Kyste testiculaire chez les hommes: chirurgie, remèdes populaires

La cystite

Spermatocèle, comme le terme médical est appelé kyste testiculaire chez les hommes, est une formation bénigne de forme ovale creuse. Convient à un traitement sans intervention chirurgicale, si vous communiquez rapidement avec l'urologue. Malheureusement, un tel diagnostic devient de plus en plus courant.

Ils produisent la principale hormone - la testostérone, responsable de la production et de la libération du sperme, pour leur maturation.

Toute violation du double corps doit alerter l'homme. Avec l'apparition de la douleur et une augmentation de l'un des deux appendices - la raison pour contacter un médecin.

Un kyste testiculaire est une pathologie qui nécessite un traitement conservateur, et souvent une intervention chirurgicale. L'éducation entraîne de graves conséquences et la stérilité masculine.

Pourquoi apparaît

Les raisons du développement d'une éducation bénigne des organes génitaux ne sont pas tellement. Les facteurs principaux sont souvent l'âge et la défaillance du corps. Causes:

  1. Déséquilibre hormonal, ménopause masculine.
  2. Infections à PP, inflammation chronique du système génito-urinaire;
  3. Le diabète sucré;
  4. Changements d'âge (après 45 ans);
  5. Traumatisme génital;
  6. Lésions bénignes et malignes dans les appendices;
  7. Mauvaise écologie, contact avec des substances nocives et radioactives;
  8. Hérédité, anomalies congénitales et anomalies des organes génitaux;
  9. Maladies infectieuses (varicocèle, épididymite, orchite).

Pour comprendre le facteur de risque dans lequel vous vous trouvez, il est nécessaire de consulter un médecin et de subir un examen, un examen interne des organes génitaux.

Symptômes et signes

Un kyste des appendices n'a pas de signes prononcés, souvent longtemps sans symptômes. Pour déterminer les modifications des organes génitaux, vous devez régulièrement les ressentir et les inspecter afin de consulter rapidement un spécialiste en début de maladie et d'en prévenir les conséquences.

  • Douleurs tirantes dans le bas de l'abdomen.
  • Flatulences, sensation de gaz.
  • Inconfort pendant l'éjaculation et toucher les testicules.
  • Quand un kyste se rompt ou se tord, des frissons se produisent, la température monte brusquement à 38,0 ° C, la douleur dans le bas de l'abdomen irradiant vers l'aine.
  • Lorsque l'urètre chevauche un kyste, il devient difficile d'aller aux toilettes «de façon modérée», ce qui crée un sentiment de surpopulation.
  • Besoin fréquent.
  • Oedème, inflammation et déformation du scrotum.

Avec une augmentation des kystes, l'homme peut déterminer les modifications des appendices au toucher. En plus des signes de malaise, faiblesse, fatigue, déformation testiculaire se joint. Par conséquent, si vous avez vu au moins certains des symptômes ci-dessus, ne lancez pas un appel au médecin.

Analyses, diagnostics, examens et traitements des kystes testiculaires

Lorsque les premiers symptômes apparaissent, un homme doit consulter un urologue et un chirurgien afin de déterminer au préalable la maladie. Pour le diagnostic final, plusieurs méthodes d'investigation sont nécessaires.

  • Analyse générale de l'urine et du sang;
  • Infections génitales cachées;
  • Échographie.
  • IRM
  • Diaphanoscopie (balayage des testicules).

Après la collecte de l'anamnèse, un examen complet, on prescrit un médicament au patient, au stade initial, vous pouvez le faire sans chirurgie. Si le kyste dans le formulaire en cours est assigné à la suppression.

  1. L'incision en bande est la période de rééducation la plus traumatisante, longue, allant jusqu'à 10 jours.
  2. Scléropathie. Considéré comme un moyen inefficace. Elle consiste en l'introduction d'une substance (sclérosante) au moyen d'une seringue, qui vise à la destruction de la membrane du kyste. Il n'y a pas de période postopératoire, vous pouvez rentrer chez vous le même jour;
  3. La laparoscopie. Il est considéré comme la meilleure méthode pour éliminer les kystes de différentes étiologies et tailles.

Ses avantages: non traumatique, pas de lésions cutanées majeures, un minimum de complications après une intervention chirurgicale, une incision allant jusqu'à 1 cm.Un laparoscope (tube spécial) avec une caméra vidéo à l'extrémité permet de déterminer avec précision l'emplacement des formations et de réséquer les tumeurs de complexité variable.

Après l'opération, il est nécessaire d'appliquer des compresses froides pour éviter les poches, de porter des sous-vêtements spéciaux, de ne pas retirer les pansements postopératoires avant la récupération complète.

Aucune activité physique pendant 7-14 jours n'est nécessaire pour suivre un régime, de sorte que la défécation n'est pas difficile et ne nécessite pas de stress.

Beaucoup d'hommes se demandent: est-il possible d'avoir des relations sexuelles après la laparoscopie? Ce n'est que lorsque les plaies guérissent (s'il s'agit d'une opération de la bande), l'enlèvement des pansements et lorsque le médecin résoudra les charges mineures (y compris le sexe). Par conséquent, avec une vie intime, vous devez attendre jusqu'au rétablissement complet.

Qu'est-ce qui est possible et ce qui n'est pas possible avant et après le retrait d'un kyste

  1. Autorisé - bouillons maigres, aliments contenant des fibres, aliments végétaux.
  2. Vous devez prendre un complexe de vitamines.
  3. Avant la chirurgie, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.
  4. Pas d'alcool.
  5. Sexe, sport après récupération complète;
  6. Ne soulevez pas plus de 3 kg.

Médecine alternative

Les kystes testiculaires chez les hommes peuvent être prévenus et réduits avec l’aide de remèdes traditionnels - compresses, onguents, teintures.

  • Bardane épineuse 1 cuillère à soupe. l., 1 pile faire bouillir l’eau, cuire 10 minutes, laisser refroidir, filtrer et prendre 1 c. l / 2 p. jour Cours 1 mois, à répéter après 3 semaines;
  • Jus de graines de lin fraîches (0,5 g) + saindoux de porc (0,5 kg). Cuire au bain-marie jusqu'à consistance lisse, filtrer et refroidir, conserver au réfrigérateur. Appliquer une pommade, imposant superficiellement sur une gaze avec de la cellophane;
  • Barannik montagne 1 thé. cuillère / 1 cuillère à soupe. faire bouillir de l'eau, insister, filtrer, prendre jusqu'à 4 p. / jour pendant 2 mois.

Tous les six mois après la découverte d'une tumeur des appendices ou d'une intervention chirurgicale, un suivi médical est nécessaire pour éviter une rechute. Un kyste est dangereux pour la santé, entraîne des conséquences pouvant aller jusqu’à la rupture des testicules et à l’élimination d’un (deux) testicules.

Ne vous soignez pas, vérifiez vos organes génitaux et consultez immédiatement un médecin. Abonnez-vous à notre site. Vous bénisse!

Kyste de l'épididyme chez l'homme: traitement et effets

La plupart des maladies du système reproducteur masculin à des degrés divers, accompagnées de symptômes cliniques brillants. Cependant, les étapes initiales du processus pathologique ont souvent lieu inaperçues et ne sont pas accompagnées de l'apparition de plaintes. Une de ces pathologies est un kyste épididyme. Les hommes remarquent une masse dans le scrotum même lorsque le kyste atteint une taille considérable et peut être déterminé visuellement ou par palpation.

De nombreux représentants du sexe fort ont peur des visites chez l'urologue ou l'andrologue et ignorent le néoplasme apparu. Cependant, malgré la rareté des symptômes cliniques et l’absence presque complète de plaintes chez l’homme, il est nécessaire de subir un examen complet et d’exclure les comorbidités probables.

Qu'est-ce que la spermatocèle?

Le kyste de l'épididyme est principalement caractérisé par une évolution bénigne. Il s’agit d’un néoplasme de forme arrondie avec une cavité remplie de liquide et un petit nombre de spermatocytes et de spermatozoïdes. Le kyste est délimité du tissu environnant par une capsule constituée de fibrine.

Un endroit typique pour la localisation du kyste de l'épididyme chez l'homme est considéré comme l'appendice droit ou gauche, ainsi que le cordon spermatique. L'étiologie du développement des kystes de l'épididyme chez l'homme n'a pas encore été complètement élucidée. Selon le moment de l'apparition d'une tumeur, un kyste appendiculaire du testicule gauche ou droit est:

  1. Congénital: pendant le développement intra-utérin du fœtus, le processus vaginal du péritoine pariétal n'est pas fermé. Normalement, il borde le canal par lequel les testicules et les cordons spermatiques descendent dans le scrotum. Une caractéristique distinctive des kystes congénitaux de l'épididyme est l'absence de sperme dans le liquide de remplissage du kyste;
  2. Acquis: un kyste de l'appendice gauche ou droit chez l'homme peut se former suite à un traumatisme du scrotum dû à une chute ou à un accident vasculaire cérébral. Les maladies infectieuses des organes génitaux masculins peuvent également provoquer l'apparition d'une néoplasie. En raison de dommages ou d'inflammation dans les parois des conduits, la sortie normale du fluide sécrétée est perturbée, des spermatozoïdes et un kyste se développent sur le site de l'obstruction;

Tableau clinique

Le kyste de l'épididyme est caractérisé par une croissance lente et ne s'accompagne pas de sensations désagréables aux stades initiaux. Symptômes cliniques lorsqu'un kyste se développe dans un épididyme du testicule droit ou gauche lorsque la tumeur atteint une certaine taille, dans laquelle il serre les vaisseaux sanguins et les terminaisons nerveuses. La compression est accompagnée des symptômes suivants:

  • Douleur causée par une compression nerveuse et une ischémie tissulaire due à un trouble de la microcirculation;
  • La présence dans la zone du sceau scrotum, qui peut être déterminée visuellement ou ressentie à la palpation. En règle générale, le kyste est indolore au toucher et a une forme arrondie. Le néoplasme est distinctement séparé des testicules, ce qui est un symptôme important pour différencier un kyste de l'hydrocèle (hydrocèle);

Dans certains cas, un kyste de l'épididyme peut déclencher le développement d'une hydrocèle. Ceci est dû à la forte pression des vaisseaux sanguins et à l'apparition d'une stagnation du sang dans le scrotum.

Cependant, dans la plupart des cas, un kyste de l'épididyme est détecté par hasard lors d'un examen chez un urologue en relation avec d'autres maladies ou affections.

Diagnostics

Si vous vous plaignez de la douleur dans le scrotum ou de l'apparition de tumeurs, il est préférable de consulter immédiatement un médecin. Le diagnostic d'un kyste épididyme n'est pas difficile et est indolore pour le patient. Pour commencer, le médecin recueillera les données anamnestiques nécessaires: demandez s’il ya eu des blessures au scrotum, des maladies inflammatoires des organes génitaux (orchite, épididymite) ou si vous avez une fonction sexuelle.

Après l'examen, un examen a lieu. L'urologue évalue visuellement et palpatorno la forme et la consistance de la tumeur. Pour clarifier le diagnostic, il faudra recourir à d'autres méthodes d'examen:

  1. Diaphanoscopie: est dans les rayons scrotaux à travers les rayons de la lumière transmise. Le kyste est défini comme une petite formation arrondie d'un diamètre de 1-2 cm, le kyste de l'épididyme et du cordon spermatique traversant complètement les rayons de lumière. La diaponoscopie montre clairement le contenu de la cavité du kyste;
  2. Echographie du scrotum: cette méthode permet d’évaluer avec plus de précision la taille et la consistance de la tumeur. Les kystes sont plus souvent à la tête de l'épididyme. Le kyste se caractérise par une réduction de l'échogénicité et de la présence d'un contour net. Malgré le contenu d'informations élevé des ultrasons, cela ne permet pas de déterminer s'il y a des spermatozoïdes et des spermatocytes dans la composition néonatale du liquide;
  3. IRM: rarement pratiqué avec des symptômes cliniques concomitants suspects de la nature maligne du kyste;

Des méthodes de recherche standard sont appliquées à la fois pour identifier un kyste de l'épididyme du testicule gauche et pour déterminer le néoplasme dans le testicule droit.

Maladie chez l'homme: conséquences et complications

Les conséquences de la prolifération d'un kyste épididymique apparaissent lorsque la tumeur a atteint une taille suffisamment grande. La compression des vaisseaux sanguins peut provoquer une ischémie du parenchyme testiculaire, ce qui nuit au métabolisme de cet organe. En cas de poches dues à des troubles de la microcirculation, des gouttes testiculaires peuvent se développer.

Les affections pathologiques susmentionnées ne se rencontrent que dans de rares cas, car avec une tumeur importante, les hommes ressentent une gêne et on leur prescrit un traitement chirurgical du kyste de l'épididyme.

Traitement et prévention

Si vous avez un kyste au début de son développement et qu'il ne dépasse pas 1 cm de diamètre, aucun traitement spécial n'est requis. Il sera nécessaire de subir périodiquement une inspection de routine et d'éviter tout traumatisme au scrotum. Lorsqu'un grand kyste de l'épididyme du testicule droit ou gauche est détecté chez l'homme, le traitement est effectué par voie chirurgicale. Les autres raisons de la chirurgie sont:

  • L'apparition de douleur en présence de la formation d'une petite taille;
  • Maladies infectieuses fréquentes des organes urinaires;
  • Fonction de reproduction altérée en raison de la prolifération d'un kyste d'épididyme;

La chirurgie des spermatocèles est réalisée sous anesthésie locale et ne nécessite pas d'hospitalisation prolongée. Un jour plus tard (s’il n’ya pas de complications postopératoires), l’homme est autorisé à rentrer chez lui et peut commencer à faire ses activités habituelles et un effort physique modéré en une semaine. Le kyste de l'épididyme est éliminé par dissection du scrotum avec un électrocoagulateur, suivie de la dissection de la cavité, de l'élimination du liquide et de l'excision de ses parois.

Ensuite, le chirurgien pique un appendice, en utilisant souvent un microscope pour cette manipulation. La dernière étape de l'opération consiste à coudre le tissu scrotal et à appliquer de la glace sur la zone opérée pendant 2 heures.

Les complications postopératoires sont rares. Cependant, le retrait d'un kyste appendiculaire est associé au développement de certaines complications. Pendant la chirurgie, une infection de la plaie et l’ouverture d’un saignement peuvent se produire. En raison de violations pendant la chirurgie, des modifications cicatricielles peuvent se développer. Parfois, une récidive d'un kyste épididyme est possible.

Si un homme ne prévoit pas avoir plus d'enfants, le traitement du spermatocèle est effectué par sclérothérapie. Pour ce faire, une chirurgie sous anesthésie locale est réalisée, qui consiste en deux étapes consécutives. La première étape consiste à insérer une aiguille dans le scrotum, puis à récupérer le liquide contenu dans la cavité du kyste. Au cours de la deuxième étape, le chirurgien injecte une substance spéciale ayant un effet sclérotique. Au cours de la procédure, le risque de blessure de l'épididyme est élevé.

Pour prévenir le développement de tumeurs bénignes des organes génitaux masculins, il est nécessaire d'éviter les blessures et les plaies du scrotum, ainsi que de prévenir les maladies infectieuses du système reproducteur masculin. N'oubliez pas que l'auto-traitement est absolument contre-indiqué lorsque vous trouvez des phoques ou des tumeurs dans le scrotum et l'aine.

Kyste de l'épididyme chez l'homme: signes, principes de traitement

Le kyste de l'épididyme est appelé une cavité, limitée à la membrane fibreuse et contenant un fluide constitué de l'éjaculat séminal et des spermatozoïdes, la formation de cet organe mâle. Une telle tumeur bénigne est l'une des pathologies les plus fréquentes du scrotum et est détectée chez environ 1/3 des patients de l'urologue et de l'andrologue. En règle générale, la formation kystique ne dépasse pas 2 cm et ne menace pas la santé et la vie d'un homme. Cependant, dans certains cas, cette pathologie peut devenir la cause du développement de complications (par exemple, l'infertilité) ou contribuer à la croissance d'une tumeur maligne.

C'est pourquoi chaque homme devrait être conscient de la possibilité de développer un kyste épididymique et, dès le premier signe d'apparition, contacter un urologue ou un andrologue pouvant fournir l'observation nécessaire de la pathologie existante. Dans la plupart des cas, cette formation ne nécessite pas de traitement ni d'élimination particuliers, mais dans certaines situations cliniques, le patient doit subir une opération chirurgicale empêchant d'autres complications de la maladie.

Petite anatomie

L'épididyme est un épididyme situé un peu en arrière du pôle supérieur du testicule. Dans sa structure, on distingue la queue, le corps et la tête. L'appendice est recouvert par les textiles de la gaine vaginale.

C'est dans la partie caudale de l'appendice que s'accumulent les spermatozoïdes qui se déplacent ensuite vers le canal déférent. Le testicule lui-même joue un rôle essentiel dans l'accumulation et la maturation des spermatozoïdes, et l'épididyme est une sorte de canal par lequel les cellules germinales mâles pénètrent dans le cordon spermatique. Il crée les conditions les plus favorables pour la maturation des spermatozoïdes, qui deviennent alors capables de fécondation.

De tout ce qui précède, nous pouvons conclure que le rôle de l'épididyme est extrêmement important pour la santé reproductive des hommes. C’est en raison des pathologies de l’épididyme que les spermatozoïdes ne peuvent pas mûrir, ce qui entraîne le problème de l’azoospermie, qui peut conduire à la stérilité.

Raisons

Il n'est pas possible de trouver la cause exacte de la formation de la formation lors de l'examen d'un patient présentant un kyste de l'épididyme dans tous les cas cliniques. Classiquement, les urologues et les andrologues partagent ces tumeurs entre:

Dans le premier cas, le kyste commence à se former in utero. Même au début de la grossesse, une petite cavité se forme dans l’appendice du futur garçon en raison du canal de Müller non concomitant, qui est rempli d’un liquide clair. Un tel kyste ne contient pas de sperme et c’est cette caractéristique qui permet de le distinguer de la forme d’éducation acquise. En outre, les kystes congénitaux sont clairement limités aux tissus et aux organes environnants, ne se développent pas, ne peuvent pas bloquer le canal spermatique et ne conduisent pas au développement de l'infertilité.

Des kystes d'épididyme congénitaux peuvent se former pour les raisons suivantes:

  • déséquilibre hormonal chez la mère;
  • blessures pendant la gestation;
  • la menace d'interruption de grossesse;
  • prématurité

Kyste épididymaire acquis se produit pour les raisons suivantes:

  • blessure au scrotum;
  • contact fréquent avec des composés toxiques;
  • maladies sexuellement transmissibles;
  • le développement de processus inflammatoires dans le testicule ou son appendice (orchite, épididymite, vésiculite).

Selon les observations de spécialistes, des processus inflammatoires dans les tissus de ces organes ou une prédisposition génétique à la formation de telles cavités deviennent les causes les plus fréquentes de développement de kystes de l'épididyme acquis. En outre, les urologues disent que la plupart des kystes sont formés chez les hommes de plus de 40 ans. Par la suite, les modifications pathologiques causées par la croissance de cette formation entraînent une violation de la perméabilité du canal déférent, une difficulté à excréter le sperme dans le testicule et une infertilité.

Types de kystes de l'épididyme

Selon le lieu de localisation, ces formations sont:

Ils peuvent être situés dans le cordon spermatique ou l'appendice.

Selon la structure du kyste, l'épididyme est divisé en:

  • dermoïde - contient des cheveux, des os;
  • spermatocèle - contient du sperme;
  • chambre unique - ne contient pas de cloisons;
  • multichamber - contient des partitions.

Les symptômes

Les kystes de l'épididyme peuvent être complètement asymptomatiques pendant longtemps, ils n'ont aucun effet négatif sur la puissance et les fonctions de reproduction. Parfois, ils sont découverts par hasard par un homme en sondant le tissu scrotal.

Avec la croissance des kystes chez un patient, les plaintes suivantes peuvent se produire:

  • douleur ou inconfort dans le scrotum ou le testicule pendant l'exercice ou le sexe;
  • le scrotum augmente de volume;
  • inconfort en marchant;
  • la faiblesse;
  • augmentation de la température;
  • gonflement et rougeur de la peau sur le scrotum.

Une accumulation de trop de liquide dans la cavité du kyste peut provoquer une rupture des parois de la formation. En outre, en raison de la décharge du contenu du kyste dans les tissus environnants, un processus inflammatoire se développe dans le scrotum. Avec un tel résultat de la pathologie, un homme a de la fièvre, il y a de fortes douleurs de la nature arquée, et les tissus du scrotum deviennent œdémateux.

Complications possibles

Avec un long trajet du kyste de l'épididyme, les complications suivantes peuvent se développer:

  • inflammation purulente;
  • rupture du kyste;
  • dommages aux nerfs et aux vaisseaux sanguins à proximité.

Le plus souvent, il existe une complication de cette maladie, comme la suppuration. Dans ce cours du processus inflammatoire chez un homme:

  • de graves douleurs surviennent;
  • l'état général empire;
  • la température augmente;
  • des frissons apparaissent.

Dans certains cas, le processus purulent provoque la formation d'un abcès, ce qui nécessite une intervention chirurgicale et une antibiothérapie afin d'empêcher la propagation de l'infection aux tissus et organes environnants.

Une autre complication fréquente d'un kyste épididyme est la rupture de cette cavité anormale. Dans de tels cas, le patient présente des symptômes assez prononcés:

  • douleur arquée dans le scrotum;
  • fièvre
  • gonflement et rougeur du scrotum.

La propagation du liquide accumulé dans le kyste à travers le tissu à l'intérieur du scrotum entraîne une détérioration significative de l'état du patient et peut endommager le deuxième testicule. Par la suite, en l’absence de traitement opportun et adéquat, cette complication peut entraîner une infertilité.

Avec un gros kyste de l'épididyme, une complication de cette affection telle que la compression des nerfs et des vaisseaux sanguins peut se développer:

  • Avec la défaite du tissu nerveux chez l'homme, il y a la chair de poule, l'engourdissement ou la diminution (jusqu'à la perte) de la sensibilité sur un ou deux côtés.
  • Si la cavité kystique serre les vaisseaux sanguins, il y a des signes de gonflement du périnée, du scrotum et des tissus mous de la cuisse.

Dans les cas graves, cette complication peut entraîner une nécrose des tissus de la région sans circulation sanguine normale.

La probabilité d'infertilité avec un kyste épididyme

C'est le kyste de l'épididyme qui peut devenir une cause fréquente de développement de l'infertilité masculine. Avec sa croissance significative, les parois de la formation commencent à exercer une pression sur le canal déférent situé à proximité, et sa lumière peut se recouvrir partiellement ou complètement.

En raison de tels changements, la graine ne peut pas être transportée dans l'urètre et l'homme développe une infertilité causée par une azoospermie, caractérisée par une diminution du nombre de spermatozoïdes et une diminution de leur motilité. Si le kyste bloque complètement la lumière du canal, le sperme cesse complètement de s'écouler dans le liquide séminal.

Dans les cas cliniques où l'obstacle mécanique ne peut pas être éliminé, le médecin recommande au patient de réaliser de telles variantes des techniques de procréation assistée (ART) de collecte de sperme:

  • TESA - aspiration de sperme;
  • TESE - extraction de sperme.

Par la suite, le matériel recueilli permet à un homme de concevoir un enfant par FIV ou par d’autres techniques de reproduction.

Diagnostics

Pour identifier un kyste épididyme et tenter d'en déterminer la cause, les tests suivants sont prescrits:

  • palpation du scrotum;
  • diaphanoscopie - le balayage du scrotum par les rayons de lumière le traversant révèle la présence d'éducation dans ses tissus et permet de poser un diagnostic présomptif;
  • Échographie des testicules - permet non seulement de détecter la présence d'un kyste, mais également de déterminer sa taille et son emplacement exact. La qualité du débit sanguin dans le scrotum est déterminée par la méthode Doppler.
  • L'IRM ou la TDM sont prescrites pour exclure une tumeur maligne et fournir en même temps des informations détaillées sur l'emplacement, la taille et la structure du néoplasme.

Si nécessaire, le plan de diagnostic est complété par:

  • tests pour les MST;
  • le sperme;
  • test sanguin pour les hormones (avec des signes d'infertilité);
  • biopsie de l'épididyme (pour tumeur présumée).

Traitement

Le choix de la tactique à utiliser pour traiter un kyste de l'épididyme dépend du cas clinique et ne consiste pas toujours en une opération. Si la cavité kystique ne gêne pas l'homme et ne se fait pas sentir par des douleurs et des signes de croissance, il est alors recommandé au patient l'observation dynamique du néoplasme, qui consiste à effectuer une échographie une fois par an.

Il convient de noter que les méthodes traditionnelles et la pharmacothérapie pour le traitement du kyste de l'épididyme ne s'appliquent pas et n'apportent pas le résultat souhaité.

Avec un certain nombre d'indications, un traitement chirurgical de cette pathologie est recommandé pour l'homme. Les indications pour l'ablation chirurgicale du kyste de l'épididyme sont les suivantes:

  • la croissance rapide des tumeurs;
  • grandes tailles de la cavité kystique;
  • douleur intense;
  • inconfort important pendant les rapports sexuels, la marche et d'autres activités;
  • infertilité;
  • suspicion de la présence d'un cancer;
  • signes de compression du kyste d'autres tissus ou organes.

Lorsqu’une opération est prescrite, le médecin doit procéder à un examen complet du patient, ce qui permet d’exclure la présence des contre-indications suivantes pour sa mise en œuvre:

  • maladies dermatologiques dans le scrotum;
  • processus inflammatoires aigus dans le scrotum;
  • l'état général grave du patient.

Dans de tels cas cliniques, l'opération est retardée jusqu'à ce que le patient soit complètement guéri.

L'intervention chirurgicale est réalisée sous anesthésie locale ou sous anesthésie générale. Dans un certain nombre de cas cliniques, il peut ne pas être réalisé dans un hôpital, mais dans une clinique opératoire.

Les techniques chirurgicales suivantes peuvent être utilisées pour enlever un kyste d'épididyme:

  1. Opération classique. Une incision longitudinale est faite sur le scrotum à l'aide d'un électrocoagulateur, à travers lequel le chirurgien retire un kyste. Après cela, en cas de cavités kystiques congénitales, une suture couche par couche est effectuée et l'opération est considérée comme terminée. Si la formation est acquise ou si le patient présente des signes de compression du canal déférent, le médecin vérifie le scrotum et restaure toutes les structures touchées. Si nécessaire, diverses structures prothétiques et implants peuvent être utilisés à cet effet.
  2. Chirurgie endoscopique. Cette technique moins invasive implique la réalisation des mêmes procédures chirurgicales que la technique classique, mais le chirurgien n’a pas besoin de pratiquer une incision longitudinale du scrotum lorsqu’il utilise un équipement endoscopique. L'endoscope, qui permet de réaliser l'intervention, est inséré au moyen de deux petites perforations. À l'avenir, le patient a besoin d'une période plus courte pour la cicatrisation et la récupération des tissus.
  3. Sclérothérapie Elle est réalisée lorsqu'il est impossible d'éliminer la cavité kystique par une autre méthode ou en présence de contre-indications à la méthode endoscopique ou classique d'élimination d'un kyste. Le chirurgien fait une ponction dans le scrotum et y introduit une fine aiguille à travers laquelle le fluide accumulé dans la cavité kystique est aspiré. Après cela, le sclérosant est introduit par la même aiguille. Sous l'influence de ce médicament, les parois du kyste se collent et disparaissent. Cette méthode d'ablation de la cavité kystique n'est pas attribuée aux patients qui envisagent de concevoir un enfant. Cette contre-indication est due au fait qu’après l’introduction du sclérosant, le risque de lésion de la stérilité du cordon spermatique est trop important. De plus, cette technique est rarement utilisée car après sa mise en place, il y a des récidives d'un kyste.

Après la fin de l'opération chirurgicale visant à retirer un kyste épididymique, des sutures auto-résorbables sont appliquées sur la peau du scrotum, qui ne nécessitent pas de retrait, ou des sutures retirées 7 à 10 jours après l'intervention. Un «pack de glace» froid est appliqué sur la zone opérée pendant plusieurs heures afin de réduire le gonflement des tissus.

Au cours des 2-3 premiers jours suivant la chirurgie, le patient peut ressentir une douleur dans le périnée. Cette manifestation postopératoire est considérée comme une variante de la norme. Après environ trois jours, les sensations douloureuses diminuent et l'état général du patient s'améliore considérablement. Après une telle intervention, le patient récupère complètement après 10 à 14 jours.

Lors de la rééducation, le médecin recommande à l'homme de respecter les règles simples suivantes:

  1. Dans les 2-3 premiers jours après l'opération, portez un suspenseur (un bandage spécial) qui soutient les testicules.
  2. Ne soulevez pas d'objets lourds.
  3. Abandonnez les sports et autres efforts physiques intenses.
  4. Ne fais pas l'amour
  5. Ne visitez pas les bains, le sauna et ne prenez pas de bain.
  6. Refuse de visiter la plage.
  7. Pour exclure la consommation de boissons alcoolisées.

10 jours après la chirurgie, le patient doit subir un nouvel examen chez l'urologue et subir une échographie de contrôle. Si les études ne révèlent aucune complication, le médecin annule toutes les limitations susmentionnées.

Complications postopératoires possibles

Lors d'une opération effectuée par un urologue expérimenté et suivant toutes les recommandations du médecin concernant la période de rééducation, il est rare que des complications postopératoires surviennent après le retrait d'un kyste d'épididyme. Les conséquences possibles d'une telle intervention comprennent:

  • infection des plaies postopératoires et développement d'une inflammation ou d'un processus purulent;
  • saignements;
  • divergence des coutures;
  • testicule hydropique;
  • changements cicatriciels dans le scrotum;
  • dommages au canal déférent;
  • infertilité;
  • kyste récurrent.

Avec le développement de complications chez les hommes, les symptômes suivants peuvent survenir, indiquant la nécessité d'une attention médicale immédiate:

  • douleur sévère ou croissante au périnée 3 jours après la chirurgie;
  • la sécrétion de sang, caractère purulent ou sanglant des coutures;
  • douleur et inconfort dans le périnée ou le scrotum après une période de temps considérable après la chirurgie;
  • gonflement du scrotum;
  • augmentation de la température.

Quel médecin contacter

Lorsque la douleur dans le scrotum, en approfondissant l’éducation ou en augmentant son volume, un homme devrait consulter un urologue ou un andrologue. Après la palpation, l’échographie, la diaphanoscopie et d’autres tests instrumentaux et de laboratoire, le médecin sera en mesure de choisir la bonne tactique de prise en charge du patient, pouvant consister en un suivi ou un traitement chirurgical.

Le kyste de l’épididyme est une tumeur bénigne et est souvent absolument sans danger pour la santé de l’homme. Cependant, dans un certain nombre de cas cliniques, une telle éducation donne au patient de nombreux inconvénients et, si elle n'est pas traitée, peut entraîner le développement de nombreuses complications: gonflement du scrotum et des tissus environnants, compression du canal déférent, infertilité ou développement d'un cancer. C'est pourquoi, en identifiant une telle pathologie, un homme ne devrait pas abandonner sa surveillance médicale et, si nécessaire, accepter de procéder à un traitement chirurgical.

Le spécialiste de la clinique de médecin de Moscou parle du kyste de l'épididyme:

Symptômes et traitement du kyste testiculaire chez l'homme

10/05/2017 la maladie masculine 32 509 vues

Les testicules produisent les spermatozoïdes et l'hormone testostérone. Peu à peu, dans la région supérieure des glandes, la région des appendices et vers le cordon, des conditions confortables se forment pour la formation de spermatocèles (kystes testiculaires chez l'homme). Cette maladie scrotale est l’une des plus courantes.

Description et classification des kystes

Un kyste est une tumeur bénigne creuse constituée d'un liquide et d'une membrane fibreuse. Il peut apparaître, quel que soit l'âge, chez 30% des hommes interrogés. Le résultat des kystes de l'épididyme du testicule gauche chez l'homme devient souvent une infertilité.

La nouvelle croissance peut être acquise ou apparaître dès la naissance. Selon l'endroit où se trouve la tumeur, celle-ci est classée en gauche, droite ou bilatérale. Les kystes qui se forment dans le cordon ou l’appendice spermatique sont classés séparément. La structure de la tumeur est divisée en:

  1. Chambre unique, sans cloisons et constituée d'une seule cavité.
  2. Spermatocèle avec le liquide séminal.
  3. Dermoïde, avec le contenu à l'intérieur des particules d'autres organes (fragments d'os, cheveux).
  4. Multi-chambres, ayant des partitions et plusieurs cavités.

Au stade initial (par exemple chez un garçon de 14 ans), il est difficile de révéler la formation si elle ne se trouve pas près de la surface de la peau. La formation et la croissance d'un kyste peuvent être asymptomatiques pendant une longue période. La tumeur est petite au début, reste imperceptible longtemps.

Graduellement, la tumeur grossit et les premiers symptômes de kystes testiculaires apparaissent. À l'intérieur il commence à serrer les vaisseaux sanguins, dans les testicules on observe des processus stagnants. A ce stade, l'homme ressent déjà la gêne du scrotum. Avec la croissance de la tumeur est facilement diagnostiquée par la palpation. Le kyste peut se résoudre lui-même, mais parfois il ne peut être enlevé que chirurgicalement.

Les causes des néoplasmes

Les causes exactes de l'apparition d'un kyste épididyme n'ont pas encore été déterminées. Il existe plusieurs versions. Le kyste est bénin au début, il peut se résoudre lui-même, seule l'observation est présentée au stade initial. Causes de la formation de tumeurs:

  • maladies inflammatoires;
  • chez les adolescents, le testicule peut tomber tardivement, de même que la sortie de la cavité abdominale;
  • anomalies anormales dans le développement des organes génitaux;
  • lésion du scrotum, entraînant une accumulation progressive de liquide;
  • expansion du testicule ou de ses coquilles.

Un kyste du cordon spermatique chez un garçon a plusieurs causes. Une néoplasie congénitale peut se former si une femme enceinte a soumis le corps à de lourdes charges. Le néoplasme se forme lors d'un travail problématique ou prématuré.

Symptômes de kyste testiculaire

Les symptômes et le traitement des kystes testiculaires chez les hommes commencent rarement tôt dans la maladie. Initialement, la tumeur a une petite taille (avec un pois) et n’est pas palpable à la palpation. Identifier une tumeur à ce stade est très difficile. Comme la formation d'une tumeur est asymptomatique, l'homme ne va pas chez le médecin à temps.

Au fil du temps, le kyste (la photo est dans cet article) commence à se développer. Lorsque la tumeur atteint 2 centimètres, l'homme commence à ressentir une pression sur le scrotum. Une déformation testiculaire peut apparaître. Apparaît tolérable douleur lancinante dans l'abdomen. Parfois, ça gonfle, il y a de la pression. Pendant les rapports sexuels, la douleur est intense.

C'est important! Un trait caractéristique d'une tumeur est une croissance soudaine de poils sur le visage, la poitrine et l'aine. La cause est la production excessive d'hirsutisme.

Si le kyste du scrotum commence à se développer rapidement, la vessie subit une forte pression. Ensuite, il y a des difficultés avec la miction, le liquide est retenu. Le kyste peut éclater de dommages. L'homme ressent immédiatement une douleur aiguë à l'abdomen. Il y a de la fièvre, de graves maux de tête et des nausées. La conséquence d'une tumeur peut être l'infertilité.

Traitement des kystes testiculaires

Traiter un kyste de l'épididyme du testicule correct ne peut être que chirurgicalement. Initialement, seule l'observation est montrée, puisque la tumeur est bénigne, elle peut se résoudre d'elle-même. Le traitement chirurgical est indiqué pour:

  • les dangers de la genèse tumorale;
  • douleurs sévères;
  • néoplasmes de grande taille;
  • anomalies dans le retrait du sperme.

La chirurgie sur les testicules est effectuée par l’une des méthodes suivantes. Dans un premier temps, la médecine traditionnelle peut être utilisée.

La chirurgie

Avant la chirurgie, un homme est averti de l'apparition possible de l'infertilité. Il est considéré comme un effet secondaire après le retrait de la tumeur. Lors d'une opération chirurgicale, une incision est faite près du néoplasme, un kyste est enlevé. Ensuite, à leur tour, sont joints par suture scrotal.

L'opération sur le scrotum est réalisée sous anesthésie générale. Ensuite, un pansement de gaze avec de la glace est appliqué sur la suture et à la fin - supportant (suspenseur). Après une chirurgie de deux semaines, évitez toute activité physique. Après la chirurgie, des antibiotiques sont prescrits.

Sclérothérapie

La sclérothérapie est souvent utilisée. Au cours d'une opération visant à éliminer un kyste, le fluide accumulé est retiré de la cavité. Ensuite, cet endroit est rempli d'un composé spécial qui contribue à la destruction des tissus de la muqueuse.

Cependant, une telle opération a un effet secondaire. Une obstruction du cordon spermatique pendant l’effondrement peut survenir. Cela conduit à l'infertilité. Pour restaurer le mouvement du sperme dans le temps, la région lésée est retirée, son plastique est maintenu.

Ponction

Si un homme a une grosseur dans l'aine, il s'agit le plus souvent d'un kyste testiculaire. La maladie est traitée par chirurgie. La méthode de ponction est similaire à la sclérothérapie, mais aucune substance n'est injectée après le pompage du liquide.

Cette méthode n’est qu’une solution à court terme au problème. Progressivement, le fluide s'accumule à nouveau et une seconde opération est nécessaire. Lorsque cela se produit, il se produit un amincissement lent de la muqueuse canalaire, ce qui provoque des lésions au testicule et à l’appendice.

Laparoscopie

La laparoscopie est une nouvelle méthode de traitement chirurgical des kystes testiculaires. Pendant la chirurgie, la tumeur est complètement enlevée. Avantages de la laparoscopie:

  • fait vite;
  • risque minimal de blessure aux organes;
  • Les complications postopératoires sont presque complètement exclues.

L'opération se fait avec un laparoscope. Il s’agit d’un tube télescopique avec plusieurs objectifs, associé à une caméra vidéo numérique, qui fournit une haute précision de l’image. Un câble optique avec éclairage «froid» y est raccordé.

Le dioxyde de carbone est injecté dans la région abdominale pour élargir l’espace. Pour cette raison, les organes internes sont complètement ouverts. Après la chirurgie, un bandage de soutien est appliqué sur le scrotum. Des compresses avec de la glace sont faites régulièrement.

Après un mois d'opération, la tension nerveuse, l'effort physique et le sexe sont exclus. Sinon, une divergence de couture peut se produire. Les complications sont possibles après la chirurgie:

  • l'apparition de cicatrices et de tumeurs sur le scrotum;
  • infertilité;
  • inflammation du scrotum;
  • gonflement.

Après la chirurgie, des antibiotiques sont prescrits. Un homme ne peut pas boire de l'alcool, trop manger. Il est nécessaire de manger plus de plantes, de fruits, de vitamines et de fibres. Vous devez manger 5-6 fois par jour en petites portions. Les blessures guériront plus rapidement si le régime est dilué avec des céréales et des jus de fruits frais.

Il n'y a pratiquement aucune contre-indication aux opérations. S'il est impossible d'utiliser une méthode, il existe une alternative au choix d'une autre méthode d'intervention chirurgicale. Le risque de complications est presque inexistant si l'homme suit toutes les recommandations après l'opération.

Traitement par des méthodes folkloriques

Le traitement des kystes des testicules avec des remèdes populaires n'est indiqué que dans le premier stade de la maladie. Pour préparer le médicament à l'intérieur, il vous faut 1 c. écorce de marronnier hachée. La poudre est versée dans un verre d'eau, infusée pendant plusieurs heures et filtrée. Ensuite, vous devez boire le liquide en deux étapes. Autres recettes de médecine traditionnelle:

  1. Le jus est pressé dans des fleurs de châtaignier, qu'un homme devrait boire 3 fois par jour, 30 gouttes chacune, dissoutes dans 1 c. l de l'eau
  2. Une pommade est faite à partir de la même plante. Dans 300 g de graisse de porc fondue, mettez 4 c. l fleurs de châtaignier séchées. Le mélange est malaxé et placé pendant 60 minutes dans un four préchauffé à 75 degrés. La pommade refroidie est appliquée sur le scrotum deux fois par jour. Conservez le produit au réfrigérateur.
  3. Prend 1 cuillère à soupe. l cocker commun et on fait bouillir 10 minutes dans 200 ml d’eau à feu doux. Bouillon infusé heure, filtré et pris dans 2 c. l 5 fois par jour.
  4. Pour pommade, prenez le jus lyonnais frais et mélangez-le avec du saindoux ou du beurre dans un rapport de 2: 5. Le produit est chauffé jusqu'à évaporation complète de l'eau. La pommade est filtrée et pressée. L'outil doit être appliqué sur le scrotum deux fois par jour.
  5. Une cuillerée à thé de feuilles de sauge séchées est versée dans un verre d'eau. L'outil est perfusé pendant 30 minutes, filtré. Besoin liquide de boire 2 c. l quatre fois par jour.

S'il y a un kyste à l'aine, vous pouvez essayer de le traiter avec une infusion d'arnica de montagne. Pour les fonds pris 1 c. inflorescences et versé un verre d'eau bouillante. Le liquide est infusé pendant 2 heures, filtré. L'outil est pris par 1 cuillère à soupe. l 4 fois par jour. La durée du traitement est de 2 mois, puis une pause de 14 jours est prise.

Tous les 6 mois, une échographie de contrôle est effectuée. Un traitement sans chirurgie n'est possible que lorsque le kyste commence encore à se former. Cependant, dans de rares cas, il s'avère que le diagnostic de l'apparition de tumeurs est apparu à temps.

Prévention des maladies

Pour prévenir les kystes et ne pas exiger le retrait des testicules, un homme doit éviter de se blesser au périnée. Il est impossible d'autoriser un refroidissement excessif ou une surchauffe de la région génito-urinaire. Une visite annuelle chez l'urologue est recommandée, même en l'absence de signes de maladie. Un homme doit traiter l’inflammation des appendices, la prostatite, l’urétrite et palper périodiquement de manière indépendante le scrotum pour détecter la présence d’un phoque dans le scrotum.

Après l'ablation du kyste, la douleur testiculaire disparaît dans 95% des cas et la tumeur ne s'embarrasse plus. Cependant, avec le diagnostic opportun de la maladie au stade initial, le traitement chirurgical peut ne pas être nécessaire du tout.

Kyste de l'épididyme du testicule gauche chez l'homme: quelles sont les conséquences?

Le kyste de l'épididyme chez l'homme est une maladie assez commune du scrotum. Selon les statistiques, un tiers des hommes sont confrontés à ce type de maladie. La plupart des maladies de l'appareil reproducteur masculin s'accompagnent de symptômes cliniques prononcés. Les modifications pathologiques tendent à être asymptomatiques, puis se manifestent immédiatement sous une forme aiguë. Le kyste de l’épididyme du testicule gauche ne se fait d’abord pas sentir. Un homme peut voir une augmentation du scrotum lorsque le kyste atteint des volumes importants et est visible visuellement.

Comment traiter un kyste de l'épididyme du testicule gauche, déterminer la présence de la maladie, quelles conséquences une telle pathologie peut entraîner, nous le dirons plus loin.

Symptômes de kyste

Déterminer la présence de kystes à un stade précoce est presque impossible, sauf pour le diagnostic de l'échographie. Mais, en règle générale, les hommes ne vont pas aux examens de routine, il est donc possible de diagnostiquer un problème uniquement à l'apogée de la pathologie.

Malgré tout, plusieurs signes indiquent encore qu'un objet "ennemi" est apparu dans le corps.

Le corps avertit constamment du danger de développement d'une maladie, mais parfois, les gens ne l'écoutent tout simplement pas.

Les signes de kyste épididymal comprennent:

  • Douleur abdominale (douleur tolérable, mais chronique)
  • Sensation de ballonnement
  • Douleur pendant l'intimité
  • Nausée, fébrile
  • Avec le développement de la pathologie peut être observée miction difficile, mais pas douloureuse

La croissance du kyste progressera continuellement, vous ne devrez donc pas attendre longtemps pour des symptômes évidents. Si vous vous adressez immédiatement à un urologue, le traitement chez les hommes peut être effectué avec plus de douceur, sans affecter les composés voisins. En cours d’exécution, le kyste peut affecter la formation de nouveaux foyers, de sorte que l’opération sera effectuée sur un large spectre.

Kyste de l'épididyme du testicule gauche: causes

Malheureusement, la médecine à ce jour ne peut révéler les raisons de l’apparition d’un kyste chez l’homme. Cela est dû au fait qu'une catégorie d'hommes différente, avec des opportunités et des styles de vie différents, n'est pas assurée contre une telle pathologie. Cela peut arriver, comme chez une personne menant un mode de vie sain, et inversement.

On sait avec certitude qu'une tumeur est acquise et congénitale. Dans le premier cas, la cause peut être:

  • Infection
  • Traumatisme au pénis (appendices)
  • Modifications pathologiques du système reproducteur entraînant un kyste (pouvant se développer dans le contexte d'autres maladies)

Kyste congénital est formé en raison de la perturbation du processus de développement du fœtus. Les raisons peuvent être:

  • Grossesse grave, menacée par une fausse couche
  • Prématurité
  • Trauma garçon à la naissance
  • Dysfonctionnement hormonal dans le corps de la mère

Le kyste de l'épididyme du testicule droit chez l'homme se développe également dans le contexte des raisons susmentionnées. La même formation de tumeur bilatérale (droite et gauche) est beaucoup moins fréquente et est due à un traumatisme important du pénis. Surtout maladie se développe dans les processus inflammatoires.

Diagnostic de la maladie

Dans 70% des cas, la tumeur est bénigne. Chaque tiers, venant à l'examen, entend le diagnostic de «kyste testiculaire». La maladie est suffisamment grave, mais elle est traitée efficacement par la médecine traditionnelle.

Afin de découvrir pourquoi un liquide incompréhensible s'est accumulé dans le testicule droit ou gauche, le patient subit d'abord une échographie (US).

Sur cet appareil, vous pouvez voir qualitativement l'image de ce qui se passe. Et bien sûr, il est impossible de confondre un kyste avec l'hydropisie. Grâce à l'échographie, le médecin peut voir l'état du système reproducteur masculin et révéler une pathologie similaire.

Mais la méthode de diagnostic la plus efficace est l'IRM. C’est lui qui donne une image large montrant l’analyse couche par couche des tissus des testicules et des appendices. À la palpation, le médecin diagnostique la mobilité du kyste et évalue les symptômes douloureux.

Après avoir découvert la véritable cause de la pathologie, l’urologue ou l’andrologue prescrit un certain type de traitement, qui dépend de la gravité de la maladie.

Comment traiter les néoplasmes kystiques chez l'homme

Aujourd'hui, un équipement de haute qualité permet un traitement en douceur des formations kystiques. Le résultat de l'opération est dans la plupart des cas positif, bien que des complications puissent également être observées. Un kyste de l'épididyme droit et gauche est traité à l'aide de:

  • La laparoscopie. Cet outil vous permet d’éviter la chirurgie de voie (aucune coupure n’est effectuée). À travers un laparoscope, une pénétration locale dans la zone affectée du corps est réalisée. Un instrument moderne est équipé d'une caméra vidéo, grâce à laquelle le médecin peut éliminer clairement la formation kystique. La période de récupération après la chirurgie est courte car les trous mesurent de 0,5 à 1 cm, tandis que l’opération en couloir à travers la zone inguinale peut atteindre une taille de 5 à 6 cm.
  • Sclérothérapie Cette méthode est aussi douce. Une préparation spéciale est injectée dans la formation qui provoque la résorption des foyers kystiques. Le kyste de l'épididyme du testicule droit est généralement enlevé par une telle opération.
  • Ponction. Cette méthode n’est pas aussi courante que les méthodes précédentes en raison d’effets secondaires. Pendant l'opération, une incision est faite dans le scrotum et une tumeur kystique est enlevée. Ensuite, commencez à coudre des couches. L'inconvénient de la procédure est qu'elle risque de rester stérile. Après la chirurgie, un traitement antibiotique est prescrit afin d'éviter les adhérences et l'inflammation.

Chez les garçons, le kyste peut se résoudre tout seul. L'opération est effectuée si la tumeur a atteint 1,5 cm.

Complications possibles et conséquences

Une tumeur de tout type apporte beaucoup de frustration. Malheureusement, il n'y a pas de traitement conservateur pour les kystes. Seule la chirurgie est utilisée pour enlever la tumeur. Pour que le patient puisse effectuer une opération de haute qualité, il est nécessaire de rechercher avec soin un spécialiste compétent possédant une grande expérience dans un tel domaine.

Le coût de l'opération est différent aujourd'hui. Tout dépend de la clinique dans laquelle vous vous rendez et de la méthode chirurgicale qui vous sera prescrite. Mais, comme toute opération, même la plus bénigne, peut entraîner un certain nombre de complications:

  • Inflammation du scrotum
  • Infection
  • Infertilité En particulier, il s'agit d'une tumeur bilatérale.

Cette dernière complication est le résultat d'un kyste, même si l'opération a été effectuée avec compétence à tous égards.

Afin de ne pas créer de tumeur dans les testicules et les appendices, un urologue doit être consulté deux fois par an, puis testé et une échographie doit être réalisée.

Afin de ne pas rencontrer un tel problème, un homme doit surveiller de près son hygiène, éviter les connexions intimes accidentelles pouvant «récompenser» l'infection, éviter les blessures et les chutes. Un kyste testiculaire n'est pas une phrase. Dans 90% des cas, les opérations réussissent et n'affectent pas le système de reproduction des hommes. L'essentiel est que plus tôt un kyste est révélé, plus il est facile de s'en débarrasser.

Par conséquent, il convient de rappeler à l’avenir que l’examen du corps doit être effectué systématiquement et non pour traiter les problèmes existants. Ensuite, le traitement sera meilleur marché et la maladie de la personne ne sera pas reflétée.

Kyste appendice

Un kyste de l'épididyme (défini par le terme médical spermatocèle) est un type de néoplasme kystique de la graine contenant une substance liquide dans la cavité interne.

Cette tumeur est de nature bénigne, mais en même temps, elle n’est pas moins dangereuse: elle doit être prise au sérieux.

Code CIM-10

Causes de kyste de l'épididyme

Il existe plusieurs raisons et options pour le développement du kyste de l'épididyme:

  • un kyste de l'épididyme peut se former même avant la naissance à la suite de certaines anomalies de la période de croissance intra-utérine de l'embryon (par exemple, l'absence d'union du canal paramesone). Les kystes de ce type contiennent dans leurs cavités un fluide dépourvu de spermatozoïdes;
  • dans 40% des cas, des lésions traumatiques du scrotum, des processus inflammatoires infectieux dans la région génitale, qui entraînent le collage d'un ou deux cordons spermatiques, peuvent précéder la formation d'un épididyme. En conséquence, il y a un chevauchement de la production de sperme et de l'accumulation de cellules germinales mâles dans la lumière du canal. Les parois du canal, respectivement, sont étirées et un kyste est formé, contenant dans sa cavité le liquide séminal accumulé avec une activité neutre ou alcaline.

En plus des spermatozoïdes, des cellules lipidiques, des leucocytes et des particules d'épithélium, à partir desquelles les parois de la cavité kystique sont tapissées, peuvent être trouvées dans le contenu du kyste.

Kyste de l'épididyme chez l'homme

Le kyste de l'épididyme chez l'homme est une tumeur bénigne.

L'appendice lui-même est un long canal étroit qui sert au développement, à l'accumulation et à la progression des spermatozoïdes. Il produit également le fluide nécessaire à la maturation et à l'activité motrice des cellules germinales mâles. Dans des conditions normales de corps masculin en bonne santé, les canaux de production du sperme doivent être systématiquement vidés. Cependant, avec certains troubles, l'appendice est rempli de liquide séminal et une formation kystique avec une membrane de tissu conjonctif capsulaire apparaît.

Une augmentation supplémentaire du kyste provoque une pression excessive sur les canaux éjaculatoires de l'épididyme, ce qui perturbe l'écoulement normal du liquide séminal. Ce fait peut provoquer des troubles de la fonction de reproduction chez l'homme.

Le kyste appendiculaire provient le plus souvent de l'adolescence, évoluant et se développant avec le temps. Le pic de développement atteint les 30-40 ans et, à 50 ans, le tableau clinique complet de la maladie est déjà observé, ce qui peut toucher environ 30% de la population masculine totale.

Symptômes d'un kyste épididyme

Les symptômes cliniques d'un kyste épididymique se manifestent généralement aux derniers stades du développement du processus pathologique; dans d'autres cas, la maladie ne se manifeste pas fondamentalement, mais se trouve au hasard au cours de l'auto-examen ou des examens de routine.

Le kyste de l’épididyme est habituellement de petite taille, environ 2 à 5 centimètres de diamètre et n’a que peu ou pas de conséquences sur le patient.

La palpation peut déterminer une tumeur sphérique, mobile, lisse, élastique et pratiquement indolore dans n'importe quelle zone de l'épididyme ou dans le cordon spermatique. Parfois, une illusion de la présence d'un soi-disant "troisième testicule" est créée.

Parfois, un kyste peut avoir une tendance persistante à augmenter, se manifestant dans certains cas par des douleurs importantes et persistantes au tirage, en particulier lors d'efforts physiques ou de contacts sexuels. L'éducation peut tellement augmenter qu'elle provoque souvent une gêne lors de la marche, une position assise, une activité physique, ainsi qu'une sensation de pression et de lourdeur dans le scrotum et le périnée.

Dans les cas avancés avancés, des processus de suppuration, inflammatoires et stagnants peuvent se développer.

Kyste de l'épididyme du testicule gauche

La structure physiologique normale du scrotum est une chambre à deux chambres, chacune contenant un œuf, son appendice et le segment initial du cordon spermatique. Sur le côté gauche, le testicule est généralement plus lourd et légèrement plus bas que sur le côté droit, mais cela n’affecte en rien leurs capacités fonctionnelles.

Un kyste de l'épididyme peut se développer à gauche et à droite, et parfois des deux côtés.

Le kyste de l'épididyme du testicule gauche est un kyste de rétention relativement commun. Le plus souvent, il est formé à partir de la tête accessoire et a la propriété d’adhérer étroitement à l’épididyme ou est situé sur la jambe. Cette formation a une plus grande mobilité et est située derrière le testicule, légèrement au-dessus de celui-ci. Lorsqu'une tumeur kystique devient perceptible, elle est souvent confondue avec une hydropisie ovarienne (hydrocèle).

Le kyste de l'épididyme du testicule gauche peut se manifester à tout âge, il est découvert par hasard. Avec un diagnostic approprié, le danger pour le corps ne l’est pas.

Kyste de l'épididyme du testicule droit

Le testicule droit est situé anatomiquement au-dessus de la gauche et a souvent une taille légèrement inférieure, ce qui est associé à une diminution de l'apport sanguin au côté droit.

Le kyste de l'épididyme du testicule droit peut se manifester chez les hommes en âge de procréer et beaucoup plus tard. Ce phénomène survient le plus souvent chez les jeunes physiquement actifs, en raison d'un stress accru et de traumatismes fréquents de la région périnéale.

Le tableau clinique d'un kyste appendiculaire n'est pas toujours directement proportionnel à sa taille. Parfois, de minuscules formations kystiques de 3 à 4 mm de diamètre, situées dans la tête de l’appendice, peuvent contribuer à l’apparition de sensations douloureuses.

Les kystes peuvent être localisés individuellement et en plusieurs fois, palpables à l’arrière du testicule, indépendamment de celui-ci.

La croissance progressive du kyste de l'épididyme de l'ovaire droit provoque une augmentation de la taille du scrotum droit, ce qui permet de détecter la pathologie existante.

Kyste de l'épididyme

Le kyste de l'épididyme est une tumeur bénigne sphérique volumétrique située dans le scrotum au-dessus du testicule. Il s'agit d'une capsule fibreuse dense contenant le contenu interne du liquide séminal. La région de l'épididyme est la localisation la plus courante des tumeurs kystiques du testicule. Parfois, même des kystes insignifiants formés dans la région de la tête de l’appendice peuvent provoquer des douleurs persistantes et une sensation de lourdeur et de pression dans le scrotum ou le périnée. Un tel kyste doit être montré à un spécialiste pour un diagnostic différentiel avec d'autres tumeurs possibles dans les testicules.

Avec un parcours simple et calme, cette formation kystique ne représente généralement pas un danger particulier pour les capacités fonctionnelles d'un homme, elle présente une surface lisse, une forme sphérique, une consistance élastique dense et rayonne à travers la lumière transmise, ce qui constitue une différence significative entre un kyste de la tête annexielle et d'autres néoplasmes.

Où ça fait mal?

Diagnostic du kyste de l'épididyme

Le diagnostic du kyste de l'appendice ovarien est d'abord réalisé sur la base du tableau clinique, des plaintes caractéristiques de la patiente et des résultats d'un examen de palpation: dans le scrotum, les contours de la formation kystique à forte élasticité sont palpés.

Des méthodes de diagnostic complémentaires - examen diaphanoscopique et échographique du scrotum - peuvent enfin confirmer l'exactitude du diagnostic.

L'examen diaphanoscopique consiste à utiliser un faisceau directionnel de lumière transmise. La structure du kyste appendiculaire est capable de transmettre parfaitement la lumière. Ainsi, lors de la translucidité, la taille de la tumeur et la couleur de son contenu sont clairement visibles.

L'échographie scrotale est la méthode la plus courante pour diagnostiquer les kystes. Vous permet de détecter et de différencier un kyste, de déterminer sa taille, ses contours, l'épaisseur de la paroi.

La résonance magnétique ou tomodensitométrie est une méthode qui n'est plus utilisée pour diagnostiquer un kyste appendiculaire, mais pour le différencier des processus tumoraux plus graves.

Il est rarement possible de prescrire une ponction du kyste pour déterminer la nature du contenu de sa cavité.

Qu'est-ce que vous devez examiner?

Qui contacter?

Traitement du kyste de l'épididyme

Les kystes appendiculaires, caractérisés par une évolution asymptomatique et des tailles non critiques, ne nécessitent pas d'action thérapeutique urgente: la tactique attendue peut leur être appliquée.

La méthode sclérothérapeutique de traitement d'un kyste n'est pratiquement plus utilisée en raison du risque accru de récurrence de la maladie, mais également du risque de perturbation de la spermatogenèse: cette méthode ne peut être proposée qu'aux hommes qui, à l'avenir, ne souhaitent pas avoir d'enfants. L’essence de cette procédure consiste à étirer la substance séminale de la cavité kystique et à la remplacer par une substance sclérosante spécifique, qui permet de coller les parois du kyste et d’empêcher toute accumulation de liquide dans celle-ci.

La méthode d'électrocoagulation est assez nouvelle et très populaire. Les rechutes après ce traitement sont rares et la période de convalescence est minimale.

Les remèdes populaires pour se débarrasser d'un kyste appendiculaire sont souvent utilisés, mais l'efficacité et la sécurité de leur utilisation n'ont pas été scientifiquement prouvées. Voici quelques exemples de recettes populaires:

  • une cuillère à soupe de cocklebur commune brassée avec un verre d'eau bouillante, prendre deux cuillères à soupe 4-5 fois par jour;
  • une cuillère à café de feuilles de sauge brassées dans un verre d'eau bouillante, prendre deux cuillères à soupe jusqu'à 4 fois par jour;
  • une cuillère à café de montagne d'arnica insister dans un verre d'eau bouillante, prendre une cuillère à soupe d'infusion jusqu'à 4 fois par jour.

Cependant, à ce jour, la méthode de traitement la plus radicale reste l'intervention chirurgicale.

Extraction du kyste de l'épididyme

Le traitement chirurgical implique l’utilisation d’une anesthésie locale ou générale et nécessite une hospitalisation temporaire. La période de récupération après la chirurgie en l'absence de complications est d'environ 10 jours.

La technique chirurgicale pour enlever un kyste épididymique est la suivante: une petite incision est pratiquée avec un scalpel le long de la suture longitudinale du scrotum, à travers laquelle le testicule est retiré, puis une exérèse et une exfoliation soigneuses du kyste sont effectuées, en essayant de ne pas l'endommager. Après cela, le testicule est soigneusement rempli, suivi d'une suture soigneuse de la plaie. Les sutures doivent être appliquées avec précaution sur les bijoux pour éviter de futures cicatrices dans les tissus, ce qui affectera certainement le processus de formation et de mouvement des spermatozoïdes. L'éducation à distance doit subir un examen histologique. Les points sont généralement retirés après une semaine.

Un mois après l'opération, il est recommandé de consulter à nouveau l'urologue pour un nouvel examen.

Prévention des kystes de l'épididyme

Les mesures prophylactiques pour les malformations congénitales de l'épididyme, provoquant l'apparition d'un kyste, n'existent malheureusement pas.

En tant que mesure préventive pour le développement du kyste acquis, il convient de limiter l'influence des facteurs de risque: éviter les lésions des organes périnéaux (même le microtraumatisme testiculaire peut contribuer à la formation de kystes), traiter en temps utile les maladies infectieuses et inflammatoires des testicules, l'urètre, la prostate, prévenir les effets sexuels prolongés et à basse température les organes. Il est également recommandé de se protéger contre les infections sexuellement transmissibles: il est important d'utiliser un préservatif lors de rapports sexuels occasionnels.

Si vous découvrez une formation dense inconnue dans le scrotum ou la présence d'un tableau clinique caractéristique de la maladie, vous devez toujours consulter l'urologue et subir un examen approprié. La détection précoce d'une tumeur favorise un traitement efficace et réduit également le risque de complications.

Pronostic de l'épididyme kyste

Le pronostic et les résultats attendus de l'opération visant à éliminer un kyste de l'épididyme sont très favorables. L'élimination radicale de l'éducation est considérée comme la meilleure méthode thérapeutique pour résoudre ce problème pathologique. Environ 95% des patients opérés ont indiqué une amélioration de la spermatogenèse et un soulagement des douleurs récurrentes au scrotum.

Le pronostic après la procédure de sclérothérapie est beaucoup moins optimiste: il peut y avoir diverses complications, telles qu'un processus inflammatoire chimique, conduisant à un compactage du tissu scrotum, une fonction de reproduction altérée, une récurrence du kyste, l'ajout d'une infection.

En principe, le risque d’endommagement existe dans toute procédure, en particulier lors d’une intervention chirurgicale. Par conséquent, il est important de choisir un urologue qualifié afin de prévenir d'éventuels dommages importants à l'appendice.

Cependant, le pronostic général de la maladie est plutôt favorable. La douleur disparaît après le traitement, le problème esthétique est résolu, la fonction de reproduction masculine revient à la normale.

Soyez attentif à vous-même et à votre santé, faites attention à l'apparition de tumeurs dans votre corps, même s'il s'agit d'une tumeur asymptomatique, comme un kyste d'épididyme.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"