Causes de l'érosion cervicale

Puissance

Date: 31 octobre 2012 Publié par: Rosalia Peresvet Catégorie: Les maladies des femmes

L'érosion cervicale fait partie des dix maladies les plus courantes de la région génitale féminine. Environ une femme sur deux sur la planète est atteinte de cette maladie. L'érosion est une petite (de 2 à 3 cm) défauts (plaies) qui apparaissent sur la membrane muqueuse du col de l'utérus. Les causes de l'érosion ne sont pas bien comprises, mais on pense que les maladies inflammatoires des organes génitaux (vaginite, endocervicite), les infections génitales (chlamydia, mycoplasmose, trichomonase), ainsi que les lésions de la membrane muqueuse du col de l'utérus et d'autres facteurs jouent un rôle majeur dans sa survenue.

L'érosion cervicale provoque l'apparition

L'érosion du col de l'utérus, les causes de son apparition et bien sûr le traitement ne laisseront pas les femmes indifférentes souffrant d'érosion.

Les causes de l'érosion cervicale chez les femmes ne sont jamais normales.

Au cours de l'érosion, une muqueuse saine du col de l'utérus est remplacée par des types de cellules altérés (certains d'entre eux peuvent être bénins, d'autres ont une structure altérée d'une maladie précancéreuse).

L'érosion peut être appelée simplement - un ulcère.

Dans un corps de femme en bonne santé, le col de l’utérus est normalement entouré d’épithélium pavimenteux. Si elle est cassée, des défauts apparaissent, remplaçant les cellules normales par des cellules modifiées.

Mais les changements devraient être normaux.

Qu'est-ce qui cause l'érosion?

  • Quand maman attend la naissance de son miracle, la production d'oestrogène dans son corps augmente brusquement pour la protéger, en faisant grandir un petit homme. Très souvent, l'érosion qui apparaît elle-même disparaît 6 mois après l'accouchement sans que l'on s'en aperçoive.

Protection contre la grossesse, qui n'est pas votre pilule temps:

  • Dans leur composition, ils contiennent de la progestérone et des œstrogènes pour prévenir l'ovulation. L'augmentation même d'une petite quantité d'œstrogène entraîne l'érosion.

Infections non traitées (herpès génital, papillomavirus humain):

  • Les maladies sexuellement transmissibles existantes entraînent une érosion du col utérin. Il est prouvé que l'érosion existante peut conduire à une infection.

Changement fréquent de partenaire pour la vie.

Vie sexuelle précoce, vie adulte.

Dommages mécaniques à la muqueuse cervicale:

  • Cela se produit le plus souvent après un accouchement ou un avortement. Il faut faire attention à la technique du rapport sexuel, ses écarts importants si possible ne pas appliquer, en tenant compte des conséquences pour la santé de la femme.

L'utilisation fréquente de tampons par les femmes peut également être un moment provocateur.

Inflammation chronique de la région génitale féminine.

Traitement hormonal substitutif:

  • Pendant la ménopause, on prescrit aux femmes de remplacer leurs œstrogènes en les prenant en complément du corps sous forme de pilules. Ceci conduit très souvent à l'érosion. Cela aidera la décision pondérée pour et contre la prise de tels médicaments qui affectent la production accrue d'oestrogènes ou l'augmentation artificielle de celle-ci.

L’apparition de la ménopause chez la femme provoque un amincissement des muqueuses du col de l’utérus et une érosion très fréquente.

Symptômes d'érosion:

Les premiers symptômes ne remarquent pas tout, mais lors de l'activité sexuelle, cela se manifeste par de la douleur.

  • Après avoir caressé une femme remarque une tache sanglante dans son sous-vêtement.
  • Il y a des membranes muqueuses purulentes, ou simplement des sécrétions muqueuses, qu'une femme peut les confondre avec la manifestation d'une candidose (muguet) ou se consoler, sans prêter une attention sérieuse aux symptômes.
  • Sensations désagréables, maux de dos.

Comment diagnostiquer l'érosion:

Pour exclure une tumeur maligne, les gynécologues procèdent toujours:

  • Examen d'une femme dans un fauteuil gynécologique, à l'aide d'un miroir (par conséquent, une visite annuelle chez un gynécologue est obligatoire pour toutes les femmes).
  • Biopsie cervicale (un petit morceau est séparé de l'érosion et envoyé pour analyse). Après la procédure, il vous sera conseillé de ne pas avoir de relations sexuelles pendant quelques jours. Pendant un moment, il y aura des pertes sanglantes. Votre analyse sera examinée et conclue pour déterminer le type de votre traitement.
  • Assurez-vous de faire un frottis.
  • Avec la médecine moderne, la colposcopie est réalisée (elle augmente l'image de l'organe examiné)

Comment traiter l'érosion:


Il est nécessaire de traiter l’érosion, risques très importants de transformation en cancer. Il est considéré comme une condition précancéreuse d'une femme.

  • Si les contraceptifs ou l’hormonothérapie substitutive sont reconnus comme la cause, ils devront être abandonnés. Trouvez un remplaçant sûr.
  • Élimination obligatoire des causes d'érosion.
  • Substances médicinales pour la coagulation chimique de l'épithélium de surface. La méthode de traitement est douce, douce. Très bonnes bougies Depanthol. Le traitement est effectué jusqu'à 40 jours.
  • Exposition à de très hautes températures directement sur l'épithélium. Méthode d'impact profond. Conduit toujours à la cicatrisation, est rarement utilisé à notre époque.
  • Traitement par faisceau laser sur l'épithélium cylindrique formé.
  • La cryodistruction est une méthode de congélation. Basé sur l'exposition à l'azote liquide directement sur l'épithélium cylindrique. Traitement efficace, économe et efficace. L'inconvénient est un inconfort prolongé pendant la guérison active.
  • Une méthode moderne - la thérapie par ondes radio - est la meilleure forme de traitement contre l’érosion. L'évaporation se produit avec un rayon spécial de l'épithélium cylindrique. Haute efficacité, précision du traitement, inconfort minime.

Prévention:


Le papillomavirus humain est une cause d'érosion très courante. Par conséquent, les jeunes filles doivent être vaccinées contre cette infection. Âge pour le témoignage des vaccinations de 14 à 45 ans. Si vous oubliez qu'il existe un cancer du col utérin dans le monde, il n'y aura pas de leucoplasie, d'érosion.

Avoir des relations sexuelles avec un partenaire ou avec un préservatif.

Ne prenez pas l'automédication si vous avez une maladie grave, vous pourriez perdre la santé des femmes. Ceci est très important, car si vous ne vous examinez pas vous-même, vous ne saurez pas la nature de votre plaie, vous perdrez du temps s'il y a des cellules malignes.

S'il vous plaît écoutez la voix de la raison, la seule raison pour laquelle je n'écrirai pas de traitement de remèdes populaires.

J'ai vu trop de tragédies sur cette base.

Vive longtemps, mes chères femmes, soyez heureuse!

Toujours en attente sur votre site, entrez, je serai heureux.

Dossier médical

Un mauvais médecin traite une maladie, un bon médecin guérit une maladie.

Érosion cervicale

Le col s'appelle la partie inférieure de l'utérus, ce qui est visible lors de l'examen du vagin. Le cou a un pharynx externe, qui est recouvert d'un épithélium stratifié, et a normalement une couleur rosâtre. L'érosion cervicale est une condition dans laquelle l'intégrité de la membrane muqueuse est brisée et sur laquelle de petites ulcérations se produisent.

Qu'est-ce qu'une fausse et vraie érosion cervicale?

Les médecins divisent toute érosion cervicale en vrai et en faux (pseudo-érosion). En cas de fausse érosion du col utérin, une bordure rouge est visible autour du pharynx externe, qui n'est rien de plus qu'un épithélium cylindrique normal présent dans le canal cervical.

Contrairement à l'épithélium squameux stratifié recouvrant le col, l'épithélium cylindrique a une couleur rouge vif. Dans le cas de la saillie d'une partie du canal cervical, le bord même appelé pseudo-érosion devient visible. Une telle érosion ne nécessite pas de traitement et constitue la norme physiologique, principalement chez les femmes qui ont accouché.

En véritable érosion, de petits ulcères sont visibles sur la surface externe du col de l'utérus. Ils présentent une couleur rouge, des limites et une forme indistinctes. Afin de ne pas confondre les lecteurs, nous ne parlerons plus de pseudo-érosion, mais de véritable érosion, de ses symptômes, de ses causes et de son traitement.

Symptômes de l'érosion cervicale

Lorsqu'une femme développe une érosion, son état et son état de santé ne changent pas et elle ne peut pas remarquer les signes caractéristiques de l'érosion cervicale. Le fait est que le col de l'utérus n'est pas sensible et même pendant les rapports sexuels, une femme ne ressent pas d'inconfort.

Si l'érosion est importante ou profonde, alors, après un rapport sexuel, une femme peut remarquer de légères pertes sanglantes ou brunâtres, qu'il ne faut pas négliger et qui doivent donner lieu à une visite extraordinaire chez le médecin.

Dans la plupart des cas, l’érosion est détectée par hasard, lors d’inspections de routine ou lors de l’enregistrement de femmes enceintes.

Causes de l'érosion cervicale

Beaucoup de femmes s'inquiètent de la question: pourquoi l'érosion du col utérin se produit-elle et comment peut-on la prévenir? Il existe des facteurs dont la présence peut provoquer une érosion et pour éviter son apparition, vous devez les connaître et, si possible, les éviter:

  1. Les maladies qui ne se transmettent que par voie sexuelle (en bref, les MST) sont la principale cause d'érosion. Les agents responsables incluent les bactéries, virus, champignons, chlamydia, ureaplasma, mycoplasmes, trichomanade, papillomavirus, herpès génital. Tous peuvent provoquer une inflammation de la membrane muqueuse du col de l’utérus et du vagin, ainsi que des lésions des cellules de l’épithélium squameux.
  2. Les blessures au col utérin qui surviennent après l'accouchement, ainsi que lors de rapports sexuels bruts. Dans de rares cas, une lésion cervicale peut être causée par un avortement. Dans ce cas, le facteur déclencheur de l'érosion peut être une immunité réduite, ce qui ralentit la cicatrisation des plaies (souvent avec l'ajout d'une infection).
  3. Insuffisance hormonale dans le corps en cas de diminution de la production d’œstrogènes et d’augmentation de la production d’hormone progestérone, ce qui entraîne un relâchement de l’épithélium et une érosion. Le déclencheur de l'événement peut être une violation du cycle menstruel.
  4. Processus inflammatoires persistants des organes génitaux (annexite, salpingoophorite, métroendométrite), qui entraînent des pertes vaginales permanentes et la création de conditions favorables à l'érosion.
  5. Non-disponibilité précoce du corps de la fille dans la vie sexuelle à d'éventuelles infections transmissibles sexuellement et à des blessures. Les changements fréquents de partenaires sexuels peuvent également provoquer une érosion.

Comment faire un diagnostic précis?

Un diagnostic précis ne repose pas uniquement sur l’examen de la femme. Pour le diagnostic différentiel de l'érosion fausse et vraie, on utilise un type de diagnostic instrumental: la colposcopie. Un colposcope est un dispositif médical optique qui vous permet d’examiner la zone touchée du col de l’utérus avec un grossissement de 25-30.

La durée de l'examen, qui est effectué sur le fauteuil gynécologique, est d'environ 20 minutes et ne provoque aucune douleur ni inconfort. Si des lésions profondes sont découvertes, le médecin peut prescrire une biopsie d'un tissu effectuée 5 à 7 jours après le début de la menstruation.

En plus de la colposcopie, le médecin peut effectuer les études suivantes:

  • Analyse de frottis pour la flore bactérienne et frottis cytologiques.
  • Analyse des niveaux hormonaux.
  • Analyses générales d'urine et de sang.
  • Échographie des organes génitaux.

Complications de l'érosion cervicale

En soi, la condition d'une femme chez laquelle l'érosion cervicale est détectée ne constitue pas une menace, mais une humidité et une température constante sont toujours présentes dans le vagin, qui sont des conditions favorables à la reproduction de certains microorganismes pathogènes. Ceux-ci incluent la levure, la chlamydia, les trichomonas et d'autres bactéries.

L'érosion du col de l'utérus, qui affecte partiellement le canal cervical, crée les conditions pour le libre passage de ces agents pathogènes dans l'utérus et, le long des tubes, dans les ovaires.

Complications pouvant survenir si vous ne procédez pas au traitement de l'érosion:

  • Maladies inflammatoires des organes génitaux internes - endométrite, salpingite, annexite. Les adhérences dans les tuyaux peuvent provoquer une obstruction et une stérilité.
  • Une prolifération accrue (germination) de la surface épithéliale du col utérin peut provoquer des excroissances précancéreuses et cancéreuses. Ceux-ci incluent la dysplasie, la leucoplasie, le cancer du col utérin.

Que faut-il faire pour éviter les complications? Les mesures de prévention sont très simples et peuvent être appliquées par n’importe quelle femme. Pour ce faire, vous devez consulter votre gynécologue au moins une fois par an (et de préférence deux fois). Lors de sa visite, le médecin examinera non seulement la femme dans les miroirs, mais effectuera également un frottis sur la flore pour s'assurer qu'elle est propre. De plus, chaque femme avant la visite chez le gynécologue peut faire une échographie et rendre visite au médecin avec une analyse immédiate.

Traitement de l'érosion cervicale

La tactique de traitement dépend de plusieurs facteurs et le schéma de traitement de l'érosion cervicale n'existe pas. Des facteurs tels que l’âge de la femme, son état général, qu’elle ait ou non donné naissance à des enfants, ont-ils l’intention d’avoir plus d’enfants?

Il est très important de faire la distinction entre l'érosion réelle et la fausse érosion, pour laquelle il n'est pas nécessaire de traiter. En médecine moderne, il existe plusieurs moyens de traiter l'érosion du col utérin, dont le but est d'éliminer complètement le tissu endommagé à la surface du col de l'utérus. Mais pour que le traitement aboutisse, il est nécessaire d’éliminer tous les facteurs et causes pouvant provoquer l’apparition d’une érosion.

Toutes les méthodes de traitement sont conditionnellement divisées en médicament et non-médicament. Quelle méthode de traitement choisir, seul le gynécologue décide, si la femme a été examinée. L'auto-traitement ne peut pas être effectué!

Les méthodes conservatrices utilisant des médicaments donnent de bons résultats dans les premiers stades de la maladie et avec une fausse érosion. Pour cela, le lieu du changement tissulaire est simplement brûlé avec des coagulants chimiques tels que la solkovagine et Vagotyla. Sous la forme de courtes applications, la solution est appliquée sur le tissu affecté, après quoi la femme se voit prescrire un traitement de récupération sous la forme de bains et de tampons en Solcoseryl ou en Methyluracil.

Le traitement non médicamenteux de l'érosion du col utérin utilise l'une des méthodes, chacune présentant ses propres avantages et inconvénients, ainsi que des indications et des contre-indications:

  • Méthode de cryocoagulation (utilisation de basse température). C'est une méthode très prudente et douce, mais l'inconvénient est que l'érosion peut provoquer une rechute en quelques années.
  • La méthode de cautérisation par courant électrique. Il est principalement destiné aux femmes qui ne veulent plus accoucher, car la cicatrice subsiste après la cautérisation.
  • Méthode de coagulation au laser. La méthode est bonne car elle ne laisse pas de cicatrices sur le cou et permet une guérison rapide.
  • Méthode de coagulation diathermique (utilisation à haute température). Il est utilisé dans les cas où une femme a accouché et ne prévoit pas d'accoucher à l'avenir avant au moins un an ou deux. L'inconvénient de la méthode est que les cicatrices restent sur le col, et le plus est qu'aucune réérosion n'est formée.
  • Méthode d'utilisation des ondes radio. Il est principalement utilisé par les femmes et les filles qui n'ont pas encore accouché et qui vont avoir des enfants dans le futur.

Après toutes les méthodes de cautérisation de l'érosion du col utérin, une procédure locale est utilisée avec l'utilisation d'antiseptiques et de médicaments qui stimulent le processus de guérison du tissu. Le parcours est conçu pour 10 jours, mais cela peut être plus si le site de cautérisation ne guérit pas bien. En règle générale, dans 99% des cas d'érosion réelle, il est possible d'obtenir un bon résultat.

Traitement de l'érosion cervicale pendant la grossesse

Si le médecin découvre une érosion du col de l'utérus pendant la grossesse, la femme ne doit pas s'en inquiéter. Premièrement, l'érosion elle-même n'affecte pas le cours de la grossesse et, deuxièmement, elle ne peut pas être traitée pendant la grossesse, car le processus de dilatation cervicale est en avance pendant le travail et la cicatrice peut compliquer l'ouverture.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'érosion cervicale

Les remèdes populaires peuvent être utilisés en traitement, mais il n’est pas recommandé de les utiliser séparément, car l’action de nombreux remèdes à base de plantes n’a pas été complètement étudiée. Les ingrédients à base de plantes peuvent être utilisés comme traitements supplémentaires pour les méthodes médicales. Les composants les plus couramment utilisés sont l'huile d'argousier, la momie, le calendula, la camomille, le millepertuis, le miel (en l'absence d'allergie).

Erosion cervicale - causes, symptômes et traitement

Érosion cervicale - dommages à la couverture épithéliale ou violation de l'intégrité de la région vaginale du col de l'utérus.

L'érosion est déterminée à l'aide de miroirs spéciaux. Il s'agit d'une zone rouge vif, située principalement dans la région du col utérin externe du col utérin.

C'est l'un des diagnostics les plus fréquents, ce qui est posé aujourd'hui aux représentants du sexe faible. Selon les statistiques médicales, 50% des femmes dans le monde sont atteintes de cette pathologie. Mais il est souvent impossible de deviner son développement sans un examen pelvien.

Qu'est-ce que l'érosion vraie et fausse?

Pourquoi l'érosion cervicale se produit-elle et de quoi s'agit-il? Les gynécologues spécialistes distinguent l'érosion vraie et fausse.

  1. Véritable érosion. Il s'agit d'une pathologie acquise à la suite d'une exposition à des facteurs indésirables. La cause est due à divers facteurs de dommage (dommages causés par une pince à balles, exsudat inflammatoire). Il en résulte une desquamation de l'épithélium de la région vaginale du col de l'utérus et une inflammation débute au site de la lésion. La véritable érosion se produit souvent sur la lèvre inférieure du col. Avec la maladie, il prend une forme irrégulière et a une couleur rouge vif. En outre, l'érosion se caractérise par des saignements provenant de la zone érodée.
  2. Fausse érosion. Les cellules de l'épithélium sont remplacées par un épithélium cylindrique. Il serait plus exact de dire qu'avec la pseudo-érosion de l'utérus, les limites de l'épithélium cylindrique (c'est-à-dire les cellules bordant le canal interne du col de l'utérus) sont décalées au-delà de l'OS externe. Une pseudo-érosion est détectée à certaines périodes de la vie chez 35 à 40% des filles. Une femme, en règle générale, ne dérange pas. En rejoignant l'infection peuvent apparaître des plaintes de leucorrhée de l'appareil génital, des douleurs dans le bas de l'abdomen, l'apparition de saignements de contact après un rapport sexuel.
    Congénitale La formation d'érosion congénitale du col de l'utérus est le résultat du déplacement des limites de l'épithélium cylindrique bordant le canal cervical au-delà de ses limites. Un décalage (ectopie) de l'épithélium se produit même pendant la période prénatale du développement fœtal, par conséquent, une telle érosion est considérée comme congénitale.

Causes de l'érosion cervicale

L'érosion du col de l'utérus, ainsi que les raisons de son apparition, ont été longuement discutées par les médecins. Répandons actuellement plusieurs théories:

  1. En premier lieu, il y a la théorie de l'inflammation des organes génitaux féminins, en particulier l'endocervicite, qui s'accompagne d'une sécrétion accrue des glandes de l'épithélium cervical.
  2. Blessure mécanique. De telles blessures peuvent survenir à la suite d'un rapport sexuel brut ou lors de l'accouchement. L'inflammation se développe sur le site d'un puissant effet physique sur l'épithélium squameux stratifié.
  3. IST: candida, papillomavirus, chlamydia, herpès génital, Trichomonas, gonocoques.
  4. Début précoce de l'activité sexuelle. La membrane muqueuse des organes génitaux féminins arrive à maturité entre 20 et 23 ans. Si l'infection interfère avec ce processus subtil, une pseudo-érosion ne peut être évitée.
  5. Perturbation du cycle menstruel due à des problèmes dans le contexte hormonal.

Peut-être l'érosion et d'autres pathologies du col utérin et la réduction des fonctions de protection du système immunitaire.

Cancer provocateur

Qu'est-ce que l'érosion du col de l'utérus et à la suite duquel il n'y a presque pas de symptômes? Les gynécologues ont attribué à cette maladie le terme "cancer provocateur". La raison en est que le col de l'utérus est dépourvu de terminaisons nerveuses.

De ce fait, des processus pathologiques tels que l'érosion, la dysplasie et souvent le cancer peuvent pendant longtemps ne rien laisser savoir sur eux-mêmes et, souvent, seuls les examens préventifs du gynécologue contribuent à leur détection accidentelle. Il est parfois possible de soupçonner que quelque chose ne va pas à cause d'un écoulement sanglant ou d'un saignement provoqué par un rapport sexuel.

Autres maladies de fond du col de l'utérus

  1. Les polypes sont des excroissances de la membrane muqueuse. Ils peuvent être situés à la fois sur la surface externe du col et à l'intérieur du canal cervical. La survenue de polypes est le plus souvent associée à une inflammation chronique ou à une infection virale (infection à papillomavirus, herpès, CMV). Ils sont soumis à l'enlèvement obligatoire.
  2. La leucoplasie est un site de kératinisation. En raison de dommages viraux (virus de l'herpès simplex, VPH) ou d'inflammation chronique, les cellules commencent à se diviser rapidement et une «croûte» apparaît à la surface de la membrane muqueuse.
  3. L'ectropion ressemble beaucoup à l'érosion, mais sa cause est légèrement différente. Cela semble être dû à l'inversion du col de l'utérus dans la lumière du vagin, généralement après l'accouchement.

Symptômes de l'érosion cervicale

Lorsqu'une femme présente une érosion, son état et son état de santé ne changent pas et elle ne peut pas remarquer les symptômes caractéristiques de l'érosion cervicale.

Le fait est que le col de l'utérus n'est pas sensible et même pendant les rapports sexuels, une femme ne ressent pas d'inconfort. Cependant, après une intimité intime, certaines femmes présentent de légers saignements ou des écoulements séreux, ce qui constitue une bonne raison de consulter un médecin.

Comme vous pouvez le constater, l'érosion du col utérin ne présente pas de symptômes prononcés. Par conséquent, les femmes sont le plus souvent informées de ce problème lors de la consultation d'un gynécologue.

Erosion cervicale: photo

À quoi ressemble cette maladie, nous proposons de visionner des photos détaillées.

Diagnostics

Pour une détection précoce et un traitement rapide de l'érosion, même une femme en bonne santé devrait consulter un gynécologue au moins deux fois par an. Si le médecin constate la présence de défauts sur le col de l'utérus, une colposcopie est nécessaire - un examen avec un appareil spécial doté d'un système optique. Cette procédure est indolore et ne nécessite aucune préparation particulière.

Si, au cours de l'examen, le gynécologue voit un site nécessitant un examen plus approfondi, il en prélève un petit morceau avec une pince spéciale. Ceci s'appelle une biopsie. Il est nécessaire d’examiner en détail les cellules du col de l’utérus au microscope.

Comment traiter l'érosion cervicale?

L'approche thérapeutique est principalement déterminée par le type, la taille de l'ectopie, l'âge du patient, la présence ou l'absence de maladies associées. En d'autres termes, le traitement de l'érosion cervicale est individuel pour chaque patient.

Tout d’abord, avant le début du traitement principal - diagnostic précis et opportun et traitement rationnel des IST (si elles sont détectées), sinon tous les efforts risquent d’être vains. En outre, un examen clinique et de laboratoire obligatoire du partenaire sexuel est nécessaire. Au début, il est nécessaire d’éliminer le processus inflammatoire dans le col et le vagin. En cas de violation de la fonction ovarienne, il est également nécessaire de procéder au traitement approprié

Dans le traitement de l'érosion cervicale, la gynécologie pratique suit les règles suivantes:

  1. La véritable érosion et la pseudo-érosion sont traitées simultanément avec les maladies de fond qui les causent ou les soutiennent.
  2. Observation de l'érosion congénitale, pas besoin de traitement.
  3. L'érosion au stade actif de l'inflammation est traitée avec des méthodes douces (tampons vaginaux à l'huile d'argousier, huile de poisson, onguent solkoserilovoy, émulsion de syntomycine, aérosols contenant des antibiotiques - lévovinisol, olazol, etc.).
  4. En cas de signes d'inflammation, le traitement doit être orienté vers les agents infectieux (trichoionads, chlamydia, gonocoques, etc.).

Les approches modernes du traitement de l'érosion cervicale reposent sur l'utilisation du mécanisme de destruction des cellules de l'épithélium cylindrique, leur rejet et la restauration ultérieure de l'épithélium squameux à la surface de la pseudo-érosion. À cette fin, les méthodes de diathermocoagulation, de laser-cryodestruction, de méthode de cryodestruction, sont utilisées - nous les considérerons un peu plus bas.

Cautérisation de l'érosion cervicale

Pour enlever les tissus affectés, c'est-à-dire pour renouveler les cellules du col de l'utérus, il est conseillé aux médecins de procéder à une procédure telle que la cautérisation.

Selon les analyses des femmes, les méthodes de traitement les plus efficaces sont aujourd'hui reconnues:

  1. Cryodestruction - la zone d'érosion est traitée à l'azote liquide (ultra basse température), le manipulateur fin et très froid de la zone endommagée est «gelé» aux tissus sains.
  2. Coagulation au laser - le site de l'érosion est exposé à un faisceau laser chirurgical opérant ciblé (puissant faisceau de lumière). Un point positif est la possibilité de modifier la profondeur d'exposition, ce qui permet de traiter à la fois l'érosion superficielle et profonde.
  3. La cautérisation des ondes radioélectriques de l'érosion cervicale avec le dispositif Surgitron est reconnue par la plupart des gynécologues comme «l'étalon or du traitement». Une telle procédure ne nécessite pas une préparation complexe de la femme, prend quelques minutes et le processus de guérison est très court - jusqu’à 14 jours.
  4. Coagulation chimique. Cette méthode d'élimination de l'ectopie cervicale consiste à traiter la zone pathologique avec des solutions chimiques, par exemple la solkovagine. Ses composants sont des acides organiques (oxaliques et acétiques) et du nitrate de zinc avec de l'acide nitrique. La destruction chimique est utilisée uniquement lors du traitement de petites zones d'ectopie.

Le choix de la méthode d'érosion par cautérisation doit être effectué exclusivement par un spécialiste qui tient compte non seulement de l'efficacité de la méthode, mais également de l'état de santé du patient avec les éventuelles contre-indications.

Erosion cervicale après cautérisation

À la fin de la procédure, les femmes peuvent ressentir de la douleur, des saignements et un écoulement. Si, après la cautérisation, des saignements abondants sont apparus, un gros vaisseau a été touché. Dans cette situation, vous devez immédiatement contacter votre médecin. Lui seul peut arrêter ce saignement dangereux.

Avec l'aide d'antispasmodiques, tels que no-shpy et spazmalgona, vous pouvez éliminer les douleurs persistantes du bas-ventre. Sans l'autorisation du médecin, il est préférable de ne pas les utiliser.

Impact sur la grossesse

La présence de l'érosion ne signifie pas qu'une femme ne deviendra pas une mère. Naturellement, comme tout dommage aux organes du système génito-urinaire, l’érosion fait l’objet d’une surveillance attentive par le gynécologue. En fonction du type d'érosion, de sa taille et de son emplacement, le traitement peut être prescrit avant et après la grossesse.

Les médecins préviennent qu'une grossesse planifiée avec un examen préliminaire de tous les types de problèmes et leur guérison avant la conception augmente les chances de réussite de la grossesse et de la naissance d'un bébé en bonne santé.

Qu'est-ce qui cause l'érosion cervicale?

Le gynécologue diagnostique des dommages à l'épithélium cervical sur une patiente sur deux, mais personne n'explique pourquoi l'érosion apparaît à une femme.

La réaction d'une femme qui a entendu le diagnostic d '"érosion" va de la simple peur et de la peur des complications au franchement méprisant et à la conviction que tout disparaîtra d'elle-même. Ce sont des perceptions extrêmes, mais le fait que l’épithélium soit endommagé est alarmant et indique des modifications négatives du corps de la femme.

Comment se manifeste l'érosion

Pour mieux comprendre les causes de l'érosion du col utérin, il est nécessaire de rappeler l'anatomie d'un organe. L'utérus est caché à l'intérieur du bassin et constitue l'achèvement du tractus génital. Il comprend le fond, le corps et le cou, la partie la plus étroite de l'organe. Il relie le vagin et l'utérus, à l'intérieur il y a un canal. Les parois du cou sont constituées de trois couches:

  • épithélium externe (visibles sous grossissement, des rangées denses de cellules densément fermées, situées normalement sur plusieurs couches, sont visibles, semblables aux cellules de la membrane muqueuse du vagin, peintes en rose);
  • la couche interne de fibres musculaires disposées de manière circulaire, qui permettent de sceller l'utérus;
  • l'épithélium cylindrique du canal cervical, situé dans une rangée et constitué de cellules cylindriques rouges. Le but des cellules est de produire du mucus qui est recouvert à l'intérieur du cou.

Lorsque le médecin pose un diagnostic d’érosion cervicale, cela signifie qu’il voit dans le miroir gynécologique des zones de lésions rouges. Parfois, les médecins diagnostiquent «l'érosion» comme faisant référence à certaines pathologies gynécologiques (cervicite et autres), ce qui conduit à une information incorrecte du patient.

Qu'est-ce que l'érosion cervicale et à quoi ressemble-t-elle? Un examen plus approfondi (sous grossissement) peut être vu:

  • dommages ressemblant à des égratignures;
  • zones recouvertes d'un épithélium de "velours" cylindrique de couleur rouge;
  • des cicatrices;
  • épithélium à anneau rouge.

En conséquence, les lésions de la muqueuse se distinguent:

  • véritable érosion, se manifestant par un amincissement, des égratignures et des plaies sur la muqueuse, qui saignent lorsqu'on appuie
  • pseudo-érosion ou ectopie dans laquelle des zones recouvertes d'épithélium de velours sont visibles sur la membrane muqueuse;
  • ectropion, qui est formé en raison du déplacement (inversion) du cou.

Les dommages se produisent pour diverses raisons. L'érosion est divisée en:

  • acquis;
  • congénitale;
  • compliqué;
  • pas compliqué.

Le médecin, déterminer chez les femmes l'érosion du col utérin ne concrétise pas quel type d'érosion, pourquoi il est apparu.

Qu'est-ce qui se passe avec la maladie?

L'amincissement et les traumatismes des membranes muqueuses du col de l'utérus peuvent être superficiels et ne pas pénétrer dans la couche inférieure sous-jacente de l'épithélium. Cette condition survient pendant l'érosion réelle de l'utérus et est rarement diagnostiquée. Si l'infection ne complique pas la situation, l'épithélium se rétablira dans les 14 à 15 jours. C'est le cours idéal.

Dans certains cas, le dommage est susceptible de perturber la couche de base des cellules et la lésion n'est pas fermée par l'épithélium du "correct" composé de plusieurs couches de cellules plates et est recouverte de cellules cylindriques rouges caractéristiques du canal cervical. Ils sont situés dans une couche et ont une fonction différente - produire du mucus. La lésion peut proliférer à la place, il se forme des cicatrices qui réduisent l'élasticité du cou. Cela viole ses propriétés naturelles d’étirement maximal lors de l’accouchement et peut compliquer leur circulation. Les processus de destruction de l'épithélium cervical ont une caractéristique: ils sont généralement accompagnés d'une inflammation des organes génitaux internes.

Pourquoi doit-il être traité?

Défauts émergents dans les membranes muqueuses du col de l'utérus - preuves de violations dans le corps d'une femme à rechercher. Si les maladies inflammatoires sont à l'origine de l'érosion, elles doivent être traitées, en particulier s'il s'agit d'infections génitales ou de maladies vénériennes systémiques. Déterminer correctement pourquoi l'érosion du col de l'utérus apparaît chez une femme particulière est la clé du succès du traitement. En soi, une telle violation n’est pas un provocateur pour le développement du cancer, mais elle peut en être l’arrière-plan, car elle affaiblit le corps.

Causes d'érosion

  • déterminer la violation dans le fonctionnement de l'épithélium des muqueuses du col de l'utérus;
  • capable de traiter cette condition;
  • peut nommer les causes de certains dommages épithéliaux;
  • Ils savent ce qui se passera si vous ne traitez pas la maladie.

Mais ils ne peuvent pas expliquer avec précision le mécanisme qui déclenche la destruction de l'épithélium et sa restauration ultérieure, les processus intervenant dans ce processus.

La massivité avec laquelle les médecins établissent l'érosion et ses nombreux visages suggèrent qu'il s'agit d'une maladie complexe causée par plusieurs raisons. Cela signifie que ce n'est pas la maladie qui doit être traitée, mais le patient, car dans chaque cas, les causes de l'érosion sont strictement individuelles.

Toutes les causes provoquant l'état, divisé en interne et externe. Dans certains cas, la séparation peut être considérée comme conditionnelle, car l'environnement externe modifie les capacités et les propriétés internes de l'organisme.

Causes internes d'érosion

L'une des formes d'érosion est innée. Le médecin observe visuellement le déplacement de la frontière naturelle entre l'épithélium rose du col et l'épithélium rouge "velours" de son canal interne. Le défaut n’est pas ressenti par la femme, n’entraîne aucune pathologie dans le développement des organes génitaux et la maturation complète du corps de la femme (à 25 ans), passe sans laisser de trace.

La cause exacte d'un tel scénario de formation de la muqueuse est inconnue, mais on considère que la cause en est le déplacement du fond hormonal du fœtus pendant sa formation. Il existe également une forme congénitale d'ectopie (pseudo-érosion) lorsque l'épithélium rouge «s'introduit» dans les zones roses de la partie vaginale du col de l'utérus.

Les principales causes de la nature interne, provoquant la destruction de la couche muqueuse de l'épithélium du col utérin, sont les suivantes:

  • défenses immunitaires réduites;
  • lésions de la membrane muqueuse du cou (lésion) avec exposition directe;
  • troubles hormonaux du corps;
  • maladies inflammatoires des organes reproducteurs;
  • écoulement de l'utérus;
  • facteurs psychosomatiques.

Changements hormonaux

Des sauts hormonaux accompagnent une femme à tous les stades majeurs du développement - de la formation des organes génitaux de l'embryon à sa libération de l'état reproducteur. Très souvent, l'érosion du col utérin se produit pendant ces périodes - pendant la grossesse, l'accouchement, l'alimentation de l'enfant, la ménopause.

Mais il est évident que le facteur lui-même n’est pas le facteur principal, mais agit en combinaison avec d’autres facteurs - les surtensions hormonales affaiblissent le corps et réduisent considérablement le niveau de défense immunitaire du corps.

Les violations du fond hormonal sont causées par des maladies inflammatoires des ovaires, une tumeur qui leur apparaît trop tôt ou, au contraire, une fin de grossesse.

Les facteurs hormonaux comprennent un dysfonctionnement de la glande thyroïde et une diminution de la production d'œstrogènes, à l'origine de l'érosion. Les manifestations de tels troubles hormonaux constituent une violation de la fonction menstruelle. Dans certains cas, la cause de la "tempête hormonale" est un traitement spécifique - dans le traitement de l'infertilité, lors du maintien de la grossesse, dans le traitement de l'hypothyroïdie.

Le facteur hormonal est considéré comme le plus important en cas de pseudo-érosion.

Si les modifications hormonales sont devenues la principale cause du trouble, on peut espérer, avec la normalisation du fond hormonal, la restauration des muqueuses sans traitement chirurgical.

Maladies inflammatoires

Les observations cliniques montrent que l’érosion du col de l’utérus peut apparaître sur le fond de maladies inflammatoires des organes génitaux, en particulier de l’endocervicite. Dans cette maladie, l'activité des glandes situées dans les membranes muqueuses du col utérin augmente, ce qui entraîne sa vulnérabilité et des dommages inévitables.

L’apparition d’inflammations est étroitement liée à des causes externes - violations de la sexualité et de l’hygiène personnelle et internes - une diminution de la fonction protectrice du corps pour diverses raisons ne permet pas d’arrêter la reproduction de la flore pathogène propre pathogène et de la flore introduite par le partenaire.

Il existe les types d'érosion suivants:

  • inflammatoire, qui est causée par le rejet de l'épithélium, qui est provoqué par des maladies du col utérin - colpite et cervicite;
  • maligne, causée par un cancer;
  • spécifiques, provoqués par des agents pathogènes de la syphilis ou de la tuberculose.

Décharge de l'utérus

Avec le développement de pathologies dans l'utérus - excroissances de myomes, polypes et défauts de l'endomètre, il se produit un processus de destruction permanente des tissus, provoqué par un écoulement de l'utérus. L'effet prolongé de ces excrétions provoque une véritable érosion. La zone touchée est colonisée par des microorganismes pathogènes qui provoquent un processus inflammatoire. Le développement de la flore pathogène (trichomonas, chlamydia, HPV) ne peut pas être inhibé par le corps de la femme en raison d’une diminution de la défense immunitaire provoquée par le processus constant dans l’utérus.

Perturbation des défenses immunitaires du corps

Réduire la barrière protectrice du corps - une des causes principales de la violation. Elle est influencée par de nombreuses causes externes et internes - du fait de vivre dans des conditions défavorables, pour finir par la présence dans le corps de maladies systémiques de nature inflammatoire. Dans un état affaibli, le corps ne peut pas contrôler et supprimer la flore sous condition pathogène et repousser l'agression environnementale, ce qui provoque une érosion de l'utérus (col utérin).

Renforcer la défense immunitaire du corps est l’un des composants du traitement complexe de l’érosion.

Lésion cervicale

Des lésions du col de l’utérus, provoquant une érosion, peuvent survenir lors de manipulations médicales - lors du curetage de l’utérus, en cours d’avortement.

Le cou peut être blessé lors de l’installation du dispositif intra-utérin, lors du travail pénible avec des ruptures du cou. Une perturbation du fonctionnement de l'épithélium survient lorsque l'on coud de manière inappropriée de tels dommages. Une des raisons possibles serait le sexe brutal ou l'utilisation de jouets sexuels par une femme.

Il existe les types d'érosion suivants en raison de:

  • traumatique, qui se forme quel que soit le type de blessure;
  • trophique - survenant après une irradiation par une membrane muqueuse dans le traitement de tumeurs malignes;
  • Brûlure - déclenchée par l'exposition à des médicaments, des produits chimiques ou des dispositifs médicaux pendant le traitement.

L'hérédité

Selon les observations cliniques, on observe une tendance à des perturbations dans le fonctionnement des membranes muqueuses du col de l'utérus chez les femmes non donneuses dont les proches parents sont atteints d'une maladie similaire.

Facteur psychosomatique

Un tel facteur de développement de l'érosion n'est pas complètement prouvé, mais de nombreux praticiens partagent la théorie du facteur psychosomatique, en tant que "crochet" de la pathologie. L’étude des causes des pathologies de l’activité corporelle résultant du désordre psychologique survenu est traitée par une branche spéciale de la médecine - la psychosomatique. On pense que l'état psychologique négatif d'une femme, déclenché par le contexte émotionnel causé par un traumatisme, et les conditions de vie provoquent un certain nombre de pathologies gynécologiques graves:

  • tumeurs et kystes ovariens;
  • des excroissances dans l'utérus;
  • les échecs du cycle menstruel et du syndrome prémenstruel;
  • abus sexuel;
  • érosion cervicale;
  • avortement spontané;
  • incapacité à concevoir.

Les docteurs S. Konovalova, V. Sinelnikov et O. Torsunova ont étudié l'influence de l'état psychologique d'une femme sur l'érosion. Dans leurs œuvres, il est noté que l'état de l'organe principal de la reproduction, l'utérus, est étroitement lié aux pensées d'une femme sur sa place dans le monde. Le rejet par une femme de son comportement, de son apparence, du manque de chaleur et de ses relations émotionnelles avec une partenaire provoque la suppression de la féminité et affecte le fond hormonal du corps à partir duquel se produit l’érosion.

Cela semble également être le résultat du rejet par une femme de sa relation avec un partenaire, de l’incrédulité envers son attrait et sa valeur. Les problèmes de blessés, dus à des relations négatives avec les hommes, à l'estime de soi, à l'incapacité et à l'incapacité de devenir épouse, provoquent des troubles du fonctionnement du corps et l'érosion qui en résulte. Le facteur de départ dans un état émotionnel négatif est une querelle, une offense forte (qu’elle ne peut pas pardonner), de la colère et une agression envers les hommes.

C’est cette pathologie qui peut expliquer l’apparition de la maladie chez les femmes et les filles qui n’ont jamais connu de contacts sexuels ou qui en ont très rarement.

Le traitement de l'érosion cervicale est impossible sans le règlement de l'état psychologique de la femme. Elle doit se séparer d'un tas d'insultes et oublier les insultes infligées par les hommes. Si l'avortement est la cause de l'état dépressif, la femme devrait alors reconsidérer son attitude à l'égard des gens et du monde.

Pour éliminer la maladie, une femme doit reconsidérer son attitude vis-à-vis de l'érosion en tant que condition d'alerte qui encourage les changements de mode de vie.

Facteurs externes de la maladie

Les facteurs externes qui provoquent une condition incluent:

  • les rapports sexuels sont trop rares;
  • apparition précoce de relations intimes;
  • relations sexuelles imprudentes et changements fréquents de partenaires, ce qui entraîne une perturbation de la microflore du vagin et une infection par des infections sexuellement transmissibles;
  • vivre dans un environnement peu écologique;
  • fumer;
  • troubles de l'alimentation - jeûner, trop manger, manger des aliments contenant des préservatifs;
  • utilisation de contraceptifs hormonaux pouvant provoquer une érosion du col utérin (tant qu’il n’existe aucune preuve clinique exacte).

Lorsque l'érosion apparaît dans le contexte de la santé absolue et sans raison apparente, les médecins associent ce processus à des processus physiologiques non révélés dans le corps, sans reconnaître le rôle d'un facteur psychologique à ce stade.

Causes de réapparition de l'érosion

À plusieurs reprises, l'état du trouble du col de l'utérus survient dans les mêmes conditions que dans le cas de la lésion primaire:

  • troubles du statut immunitaire et hormonal;
  • infections et inflammations;
  • la promiscuité.

La rechute peut être associée à un diagnostic et à un traitement incorrects de la maladie et à une interruption prématurée du traitement. L'infection par des maladies sexuellement transmissibles ou des infections génitales provoque le retour de la maladie. De telles infections à répétition apparaissent souvent dans le contexte du traitement non synchrone des partenaires sexuels, lequel doit, selon les règles, être pratiqué simultanément chez un homme et une femme.

Pour le traitement de la maladie, en plus du traitement conservateur, il est nécessaire de changer le mode de vie, d’éliminer les causes de dépression nerveuse, de revoir le régime alimentaire et le schéma nutritionnel, d’adapter la vie intime, de redonner forme au corps grâce à l’éducation physique et au sport. L'érosion a besoin et peut être traitée.

Érosion cervicale - nature, types, causes, symptômes, traitement et risque d'érosion

L'érosion du col utérin s'appelle toute violation de l'état normal de ses muqueuses. Ces violations peuvent inclure des dommages mécaniques ou chimiques, ainsi que le développement anormal de l'épithélium muqueux. Protéger la santé et prévenir les conséquences graves de la maladie pour une femme facilitera les visites régulières chez le gynécologue.

Quelle est cette maladie, les causes de l'érosion, les symptômes, les méthodes de traitement, et si elle est dangereuse pour la santé des femmes et comment se protéger à l'avenir - envisagez ensuite.

Qu'est-ce que l'érosion cervicale?

L'érosion cervicale est un ulcère de la membrane muqueuse de la partie vaginale du col de l'utérus. Sa ruse est que pendant longtemps la maladie n'a pas de manifestations. La pathologie occupe l'une des principales places dans la structure des maladies gynécologiques et est souvent diagnostiquée chez des femmes de différents groupes d'âge.

L'érosion du col de l'utérus ne se transforme pas en cancer, mais elle ouvre la voie à la dégénérescence des tissus.

Les processus inflammatoires chroniques conduisent à l'apparition de cicatrices, à la formation de cavités kystiques, de polypes. L'érosion est une modification défectueuse de la membrane muqueuse du col de l'utérus. Très rarement, il existe une vraie forme qui guérit rapidement, le plus souvent, elle devient permanente.

Lorsque des facteurs affectent la surface utérine du col de l'utérus, les cellules épithéliales ne peuvent normalement pas percevoir l'environnement acide, micro-organismes nuisibles qui vivent longtemps dans le vagin.

L'épithélium cylindrique n'a pas de fonction protectrice; par conséquent, lorsqu'il est affecté par un virus ou une bactérie, il n'est pas protégé.

En règle générale, après une (moins de deux) semaines, la muqueuse endommagée commence à guérir. Le plus souvent, l'épithélialisation se produit de manière incorrecte et à la place de la véritable, une pseudo-érosion cervicale apparaît - également une partie modifiée de l'épithélium cervical, mais sans aucun signe de dommage.

Pour éviter toute confusion, les patientes doivent savoir que l'érosion est une plaie (ulcère) du col de l'utérus et que la pseudo-érosion est le processus de sa cicatrisation incorrecte, ce qui reste sur le cou après la guérison de la plaie.

Il faut comprendre que le terme "érosion" est assez étendu et englobe plusieurs manifestations de la maladie. Par conséquent, il est nécessaire de distinguer les espèces.

La détection se produit pendant la colposcopie, où la présence d'une zone rouge vif, qui n'est pas susceptible de se colorer lors de l'utilisation de la solution de Lugol, est déterminée.

Des sécrétions sanglantes apparaissent dans les sécrétions muqueuses lors de l'érosion du col de l'utérus.

La différence avec la vérité est que la surface de l'utérus présentant une pseudo-érosion est lisse et ne saigne pas.

Les risques d'infection sont importants et s'accompagnent de douleurs dans le bas-ventre, de blancheur et de saignements de contact (après un contact sexuel ou un examen gynécologique).

Options de développement

Les médecins identifient plusieurs options pour le développement de l'érosion, parmi lesquelles.

  • Ectropion. Le processus pathologique est caractérisé par une inversion de la membrane muqueuse du canal cervical due à un avortement chirurgical de la grossesse ou de l'accouchement.
  • Endométriose de l'utérus. Avec cette maladie, la coulée et la germination sur la membrane muqueuse du col de l'utérus des cellules de l'endomètre se produisent.
  • Leukoplakia. La pathologie implique la kératinisation de l'épithélium cervical.
  • Polypes diagnostiqués dans la région du canal cervical, ainsi que des polypes de l'utérus cervical et du condylome.

Causes de

Les causes de l'érosion du col utérin n'ont malheureusement pas été complètement étudiées, mais la médecine moderne considère que les principales conditions préalables au développement de cette maladie chez la femme sont les processus inflammatoires des organes génitaux, tels que l'endocervicite et la vaginite.

Chez les filles et les filles de moins de 18 ans, l'érosion peut être congénitale et peut être détectée après le début des rapports sexuels. De nombreux experts qualifient d'ectopie congénitale chez toutes les femmes à naître. Chez les filles de moins de 21 ans et les femmes pendant la grossesse, ainsi que pendant la période d'involution, l'érosion est considérée comme le résultat d'un ajustement hormonal.

Dans ces cas, les changements se produisent souvent seuls et ne nécessitent qu'un examen et une observation.

Lorsqu'un patient développe une érosion cervicale, les raisons de son développement peuvent être différentes. Cependant, le plus souvent, les cellules épithéliales de surface commencent à se rejeter en raison du processus inflammatoire développé précédemment.

Les principales causes d'érosion dans la médecine moderne sont considérées comme:

  • inflammation des organes génitaux - vaginite, cervicite;
  • perturbations hormonales;
  • immunité locale ou générale réduite;
  • infections génitales et maladies inflammatoires de la région génitale féminine (HPV, chlamydia, ureaplasmose, trichomonase, gonorrhée, dysbiose vaginale, etc.);
    effets traumatiques (avortement, dommages mécaniques, chirurgie, accouchement, etc.);

Symptômes de l'érosion cervicale + photo

Dans la très grande majorité des cas, l'érosion du col de l'utérus se manifeste rarement de manière clinique et ce diagnostic est le plus souvent constaté lors d'un examen gynécologique. Mais il se trouve que les patients eux-mêmes se tournent vers le gynécologue pour signaler des saignements qui ne sont pas liés aux règles, en particulier après un rapport sexuel.

Symptômes possibles de l'érosion cervicale:

  • tout saignement, surtout après un rapport sexuel;
  • douleur abdominale basse
  • douleur pendant les rapports sexuels
  • écoulement blanchâtre abondant
  • Le changement de la santé globale n'est pas observé. Souvent, l'inflammation rejoint l'érosion. Les symptômes apparaîtront alors plus clairement: la douleur augmentera, la décharge sera plus abondante.
  • La décharge lors de l'érosion du col de l'utérus s'appelle autrement «les blancs» et est un liquide blanc épais sans odeur forte, qui laisse souvent des traces sur les sous-vêtements. Ces sécrétions indiquent généralement la présence d'une inflammation ou d'une infection latente, accompagnant souvent cette maladie.

Tous les symptômes ne sont pas spécifiques à l'érosion et leur manifestation peut parfois indiquer le développement d'une maladie gynécologique complètement différente. Dans tous les cas, l’apparition d’un seul symptôme est une raison suffisante pour contacter un gynécologue pour un examen.

À quoi ressemble l'érosion sur la photo?

Les plaintes de patients avec l'érosion due à des maladies inflammatoires concomitantes du vagin (colpite) et du canal cervical (endocervicitis). Lorsque l'érosion est compliquée par une inflammation, des membranes muqueuses ou une leucorrhée mucopuruleuse apparaissent, ressentant une gêne.

Complications: le danger de la maladie?

Le fait que les symptômes de l'érosion cervicale chez les femmes n'apparaissent pas particulièrement prononcés n'indique en rien l'absence de nécessité de traiter la maladie. Lorsque la pseudo-érosion se produit autour du canal cervical, il apparaît un épithélium qui n'a pas la propriété de protéger contre l'infection du vagin dans l'utérus.

Dans certains cas, il est également possible de développer une épithélialisation spontanée de l'érosion cervicale, ce qui permet de former un épithélium défectueux.

La réponse à la question "Qu'est-ce qu'une érosion dangereuse? "Cela dépend exactement des modifications que le médecin a découvertes lors de l'examen:

  • s'il s'agit d'une pseudo-érosion (ectopie, érosion congénitale), il n'y a alors aucune menace pour la santé et aucune conséquence ne peut en découler;
  • s'il s'agit d'une véritable érosion causée par des maladies infectieuses, le principal danger est que l'infection puisse pénétrer dans l'utérus et dans les appendices utérins et causer l'infertilité à l'avenir;
  • s'il s'agit d'une dysplasie, le risque de développer un cancer du col de l'utérus dans les années à venir est réel sans une attention suffisante.

Une opinion commune sur la dégénérescence maligne de l'érosion est fausse. Seules les érosions cervicales, caractérisées par des modifications atypiques, sont dangereuses. Ils sont bien détectés lors d'examens colposcopiques et de laboratoire standard et leur présence signifie seulement que la zone pathologique doit être éliminée.

Impact sur la grossesse

La présence d'une érosion cervicale ne signifie pas qu'une femme ne deviendra pas une mère. Naturellement, comme tout dommage aux organes du système génito-urinaire, l’érosion fait l’objet d’une surveillance attentive par le gynécologue. En fonction du type d'érosion, de sa taille et de son emplacement, le traitement peut être prescrit avant et après la grossesse.

Si l'érosion est détectée chez une femme enceinte, un traitement est également appliqué après l'accouchement, car la maladie n'affecte pas le déroulement de la grossesse ni l'état du fœtus. Les symptômes d'érosion chez une femme enceinte peuvent être des impuretés de sang dans l'écoulement, ainsi que des brûlures et des démangeaisons pendant les rapports sexuels.

Diagnostics

Le diagnostic peut être établi dès la première visite chez le médecin. Pendant ce temps, dans de nombreux cas, une inspection visuelle ne représente que la moitié du travail de diagnostic d'une maladie.

Par conséquent, les patients devront passer les tests suivants:

  • Inspection visuelle du miroir pour identifier les modifications de la muqueuse. Véritable érosion: la couche épithéliale est rouge vif, son saignement est visible. Fausse érosion: l'épithélium squameux est remplacé par cylindrique. Érosion simple: la couche épithéliale est lisse. Papillaire: sur le mamelon muqueux se forment des excroissances.
  • frottis ordinaire sur la flore;
  • Les diagnostics PCR visant à identifier les principaux types d'infections (herpès génital, trichomonase, mycoplasmose, etc.);
  • test sanguin pour l'hépatite, le VIH, la syphilis;
  • biopsie (en cas de suspicion de tumeur maligne, une partie de la partie du col touchée est prélevée pour un examen histologique).

Ce n'est qu'après que toutes les données ont été collectées que le médecin sera en mesure de tirer une conclusion finale, d'établir un diagnostic, de déterminer s'il existe des complications et seulement après qu'il pourra traiter le patient.

Traitement de l'érosion cervicale

Si cette condition nécessite l’utilisation d’un traitement, le médecin évalue l’étendue de la zone touchée et l’évolution de la maladie. Sur la base de cette analyse, il décide comment traiter l’érosion cervicale en choisissant l’une des méthodes suivantes:

  • Drogue - est un médicament utilisé qui affecte l’infection, ce qui provoque une irritation de la membrane muqueuse. Local - le patient est soigné à l'aide de bougies de guérison et de tampons. Cette méthode peut impliquer une cautérisation chimique de la plaie avec des préparations spéciales avec un traitement de rééducation supplémentaire.
  • Chirurgie - cautérisation.

Le traitement conservateur de l'érosion cervicale consiste à:

  • effectuer un traitement anti-inflammatoire non spécifique;
  • traitement avec des médicaments qui inhibent la croissance et le développement des bactéries fongiques et des infections virales sexuellement transmissibles (lorsqu'ils sont détectés);
  • correction des troubles hormonaux et immunitaires;
  • l'utilisation de techniques de physiothérapie (rarement) - tampons vaginaux avec boue médicamenteuse, irrigation avec des eaux minérales, iontophorèse avec des médicaments, thérapie par ultraviolets et ultraviolets à ondes courtes, thérapie par microcourants et par l'ozone, laser hélium-néon.

Les méthodes de traitement économes incluent l'utilisation de bougies. Les bougies pour l'érosion du col utérin sont prescrites dans les situations suivantes:

  • érosion causée par une violation de la microflore vaginale;
  • douleur pendant la menstruation, localisée dans la région sacrale;
  • causés par des maladies sexuellement transmissibles;
  • surgissant sur le fond des désordres hormonaux;
  • blessure à la suite d'un avortement ou d'un accouchement difficile.

Causes de l'érosion cervicale récurrente

Les causes de l'érosion cervicale dans les manifestations récurrentes sont presque les mêmes que dans l'apparition initiale de la pathologie:

  • processus inflammatoires infectieux,
  • la promiscuité,
  • troubles hormonaux,
  • troubles immunitaires.

Traitement chirurgical: érosion du cautère

La cautérisation de l'érosion cervicale est réalisée afin d'influencer les modifications pathologiques de l'épithélium afin d'éliminer les structures cellulaires endommagées du col de l'utérus. Il existe plusieurs méthodes de base de la procédure, qui ne durent pas plus d’une demi-heure:

  1. Diathermocoagulation. La méthode la plus dépassée et traumatique est la cautérisation de l'érosion au moyen de courant. En raison de la grande efficacité de la méthode, elle n’a pas encore été abandonnée. La procédure est réalisée sans anesthésie pendant 20 à 30 minutes dans la seconde période du cycle menstruel. Après la procédure, la patiente est sous observation dans le service et, si tout va bien, la laisser rentrer chez elle.
  2. Cryothérapie - cautérisation à l'azote liquide («congélation» des tissus). Méthode plus douce que la diathermocoagulation. L'inconvénient de cette méthode est la possibilité de rechutes (réapparition);
  3. Coagulation au laser - application au traitement du laser. Après la procédure ne reste pas sur le cou des adhérences et des cicatrices, la guérison et la récupération sont rapides (4-6 semaines).
  4. Lors de la coagulation chimique, le col de l'utérus est traité avec des médicaments préjudiciables à l'épithélium cylindrique apparu. L'épithélium squameux, en croissance, ferme la zone, qui était auparavant affectée par l'érosion. Cette méthode n'est pas sans défauts. Il n'est pas utilisé pour l'érosion, qui occupe une grande surface.
  5. La diathermo- conisation est l'excision de tissus envahis par une boucle spéciale. À la surface de l'érosion brûlée, une croûte se forme, qui s'écoule une semaine après l'intervention. La croissance excessive de la zone avec un épithélium à couches multiples se termine généralement par un mois et demi.

Remèdes populaires pour l'érosion du col utérin

Avant d'utiliser des remèdes populaires, assurez-vous de consulter un gynécologue.

  1. 2 comprimés de maman dissous dans 1 c. eau tiède, ajouter de l'huile d'argousier. Mettez un tampon imbibé dans cette solution, selon le schéma ci-dessus.
  2. Extrait de racine de Bergenia: on verse 1 er eau bouillante dans 3 litres de racine broyée, cuite à feu doux jusqu'à évaporation complète du liquide. Boire trois fois par jour, 30 gouttes pendant une demi-heure avant les repas.
  3. L'infusion de calendula est utilisée pour les douches vaginales en cas d'érosion congénitale et de lésion mécanique de la muqueuse. L'outil est la prévention de nombreuses MST.
  4. 2 cuillères à soupe de camomille pharmaceutique versez un litre d'eau bouillante dans une casserole. Placez la casserole avec le couvercle sur le bain-marie pendant 15 à 20 minutes. Éteignez le feu, insistez pendant 40 minutes sur la solution, puis laissez-le refroidir à la température ambiante.
  5. Traitement au miel, il faut pour cela rouler une cuillerée à thé de miel dans un bandage ou une gaze, en faire un tampon, l'attacher avec un fil, le placer aussi profondément que possible dans le vagin. Cela devrait être fait la nuit, le matin, vous remarquerez du sang, c'est normal.
  6. Pommade "Levomekol." Pommade miraculeuse, qui a fait ses preuves dans les plaies. Pressez la pommade sur le coton-tige et insérez-la dans le vagin pendant la nuit. Au matin, enlevez le tampon et retenez-vous. Conduire quotidiennement pendant deux semaines.
  7. Pour l'érosion du col utérin, il est recommandé d'injecter du jus d'aloès dans le vagin chaque jour, après quoi vous devez vous allonger pendant 20 minutes.
  8. Douches Infusion d’Hypericum: 4 c. l Hypericum aux herbes verser 2 litres d'eau chaude, faire bouillir à feu doux pendant 10 minutes et insister pendant 30 minutes.
  9. Pour le traitement du bouillon de bore utérus usagé (la décoction est utilisée pour la douche buccale et sous la forme de tampons imbibés dans le bouillon). Pour préparer le bouillon, mélanger 2 cuillères à soupe de matières premières avec un demi-litre d’eau. Le mélange est porté à ébullition, filtré et refroidi. Les douches doivent être effectuées une fois par jour, la nuit. Le traitement dure environ une semaine (5 à 7 jours en moyenne).

Prévention

Comme vous le savez, il est préférable de prévenir la pathologie que de la traiter. Pour vous protéger, vous devez suivre un certain nombre de recommandations:

  • Consultez régulièrement un médecin (au moins deux fois par an).
  • Suivez les règles d'hygiène. En particulier, vous devriez prendre une douche au moins deux fois par jour, surtout pendant les règles.
  • Utilisez des préservatifs lors de rapports sexuels avec des partenaires occasionnels pour empêcher les infections de pénétrer.
  • Efforcez-vous de la monogamie et de la vie sexuelle régulière.
  • Protégé dans les cas où la grossesse n'est pas planifiée. Il faut se rappeler que tout avortement complique l'évolution de la pathologie en traumatisant le col de l'utérus.

Vous avez appris de ce matériau l’érosion du col de l’utérus, pourquoi il est important de commencer le traitement à temps et comment vous protéger de cette maladie. Soyez en bonne santé, faites-vous tester à temps par un gynécologue et surveillez votre santé!