Quelle pourrait être la maladie testiculaire chez les hommes?

La cystite

Les maladies des testicules chez l'homme représentent un certain danger non seulement pour la santé en général, mais également pour la préservation de la fonction de reproduction. La maladie des testicules chez l’homme est causée par diverses raisons, mais si les premiers signes de mauvaise santé ont déjà été remarqués, il est nécessaire de consulter immédiatement un médecin pour un examen. Seulement après le diagnostic peut commencer le traitement. Prendre de la drogue soi-même sans rendez-vous ne peut être catégorique. Ne tardez pas et avec l'enquête, car une maladie telle que le cancer du testicule menace la vie. Il est nécessaire de commencer le traitement à un stade précoce, en se basant sur les recommandations d'un spécialiste.

Types de maladie testiculaire

Lorsque les testicules augmentent, une douleur, un gonflement et toute autre manifestation négative sont observés, un examen rapide est requis, après quoi le spécialiste vous prescrira le traitement approprié. Mais les maladies qui affectent les testicules ne sont pas si fréquentes. Hernie testiculaire est beaucoup plus grave. La maladie la plus dangereuse est le cancer, il représente environ 1% de l’incidence totale du cancer, mais le traitement est généralement efficace, aucune rechute n’est généralement détectée.

Facteurs de risque de maladies du scrotum:

  • traumatisme subi;
  • la présence de pathologies du développement testiculaire;
  • hypothermie grave ou surchauffe de la région scrotale;
  • la promiscuité, qui cause des maladies inflammatoires et infectieuses;
  • non-respect des règles d'hygiène.

Lorsqu'il y a des problèmes avec le système reproducteur de l'homme, tels que douleur et gonflement, douleur lors de l'éjaculation, veines fortement saillantes, hernie, etc., il est impératif de consulter un médecin pour un examen. Pratiquement toutes les maladies testiculaires sont dangereuses et peuvent avoir des conséquences négatives pour l'organisme, y compris l'infertilité, qui n'est pas toujours traitable.

Qu'est-ce qu'un cancer du testicule dangereux?

Le cancer du testicule est l’une des maladies les plus dangereuses. Avec ce diagnostic, les symptômes suivants sont observés:

  • douleur aiguë et sévère dans le scrotum;
  • gonflement et œdème, qui agissent comme le symptôme le plus important; la tumeur au début peut être indolore;
  • hypertrophie testiculaire ou les deux, en fonction de l'étendue de la lésion;
  • testicule dur, c’est-à-dire compaction de son tissu, qui est clairement visible au toucher;
  • une douleur qui s'étend à toute l'aine peut survenir pendant la miction, les rapports sexuels dans le bas de l'abdomen.

Le traitement dans ce cas dépend du degré de cancer. Il est nécessaire de poser un diagnostic, après quoi le médecin vous prescrira déjà certaines mesures.

La tumeur elle-même n'affecte habituellement qu'un seul testicule, mais il existe des cas où elle affecte les deux.

Les diagnostics qui doivent être passés pour prescrire un traitement:

  • enquête auprès des patients, examen physique et tests de laboratoire;
  • examen de l'abdomen et du scrotum à la recherche d'une tumeur;
  • examen des ganglions lymphatiques;
  • biopsie.

Torsion testiculaire et épididymite

Les causes d'une maladie telle que la torsion testiculaire peuvent varier. La maladie elle-même est présente dans environ 1 cas sur 500. Rarement, cela se produit au cours des dix premières années de la vie, mais après, le pourcentage augmente fortement et atteint 50%.

Il existe 2 formes de cette maladie:

  • torsion intérieure;
  • torsion externe.

Tous les hommes peuvent être atteints d'une maladie similaire, mais de tels facteurs la provoquent:

  • ecchymoses, blessures au scrotum et à l'aine;
  • mouvements trop vifs;
  • surmenez les abdominaux;
  • Une anomalie dans laquelle il n'y a pas de fixation des testicules au fond du scrotum, les testicules peuvent se déplacer librement.

Le traitement est prescrit uniquement chirurgical, il est impossible de différer, car il peut y avoir diverses complications.

Maladies du scrotum chez l’homme - le cas n’est pas si rare. Une maladie courante est considérée comme une épididymite. Il s’agit d’une inflammation de l’épididyme des testicules, lorsqu’il existe un fort gonflement, une hyperémie. Environ 85% des causes sont des sources infectieuses non spécifiques, la flore pathogène, mais excluant le gonocoque, la tuberculose et la trichomonase.

Les maladies masculines de ce type surviennent le plus souvent lors d'infections bactériennes. Elles se développent à tout âge mais touchent le plus souvent les hommes âgés de 20 à 39 ans. Les enfants ne souffrent pas souvent d’épididymite, elle survient généralement après une blessure, un abus sexuel. Symptômes de la maladie - il s'agit de l'inconfort d'un ou deux testicules, région de l'aine. Dans certains cas, on observe de la fièvre, un écoulement de l'urètre, du sang peut être observé dans les urines.

Varicocèle chez les hommes

La varicocèle est une maladie chez l'homme dont le traitement doit être effectué très rapidement dès qu'un diagnostic est posé. Avec ce trouble, il y a une violation de l'approvisionnement en sang, les testicules cessent de recevoir de la nourriture, la température du testicule augmente, ce qui provoque la mort des spermatozoïdes. Le plus souvent, les symptômes de la maladie apparaissent dans le testicule gauche, le testicule droit est beaucoup moins touché, mais les experts ne peuvent toujours pas l'expliquer.

Les raisons pour lesquelles un homme commence à souffrir de varicocèle:

  • maladie valvulaire congénitale des vaisseaux veineux;
  • pression excessive dans les veines du scrotum.

Dans certains cas, les symptômes couvrent non seulement le scrotum, mais également tout le corps. Il y a des violations constantes des selles, des tumeurs se forment dans la cavité abdominale, le sang cesse de circuler normalement et son écoulement par les veines spermatiques est difficile.

Si un homme a une telle maladie, il est important de déterminer sa complexité. Le traitement ultérieur dépendra du diagnostic correct:

  • 1 degré: les veines avec un sondage simple ne sont pas définies;
  • 2 degrés: en position debout, les veines déjà dilatées et bien marquées sont déterminées;
  • Grade 3: les veines dilatées du scrotum sont bien définies non seulement en position debout, mais également en décubitus dorsal;
  • Grade 4: les veines dilatées du cordon spermatique et du scrotum sont clairement visibles.

Hydrocèle et ses méthodes de traitement

L'hydrocèle, ou hydrocèle, se produit généralement chez les hommes âgés de 20 à 30 ans, les nouveau-nés et les adolescents. C'est une maladie lorsqu'un liquide clair commence à s'accumuler dans la coquille du scrotum autour du testicule.

Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  1. La moitié du scrotum ou le scrotum entier commence à augmenter fortement en volume.
  2. Il y a une augmentation de la température corporelle.

Dans certains cas, la maladie se résorbe d'elle-même, mais une intervention chirurgicale est le plus souvent recommandée pour éliminer l'excès de liquide du scrotum. Habituellement, une telle maladie disparaît sans douleur, la taille n'augmente pas beaucoup, l'homme peut même ne pas se rendre compte qu'il développe une hydrocèle. Mais il existe des cas où le volume augmente rapidement, pour une telle maladie des testicules chez l'homme, un examen complet est nécessaire.

Si des symptômes d'hydrocèle aiguë apparaissent, il y a une douleur intense dans le scrotum, une tumeur, alors tout cela indique qu'un traitement est nécessaire immédiatement après le diagnostic. Mais la maladie peut prendre un cours chronique, les symptômes dans ce cas sont:

  1. La forme du scrotum prend la forme d'une poire, la peau est étirée, lisse, sans plis.
  2. Dans l'aine, la peau devient humide, la miction devient difficile.
  3. Avec l'accumulation de coquilles d'hydropisie, le scrotum prend la forme d'un sablier.
  4. On observe une augmentation du testicule, l'épaisseur de la coquille qui l'entoure.
  5. La quantité de liquide dans le scrotum est d'environ 1 à 3 litres. L'augmentation est significative, elle provoque une gêne grave.

Les méthodes de traitement suivantes sont recommandées pour cette maladie:

  1. Perforation et durcissement, c’est-à-dire méthodes non chirurgicales.
  2. Intervention chirurgicale pour enlever la maladie testiculaire (méthodes de Bergman, Winkelman, Lord).

Si vous ressentez le moindre signe d'infection par le scrotum et les testicules, consultez immédiatement un médecin. Le spécialiste vous prescrira les tests nécessaires, procédera à un examen externe, puis sélectionnera le traitement approprié. Vous ne pouvez pas commencer à prendre des médicaments sans la permission d'un médecin. Vous ne devriez pas attendre avec l'inspection s'il y a une douleur intense, un épaississement de la région, un retard de la miction, des problèmes d'éjaculation. Un examen urgent est nécessaire s’il ya gonflement, signes d’inflammation et autres symptômes.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

Les testicules et leurs maladies - questions et réponses

Maladies des testicules - un problème délicat qui nécessite une détection précoce et un traitement approprié.

En règle générale, les symptômes de la maladie apparaissent assez rapidement, ce qui permet de diagnostiquer et de commencer le traitement à temps. Il n’est pas nécessaire de déclencher une maladie testiculaire chez l’homme ni de s’auto-guérir: les formes chroniques de la maladie se prêtent moins bien au traitement et il est plus difficile de donner un pronostic favorable dans de tels cas.

Les testicules et leur rôle dans le corps masculin

Les testicules (testicules, testicules, testicules) sont l'organe jumelé du système reproducteur masculin, situé à la base du pénis dans le sac cutané ou scrotum. La fonction principale des testicules est la production d'hormones sexuelles mâles, principalement la testostérone, ainsi que le sperme.

Les spermatozoïdes qui se forment dans les testicules mâles s’accumulent et mûrissent dans leurs appendices (épididyme), des formations tubulaires spéciales enroulées situées à la surface postérieure des testicules.

Les spermatozoïdes mûrs par le canal déférent pénètrent dans les vésicules séminales où ils se mélangent à la sécrétion de la prostate et forment le sperme. Au cours de l'éjaculation, le sperme est libéré par l'urètre dont l'ouverture débouche dans la partie centrale du gland.

Quels symptômes indiquent des "problèmes" avec les testicules?

Les signes les plus courants de maladie testiculaire chez l'homme sont:

  • induration ou gonflement du ou des testicules;
  • douleur ou déformation des testicules, palpable,
  • douleur aiguë sans cause dans le scrotum, non causée par un traumatisme ou d'autres effets mécaniques;
  • douleur causée par une blessure et qui dure plus d'une heure;
  • douleur tirante, intermittente;
  • changement de taille, de forme ou de densité des testicules;
  • fièvre.

Moins fréquemment, la maladie se manifeste par des symptômes tels que douleurs dans le bas de l'abdomen, nausées et vomissements.

L’apparition de l’un de ces symptômes est une raison pour consulter un médecin et exclure le diagnostic le plus dangereux - cancer du testicule - ainsi que pour identifier la cause de leur survenue.

Ces symptômes peuvent également indiquer le développement du processus inflammatoire dans les testicules mâles, la hernie, etc.

Diagnostiquer indépendamment, en se basant uniquement sur les symptômes, il est presque impossible, il est donc nécessaire de faire appel à un spécialiste!

Qui et quand devrait évaluer l'état des testicules chez l'homme?

L'examen des testicules mâles est effectué par un urologue spécialisé. Cette procédure fait partie de l'examen standard de l'aine et des organes génitaux.

Le médecin examine et sent les testicules à la recherche de phoques, gonflement, douleur, inflammation et autres signes de maladie. L'examen est effectué en position couchée et debout.

S'il y a des signes de formation de testicule, le spécialiste utilise une source lumineuse puissante pour vérifier si la lumière passe. L'utilisation de cette méthode vous permet de faire un diagnostic préliminaire, car la malignité ne laisse pas passer les rayons lumineux. Si une augmentation du testicule est causée par une maladie d'hydrocèle, le faisceau traversera librement la formation.

L'urologue vérifiera également l'élargissement des ganglions lymphatiques.

Une telle enquête devrait être régulièrement réalisée par des hommes âgés de 15 à 40 ans. Selon les statistiques des représentants du sexe fort à l'âge de 35 ans, le cancer du testicule est la tumeur la plus fréquente. Tant l’homme que son partenaire sexuel peuvent remarquer ses symptômes (induration indolore ou élargissement du testicule), mais des visites préventives chez l’urologue aideront à diagnostiquer la maladie à un stade précoce, lorsqu’elle pourra être traitée.

Les plus jeunes garçons devraient également consulter un urologue pour identifier les troubles congénitaux, tels que le testicule non descendu ou l'hydrocèle. Les experts disent que le problème des testicules non descendus se pose souvent chez les prématurés et qu’il devient souvent la cause du cancer des testicules.

Dans les pays développés, l'examen des testicules par un spécialiste figure dans la liste des procédures obligatoires pour examiner un homme soupçonné d'être atteint d'une maladie oncologique à localisation non encore spécifiée. Une organisation faisant autorité dans le monde entier, la Société américaine du cancer (ACS), insiste sur cette approche.

Auto-examen testiculaire

Même avec des visites régulières chez l'urologue, il convient d'examiner périodiquement et indépendamment les testicules, en particulier les hommes âgés de 15 à 40 ans. Cette procédure ne prendra pas beaucoup de temps, mais permettra de détecter les signes de la maladie en temps voulu.

Les experts recommandent notamment de procéder à l'auto-examen des patients à risque:

  • avec prédisposition héréditaire, si un cancer du testicule a été diagnostiqué chez un membre de votre famille proche;
  • les patients chez qui on a diagnostiqué une cryptorchidie (testicules non descendus dans le scrotum), le VIH;
  • après avoir subi un autre cancer du testicule.

Selon certaines données, l'appartenance à la race blanche augmente également le risque de développer cette maladie.

Un auto-examen régulier des testicules permet à un homme de fixer en mémoire leurs paramètres normaux (taille, forme, poids, etc.) et de noter par la suite les moindres changements de ces paramètres.

Les troubles identifiés peuvent indiquer le développement de toute maladie des testicules mâles et nécessitent l'avis d'un urologue.

L'auto-examen est préférable pendant ou après la douche, car sous l'influence de l'eau chaude, la peau et les muscles du scrotum se relâchent.

À l'aide d'un miroir, examinez le scrotum en faisant attention à sa couleur, sa taille et sa symétrie.

Ensuite, placez votre pied droit sur une chaise ou un autre support et sentez doucement le scrotum. Prenez le testicule droit à deux mains, en plaçant le majeur et l'index sur le dos de la surface et grand en haut.

Sentez doucement le joug avec des mouvements de rotation de tous les côtés, assurez-vous qu'il n'y a pas de joints ni de nodules, ainsi que tout autre changement. Normalement, la surface des testicules doit être lisse, la consistance dense, la forme ovale.

Répétez la procédure avec le testicule gauche, en plaçant la jambe gauche sur le tabouret.

Lors de l'examen, vous constaterez peut-être qu'un testicule est plus grand que l'autre, c'est également la norme. Mais la densité des testicules devrait être la même.

Norma

Déviation

  • Surface lisse
  • Texture serrée
  • Un testicule est plus haut ou plus bas que l'autre
  • Pas de douleur et d'inconfort
  • Compactage, gonflement, augmentation de la taille du testicule
  • Incapacité de détecter et de palper un yachiko
  • Formation molle, comme un groupe de tubes minces
  • Douleur aiguë
Quelles sont les maladies testiculaires?

Les maladies suivantes des testicules mâles peuvent provoquer des symptômes désagréables dans le scrotum:

Torsion testiculaire - affection aiguë provoquée par une torsion et une perturbation de l'apport sanguin aux vaisseaux du scrotum qui alimentent le testicule et l'appendice.

Les principaux symptômes de la torsion testiculaire: une douleur soudaine dans le scrotum, une rougeur du scrotum, un gonflement. Un accès immédiat à un médecin résoudra le problème chirurgicalement, mais si l’opération n’est pas effectuée dans les 5 à 7 premières heures, le patient risque de perdre le testicule.

La torsion du testicule survient le plus souvent à un jeune âge, moins souvent à l'âge mûr.

Dommages au testicule est une autre condition aiguë causée par sa blessure physique (blessure).

En règle générale, la douleur se fait sentir immédiatement après la blessure. En cas de douleur différée avec son augmentation ultérieure, ainsi que le gonflement, il est très probable que cela signifie que le scrotum se remplit de sang provenant du vaisseau endommagé (hématocèle).

Les dommages aux testicules ne sont pas considérés comme un facteur de cancer, mais ils peuvent provoquer une inflammation ou une maladie des testicules telle que l’orchite.

Le processus inflammatoire peut se développer à la fois dans l'épididyme (épididymite) et dans le testicule (orchite). La cause de l'inflammation devient le plus souvent une infection virale ou bactérienne transmise sexuellement.

Une telle maladie des testicules masculins, telle que l'épididymite, se manifeste par une augmentation graduelle de la douleur unilatérale, l'apparition d'un œdème dans le scrotum, des sensations douloureuses lors de la miction, un écoulement "laiteux" de l'urètre, de la fièvre.

Une autre maladie des testicules chez l'homme, l'orchite, est causée par une augmentation douloureuse des testicules. La maladie peut se développer non seulement à la suite d’une blessure, mais également à la suite d’un contact avec un patient présentant une parotidite virale - une inflammation des glandes salivaires ou des "oreillons". Les statistiques indiquent qu'un homme adulte sur cinq peut avoir une inflammation d'un ou deux testicules après un contact avec une personne atteinte de parotidite virale. Il n'y a pas de remède contre les "oreillons", par conséquent, la prévention de l'orchite consiste à limiter le contact avec les enfants atteints de cette maladie.

Hydrocèle - une maladie des testicules, dans laquelle il y a une accumulation de liquide autour du testicule, ce qui augmente sa taille.

Depuis quelque temps, cette maladie est indolore. Avec une accumulation importante de liquide, l'hydrocèle provoque une douleur, qui est également «administrée» au bas-ventre.

Le développement de l'hydrocèle peut provoquer une infection, un gonflement, une anomalie congénitale.

Varicocèle - l'expansion des veines du scrotum avec l'apparition ultérieure de "masses" autour du testicule, ce qui augmente sa taille.

Certains patients décrivent la varicocèle comme un "enchevêtrement de vers" dans le scrotum.

La varicocèle ne provoque généralement pas de douleur, mais s'accompagne d'une sensation de lourdeur dans le scrotum.

Kyste épididymaire (spermatocèle) - la formation dans l'épididyme du sac creux (kyste), rempli de liquide contenant du sperme.

En règle générale, la spermatocèle n'atteint pas les grandes tailles et n'entraîne donc pas d'augmentation du scrotum, elle est indolore et n'est pas liée au tissu testiculaire. Pendant l'éjaculation, le spermatocèle peut être vidé.

Hernie inguinale - la formation de trous dans la paroi abdominale à travers lequel sous la peau de la région inguinale ou dans le scrotum peut obtenir la cavité abdominale, par exemple une partie de l'intestin.

Une hernie est définie comme un léger gonflement de l'aine ou du scrotum qui apparaît en position verticale ou lors de crampes.

L’apparition d’une saillie herniaire peut être accompagnée de douleur, notamment lors de la palpation.

Dans les cas où la douleur devient intense, accompagnée de nausées et de vomissements devrait suggérer la possibilité d’une atteinte au contenu de la hernie dans l’orifice de la hernie.

Il s'agit d'une condition très dangereuse, car elle peut entraîner une diminution de l'irrigation sanguine de la partie de l'intestin qui est entrée dans le sac hernial. Si l'incision d'une hernie n'est pas éliminée très rapidement par voie chirurgicale, une nécrose (la mort) de la partie de l'intestin présentant le développement d'une péritonite peut se développer.

La colique rénale est une complication de la lithiase urinaire provoquée par la progression douloureuse des calculs (calculs) qui se forment dans les voies urinaires (souvent dans le pelvis rénal).

La douleur lorsque les calculs se déplacent le long de l'uretère ou quand elle est bloquée peut être si intense qu'elle laisse tomber dans le scrotum et s'accompagne de nausées et de vomissements.

Cependant, contrairement aux maladies et aux appendices des testicules, la colique rénale est accompagnée de la présence de sang dans les urines (visuelle - urine brune) ou au microscope (dans l'analyse de l'urine - globules rouges). Il sera utile de comprendre la situation dans laquelle un homme a déjà eu des calculs rénaux et des épisodes de coliques rénales.

Quels sont les symptômes et les types de cancer du testicule?

Le cancer est une maladie redoutable des testicules dont la forme est déterminée par le type de cellules ayant subi une dégénérescence maligne.

Le cancer peut toucher les cellules interstitielles - celles qui servent de squelette à n’importe quel organe. Dans les testicules mâles, de telles cellules sont des cellules de Leydig. Cette forme de cancer du testicule entraîne une augmentation de la formation dans le corps d'hormones sexuelles mâles d'androgènes et d'œstrogènes féminins.

Le cancer des testicules producteur d’androgènes se manifeste par des symptômes locaux non spécifiques, le plus souvent par l’apparition d’une formation dense, indolore (moins souvent douloureuse) et augmentant progressivement. L'apparition d'une telle tumeur chez un garçon peut être accompagnée d'une croissance importante des poils du visage et d'autres parties du corps inhabituelles pour cette période.

La forme de cancer testiculaire produisant des œstrogènes provoque, en plus des symptômes locaux, une augmentation des glandes mammaires et une diminution de l'attraction sexuelle.

La dégénérescence maligne des cellules embryonnaires s'accompagne de la formation et de l'éjection dans le sang d'une quantité excessive de l'hormone sexuelle, la gonadotrophine chorionique humaine. Un excès de cette hormone entraîne également un gonflement et une croissance des glandes mammaires, une douleur et une hypersensibilité lors de la palpation.

Pendant ce temps, le cancer des testicules répond bien au traitement, en particulier dans les cas où il peut être détecté à un stade précoce, ce qui prouve une fois de plus la nécessité d’un examen régulier par un urologue pour détecter les maladies de l’appareil reproducteur masculin, notamment les testicules.

Maladies des testicules chez l'homme

Les maladies des testicules chez les garçons et les hommes peuvent affecter le reste de leur vie. Leur danger est qu'ils laissent presque toujours leur marque sur la fonction de reproduction.

Les maladies des testicules peuvent être associées à une inflammation de la prostate, mais le plus souvent, elles se développent d'elles-mêmes. Mais le fait qu'elles ne provoquent pas de complications n'affectant pas l'état général du système urogénital ne signifie pas que le traitement peut être négligé ou que le problème peut être résolu à l'aide de techniques à domicile. L'autotraitement est lourd de conséquences désagréables - impuissance et stérilité.

Le traitement de la maladie "masculine" ne devrait être traité qu'avec les médicaments officiels - les urologues.

Fonction testiculaire mâle

Les testicules sont inclus dans le système de reproduction des hommes. Ils forment un organe couplé - la glande sexuelle qui produit les cellules sexuelles - les spermatozoïdes - et l'hormone mâle, la testostérone. Les autres noms de testicules sont les testicules ou les testicules.

Les testicules sont dans le scrotum - en apparence, il ressemble à une poche en cuir située sous la base du pénis. La forme des testicules est ellipsoïdale, la taille moyenne peut atteindre 5 cm de long et 2 à 3 cm d'épaisseur. Ils sont fixés par le cordon spermatique - la gauche légèrement en dessous de la droite.

La structure des testicules:

  • le parenchyme qui est situé dans une gaine dense de protéines du tissu conjonctif;
  • septum, divisant le corps en segments - il peut y avoir jusqu'à 250;
  • tubes séminifères - ils sont tapissés d'épithélium spermatogène (cellules de Sertoli), qui produit des spermatozoïdes.
  • les spermatozoïdes s'accumulent dans les appendices des testicules - dans des structures tubulaires, enroulées dans un anneau, qui sont situées sur la surface arrière de ces organes appariés;
  • dans le parenchyme situé entre les tubes séminifères, se trouvent des cellules de Leyding, qui produisent la principale hormone masculine, la testostérone.

Le testicule, ainsi que l’appendice, est recouvert d’une membrane vaginale, c’est-à-dire que chacun se trouve dans une cavité fermée. Les vaisseaux et les nerfs pénètrent dans les testicules au niveau de la plaque viscérale, épissés avec une coque de protéine.

Pendant la formation prénatale, les testicules sont situés dans la cavité abdominale et, à la naissance du bébé, ils descendent dans le scrotum. Les membranes vaginales et musculaires des testicules se forment pendant cette période. À l'avenir, les muscles permettent de tirer les testicules vers le canal inguinal. À ce stade, il convient également de former une cavité fermée dans laquelle se trouvent les testicules eux-mêmes. Si la formation est altérée et que le processus vaginal du péritoine, par lequel les testicules descendent dans le scrotum, n'est pas envahi par la végétation, les premières maladies se développent - un hydrocèle communicant ou une hernie inguinale.

Si, lors de l’abaissement des testicules, des perturbations organiques se produisent, un liquide s’accumule à l’intérieur de la cavité fermée - une hydrocèle se développe - une véritable hydropisie.

Après maturation, les spermatozoïdes pénètrent dans le canal de la graine, qui se mêle au secret produit par la prostate - un autre organe sexuel important chez l'homme - et forme le sperme. Pendant l'éjaculation, le sperme est jeté dans l'urètre et de là, il se déverse.

Les maladies des testicules se développent chez un quart des hommes, qu'elles soient congénitales ou acquises. Certaines d'entre elles sont dangereuses non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie.

Maladie testiculaire masculine - symptômes

Les symptômes de maladies des testicules peuvent être des changements négatifs dans l'organe jumelé et la détérioration générale de la santé:

  • l'apparition de phoques ou une augmentation de volume - comme l'un des testicules, et les deux;
  • sensations douloureuses d'une nature différente;
  • augmentation générale de la température;
  • douleur aiguë s'étendant à l'aine, au bas de l'abdomen et au bas du dos;
  • nausées et vomissements.

Les causes de la maladie testiculaire chez les hommes et les garçons sont presque les mêmes:

  • les blessures;
  • hypothermie ou surchauffe du scrotum;
  • vie sexuelle promiscuous;
  • infections pouvant être introduites de l'extérieur ou se propager par la lymphe ou la circulation sanguine;
  • non-respect des règles d'hygiène.

Lorsque des maladies se développent chez les garçons de moins de 3 ans, la cause - très probablement - sera une pathologie intra-utérine.

Les maladies les plus courantes du scrotum et des testicules

  1. Le cancer du testicule est la maladie la plus grave. Au tout début du processus oncologique, une tumeur apparaît, les testicules se durcissent, la miction devient difficile. Défaite plus souvent unilatérale. Le traitement commence après un examen approfondi au cours duquel la cavité abdominale et le scrotum sont examinés, les ganglions lymphatiques sont palpés et une biopsie est requise.
  2. Torsion des testicules. La torsion se produit rarement chez les enfants et les adolescents jusqu'à 10-12 ans, puis elle apparaît dans 20% des cas dans les maladies des testicules. Formes de la maladie - externe et interne.

Causes de torsion:

  • mouvements brusques;
  • blessures à l'aine de gravité variable;
  • anomalie fœtale - les ligaments qui fixent les testicules dans le scrotum sont absents.
  1. Traitement de torsion seulement chirurgical.
  2. Épididymite L'épididymite est une inflammation de l'épididyme des testicules. Les principaux symptômes - une augmentation du scrotum, une hyperémie. Les causes de la maladie sont des infections non spécifiques, mais les gonocoques et les bâtonnets de Koch ne sont pas impliqués dans ce processus inflammatoire.

Chez les enfants, la maladie se développe le plus souvent après un abus sexuel.

Les symptômes de la maladie - fièvre, écoulement purulent de l'urètre, sang dans les urines. Le traitement est effectué avec des antibiotiques, comme pour les infections bactériennes.

  1. Varicocèle. La nutrition des testicules est perturbée, la température dans le scrotum augmente, des spermatozoïdes se forment, mais ils meurent immédiatement, le testicule affecté est augmenté. La cause de la maladie - une violation de l'écoulement de retour dû à l'expansion des tubules veineux, une pression excessive dans leurs parois. La défaite est souvent unilatérale - à gauche.

Lors de la prescription d'un traitement, il est très important de déterminer la gravité de la maladie:

  • 1 degré, facile - avec la palpation des veines ne sont pas définis;
  • Grade 2, modéré - les veines sont déjà visibles lorsqu'elles sont visuellement debout;
  • Grade 3 - les veines dilatées sont visualisées lorsque le patient est couché;
  • Grade 4 - les veines dilatées sont toujours visibles.

Le traitement conservateur de la varicocèle est la nomination de médicaments qui améliorent la circulation périphérique - "Pentoxifylline", "Trental". Cependant, dans la plupart des cas, il est nécessaire de recourir à la chirurgie.

  1. Hydrocèle. Le deuxième nom pour la maladie est hydrocèle. Plus fréquent chez les hommes de moins de 30 ans. Dans le scrotum s'accumule un fluide - séreux ou transparent.

L'œdème scrotal unilatéral est inexprimé et la température corporelle peut augmenter. En général, on diagnostique l'hydrocèle chez un homme, alors qu'il est déjà de gravité modérée - avant que la maladie ne soit asymptomatique.

Le scrotum prend la forme d’une poire, la peau s’étire, les plis sont dissimulés, la miction devient difficile, la coquille des testicules s’épaissit. Si une quantité importante de liquide s’est accumulée (de 1 à 3 litres), l’inconfort est prononcé.

Les méthodes suivantes peuvent être utilisées pour traiter une maladie:

  • non opératoire - durcissement et perforation;
  • opérationnel - selon les méthodes de Bergman, Lord ou Winkelman.
  1. Les maladies des organes associés comprennent les kystes, qui sont assez fréquents. Si le kyste est petit, il ne se trouve que lors de l'échographie - lors de l'examen. Un kyste est une formation creuse d'un caractère bénin.

À l'augmentation du kyste il y a un inconfort considérable, traitement - chirurgical.

Les maladies des testicules essaient souvent d'être traitées avec des méthodes domestiques, ce qui affecte négativement la fonction de reproduction à l'avenir. De plus, il est impossible de diagnostiquer des maladies seul à la maison. Toute douleur dans le scrotum et son augmentation est une raison suffisante pour consulter un urologue.

La maladie testiculaire la plus courante chez les hommes

Les maladies des testicules chez l'homme sont diverses et représentent généralement un grave danger non seulement pour la fonction de reproduction, mais également pour la vie. Heureusement, ils sont assez rares et assez bien étudiés. Les maladies étant traitées différemment, parfois même par voie chirurgicale, le diagnostic et le traitement ne doivent être effectués et prescrits que par un médecin. Auto-traitement dans cette affaire est extrêmement dangereux! Pour toute anomalie et sensation désagréable dans le scrotum, vous devriez consulter un spécialiste.

Scrotum auto-examen

Personne sauf l'homme lui-même ne peut comprendre que certaines pathologies se développent dans le scrotum. Il ne s'agit ni d'un rhume ni d'herpès, c'est-à-dire qu'il n'y a pas de symptômes visibles et que les personnes extérieures ne pourront pas dire au patient que quelque chose ne va pas avec son corps.

Par conséquent, tout homme devrait surveiller attentivement l'état de ses organes génitaux, en particulier des testicules. L'auto-examen doit être effectué régulièrement, au moins une fois par semaine, de préférence après un bain chaud, car la peau du scrotum devient ensuite douce et souple.

Pour l'inspection, vous devez prendre le scrotum dans votre main, sentir la surface de chaque testicule avec votre petit coussinet de pouce, testicules (petits nodules à l'arrière du testicule), vous devez faire attention aux sceaux et à l'apparition de douleur lors de la palpation. En appuyant sur le testicule, vous devez être suffisamment fort pour sentir sa souplesse et son élasticité sans causer de douleur. Si vous remarquez des nodules inhabituels ou des lésions dures dans le scrotum, consultez immédiatement un médecin. Plus le traitement commence rapidement, plus le pronostic est favorable.

Facteurs de risque

Les maladies des testicules chez l'homme sont un phénomène rare mais souvent dangereux, tel que le cancer du testicule. Mais même cette pathologie, si elle est diagnostiquée à temps, est traitée avec succès et les rechutes ne sont plus observées.

Certains facteurs peuvent augmenter le risque d'incidence dans les testicules mâles:

  1. Blessure physique (choc, chute).
  2. Anomalies pathologiques dans le développement des testicules.
  3. Forte surchauffe du scrotum ou vice versa - hypothermie.
  4. Maladie infectieuse résultant d'une vie sexuelle promiscuité.
  5. Violation de l'hygiène personnelle.

Toute manifestation externe de la pathologie: gonflement de la veine, gonflement, douleur - sont la raison de la visite chez le médecin. Tout retard peut entraîner une stérilité ou une altération de la fonction sexuelle.

Possible maladie du testicule

Chaque maladie testiculaire chez l'homme a ses propres symptômes, son traitement et ses méthodes de diagnostic. Par conséquent, ils doivent être considérés séparément.

Le cancer du testicule est reconnu comme la maladie la plus dangereuse. Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  1. Forte douleur aiguë dans le scrotum.
  2. Le scrotum gonfle et, au début, la tumeur est indolore.
  3. La taille du testicule augmente, rarement deux à la fois.
  4. À la palpation, le testicule est marqué, il cesse d'être mou et élastique.
  5. Lorsque l'éjaculation se produit, douleur aiguë.
  6. Il y a de la douleur en urinant.

Pour diagnostiquer la maladie, le patient subit plusieurs procédures:

  1. Anamnèse, au cours de laquelle le médecin détermine la nature de la douleur et la date approximative de sa survenue.
  2. Examen externe par un spécialiste.
  3. Échographie des testicules et des aines.
  4. Test sanguin
  5. Examen des ganglions lymphatiques.
  6. Une biopsie de test est réalisée.

Le traitement dans ce cas dépend de la forme et de la gravité du cancer. En règle générale, le patient subit une chimiothérapie. Parfois, le testicule affecté doit être retiré par voie chirurgicale. Avec un diagnostic opportun et un traitement correct, le pronostic de la maladie est positif.

Inclinez les testicules. La maladie est le plus souvent diagnostiquée chez les hommes adultes, mais elle se rencontre également chez les jeunes enfants, mais très rarement. Cette maladie est causée par plusieurs facteurs:

  1. Traumatisme au scrotum (coup, chute).
  2. Mouvement vif du bassin.
  3. Emplacement anormal des testicules dans le scrotum - il n'y a pas de testicules fixant le testicule au mur du scrotum.

La maladie est diagnostiquée par un examen physique et, si nécessaire, par une échographie du scrotum.

Le traitement dans ce cas est uniquement chirurgical. Si vous n'effectuez pas d'opération à ce moment-là, les vaisseaux par lesquels le sang pénètrera dans les testicules risquent de se chevaucher complètement et une nécrose des tissus se produira. Vous devrez alors retirer le testicule en tant qu'organe mort.

Épididymite. Cette maladie est une inflammation de l'épididyme. Elle est causée par une bactérie ou une flore pathogène. Les symptômes de la maladie sont les suivants:

  1. Douleur dans le testicule.
  2. Augmentation de la température.
  3. Décharge de leur urètre.
  4. Dans l'urine visible des fils de sang.

Il est diagnostiqué par un frottis de l'urètre sur la microflore, un test sanguin pour détecter les manifestations de processus inflammatoires dans le corps. L'analyse d'urine est terminée.

La maladie est traitée avec des médicaments. Le traitement est prescrit individuellement en fonction de l'état du patient et de la gravité de la pathologie. Le schéma thérapeutique n'est prescrit que par un médecin.

Varicocèle. C'est une maladie assez dangereuse qui, sans traitement approprié et opportun, peut conduire à la stérilité. C'est une violation des valves des vaisseaux sanguins alimentant les testicules en sang. En règle générale, le testicule gauche est affecté en raison des caractéristiques anatomiques du scrotum. La valve est altérée en raison d'une anomalie congénitale ou d'une pression élevée dans les vaisseaux du scrotum. Les symptômes de cette maladie sont des douleurs dans le bas de l'abdomen et dans le scrotum. La chaise est cassée, l'apparition d'une tumeur dans la cavité abdominale est possible. Tout cela est dû à une circulation sanguine altérée dans le système urinaire de l'homme. La maladie est divisée en 4 degrés:

  • à 1 degré, la palpation ne détermine aucune anomalie;
  • au grade 2, un épaississement de la veine dans le scrotum est déterminé, tandis que le patient est examiné en position debout;
  • au grade 3, la veine dilatée est clairement perçue en position assise et couchée;
  • avec le grade 4, la dilatation de la veine est visible à l'œil nu.

Le traitement de cette pathologie est effectué chirurgicalement. L'étendue de l'opération dépend de l'étendue de la maladie diagnostiquée chez le patient.

Hydrocèle. Parfois, cette maladie s'appelle l'hydropisie. Peut se développer chez les hommes de tout âge. Il se manifeste par l'apparition d'un liquide clair autour des testicules. Les symptômes de cette pathologie sont les suivants: le scrotum gonfle et grossit, parfois avec l’augmentation de la température corporelle.

Au cours de la maladie chronique, les symptômes changent également:

  1. La forme du scrotum change et devient semblable à une poire, les plis sur la peau disparaissent.
  2. La peau de l'aine devient humide, la miction difficile.
  3. Parfois, l’hydropisie modifie la forme du scrotum et la figure 8 devient une randonnée.
  4. Le testicule devient ferme au toucher.
  5. Le scrotum augmente tellement qu'il devient difficile pour un homme de marcher.

Le traitement de la maladie consiste à éliminer le liquide par voie chirurgicale. Dans de rares cas, l'hydrocèle fonctionne indépendamment. Aux premiers symptômes de la pathologie devrait consulter un docteur.

Orchit. Maladie infectieuse. Se trouve dans l'inflammation du testicule. Les symptômes de cette pathologie sont une douleur intense au scrotum, une augmentation de la taille du testicule et parfois une élévation de la température corporelle. La maladie se développe dans le contexte d'une maladie infectieuse en tant que complication après un mal de gorge ou un ARVI. Le traitement consiste à prendre des médicaments antiviraux et antibactériens. De plus, il peut être local, c’est-à-dire que le scrotum est traité avec une pommade antivirale. Sans traitement approprié, la maladie peut entraîner la stérilité. Le schéma thérapeutique est prescrit par un urologue. L'auto-traitement dans ce cas est extrêmement dangereux.

Conclusion et conclusions

Les maladies des testicules chez les hommes s'accompagnent parfois de douleurs lors de la miction, de l'éjaculation ou des rapports sexuels. Peu importe la façon dont le symptôme manifeste une pathologie, vous ne pouvez pas retarder la visite chez le médecin. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments seuls, en particulier des analgésiques. Premièrement, ils ne permettent pas de diagnostiquer correctement la maladie et, deuxièmement, en éliminant la douleur, le patient peut amener l'évolution de la maladie à un état irréversible. Les conséquences seront si graves qu'elles pourraient entraîner l'ablation complète des testicules ou la mort du patient. Si des anomalies dans le système reproducteur ou des manifestations externes de pathologie doivent être référées à un spécialiste.

Tout sur les glandes
et système hormonal

Les testicules (testicules, testicules) sont un organe apparié chez l'homme. Les maladies de cet organe peuvent être de nature inflammatoire, être le résultat de violations du développement du fœtus ou d'un processus tumoral.

Les testicules sont des organes appariés du système reproducteur masculin

Causes de la maladie

Il existe deux types principaux de pathologies des testicules: congénitale et acquise. La plupart des anomalies congénitales sont des maladies des testicules des enfants. Ils apparaissent immédiatement après la naissance ou dans les premières années de la vie d’un bébé. Leurs causes peuvent être:

  • pathologies pendant la grossesse;
  • anomalies fœtales;
  • maladies infectieuses de la mère;
  • perturbations hormonales;
  • blessures prénatales;
  • traumatisme à la naissance;
  • perturbations génétiques;
  • facteur héréditaire.

Les maladies d'une femme enceinte peuvent affecter la formation du fœtus

Chez les hommes adultes, les causes de la maladie testiculaire sont les suivantes:

  • maladies infectieuses passées;
  • les spécificités du mode de vie;
  • blessures à l'aine;
  • interventions opérationnelles;
  • maladie de la prostate;
  • maladies du système génito-urinaire;
  • processus inflammatoires dans les tissus et organes adjacents;
  • vie sexuelle irrégulière;
  • hérédité chargée.

Les symptômes

Dans chaque cas, la maladie se manifeste à sa manière. Certaines pathologies sont cachées pendant longtemps et sont déterminées aléatoirement lors d'un examen de routine.

Il existe une liste générale des symptômes possibles de la maladie testiculaire chez les hommes:

  • douleur lancinante ou aiguë dans l'aine;
  • douleur abdominale;
  • problèmes d'érection;
  • diminution de la libido;
  • une augmentation de la taille du testicule du patient;
  • asymétrie du scrotum;
  • l'apparition de tumeurs;
  • douleur à la palpation;
  • inconfort en marchant ou en ayant des rapports sexuels;
  • troubles de la miction;
  • rougeur;
  • les poches;
  • augmentation de la température locale ou générale;
  • incapacité à concevoir un enfant.

C'est important! Dans les cas graves, des symptômes d'intoxication sont observés, le patient se sent énormément pire et vous devez agir immédiatement.

Les violations de la miction peuvent indiquer des problèmes avec les organes génitaux.

Pathologies fréquentes et leurs caractéristiques

En pratique médicale, un grand nombre de maladies affectant les testicules et leurs appendices sont isolées. Certaines maladies des testicules mâles ne causent pas beaucoup de tort au patient, mais il en existe aussi qui entraînent la stérilité et peuvent même entraîner la mort.

Orchoépididymite

L'inflammation des testicules (orchite) et de leurs annexes (épididymite) est associée à la maladie d'orchiepididymite, car la défaite d'un organe est souvent accompagnée de celle d'un autre. Il peut être provoqué par une blessure, une augmentation de la pression du sperme ou une infection.

Il en résulte une douleur dans le scrotum, un gonflement et une rougeur du côté affecté. À mesure que l'inflammation se développe, un abcès purulent peut se former, indiqué par un gonflement douloureux, de la fièvre et une intoxication du corps.

L'inflammation couvre les testicules avec les appendices

Le traitement de la maladie inflammatoire des testicules s'effectue principalement à l'aide de médicaments. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.

Varicocèle

La varicocèle est une veine variqueuse dans la région inguinale, y compris les veines encerclant les testicules. Leur gonflement augmente avec l'effort ou le levage.

C'est important! Si vous ne traitez pas la maladie des testicules des hommes, il est possible que vous ressentiez une douleur intense à l'avenir. Il existe également un risque d'infertilité.

Les méthodes chirurgicales sont utilisées pour éliminer le problème, car le traitement conservateur est totalement inefficace:

  • Méthode Palomo;
  • Méthode d'Ivanisevich;
  • durcissement endovasculaire;
  • vakocélectomie microchirurgicale (méthode Marmara);
  • chirurgie laparoscopique.

Les varices testiculaires ne peuvent être traitées que de manière chirurgicale.

Hydrocèle

Ceci est une maladie commune des testicules des enfants, liée à congénitale. L'hydrocèle est une collection de liquide dans le scrotum - l'hydropisie. Il existe des hydrocèles isolées, lorsque le liquide s'accumule à la suite des membranes testiculaires. Le second type est l’hydropisie non isolée, due à la capture dans le scrotum de la membrane péritonéale avec une prolifération incomplète du processus vaginal chez les garçons pendant le développement fœtal. Dans les deux premières années suivant la naissance, le problème peut s'autodétruire. Si cela ne se produit pas, une opération est attribuée.

C'est important! L'hydropisie est moins courante chez les hommes adultes. Il est provoqué par des blessures, des processus inflammatoires et certaines tumeurs.

Spermatocèle

La formation de spermatocèle est possible - kystes de la membrane du scrotum, ce qui provoque une augmentation du testicule chez l'homme. La cause de la maladie réside dans les blessures, la susceptibilité individuelle aux processus tumoraux, les maladies infectieuses. Le contenu de la capsule est représenté par l'exsudat séreux et les spermatozoïdes.

Le néoplasme est situé sur le testicule ou son appendice.

La maladie peut disparaître d'elle-même. Si le kyste atteint une taille importante, provoque une gêne, affecte le travail des organes voisins ou présente un risque de lésion, une opération est programmée. Les meilleures méthodes sont la laparoscopie ou le durcissement.

Torsion des testicules

La torsion est une maladie testiculaire très dangereuse chez l'homme. Les symptômes dépassent soudainement le patient. C'est une douleur intense, un gonflement et une rougeur du scrotum. Il est nécessaire d'aider l'homme le plus tôt possible car, du fait de la torsion, l'irrigation sanguine du testicule et de son appendice est perturbée. Ceci est lourd de stérilité et de nécrose tissulaire.

Le traitement est exclusivement chirurgical, car il est nécessaire de remettre l'organe dans la position correcte. La procédure doit être effectuée au plus tard 5 à 7 heures après le moment de torsion, afin d'éviter le développement de processus irréversibles et l'amputation du testicule.

Lorsque le cordon spermatique est tordu, l’alimentation en sang de l’organe est perturbée.

Cancer du testicule

Le plus dangereux - le cancer des testicules mâles. La cause la plus fréquente de cancer est la transformation pathologique des cellules de Leydig. Il existe 3 formes principales de cancer du testicule:

  • produisant des androgènes;
  • produisant de l'œstrogène;
  • dégénérescence de cellules embryonnaires.

Le cancer des testicules produisant des œstrogènes peut provoquer la croissance des seins chez l'homme.

Avec la détection rapide de la maladie a une forte probabilité d'une issue favorable, le traitement est toléré assez facilement, vous pouvez vous passer d'une amputation d'un organe.

Diagnostic et traitement

Il n’est possible d’établir un diagnostic précis de la maladie testiculaire qu’après un examen médical. Il est nécessaire de prendre rendez-vous avec un orrologue ou un urologue. Les méthodes suivantes sont utilisées pour le diagnostic:

  • examen physique;
  • tests sanguins (général, biochimie, hormones, marqueurs tumoraux);
  • analyse d'urine;
  • spermogramme;
  • Échographie du scrotum;
  • la diaphanoscopie;
  • tomographie;
  • biopsie avec histologie.

Avec la diaphanoscopie, le scrotum apparaît à travers une lampe spéciale.

Le traitement ultérieur de la maladie des testicules est sélectionné individuellement. Certains problèmes disparaissent avec le temps indépendamment (hydropisie, kyste). Il suffit de surveiller l'état de l'organe et de mener une vie correcte. Aussi activement utilisé des moyens de thérapie médicamenteuse, physiothérapie. Des préparations anti-inflammatoires, antimicrobiennes et hormonales peuvent être prescrites.

Si la maladie est grave et ne se prête pas à un traitement conservateur, une intervention chirurgicale est prescrite. L'intervention chirurgicale vise à l'excision du nidus de pathologie. Dans certains cas, il est nécessaire de retirer complètement l'organe touché. Cela crée un risque d'infertilité.

Prévention

Certaines maladies des testicules peuvent être complètement empêchées ou au moins empêchées de leur progression. Pour cela, vous devez vous conformer aux mesures préventives:

  • éviter les traumatismes à l'aine;
  • mener une vie saine;
  • bien manger;
  • porter des sous-vêtements confortables;
  • mener une vie sexuelle active;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • traiter en temps opportun toutes les maladies;
  • renforcer le système immunitaire;
  • en cas de symptômes suspects, consultez un médecin;
  • Une fois par an, passez un examen physique.

Les blessures à l'aine sont hautement indésirables.

Vous devez régulièrement consulter l’urologue et procéder à un auto-examen afin d’identifier la pathologie à temps et de commencer son traitement avant l’apparition de complications.

Tout sur la maladie testiculaire chez l'homme

Une des conséquences les plus dangereuses des conditions est la maladie testiculaire chez les hommes, qui est assez difficile à différencier entre eux. Les hommes paniquent immédiatement dès que des symptômes suspects associés au scrotum apparaissent, mais ils ne sont pas pressés de consulter un médecin, préférant se débrouiller seuls.

C’est ce retard qui finit par devenir le facteur qui a entraîné des conséquences irréversibles, telles que la stérilité.

Pourquoi devrais-je craindre la maladie testiculaire

Les organes génitaux masculins se trouvent dans une zone non protégée autre que la peau. Cette caractéristique anatomique est due au fait que la température optimale pour les testicules est de 34 degrés.

Dans la cavité abdominale, les indices de température moyens sont de 38 degrés, ce qui représente des conditions défavorables pour l’activité vitale des glandes.

Les maladies des testicules mâles surviennent pour diverses raisons:

  • immunité réduite;
  • anomalies congénitales;
  • les blessures;
  • infection infections;
  • violation de l'hygiène intime;
  • comme complication d'autres pathologies.
Cependant, ils sont tous dangereux en ce qu'ils violent la fonctionnalité du testicule. Cet organe sexuel est la clé de la continuation du genre. Tous les problèmes qui en découlent sont donc considérés comme des facteurs de risque d'infertilité. De plus, les testicules sont protégés par une barrière spécifique dont la destruction entraîne une réaction auto-immune.

Quelles sont les maladies?

Il existe un grand nombre de pathologies du testicule et de ses appendices. Cependant, chez les hommes, la maladie testiculaire est accompagnée de symptômes presque identiques.

Ceux-ci incluent: rougeur du scrotum, gonflement, signes locaux et généraux d'inflammation, la douleur est toujours présente. Cependant, chaque maladie a ses propres caractéristiques.

1. Varicocèle

La pathologie est une extension du plexus uviforme des veines du scrotum. Pour cette raison, le sang stagne, ce qui forme un cercle vicieux. Pressé progressivement les structures importantes du scrotum, il y a une gêne et au fil du temps, et la douleur. Vous pouvez même apprendre la pathologie visuellement par une augmentation significative du scrotum du côté affecté avec la présence de protrusions alambiquées.

2. l'hydropisie

La maladie est caractérisée par l'accumulation de liquide séreux dans la membrane vaginale ou intrinsèque du testicule. Pendant longtemps, la pathologie est asymptomatique et peut être détectée par hasard. La palpation de l'hydropisie (hydrocèle) peut être reconnue par la présence d'un brin élastique dans le scrotum.

3. Torsion de la gonade

Une condition urgente nécessitant un traitement immédiat. Dans cette situation, les symptômes de la maladie testiculaire chez les hommes sont très intenses. Au premier plan, un syndrome douloureux, également caractérisé par une forte rougeur du scrotum et son gonflement. La pathologie se développe soudainement, à cause d'une blessure ou d'un mouvement soudain.

4. Orchite et épididymite

L'inflammation des testicules est appelée orchite et les appendices sont appelés épididymite.

Le tableau clinique des pathologies est identique:

  • la douleur
  • rougeur scrotale;
  • gonflement;
  • élévation de la température locale;
  • signes courants d'intoxication.
La cause de la pathologie est la flore bactérienne, qui tombe le plus souvent dans le scrotum une seconde fois.

5. Spermatocèle

Formation kystique remplie de liquide séminal. Accompagné des mêmes symptômes que l'hydropisie. Cependant, l'éducation est ressentie comme un poids lisse et dense. Parfois, pas du tout ressenti, mais apporte un inconfort pendant les rapports sexuels.

6. cancer

En fonction du type et de la qualité, le processus oncologique peut être accompagné de symptômes communs, par exemple une faible fièvre et une perte de poids. Augmentation localisée du scrotum, douleur, décoloration. Reconnaître que le cancer seul ne réussira pas et que le diagnostic n’est confirmé que par une biopsie.

7. Cryptorchidie

Indétermination d'un ou deux testicules dans le scrotum à la naissance. La maladie est divisée en deux grands groupes: lorsque la glande n'atteint tout simplement pas le scrotum et lorsqu'elle est détectée en général, pas où elle devrait être, par exemple en dehors du canal inguinal. La maladie est déterminée visuellement.

Principes de traitement des pathologies

Traiter une maladie des testicules devrait seulement un médecin qualifié. Et nécessite souvent une intervention chirurgicale pour corriger le problème.

Les maladies inflammatoires sont traitées de manière conservatrice avec l'utilisation d'agents antibactériens.

Une telle maladie des testicules, comme la cryptorchidie, contrairement à la plupart des autres, est traitée dès la petite enfance.

Principes de base pour une intervention chirurgicale:

  • lorsque le plexus veineux varicocèle est retiré;
  • avec l'hydropisie, le liquide est enlevé et le plastique de la membrane vaginale est fait;
  • lorsque les gonades sont tordues, la viabilité de l'organe est évaluée, après quoi la position anatomique est donnée à la graine
  • une corde avec un renforcement de la glande à sa place;
  • en cas de cancer, le testicule est retiré avec les ganglions lymphatiques proches et tous les tissus dans lesquels des cellules tumorales peuvent rester;
  • la spermatocèle consiste à enlever un kyste;
  • lors de la cryptorchidie, le testicule est immergé dans le scrotum, où il est fixé.
Une thérapie opportune vous permet de rétablir pleinement la santé sexuelle des hommes. Et dans un processus oncologique, le risque de métastases et de récidive est ainsi réduit.

Vous avez trouvé une erreur? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée