Flore de bacilles polymorphes dans un frottis cytologique

Chez les femmes

L'un des indicateurs importants qui évaluent l'état de la microflore des organes génitaux chez les hommes et les femmes est la baguette polymorphe dans un frottis.

Ce paramètre détermine la présence et le nombre de bactéries de différentes espèces dans le matériel étudié. En combinaison avec d'autres indicateurs, le contenu des bâtons polymorphes aide à identifier ou à éliminer une pathologie possible.

L'importance de l'équilibre de la microflore

En symbiose avec le corps humain vit beaucoup de bactéries très différentes. Tout en maintenant l’équilibre, elles forment une microflore normale. Les bactéries vivent sur les muqueuses de la bouche, des intestins et des organes génitaux.

Toute la flore du corps humain peut être divisée en:

La flore normale supporte tout le travail des organes. Les micro-organismes bénéfiques remplissent des fonctions de protection et contribuent à l’élévation générale de l’immunité. Une telle flore est nécessaire au fonctionnement normal du corps.

La microflore conditionnellement pathogène ne profite pas, mais en petites quantités et n'interfère pas.

Si, sous l'influence de facteurs négatifs, les bactéries et les champignons commencent à se multiplier activement, alors, sous l'influence de leurs produits métaboliques, la flore normale sera inhibée et les organes ne pourront plus fonctionner pleinement.

Ainsi, même une simple dysbiose du vagin sans traitement peut donner à une femme beaucoup de malaise et créer un environnement favorable au développement d'infections, provoquant des complications.

Les bactéries pathogènes ont un effet fortement négatif sur l'état du corps.

Une immunité réduite, des déséquilibres de la microflore, le non-respect des règles d'hygiène personnelle et de nombreuses autres raisons augmentent considérablement les risques de contracter une infection, alors que chez un organisme sain, la résistance aux effets de microbes pathogènes est beaucoup plus grande.

Un frottis sur la flore permet aux femmes d'identifier les modifications de la microflore vaginale. À des fins prophylactiques, il est recommandé de réaliser une analyse au moins une fois par an.

Pour le diagnostic, il est recommandé de procéder à une analyse de la microflore vaginale lorsqu'elles apparaissent:

  • écoulement lourd inhabituel avec une odeur aigre ou de poisson, gris, jaunâtre ou vert;
  • éducation de fromage;
  • démangeaisons persistantes dans le périnée;
  • douleur manifestée pendant la miction ou pendant les rapports sexuels.

Comment les bâtons polymorphes apparaissent-ils dans les analyses?

Les résultats confondent souvent les gens avec l'analyse de la présence dans les bâtonnets polymorphes à frottis. Cela implique qu'il existe différents types de bâtons dans le matériel utilisé pour la recherche.

Le concept de bâtonnets polymorphes est un nom générique désignant une multitude d’espèces microbiennes combinant des microorganismes de tailles différentes qui ont la forme de bâtons.

Tous les bâtons polymorphes sont divisés en normal, opportuniste et pathogène.

Cet indicateur peut parler d'une microflore saine et de la pathologie apparue. Par conséquent, les normes de bâtonnets polymorphes dans un frottis sont relativement relatives.

Au lieu de cela, il convient de prêter attention au contenu du frottis des leucocytes et des autres microorganismes, en général, lors de l’évaluation du rapport en pourcentage des indicateurs. Vous pouvez donc identifier la présence d'une pathologie.

Il est impossible d'identifier avec précision un type spécifique de bactéries par microscopie à frottis. Pour ce faire, effectuez une analyse plus complexe des ensemencements bactériologiques sur la flore.

Sur la base de l'ensemencement, il est possible de déterminer la sensibilité des microorganismes à différents types d'antibiotiques en vue d'un traitement ultérieur.

Chez les femmes en bonne santé, une analyse normale de la microflore vaginale est principalement représentée par des bâtons de Dederlein, bactéries à Gram positif acidophiliques. Ce sont de gros lactobacilles immobiles qui ne forment pas de spores. En plus des bâtons Dederleyn, il existe d'autres types de bactéries dans le vagin.

La teneur élevée en flore lactobacillaire est une variante de la norme et parle de la santé d'une femme. Dans l'analyse, une petite quantité de leucocytes, d'érythrocytes et de flore mixte est admissible.

Si la teneur en leucocytes ne dépasse pas 10 pour 1 cm 2 (pendant la grossesse, les indicateurs peuvent être légèrement plus élevés), cela ne signifie pas le développement de processus pathologiques.

Le nombre insignifiant de différents types de petites tiges dans les résultats du test ne parle pas toujours de pathologie.

La flore mélangée chez les femmes adultes qui ont une vie sexuelle régulière se produit juste avant et après les règles ou en raison d’un dysfonctionnement des ovaires.

En raison de la nature du contexte hormonal, une microflore mixte peut également se produire chez les jeunes filles et les femmes pendant la ménopause.

Un nombre important de petites barres indique le développement d'une vaginose bactérienne ou d'une dysbiose vaginale.

La flore coccobacillaire dans l'analyse est souvent combinée avec un nombre élevé de leucocytes avec presque pas de bâtonnets de Dederlein.

La flore coccobacillaire participe parfois aussi au développement de la vaginose bactérienne ou apparaît à la suite de maladies vénériennes. Dans certains cas, plusieurs pathologies peuvent être parallèles les unes aux autres.

Il arrive qu'un E. coli pathogène se retrouve chez la femme dans un frottis. Ces bactéries provoquent un déséquilibre important de la microflore du vagin, entraînant une dysbactériose ou un muguet.

Prévention et traitement

Les résultats de l’étude de la microflore vaginale sont connus en quelques jours à partir desquels le médecin peut établir un diagnostic et prescrire une stratégie de traitement. Parfois, une seule analyse suffit, mais dans certains cas, le spécialiste prescrit des procédures supplémentaires pour identifier les causes des modifications pathologiques ou pour sélectionner les médicaments les plus efficaces.

Le traitement des maladies de la sphère sexuelle est toujours effectué avec un partenaire. Tout le monde doit passer des tests et mener au moins une thérapie préventive.

Par exemple, lorsque la candidose est détectée, un traitement est prescrit aux deux partenaires réguliers, quelle que soit la gravité des symptômes.

Les violations de la microflore des organes génitaux sont souvent asymptomatiques (surtout chez les hommes). Ainsi, un partenaire présentant des symptômes cachés et n'ayant pas subi de traitement peut à nouveau infecter le second, provoquant ainsi de nombreuses rechutes.

Dans le traitement de la microflore des organes génitaux, on a souvent recours à des antibiotiques. Les médicaments sont disponibles sous différentes formes: comprimés ou gélules (pour administration orale), suppositoires, crèmes ou pommades (pour la résolution locale du problème). Pour un traitement plus efficace, les médecins peuvent combiner différents médicaments.

Si la manière de traiter différents types de maladies de la sphère sexuelle est également différente, la prévention est à peu près la même pour tous les cas.

Les maladies des organes génitaux associées à une violation de la microflore du vagin, tout d'abord, vous devriez essayer de prévenir.

La prévention est particulièrement importante pendant la grossesse, car l’infection qui en résulte peut nuire au fœtus.

Pour ce faire, vous devez respecter des normes d'hygiène simples. Une femme devrait se rincer les organes génitaux au moins une fois par jour.

Pour les procédures à l'eau, il est préférable d'utiliser des nettoyants spéciaux qui supportent l'environnement acide du vagin (les détergents ordinaires peuvent réduire le niveau d'acidité et réduire l'immunité locale).

Il est nécessaire d’éviter les douches vaginales (sauf lorsque le médecin les a prescrites à des fins médicinales), car lorsqu’elles douent, la flore utile est lavée du vagin.

Vous ne devriez pas souvent porter des lanières et des tablettes journalières, car cela augmente le risque de microflore opportuniste et pathogène.

Le choix des partenaires sexuels doit être traité de manière sélective. Il est possible d’établir des contacts sexuels avec des crèmes spéciales ou d’autres moyens de protection contre les infections.

Pour réduire le risque de maladies de la sphère sexuelle, vous devez renforcer l’immunité générale et locale et prendre généralement soin de votre santé: surveillez votre sommeil et votre état de veille, assurez un régime alimentaire complet et réduisez le niveau de stress.