eux-mêmes ne sont pas considérés injustement comme une raison pour contacter un spécialiste. Mais cette attitude est compréhensible, car ces structures ne présentent aucun symptôme et se retrouvent lors de l'examen médical, grâce à une enquête réalisée par un urologue.

Est-ce que c'est commun?

Selon les médecins du diagnostic par ultrasons, les kystes sont diagnostiqués chez environ un tiers des hommes en âge de procréer, tandis que dans la très grande majorité des cas, il n’ya aucune manifestation clinique de cette maladie. Le plus souvent, le patient lui-même aspire à la formation de procédures d'hygiène.

Lieu de prédilection

En plus du testicule, les masses bénignes décrites sont souvent diagnostiquées dans la région de son appendice, qui est situé dans le scrotum. Dans ce cas, la pathologie s'appelle le spermatocèle. La deuxième place en termes de prévalence est un kyste situé dans la projection de la tête du testicule à droite. Parfois, un néoplasme peut également saisir le cordon spermatique, entraînant une compression des vaisseaux sanguins qui le traversent.

Comment est-ce dangereux?

Un kyste peut perturber le mouvement normal des cellules sexuelles vers l'ouverture externe de l'urètre. En conséquence, la fécondation devient impossible.

Causes et symptômes

Malheureusement, à ce jour, aucune hypothèse concernant les causes immédiates à l'origine du développement de cette maladie n'a été formulée. Certains urologues appellent comme facteurs de risque possibles des malformations de l'appareil reproducteur, des traumatismes et une vie sexuelle désordonnée. L’influence de certaines substances toxiques, dont la nicotine, n’est pas exclue.

L'une des hypothèses tentant d'expliquer la présence de kystes chez les hommes en âge de procréer est infectieuse. Ses partisans sont d'avis que les kystes sont le résultat de processus inflammatoires chroniques causés par divers microorganismes (principalement des agents causatifs de maladies infectieuses).

Mécanismes de développement pathologique

De nombreuses cellules du système reproducteur sécrètent en permanence un fluide qui assure la maturation complète du sperme. Cependant, dans certains cas, les canaux excréteurs des glandes actives sont obstrués pour une raison quelconque, une capsule est formée autour du fluide accumulé et un kyste est formé.

Manifestations cliniques de kyste testiculaire

Comme mentionné ci-dessus, la majorité absolue des signes cliniques de la maladie sont causés par la compression des vaisseaux sanguins et des organes voisins par le kyste. Par conséquent, aux stades initiaux de la maladie, lorsque le néoplasme décrit est de très petite taille, ses manifestations cliniques chez l'homme peuvent être absentes. Avec une augmentation du diamètre du kyste, les signes pathologiques suivants peuvent apparaître:

  • La douleur En raison de l'étirement excessif de la capsule, qui entoure un kyste, ainsi que l'hypoxie des tissus environnants.
  • Lorsque les vaisseaux veineux sont comprimés, la pression hydrostatique y augmente, ce qui peut entraîner la décharge de fluide dans le lit extravasculaire. Le résultat est la formation de l'hydropisie (dans une hydrocèle scientifique). Dans le même temps, le volume du testicule augmente, mais la couleur de la peau au-dessus ne change pas, la douleur au contact n’est pas non plus caractéristique.

Kyste échographique

Il n’est pas difficile de diagnostiquer le kyste testiculaire lors d’une échographie. Le rapport d'examen du patient indique qu'une formation arrondie hypoéchogène avec des contours nets se trouve dans le scrotum. De plus, l'emplacement de ce foyer pathologique (testicule droite / gauche ou son appendice) est définitivement spécifié.

Contrairement à l'hydropisie, qui est détectée par un transducteur à ultrasons dans les sections inférieures du scrotum, le kyste testiculaire occupe principalement les sections supérieures.

Que peut-on confondre les testicules de kyste?

Afin de choisir la bonne tactique de traitement, le médecin doit procéder à un diagnostic différentiel des kystes testiculaires avec des formations telles que:

  • Tumeur.
  • Varicocèle.
  • Testicule Dropsy.
  • Hernie inguinale.

Contrairement à l’hydropisie et à la varicocèle, la taille d’un kyste testiculaire ne change pas avec une augmentation de la pression intra-abdominale (par exemple, un effort avec une respiration profonde).

Quand une opération est nécessaire

Le retrait d'un kyste testiculaire pour des raisons absolues est effectué dans de tels cas:

  • la tumeur a un diamètre significatif, provoque une compression des tissus environnants ou une gêne lors de la marche;
  • douleur persistante;
  • évolution chronique des maladies inflammatoires des organes génitaux masculins;
  • infertilité établie.

Comment est le guide chirurgical?

L'intervention chirurgicale est réalisée dans des conditions opératoires sous anesthésie générale. Le chirurgien fait une incision le long de la couture longitudinale ou sur la projection du kyste, puis coagule les vaisseaux saignants. Ensuite, le kyste est décollé et 2-3 petites sutures sont placées sur son lit.

Leurs fils sont très fins et possèdent la propriété d’être absorbés par eux-mêmes. La peau est également suturée avec une couture cosmétique. Après cela, un pansement aseptique et un rhume sont appliqués sur le scrotum pour prévenir la formation d’un oedème et d’un hématome marqués. Afin d’exclure la nature maligne de la tumeur, après une intervention chirurgicale, un kyste distant est soumis à une analyse urgente par un pathologiste.

Dans les 48 heures suivant l'opération, le scrotum doit être complètement immobilisé. Pour ce faire, imposez-lui un bandage spécial (suspension). Si le patient est préoccupé par la douleur dans la plaie postopératoire, il peut alors prendre des médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sous forme de pilule. Pendant les deux semaines suivant l'opération, il est recommandé de limiter les efforts physiques et la musculation. L'examen de contrôle est effectué par un urologue un mois après l'opération.

Avantages et inconvénients

Après le retrait d'un kyste, la plupart des hommes rétablissent une circulation sanguine normale dans les testicules, ce qui leur permet de résoudre efficacement le problème de l'infertilité.

La sclérothérapie est-elle bonne?

Le retrait d'un kyste par cette méthode est effectué comme suit:

  • le scrotum est percé au moyen d'une aiguille, le liquide accumulé dans le kyste est aspiré à l'aide d'un appareil spécial;
  • Une substance médicamenteuse est injectée à travers la même aiguille, provoquant une combustion chimique du lit de kyste. La quantité de médicament pharmacologique administrée est directement proportionnelle au volume de liquide extrait du kyste.

La durée moyenne de la période postopératoire est d'environ 2 heures.

La sclérothérapie est pratiquée chez les patients qui ne prévoient pas avoir d'enfants à l'avenir. Cela est dû à la forte probabilité que le testicule soit endommagé lorsqu’il est administré dans la région du kyste du médicament. En outre, la méthode de traitement décrite est recommandée pour les personnes présentant une pathologie de la coagulation. Un taux élevé de récidive est un inconvénient majeur de la sclérothérapie.

Signes et symptômes du kyste testiculaire chez l'homme

Les signes et les symptômes des kystes testiculaires chez les hommes sont différents de ceux de la maladie génitale chez les femmes. Il est difficile d'identifier la cause de la maladie. La symptomatologie est également difficile, elle correspond aux points suivants:

  • Douleur tolérable dans l'abdomen.
  • Distension abdominale, sentiment fréquent de surpeuplement, pression.
  • La douleur de nature sexuelle.
  • La croissance des cheveux non naturelle, y compris le visage et le corps, en raison de la production accrue d'hirsutisme.
  • Il y a une forte sensation de douleur dans l'abdomen, des signes de fièvre et de nausée apparaissent lorsque le kyste formé est tordu ou lorsque des larmes se forment dessus.
  • Rarement douloureux, mictions fréquentes ou rétention urinaire, si le kyste appuie sur la vessie.

Ils peuvent être identifiés en fonction de l'évolution de la maladie. Les étapes initiales diffèrent par la petite taille de la formation - au début, elle ne sera guère plus grosse qu'un pois. Une telle taille ne provoque pas de manifestations. Cependant, après avoir atteint une certaine ligne de taille sur les vaisseaux, il se produit une compression ou les nerfs sont soumis à ce processus et la formation de stagnation avec des gouttes testiculaires se produit.

Cela contribue à la formation de douleur. Il y a des douleurs caractéristiques dans la région de l'aine, dans le scrotum. Les manifestations ressemblent au kyste d'un enfant, mais les adultes définissent un peu plus précisément l'endroit où «ça fait mal». Il n’est pas facile pour les enfants de décrire la douleur émergente et d’indiquer où elle se produit.

À titre expérimental, les urologues ont découvert que, dans les cas de diagnostic de cette maladie, la majorité des cas de patients avaient une certaine base. Ils se sont plaints de douleur après des tentatives assez réussies pour révéler de manière indépendante que les organes internes comprenaient une formation étrangère. Ils ne ressentaient pas de douleur et, d'une manière ou d'une autre, ils découvraient à tort quelle était leur maladie.

Au toucher, il y a un joint ovale dans le scrotum, qui se produit près du testicule, il n'y a pas de douleur. Si la taille du kyste atteint 2 à 2,5 cm, le patient ressent parfois une gêne dans la zone concernée. Avec la croissance de la taille du kyste du testicule pendant le mouvement et la marche, il y a un inconfort notable. La même chose se produit avec l'intimité.

Si le diamètre dépasse 3 à 3,5 cm, vous remarquerez une compression des vaisseaux et des tissus environnants (ischémie de compression) des testicules. La douleur affecte également ses terminaisons nerveuses. Dans le développement de la maladie se forme une ou plusieurs lésions de stagnation. Ils se caractérisent par des douleurs de caractère tirant. Leur lieu de formation est le scrotum, l'aine.

Causes profondes

Les causes du kyste testiculaire chez les hommes sont encore au stade de la clarification:

  • Expansion des membranes dans la région du cordon spermatique.
  • Testicules élargis
  • Élargissement de l'épididyme
  • Infection pouvant déclencher le développement de ce processus désagréable
  • Les blessures, même si elles ne sont pas graves, peuvent perturber considérablement les processus métaboliques et régénérateurs.

Dans certains cas, les formations pathologiques de ce type sont congénitales. Dans ces cas chez les enfants, un kyste apparaît immédiatement après la naissance. Ils sont appelés dysontogénétiques et leur étiologie est associée à des anomalies lors de la formation du fœtus au tout début de la grossesse, à une naissance avant la date prévue, ainsi qu'à des traumatismes causés lors de l'accouchement.

Dans les cas où le kyste ne grossit pas, il disparaît et aucun traitement n'est requis. Avec la croissance de sa taille, un enfant subit une laparoscopie.

Congénitale

  • Défaut de développement prénatal. Un kyste peut commencer à se former avant la naissance. En règle générale, cela est dû à des pathologies dans le développement du système de reproduction du bébé, ainsi qu’à des anomalies fonctionnelles, par exemple après une fusion incorrecte du conduit paramesonique. Les tumeurs de cette nature sont toujours creuses et contiennent un liquide sans spermatozoïdes;
  • Blessures à la naissance. Dans certains cas, la spermatocèle résulte d'une naissance prématurée ou d'un traumatisme à la naissance. Ces pathologies sont les plus difficiles à traiter;
  • Caractéristiques du déroulement de la grossesse. Pendant le port du fœtus, il existe un risque de kyste du scrotum chez le garçon. En règle générale, cela est dû à la perturbation des processus métaboliques de la parturiente, à la suite de maladies ou de blessures antérieures.

Acquis

Dans 40% des cas, la tumeur n'est pas congénitale mais se développe à la suite de lésions traumatiques du scrotum ou d'infections du système génito-urinaire (orchite ou épididymite). Ces altérations fonctionnelles entraînent le collage d'un, et dans certains cas, les deux canaux déférents, perturbant ainsi l'écoulement du liquide séminal, les spermatozoïdes s'accumulent dans la lumière du canal. Sous la pression du mur, les canaux commencent à s'étendre et un kyste de l'épididyme du testicule gauche ou du testicule droit apparaît. Contrairement aux kystes congénitaux, il contient du liquide séminal, qui a souvent un environnement alcalin.

Que peuvent être des complications?

Quel est kyste testiculaire dangereux chez les hommes? Si elle n'est pas traitée, la maladie peut avoir les conséquences suivantes:

  1. Le processus inflammatoire purulent se produit lorsque l'hypothermie ou la pénétration de l'infection dans le scrotum. L'inflammation s'accompagne d'une augmentation de l'une des moitiés du scrotum, la peau devient rouge, il y a une douleur vive à la palpation.
  2. La rupture du kyste du cordon spermatique survient à la suite d'une blessure mécanique. S'il y a beaucoup de contenu dans la formation, quand elle se brise, elle se déverse et provoque le développement d'une inflammation diffuse du scrotum.
  3. L'infertilité résulte du fait que le kyste, de plus en plus grand, serre le canal déférent, ce qui en fait un obstacle sérieux au passage du sperme.
  4. Si la formation est importante, elle peut aussi pincer les nerfs et les vaisseaux sanguins. Cela peut être accompagné de douleur, ainsi que de problèmes de puissance.

Spermatocèle

La spermatocèle est une maladie résultant d'une violation de l'écoulement des sécrétions de l'épididyme, entraînant une accumulation de liquide dans une partie du canal déférent et la formation d'une cavité pathologique dans la tête ou le bout de l'appendice et du cordon spermatique.

La spermatocèle est une formation bénigne. Elle se manifeste souvent pendant une période de réarrangements hormonaux graves (généralement entre 6 et 14 ans et entre 40 et 50 ans).

Le kyste appendiculaire chez l'homme est généralement asymptomatique, les symptômes n'apparaissent que lorsque la formation grossit et exerce une pression sur les organes voisins. Comment traiter un kyste? S'il n'augmente pas et ne touche pas les organes et structures adjacents, il n'est pas nécessaire de le supprimer. Le médecin recommandera d'être surveillé et de procéder régulièrement à des diagnostics par ultrasons afin de surveiller l'état et la taille de la tumeur.

L'intervention chirurgicale est réalisée selon les mêmes indications que celles pour lesquelles une opération est réalisée avec un kyste testiculaire. Le pronostic après une correction chirurgicale effectuée de manière qualitative est favorable, mais beaucoup dépend également de l'âge du patient, de la taille du néoplasme, des comorbidités du système génito-urinaire et de la santé générale de l'homme.

Traitement des kystes testiculaires

Le traitement des kystes testiculaires a ses propres caractéristiques. Selon les statistiques, dans la plupart des cas, il n’est pas nécessaire de recourir d’urgence au traitement. Un traitement chirurgical est nécessaire lorsqu'il existe un risque de formation de kystes dans les tumeurs, avec de grandes variétés, avec des symptômes douloureux, ainsi qu'avec des manifestations d'une violation de l'excrétion des spermatozoïdes. Les activités des espèces conservatrices sont inefficaces. Il y a un accès rapide, ils sont assez diversifiés.

Il n'y a pas de médicaments spéciaux. En pratique clinique, il y a deux options:

  • ablation du kyste testiculaire (alternativement, ablation du kyste de l'épididyme),
  • sclérothérapie.

Ces options sont offertes le plus souvent, à choisir. La méthode de ponction est beaucoup moins courante. Beaucoup étaient convaincus qu'il s'agissait d'une méthode fiable et éprouvée dans la lutte contre cette pathologie. Avant la procédure, une anesthésie locale ou une anesthésie générale est réalisée. Dans la zone située au-dessus du kyste sur la membrane du scrotum, une incision est faite, la coque est formée et les couches sont suturées en couches. Sur le scrotum sont attachés:

  • Le pansement est une gaze.
  • Glace
  • Bandage de soutien (suspenseur).

Un cours de prévention de l'inflammation postopératoire possible est à venir. Il se compose d'antibiotiques. Pendant deux semaines pour reporter toute activité physique. Il y a un risque d'infertilité - les médecins le préviennent avant l'intervention.

La sclérothérapie est un autre traitement alternatif pour les kystes. Il est considéré comme moins efficace. À l'aide d'une seringue, son contenu est éliminé de la cavité du kyste lui-même, un mélange chimique spécial est alors introduit. Avec cet effet:

  • une série de tissus tapissant les surfaces internes des parois du kyste sont détruits,
  • les murs sont sclérosés, naturellement «collés» entre eux.

Il est nécessaire de prendre en compte: lors du collage, les cordons spermatiques peuvent être soumis, ce qui explique pourquoi les patients deviennent stériles.

La méthode de ponction a ses propres caractéristiques. Avec elle, après avoir retiré le fluide, rien n’est entré en retour. C'est une procédure simple et l'effet est le plus souvent temporaire. Il y a une forte probabilité qu'il soit nécessaire de répéter le remplissage de la capacité du kyste avec du liquide séreux. Avec chaque ponction ultérieure crée une menace tangible de dommages à la surface des testicules et de l'épididyme.

Un appendice testiculaire endommagé par un kyste subit des méthodes de traitement similaires. C'est-à-dire appliquer:

  • excision chirurgicale de l'éducation,
  • sclérothérapie.

Les garçons immédiatement après la naissance, il y a des symptômes correspondants. Le kyste à cet âge disparaît de lui-même. Si sa croissance en taille est remarquée, il est supprimé. Pour les enfants, la limite "d'anxiété" est de 1-1,5 cm.

Laparoscopie (opération consistant à enlever un kyste testiculaire chez l'homme)

La laparoscopie est une opération visant à enlever un kyste testiculaire chez l'homme. En plus de la chirurgie ouverte, l'ablation du kyste testiculaire et de l'épididyme, elle est reconnue comme l'une des meilleures méthodes.

Elle est évaluée pour plusieurs avantages:

  • Elle a une durée plus courte.
  • Quand cela diminue le risque de blessure
  • Beaucoup moins - le risque de complications postopératoires.

Elle est considérée comme une méthode moderne de chirurgie lorsque l’opération des organes internes est réalisée à travers de petits trous (0,5-1,5 cm). La chirurgie traditionnelle ne peut pas fonctionner avec de si petites coupures. La laparoscopie est indiquée pour les organes de l'abdomen - et dans ce cas du pelvien - des cavités.

Le laparoscope est l’instrument principal de la chirurgie laparoscopique. Ce que l’on appelle tube télescopique, qui contient un système de lentilles. Elle rejoint le caméscope. Les produits modernes sont complétés par des matrices numériques. Cela fournit l'image haute définition nécessaire.

Un câble optique y est raccordé, complété par un éclairage avec une source de lumière «froide». Le dioxyde de carbone entre dans la cavité abdominale pour créer un soi-disant. espace opérationnel. Il semblerait qu’un ballon gonflé se trouve dans l’organe opéré et que la paroi de la cavité abdominale s’élève au-dessus des organes internes.

Les conséquences de l’enlèvement d’un kyste testiculaire sont déterminées par le comportement postopératoire du patient et nécessitent que le scrotum soit maintenu dans un certain état. Pour ce faire, utilisez la suspension. En outre, une petite élévation du scrotum est nécessaire, ce qui est obtenu en plaçant le patient directement sur son dos. Cette mesure réduit le risque d'œdème supplémentaire.

Vous devrez appliquer régulièrement des compresses dans de l'eau glacée ou avec de la glace. Chaque patient est informé à l'avance: le pansement doit rester sur la plaie jusqu'à ce qu'elle soit sèche. Cela se produit après environ 2 jours si vous éliminez l'effort physique pendant les 2 prochaines semaines. Il y a d'autres précautions. Par exemple, avant la chirurgie, un certain régime alimentaire est recommandé, qui devrait être suivi après le retrait d'un kyste testiculaire.

Faites attention!

Le pronostic du traitement par spermatocèle s'améliore chaque année. Des études récentes ont confirmé que: 95% de ceux qui souffrent de formations kystiques ne ressentent plus de douleur. Le retrait est considéré comme le meilleur traitement chirurgical. Après lui, les symptômes disparaissent.

Le sexe et le sport après la laparoscopie Les kystes testiculaires sont annulés pendant un certain temps. Nous avons déjà décrit ce que devrait être un comportement postopératoire. De plus, avant l'opération, avertissez toujours des risques éventuels. Par la suite, il est très facile d’obtenir une blessure au corps, s’il n’est pas prudent.

Vous ne pouvez pas créer une situation de tension, qui comprend le sexe et l'exercice. Le danger peut même causer une tension nerveuse. Vous ne pouvez pas créer de conditions favorables pour l'inflammation au niveau des coutures, leurs différences.

L'opération elle-même peut aussi devoir abandonner le sexe et le sport. En plus de l'infertilité, il existe des probabilités:

  • développement de tumeurs et de cicatrices sur le scrotum opéré,
  • œdème assez dangereux
  • les infections.

Habituellement, pour bien mener la période de réadaptation, il suffit de s’appuyer sur ses propres sentiments. Mais les médecins recommandent environ 2-3 semaines après la chirurgie de s'abstenir de charges de nature différente. Il n'est pas nécessaire de soulever quelque chose qui pèse plus de 3 kg.

Le régime alimentaire après laparoscopie du kyste testiculaire est basé sur une restriction alimentaire. En tant que tel, dans ce cas, il n'existe pas. Les experts donnent un certain nombre de recommandations pour que le système de reproduction récupère le plus rapidement possible:

  • Présenté comme le plus doux pour la nourriture pour le corps.
  • Vous ne pouvez pas trop manger.
  • Vous ne pouvez pas boire d'alcool.
  • Les antibiotiques sont prescrits avant la laparoscopie.
  • Des repas légers et sains sont consommés 5 à 6 fois par jour.
  • La fibre est montrée, des produits avec des vitamines naturelles.
  • La prédominance des aliments d'origine végétale.

De plus, les plaies guérissent mieux si vous utilisez plus de céréales. Affichage des jus de fruits frais.

Mode postopératoire

Les premiers jours après la chirurgie, le patient est sous la surveillance de spécialistes. Pendant tout ce temps, il devrait s'allonger sur le dos, ce qui évitera un gonflement indésirable du scrotum. Un bandage spécial est fixé sur le scrotum lui-même, ce qui aidera à immobiliser l'organe. En plus du repos au lit, des médicaments anti-inflammatoires sont attribués au patient.

Recommandations des médecins après le retour du patient à la maison:

  1. Il est nécessaire de supprimer toute activité physique. Cela inclut le sexe, le sport et la longue marche. Tout cela peut provoquer un processus inflammatoire dans le domaine des sutures.
  2. Aussi, ne vous impliquez pas dans l'haltérophilie. Le poids recommandé dans la période postopératoire ne dépasse pas 3 kg.
  3. Suivre un régime. Les repas doivent avoir lieu 5 à 6 fois en tant que nourriture épargnée. Ce sont des repas sains riches en vitamines et en fibres. Il est préférable que la nourriture végétale prévaut. Vous devez également privilégier les céréales et les jus de fruits frais. Trop manger est contre-indiqué. Il est nécessaire de refuser les boissons alcoolisées.

Le patient peut revenir à son ancien mode de vie après 2 semaines (après avoir retiré les points de suture).

Le kyste du testicule chez les hommes se manifeste dans chaque tiers. Ses dimensions insignifiantes n'affectent pas la vie du patient et ne présentent aucun symptôme. Cette maladie appartient aux tumeurs bénignes, qui dans certains cas peuvent se dissoudre spontanément. Si le kyste commence à se développer, il est recommandé de l'utiliser. Dans 95% des cas, le résultat d'une telle chirurgie se termine positivement pour le patient.

Quelles peuvent être des complications

Dans la période postopératoire, dans de rares cas, le patient peut présenter une infection (suppuration) de la plaie, une septicémie, un hématome ou une récurrence d'infertilité.

Kyste testiculaire: traitement par des méthodes traditionnelles

La médecine traditionnelle est assez riche en diverses méthodes efficaces de traitement de diverses affections, et le kyste testiculaire chez les hommes ne fait pas exception. Considérez les recettes les plus populaires qui ne nécessitent aucun effort pour préparer une potion de guérison.

  • Cocktail commun est préparé à raison de 1 cuillère à soupe d'herbes séchées par 1 tasse d'eau bouillante. L'ébullition est réalisée à feu doux pendant 10 minutes. Après avoir insisté, le bouillon est filtré pendant 1 heure. Il est nécessaire de le prendre jusqu'à cinq fois par jour pour 1 à 2 tables. cuillères.
  • Les feuilles de sauge médicinales écrasées dans la quantité d'une cuillère à café sont placées dans 1 tasse d'eau bouillante et infusées pendant une demi-heure, puis filtrées. La prise est effectuée 3 à 4 fois par jour pendant 1 à 2 c. l
  • Du lin frais peut être utilisé pour faire une pommade de guérison. Le jus pressé d'herbes fraîches mélangées avec du beurre ou une herbe avec du saindoux dans un rapport de 2: 5 est chauffé jusqu'à ce que l'eau s'évapore. L'outil résultant est filtré et compressé.
  • 1 cuillère à café L’Arnica de Montagne fleurit dans un verre d’eau bouillante infusé pendant 2 heures et filtré. La réception est effectuée après un repas (3-4 fois par jour, 1 cuillère à soupe l.). Il est souhaitable de combiner la réception du bouillon avec l'utilisation de moyens externes (onguents). Après deux mois de réception d'une herbe, il est nécessaire de faire une pause de deux semaines. Le cours peut être répété. Une échographie de contrôle est souhaitable tous les six mois.
  • Le marronnier en une cuillère à café de son écorce broyée est infusé en 1? tasses d'eau bouillie refroidie puis filtrée. La réception est effectuée 20 minutes avant les repas 4 fois par jour? lunettes Les fleurs de châtaignier sont un autre élément Le jus de fleurs est pressé et pris 2 à 3 fois par jour à raison de 20 à 30 gouttes par cuillère à soupe d'eau. La pommade à la châtaigne est préparée comme suit: 300 g de graisse interne de porc sont fondus et placés dans une cuillère à soupe de 3 à 4 c. l fleurs sèches de châtaignier. Tout est mélangé et vieilli au four pendant une heure à 75 degrés. La composition résultante est refroidie, non filtrée et stockée au réfrigérateur. Appliquer la pommade sur le scrotum devrait être deux fois par jour.
  • La teinture du champignon toxique de l'amanite a un bon effet thérapeutique. La recette est assez simple dans son exécution. Les crapauds fraîchement ramassés sont débarrassés des débris et placés dans un récipient. Tamper les n'est pas nécessaire, style plutôt lâche, mais vers le haut. Remplissez les champignons de vodka jusqu'à ce qu'ils soient complètement recouverts. Nous fermons le récipient avec un couvercle et le laissons dans un endroit sombre de la semaine pendant 2 à 3. Pendant cette période, un liquide orange-rouge ou brun-rouge se forme, dégageant une odeur piquante plutôt déplaisante. Cette teinture doit être filtrée sur une étamine et versée dans une bouteille. Il doit être stocké dans un endroit à l'abri de la lumière du soleil, à l'exception de l'accès des enfants. L'acceptation de la teinture est effectuée selon le schéma, en partant d'une goutte et en amenant progressivement jusqu'à 10-15 gouttes en une étape, puis nous faisons l'inverse, c'est-à-dire que nous «descendons» à une goutte à partir de 15 gouttes. (Les 15 premiers jours, le nombre de gouttes augmente progressivement, les 15 jours suivants - réduit). Prendre des gouttes trois fois par jour.

Kyste testiculaire chez un enfant

Un kyste testiculaire chez un enfant est une cavité arrondie dans l'aine, une formation douce et douce, bénigne avec un contenu fluide et des limites claires. Les cas les plus courants sont un kyste épididymique (gonade masculine dans le scrotum) et le cordon spermatique (aine molle et arrondie dans l'aine). Il y a une maladie due au blocage du tractus testiculaire. Une telle maladie comme un kyste est répandue dans la pratique adulte et pédiatrique.

Classification des kystes testiculaires

Les kystes du scrotum sont divisés en plusieurs facteurs:

Du type de développement:

  • Congénitale (pathologie au cours du développement fœtal);
  • Acquis (en raison de facteurs externes et internes). Cette forme se manifeste souvent chez les garçons âgés de 7 à 14 ans, lorsque le développement des glandes sexuelles commence.

De côté:

  • Droit
  • Côté gauche;
  • Double face.

De l'emplacement:

  • Kyste de l'épididyme (organe sexuel mâle apparié sous la forme d'un long conduit étroit dans lequel la maturation, l'accumulation et la rétention de cellules mâles - cellules spermatiques) se produisent à partir d'un certain âge;
  • Dans le cordon spermatique (cordon rond situé entre l'anneau inguinal profond et le bord supérieur du testicule).

De la structure de la cavité:

  • Dermoïde (ongles, poils, follicules pileux, dents, glandes sébacées, os, cartilage sont formés à l'intérieur de la cavité);
  • Spermatocèle (contient chez l'adolescent des cellules mâles);
  • Simple (kyste sans murs à l'intérieur de la cavité);
  • Multichambre (présence de septa dans la cavité kystique).

Les symptômes

Dès les premiers symptômes d’une maladie chez l’enfant, les parents s’adressent immédiatement au pédiatre pour commencer le traitement. Mais pas toujours dans les premiers stades des signes de maladie. La même chose arrive avec une maladie comme le kyste testiculaire.

Les symptômes suivants n'apparaissent que lorsque la formation kystique commence à se développer et que le scrotum grossit.

  • La présence dans le testicule d'un joint souple de forme ronde à consistance élastique;
  • Sensation de ballonnement dans l'estomac;
  • Augmentation visible progressive de la taille du testicule dans le scrotum;
  • Sensation d'inconfort lors du déplacement;
  • Indolore à la palpation;
  • Avec les grandes tailles, il y a une douleur dans le ventre de la nature douloureuse avec peu d'intensité.
  • Infection du contenu du liquide kystique;
  • Violation de l'intégrité du kyste en cas de traumatisme des organes génitaux du garçon;
  • Infertilité à l'âge adulte.

Raisons

L'hypothèse exacte sur la cause de la formation de kyste dans le scrotum n'a pas été détectée. L'étiologie possible comprend:

  • Processus inflammatoires et lésions des organes génitaux de l'enfant (forme acquise);
  • Dans le cas d'un kyste congénital, les causes peuvent être un traumatisme à la naissance, des perturbations du fond hormonal de la mère, une prématurité (grossesse de moins de 40 semaines), le risque d'interruption prématurée de la grossesse.

Diagnostics

Pour les symptômes graves, une tumeur dans le testicule peut ressembler aux signes d'autres affections tumorales chez un enfant (hernie à l'aine, hydropisie de l'épididyme, varicocèle). Par conséquent, il est nécessaire de subir un examen complet par un médecin pour un diagnostic précis.

Un kyste du testicule droit chez l'enfant est examiné de la même manière que la localisation gauche, d'abord par un pédiatre, puis par un chirurgien, un urologue.

Antécédents médicaux: informations sur la maladie - quelles plaintes l’enfant at-il eues, lorsqu’on a trouvé une masse dans la région de l’épididyme, existait-il des maladies similaires? des informations sur la vie - des maladies dont souffrait l'enfant, de la présence de blessures et d'inflammations des organes génitaux, la dernière opération effectuée.

Examen des organes génitaux du garçon: examen du scrotum, taille et structure de la formation kystique de l'épididyme chez l'enfant, évaluation de la douleur.

  • La diaphanoscopie est une méthode utilisée en urologie où la source de lumière est amenée au fond du scrotum, le liquide contenu dans le kyste "brille" d'une teinte rose;
  • L'échographie de l'épididyme (échographie) vous permet de déterminer visuellement la taille et la nature du contenu du sceau, ainsi que de surveiller son développement;
  • Pour exclure une tumeur maligne, la tuberculose ou une inflammation, un test sanguin est effectué pour détecter les marqueurs tumoraux, rarement - une biopsie est réalisée et une histologie est prise;
  • Parfois, la méthode d'imagerie par résonance magnétique (IRM) du kyste est nécessaire pour obtenir une image couche par couche des organes de la région inguinale. Il vous permet de spécifier la bonne qualité de la tumeur, sa structure, son emplacement, ses contours et autres données nécessaires à l'opération pour enlever un kyste testiculaire chez l'enfant.

Traitement

Le kyste de l'épididyme n'est pas traité avec un traitement médicamenteux. Actuellement, les parents d'un enfant doivent choisir entre le retrait rapide d'un phoque kystique, la laparoscopie, la méthode de ponction et la sclérothérapie.

Opération

Pour la chirurgie liée à l'éducation kystique, l'enfant doit préparer et réussir des tests de laboratoire (numération sanguine complète et analyse de l'urine, test sanguin biochimique, coagulation du sang et test du groupe sanguin).

L'opération consistant à retirer un kyste du testicule droit / testicule gauche est réalisée sous anesthésie locale ou générale, en fonction de la taille et de la structure du néoplasme, de l'état de l'enfant. En règle générale, lors de la chirurgie, il ne reste aucune trace ni cicatrice de l’incision. Une incision est faite dans le scrotum au-dessus du sceau, un kyste est retiré, après que la plaie est suturée en couches. Pour éviter un œdème prolongé, un sac de glace est appliqué.

En postopératoire, une suspension spéciale est utilisée pour réduire la pression. C'est un pansement en coton fin, utilisé pour une fixation du scrotum en deux jours pour une récupération rapide.

Sclérothérapie

Méthode chirurgicale mini-invasive de traitement La sclérothérapie est utilisée en présence d'indications d'ablation chirurgicale. Au cours de la sclérothérapie, une aiguille est insérée à travers le scrotum dans le kyste appendiculaire, le contenu liquide de la formation est prélevé et le médicament sclérosant est injecté dans la même quantité. Après cela, sous l'influence de la composition chimique, les tissus sont détruits et les parois de la cavité kystique sont collées.

La sclérothérapie augmente le risque d'infertilité, car elle peut altérer les fonctions du cordon spermatique. La méthode est moins efficace que la chirurgie pour enlever un kyste testiculaire chez un enfant.

Méthode de ponction

La ponction du kyste est effectuée presque de la même manière que la sclérothérapie, mais rien n'est introduit à la place du liquide. L'effet positif de cette méthode est temporaire, car les médecins n'excluent pas le remplissage de la cavité kystique avec du liquide séreux.

Laparoscopie

Avec cette méthode de traitement, des petites perforations sont effectuées à travers lesquelles des trocarts sont insérés (tubes spéciaux). À travers eux, une caméra et des instruments sont utilisés pour retirer un kyste bénin de l'épididyme ou du cordon spermatique du testicule.

La laparoscopie vous permet d'observer visuellement l'opération à travers l'écran et même de prendre une photo d'un kyste d'épididyme. Cette méthode est la plus sûre et ne nécessite pas une longue période de récupération.

Dans la période postopératoire dure en moyenne de 4 à 5 jours. Le médecin prescrit des antibiotiques pour prévenir les complications infectieuses et des anesthésiques pour soigner la plaie à l'aine d'un enfant.

Prévention des kystes testiculaires chez l'adulte et l'enfant

Pour que les kystes testiculaires ne réapparaissent pas, il est important de suivre les recommandations suivantes:

  • Si possible, éliminez les blessures et les inflammations catarrhales des organes génitaux;
  • Il est temps de soigner les maladies des testicules et de l'urètre;
  • Si vous trouvez un phoque dans le scrotum, faites immédiatement appel à un médecin.