Urethrorrhagia - quand le sang sort de l'urètre

Prévention

Lorsque le sang commence à couler du pénis, mais que ce processus ne présente pas de signes physiologiques, il est possible que la maladie se manifeste, appelée urétrorragie. Elle peut être accompagnée de sécrétions abondantes de sang avec du sperme.

Il convient de noter que l’urétrorragie est l’une des maladies les plus répandues caractérisée par des lésions de l’urètre, se manifestant par la présence de tumeurs, d’inflammations diverses et d’autres maladies. Quels que soient les symptômes de cette maladie, demandez immédiatement conseil à un spécialiste.

Signes de maladie

Le sang de l'urètre peut également être libéré à la suite d'une urétrite candidale, au cours de laquelle les calculs qui sortent de l'urètre endommagent les parois de l'organe.

S'il y a du sang provenant de l'urètre en dehors de la miction, ce fait indique souvent des problèmes importants dans l'urètre devant les parois du canal lors de blessures externes ou sous l'influence d'instruments.

Les saignements peuvent être de types complètement différents: du couple de gouttelettes aux saignements abondants qui menacent la vie. Même si le patient n'a pas remarqué de saignements mineurs, seuls les restes de sang séché à l'extérieur de l'ouverture le témoigneront.

L’étendue de la maladie elle-même est parfois parfois totalement dépendante des indicateurs de dommage: lors d’une rupture complète du canal, le saignement est imperceptible, il est parfois abondant.

Parfois, l’urétrorragie est le signe de divers processus de formation de tumeurs (polypes de l’urètre, cellules cancéreuses ou angiomes), caractérise très rarement l’apparition de l’urétrite chronique, au cours de laquelle toute la membrane muqueuse du canal commence à saigner et à se détacher.

La maladie ne doit pas être confondue avec l'hématurie initiale, son saignement n'apparaissant que lors de la première sortie d'urine, ce qui indique la présence d'une maladie rénale. Il apparaît à la suite d’énormes charges de presse dans la région abdominale, de coins plutôt tranchants du corps, soulevant des objets lourds. C'est dans de tels cas que le rein «descend» du lieu dit «propre».

Identifier les soupçons de lésion de la vessie en associant une hématurie macroscopique à une dysurie clairement identifiée, un désir constant de «se rendre aux toilettes», au cours duquel seulement des saignements ou de petites portions d'urine sont libérés.

Facteurs causant la maladie:

  • L'hypothermie
  • Blessure du pénis
  • Urolithiase - le sable, les pierres lors du passage dans l'urètre, l'endommagent, provoquant la formation d'uréthrite
  • Activité physique permanente
  • Vie intime incohérente, grand nombre de partenaires sexuels

Signes de maladie

Le sang de l'urètre peut également être libéré à la suite d'une urétrite candidale, au cours de laquelle les calculs qui sortent de l'urètre endommagent les parois de l'organe.

S'il y a du sang provenant de l'urètre en dehors de la miction, ce fait indique souvent des problèmes importants dans l'urètre devant les parois du canal lors de blessures externes ou sous l'influence d'instruments.

Les saignements peuvent être de types complètement différents: du couple de gouttelettes aux saignements abondants qui menacent la vie. Même si le patient n'a pas remarqué de saignements mineurs, seuls les restes de sang séché à l'extérieur de l'ouverture le témoigneront.

L’étendue de la maladie elle-même est parfois parfois totalement dépendante des indicateurs de dommage: lors d’une rupture complète du canal, le saignement est imperceptible, il est parfois abondant.

Parfois, l’urétrorragie est le signe de divers processus de formation de tumeurs (polypes de l’urètre, cellules cancéreuses ou angiomes), caractérise très rarement l’apparition de l’urétrite chronique, au cours de laquelle toute la membrane muqueuse du canal commence à saigner et à se détacher.

La maladie ne doit pas être confondue avec l'hématurie initiale, son saignement n'apparaissant que lors de la première sortie d'urine, ce qui indique la présence d'une maladie rénale. Il apparaît à la suite d’énormes charges de presse dans la région abdominale, de coins plutôt tranchants du corps, soulevant des objets lourds. C'est dans de tels cas que le rein «descend» du lieu dit «propre».

Identifier les soupçons de lésion de la vessie en associant une hématurie macroscopique à une dysurie clairement identifiée, un désir constant de «se rendre aux toilettes», au cours duquel seulement des saignements ou de petites portions d'urine sont libérés.

Facteurs causant la maladie:

  • L'hypothermie
  • Blessure du pénis
  • Urolithiase - le sable, les pierres lors du passage dans l'urètre, l'endommagent, provoquant la formation d'uréthrite
  • Activité physique permanente
  • Vie intime incohérente, grand nombre de partenaires sexuels

Diagnostics

Pour identifier la maladie utilisée des tests d'urine et de sang, ils sont les plus élémentaires dans les tests de laboratoire. De plus, vous pouvez prescrire un examen de la vessie et une échographie des reins.

Traitement

Le sang de l'urètre étant le principal symptôme de la maladie, le traitement est principalement prescrit en même temps que le traitement. La première étape consiste à arrêter le saignement. Lorsque des calculs sont présents dans l'urètre ou l'uretère, le patient est soumis à des procédures thermiques utilisant divers agents antispasmodiques pour faciliter le passage de la maladie.

Parfois, la chirurgie est utilisée pour enlever les pierres.

Jamais l'automédication, confiez votre santé à des spécialistes.

Que peut-on mettre en évidence de saignement chez l'homme?

Les sécrétions sanguines de l'urètre chez l'homme ne sont pas un phénomène physiologique. Ceci est un signe d'une maladie, éventuellement grave. La raison de son développement peut être un régime alimentaire malsain, des relations sexuelles non protégées, une hypothermie systématique ou une surchauffe, toutes sortes d’infections. Comment déterminer la maladie et sa stratégie de traitement? Il est nécessaire de consulter un médecin dès que possible. Non effectué à temps, le traitement peut entraîner le fait que les pertes sanglantes ou purulentes chez l'homme causent une infertilité ou une impuissance complète. Sous quelles maladies des pertes sanglantes ou purulentes sont-elles possibles chez l'homme?

Sang et pus du pénis en signe de maladie rénale

Chez certains hommes, du sang (parfois avec du pus) est libéré pendant la miction. Ce phénomène indique un saignement dans les reins et est appelé hématurie. Si le sang est visible à l'œil nu, il s'agit d'une hématurie macroscopique et si elle ne se manifeste que dans l'étude - la microhématurie. Les médecins distinguent la forme totale de la maladie, dans laquelle le sang est sécrété du début à la fin de la miction, ainsi que la forme initiale et finale, dans laquelle la décharge sanglante se produit à la fin.

En plus de la présence de sang dans les urines, l'hématurie, en particulier au stade avancé, peut être accompagnée de pus, de sensations douloureuses et d'une perte temporaire d'activité. Les hommes maigrissent souvent, parfois leur température augmente, et la miction et les rapports sexuels peuvent être accompagnés d'une douleur intense.

Quelle est la cause de l'hématurie?

  1. Tuberculose
  2. Urolithiase, dans laquelle des pierres se forment dans le système urinaire.
  3. Glomérulonéphrite (un type d'inflammation rénale).
  4. Cystite (inflammation non infectieuse de la vessie).
  5. Transformation hydronéphrotique qui dilate le calice et le pelvis rénaux.
  6. Dégénérescence des reins polykystiques, en présence de laquelle les reins augmentent de manière symétrique.
  7. Blessures aux systèmes urinaire et génital.
  8. Cancer du rein.

Même une simple liste de diagnostics suffit pour qu'un homme avec du sang ou du pus soit libéré de l'urètre pour consulter un médecin. La plupart de ces maladies, non soignées à temps, peuvent être fatales.

Autres maladies impliquant des saignements de l'urètre

Les pertes sanguines et purulentes du pénis (appelées urétrorragies) peuvent être l’un des signes des maladies suivantes:

  1. La trichomonase. C'est une maladie transmise par le sexe non protégé qui cause des organismes unicellulaires. Aujourd'hui, cette infection touche 170 millions de personnes par an. Son premier signe est rougeâtre, avec du pus, un écoulement de l'urètre. Les conséquences - infertilité, impuissance.
  2. Urétrorragie. Parfois, une déviation peut accompagner le développement de tumeurs malignes et bénignes, d'une maladie «des calculs», d'un traumatisme du système urinaire ou du pénis. Dans certains cas, la maladie survient dans le cadre d’une surchauffe constante ou d’une hypothermie, résultant d’un effort physique exorbitant ou du nombre élevé de partenaires sexuels. Les urétrhrorragies ne s'accompagnent généralement pas de sensations désagréables et la force d'un saignement permanent ne dépend pas du stade de la maladie. Parfois, l’urétrorragie peut être accompagnée de l’apparition d’une certaine quantité de pus, mais cela se produit rarement.
  3. Cystite cervicale (infectieuse). Dans cette maladie, des champignons, des virus ou des organismes unicellulaires qui causent une inflammation peuvent pénétrer dans le col de la vessie par le rectum (infection ascendante), les organes génitaux lors de relations sexuelles non protégées, des reins enflammés (infection descendante). On sait aujourd'hui que la cystite cervicale, dans laquelle du pus ou du sang est libéré, peut se développer à la suite de l'utilisation d'instruments non stériles lors d'examens médicaux, ainsi que du résultat d'une caresse buccale inconsidérée. Le rapport anal peut également conduire au développement de la cystite cervicale.
  4. La présence de tumeurs malignes ou bénignes. En grandissant, les tumeurs pressent les organes environnants, ce qui peut entraîner l'apparition de saignements dans l'urine ou le sperme.
  5. Blessures, brûlures.

Chacune de ces maladies est dangereuse, vous ne devez donc pas établir de diagnostic indépendant et vous prescrire un traitement. Déterminer le nom, la forme et l'étendue de la maladie ne peut être qu'un médecin, et uniquement sur la base de tests minutieux.

Que faire s'il y avait un écoulement sanglant?

La réponse est courte et simple: allez immédiatement chez le médecin. Il est obligé de demander au patient une série de tests et de tests. Habituellement, pour le saignement de l'urètre, le patient devrait:

  1. Faire un don de sang pour analyse générale et spéciale afin d’exclure la présence de phénomènes oncologiques ou inflammatoires dans le corps.
  2. Dans le même but de transmettre l'analyse de l'urine.
  3. Radiographie et échographie complètes.

Si les tests ci-dessus ne donnent pas un résultat précis, une biopsie, un urètre ou une cystoscopie peut être attribuée à un homme, ainsi que plusieurs autres études.

À la suite de recherches, les médecins diagnostiquent souvent l’urétrite. Qu'est ce que c'est

Tellement appelé généralement la maladie dans laquelle le sang est libéré du pénis. L'uréthrite peut avoir différentes causes d'aspect. Selon eux, il est divisé en:

  1. Spécifique Son développement est généralement associé à toutes sortes de micro-organismes: trichomonas, gonocoques, urine et microplasmas.
  2. Non spécifique. La microflore sous condition pathogène, la présence dans l’organisme affaibli d’E. Coli, de strepto-ou de staphylocoques, etc. peuvent être à l’origine de son développement. L'urétrite non spécifique peut se développer à la suite de rapports sexuels non protégés, avec modification constante des partenaires intimes et des partenaires, inflammation, effort physique excessif, surchauffe systématique ou hypothermie.

Le traitement de l'urétrite consiste à choisir des médicaments pour la maladie sous-jacente, à éliminer les causes de la maladie, à mettre au point des programmes de nutrition adaptés.

L'écoulement sanglant après un acte plat peut être causé par les mêmes raisons que l'écoulement de sang de l'urètre.

Il est important de se rappeler que si du pénis libère du sang ou du pus, ne paniquez pas et essayez de vous débarrasser vous-même du symptôme déplaisant.

Il est nécessaire de contacter immédiatement un spécialiste afin qu'après une série de tests médicaux, il établisse le diagnostic correct et prescrive le traitement.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Diverses causes d'excrétion chez l'homme

Les excréments masculins sont un liquide muqueux qui se forme dans la région du prépuce à partir de l'urètre. Un tel phénomène physiologique devient souvent une raison pour des expériences sérieuses, mais toutes les sécrétions ne sont pas liées au processus inflammatoire se produisant dans le corps. Certains d'entre eux apparaissent à la suite de processus naturels, ce qui indique un état de santé normal.

Physiologique

Causes naturelles de l'écoulement urétral chez l'homme:

  • Restes d'urine. Principalement jaune clair, couleur parfois saturée. La décharge est sans odeur et sans formations de fromage;
  • Le secret de la prostate. Il a l'odeur de sperme. Il se caractérise par une consistance muqueuse de couleur blanc clair;
  • Éjaculer Ce fluide est formé en mélangeant la spermine avec les sécrétions des glandes du système génito-urinaire, à savoir:
  • l'urètre;
  • prostatique;
  • bulbourethral.

En conséquence, le mucus visqueux est grisâtre;

  • Smegma. Visuellement déterminé par la couleur blanche saturée, mais dans certains cas, le liquide contient des impuretés jaunes ou vert clair.

L'attribution de smegma produite systématiquement. C'est un type de lubrifiant composé de résidus bactériens et gras. Localisé dans la région du prépuce et du sulcus coronaire. La fonction principale de ce lubrifiant est de réduire les frottements entre le prépuce et la tête. L'abondance de ces sécrétions est principalement due à l'âge de la puberté. À l’avenir, l’activité des glandes préputiales perd de son intensité et s’arrête complètement à l’âge de maturité.

Il est important de comprendre que le respect des normes d'hygiène personnelle est une nécessité indispensable, car le smegma a tendance à s'accumuler à la surface de la tête sous le prépuce. Si elle n'est pas lavée à temps, l'oxydation des graisses et la dégradation de la partie protéique commenceront. Cela conduit à une odeur désagréable et à la pourriture. Ressemble visuellement au fromage cottage.

Peut-être le développement de phimosis - une maladie dans laquelle il n'est pas possible de séparer complètement la tête du prépuce. Sans traitement rapide, cela peut entraîner des processus inflammatoires chroniques et le développement de maladies oncologiques du pénis.

En plus de ce qui précède, les sécrétions mâles physiologiques comprennent également:

Le fluide sécrété par les glandes bulbo-urétrales et urétrales chez un homme est appelé urétraray dans la terminologie médicale. C'est une consistance muqueuse de décharge incolore. Leur trait distinctif est la formation de l'excitation sexuelle exclusivement. La fonction principale de l'urètre est la lubrification de l'urètre lors d'un contact sexuel et le passage du liquide séminal. La quantité de sécrétions dépend des propriétés physiologiques individuelles de chaque organisme. Il peut être à la fois abondant et insignifiant. Plus la période d'abstinence sexuelle est longue, plus le liquide est excrété.

Prostatorea - mucus mélangé avec une teinte grisâtre. Contient une quantité insignifiante de sperme. Formé à partir de la prostate. En fonction de sa transparence, l'état de la prostate est déterminé. En raison du volume insignifiant, ces attributions sont presque imperceptibles. En règle générale, ils se forment à la suite d'une tension musculaire associée à la miction ou à la constipation. Un niveau élevé de ce liquide est l’un des symptômes de la prostatite, qui nécessite un traitement immédiat.

Pollution - éjaculation arbitraire, qui n'a rien à voir avec des rapports sexuels. Les causes de ce phénomène sont une testostérone excessive. L'âge des hommes et la fréquence des rapports sexuels ne sont pas les derniers. Chez les hommes, il peut y avoir des pertes pendant les périodes d'abstinence - c'est une pollution. Cela peut se produire pendant le sommeil. En même temps le matin, vous pouvez trouver des taches blanches sur le pantalon.

Décharge pathologique masculine

Décharge de l'urètre de nature pathologique principalement associée à:

  • maladies sexuellement transmissibles possibles;
  • tumeurs malignes;
  • blessures mécaniques de toutes sortes (chirurgies, autres interventions thérapeutiques, blessures);
  • processus inflammatoires dans les organes du système urogénital.

Les critères les plus courants qui déterminent le caractère pathologique de la décharge:

  • Volume de modeste à excessivement abondant;
  • Généralement trouble avec un mélange de jaune ou de vert;
  • En règle générale, ils contiennent des masses de mucus, de pus ou de sang;
  • Épais et collant, ou au contraire trop liquide, aqueux;
  • Avoir une forte odeur de lait fermenté ou de poisson;
  • Il y a des écoulements après la miction, l'excitation sexuelle ou la consommation d'alcool;
  • Attaché à une heure précise de la journée. Peut être à la fois ponctuel et périodique).

Il est important de comprendre qu'il est impossible de déterminer le diagnostic en fonction de la nature de la décharge. Cela nécessite un examen professionnel approprié. La nature du fluide sécrété dépend en grande partie du système immunitaire et directement de la nature de l'agent causal. En outre, la forme du processus inflammatoire (aigu ou chronique) joue un rôle particulier.

Les changements de couleur, d'odeur, de volume ou de consistance du fluide libéré sont des signaux importants pour la consultation d'un spécialiste. Ce symptôme peut indiquer un certain nombre de maladies graves nécessitant un traitement urgent afin d'éviter des complications indésirables.

Les rejets ayant une odeur désagréable dans les maladies vénériennes peuvent être divisés en:

  • Décharge muqueuse. Indiquer la présence de chlamydia ou d'urétrite (mycoplasme ou ureaplasma). Caractérisé par un faible volume de liquide excrété. Il est incolore avec une consistance visqueuse. Grâce à un diagnostic microscopique, les leucocytes sont détectés (la norme est de 4 cellules);
  • Mucous - purulent. Ces sécrétions indiquent également la chlamydia, ainsi que l’ureaplasmose et la mycoplasmose. En cas de chlamydia, elles sont localisées comme une sorte de colle sur la tête d'un membre d'une nuance légèrement blanche, une décharge transparente de l'urètre chez l'homme est possible;
  • Purulent. Débit mâle verdâtre ou jaune. Caractérisé par la gonorrhée. J'ai une forte odeur de pourriture. L'examen microscopique montre qu'il y a dans le liquide des cellules épithéliales sécrétées par l'urètre. En outre, le taux de leucocytes est considérablement accru. Les symptômes accompagnants sont de graves crampes et des brûlures pendant les rapports sexuels et la miction (surtout le matin). Les démangeaisons sont également possibles.

Les maladies sexuellement transmissibles ont souvent plusieurs agents pathogènes. La trichomonase et la gonorrhée sont souvent accompagnées de chlamydia. En raison de l'activité conjointe des microorganismes nuisibles, la nature des sécrétions peut changer de manière significative. Un diagnostic fiable et un traitement efficace ne sont possibles qu’après avoir consulté un spécialiste et passé un examen prescrit. Plus le traitement est commencé tôt, moins il est probable que des effets indésirables pour le corps se développent.

Processus inflammatoires de nature non vénérienne

Les causes de l'inflammation des organes du système urogénital se trouvent dans la plupart des cas dans leur propre microflore pathogène conditionnelle. Il s’agit de microorganismes dont l’activité est activée par suite de l’affaiblissement des propriétés protectrices de l’organisme à la suite de maladies récemment transférées ou dans le contexte d’un stress psycho-émotionnel intense. Ces microorganismes comprennent:

  • Champignons Candida;
  • les streptocoques et les staphylocoques;
  • E. coli.

Ils vivent sur les muqueuses et à la surface de la peau. Leur reproduction active est entravée par le système immunitaire. Les facteurs d'affaiblissement qui conduisent à une population incontrôlée de micro-organismes nuisibles, en plus des facteurs énumérés précédemment, comprennent:

  • l'hypothermie;
  • l'impact négatif de la chimiothérapie;
  • exposition aux radiations (maladie des radiations);
  • un long cours de prendre des antibiotiques à large spectre.

La reproduction incontrôlée de la microflore conditionnellement pathogène peut provoquer le développement de maladies telles que:

  • Candidose ou muguet. Maladie infectieuse de l'urètre causée par le champignon Candida. Les symptômes caractéristiques de cette maladie sont les démangeaisons et les crampes pendant la miction et l'éjaculation. Visuellement déterminé par la saveur au lait aigre et au fromage. Dans certains cas, douleur sourde possible dans la région lombaire et à l'aine. La candidose se développe principalement à la suite d'une exposition aux radiations, d'un excès d'antibiotiques ou de l'un des effets secondaires des procédures chimiothérapeutiques. Les mauvaises hormones contribuent également au développement de cette maladie. Les cas d'infection sexuelle par le muguet sont rares. Si la décharge de caillé se manifeste - il est nécessaire de consulter un andrologue;
  • Urétrite non gonorrhéique. Maladie affectant la vessie. Il se caractérise par une envie fréquente d'uriner, non satisfaisante. La douleur dans l'urètre n'est pas aussi intense qu'avec l'uréthrite vénérienne. La consistance muqueuse liquide apparaît après ou pendant la miction. Au début de son développement, la maladie se caractérise par des impuretés purulentes sous forme de mottes. Mettez en surbrillance modéré. Sans le traitement nécessaire et opportun, l'infection affecte l'uretère et les reins, entraînant l'apparition d'impuretés de sang prononcées dans les sécrétions;
  • Gardnerellose urétrale. Avec cette maladie, la décharge de l'urètre chez l'homme n'est pas significative. Ils se caractérisent par une forte odeur de poisson. La couleur est principalement jaune clair, mais une teinte verdâtre est également possible. Dans certaines sources, cette maladie est traitée comme une maladie vénérienne uniquement, mais l’infection du corps masculin par la Gardnerella est impossible! En fait, les causes du développement de cette maladie résident principalement dans la dysbiose banale, apparue au cours de la violation des propriétés immunitaires de l'organisme en raison des facteurs énumérés ci-dessus. Assez facilement traitable avec un traitement en temps opportun pour une aide qualifiée. La thérapie comprend des médicaments pour stimuler les cellules immunitaires, ainsi que des quantités abondantes de bactéries lactiques, destinées à corriger la microflore;
  • Prostatite Inflammation de la prostate. Aux premiers stades se caractérise par des sécrétions abondantes de teinte grisâtre. En l'absence d'une intervention thérapeutique appropriée, la maladie se développe sous une forme chronique et est beaucoup plus difficile à traiter. Dans ce cas, le volume de liquide libéré par l'urètre est presque imperceptible et la couleur devient blanche. Le principal symptôme de la prostatite est une lourdeur pendant la miction et une érection faible. Les cas en cours peuvent menacer le développement de l'anurie (pas de décharge urinaire) et de l'impuissance;
  • Balanoposthite. C'est une inflammation du prépuce, accompagnée d'un œdème. En règle générale, cette maladie se caractérise par un écoulement purulent abondant chez les hommes présentant des masses de mucus. En outre, il y a une rougeur des feuilles du prépucium et des sensations douloureuses de la tête du pénis.

Ne risquez pas la santé en pratiquant soi-même. Il est impératif de consulter un spécialiste qualifié avant de commencer le traitement. Le choix des médicaments dépend non seulement du diagnostic, mais également de la compatibilité de l'organisme avec leurs principes actifs. Avec le mauvais traitement, des réactions allergiques sont possibles, ce qui peut considérablement aggraver le processus inflammatoire.

Autre

Un écoulement anormal de l'urètre chez l'homme n'est pas toujours associé à des processus inflammatoires. Cela peut souvent être associé à une altération des fonctions du système nerveux central ou ostéomusculaire (blessures, stress constant, maladies de la colonne vertébrale congénitales ou acquises, etc.). Ces sécrétions sont caractéristiques de:

  • Spermatorrhée - éjaculation passive, non liée aux rapports sexuels ni à l'orgasme. Les blessures à la colonne vertébrale et les tensions régulières sont des facteurs provoquants. Ce phénomène physiologique est associé à une innervation avec facultés affaiblies et à une diminution du tonus du canal déférent;
  • Hématorrhée. C'est une décharge sanglante. Dans la plupart des cas, les causes de la maladie sont des lésions mécaniques de l'urètre résultant d'une intervention chirurgicale ou d'autres procédures thérapeutiques (pose d'un cathéter, frottis de la membrane muqueuse du pénis, etc.). L'hématorrhée est possible avec la lithiase urinaire, qui s'accompagne de douleurs intenses dans la région lombaire et à l'aine. Cela est dû à la décharge de pierres. Des saignements peuvent survenir pendant la miction ou immédiatement après. De plus, ce phénomène est observé dans l'inflammation des glomérules rénaux, qui s'accompagne d'un œdème et d'une pression artérielle pendante. Il y a aussi une augmentation du niveau de protéines dans l'urine.

L'hématorrhée se caractérise par un écoulement sanguinolent d'une teinte brunâtre de consistance muqueuse. Un symptôme similaire indique une polypose de l'urètre ou de la vessie. De plus, ces sécrétions sont caractéristiques des néoplasmes malins des organes du système urogénital. Dans ce cas, le fluide contient des impuretés purulentes;

  • Prostatorei. Écoulement transparent chez les hommes, représentant le secret de la prostate, qui parle de la forme chronique de la prostatite, ou adénome de la prostate.

Il est important de comprendre que lors de la première détection d'un écoulement suspect de l'urètre, accompagné de coupures, de brûlures ou de démangeaisons, vous devez consulter un médecin dès que possible pour éviter les complications!

Diagnostic de la maladie dans un écoulement pathologique du pénis

La procédure d'examen comprend plusieurs procédures de diagnostic:

  • Examen primaire par un spécialiste de l'organe sexuel, à savoir le prépuce, la tête et le périnée. La tâche principale est d'identifier les déformations possibles du corps, les éruptions cutanées, les écoulements, les signes inflammatoires;
  • Sentiment des ganglions lymphatiques dans l'aine et évaluation de leur état. Ils peuvent être:
  • augmenté ou dans les limites de la normale;
  • plus chaud ou plus froid que les tissus voisins;
  • en mouvement ou non;
  • dur ou mou;
  • il y a des sensations douloureuses lors de la palpation chez un patient ou non.

De plus, les ganglions inguinaux sont examinés pour rechercher des ulcérations.

  • Diagnostic au doigt de la prostate. Cette étude est un massage de la prostate par le rectum. Dans ce cas, un fluide peut être libéré de l'urètre, ce qui est nécessaire pour la microscopie. Les adénomes sont caractérisés par des lobes uniformément élargis de la prostate et des cordons denses en feutre. Des excroissances inégales indiquent le développement d'une tumeur maligne. Le facteur de confirmation est la décharge de l'urètre lors d'un massage du sang avec des caillots. Pour la validité de l’étude, il est recommandé de ne pas uriner 1,5 à 2 heures avant l’intervention;
  • Test sanguin général et analyse d'urine avancée. Doit abandonner l'estomac vide;
  • Le matériel d'étude (frottis pour examen microscopique et ensemencement). Une procédure qui minimise le risque de déterminer de manière incorrecte une maladie Diffère la précision spéciale. Un frottis peint au microscope donne tout le contenu:
  • petits corps ensanglantés;
  • la présence d'épithélium;
  • constituants gras;
  • pathogènes non vénériens appartenant à la microflore conditionnellement pathogène.
  • Echographie et tomodensitométrie du système génito-urinaire. En règle générale, il sert à confirmer ou infirmer un diagnostic existant.

Les symptômes prononcés lors de la première visite dans un établissement médical nécessitent la prescription immédiate d'antibiotiques à large spectre avant même qu'un diagnostic ne soit posé. En cas de débordement abondant de sang, le patient doit être placé dans un hôpital et des mesures doivent être prises pour arrêter le saignement. Cela peut être l’un des symptômes du cancer. Pour confirmer cette hypothèse, le patient est envoyé pour une biopsie.

Le diagnostic final n'est possible que si les résultats de l'examen histologique sont prêts.

Prévention

Il existe un certain nombre de recommandations préventives. Tout d'abord, vous devez surveiller l'hygiène intime personnelle. Une attitude imprudente peut entraîner le développement de nombreuses maladies dangereuses. Il est nécessaire de laver la tête du pénis tous les jours avec du savon, en éliminant le smegma accumulé de la surface. La procédure doit être effectuée deux fois par jour (matin et soir). Afin d'éviter toute infection par des maladies sexuellement transmissibles, la contraception doit être utilisée lors d'un contact sexuel avec un partenaire inconnu. En outre, il est nécessaire de subir un examen médical complet au moins une fois par an, ce qui aidera à identifier et à éliminer les éventuels problèmes de santé en temps utile.

Sang de l'urètre chez les hommes

Une hypothermie grave, des blessures ou des sous-vêtements inconfortables peuvent tous causer une maladie aussi désagréable que l’urétrite. Cette inflammation dans les parois de l'urètre, qui survient chez les hommes de différents âges, assez souvent. Le premier signe de la maladie est l'apparition de sang de l'urètre chez l'homme. Si vous rencontrez ces symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin. Des soins médicaux opportuns éviteront la propagation du processus inflammatoire à d'autres organes. La maladie peut entraîner des complications graves telles que la prostatite, la cystite, la pyélonéphrite ou l'orchite.

Les symptômes

L'uréthrite est considérée comme l'une des maladies les plus courantes du système reproducteur masculin. Près de 50% des patients qui consultent un urologue présentent des symptômes de cette maladie. Vous pouvez parler de la maladie lorsque les hommes saignent de l'urètre et aussi: il y a une forte rougeur; inconfort ou douleur en urinant; il y a de fortes démangeaisons dans la région génitale; il y a des envies fréquentes d'uriner.

N'importe lequel de ces symptômes devrait être une raison pour voir immédiatement un médecin. Plus le traitement commence tôt, plus il sera facile. Parfois, la maladie est asymptomatique. Il est donc recommandé aux hommes de se faire examiner une fois par an par un urologue.

Causes de saignement de l'urètre

De nombreux facteurs peuvent provoquer le développement de la maladie. Les médecins distinguent les causes suivantes du sang de l'urètre chez l'homme, les plus courantes:

  • l'hypothermie;
  • urolithiase;
  • maladies infectieuses et inflammatoires du système urogénital;
  • vie sexuelle irrégulière ou irrégulière;
  • immunité réduite;
  • traumatisme génital;
  • non-respect de l'hygiène personnelle.

La maladie peut également être causée par des dommages mécaniques, même mineurs. Les blessures surviennent à la suite de rapports sexuels difficiles, de la masturbation, du port de sous-vêtements étroits.

Diagnostics

Vous pouvez connaître la gravité de votre état avant de consulter un médecin. Pour ce faire, vous devez utiliser le service d'auto-diagnostic, hébergé sur des sites gratuits. Cependant, seul un médecin peut prescrire un traitement et déterminer la cause de la maladie. Le diagnostic l'aidera à comprendre pourquoi un homme saigne de l'urètre. Un examen approfondi commence par une enquête et un examen du patient. Après cela, le médecin prescrira à un patient un certain nombre de procédures de diagnostic:

Sang de l'urètre en tant que symptôme pathologique de diverses maladies

L'isolement du sang de la cavité de l'urètre chez les hommes de la cavité du pénis peut se développer pour diverses raisons, mais le plus souvent ce symptôme se produit lorsque l'uréthrite. L'uréthrite est une affection pathologique caractérisée par le développement d'un processus inflammatoire dans la cavité du canal urétral. Le plus souvent, cette pathologie se développe chez les hommes âgés de plus de trente ans.

Dans l’urétrite, le principal et l’un des premiers signes symptomatiques est une hémorragie de la cavité urétrale. Les membres du groupe à risque sont également des représentants du sexe masculin, menant un style de vie décontracté et ayant souvent des rapports sexuels douteux.

Les facteurs étiologiques pouvant être la clé de l'apparition de ce symptôme.

Le sang de l'urètre chez les hommes peut apparaître de manière incontrôlable et pendant la miction.

L'apparition de sang de l'urètre peut être associée à des maladies telles que:

Quels masseurs de la prostate sont recommandés par les médecins.

Rudnev VM, urologue, médecin de la plus haute catégorie:

"L'appareil de massage prostatique MP-1 de Prostata help est une excellente solution pour ceux qui, pour une raison quelconque, ne sont pas prêts à se rendre à la clinique pour un massage. Si vous effectuez un massage conformément aux instructions jointes au dispositif, il sera aussi efficace qu'un massage expérimenté. En général, le masseur a un effet positif sur le système urogénital. Il favorise l'élimination des calculs de la vessie, transmet progressivement une douleur invalidante au bas de l'abdomen, en améliorant la circulation sanguine et en renforçant l'immunité locale. "

Une affection telle que l'apparition de sang à partir de l'organe génital peut prédire des maladies graves telles que l'urétrite, la prostatite, des pathologies cancéreuses, des blessures, etc. Afin de détecter en temps opportun la pathologie, vous devez immédiatement rechercher une assistance médicale qualifiée.

Comment est le diagnostic différentiel?

Un diagnostic différentiel des hémorragies de l'urètre est réalisé afin d'exclure ou de confirmer la pathologie cancéreuse, et à titre de comparaison, les maladies pouvant entraîner l'apparition de ce symptôme.

Un diagnostic correct permettra de diagnostiquer le patient en temps opportun et de commencer un traitement pathogénétique. Tout d'abord, chaque patient subit des tests de laboratoire généraux sur le sang périphérique et l'urine, nécessaires pour une évaluation générale de l'état du corps et du fonctionnement de l'urètre.

Les analyses montrent le degré d'anémie développé au cours des saignements et la présence de processus inflammatoires dans le corps d'un homme malade. Dans l'urine apparaissent également du sang, des cylindres de protéines et d'autres impuretés, qui ne devraient pas être contenues dans la norme. Un point important dans la conduite des activités de diagnostic est la collecte de l'anamnèse de la vie et de la maladie, il est nécessaire de rechercher les raisons pour lesquelles les hommes avec lesquels il associe le début de sa maladie peuvent aider au diagnostic.

En tant que méthodes de diagnostic instrumentales, on peut utiliser des méthodes telles que:

La prostatite menace l'impuissance! La prostate sera comme neuve si.

Comment sont les événements médicaux?

Le traitement d'un symptôme tel que l'apparition de pertes sanguines dans l'urètre et la présence de sang et de douleurs pendant la miction dépend complètement du facteur étiologique et du symptôme de la maladie considérée.

Les groupes de médicaments suivants peuvent être utilisés en traitement conservateur:

Événements médicaux

  1. Les médicaments antibactériens sont utilisés si la pathologie est due à des bactéries pathogènes. Le type d'antibiotique est choisi en tenant compte du type d'agent pathogène bactérien et de ses propriétés pathogénétiques. Les plus courantes sont les céphalosporines de troisième génération et les macrolithes de deuxième génération. En association avec des médicaments antibactériens, des probiotiques sont prescrits pour restaurer la microflore intestinale normale.
  2. Si la maladie est à l'origine de la lithiase urinaire, on prescrit aux patients du groupe des antispasmodiques, des diurétiques.
  3. Afin d'éliminer les manifestations de la douleur, il est conseillé aux patients de prendre des anti-inflammatoires non stéroïdiens.
  4. La correction du fonctionnement du système immunitaire est réalisée à l’aide d’immunostimulants, tandis que la prise de vitamines rétablit la vitalité après la pharmacothérapie.

Le traitement conservateur comprend non seulement une correction médicale, mais implique également:

  • respect des règles du régime alimentaire normal;
  • rejet de mauvaises habitudes;
  • limitation de l'activité physique;
  • repos au lit complet ou partiel;
  • visites de physiothérapie et massage de la prostate;
  • utilisation d'exercices thérapeutiques spéciaux.

Les méthodes de traitement chirurgical ne sont utilisées que si le saignement a endommagé l'urètre, ce qui ne peut pas être corrigé à temps pour le traumatisme de la membrane muqueuse. Les processus oncologiques bénins ou malins ne nécessitent également qu'une intervention chirurgicale.

La tactique d'intervention chirurgicale est divisée en deux types principaux: chirurgie radicale réalisée par accès abdominal externe avec retrait du foyer pathologique, révision et rééducation des cavités du corps.

La chirurgie endoscopique, qui utilise un équipement spécial, est réalisée par le canal de l'urètre sans incisions des tissus mous.

Un traitement opportun empêchera le développement de complications spécifiques et assurera un pronostic positif pour un rétablissement complet.

Qui a dit que guérir la prostatite est difficile?

À en juger par le fait que vous lisez ces lignes maintenant, la victoire dans la lutte contre la prostatite n’est pas encore de votre côté. Et ces symptômes vous sont familiers:

  • Douleur dans le bas-ventre, le scrotum, le périnée;
  • Trouble urinaire;
  • Dysfonctionnement sexuel;

Avez-vous déjà pensé à la chirurgie? Cela est compréhensible car la prostatite peut avoir des conséquences graves (infertilité, cancer, impuissance). Mais peut-être est-il plus correct de ne pas traiter l’effet, mais la cause? Lire plus >>

Causes de décharge urétrale chez les hommes

L'état de décharge d'un membre de l'homme est un indicateur important de la santé de son système urogénital. Ces sécrétions sont constituées du contenu de l'urètre, de la sécrétion des glandes sébacées situées sur la partie supérieure du pénis et de la sécrétion pathologique.

Afin de déterminer la nature et la cause du rejet, il est important pour l'homme de savoir quelles manifestations sont normales et lesquelles signalent l'apparition de la maladie.

Variétés de sécrétions

Le liquide sur la tête du pénis commence à apparaître à l'adolescence et est un signe que le corps mûrit et se prépare à la fonction de reproduction.

Physiologique

Même avec la santé absolue des hommes sur le pénis, vous pouvez régulièrement remarquer une goutte de liquide sortant de l'urètre. Sa quantité et son volume diffèrent individuellement, mais seulement légèrement. Ce liquide inodore est le plus souvent présent le matin après le réveil avant d'aller aux toilettes. Le changement de volume est dû aux fluctuations hormonales, à la santé et à la maladie, à l'utilisation de certains médicaments et à d'autres causes.

L'absence totale de sécrétion des glandes peut être une variante de la norme et n'affecte pas la santé sexuelle des hommes. Dans de rares cas, une sécheresse excessive provoque une gêne lors des rapports sexuels, mais ce problème est facilement résolu par l'utilisation d'outils et de lubrifiants spéciaux.

Il existe quatre types de sécrétions physiologiques de l'urètre.

Urétrite libidinale

C'est un secret incolore qui apparaît sur la tête du pénis à partir des conduits des glandes urétrales. Ces glandes situées sur le pénis sont au nombre de deux: elles se situent à la base des corps caverneux et sont appelées glandes bulborethral ou tonnelier.

L'apparition d'un liquide clair se produit sur le fond d'excitation ou d'érection, ce qui se produit périodiquement le matin lorsque la testostérone dans le sang atteint ses valeurs maximales. L'abondance d'un tel fluide diffère d'un homme à l'autre. Elle dépend généralement de la durée de l'abstinence sexuelle, du degré d'éveil et des caractéristiques physiologiques individuelles.

Avec une érection, ce mucus agit comme un lubrifiant pour le canal urogénital afin que les spermatozoïdes le traversent facilement et avec la vitesse nécessaire. Étant donné que ce secret contient des spermatozoïdes uniques, sa pénétration dans les organes génitaux féminins peut entraîner la grossesse.

Prostate défectueuse

Au cours d'une selle, les muscles de l'abdomen et de la cavité abdominale sont tendus, ce qui provoque l'apparition de mucus sur la tête, qui contient parfois des veines blanc-gris. Un tel mucus visqueux n’a pas d’odeur, il contient simultanément le secret de la prostate et les vésicules séminales.

Le même liquide peut être libéré après la miction, appelée prostate masquante, et après de fortes attaques de toux accompagnées d'une forte pression sur les muscles abdominaux.

Les experts ne considèrent pas la défécation de prostatorea comme une maladie, mais la distinguent comme un signe possible de la phase latente de la prostatite.

Smegma

Le secret des glandes préputiales s'appelle smegma. Immédiatement après la sélection, cela ressemble à une graisse blanche à consistance épaisse. Après la formation, le smegma est placé sous le prépuce. Un lubrifiant préputial contient des éléments gras et bactériens. Sa fonction est de réduire les frottements du pénis sur le prépuce. Le montant maximum est inhérent à l'adolescence.

Si le smegma n'est pas lavé périodiquement à fond, il commence alors à se décomposer, acquiert une odeur âcre et devient plus vert. Tout cela conduit à l'apparition du processus pathologique provoqué par la multiplication des microbes, ce qui conduit à une inflammation.

Cum

L'éjaculat contient une énorme quantité de liquide séminal et de sperme. À l'adolescence, la spermatorrhée est possible sans contact sexuel, parfois pendant le sommeil. Si le même tableau persiste après la puberté, cela peut être un signe de dérégulation du tonus vasculaire due à une inflammation ou à une tumeur au cerveau.

Pathologique

La décharge de l'urètre se produit également en raison de divers dysfonctionnements des organes du système génital ou urinaire.

Peut être causé par de tels facteurs:

  • Mécanique. Se produisent après des lésions de l'urètre lors de l'échantillonnage à l'aide d'outils spéciaux insérés dans la lumière de l'urètre (urétroscopie, cystoscopie, etc.).
  • Infectieux. Sont le résultat de la présence et de la progression du nombre d'agents pathogènes microbiens. Ces microbes peuvent être des bactéries, des champignons ou des virus.
  • Chimique. Apparaître à la suite de l'utilisation de certains médicaments et de médicaments pouvant être utilisés dans le traitement du système génito-urinaire ou d'autres systèmes. Se produisent souvent en raison du traitement de l'urètre avec des solutions médicamenteuses.

Parfois, la raison réside dans la réaction allergique du corps aux facteurs environnementaux ou aux détergents et produits de soins personnels usagés.

La substance faisant saillie de l'urètre peut être formée de mucus, d'un liquide, de bactéries ou de champignons et de pus. La couleur, la transparence, la texture, l'odeur et le volume indiquent l'intensité et le stade du processus. À différents stades de la même maladie, tous ces paramètres peuvent varier.

Classés classés comme suit:

  • Hématorrhée. Il est caractérisé par des inclusions de sang. Peut survenir à la suite de blessures et, en cas d’hypertension, de la présence de tumeurs dans le pénis ou dans la prostate.
  • Urétrite leucocytaire. Se produit lorsque le contenu accumulé sort pendant l'inflammation. La couleur, l'odeur et la durée de la libération de l'exsudat indiquent le degré d'endommagement de l'épithélium du canal urinaire.
  • Masses muco-purulentes. Gardez les cellules leucocytaires, le mucus urétral et le liquide séreux. Extérieurement, cela ressemble à du mucus transparent avec une teinte blanche. C'est un signe possible d'urétrite avec chlamydia, ureaplasmose, etc.
  • Pus. Il contient de nombreux globules blancs et épithéliums. La consistance de celui-ci est la plus épaisse, a une couleur jaune ou verdâtre. Souvent accompagné de brûlures lors de l'écoulement de l'urine. Cela se produit avec la gonorrhée, l'urétrite gonococcique ou la chlamydia.

Décharge blanche

Si des pertes blanches floconneuses ou au fromage avec une odeur acidulée apparaissent sur la tête du pénis, cela indique une candidose. Chez les hommes, il est moins fréquent que chez les femmes et son apparence signifie que le système immunitaire est déprimé. Cela se produit après une cure d'antibiotiques puissants ou une chimiothérapie.

Si le liquide contient des inclusions mousseuses, nous pouvons alors en conclure que la trichomonase, l'ureaplasmose ou la mycoplasmose, souvent transmises lors de rapports sexuels non protégés, est possible.

La prostatite chronique est une autre maladie pouvant causer le mucus blanc. A ce symptôme, on ajoute généralement une diminution de la puissance et une difficulté à uriner.

Effacer les points forts

Les principales causes de cette sécrétion: chlamydia ou ureaplasmose chronique. Dans ces maladies, cela peut être le seul symptôme qui indique la présence d'un processus pathologique. L'apparition de mucus transparent ne se produit pas toujours, mais seulement si l'homme n'est pas allé aux toilettes pendant une longue période. Une fois le processus exacerbé, la couleur des transparents se modifie du côté verdâtre, car le contenu des leucocytes morts augmente dans le liquide.

Du mucus clair est caractéristique du stade initial de la gonorrhée. Dans cette maladie, le mucus est très douloureux, il se démarque 24 heures sur 24 dans de grands volumes.

Décharge jaune ou verte

Une couleur jaune ou verdâtre est un signe clair de la présence de pus constitué de cellules lymphocytes, de mucus de l'urètre et de fragments de l'épithélium de l'urètre. Cette image est caractéristique de nombreuses maladies sexuellement transmissibles.

Avec la gonorrhée, la consistance du mucus est très épaisse, il y a une forte odeur putride et le processus de miction devient douloureux. La trichomonase est une autre maladie dans laquelle les sécrétions acquièrent une couleur jaune. Souvent, il n'y a plus de symptômes. Très rarement, cette infection s'accompagne de mictions fréquentes et de démangeaisons au niveau du périnée.

Décharge piquante

Souvent, ce symptôme survient dans le contexte de la négligence des règles d'hygiène. Étant donné que l'environnement chaud et humide est constamment présent dans les organes génitaux masculins, les microbes s'y multiplient rapidement. Leurs déchets produisent une odeur extrêmement désagréable. Afin de prévenir un tel phénomène, il est nécessaire de rincer soigneusement le pénis tous les jours en écartant le prépuce.

Une odeur désagréable peut également se développer en cas de troubles métaboliques, de diabète sucré ou de maladies infectieuses. Lorsque le muguet se produit odeur aigre, et quand gardnerelleze - prononcé odeur de poisson. L'inflammation de la tête du pénis et de la partie interne des plis coriaces du prépuce provoque également une odeur spécifique et prononcée.

Repérer

Souvent, le sang accompagne le contenu de l'urètre en raison d'une inflammation infectieuse. L'apparition d'un tel symptôme est possible avec la candidose, la gonorrhée, l'uréthrite de trichomonas. Plus la quantité de mucus est importante et plus elle contient de sang, plus le processus est intense.

De petites traînées de sang signifient que le processus a réussi à passer à une forme chronique avec un relâchement important de l'épithélium muqueux, ce qui provoque une irritation chaque fois que l'urine coule dans l'urètre.

En outre, le sang peut faire saillie après une injection traumatique ou le retrait d'un cathéter de l'urètre, lors d'une cystoscopie ou après la prise de matériel pour analyse bactériologique.

En raison de dommages aux parois des vaisseaux sanguins lors du passage du sable et des calculs provenant des reins sécrétés peuvent devenir roses, rouges ou brunâtres. Dans de tels cas, lorsqu’il y a un écoulement d’urine, une douleur intense apparaît avec localisation dans la partie inférieure du petit bassin ou de la région lombaire du dos.

Le sang dans l'excrété est également présent dans les derniers stades du cancer du tractus urinaire, dans les tumeurs cancéreuses des ovaires, membre, dans l'adénome et dans les tumeurs des testicules. Dans ce cas, le saignement est caractérisé par une teinte brune ou brune, avec des caillots sanguins.

Même dans le cas où il semble au patient qu'il a identifié la maladie sans ambiguïté, le choix indépendant du traitement est strictement interdit. De nombreuses maladies des organes génitaux et urinaires présentent des symptômes similaires, ainsi que des complications pouvant conduire à la stérilité, à la perte d'activité et à d'autres conséquences graves pour la santé des hommes.

Où aller pour le diagnostic

Les maladies caractérisées par des sécrétions pathologiques de l'urètre sont diagnostiquées et traitées par ces spécialistes:

Lors de la première consultation avec un spécialiste, le patient doit être prêt à répondre aux questions suivantes:

  • volume de décharge;
  • ombre et turbidité;
  • impuretés (sang, flocons, pus et caillots);
  • consistance (liquide, collante);
  • odeur (poisson, acide, absent);
  • dépendance du symptôme à l’heure de la journée;
  • qu’il soit associé à la miction, à la nourriture épicée, à la boisson et à l’érection).

Après avoir écouté les plaintes, le médecin examinera l'urètre, les organes génitaux, le périnée et l'aine afin de dépister l'inflammation externe, les éruptions cutanées et les traces de blessure.

À la palpation des ganglions lymphatiques dans l'aine, le médecin évaluera la température de la peau. L'augmentation de la température est un signe clair d'inflammation. En outre, il attire l'attention sur la sensation douloureuse ressentie, la densité des tissus et la présence d'ulcères.

Le spécialiste effectuera un scan au doigt de la prostate. Elle consiste en un examen à travers la cavité du rectum. Si du liquide est libéré de l'urètre, il est envoyé pour examen au microscope. À la palpation de la prostate, des tumeurs et des adénomes tumoraux internes peuvent être détectés.

Dans la plupart des cas, les diagnostics complémentaires suivent l'algorithme suivant:

  • analyses cliniques générales d'urine et de sang;
  • frottis sur la canalisation du contenu de l'urètre;
  • test de glycémie;
  • Échographie des organes génitaux et urinaires internes;
  • urographie

Pour les très fortes inflammations génitales, le médecin prescrit immédiatement une antibiothérapie utilisant des agents à large spectre, sans attendre les résultats du test.

Si le volume des taches est important, le patient sera invité à se rendre à l'hôpital. En cas de suspicion de cancer, le diagnostic est posé sur la base d'une histologie basée sur les résultats d'une biopsie.

Une demande opportune de soins médicaux devrait être une condition préalable pour tous les hommes qui souhaitent conserver leur santé sexuelle et leur jeunesse pendant de nombreuses années, car un diagnostic précoce garantit un soulagement rapide de la maladie et l'absence de complications.

Dans cette vidéo, il est fait référence au fait que vous devez faire lorsque vous constatez un écoulement inhabituel de l'urètre et quel écoulement doit être considéré comme pathologique.