Balanoposthite chez un enfant: symptômes et traitement

Puissance

Presque tous les garçons, tôt ou tard, développent un processus inflammatoire-infectieux dans la région de la tête et du prépuce du pénis. Cette maladie s'appelle balanoposthite. La maladie peut être aiguë (moins de 3 mois) et chronique (plus de 3 mois). Les garçons souffrent de cette maladie dans 3 r. plus souvent que les hommes adultes, il est donc particulièrement important que les enfants identifient les symptômes de la balanoposthite à temps et, avec l'aide d'un médecin, déterminent le traitement approprié.

Causes de la maladie

Divers micro-organismes (bactéries, virus et champignons) peuvent provoquer une balanoposthite dans certaines conditions:

  • violation des règles relatives à la garde des enfants (lavage irrégulier, utilisation de savon lors du lavage);
  • l'utilisation de détergents de faible qualité pour le bain et le lavage des vêtements de bébé;
  • utilisation inappropriée de couches jetables (taille inadéquate, changement rare);
  • culotte serrée, frottant la peau et la tête du pénis, ce qui contribue à l'apparition de microtraumatismes et à leur infection ultérieure;
  • dermatite allergique sur poudre ou crème;
  • structure imparfaite des organes génitaux externes chez les garçons d'âge préscolaire: le prépuce rétréci ou le phimosis physiologique rendent difficile la réalisation de procédures d'hygiène par le bébé; la formation d'adhérences entre les deux parois des plis cutanés du prépuce entraîne la stagnation de la sécrétion de glandes spéciales (smegma), de cellules cutanées mortes et de microorganismes emprisonnés provoquant une inflammation;
  • tentatives violentes de dépouiller la tête du pénis;
  • diabète sucré: taux élevé de sucre dans l'urine - un milieu nutritif pour les micro-organismes;
  • l'obésité contribue à l'altération des processus métaboliques et à la réduction de l'immunité, rend difficile le maintien de l'hygiène personnelle;
  • l'hypothermie et la malnutrition de l'enfant entraînent une diminution de l'immunité et facilitent ainsi le développement de l'infection.

Les symptômes

On distingue les types de balanoposthite suivants: simple, purulent, érosif, gangréneux.

La forme aiguë de la maladie commence habituellement de manière soudaine, dans le contexte du bien-être complet. Le matin, l'enfant a une sensation de brûlure et des démangeaisons dans la région du prépuce (chez les enfants plus âgés et chez les petits enfants - anxiété). Le bébé pleure lorsqu'il touche le pénis et lorsqu'il urine, le sommeil est perturbé, la température augmente (parfois jusqu'à un nombre élevé).

Le bien-être général de l'enfant se détériore et les ganglions lymphatiques de l'aine peuvent augmenter. Le prépuce est enflé et rougi, la miction peut être difficile. Les zones érodées en rouge vif se forment avec un rebord imbibé en périphérie - l'inflammation est passée à une forme érosive. Si aucun traitement supplémentaire n'est effectué, des zones ulcéreuses-nécrotiques profondes se forment sur un fond rouge vif. Ces ulcères indiquent la transition de la maladie sous forme gangréneuse, ils sont très douloureux, guérissent très longtemps.

Les problèmes de miction peuvent être dus au fait que le prépuce ferme le canal urinaire en raison d'un œdème. Mais le garçon lui-même peut s'abstenir consciemment d'uriner par peur de la douleur. Il arrive que le garçon ait même une incontinence urinaire (énurésie) due à un débordement de la vessie. Dans certains cas, des pertes purulentes se produisent. Il est possible (dans les cas avancés avancés) de former des ulcères superficiels.

La forme chronique de la maladie est une conséquence du traitement de mauvaise qualité de la balanoposthite aiguë. Dans cette affaire, le garçon s'inquiète des démangeaisons dans la région génitale, des brûlures et de la douleur en urinant. À l'examen, des poches peu prononcées et une rougeur de la tête du pénis, soulignant la couleur blanche, sont détectées.

La longue évolution de la maladie, accompagnée d'exacerbations occasionnelles, entraîne la formation d'un processus cicatriciel et du phimosis (l'impossibilité d'ouvrir la tête du pénis), ce qui contribue en outre au maintien du processus inflammatoire en raison de la violation de l'écoulement du smegma. L'inflammation peut également se propager au canal urinaire, entraînant le développement d'une urétrite et un rétrécissement du canal urinaire.

Traitement

Si des signes de maladie apparaissent, vous devriez consulter un médecin (chirurgien pédiatrique ou urologue). Ceci est nécessaire pour effectuer un examen de laboratoire - ensemencement détachable sous le prépuce afin d’isoler l’agent responsable du processus inflammatoire et de la sensibilité aux antibiotiques. Cet examen est important pour le choix des médicaments thérapeutiques: dans le cas de la nature fongique de la maladie, les antibiotiques sont contre-indiqués.

Les cas bénins de maladie sont traités à la maison.

Le traitement commence généralement par les procédures locales: bains chauds avec une solution de furatsilina (2 onglets. Par verre d'eau) ou décoction de camomille (1 cuillère à soupe de fleurs pour 250 ml d'eau bouillante) toutes les 2 heures. La solution pour les bains est versée dans un bocal et plongée un organe enflammé en elle. Il n'est pas nécessaire d'éloigner le prépuce, cela provoque une douleur vive chez le garçon.

Médicament pour le traitement

Après le bain, vous pouvez attacher une gaze avec une pommade "Levomekol" - elle a une action à la fois antibactérienne et anti-inflammatoire. En utilisant une seringue sans aiguille, une pommade chauffée (environ 1,5 g) peut être injectée avec précaution sous le prépuce. De la même manière, une solution de furatsiline ou de chlorhexidine peut être versée pour nettoyer et désinfecter la cavité. La nuit du pénis est appliqué pansement pommade.

En cas de trempage important, le médecin peut vous prescrire un bain avec une solution légèrement rose de permanganate de potassium, en raison de son effet désinfectant et de son effet desséchant. Généralement, le résultat du traitement est obtenu après 3-4 jours.

En cas de violation de l'état général de l'enfant et de fièvre, des médicaments anti-inflammatoires sont utilisés. En cas d'évolution sévère de la maladie, d'affaiblissement des enfants ou de propagation de l'infection, des médicaments antibactériens sont prescrits pour un usage interne ou par injection. Pour la balanoposthite à Candida, on utilise une pommade au clotrimazole et d’autres médicaments antifongiques.

Dans la forme chronique de la maladie, le processus inflammatoire est pratiquement impossible à traiter. Le traitement chirurgical est généralement effectué en dehors de la période d'exacerbation sous anesthésie locale (chez les petits enfants sous générale) - la circoncision du prépuce. Le traitement chirurgical donne des résultats dans 100% des cas.

Complications de la balanoposthite aiguë

Si elle n'est pas traitée, la maladie peut entraîner les complications suivantes:

  • processus de chronisation;
  • la propagation de l'infection;
  • rétention urinaire aiguë;
  • le développement de phimosis;
  • gangrène du pénis;
  • déformation de la tête du pénis;
  • tumeurs malignes du pénis.

Prévention

  • Les garçons en âge préscolaire doivent être lavés tous les soirs (sans savon), ainsi qu'après un acte de défécation;
  • Les nourrissons à temps pour changer les couches et les choisir en taille;
  • Les garçons d'âge scolaire devraient se laver et laver la tête du corps à l'eau tiède lorsqu'ils sont emportés;
  • Les garçons de tous âges utilisent une serviette personnelle pour une hygiène intime;
  • Tous les garçons (et les hommes) doivent éviter de porter des sous-vêtements serrés.

Quel médecin contacter

Si vous soupçonnez le développement d'une balanoposthite, vous pouvez contacter votre pédiatre ou immédiatement un urologue. Si nécessaire, nommé par le chirurgien. De plus, si la maladie est liée à des causes internes, la consultation d’un endocrinologue, d’un nutritionniste, d’un immunologue, d’un allergologue est désignée.

Causes et symptômes de l'inflammation du prépuce chez les garçons

Il arrive que les parents soient confrontés à un problème tel que l'inflammation du prépuce d'un enfant. Cette maladie s'appelle balanoposthite. Cela se produit chez les nourrissons et les garçons plus âgés. La balanoposthite n'est pas une maladie dangereuse, mais elle provoque un certain inconfort et des inconvénients.

Pourquoi la balanoposthite survient-elle?

Pour un nouveau-né, la condition lorsque la tête du pénis est soudée au prépuce (phimosis) est assez naturelle et dure jusqu'à un an et demi. Au fur et à mesure qu'ils grandissent, la distance entre eux augmente et une cavité apparaît, qui se remplit progressivement de smegma. Ce sont les cellules épithéliales desquamées et les sécrétions des glandes sébacées.

Pendant la croissance du garçon, la caverne se dilate et se nettoie périodiquement, et l'enfant n'a pas besoin de traitement. L'état de phimosis physiologique peut être observé jusqu'à l'âge de cinq ans. Au cours du processus de miction, l'urine pénètre dans la cavité et, si le cours naturel de la purification est perturbé, un processus inflammatoire peut survenir. Dans ce cas, besoin de conseils d'experts et d'un traitement approprié.

La balanoposthite peut survenir pour les raisons suivantes:

  • violation des règles d'hygiène;
  • formation dans la cavité de constriction;
  • dépôt de sels d'urine;
  • macération de la peau du sous-vêtement du pénis;
  • l'hypothermie;
  • maladies endocriniennes, obésité, avitaminose.

Le smegma accumulé est un environnement bénéfique pour la croissance des micro-organismes pathogènes et le développement de l'inflammation.

Classification et diagnostic

Selon les symptômes, la maladie peut être aiguë, chronique ou spécifique. Le processus aigu est plus fréquent chez les enfants; chez les adultes, la balanoposthite chronique avec des exacerbations occasionnelles est plus fréquente.

La balanoposthite aiguë peut être simple, purulente, allergique, érosive et nécrotique. Le traitement est prescrit selon le type. Le processus inflammatoire chronique du garçon dans le gland se distingue par sa durée. Le processus peut s'apaiser périodiquement, mais il reste des cicatrices et des fissures non curatives.

Le type de balanopostite spécifique peut être causé par certains microorganismes pathogènes:

  • bacille tuberculeux;
  • chlamydia et gonocoques;
  • virus de l'herpès;
  • agents causatifs de la syphilis.

De telles balanoposthites se produisent rarement. Le groupe à risque comprend les enfants dont les mères sont atteintes de ces maladies. Chez les nourrissons, la maladie peut survenir à la suite d’une infection intra-utérine ou lors de l’accouchement.

Pour le diagnostic de balanoposthite simple suffisamment d'explications des parents ou des plaintes de l'enfant. Le médecin examine la tête du pénis du garçon. Si l'évolution de la maladie devient persistante, des analyses de sang et d'urine sont prescrites, ainsi que le taux de sucre. Semer de manière détachable du tissu enflammé sur la microflore et être sensible aux antibiotiques.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la balanoposthite se manifestent parfois avec un bien-être complet. L'enfant ressent de l'inconfort et des démangeaisons du gland du pénis. Il y a une rougeur et un gonflement, et plus tard le garçon peut avoir des difficultés à uriner.

La rétention d'urine chez les enfants se produit pour deux raisons. En raison de l'enflure au bout du pénis, l'urètre est bloqué. Ou lorsque le bébé a mal et est brûlé, il retarde le processus. Les symptômes sont observés pendant 5 jours, puis un autonettoyage est effectué.

Si une balanoposthite purulente s'est produite, il existe d'autres signes:

  • écoulement de pus du prépuce;
  • une élévation de température apparaît;
  • la léthargie, la faiblesse de l'enfant;
  • inflammation des ganglions inguinaux.

Si le traitement approprié n'est pas administré à temps, le stade physiologique du phimosis devient pathologique et des cicatrices se forment. Chez les enfants, la maladie devient chronique. L'utilisation indépendante d'antibiotiques est inacceptable, surtout si l'infection est causée par des champignons, il est nécessaire de consulter un chirurgien pédiatrique.

Traitement à domicile

Une balanoposthite simple et peu complexe aux premiers stades après la consultation d'un spécialiste est traitée à domicile, aucun traitement hospitalier n'est nécessaire. Pour soulager les symptômes de la maladie, procédez comme suit:

  • bain avec une décoction de camomille, une solution faible de permanganate de potassium ou de furatsilinom;
  • appliquer une toile de gaze avec un antiseptique;
  • l'utilisation de poudres thérapeutiques spéciales.

Un petit enfant peut être mis dans un bol avec la solution préparée. Les enfants plus âgés peuvent faire un bain pour le gland du pénis en utilisant un petit récipient. Les procédures dans les premiers jours sont effectuées souvent, toutes les 2 heures. Avant de se coucher, vous pouvez attacher une gaze humidifiée avec un onguent antiseptique ou antibactérien. Avant d'utiliser la poudre, le liquide de la tête du pénis doit être complètement imbibé, puis traité avec une poudre de talc-tanin.

Si la balanoposthite est allergique, il est nécessaire de rechercher et d'éliminer la source de l'allergie et de procéder au traitement local avec les mêmes moyens.

L'allergène peut être dans l'urine, alors vous devez exclure les produits allergènes, donner plus de liquide. La réaction peut concerner le détergent à lessive, le savon, les nouvelles couches, la literie, la teinture pour vêtements et bien plus encore.

Traitement de la toxicomanie

Les maladies inflammatoires liées au pus sont dangereuses car elles peuvent provoquer une nécrose des tissus. La pommade au levomekol a un bon effet antimicrobien. Il est appliqué sous la forme d'applications. Lorsque la procédure est difficile à effectuer, la pommade est injectée avec une seringue. Vous pouvez utiliser des agents antibactériens tels que Sintomitsin, Miramistin.

Si l'agent pathogène est isolé lors du semis, les médicaments Biseptol, Nitroxoline, antibiotiques, auxquels le microbe est sensible, sont prescrits. Si nécessaire, ajoutez des médicaments hormonaux: prednisone, hydrocortisone. Utilisé localement pour protéger la tête du pénis en crème Panthenol, Bepanten, Sudokrem.

Si la nature de l'inflammation de la nature fongique, le traitement est effectué avec les médicaments Clotrimazole, Lamicon, Lamisil, Fluconazole. Si le garçon a de la fièvre et des douleurs, ajoutez du paracétamol, de l'ibuprofène.

Chez les enfants atteints de balanopostis purulent, le médecin sépare les adhérences entre le prépuce et la tête, élimine le contenu purulent et traite avec un antiseptique. Le prépuce avec une inflammation chronique à long terme est complètement excisé.

Complications possibles

Les formes simples chez les enfants sont faciles à traiter. Une maladie négligée peut rendre le phimosis physiologique pathologique. Dans ce cas, les garçons n'ont aucune possibilité de la sortie d'urine habituelle en raison de l'ouverture fermée de l'urètre. Le problème ne peut être résolu que par la circoncision sous anesthésie générale ou locale du prépuce.

La balanoposthite ulcéreuse et hypertrophique se caractérise par une douleur aiguë, des rougeurs, des plaies non cicatrisées à long terme et des ulcères. Cela peut entraîner la courbure et la déformation du gland du pénis, ce qui peut nuire à la psyché du garçon. Un problème non résolu est un dangereux empoisonnement du sang. Les complications de la balanoposthite peuvent être des infections du système urinaire, telles que la pyélonéphrite, la cystite, l’urétrite. Une forme chronique de la maladie peut causer le cancer ou la gangrène du pénis.

Prévention de la balanoposthite

La balanoposthite est importante à détecter à temps, en tenant compte des causes et des principaux symptômes de la maladie. Appeler à l’aide et commencer le traitement à temps donnera les résultats, les complications sont rares. Balanoposthite peut avertir. Il y a quelques recommandations pour cela:

  • observer strictement les règles d'hygiène du garçon;
  • éliminer le contact supplémentaire des organes génitaux de l'enfant, afin de ne pas blesser et ne pas infecter l'infection;
  • laver les organes génitaux sans savon tous les jours et après les selles;
  • les bébés changent les couches rapidement, tout en organisant des bains d'air chaud;
  • ramasser les couches et les culottes en tissu doux et sans coutures grossières selon l'âge;
  • Ne déplacez pas le prépuce.

Afin de prévenir la maladie, il est nécessaire de développer l'habitude de soigner quotidiennement les organes génitaux du garçon. À un âge plus avancé, les enfants devraient apprendre à utiliser la douche et à éliminer indépendamment les excès de smegma, des sous-vêtements changeant quotidiennement.

Inflammation du prépuce - problème "masculin" d'un petit enfant

Avec la croissance des fils, toute mère sera tôt ou tard confrontée à divers problèmes «masculins». C'est l'organe sexuel du garçon (même très petit) qui soulève de nombreuses questions et avec lui les peurs. Avant la sortie du nouveau-né, les médecins des maternités devraient expliquer aux jeunes mères toutes les caractéristiques des soins appropriés à la tête et au prépuce du bébé, mais, malheureusement, de telles conférences ne sont organisées que dans des établissements isolés.

La plupart des problèmes chez les garçons commencent généralement à cause de l'ignorance des jeunes parents sur un sujet aussi important. Et la règle principale ici est dans une expression simple: "si vous ne voulez pas nuire, ne touchez pas".


Si nous étudions un peu l'anatomie, il apparaît clairement que le phimosis congénital, de nature temporaire, est naturellement récompensé par tous les garçons nouveau-nés, ce qui est tout à fait normal. La tête du pénis est recouverte d'un pli cutané (prépuce), entre lesquels se trouvent de fines adhérences connectives - synechiae.

La tête du pénis chez les nourrissons ne doit pas être exposée librement - le phimosis congénital est un type de mécanisme de protection naturel. À mesure que l'enfant grandit, les organes génitaux se développent. Des hormones sont produites qui rendent le prépuce plus élastique, ce qui permet à la tête de s'ouvrir naturellement, par exemple lorsqu'une érection spontanée apparaît.

Vous ne devez pas comparer un bébé avec un autre et le diagnostiquer indépendamment, car pour un garçon, la découverte a lieu à l'âge de 6 ou 7 ans et pour l'autre, à 10 ans seulement.

À quoi ressemble l'inflammation?

Il arrive souvent que les soins excessifs et l’inquiétude des jeunes mères au sujet de la future fonction sexuelle d’un fils les poussent à se livrer à des actes irréfléchis et à des actes conduisant à l’apparition de nombreux problèmes.

L'inflammation du prépuce en médecine s'appelle balanoposthite. La maladie affecte souvent la tête, a un aspect très impressionnant, mais en même temps, elle ne constitue pas une menace sérieuse pour la santé de l’enfant, si elle ne se transforme pas en une forme chronique.

La raison la plus fréquente de l'apparition d'une telle inflammation chez un enfant est une tentative des parents de libérer la tête par eux-mêmes, estimant que c'est déjà le «temps», violant ainsi la protection naturelle de l'organe et ouvrant un accès libre au sac préputial pour divers organismes pathogènes.

Parfois, l'apparition de la maladie présente des problèmes physiologiques. Sous le prépuce d'un enfant, le smegma s'accumule généralement (mélange de cellules mortes de la peau et de sécrétions des glandes sébacées) qui, avec la résorption progressive de Synechiae et la libération de la tête, est emporté par lui-même lors d'une miction normale.

Mais si le processus est interrompu et que la synéchie ne se disperse que partiellement, une poche cutanée se forme, à partir de laquelle le smegma ne peut pas sortir et forme une smegmolite dense, qui devient la cause du processus inflammatoire.

Dans certains cas, l'apparition d'une balanoposthite est due à une réaction allergique, lorsque le processus inflammatoire survient en raison d'un manque de procédures hygiéniques, de l'utilisation de couches-culottes ou de produits d'hygiène inappropriés, en raison du changement intempestif de sous-vêtements ou de lessive avec des poudres chimiques.

La maladie survient souvent en présence d’allergies alimentaires (médicamenteuses) ou respiratoires, lorsque l’allergène pénétré dans le corps de l’enfant est excrété dans les urines et provoque une irritation du prépuce accompagnée d’un processus inflammatoire ultérieur.

La forme récurrente de balanoposthite est souvent un symptôme du phimosis existant, lorsque le prépuce est très étroit et ne permet pas à la tête de s'ouvrir, même à l'adolescence. Dans ce cas, la circoncision est nécessaire - une procédure chirurgicale simple et sans danger. En savoir plus sur la circoncision →

Les symptômes

Il n’est pas difficile de déterminer la balanoposthite, car ses symptômes sont très manifestes. Au début de l'inflammation, les parents remarquent généralement que la tête du membre du garçon est gonflée et que la surface présente des rougeurs intenses. Un enfant plus âgé se plaint de douleurs et de démangeaisons au niveau de l'aine.

Vous pouvez souvent observer l'apparition de pertes purulentes, d'éruptions cutanées, de plaques blanchâtres et de douleurs lorsque vous urinez, ce qui indique que la maladie devient chronique et que cela peut entraîner un phimosis cicatriciel.

La balanopostite aiguë se caractérise par l'apparition soudaine de difficultés à uriner et de douleurs sévères, qui sont progressivement complétées par une rougeur du prépuce et un œdème marqué. Dans le même temps, il est possible d’observer l’écoulement de contenus purulents de couleur blanche ou jaunâtre depuis l’ouverture prépuciale.

Souvent, la température de l'enfant augmente, ce qui peut atteindre un nombre subfébrile grave. Tout cela rend le garçon très inquiet.

Traitement et Hygiène

Lorsque les symptômes du processus inflammatoire du pénis se manifestent chez les garçons, il est nécessaire de commencer le traitement approprié. Pour cela:

  1. Pour organiser des bains fréquents avec une solution chaude et faible de permanganate de potassium, qui peut être remplacée par du furatsilinom, de la sanguinarine ou de la décoction de camomille. Chacune de ces substances peut avoir un effet antiseptique et éliminer les restes de matière organique existante et les excrétions de l’espace du sac préputial. Le permanganate de potassium a un effet desséchant, il est donc nécessaire de l'utiliser en traitement uniquement lorsqu'il n'y a pas d'autre moyen.
  2. Lubrifiez la peau affectée avec une pommade aseptique, par exemple, la streptomycine ou le lévomékol.
  3. Si après un tel traitement pendant 4 heures, le garçon ne ressent pas d'amélioration ni de diminution de l'intensité des symptômes, il est nécessaire de consulter un médecin qui sélectionnera des antibiotiques pour un traitement ultérieur.
  4. Si une dynamique positive se produit après le traitement à domicile, les procédures (bains avec antiseptiques) et le traitement par pommade doivent être poursuivis pendant plusieurs jours, jusqu'à ce que les symptômes du processus inflammatoire disparaissent complètement.

Parfois, lors d’une balanoposthite, une rétention urinaire aiguë peut se produire, laquelle est causée par un chevauchement de l’urètre par un prépuce gravement enflé. Cette condition nécessite une visite urgente chez le médecin pour des soins d'urgence.

Ne confondez pas la rétention urinaire avec le simple refus de l'enfant d'uriner à cause de la douleur. Pendant la miction, des gouttes d'urine contenant des substances irritantes tombent sur la peau enflammée du prépuce, augmentant la douleur.

L'enfant refuse tout simplement d'aller aux toilettes, même lorsqu'il le pousse. Dans ce cas, des bains chauds avec une décoction d'écorce de chêne ou de camomille médicinale peuvent aider, ce qui permettra de réduire la douleur et d'améliorer l'état de l'enfant.

Un soin important du système sexuel et la mise en oeuvre des procédures d'hygiène constituent un facteur important dans le succès du traitement de l'enfant et de l'élimination du processus inflammatoire.

Les règles suivantes doivent être strictement observées:

  • N'ouvrez pas de force le pénis en étirant et en poussant le prépuce.
  • Pas besoin de traiter quotidiennement le pénis avec des formulations désinfectantes.
  • Il est important de changer les couches du bébé à temps, en les lavant à l'eau claire après chaque selle.
  • Toutes les 1 à 2 semaines, il est possible d'effectuer des bains chauds hygiéniques avec utilisation de décoctions de chélidoine, de succession ou de camomille à des fins de prophylaxie.
  • Pendant le traitement, il est nécessaire de veiller à ce que le bébé consomme beaucoup de liquide, ce qui contribue au rinçage actif du canal et à l'élimination de l'inflammation.
  • Dans le traitement de la balanoposthite primitive, le processus doit être traité avec l'entière responsabilité, car ce n'est qu'alors que le passage de la maladie à la forme chronique peut être évité.
  • En cas de rechute, vous devez immédiatement consulter un médecin, sans chercher à traiter vous-même la maladie.

Prévention

Il est beaucoup plus facile de prévenir toute maladie par des mesures préventives que de la soigner - cette vérité est connue de tous.

Comme mentionné ci-dessus, la cause de l'apparition du processus inflammatoire est souvent une tentative de forcer le pénis à ouvrir la tête d'un parent ou d'un enfant curieux. Faites-le vous-même ne peut en aucun cas. Il est nécessaire de suivre toutes les règles de soins pour l'organe sexuel, mais de ne pas interférer avec les processus naturels de la nature, sauf en cas d'absolue nécessité.

Si le processus inflammatoire est causé par une réaction allergique, il est nécessaire d'identifier et d'éliminer correctement l'allergène. Il est nécessaire de changer les produits de soin, la marque de couches, le moyen de laver les vêtements des enfants.

Il est nécessaire d’acheter les sous-vêtements pour bébé uniquement en coton biologique, en évitant les tissus synthétiques artificiels. Lorsque les allergies alimentaires sont importantes, évitez de manger des aliments qui provoquent une réaction.

Si des raisons physiologiques contribuent à l'apparition et à la récurrence fréquente de la balanoposthite, il convient de faire appel à des spécialistes et de suivre à l'avenir toutes les recommandations prescrites à titre de mesure préventive.

Auteur: Vaganova Irina Stanislavovna, médecin

Que faire avec une inflammation du prépuce chez les garçons?


La balanoposthite est une inflammation du prépuce et de la peau du gland du pénis chez les garçons. La maladie survient à tout âge. Selon les statistiques, au moins une fois dans sa vie, un enfant de sexe masculin souffre d'une inflammation extrêmement charnue et toutes les affections associées sont associées à cette pathologie.

Causes de la balanoposthite

En milieu médical, il est courant de faire la distinction entre balanite et balanoposthite. La balanite est une inflammation de la peau entourant la tête du pénis. Les garçons développent souvent une balanoposthite lorsque la peau et la feuille interne du prépuce sont touchées.

La cause directe de la maladie est l'infection. Chez les enfants, la flore pathogène conditionnelle qui vit sur la peau de chaque personne devient généralement la cause de l'inflammation. Dans de rares cas, une infection par des infections sexuellement transmissibles pouvant se transmettre par contact domestique peut entraîner une balanopthite.

Facteurs qui provoquent une inflammation du prépuce chez les enfants:

  • manque d'hygiène personnelle;
  • blessure du pénis;
  • réaction allergique aux produits de soin du corps;
  • sous-vêtements serrés;
  • changement de couche rare chez les nourrissons.

Le phimosis est l'une des causes les plus courantes de balanoposthite chez les garçons. Dans cette pathologie, la tête du pénis ne s'ouvre pas du tout ou est exposée avec beaucoup d'effort. Normalement, chez presque tous les bébés, le gland du pénis est caché sous le prépuce. À 6 mois de la vie, la tête est exposée chez 20% des enfants et à 3 ans - chez 90% des garçons. À l'âge de 7 ans, la tête du pénis devrait être complètement dégagée du prépuce. Avant l'ouverture complète du gland, les mesures d'hygiène peuvent être difficiles, ce qui conduit au développement de la balanoposthite chez les jeunes enfants.

Une autre cause d'inflammation dans le prépuce d'un jeune enfant est la formation de synéchias. De nombreuses adhérences interfèrent avec l'écoulement normal du smegma - une substance spéciale constituée d'épithélium desquamé du pénis. En cas de divergence, Synechia smegma apparaît et la zone sous le prépuce est nettoyée de manière indépendante. Si les adhérences ne divergent pas complètement, le smegma s'accumule et une inflammation se développe.

N'essayez pas de retirer les pointes vous-même - cela pourrait entraîner une infection du prépuce.

Symptômes de balanoposthite

La balanoposthite aiguë survient soudainement et s'accompagne de l'apparition des symptômes suivants:

  • la douleur
  • augmentation du volume corporel;
  • rougeur de la peau du prépuce;
  • des démangeaisons;
  • sensation de brûlure en urinant;
  • écoulement du pénis (jaune, vert, fromage).

La balanoposthite chez les nourrissons peut s'accompagner d'une élévation de la température, d'un refus de manger et d'un comportement capricieux. Chez les enfants plus âgés, l'inflammation du prépuce se produit généralement sans détérioration significative de l'état général.

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, ne surchargez pas votre visite chez le médecin.

La balanoposthite chronique n'est pas si violente. L'enfant a des démangeaisons modérées et une douleur du gland du pénis. La peau du prépuce gonfle légèrement. La maladie persiste pendant des semaines et des mois, alternant périodes d’exacerbation et de rémission. Un traitement inadéquat de la balanoposthite aiguë conduit souvent à une inflammation chronique.

Des complications

Le traitement tardif de la balanoposthite peut entraîner des complications. En cas d'infection prolongée chez un enfant, des micro-organismes peuvent pénétrer dans l'urètre, puis dans la vessie et l'uretère. Chez les enfants avec une immunité réduite n'est pas exclu le développement de la pyélonéphrite - une inflammation des reins.

La balanoposthite chronique peut déclencher la formation de phimosis cicatriciel. À son tour, cet état affectera la vie sexuelle d'un homme. Cicatrices du prépuce - une des raisons pour réduire la sensibilité de la peau du pénis et le développement de l'impuissance à un jeune âge.

Diagnostics

Que faire si le garçon a mal à la tête et un œdème? Tout d'abord, vous devriez consulter votre médecin. L’assistance en cas de balanoposthite peut être confiée à un chirurgien pédiatrique ou à un urologue. En cas d’état grave de l’enfant, une ambulance doit être appelée.

Le diagnostic est généralement posé après un examen de routine du patient. S'il y a un écoulement du pénis, le médecin peut utiliser le matériel pour l'étude. La culture bactériologique de l'écoulement de l'urètre vous permet de déterminer avec précision l'agent responsable de l'infection et de prescrire le traitement approprié.

Méthodes de traitement

Le traitement de la balanoposthite aiguë n’est pas particulièrement difficile pour les parents. Des bains sédatifs contenant des antiseptiques sont prescrits pour soulager l'inflammation. Il est préférable de résoudre le problème de la solution de furatsiline ou de camomille. Les médecins ne conseillent pas d'utiliser une solution bien connue de permanganate de potassium, car ce médicament assèche la peau très délicate.

Pour préparer le bain, vous devez diluer la furatsiline dans de l’eau tiède (à raison de 2 comprimés par verre d’eau). Camomille en bouillon ou autres herbes préparées conformément aux instructions figurant sur l'emballage. La solution obtenue est ajoutée au bain avec de l'eau tiède. Vous pouvez faire le bain toutes les 3-4 heures. Il suffit de maintenir les enfants en bas âge dans de l'eau tiède pendant environ 15 minutes. Pour un enfant de plus d'un an, vous pouvez organiser des procédures d'eau pendant une demi-heure.

L'eau dans le bain ne doit pas dépasser 37 degrés.

Le traitement topique peut être complété en traitant la peau du pénis avec des onguents et des crèmes antiseptiques. Des conseils précis sur le choix d'un médicament peuvent être obtenus auprès de votre médecin. Le cours de thérapie dure jusqu'à 10 jours. L'effet du traitement doit commencer dès le troisième jour après le début du traitement de la zone touchée.

Le traitement avec des antibiotiques systémiques pour balanoposthite chez un enfant n'est pas effectué. L'effet de leur utilisation est très discutable, alors que les effets secondaires se produisent assez souvent. L'application locale d'antiseptiques aide à faire face à la maladie mieux que l'utilisation de médicaments antibactériens par voie orale ou par injection.

Lorsque balanopostitis causée par phimosis, un traitement chirurgical est effectué. Au stade aigu, le médecin ne coupe que légèrement le prépuce, ce qui aide le contenu purulent à sortir. Une fois le processus interrompu, une excision du prépuce est réalisée (circoncision).

Prévention

Les recommandations suivantes peuvent aider à prévenir le développement de la balanoposthite chez les garçons.

  1. Suivez les règles d'hygiène personnelle. Nettoyez votre bébé tous les jours sans utiliser de savon.
  2. Changer les couches de bébé en temps opportun.
  3. N'essayez pas de forcer les feuilles du prépuce.
  4. Utilisez des produits hypoallergéniques pour enfants.
  5. Ne retardez pas une visite chez le chirurgien lors du développement d'une balanoposthite aiguë.

Phimosis et balanoposthite chez les garçons sont souvent trouvés en même temps. Tous les enfants ont un phimosis physiologique, et c'est cette condition qui contribue à l'inflammation du prépuce. Si la tête du pénis ne s'est pas ouverte avant l'âge de 7 ans, consultez un chirurgien pour résoudre ce problème.

Traitement médicamenteux de l'inflammation du prépuce chez un enfant

Balanoposthite - ce terme en médecine fait référence à une inflammation du prépuce du pénis. Cette maladie survient à la fois chez les hommes adultes et les garçons âgés de 0 à 10 ans. La différence réside dans la nature de l'origine de l'inflammation.

Causes de balanoposthite chez les enfants

Si, chez les hommes adultes, la balanoposthite se développe sur le fond de MST non traitées ou de maladies fongiques, alors chez les jeunes garçons, cette maladie résulte d'une altération de la microflore.

Chez un enfant en bas âge, le développement d'une balanoposthite est causé par une infection du sac préputial. Ce phénomène survient le plus souvent en raison de la libération forcée du gland ou de la dilution de synéchies par voie chirurgicale.

Il est à noter que la divergence de synechia (adhérences entre le prépuce et la tête du pénis) à l'âge de 3 à 10 ans est un processus physiologique naturel. Cependant, l'inflammation peut également se développer dans son contexte. Cela se produit à cause de l'accumulation d'une grande quantité de smegma sous le prépuce.

Dans sa composition sont des cellules épithéliales desquamées. Et lorsque le processus de divergence de la synéchie se produit, ces substances sont éliminées indépendamment au moyen de l'urine. Mais si une telle différence se produit en partie, des "poches" se forment dans le prépuce. En eux, les microorganismes pathogènes commencent à se multiplier, ce qui entraîne le développement d'une inflammation.

Ce phénomène s'appelle "balanoposthite aiguë". Il ne passe que lorsque toutes les adhérences du prépuce divergent et que tout smegma s’accumule hors de celles-ci.

Si votre enfant a enflammé le prépuce du pénis, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Tableau clinique

Le tableau clinique de la maladie dépend de sa forme et de son évolution. La balanoposthite aiguë se développe spontanément et très rapidement. Chez un enfant, la maladie se manifeste par des douleurs et des problèmes urinaires. En même temps, on observe un gonflement et une rougeur des tissus mous du pénis et un écoulement jaune de l'urètre (ils peuvent parfois être purulents). De plus, l'enfant a une température (38-39 ° C) sans raison apparente (il n'a pas de maladie virale ou infectieuse).

Si votre garçon a enflammé le prépuce et que tous les signes de balanoposthite aiguë sont observés, vous devez immédiatement consulter un médecin - urologue pédiatrique. Si vous ne commencez pas à traiter la maladie à temps, elle se développe en une forme chronique caractérisée par les symptômes suivants:

  • démangeaison du prépuce;
  • gonflement des tissus mous;
  • rougeur de la tête;
  • dépôts denses blancs.

La balanoposthite chronique peut être observée pendant plusieurs mois. Elle se caractérise par des stades de rémission sur le fond du traitement et une exacerbation à la fin.

Traitement

Le traitement de la balanoposthite aiguë et chronique chez différents garçons varie.

Le traitement de la forme aiguë de la maladie ne présente aucune difficulté. Il ne faut que 2 à 4 jours pour éliminer le processus inflammatoire et soulager l’état de l’enfant.

Pour ce faire, le garçon reçoit un bain chaud, qui est ajouté à la solution de furatsilina ou de décoction de camomille (ils ont une action anti-inflammatoire). La furaciline est diluée comme suit: 2 comprimés écrasés par 200 ml d’eau tiède. Une camomille est brassée de la même manière que pour une administration orale. Herbe broyée dans la quantité de 1-1, 5 c. l versé 200 ml d'eau bouillante, insister une demi-heure, filtré et utilisé pour le but auquel il est destiné.

Les bains de guérison doivent être appliqués toutes les 2 heures. Pour ce faire, il n'est pas du tout nécessaire de verser de l'eau dans une bassine d'eau et d'y placer l'enfant. Il suffit de dissoudre du furatsilin ou de la camomille dans un verre et d'y déposer le pénis enflammé du garçon.

N'oubliez pas que si le prépuce de l'enfant est enflammé et que vous traitez à la maison, vous ne devez pas utiliser d'eau trop chaude ou trop froide pour le traitement de l'eau. Sa température doit être confortable et ne pas dépasser 37,5 ° C. En prenant un bain de guérison, vous ne pouvez pas toucher le prépuce. Les composants thérapeutiques eux-mêmes y pénètrent et éliminent l'inflammation.

Si, pendant le bain, le prépuce est ouvert, le sulcus coronal ne sera pas lavé et une fusion étroite commencera à se former dans celui-ci. Et cela ne devrait pas être autorisé. Il est interdit de maintenir des bains thérapeutiques avec addition de permanganate de potassium, car ils ont un effet desséchant prononcé.

Lorsque le bébé a le prépuce enflammé, les médecins recommandent l'utilisation de pommades à effet anti-inflammatoire (Levomekol, etc.). Ils sont insérés à travers une seringue sans aiguille dans le trou du prépuce. Le même onguent est utilisé pour habiller le pénis pour la nuit.

Dans les cas graves, une antibiothérapie est utilisée.

Malheureusement, la balanoposthite chronique ne peut être guérie par des médicaments. L'utilisation de bains thermaux et de pommades ne donne que des résultats à court terme. Avec des exacerbations fréquentes, les médecins recommandent de couper le prépuce. En règle générale, après cette balanoposthite chronique se retire.

Comment prévenir le développement de la balanoposthite chez un enfant?

Pour prévenir le développement de balanoposthite chez les enfants, les parents devraient fournir des soins appropriés pour le pénis de leur enfant.

  1. Vous ne pouvez pas forcer pour ouvrir le prépuce du pénis.
  2. Le remplacement d'une couche chez le nourrisson devrait avoir lieu toutes les 2 à 4 heures.
  3. Il est nécessaire d'effectuer les procédures d'hygiène quotidiennes. Le lavage est requis après chaque selle.

Si votre enfant a une forme aiguë de balanoposthite, il est nécessaire d'effectuer son traitement jusqu'au bout pour éviter que la maladie ne devienne chronique.

N'oubliez pas que tous les garçons âgés de 0 à 10 ans ont un phimosis physiologique, caractérisé par la présence d'adhésions empêchant la tête du pénis de se séparer du prépuce. Ces adhérences sont détruites indépendamment par la sécrétion sécrétée. Toute tentative visant à libérer indépendamment la tête du pénis peut entraîner non seulement une inflammation du prépuce, mais également une infection. Ceci est lourd de développement de maladies infectieuses graves, qui à l'avenir peuvent conduire à un dysfonctionnement érectile et au problème de la conception d'un enfant.

Inflammation du prépuce

Bon après midi Venez maintenant une description dérangeante de notre problème. Eh bien, je vais expliquer comment je peux. Notre fils a 11 mois. Il y a trois jours, nous avons découvert qu'un membre (non associé à cet âge - comme dans une blague), plus précisément le prépuce et la région des testicules, notre enfant rougissait par endroits. Bien sûr, nous avons été avertis que nous devrions constamment vider les ordures qui s'y accumulent (smegma, sperme, pas d’idées), ce que nous faisons tout le temps. Ainsi, ce matin-là, dans les pampers du matin, des formations blanches ont été découvertes dans la région du pénis (enfin, pathos - je suis complexé, désolé). Après avoir enlevé le prépuce, nous avons trouvé la même substance dessous, en quantité suffisante (je l’ai jamais vue auparavant). Lavé. Les rougeurs ont été supprimées pour un long séjour de la peau dans l'urine - la couche a été complètement remplie pendant la nuit. Ils l'ont laissé courir sans couche (nous le faisons aussi régulièrement). Le lendemain, la rougeur n'a pas disparu, mais ils n'ont trouvé aucune formation non plus. Le seul moment digne d'attention du point de vue du parent noir - commençait parfois à écrire très peu. Eh bien, aujourd’hui, il fait pipi une fois par minute sans s’arrêter, littéralement en milligrammes. Nous sommes naturellement concernés. Cela ne lui donne pas la peine, il ne ressent aucune gêne quand on le touche. En Allemagne, où nous vivons actuellement, les médecins pour enfants n’ont pas suscité la confiance ni la sympathie (en particulier au moment de la rédaction de cette lettre, ils ont déjà terminé la réception et se reposent le week-end). Une grande demande de donner des conseils.

publié le 28/11/2006 13:53
mis à jour le 09/03/2018
- Maladies, examens

Komarovsky E. O. réponses

Votre description dramatique s'inscrit dans le diagnostic médical de "balanoposthite aiguë" - traduite en russe - d'inflammation du prépuce et du gland. L'inflammation spécifiée est traumatique (les raisons sont évidentes), infectieuse (virale, bactérienne) et allergique. Sur la base de l’absence de douleur, le processus de votre garçon est très probablement allergique. D'où la conclusion logique: le traitement doit être effectué dans deux directions:
1) impact sur la cause - c'est-à-dire élimination de la source des allergies;
2) redressement de l’enquête - c’est-à-dire impact directement sur le lieu causal.
En ce qui concerne la source des allergies, il existe trois options:
1) les allergies de contact - les raisons sont évidentes: ce qui est en contact direct avec le prépuce est un soin sans succès; quelque chose de pas (non standard, pas si avant) linge de lit lavé, culotte, etc.
2) des urines contiennent des allergènes: on ne mange pas, on a traité, on a avalé des vitamines; 3) une variante mixte de l'allergie - une substance irritante (allergène) se forme lorsque l'urine entre en contact avec quelque chose - de la chimie dans les vêtements, dans une couche dans une literie, etc.
Que faire: un uniforme - «membre nu» - sur la tête, même un chapeau, mais l'orgue est ouvert à tous les vents. Analysez ce qui a été fait avec le veau directement à la veille du problème: nouvelles couches, nouvelle poudre, nouveaux aliments, nouvelles vitamines. Tout ce qui est potentiellement douteux et nouveau est catégoriquement exclu.
Impacts sur un lieu causal: à lire sur le site Web dans les archives unifiées - sur les soins du prépuce et en même temps (pour le développement commun) sur le phimosis. Activer les liquides de boisson ne fait pas de mal, ceci afin de rincer plus activement le canal. Lorsque vous prenez des mesures d'hygiène, n'utilisez pas de savon pendant quelques jours: le chlore n'est pas le meilleur moyen de restaurer la peau et les muqueuses endommagées. L'écriture est souvent due au fait que l'ouverture externe de l'urètre est enflammée. 100% Je ne peux pas exclure la possibilité d’une infection, mais la nécessité d’une action urgente et de médicaments sérieux (antibiotiques, antiallergiques) ne découle pas de votre description. Je pense que jusqu'à lundi, pendant que vos médecins se reposeront, rien n'arrivera au bébé.

Balanoposthite infantile: prépuce enflé et rougi

La balanoposthite chez les enfants est un problème courant en pédiatrie, caractérisé par une inflammation du prépuce et du gland du pénis. La maladie est associée à une formation insuffisante du corps, ce qui entraîne l'accumulation d'agents infectieux responsables de la balanoposthite. Le plus souvent, les garçons de moins de 5 ans sont malades et la pathologie chez l'adulte est rare.

Lire la suite: Balanoposthite Homme

Étiologie

L’occurrence est associée à une séparation incomplète du prépuce du gland, ce qui crée un environnement idéal pour les bactéries pathogènes responsables du processus inflammatoire de l’organe. Les agents pathogènes les plus fréquents sont les bactéries du genre staphylocoque, stpetococcal, ainsi que les champignons, E. coli. L'établissement de l'agent pathogène exact aide à déterminer comment traiter correctement la balanoposthite chez un enfant.

Étiologie

L’occurrence est associée à une séparation incomplète du prépuce du gland, ce qui crée un environnement idéal pour les bactéries pathogènes responsables du processus inflammatoire de l’organe. Les agents pathogènes les plus fréquents sont les bactéries du genre staphylocoque, stpetococcal, ainsi que les champignons, E. coli. L'établissement de l'agent pathogène exact aide à déterminer comment traiter correctement la balanoposthite chez un enfant.

Causes communes d'inflammation

Les raisons de leur reproduction et de l'apparition de la maladie sont les suivantes:

  1. Non-respect de l'hygiène personnelle.
  2. Niveaux élevés de glucose dans le sang et l'urine.
  3. Le prépuce étroit interfère avec le nettoyage normal de cette zone, entraînant la formation d'un environnement propice à la reproduction excessive de bactéries.
  4. Sélection irrationnelle de couches, puis de sous-vêtements pour garçons.
  5. Des lavages fréquents (en particulier du savon) peuvent également causer une balanoposthite. Dans de tels cas, tout l'environnement d'une zone donnée est détruit, il n'est plus complètement protégé et est facilement infecté.
  6. L'utilisation de produits chimiques ménagers ou de détergents à lessive agressifs lors du lavage provoque une irritation supplémentaire du prépuce, qui entraîne également une inflammation. Le docteur Komarovsky appelle cette raison la plus fréquente d’aujourd’hui.
  7. Certains médicaments provoquent la maladie.
  8. Blessures, sensibilité accrue de la peau.
  9. Il convient de noter que la balanoposthite n'est peut-être pas une pathologie distincte, mais plutôt une complication d'autres maladies. Par exemple, infections courantes de tout le corps, diabète, lésions allergiques, hypovitaminose, déficit immunitaire.
  10. Ce qui compte, c'est le surpoids du patient, qui constitue également un environnement favorable à l'inflammation du pénis.

Classification

Il faut savoir que cette pathologie combine la balanite et la balanoposthite elle-même. Avec la première maladie, seul le prépuce est affecté, avec la seconde, la tête du pénis est impliquée dans le processus. Habituellement ces nosologies ne se divisent pas, mais sont combinées sous le terme général de balanoposthite.

Les formes suivantes de la maladie sont distinguées:

L'inflammation simple est caractérisée par l'apparition d'une hyperémie, d'une rougeur et d'un gonflement de l'organe.

La forme érosive, dans laquelle se produisent l'amincissement de la membrane muqueuse et la formation de l'érosion, implique également les ganglions inguinaux.

La sous-espèce la plus dangereuse est la balanoposthite gangrenée des enfants. Dans cette forme, la présence d'ulcères avec écoulement de pus est notée, l'état général du bébé en souffre, le corps est fortement intoxiqué et le syndrome de douleur intense.

La balanoposthite purulente chez un jeune enfant est dangereuse car elle peut entraîner une nécrose de la zone touchée du pénis.

Par la nature de l'évolution de la maladie peut être aiguë et chronique.

Tableau clinique

La balanoposthite chez les garçons commence progressivement. Au début, la maladie ne se manifeste pas, mais après 5-7 jours, les symptômes d'inflammation du pénis commencent à susciter des inquiétudes.

L'état général des jeunes patients se détériore, ils deviennent agités, souvent capricieux, il y a une augmentation de la température corporelle, parfois supérieure à 38 degrés.

Les patients perdent l'appétit, ce qui a un effet négatif sur les nourrissons qui doivent prendre du poids. Le processus de la miction devient douloureux, les enfants pleurent souvent.

Les garçons plus âgés se plaindront non seulement de la douleur, mais aussi d'une sensation de brûlure et de démangeaisons lors de la vidange de la vessie. Parfois, les patients peuvent avoir une miction incontrôlée.

Parmi les autres signes de balanoposthite, on observe l'apparition d'une hyperémie et d'un œdème du prépuce et du gland du pénis, accompagnée de la présence de divers écoulements avec une odeur désagréable. Ce dernier est le plus souvent séreux, peut être purulent. Avec la progression de la maladie, des érosions de la membrane muqueuse apparaissent.

Si le garçon a enflé, que le prépuce et la tête de l'organe sexuel sont rouges, il ne vaut pas la peine de retarder une visite chez le médecin, en particulier lors d'un traitement de longue durée.

Diagnostic de l'inflammation

Lors de l'examen visuel, le médecin peut détecter l'épithélium de la peau dont la peau est spermée, mélangé à la lubrification naturelle de l'organe. Lorsque la balanoposthite ne se démarque pas, elle s'accumule dans l'espace situé entre le prépuce et la tête, créant un environnement supplémentaire pour les bactéries et aggravant la situation au cours de l'évolution de la maladie.

À la palpation de la zone touchée, il y aura des plaintes de douleur, les petits enfants commencent à pleurer.

Une augmentation des ganglions inguinaux est également observée, ils deviennent douloureux.

La balanoposthite chronique est caractérisée par un long trajet avec des périodes alternées de rémission et d'exacerbations. Les symptômes eux-mêmes ne sont pas intenses, les crevasses cicatrisent longtemps, le débit est constant.

Un examen externe du patient avec l'analyse des plaintes suffit pour établir un diagnostic.

En outre, un test complet de sang et d'urine est effectué pour déterminer la gravité de l'inflammation et la présence de bactéries dans le corps. Devoir de recherche obligatoire pour déterminer le niveau de glucose. Un frottis de l'urètre est également utilisé pour déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques. Si nécessaire, une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin. Si nécessaire, des spécialistes de profil étroit - un endocrinologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un dermatologue - sont invités à consulter.

En outre, un test complet de sang et d'urine est effectué pour déterminer la gravité de l'inflammation et la présence de bactéries dans le corps. Devoir de recherche obligatoire pour déterminer le niveau de glucose. Un frottis de l'urètre est également utilisé pour déterminer l'agent pathogène et sa sensibilité aux antibiotiques. Si nécessaire, une échographie de la cavité abdominale et du petit bassin. Si nécessaire, des spécialistes de profil étroit - un endocrinologue, un spécialiste des maladies infectieuses, un dermatologue - sont invités à consulter.

Traitement

Les symptômes et le traitement de la pathologie sont variés. Tout d'abord, les facteurs indésirables provoquant une pathologie sont éliminés. Il est nécessaire de respecter les règles d'hygiène personnelle, qui consistent en l'hygiène constante de la zone touchée, le remplacement régulier des sous-vêtements.

La balanoposthite chez les enfants est traitée en utilisant des bains avec des antiseptiques (on utilise généralement du permanganate de potassium ou de la furatsiline). Le médicament est dissous dans le réservoir qui tombe dans le pénis. La procédure est effectuée toutes les 2-3 heures, après quoi l’organe est séché.

Des bains réguliers soulagent rapidement l'inflammation, éliminent les démangeaisons. Une gaze humidifiée avec un antiseptique (par exemple, la chlorhexidine) est appliquée pendant la nuit.

Le traitement topique est effectué à l'aide de pommades et de gels à action anti-inflammatoire et antibactérienne. Convient avec le contenu de prednisone ou de lévomikol. Les onguents au panthénol sont également utilisés pour aider au rétablissement rapide de la zone touchée.

En cas d’infection par des champignons, le traitement de la balanoposthite chez l’enfant est réalisé avec des crèmes antimycotiques (lamisil, clotrimazole).

En cas d'intoxication générale du corps et de fièvre élevée, il est démontré que les patients reçoivent du paracétamol ou de l'ibuprofène antipyrétique. En outre, chez les enfants, le traitement peut inclure l'utilisation d'antibiotiques. Dans cette pathologie, l’amoxicilline avec et sans acide clavulanique, l’azithromycine est également efficace. La multiplicité et la durée est fixée par le médecin traitant.

Le traitement à domicile est réduit à l'utilisation de bains et de lotions à base d'écorce de chêne, de compresses de jus de feuilles d'aloès. Teinture efficace de calendula à l'huile d'olive, à la sauge, à la camomille. Ces plantes ont des effets anti-inflammatoires et analgésiques, complètent parfaitement le traitement de base de la maladie.

Le traitement est généralement effectué en ambulatoire, mais en cas de complications telles que la déformation cicatricielle de l'organe, la survenue d'un phimosis et le passage de la maladie à un stade chronique, il est recommandé de recourir à une intervention chirurgicale. La circoncision avec balanoposthite est considérée comme l'une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre la chronisation de la pathologie.

Prévention

En se conformant à toutes les règles d'hygiène personnelle, en portant des sous-vêtements confortables, le remplacement constant d'une couche usée aidera à prévenir l'infection du pénis de l'enfant. Il est également important d'être sous la surveillance constante d'un spécialiste, en particulier dans le cas du phimosis chez un bébé. Une intervention chirurgicale contrôlée et opportune contribue également à l’élimination de la balanoposthite à l’avenir.