Qu'est-ce qui cause l'induration des testicules?

Infertilité

Tumeurs, kystes, hernies - toutes ces pathologies apparaissent progressivement et ne se manifestent que plusieurs semaines et plusieurs mois plus tard, sous la forme d'un sceau sur le testicule ou le scrotum. Qu'est-ce qu'un tel symptôme indique et dans quelles situations peut-on avoir immédiatement besoin de l'aide d'un médecin?

Aspects importants de l'auto-examen

Chaque homme devrait savoir comment bien examiner les organes génitaux. Les andrologues recommandent que cette procédure soit donnée au moins 15 minutes une fois par mois. Un auto-examen régulier permettra à un homme d'étudier en détail ses propres organes génitaux et de constater des changements dans leur structure dans le temps.

Avant l'enquête devrait prendre une douche chaude. Lors de l'examen, le scrotum doit être aussi détendu que possible, les organes génitaux sont exposés. Il doit être suffisamment léger dans la pièce où se déroule l'examen. Il est possible d'évaluer l'état de la peau dans la région génitale, de détecter des éruptions cutanées et d'autres modifications du scrotum et de la surface interne des cuisses.

  1. Placez un pied sur l'estrade (supportez une hauteur appropriée de 50 à 70 cm).
  2. Sonder soigneusement le scrotum. Déterminez la bordure du testicule (qui se trouve du côté de la jambe levée).
  3. Palpez le testicule avec les doigts des deux mains.
  4. Répétez toutes les manipulations de l’autre main.

Que dois-je rechercher dans l'auto-examen?

  • Etat de la peau du scrotum. Il ne devrait y avoir aucune éruption cutanée, aucun point suspect.
  • L'emplacement des testicules. Normalement, les testicules sont à différentes hauteurs et la gauche est généralement élevée. Cette différence ne doit pas être exprimée. Si un testicule est sensiblement plus haut que l'autre, c'est un signe de pathologie.
  • Densité des testicules. Les testicules sont denses au toucher, mais pas très fermes. Sous les doigts doit être déterminé surface plane. Les cordons spermatiques élastiques sont bien palpés derrière. L'apparence d'un sceau de toute taille (simple ou multiple) est un symptôme alarmant.

Selon les statistiques, les sceaux dans le testicule sont le plus souvent détectés chez les hommes âgés de 15 à 45 ans. Parfois, le seul signe de la maladie est une légère modification de la densité des testicules ou l’apparition d’une petite saillie sur la peau.

En cas de symptômes suspects, ne retardez pas la visite chez le médecin. Une petite compaction indolore peut être le signe d'une pathologie grave, et sans l'aide d'un spécialiste, cela ne suffit pas.

Circuit de diagnostic

La consolidation dans le scrotum peut être associée à diverses maladies. Le plus souvent, dans la pratique clinique, il existe de tels états:

Orchite et orchiepididymite

L'inflammation du testicule et / ou de son appendice entraîne une augmentation du volume de ces organes, ce que l'homme ressent comme un joint d'étanchéité dans le scrotum. Le processus se développe généralement d'une part, mais les dommages bilatéraux ne sont pas exclus. Outre le sceau, il existe d'autres symptômes:

  • douleur dans le scrotum, s'étendant dans l'entrejambe, l'aine, le bas du dos;
  • rougeur et gonflement du scrotum;
  • fièvre, signes d'intoxication générale.

Le diagnostic est établi sur la base de l'examen et du tableau clinique typique. Pour déterminer la cause de la pathologie, il est recommandé de réussir les tests de dépistage des IST. La thérapie utilise des antibiotiques à large spectre, des anti-inflammatoires. Un bandage est appliqué sur le scrotum pour soutenir et soulever les testicules. En l'absence d'effet du traitement conservateur, un traitement chirurgical est indiqué - drainage des testicules avec élimination du pus accumulé.

Spermatocèle

Une tumeur bénigne apparaît sur le testicule après un traumatisme ou une maladie inflammatoire, mais peut également exister dès la naissance. C'est un kyste - une cavité remplie de liquide. La spermatocèle résultant d'une blessure peut contenir du sang.

Aux premiers stades de son développement, le kyste ne provoque pas de gêne importante. Un homme peut vivre avec cette éducation pendant de nombreuses années sans même se rendre compte de son existence. Des problèmes surviennent avec un grand spermatocèle. Cette formation exerce une pression sur les vaisseaux et les nerfs, provoquant l'apparition de douleurs dans le scrotum (d'une part).

Une échographie est réalisée pour diagnostiquer la pathologie. Les kystes de petite taille ne nécessitent pas de traitement. Si le spermatocèle provoque une gêne importante, le retrait est indiqué. Après l'opération, il est recommandé de porter un suspenseur limitant le sexe et l'effort physique pendant 10 à 14 jours.

Hydrocèle

L'œdème testiculaire est une affection dans laquelle un liquide s'accumule entre les membranes des testicules. L'hydrocèle peut résulter d'une blessure, d'une inflammation ou d'une tumeur. Cette pathologie se produit également lorsqu'un testicule est tordu. Lors de la palpation, le testicule n'est pas défini et la procédure elle-même peut être très douloureuse.

D'autres symptômes apparaissent progressivement:

  • douleur dans le périnée;
  • inconfort en marchant;
  • une augmentation progressive de la taille du scrotum.

L'état général ne souffre généralement pas, mais la fièvre est possible. Lors du diagnostic, une échographie, une diaphanoscopie est nécessairement réalisée. Si une hydrocèle est apparue dans le contexte d'un processus inflammatoire, le traitement de la maladie sous-jacente est indiqué, puis le problème de la chirurgie est résolu. Dans d'autres cas, il est inutile de retarder le traitement chirurgical.

Hernie

Une hernie inguinale ou inguinale-scrotale peut également être à l'origine d'un phoque dans la région génitale. En fait, le testicule n'est pas impliqué ici, et l'induration survient lorsque les organes abdominaux font saillie dans le scrotum. Une hernie simple peut être complètement indolore. Des sensations désagréables apparaissent lors de la marche, de l'exercice. En cas de violation, il y a une forte douleur, des nausées, une rétention de gaz et des selles.

Pour identifier une hernie, vous devez faire une échographie. Le traitement n'est que chirurgical. Si une hernie est blessée, l'opération est réalisée en urgence. Le déni de traitement menace de mort.

Tumeur testiculaire

Les tumeurs bénignes et malignes du testicule et du scrotum sont définies comme des formations denses ou denses-élastiques de différentes tailles. Parfois, le phoque est le seul symptôme de la maladie. D'autres manifestations pathologiques (douleur, gonflement) se produisent aux stades avancés et indiquent une croissance rapide du néoplasme, une compression des organes voisins, des plexus nerveux et des vaisseaux sanguins.

Une échographie, un scanner et une IRM, ainsi qu'une biopsie sont utilisés pour diagnostiquer les tumeurs. Le traitement n'est que chirurgical. Le montant de la chirurgie dépendra du type et de la taille de la tumeur. Dans le cancer du testicule, la chimiothérapie et la radiothérapie sont possibles.

L'auto-examen est la procédure qui permettra de détecter une tumeur à un stade précoce. Les tumeurs testiculaires en phase initiale ne font pas mal et ne dérangent pas du tout, et seule une inspection minutieuse permettra de détecter la maladie à temps.

Un sceau sur le testicule et dans le scrotum est un symptôme derrière lequel diverses maladies peuvent être dissimulées. Si vous trouvez une formation suspecte ne devrait pas retarder la visite chez le médecin.

Induration scrotale

Le scrotum est une formation de muscle cutané, divisé en deux moitiés, chacune contenant le testicule, l'épididyme et la division scrotale du cordon spermatique.

Les maladies les plus courantes du scrotum:

Hydrocèle (hydropisie des membranes testiculaires). Dans cette maladie, le liquide s'accumule dans la cavité de la muqueuse vaginale du testicule. Cela se produit généralement sans douleur.

Hernie scrotale. Plus souvent dans le scrotum apparaît une hernie inguinale oblique. Au même moment, la hernie pénètre dans le scrotum par l’anneau externe du canal inguinal.

Épididymite tuberculeuse. En règle générale, dans la tuberculose chronique, il se produit une induration et un élargissement de l'épididyme, qui provoquent une douleur chez le patient. Dans le même temps, le canal déférent s'épaissit ou se dessine clairement.

Kyste épidermoïde. Les kystes épidermoïdes sont simples et multiples. Ils représentent un épaississement dense et indolore de couleur jaunâtre, d'environ 1 cm de diamètre. Cette pathologie est commune.

Spermatocèle Cette formation mobile indolore de l'épididyme. Le spermatocèle et le kyste ont des manifestations cliniques similaires, mais le spermatocèle, contrairement à un kyste, contient du liquide séminal.

Kyste de l'épididyme de la varicocèle. Il se produit à la suite de varices du cordon spermatique. Il apparaît généralement à gauche. À la palpation, la varicocèle ressemble à un «sac de vers», situé séparément du testicule. Lorsque le scrotum est soulevé dans la position du patient allongé sur le dos, la varicocèle diminue en volume.

Orchite aiguë. Dans cette maladie, le testicule gonfle, une induction douloureuse apparaît. Le testicule peut être difficile à distinguer de l'épididyme. Les maladies infectieuses telles que les oreillons et d’autres peuvent entraîner une orchite aiguë.

Épididymite aiguë. Cette maladie est caractérisée par une douleur et une induration de l'épididyme, difficile à distinguer du testicule. L'inflammation peut également capturer le canal déférent. L’épididymite aiguë se produit généralement à la base d’une urétrite ou d’une prostatite. Les enfants atteints de cette maladie tombent rarement malades.

Torsion du cordon spermatique. Lorsque le cordon spermatique est tordu, la taille du testicule augmente en raison d'un œdème et se soulève légèrement, avec une douleur aiguë. Le scrotum a un aspect bouffi, sa peau est hyperémique. Survient le plus souvent chez des adolescents et nécessite une intervention chirurgicale urgente en raison de troubles circulatoires.

Cryptorchidie C'est une maladie du développement du scrotum. Le testicule et l'appendice peuvent être situés dans le canal inguinal ou dans la cavité abdominale, à gauche le testicule et l'épididyme du scrotum ne sont pas palpés. La cryptorchidie peut entraîner l’atrophie du testicule non descendu et la probabilité de cancer du testicule est considérablement accrue.

Gonflement du scrotum. Un gonflement du scrotum peut survenir à la suite de maladies telles que l'insuffisance cardiaque congestive ou le syndrome néphrotique. La peau du scrotum avec œdème est tendue.

Tumeurs scrotales - classification, causes, diagnostic et symptômes

Le scrotum est un sac coriace dans lequel se trouvent les appendices, les testicules et la partie initiale du canal de la graine. Parfois, il peut gonfler, causant de la douleur. Dans la plupart des cas, ils se présentent sous la forme de nœuds de taille, de cohérence et de couleur différentes. Certaines excroissances bénignes peuvent être assez grandes. En plus du défaut esthétique, ils peuvent provoquer une gêne lors de la marche.

Classification de la tumeur scrotale

Les tumeurs bénignes et malignes du scrotum sont traitées séparément. Cette catégorie ne comprend que les lésions des tissus mous tégumentaires.

Les tumeurs du scrotum sont distinguées en tenant compte de la structure histologique et de l'origine de:

  • épithélial;
  • pigment;
  • tumeurs des tissus mous;
  • lésions tumorales de tissu hématopoïétique et lymphoïde;
  • des foyers secondaires formés en raison de la propagation de cellules malignes d'autres organes;
  • tumeurs non classées.

Comment mener une enquête mensuelle?

Il est préférable de le dépenser pendant un bain ou après une douche chaude. Sous l'influence de la chaleur, le scrotum se détendra et les testicules s'abaisseront. Dans cet état, il est plus facile de détecter les anomalies.

Examinez d'abord le scrotum. Soulevez le pénis d'une main et sentez le scrotum. Remarquez si la forme et la taille n'ont pas changé, ainsi que s'il n'y a pas de veines rougies ou dilatées. Le côté gauche du scrotum devrait pendre légèrement en dessous du droit.

Sentez chaque testicule. Placez le pouce devant le testicule gauche, les autres doigts derrière. Avec précaution, mais en serrant bien l'oeuf, faites-le rouler entre vos doigts. Ainsi sentir et le deuxième testicule. Les testicules en bonne santé doivent être lisses, élastiques, légèrement sensibles et libres de bouger.

Vérifiez le cordon spermatique. Derrière le testicule, trouvez l'appendice et le cordon spermatique qui en sort. Passez-le doucement sur le testicule gauche entre les doigts. Vérifiez le gonflement ou le durcissement. Également examiner le deuxième cordon.

Attention! Si, au cours de l'examen, vous trouvez un sceau douteux, consultez un médecin.

Causes courantes de tumeur scrotale

  • blessure au scrotum;
  • inflammation de l'épididyme de nature bactérienne;
  • hernie;
  • la formation dans le scrotum de la masse de sperme, de sang et de liquide;
  • torsion du testicule.

Symptômes de maladies possibles

En plus de la tumeur, d'autres symptômes peuvent apparaître, selon la cause de l'événement.

Inflammation de l'appendice.

Dans cette maladie, une tumeur oblongue, sensible, chaude au toucher située derrière le testicule est déterminée. Cependant, il peut y avoir de tels symptômes:

  • augmentant progressivement la douleur sévère;
  • peau du scrotum fine, sèche, pelée;
  • la démarche se dandine;
  • douleur abdominale basse du côté de la tumeur;
  • forte fièvre;
  • écoulement du pénis;
  • urine trouble;
  • malaise général.

Tordre le testicule.

Dans ce cas aigu, les symptômes suivants apparaissent:

  • douleur aiguë soudaine dans le testicule et dans la région qui l'entoure, pouvant donner au bas de l'abdomen et s'intensifier en position debout;
  • vertiges et évanouissements;
  • élévation et gonflement du testicule affecté;
  • fièvre
  • nausées et vomissements.

C'est important! Ne jamais négliger le durcissement du scrotum. Demander une aide médicale immédiate.

Tumeurs bénignes du scrotum

Les papillomes et les kystes épidermiques sont les tumeurs bénignes les plus courantes. Moins fréquemment, des léiomyomes, des fibromes, des carcinomes basocellulaires, des lipomes et des épithéliomes sont formés.

Il est extrêmement rare de diagnostiquer des kystes dermoïdes, des lymphangiomes, des tératomes, des hémangiomes.

Chez les adolescents et les jeunes hommes, des kystes épidermiques se développent souvent. Ils sont généralement multiples et constituent des tumeurs du scrotum intenses dont le diamètre est de 1 à 2 mm de couleur jaunâtre. Souvent, la maladie est asymptomatique. Il peut parfois être accompagné de démangeaisons. Dans certains cas, de petits trous se forment à la surface du kyste, d'où un liquide blanc jaunâtre s'écoule lorsqu'il est pressé. Peut-être le développement du processus inflammatoire. Au fil du temps, les kystes peuvent se calcifier. Appliquer une méthode chirurgicale de traitement - élimination du scrotum par un athérome.

Les tumeurs du scrotum d'origine épithéliale sont appelées papillomes. Il y a des simples et des multiples. Se développent parfois en association avec des papillomes du pénis, des régions inguinales et du périnée. Ce sont de petits nœuds de chair, de couleur rose ou brune. L'électrocoagulation ou l'électro-excision est utilisée comme traitement.

Les tumeurs restantes sont généralement simples, se manifestent sans symptômes et n’atteignent pas de grandes tailles.

Les tumeurs bénignes du scrotum sont traitées chirurgicalement.

Tumeurs malignes du scrotum

Plus souvent, tumeurs d'origine épidermique diagnostiquées. Les liposarcomes, les rhabdomyosarcomes et les neurofibrosarcomes du scrotum sont moins fréquents. Le cancer du scrotum est épidermoïde et basocellulaire.

Les tumeurs épidermoïdes du scrotum plus courantes se développent avec des ulcères et des fistules avancés. Sur une peau inchangée, ils peuvent se produire lors d’un contact prolongé avec du mazout, de la suie, du goudron ou d’autres substances cancérigènes.

C'est important! Le plus souvent, les tumeurs sont diagnostiquées chez des hommes qui ont été en contact avec un cancérigène pendant 10 ans. L'âge moyen des patients varie de 40 à 60 ans.

Il est extrêmement rare de diagnostiquer des tumeurs baso-cellulaires du scrotum. Les facteurs de risque et les causes de développement n'ont pas été établis. La tumeur se développe lentement et présente une faible propension à métastaser.

Le diagnostic de carcinome basocellulaire et spinocellulaire du scrotum est établi sur la base de:

  • historique et données d'examen externe;
  • IRM de la prostate;
  • Échographie du scrotum;
  • USDG de la prostate;
  • Échographie du pénis et autres études.

À l'aide des études susmentionnées, on détermine la prévalence d'une tumeur au scrotum et sa taille, on évalue l'implication des ganglions lymphatiques régionaux et des organes voisins, ainsi que le diagnostic différentiel des lésions malignes primaires et secondaires du scrotum.

C'est important! Le diagnostic final n'est posé qu'après une biopsie par aspiration, ou après l'ablation chirurgicale de la tumeur, suivie d'un examen histologique.

Le traitement est prescrit en tenant compte de la propagation du cancer.

Lorsque les nœuds locaux réalisent l'excision de la tumeur à partir de 2-3 cm de tissu sain à la périphérie et de la couche charnue sous-jacente.

Lorsque de grandes entités pratiquent la chirurgie plastique.

La lymphadénectomie est réalisée en présence de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux.

Que faut-il faire lorsqu'une tumeur est détectée?

En cas de tumeur ou de durcissement dans le scrotum, contactez immédiatement un urologue ou un andrologue, même si la formation de petite taille et ne provoque pas de gêne.

Pour atténuer les symptômes, le spécialiste peut prescrire un repos au lit au patient. Réduire le gonflement grave aidera à planter sous le scrotum d'une serviette torsadée. L'ibuprofène et l'aspirine peuvent aider à soulager la douleur et l'inflammation.

Avant de prescrire un traitement, le médecin doit rechercher la cause de la tumeur testiculaire et éliminer la formation d'une tumeur maligne.

Une tumeur dans le scrotum peut être causée par des causes totalement inoffensives. Mais quand même, remettre à plus tard une visite chez le médecin n’en vaut pas la peine. Ce n’est que pendant l’examen que l’on peut déterminer les causes du développement de la tumeur et éliminer le cancer du testicule.

Radevich Igor Tadeushevich, sexologue-andrologue, 1 catégorie

4,021 vues totales, 5 vues aujourd'hui

L'apparition de phoques sur le testicule chez l'homme (types, symptômes et méthodes de traitement)

Le plus souvent, les sceaux dans le testicule sont déterminés par l'homme indépendamment. Les experts recommandent de procéder à un auto-examen régulier des organes reproducteurs mâles, au moins 1 fois par mois. La présence d'une zone dense à la surface du testicule peut être un symptôme de maladies graves du système génito-urinaire masculin.

Ce symptôme peut indiquer le développement d'une pathologie grave.

Auto-examen

La région du phoque sur les testicules apparaît plus souvent chez le mâle durant la période la plus active sexuellement (période de production intensive d'hormones sexuelles mâles) - 15 à 40 ans. Un changement dans la consistance des testicules peut être la seule manifestation de l'apparition d'une maladie grave chez l'homme. Plus tard, une douleur de la zone touchée peut survenir.

Il y a une opinion que l'auto-examen est inutile. Cependant, un homme qui connaît au toucher les caractéristiques de ses testicules, il est facile de déterminer la présence de changements pathologiques chez eux.

L'auto-examen est effectué correctement après des procédures d'hygiène intime à l'eau tiède. Les organes génitaux doivent être nus, le périnée - complètement détendus. Ensuite, vous devez effectuer les opérations suivantes en alternance:

  • Soulevez la jambe gauche, placez-la sur un support d'environ 50 cm de hauteur.
  • Sonder soigneusement le scrotum tout en déterminant la frontière du testicule gauche.
  • Tester le testicule avec les doigts des deux mains. La peau en même temps bouge librement, ce qui facilite la tâche.
  • Les mêmes étapes sont répétées avec la jambe droite pour étudier le bon testicule.

Plus souvent, une pathologie est détectée dans le testicule gauche.

Les testicules normaux (testicules) d'un homme ne sont pas fermes au toucher, de consistance dense. Lors du sondage, vous devriez sentir une surface lisse et plane du testicule, sans gonflement. Dans les sections postérieures du cordon élastique. Les testicules mâles sont souvent situés à différents niveaux (le testicule gauche est légèrement plus haut).

Si, au cours de l'auto-examen, l'homme n'a révélé aucun phoque et si le tissu est homogène, nous pouvons parler de la santé des organes génitaux. Il faut se rappeler que même des phoques de la taille d’un pois peuvent être le symptôme d’une maladie dangereuse.

Facteurs du développement de la pathologie

L'un des facteurs provoquant le développement de l'induration du testicule chez l'homme est une pathologie telle qu'un pseudokyste. Cette maladie survient à la suite d'une lésion traumatique ou d'une inflammation.

Une modification focale de la consistance des testicules se produit le plus souvent dans les néoplasmes, y compris les cancers.

Cependant, un phoque testiculaire peut également indiquer un cancer. Cette maladie présente également les symptômes suivants:

  • léger inconfort dans le scrotum,
  • mamelons élargis
  • douleur à l'aine
  • sensation de lourdeur
  • une forte augmentation de la taille de l'un des testicules.

Cependant, ce tableau clinique n'apparaît qu'aux stades avancés du cancer du testicule chez l'homme. C'est pourquoi il est important d'identifier le phoque au début de la maladie. La formation tumorale du testicule est appelée séminome.

Le scellement des testicules se produit également en raison du développement du processus inflammatoire dans le testicule et les appendices (orchite, épididymite). La combinaison la plus commune de ces deux pathologies est l'orchepididymite.

Le développement de cet état est influencé par les raisons suivantes:

  • hypothermie et réduction des défenses globales du corps masculin;
  • rapports sexuels non protégés;
  • effets traumatiques sur le scrotum;
  • sexualité irrégulière (relations sexuelles trop rares et trop fréquentes);
  • situations stressantes, dépression;
  • intervention chirurgicale dans la zone inguinale.

L’orchoépididymite est également parfois complétée par des manifestations telles que rougeur du scrotum, fièvre, douleur au scrotum, gonflement de l’appendice. S'il n'y a pas de traitement dans les 7 jours, tous les symptômes disparaissent, à l'exception de l'induration. Cela ne signifie pas que la maladie a disparu. Ce fait indique la transition de l'orchiepididymite aiguë à chronique.

Pour la santé des hommes, il est particulièrement dangereux de développer des complications telles qu'un abcès, un infarctus des testicules, une formation maligne. Une induration non traitée dans le testicule gauche ou droit peut entraîner une infertilité masculine.

Approches de détection de pathologie

Avec l'apparition de changements focaux dans la consistance des testicules, il est nécessaire de subir un examen complet et approfondi afin de déterminer la cause et le diagnostic.

Le diagnostic primaire commence par la palpation de l'aine, en prenant le liquide du scrotum pour analyse. Les diagnostics sont également effectués à l'aide de méthodes de laboratoire standard pour déterminer la cause du sceau. Si nécessaire, on prescrit aux hommes les types de diagnostic suivants:

Tactique médicale

Le traitement est déterminé par la cause du sceau sur les testicules et par la rapidité avec laquelle on recherche de l'aide médicale. Si le caractère inflammatoire de la maladie est établi, il est nécessaire d'éliminer les causes infectieuses. De plus, la microflore est semée pour la sensibilité aux antibiotiques afin d'assurer le traitement le plus efficace.

Des médicaments à base de stéroïdes sont prescrits à des fins d'anesthésie. Dans certaines situations, des blocus sont appliqués. Il est important que le traitement soit effectué dans le complexe pour obtenir l'effet le plus rapide et le plus complet. Des vitamines, des médicaments immunomodulateurs, des antipyrétiques et autres peuvent également être prescrits. Dans le processus inflammatoire, les experts recommandent qu'un homme malade porte des sous-vêtements serrés. Les formes récurrentes de pathologie nécessitent un traitement chirurgical.

Les formes malignes de phoques sur les testicules, identifiées à la suite du diagnostic, sont soumises à une exérèse chirurgicale obligatoire. Le traitement chirurgical consiste à retirer le testicule endommagé et le cordon spermatique correspondant. De plus, en règle générale, une chimiothérapie est prescrite. Pour consolider l'effet du traitement peut inclure des méthodes de radiothérapie, physiothérapie.

L'auto-traitement est catégoriquement exclu, car seul un spécialiste expérimenté peut diagnostiquer, identifier la cause et prescrire le traitement de manière adéquate. Un diagnostic compétent et une identification correcte de la cause sont la clé du succès du traitement et de la santé de l'homme.

Joints d'aine solides sur le scrotum

L'apparition de phoques sur la peau du scrotum peut être causée par de nombreuses affections et maladies. En raison du fait que cette zone est caractérisée par la présence d'un grand nombre de glandes sébacées, tout processus pathologique est souvent compliqué par l'addition d'une inflammation. De plus, les testicules sont l’organe qui requiert certaines conditions pour un fonctionnement normal et qui se blessent facilement.

Par conséquent, après avoir trouvé un phoque dans le scrotum, l'homme doit immédiatement consulter un médecin pour en déterminer rapidement la cause et commencer le traitement.

Maladies pouvant causer des phoques:

Hernie inguinale oblique

Se produit lorsque la paroi abdominale antérieure est affaiblie, lorsque le sac hernial, qui contient la section intestinale, est abaissé dans le scrotum. Dehors, un phoque se fait sentir dans le scrotum et le long du canal inguinal. Le tableau clinique de la hernie inguinale oblique peut être absent pendant longtemps, mais il existe une douleur intense lors de l'incarcération. Le traitement d'une telle pathologie est entièrement chirurgical. Il y a plusieurs opérations, mais la plus efficace et la plus utilisée est l'opération avec la mise en place d'un réseau spécial, qui empêche la répétition.

Kyste épidermoïde

Cette maladie appartient aux néoplasmes bénins. Dans le scrotum, il a l'aspect d'un nœud serré, situé sous la peau. Dans les cas avancés, il peut se produire une calcification du kyste, ce qui rend la formation blanchissante et devient très dure. Très souvent, la pathologie est compliquée par le processus inflammatoire, à cause duquel il y a une augmentation du noeud, cela devient douloureux. Ce néoplasme n’est pas dangereux, le traitement est donc de nature cosmétique et vise à prévenir l’inflammation. Appliquer de telles méthodes d'élimination d'un kyste épidermoïde, telles que la cryodestruction, l'électrocoagulation, l'élimination du laser. Cependant, même après un traitement radical, une rechute de la maladie est possible.

Spermatocèle

Ce joint est formé par la formation de la cavité dans laquelle se trouve le liquide séminal contenant les spermatozoïdes. La spermatocèle apparaît en violation de l'écoulement du liquide de l'appendice. L'éducation peut être localisée dans le testicule et dans l'appendice. Le tableau clinique de cette maladie est absent car sa progression se fait lentement. La douleur et la lourdeur dans le scrotum apparaissent aux stades avancés. En l'absence de traitement, il est possible que des complications surviennent, telles que la rupture de la cavité ou sa suppuration en raison de l'ajout d'une infection bactérienne.

Lorsqu'il établit un diagnostic de spermatocèle, le médecin évalue l'état de l'organe et décide de prescrire un traitement ou de choisir une tactique d'attente. Bien que la maladie soit asymptomatique et que la taille de la cavité soit petite, le traitement n’est généralement pas appliqué. Lorsque des symptômes ou une compression de la tumeur du scrotum surviennent, une opération est réalisée au cours de laquelle le kyste est enlevé. L'intervention chirurgicale implique également une évaluation de l'activité vitale des testicules et de leurs appendices.

Varicocèle

La varicocèle est une maladie dans laquelle le plexus veineux du testicule subit une dilatation variqueuse. Le plus souvent, les garçons adolescents sont malades. Le tableau clinique de la maladie se caractérise par des sensations douloureuses de tiraillement, une augmentation du scrotum et un développement de l'infertilité. Il existe plusieurs étapes de la varicocèle, qui sont déterminées visuellement:

  1. L'expansion est visible uniquement avec l'exercice dans une position verticale;
  2. L'expansion est visible constamment, mais le tissu et les appendices testiculaires ne souffrent pas;
  3. Écraser le testicule, ce qui change sa taille et sa cohérence.

Le traitement chirurgical de la varicocèle n’est pas toujours nécessaire; pour pouvoir bénéficier d’une intervention chirurgicale, un tableau clinique est nécessaire. Plusieurs opérations peuvent être effectuées pour le traitement: revascularisation ouverte, à partir d'un mini-accès, endoscopique et microchirurgicale. Optimal sont les deux derniers types de chirurgie, car ils sont moins traumatisants et plus précis.

Tumeur scrotale masculine et autres néoplasmes de cette région

Le cancer du scrotum est presque toujours une affection oncologique secondaire due à la germination de tumeurs d'autres organes. La formation maligne du scrotum se caractérise par sa métastase rapide due à la proximité des ganglions lymphatiques. Le tableau clinique, contrairement aux tumeurs bénignes, se caractérise par la présence de sévérité et de douleur dans le scrotum. La douleur augmente avec la palpation de la tumeur. L'absence de symptomatologie est un signe clinique favorable.

Pour un traitement efficace, l'ablation chirurgicale de la tumeur est associée à la radiothérapie. Avec la détection rapide de la pathologie, seule la zone touchée est enlevée avec une portion de tissu sain. Avec un processus commun, le scrotum est complètement enlevé, souvent avec les ganglions lymphatiques les plus proches. Chaque patient doit faire l’objet d’un dépistage des métastases à distance.

Orhit

L'orchite, c'est-à-dire un processus inflammatoire dans le tissu testiculaire, est causée par des maladies infectieuses. Il se caractérise par des signes généraux et locaux d'inflammation. Le testicule grossit, gonfle, devient plus dense au toucher et douloureux. Dans le même temps, le testicule perd rapidement ses capacités de reproduction et une infertilité se développe. Le processus peut être non seulement aigu, mais aussi chronique. Dans ce cas, la chronisation est due à un traitement inapproprié ou à une maladie inflammatoire du système urinaire ou reproducteur.

Le tableau clinique dans ce cas est absent ou très rare. L'antibiothérapie est utilisée pour traiter l'inflammation testiculaire, avec un test préliminaire de sensibilité aux antibiotiques. L'exercice pendant le traitement est strictement limité. Également utilisé des analgésiques, des médicaments anti-inflammatoires. Parfois, cela nécessite une formulation de drainage et, dans les situations les plus négligées, le retrait du testicule.

Épidémie

Le processus inflammatoire de l'épididyme est caractérisé par un tableau clinique similaire pour l'orchite. Un autre symptôme pathognomonique est la présence de sang dans le sperme. Pendant les rapports sexuels, une douleur intense est notée. Utilisé pour le traitement d'antibiotiques, analgésiques, anti-inflammatoires. Il est démontré qu'il effectue des procédures physiothérapeutiques et limite les charges physiques pendant toute la durée du traitement.

Torsion des testicules

Cette pathologie est considérée comme urgente et nécessite des soins d'urgence, car l'irrigation sanguine adéquate du testicule est perturbée, ce qui peut nécrotiser. La condition se produit souvent chez les enfants en raison de malformations congénitales de l'appareil reproducteur. Le tableau clinique comprend une douleur intense, ainsi qu'un gonflement aigu des tissus du scrotum, dont la palpation provoque une douleur insupportable. De plus, on note de la fièvre, une augmentation de la miction, des nausées, voire des vomissements.

Le traitement de la pathologie dépendra en grande partie de l'activité du testicule. Il peut être réalisé en tant qu'opération de préservation d'organe, au cours de laquelle la circulation sanguine est restaurée, le testicule est évalué et s'il ne présente aucun signe de nécrose, l'opération est terminée. Dans certains cas, le testicule est complètement retiré.

Blessure traumatique

En cas de dommages mécaniques au scrotum, l’apparence d’un sceau sera associée à un gonflement des tissus affectés. Cette palpation du scrotum sera douloureuse, parfois des hématomes peuvent être visibles sur la peau. La condition nécessite une visite chez le médecin et une évaluation de la gravité de la blessure. Dans certaines situations, il suffit d'appliquer un rhume sur la zone endommagée et, en cas de blessure grave, une intervention chirurgicale est nécessaire. Dans tous les cas, l'utilisation d'analgésiques est indiquée.

Pourquoi avez-vous besoin d'autodiagnostic?

Ce n’est un secret pour personne que, pour la prévention du processus tumoral, la palpation périodique des glandes mammaires est recommandée pour la femme. Pour les hommes, il existe des recommandations similaires, mais elles concernent le scrotum. Au cours de l'autodiagnostic, l'état de ces organes est évalué:

  • Testicules (normalement denses, mais pas trop durs, indolores, lisses);
  • Appendices (non gonflés, indolores);
  • Le cordon spermatique (élastique, sont derrière les testicules).

Lors de la palpation du scrotum, on peut trouver les formations suivantes:

  1. Un nœud dur aux bords inégaux peut indiquer un processus oncologique;
  2. Plexus consistance molle entourant le testicule, parlant de varices;
  3. La formation remplie de liquide caractérise un tel état de spermatocèle;
  4. Si la palpation du phoque est accompagnée d'une douleur intense, la cause peut être une torsion ou un processus inflammatoire;
  5. Si un phoque est trouvé entre le scrotum et l'anus dans le périnée, on peut suspecter des maladies intestinales dangereuses, en particulier la paraproctite.

Si un homme est alerté par un changement quelconque dans les organes palpables, il devrait consulter un médecin dès que possible, car le moindre écart à la norme peut être le premier signe d'une maladie grave.

Examen des patients avec des phoques

Si un homme découvre un phoque dans le scrotum, il devrait consulter un médecin pour déterminer l'étiologie de la pathologie et, en conséquence, prescrire un traitement. Les tentatives d'autodiagnostic et les manipulations thérapeutiques peuvent entraîner un certain nombre de complications et aggraver le processus. Le diagnostic de ces patients commence par un interrogatoire au cours duquel le médecin reconnaît les principales plaintes du patient, qui peuvent être absentes.

En plus de la présence de joints durs dans l'aine sur le scrotum, un homme peut ressentir une douleur, des signes généraux d'indisposition, ainsi que des symptômes locaux d'inflammation sous la forme d'un gonflement, d'une rougeur. Après l'étude, une étude testiculaire est menée, au cours de laquelle la palpation du scrotum est effectuée, avec identification de phoques et de nodules pathologiques. Ce type de diagnostic est nécessairement réalisé dans deux positions: verticale et horizontale, les données obtenues pouvant varier. La transillumination est considérée comme une méthode significative et informative, dans laquelle le testicule apparaît à travers des rayons spéciaux. Selon que le sceau passe la lumière ou non, il est jugé sur sa nature. Si la lumière ne passe pas du tout, il est probable qu'une tumeur se soit formée dans le scrotum.

Pour une évaluation plus précise du sceau, des diagnostics par ultrasons sont attribués, ce qui permet d’estimer la taille, la densité et de nombreuses autres propriétés du néoplasme. Dans la plupart des cas, une échographie est suffisante pour déterminer au moins un diagnostic préliminaire. Pour confirmer ou exclure le diagnostic, des tests de laboratoire supplémentaires sont effectués. Ceux-ci incluent: la culture d'urine pour détecter la flore bactérienne et l'analyse du sperme pour des infections. En outre, des tests sérologiques et une PCR peuvent être prescrits en cas de suspicion d'étiologie virale du processus ou du protozoaire.

Le traitement opportun de l'homme chez le médecin, le diagnostic approprié et le traitement prescrit peuvent rapidement et sans conséquences guérir toute consolidation dans le scrotum.

Symptômes, traitement et prévention de l'induration dans les testicules des hommes

Une bosse, une croissance, une formation - le sceau sur le testicule chez les hommes provoque toujours beaucoup d'excitation et pas en vain. Une telle éducation peut être un signe à la fois d'un blocage banal du canal sébacé de la glande et d'une maladie plus grave, par exemple, l'oncologie. Seul, un homme ne peut pas déterminer correctement la cause et l'histoire de l'éducation. Par conséquent, si une masse est trouvée, il ne faut pas avoir peur de l'ignorance, mais faire appel à un spécialiste dès que possible.

Pourquoi un sceau apparaît-il sur les testicules?

Selon les statistiques, 80% des phoques sur les testicules - un processus bénin. Il s’agit d’un blocage standard des glandes sébacées. En plus du wen, les plus sûrs incluent un furoncle ou un anthrax de la peau du scrotum - un sceau dans les testicules chez l'homme qui forme un foyer local d'inflammation. Mais il existe d'autres raisons pour la formation de croissances:

  1. Spermatocèle - une croissance bénigne qui se développe après un traumatisme, une inflammation, peut exister dès la naissance du patient.
  2. L'hématocèle est une croissance kystique remplie de contenu sanguinolent. Ce sont les conséquences d'une blessure.

C'est important! L'hématocèle, la spermatocèle au stade initial, ne pose pas de problème, mais à mesure qu'il se développe, il commence à pincer les vaisseaux sanguins, terminaisons nerveuses, ce qui provoque un certain inconfort.

  1. Orchite, orchiepididymite. L'inflammation du testicule et / ou la propagation du processus à l'appendice apparaît dans le contexte d'une immunité affaiblie, d'un traumatisme, d'une stagnation, de pathologies infectieuses. La condensation dans le testicule chez l'homme peut être accompagnée d'une augmentation du testicule, d'un gonflement et d'une douleur.
  2. Une tumeur (cancer) affecte le testicule de patients de tout âge. Les causes du développement de la pathologie sont nombreuses: prédisposition génétique, cryptorchidie, contact prolongé avec des substances toxiques ou des radiations, blessure.

L'évolution précoce asymptomatique de la maladie est souvent diagnostiquée par la présence d'un foyer dense dans le testicule. Aide à l'auto-examen du scrotum: la tumeur est palpable sans douleur, représentant une "noix" solide de la taille d'un pois. D'autres manifestations cliniques peuvent ne pas se produire avant l'avant-dernier et dernier stade du développement du cancer.

  1. Calcium dans l'œuf. Se produit après le processus inflammatoire enduré, mais il est la preuve de l'apparition d'une lésion tuberculeuse testiculaire. Un tel sceau sous les testicules chez l'homme est un pois assez douloureux, qui peut «craquer» à la palpation.
  2. Dropsy (hydrocèle). Cette accumulation de liquide dans les coquilles des testicules. En soi, la maladie n'est pas dangereuse si elle ne complique pas le processus de la pathologie tumorale. Causes de développement: blessures, IST, torsion, chirurgie, problèmes cardiaques, maladies chroniques. L'hydrocèle se présente comme une tumeur avec des bords conditionnellement lisses, lâches au toucher et plutôt douloureux. Accompagné par un gonflement, hyperémie, changer la taille du testicule, ce qui forme un sceau.
  3. Une hernie inguinale-scrotale peut également causer une tumeur. Parfois, cette affection est caractérisée par «au bas du testicule, le sceau apparaît et disparaît» - le premier signe d’une hernie. En fait, l'œuf n'est pas affecté et la pathologie est due à la perte d'élasticité des tissus conjonctifs, le ton des anneaux inguinaux. Il existe de nombreux facteurs provoquants de la hernie: obésité, effort physique trop important, ascite, maladies des organes internes, etc.

Les volumes de gonflement des hernies atteignent des tailles gigantesques et le scrotum peut ressembler à un ballon de football.

  1. Varicocèle. Il s’agit de varices du plexus uviforme du cordon spermatique. Le plus souvent caractérisé par le fait qu'il y a un sceau dans le testicule gauche - telle est la caractéristique anatomique de la structure du corps masculin. Accompagné d'hémorroïdes, puisque les deux pathologies ont un facteur - la maladie variqueuse. Causes: blessures, varices, auto-gratification fréquente, prédisposition génétique, certains sports.
  2. Les autres formations qui provoquent l’étanchéité sur le testicule sont: les lipomes, les hémangiomes, les fibromes - c’est-à-dire les tumeurs bénignes et malignes. Mais si les premiers sont primitifs, alors les seconds (malins) sont secondaires et sont des foyers de germination de tumeurs malignes primitives, telles que cancer du testicule, pénis, cancer de la prostate.
  3. Les athéromes, les papillomes et les kystes épidermiques sont des phoques sur les testicules chez les hommes, pouvant atteindre 2 cm, légèrement teintés de jaune et se présentant pour les raisons suivantes: infections par le papillomavirus, les champignons et autres.

C'est important! Indépendamment de la taille et de la forme de l’éducation, une visite chez le médecin est nécessaire dès que possible. Il est catégoriquement impossible de se débarrasser seul des excroissances!

Pourquoi les phoques se produisent dans le scrotum?

Le scellement dans le scrotum chez les hommes peut survenir à la suite d'une blessure ou d'une maladie. La compaction peut être localisée dans la zone du testicule ou de son appendice, ainsi que sur la peau du scrotum. En raison de l'emplacement de l'organe, il est assez simple de le blesser et la présence d'un grand nombre de glandes sébacées augmente le risque d'inflammation et d'œdème. Lors de la détection de phoques de toute nature dans le scrotum, il est nécessaire de consulter un spécialiste.

Quels types de phoques trouve-t-on sur le scrotum?

Par compaction sur le scrotum, on peut juger de la nature de la pathologie, et certains types de formations sont assez courants:

  1. Une partie de l'intestin provenant de la hernie inguinale oblique résultante peut pénétrer dans le scrotum par le canal inguinal.
  2. Un kyste épidermique se présente, qui a l'apparence de nodules jaunâtres sur la peau, de 1 cm de diamètre, indolores au toucher.
  3. La spermatocèle est un épaississement contenant du liquide séminal.
  4. La varicocèle est plus souvent localisée à gauche. C'est un type de kyste formé de veines dilatées dans la région du cordon spermatique.
  5. Diverses tumeurs peuvent se manifester lors du durcissement du scrotum.

L'apparition de phoques peut survenir à la suite de processus inflammatoires ou traumatiques:

  1. À la suite d'une orchite aiguë, le testicule gonfle, une induration douloureuse y apparaît.
  2. Dans l'épididymite aiguë, accompagnant souvent la prostatite ou l'urétrite, l'épididyme devient douloureux et compacté.
  3. Un durcissement du testicule peut entraîner un durcissement du scrotum, accompagné d'une douleur et d'un gonflement.
  4. Les blessures peuvent également provoquer un gonflement et des phoques.

Comment est le diagnostic?

Après avoir trouvé un phoque, il est nécessaire de consulter immédiatement un urologue ou un chirurgien pour en déterminer la cause. Lors de la réception, le médecin peut effectuer un examen testiculaire au cours duquel les organes génitaux sont palpés afin d'identifier les nodules et les phoques.

Une telle enquête est d’abord réalisée horizontalement, puis répétée verticalement. Après avoir trouvé le nœud condensé, le médecin peut effectuer une transillumination, après avoir éclairé le testicule avec un fort flux lumineux. La tumeur, contrairement aux autres durcissements, ne transmet pas la lumière.

Pour établir un diagnostic précis, le médecin peut prescrire une échographie au patient. En outre, des tests tels que l'analyse du sperme pour les infections, la culture d'urine et son analyse générale peuvent être effectués. Le traitement, prescrit par les résultats du diagnostic, peut être à la fois thérapeutique et chirurgical. Tout retard dans le début du traitement est dangereux et peut entraîner des complications telles que l'infertilité masculine, la mort des tissus, la croissance des tumeurs.

À quoi sert l'auto-examen?

Afin de ne pas rater l'apparition de maladies de nature non aiguë, il est recommandé de procéder périodiquement à un examen indépendant des organes du scrotum.

Ceux-ci incluent les testicules qui remplissent la fonction de reproduction (les glandes sexuelles), leurs appendices au-dessus des testicules et les cordes qui stockent le sperme. Les tests doivent être fermes, mais pas durs, et leur surface doit être lisse. Derrière les testicules, les cordons élastiques devraient être palpables.

La peau et les organes internes du scrotum sont examinés indépendamment. Dans le même temps, les formations suivantes peuvent être détectées:

  1. Un petit joint dur à la palpation peut indiquer un néoplasme.
  2. Un entrelacement doux des tubes près du testicule peut indiquer l'apparition d'une varicocèle.
  3. Une formation lisse et remplie de liquide peut indiquer un spermatocèle.
  4. La douleur ressentie lors de l'examen du sceau peut indiquer un foyer d'infection ou une torsion des testicules.

Si vous trouvez des phoques sur le scrotum, la solution correcte consiste à consulter immédiatement un médecin.

Pour prévenir les maladies des organes du scrotum, éviter les blessures, ne pas trop refroidir et traiter rapidement toute infection. Un auto-examen régulier et une visite chez un spécialiste permettront de détecter la maladie à un stade précoce.

Des études menées à l'aide d'équipements modernes aideront à diagnostiquer et à prescrire le traitement nécessaire à la maladie identifiée. Une attitude responsable à l'égard de la santé constitue la meilleure prévention de toutes les maladies.

Partagez-le avec vos amis et ils partageront certainement quelque chose d'intéressant et d'utile avec vous! C'est très facile et rapide, il suffit de cliquer sur le bouton de service que vous utilisez le plus souvent:

La condensation dans le testicule chez l'homme: de quoi s'agit-il, les causes et le traitement

Autodiagnostic des néoplasmes scrotaux

Causes de compaction dans le scrotum, les organes du scrotum chez l'homme

Derniers articles dans cette section:

Le cancer du testicule est une tumeur maligne dans les tissus d'un ou des deux testicules. Un certain nombre de facteurs augmentent le risque de contracter une maladie. Signes et symptômes du cancer du testicule

L'inflammation dans les vésicules séminales est désignée par le mot "vésiculite". Cette condition est assez grave. Il est généralement infectieux et peut provoquer une infertilité.

La biopsie testiculaire est une méthode informative et peu invasive pour diagnostiquer les causes de l'infertilité chez les personnes de sexe plus fort. En plus des mesures de diagnostic, les spermatozoïdes sont pris lors d'une biopsie.

"Stéroïdes, hormones synthétiques, anabolisants, stéroïdes aromatiques" - ces mots sont familiers aux andrologues, aux endocrinologues, à certains patients souffrant d'hypogonadisme et, curieusement,

Sceau sur le testicule chez l'homme: causes et traitement

Parfois, au cours d'une hygiène intime, les hommes trouvent un compactage ou un gonflement des parties génitales - les testicules (testicules), qui sont responsables de la production de spermatozoïdes et de l'hormone testostérone. De telles formations peuvent indiquer la présence d'une maladie grave. Vous devez donc immédiatement consulter un médecin.

Chez un homme en bonne santé, les testicules ne doivent pas être fermes, la surface du corps doit être lisse et lisse, sans nodules ni durcissement. Dans la partie arrière, des cordons élastiques sont palpables.

L'apparition d'un sceau sur le testicule chez les hommes peut déclencher diverses maladies infectieuses, inflammatoires, vénériennes ou cancéreuses. Le plus souvent, cette pathologie affecte les représentants du sexe fort en âge de procréer de 15 à 40 ans.

Testicule de kyste (spermatocèle)

C'est une formation bénigne de forme arrondie, remplie de liquide à l'intérieur. Aux premiers stades, la maladie est asymptomatique, le plus souvent détectée par le patient sous la forme d'un petit pois dans le scrotum. Lorsqu'un kyste commence à se développer fortement, il se produit une compression des vaisseaux sanguins et des terminaisons nerveuses. La cause du développement de la maladie est un traumatisme au scrotum, une inflammation, une pathologie congénitale.

  • tirant la douleur dans le scrotum;
  • développement d'hydrocèle - hydropisie du testicule, caractérisée par une rétention de liquide dans la coquille des testicules.

Un kyste testiculaire est diagnostiqué sur une échographie. Le traitement consiste en une intervention chirurgicale au cours de laquelle la formation pathologique est éliminée. Les indications chirurgicales sont la présence d'un ou plusieurs gros kystes qui gênent la marche, une infection des organes génitaux, une douleur intense, une infertilité.

La période postopératoire dure environ deux semaines. À ce stade, le patient doit s'abstenir de tout effort physique intense.

Orchoépididymite

Une maladie inflammatoire des testicules et de ses appendices se développe sur le fond d'une immunité affaiblie, d'une hypothermie prolongée, de chirurgies à l'aine, d'une infection lors de rapports sexuels et d'une lésion du scrotum. Une vie sexuelle irrégulière peut entraîner la stagnation dans les canaux des semences. Les maladies infectieuses telles que la grippe, les oreillons, la pneumonie, la varicelle peuvent entraîner des complications et provoquer le développement d'une orchite.

  • induration sur le testicule;
  • rougeur et douleur dans le scrotum pouvant se propager à l'aine, au bas du dos ou au périnée;
  • augmentation de la température corporelle à 39 ° C;
  • une forte augmentation de la taille du scrotum.

Le traitement de l'orchiepididymitis vise à éliminer les causes de l'apparition du processus inflammatoire. On leur prescrit des antibiotiques à large spectre, un repos au lit et un pansement spécial sur les testicules qui les soulève.

En l'absence de traitement, tous les symptômes, à l'exception du phoque, disparaissent en une semaine. La maladie devient chronique et entraîne des complications telles que l'abcès, l'infertilité, l'infarctus testiculaire et les tumeurs malignes. Les formations purulentes sont traitées chirurgicalement.

Le cancer du testicule (séminome) est une tumeur maligne. Les hommes malades ont entre 20 et 40 ans et les enfants de moins de 10 ans. Dans les premiers stades de la maladie ne se manifeste pas, à l'exception d'un petit nodule ou d'un durcissement des testicules, que les patients identifient le plus souvent. Chez les enfants, la cause d'une tumeur oncologique peut être la descente tardive du testicule dans le scrotum, chez l'adulte, une prédisposition héréditaire et un cancer du testicule antérieur.

  • sceller les testicules;
  • accumulation de liquide dans le scrotum;
  • sensation de lourdeur dans l'aine;
  • douleur aiguë avec tension;
  • mamelons élargis;
  • une forte augmentation de la taille d'un testicule.

Les symptômes apparaissent déjà dans les stades avancés du cancer. Le diagnostic de la maladie est réalisé par échographie et tests de laboratoire sur des tissus testiculaires. L'issue du séminome est généralement défavorable, mais le traitement commencé à l'heure augmente les chances de vaincre la maladie.

Calcium dans le testicule

Le calcium est l'accumulation de sels de calcium dans les tissus des testicules, qui sont formés en raison de maladies inflammatoires. Il a l'aspect d'une capsule de chaux solide avec le tissu mort de l'organe à l'intérieur. La palpation montre un sceau sur le testicule. Les calcates peuvent accompagner des maladies telles que le cancer des testicules, la tuberculose, une violation du métabolisme du calcium dans l'organisme.

Les formations de chaux ne sont pas une maladie, mais une conséquence de processus infectieux préalablement transférés. Par conséquent, il est nécessaire de traiter l'inflammation primaire.

Diagnostic des maladies

Pour un diagnostic précis, un examen de la zone inguinale est effectué, des tests de laboratoire, du fluide scrotal sont prélevés pour analyse et la sensibilité bactérienne aux antibiotiques est analysée. En outre, une échographie de l'organe est effectuée, une biopsie tissulaire est utilisée pour détecter les cellules cancéreuses.

Les agents de santé procèdent à un examen testiculaire des organes génitaux. Les organes sont palpés pour les phoques et autres pathologies. Il est recommandé de procéder régulièrement à un tel examen chez les hommes en âge de procréer afin de détecter et de traiter rapidement les maladies.

L'examen de palpation peut être effectué indépendamment à la maison. Les médecins recommandent de le faire au moins une fois par mois. La procédure est effectuée debout sur le sol, les jambes doivent être levées alternativement sur un support et doucement avec les doigts pour sentir le scrotum. Si des pathologies sont découvertes, consultez un médecin.

L'auto-traitement ne donnera pas de résultats, mais aggravera la situation et entraînera le développement de complications. Seul un spécialiste qualifié peut vous prescrire un traitement efficace qui vous rendra la santé des hommes!

Prévention des maladies

Malheureusement, toutes les maladies associées à une induration dans le testicule ne peuvent être prévenues. Par conséquent, il est très important de les identifier rapidement. Pour éviter l'infection par des maladies infectieuses lors des rapports sexuels, il est nécessaire d'utiliser des contraceptifs, pour avoir un partenaire sexuel permanent. Le renforcement du système immunitaire et la prise de vitamines aideront à renforcer les fonctions de protection de l'organisme.