Dispositif intra-utérin - en savoir plus sur ce type de contraception

Prévention

La protection contre les grossesses non désirées, ou la contraception, aide une femme à préserver sa santé:

  • réduit la fréquence des avortements;
  • aide à planifier une grossesse et à s'y préparer;
  • dans de nombreux cas, il a un effet thérapeutique supplémentaire.

Un type de contraception est intra-utérin. Il est utilisé le plus souvent en Chine, dans la Fédération de Russie et en Scandinavie. Dans le langage de tous les jours, le terme "dispositif intra-utérin" est souvent utilisé.

Avantages de la contraception intra-utérine:

  • coût relativement faible;
  • utilisation à long terme;
  • rétablissement rapide de la fertilité après le retrait de la spirale;
  • possibilité d'utilisation pendant l'allaitement et avec des maladies concomitantes;
  • effet thérapeutique sur l'endomètre (lors de l'utilisation du système intra-utérin hormonal);
  • préservation de la physiologie des rapports sexuels, manque de préparation, plénitude des sensations au cours de l'intimité.

Types de dispositifs intra-utérins

Les moyens de contraception intra-utérine sont de deux types:

Les contraceptifs intra-utérins inertes (DIU) sont des produits en plastique de différentes formes qui sont insérés dans la cavité utérine. Il n’est pas recommandé de les utiliser depuis 1989, lorsque l’Organisation mondiale de la Santé a déclaré leur inefficacité et leur danger pour la santé des femmes.

Actuellement, seules les spirales contenant des métaux (cuivre, argent) ou des hormones sont utilisées. Ils ont une base en plastique de différentes formes, proche de la forme de l'espace intérieur de l'utérus. L'ajout de métaux ou d'hormones peut augmenter l'efficacité des serpentins et réduire le nombre d'effets secondaires.

En Russie, les VCC suivants ont gagné le plus de popularité:

  • Multiload Cu 375 - a la forme de la lettre F, recouverte d’un enroulement en cuivre d’une surface de 375 mm 2, conçue pour 5 ans;
  • Nova-T - sous la forme de la lettre T, possède un bobinage en cuivre d’une surface de 200 mm 2, conçu pour 5 ans;
  • Cooper T 380 A - Cuivre en forme de T, sert jusqu'à 8 ans;
  • système intra-utérin hormonal "Mirena" - contient du lévonorgestrel, qui est progressivement libéré dans l'utérus, procurant un effet thérapeutique; conçu pour 5 ans.

Les DIU qui produisent de la médroxyprogestérone ou de la noréthistérone sont moins couramment utilisés.

Quel appareil intra-utérin est le meilleur?

On ne pourra répondre à cette question qu'après une consultation individuelle, en tenant compte de l'âge de la femme, de son état de santé, du tabagisme, de la présence de maladies gynécologiques, de la planification de futures grossesses et d'autres facteurs.

Mécanisme d'action

Le principe d'action du dispositif intra-utérin est la destruction des spermatozoïdes et une violation du processus de fixation de l'embryon dans l'utérus. Le cuivre, qui fait partie de nombreux DIU, a un effet spermatotoxique, c'est-à-dire qu'il tue les spermatozoïdes entrés dans l'utérus. En outre, il améliore la capture et le traitement des spermatozoïdes par des cellules spéciales - les macrophages.

En cas de fécondation, l’effet abortif de la contraception commence, empêchant l’implantation d’un ovule fécondé:

  • les contractions de la trompe de Fallope augmentent et l'œuf fécondé pénètre trop rapidement dans l'utérus et meurt;
  • la présence d'un corps étranger dans l'utérus entraîne une inflammation aseptique (non infectieuse) et des troubles métaboliques;
  • à la suite de la production de prostaglandines en réponse à un corps étranger, la contractilité des parois de l'utérus est activée;
  • lors de l'utilisation du système endométrial de l'atrophie hormonale de l'endomètre se produit.

Le système intra-utérin Mirena à partir d'un réservoir spécial libère en permanence l'hormone lévonorgestrel à une dose de 20 microgrammes par jour. Cette substance a un effet gestagène, supprime la prolifération régulière des cellules de l'endomètre et provoque son atrophie. En conséquence, la menstruation devient rare ou disparaît complètement. L'ovulation n'est pas perturbée, les hormones ne sont pas modifiées.

Puis-je tomber enceinte si le dispositif intra-utérin en vaut la peine? L'efficacité de la contraception intra-utérine atteint 98%. Lorsqu'on utilise des produits contenant du cuivre, une grossesse sur un an survient chez une ou deux femmes sur cent. L'efficacité du système Mirena est plusieurs fois supérieure: seules 2 à 5 femmes sur 1 000 tombent enceintes au cours de l'année.

Comment mettre le dispositif intra-utérin

Avant d'entrer dans le stérilet, vous devez vous assurer qu'il n'y a pas de grossesse. La procédure peut être effectuée quelle que soit la phase du cycle menstruel, mais elle est préférable pendant 4 à 8 jours du cycle (à compter du premier jour de la menstruation). Veillez à analyser les frottis sur la microflore et le degré de pureté, ainsi que les ultrasons pour déterminer la taille de l'utérus.

La procédure se déroule en ambulatoire sans anesthésie. C'est une manipulation pratiquement indolore. Dans les premiers jours qui suivent l’introduction de la spirale, une douleur douloureuse dans le bas de l’abdomen, provoquée par des contractions de l’utérus, peut perturber. Les premières et 2-3 menstruations subséquentes peuvent être abondantes. À ce stade, l’expulsion spontanée de la spirale n’est pas exclue.

Après un avortement artificiel, l'hélice est généralement fixée immédiatement après la manipulation, après la naissance - après 2-3 mois.

L'introduction du DIU après une césarienne est effectuée six mois plus tard pour réduire le risque de complications infectieuses. Les spirales peuvent être utilisées pendant l'allaitement, ce qui est un avantage considérable.

Après l’introduction du stérilet pendant la semaine, la femme est interdite:

  • exercice intense;
  • bains à remous;
  • prendre des laxatifs;
  • la vie sexuelle.

Le prochain examen est prévu pour 7 à 10 jours, puis, en l'absence de complications, après 3 mois. Après chaque menstruation, une femme devrait vérifier indépendamment la présence de fils du stérilet dans le vagin. L'examen par un gynécologue est suffisant pour avoir lieu une fois tous les six mois, s'il n'y a pas de plainte.

Retrait du dispositif intra-utérin

Le retrait du DIU est effectué à volonté, avec le développement de certaines complications ou après la date limite d'utilisation. Dans ce dernier cas, vous pouvez entrer un nouveau contraceptif immédiatement après avoir retiré le précédent. Pour extraire le DIU, effectuez d'abord une échographie et clarifiez l'emplacement de la spirale. Ensuite, sous le contrôle de l'hystéroscope, le canal cervical est dilaté et l'hélice est retirée en sirotant les antennes. Si les “antennes” se cassent, la procédure est répétée à l'hôpital. Si le dispositif intra-utérin pénètre dans la paroi de l'utérus et ne cause pas de problèmes, il n'est pas recommandé de le retirer inutilement, car cela peut entraîner des complications.

Complications de la contraception intra-utérine

Effets secondaires du dispositif intra-utérin:

  • douleur abdominale basse;
  • infection génitale;
  • saignements utérins.

Ces symptômes ne se développent pas chez tous les patients et sont liés à des complications.

Douleur abdominale basse

Se produire chez 5 à 9% des patients. La douleur des crampes, accompagnée d'un écoulement sanglant, est un signe d'expulsion spontanée du stérilet de l'utérus. Pour prévenir cette complication après l'administration, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont prescrits.

Une douleur intense persistante se produit si le contraceptif ne correspond pas à la taille de l'utérus. Dans ce cas, il est remplacé.

Des douleurs aiguës soudaines peuvent être un signe de perforation utérine avec la pénétration d'une partie de l'hélice dans la cavité abdominale. La fréquence de cette complication est de 0,5%. Une perforation incomplète passe souvent inaperçue et est diagnostiquée après des tentatives infructueuses de retrait du DIU. En cas de perforation complète, une laparoscopie ou une laparotomie d'urgence est réalisée.

Infection génitale

La fréquence des complications infectieuses et inflammatoires (endométrite et autres) est comprise entre 0,5 et 4%. Ils sont difficiles à transporter, accompagnés de douleurs aiguës dans le bas de l'abdomen, de la fièvre, d'un écoulement purulent des voies génitales. Ces processus sont compliqués par la destruction des tissus de l'utérus et des appendices. Pour les prévenir quelques jours après l’administration du DIU, des antibiotiques à large spectre sont prescrits.

Saignements utérins

des saignements utérins se développent dans 24% des cas. Le plus souvent, il se manifeste par des règles abondantes (ménorragie), moins souvent - une perte de sang intermenstruelle (métrorragie). Les saignements entraînent l'apparition d'une anémie ferriprive chronique se manifestant par une pâleur, une faiblesse, un essoufflement, des cheveux et des ongles cassants, des modifications dystrophiques des organes internes. Pour la prévention des saignements deux mois avant l’installation d’une spirale et deux mois plus tard, il est recommandé de prendre un contraceptif oral combiné. Si la ménorragie provoque une anémie, le stérilet est retiré.

Début de grossesse

VMC réduit les risques de grossesse. Cependant, si cela se produit, le risque de grossesse extra-utérine est plus élevé que chez les autres femmes.

Si, au cours de la période d'utilisation de la spirale, survient une grossesse, il existe trois options pour le développement d'événements:

  1. Interruption artificielle, car une telle grossesse augmente le risque d'infection de l'embryon et se termine dans la moitié des cas par un avortement spontané.
  2. Retrait du DIU, ce qui peut entraîner un avortement spontané.
  3. La préservation de la grossesse, tandis que la spirale ne nuit pas au bébé et est libérée avec les membranes fœtales lors de l'accouchement. Cela augmente le risque de complications de la grossesse.

La capacité de concevoir et d’avoir un enfant est rétablie immédiatement après le retrait de la contraception intra-utérine. Une grossesse survient en un an chez 90% des femmes qui n’ont pas utilisé d’autres méthodes de contraception.

Indications d'utilisation

Ce type de contraception chez les bébés sans naissance peut entraîner de graves complications qui empêchent les futures grossesses. Le dispositif intra-utérin pour les femmes qui ne donnent pas ne peut être utilisé que s’il est impossible ou refuse d’utiliser d’autres méthodes. Pour de tels patients, les mini-batteries à teneur en cuivre, par exemple Flower Cuproom, sont destinées.

Cela n’a aucun sens de mettre en place un DIU pour une courte période. Une femme ne devrait donc pas planifier une grossesse pour la prochaine année ou une période plus longue.

Les MVC ne protègent pas contre les maladies sexuellement transmissibles. On pense au contraire qu'elles augmentent le risque de développer et d'aggraver l'évolution de ces maladies.

Le plus souvent, les MVC sont utilisés dans les situations suivantes:

  • fertilité accrue, grossesses fréquentes sur fond de vie sexuelle active;
  • réticence temporaire ou permanente à avoir des enfants;
  • maladies extragénitales au cours desquelles la grossesse est contre-indiquée;
  • la présence de maladies génétiques graves chez une femme ou son partenaire.

Contre-indications au dispositif intra-utérin

  • la grossesse
  • endométrite, annexite, colpite et autres maladies inflammatoires des organes pelviens, en particulier aiguë ou chronique avec des exacerbations constantes;
  • cancer du col utérin ou utérin;
  • grossesse extra-utérine précédente.
  • saignements utérins, y compris les règles abondantes;
  • hyperplasie de l'endomètre;
  • menstruations douloureuses;
  • difformité utérine congénitale ou acquise;
  • maladies du sang;
  • myome utérin sous-muqueux;
  • maladies inflammatoires graves des organes internes;
  • exil spontané (expulsion) du stérilet;
  • intolérance aux composants de l'hélice (cuivre, lévonorgestrel);
  • manque d'accouchement.

Dans ces situations, la désignation d'un système hormonal endométrial est souvent justifiée. Son utilisation est indiquée en cas de myome utérin, de pathologie de l'endomètre, de saignements abondants et de menstruations douloureuses. Par conséquent, le gynécologue sera en mesure de choisir le bon dispositif intra-utérin après avoir examiné et examiné le patient.

Dispositif intra-utérin: que devez-vous savoir avant d'installer?

Le dispositif intra-utérin est l’une des méthodes de contraception les plus fiables et les plus modernes, comme le confirment des études cliniques et des millions de femmes dans le monde. Il existe aujourd'hui différents types de dispositifs intra-utérins (DIU) et, pour pouvoir faire le bon choix, vous devez connaître les caractéristiques et les caractéristiques de différents types.

Quel est le dispositif intra-utérin?

Un stérilet est un petit appareil qui peut être fabriqué en plastique, en cuivre, en argent ou en or.

Le principe de son fonctionnement est le suivant: l'hélice insérée dans l'utérus ne permet pas la fermeture de la cavité et interfère avec la fixation de l'ovule. En outre, il existe des spirales hormonales à action complexe, qui non seulement empêchent l’apparition de la grossesse par des moyens mécaniques, mais affectent également le fond hormonal. En conséquence, l’épaisseur de l’endomètre, qui tapisse l’utérus, diminue et du mucus épais se forme dans le col de l’utérus, ce qui empêche la pénétration du sperme. Il existe de tels contraceptifs depuis environ 5 ans.

Il convient de noter qu'après le retrait de l'enroulement de la grossesse de l'utérus, le corps rétablit rapidement la capacité de procréer. Cette méthode de contraception est donc considérée comme l'une des plus sûres pour la santé des femmes.

Quelle est l'efficacité des dispositifs intra-utérins?

Selon les études, l'efficacité du DIU est d'environ 98 à 99%, ce qui peut être considéré comme un excellent indicateur: par exemple, lors de l'utilisation de préservatifs, les statistiques de grossesses accidentelles sont de 12% et d'environ 3% pour les contraceptifs oraux.

La durée de vie des dispositifs intra-utérins

La validité de la marine varie de 3,5 à 7 ans en fonction du matériau de fabrication, du fabricant et d’autres facteurs. Il est important de noter qu'après la période prescrite, l'hélice doit être extraite, car elle engendre de nombreux effets néfastes sur la santé.

Vidéo - "Dispositif intra-utérin"

Types de dispositifs intra-utérins

Pour comprendre quel dispositif intra-utérin est le mieux placé dans un cas particulier, une femme doit se familiariser avec les avantages, les inconvénients et les caractéristiques des spirales de différents fabricants. Les contraceptifs les plus populaires sont Nova T, Juno Biot, Mirena et Multiload.

Nova T

La spirale intra-utérine t (en forme de la lettre T) est en plastique élastique et tresse de cuivre. Les extrémités flexibles permettent une installation sûre du système, et le cuivre, qui entre dans sa composition, a un effet toxique sur le sperme.

Les inconvénients de l'hélice incluent la possibilité de réactions allergiques, le risque d'infection du tractus urogénital et le développement d'une anémie ferriprive.

Juno Biot

Les spirales Juno Biot peuvent être de plusieurs types.

Le Juno Bio T Marine est composé de plastique, de fil de cuivre et d’un fil monofilament spécial, ce qui vous permet de contrôler l’emplacement de la structure dans l’utérus et de l’enlever si nécessaire.

Juno Bio T Super est fabriqué de la même manière, mais il est en même temps traité avec des agents antimicrobiens et de la propolis, c’est-à-dire qu’il protège également la femme des infections.

La spirale Juno Biot avec de l'argent a une base en plastique souple, enveloppée d'un fil de cuivre-argent, grâce à laquelle sa période de validité augmente à 7 ans.

Enfin, un DIU en forme d'anneau est un dispositif en forme d'anneau avec une tige en cuivre-argent qui permet de contrôler l'insertion.

La durée de ces spirales varie de 3,5 à 7 ans.

Multiload

La multicouche marine est une hélice contraceptive sous la forme d'un semi-double, équipée de pointes souples, qui l'aide à bien s'accrocher à la paroi de l'utérus, ce qui réduit considérablement le risque d'excrétion spontanée. Durée - 5 ans.

Mirena

La spirale se présente sous la forme d’une tige en forme de T, équipée de cintres flexibles et d’un anneau pour faciliter son retrait. La tige contient également un récipient contenant le médicament, le lévonorgestrel, avec une enveloppe spéciale qui permet une libération uniforme du médicament dans la cavité utérine.

Dispositif intra-utérin Mirena est considéré comme l’un des contraceptifs les plus coûteux, mais aussi le plus efficace, dans la mesure où il agit comme un stérilet et un contraceptif oral. Durée - 5 ans.

L'aménorrhée est l'un des défauts les plus importants de cette spirale, c'est-à-dire la disparition complète de la menstruation, qui survient chez environ 20% des femmes et est associée à la suppression de la croissance de l'endomètre avec de petites doses d'hormones.

Quelle spirale est considérée comme la meilleure? Il est impossible de répondre à cette question, car il n’existe tout simplement pas de marine universelle, qui convienne à toutes les femmes.

Vidéo - «Contraceptif intra-utérin Mirena»

Effets secondaires et complications possibles

Toute femme qui choisit de placer l'hélice doit être consciente des éventuels effets indésirables et des complications que cette méthode de contraception peut entraîner.

Les effets secondaires du stérilet incluent:

  • une augmentation de la durée du cycle menstruel et de la quantité de décharge;
  • l'apparition de "taches" entre les menstruations;
  • crampes et inconfort dans la région pelvienne pendant la menstruation;
  • risque de grossesse extra-utérine;
  • l'apparition d'une odeur désagréable du tractus génital;
  • une diminution de l'épaisseur de l'endomètre, ce qui peut rendre plus difficile la grossesse future, ainsi que le chiffre des fausses couches.

Dans certains cas, avec le mauvais choix d'une spirale ou une qualification insuffisante d'un gynécologue, les complications suivantes peuvent survenir:

  • infection des organes pelviens ou développement d'une inflammation, qui peut être le résultat d'une hygiène insuffisante ou ne pas être détecté à temps par la maladie dont souffrait la femme;
  • la perforation de la paroi utérine est un événement rare, qui se manifeste après un certain temps, provoquant des douleurs et des saignements;
  • perte spontanée de la spirale.

Vidéo - «Dispositif intra-utérin. Danger pour la santé. "

Ce que vous devez savoir sur la marine avant de l’installer?

Pour que la spirale remplisse pleinement ses fonctions, il convient non seulement de choisir le système correctement, mais également de connaître certaines caractéristiques de son fonctionnement.

En outre, ils ne peuvent pas garantir une protection contre les grossesses non désirées à 100%, donc dans 1-2% des cas, cela peut se produire.

Enfin, l'auto-installation ou l'enlèvement de l'appareil est strictement interdit - pour savoir exactement comment mettre la spirale et comment l'enlever, seul un gynécologue expérimenté et qualifié peut le faire.

Quand devrais-je voir un médecin?

Un autre point important lors de l'utilisation du DIU est de comprendre à temps qu'il existe un problème de contraception.

Quels signes peuvent indiquer cela? Tout d'abord, un contrôle constant de la longueur des filaments dans le vagin est nécessaire - s'il a changé, cela peut indiquer que l'hélice s'est déplacée, s'est enfoncée profondément dans l'utérus ou s'est effondrée.

En outre, un médecin doit être contacté dans les situations suivantes:

  • augmentation de la température d'étiologie inconnue quelques jours après l'installation de l'hélice;
  • douleur ou inconfort intense dans la région pelvienne;
  • pertes vaginales avec une couleur ou une odeur inhabituelle;
  • la perte ou le déplacement de la spirale;
  • retard mensuel de 3-4 semaines.

Contre-indications à l'installation de dispositif intra-utérin

Les contre-indications absolues à l'installation de la marine sont:

  • maladies inflammatoires chroniques des organes génitaux;
  • pathologie congénitale ou acquise de l'utérus (fibromatose, bipodologie, etc.);
  • grossesse (présumée ou confirmée);
  • saignements utérins d'étiologie inconnue;
  • la présence de tumeurs malignes dans le corps.

En outre, les femmes qui utilisent le DIU comme contraceptif doivent consulter un médecin environ une fois tous les six mois et se faire tester, car la spirale laisse le col ouvert, ce qui provoque des infections dans la cavité.

Mirena

Description au 5 mars 2015

  • Nom latin: Mirena
  • Code ATX: G02BA03
  • Ingrédient actif: lévonorgestrel (lévonorgestrel)
  • Fabricant: Bayer Schering Pharma AG (Allemagne, Finlande)

La composition

1 dispositif intra-utérin contient:

  • lévonorgestrel - 52 mg;
  • élastomère de polydiméthylsiloxane - 52 mg.

Formulaire de décharge

Système thérapeutique intra-utérin Mirena est un noyau élastomère / hormone blanc ou presque blanc situé sur le boîtier en forme de T et recouvert d'une membrane opaque, qui sert en quelque sorte de régulateur du principe actif. Le corps en forme de T est muni d’une boucle à une extrémité avec un filetage pour enlever l’hélice et deux épaules. Le système Mirena est placé dans un tube conducteur et exempt d’impuretés visibles. Le médicament est fourni dans des blisters stériles en polyester ou en matériau TYVEK en une quantité de 1 pièce.

Action pharmacologique

Le système intra-utérin ou simplement le DIU Mirena est une préparation pharmaceutique à base de lévonorgestrel, qui, progressivement libérée dans la cavité utérine, a un effet gestagène local. Grâce au composant actif d'un agent thérapeutique, la sensibilité des récepteurs de l'œstrogène et de la progestérone de l'endomètre est réduite, ce qui se traduit par un puissant effet anti-prolifératif.

Des changements morphologiques observés dans la paroi interne de l'utérus et une faible réaction locale à un corps étranger dans sa cavité. La membrane muqueuse du canal cervical est fortement compactée, ce qui empêche la pénétration du sperme dans l'utérus et inhibe les capacités motrices de spermatozoïdes individuels. Dans certains cas, une dépression de l'ovulation est également notée.

L'utilisation du médicament Mirena modifie progressivement la nature des saignements menstruels. Au cours des premiers mois d'utilisation du dispositif intra-utérin, en raison de l'inhibition de la prolifération de l'endomètre, il peut y avoir une augmentation des pertes sanguines sanguines par le vagin. Lorsque l'effet pharmacologique d'un agent thérapeutique se développe, lorsque la suppression prononcée des processus de prolifération atteint son maximum, il se produit une période de saignements rares qui se transforment souvent en oligo- et aménorrhée.

Trois mois après le début de l'utilisation de Mirena, les pertes de sang menstruelles chez les femmes diminuent de 62 à 94% et, après 6 mois, de 71 à 95%. Cette capacité pharmacologique à modifier la nature des saignements utérins est utilisée pour traiter la ménorragie idiopathique en l'absence de processus hyperplasiques au niveau des membranes des organes génitaux féminins ou d'états extra-génitaux, une partie essentielle de la pathogenèse étant une hypocoagulation prononcée, l'efficacité du médicament étant comparable aux méthodes de traitement chirurgicales.

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Une fois que le système intra-utérin est établi, le médicament commence à agir immédiatement, ce qui se manifeste par la libération progressive du lévonorgestrel et son absorption active, qui peut être jugée par l’évolution de sa concentration dans le plasma sanguin. Le taux de libération du composant actif est initialement de 20 µg par jour et diminue progressivement pour atteindre 10 µg par jour après 5 ans. La spirale hormonale Mirena établit une forte exposition locale, ce qui assure un gradient de concentration de la substance active dans la direction allant de l'endomètre au myomètre (la concentration dans les parois de l'utérus varie de plus de 100 fois).

Entrant dans la circulation systémique, le lévonorgestrel se lie aux protéines sériques: 40 à 60% de l’ingrédient actif se lie de manière non spécifique à l’albumine et 42 à 62% de l’ingrédient actif spécifiquement au vecteur sélectif des hormones sexuelles GSPG. Environ 1 à 2% de la dose est présente dans le sang en circulation sous forme de stéroïde libre. Lors de l'utilisation d'un agent thérapeutique, la concentration en SHBG diminue et la fraction libre augmente, indiquant que la capacité pharmacocinétique du médicament n'est pas linéaire.

Après l'insertion du DIU, Mirena dans la cavité utérine, le lévonorgestrel dans le plasma sanguin est détecté déjà après 1 heure et la concentration maximale est atteinte après 2 semaines. Au cours des études cliniques, il a été prouvé que la concentration du composant actif dépend du poids corporel de la femme - en cas de faible poids et / ou de concentration élevée de SHBG, la quantité de composant principal dans le plasma est plus élevée.

Le lévonorgestrel est métabolisé avec la participation de l'isoenzyme CYP3A4 aux produits métaboliques finaux sous forme de 3-alpha et de 5-bêta-tétrahydrolévonorgestrel conjugués et non conjugués, avec un coefficient d'excrétion de 1,77. Sous forme inchangée, le composant actif est éliminé uniquement à l'état de traces. La clairance totale de la substance biologique Mirena du plasma est de 1 ml par minute par kilogramme de poids. La demi-vie est d'environ 1 jour.

Indications d'utilisation

  • la contraception;
  • ménorragie idiopathique;
  • l'endométriose;
  • fibromes utérins;
  • traitement prophylactique de l'hyperplasie de l'endomètre au cours du traitement hormonal substitutif.

Mirena Spiral - contre-indications

Contre-indications absolues pour l'utilisation de la bobine hormonale:

  • la grossesse
  • maladies inflammatoires des organes pelviens;
  • endométrite post-partum;
  • processus infectieux dans les parties inférieures du système urogénital;
  • une histoire d'avortement septique au cours des trois derniers mois;
  • tumeur maligne de l'utérus ou de son col utérin;
  • cervicite;
  • tuberculose de l'appareil reproducteur féminin;
  • saignements utérins d'origine inconnue;
  • dysplasie cervicale;
  • tumeurs tumorales hormono-dépendantes;
  • anomalies congénitales ou acquises de la structure anatomique et histologique de l'utérus;
  • maladie hépatique aiguë;
  • hypersensibilité aux composants pharmacologiques du dispositif intra-utérin.

Conditions pathologiques pouvant compliquer l'utilisation du dispositif intra-utérin avec le lévonorgestrel:

  • période post-partum de 48 heures à 4 semaines;
  • thrombose veineuse profonde;
  • maladie trophoblastique bénigne;
  • cancer du sein disponible ou en histoire au cours des 5 dernières années;
  • embolie pulmonaire;
  • syndrome d'immunodéficience acquise;
  • forte probabilité d'infections sexuellement transmissibles;
  • pathologie hépatique active (par exemple, hépatite virale aiguë, cirrhose décompensée, etc.).

Effets secondaires de Mirena

Changements dans le cycle menstruel

Les effets secondaires du DIU devraient commencer par un changement dans la nature et la nature cyclique des saignements menstruels, car ils apparaissent beaucoup plus souvent que les autres effets indésirables des mesures thérapeutiques. Ainsi, la durée des saignements augmente chez 22% des femmes et des hémorragies utérines irrégulières sont observées dans 67% des cas, compte tenu des 90 premiers jours suivant l’installation du médicament Mirena. La fréquence de ces phénomènes diminue progressivement au fur et à mesure que la bobine hormonale libère des substances moins biologiquement actives. À la fin de la première année, elle était de 3% et 19%, respectivement. Cependant, le nombre de manifestations d’autres troubles menstruels augmente: d’ici la fin de la première année, une aménorrhée apparaît dans 16% des cas et des saignements rares chez 57% des patientes.

Autres effets secondaires

  • Du côté du système immunitaire: éruption cutanée et démangeaisons cutanées, urticaire, œdème de Quincke.
  • Du système nerveux: maux de tête, migraine, humeur dépressive jusqu'à la dépression.
  • Effets secondaires du système reproducteur et des glandes mammaires: vulvovaginite, écoulement des voies génitales, infection des organes pelviens, dysménorrhée, douleurs dans les glandes mammaires, expulsion de la spirale intra-utérine, kystes ovariens, perforation de l'utérus.
  • Appareil digestif: douleur abdominale, nausée.
  • Troubles dermatologiques: acné, hirsutisme, alopécie.
  • Depuis le système cardiovasculaire: augmentation de la pression artérielle.

Dispositif intra-utérin Mirena: mode d'emploi (méthode et dosage)

Dispositions générales pour le fonctionnement du médicament

Le contraceptif Mirena est injecté directement dans la cavité utérine, où il exerce ses effets pharmacologiques pendant 5 ans. Le taux de libération de la composante hormonale active est de 20 µg par jour au début de l’utilisation du DIU et diminue progressivement pour atteindre 10 µg par jour après 5 ans. Le taux moyen d’élimination du lévonorgestrel tout au long de l’évolution thérapeutique est d’environ 14 microgrammes par jour.

Il existe un indicateur spécial de l'efficacité des contraceptifs, qui reflète le nombre de grossesses chez 100 femmes lors de l'utilisation de contraceptifs. Avec une installation correcte et le respect de toutes les règles d'utilisation d'un dispositif intra-utérin, l'indice Pearl for Mirena est d'environ 0,2% pour 1 an et le même chiffre pour 5 ans est de 0,7%, ce qui traduit l'efficacité incroyablement élevée de cette méthode contraceptive ( à titre de comparaison: pour les préservatifs, l'indice de Pearl varie entre 3,5% et 11% et pour les produits chimiques tels que les spermicides, entre 5% et 11%).

L'installation et le retrait du système intra-utérin peuvent être accompagnés d'une douleur à l'abdomen et d'un saignement modéré. De plus, la manipulation peut provoquer un évanouissement dû à une réaction vasculaire vagale ou à une crise convulsive chez les patients épileptiques. Il peut donc être nécessaire de recourir à une anesthésie locale des organes génitaux féminins.

Avant d'installer le médicament

Il est recommandé de ne faire installer le dispositif intra-utérin que par un médecin ayant l'expérience de ce type de contraception, car des conditions d'asepsie obligatoires et des connaissances médicales appropriées de l'anatomie de la femme et du fonctionnement d'une préparation pharmaceutique sont nécessaires. Immédiatement avant l'installation, il est nécessaire de procéder à un examen général et gynécologique afin d'éliminer les risques liés à la poursuite de l'utilisation de la contraception, à la présence d'une grossesse et à la maladie, qui agissent en tant que contre-indications.

Le médecin doit déterminer la position de l'utérus et la taille de sa cavité, car la position correcte du système Mirena garantit que le composant actif est affecté uniformément par l'endomètre, ce qui crée les conditions nécessaires à une efficacité maximale.

Instructions sur Mirena pour le personnel médical

Visualisez le col avec des miroirs gynécologiques, traitez-le et le vagin avec des solutions antiseptiques. Saisissez la lèvre supérieure du col avec une pince et, avec une traction prudente, redressez le canal cervical, fixez cette position des instruments médicaux jusqu'à la fin de la manipulation du dispositif intra-utérin. En avançant lentement de la sonde utérine à travers la cavité de l’organe jusqu’au fond de l’utérus, déterminez la direction du canal cervical et la profondeur exacte de la cavité, en parallèle, en excluant les éventuelles cloisons anatomiques, synéchies, fibromes sous-muqueux ou autres obstacles. Si le canal cervical est étroit, il est recommandé d’utiliser une anesthésie locale ou conductrice pour son expansion.

Vérifiez l’intégrité de l’emballage stérile contenant le médicament, puis ouvrez-le et sortez le dispositif intra-utérin. Déplacez le curseur jusqu'à la position la plus éloignée afin que le système soit aspiré dans le tube de conduit et prenne l'apparence d'un petit bâton. En maintenant le curseur dans la même position, réglez le bord supérieur de la bague d'indexation en fonction de la distance précédemment mesurée par rapport au bas de l'utérus. Poussez délicatement le guide dans le canal cervical jusqu'à ce que l'anneau se trouve à environ 1,5-2 cm du col utérin.

Après avoir atteint la position requise de la spirale, déplacez lentement le curseur jusqu'à l'ouverture complète du support horizontal et attendez 5 à 10 secondes jusqu'à ce que le système prenne la forme d'un «T». Promouvoir le chef d'orchestre à la position du fond d'œil, comme indiqué par le contact complet de l'anneau d'index avec le col. En tenant le conducteur dans cette position, libérez le médicament en utilisant la position la plus basse du curseur. Retirez délicatement le conducteur. Coupez les fils à une longueur de 2-3 cm en partant de l’os externe de l’utérus.

Il est recommandé de confirmer la position correcte du dispositif intra-utérin par échographie immédiatement après la manipulation de l’installation du médicament Mirena. Re-examen effectué après 4-12 semaines, puis 1 fois par an. En présence d'indications cliniques, un examen gynécologique et une vérification de la position correcte de la spirale à l'aide de méthodes fonctionnelles de diagnostic en laboratoire doivent être effectués régulièrement.

Retrait du dispositif intra-utérin

Mirena doit être retiré 5 ans après l’installation, car l’efficacité de l’agent thérapeutique est considérablement réduite après cette période. La littérature médicale décrit même les cas d'effets indésirables rapidement et sans retirer le dispositif intra-utérin avec le développement de maladies inflammatoires des organes pelviens et de certaines autres conditions pathologiques.

Pour extraire le médicament nécessite le strict respect des conditions d'asepsie. Le retrait de Mirena est un étirement soigné du fil, capturé par une pince gynécologique spéciale. Si les filaments ne sont pas visibles et que le dispositif intra-utérin est situé profondément dans la cavité corporelle, vous pouvez utiliser un crochet de traction. Cela peut également nécessiter une dilatation du canal cervical.

Après avoir retiré le médicament, Mirena doit inspecter le système pour vérifier son intégrité, car dans certaines situations, une séparation du noyau hormone-élastomère ou son glissement sur les épaules du corps en forme de T peuvent être observées. Des cas pathologiques sont décrits lorsque de telles complications de retrait du dispositif intra-utérin nécessitent une intervention gynécologique supplémentaire.

Surdose

Avec une utilisation appropriée et le respect de toutes les règles de réglage du dispositif intra-utérin, un surdosage avec une préparation pharmaceutique est impossible.

Interaction

Les inducteurs enzymatiques pharmaceutiques, en particulier les catalyseurs biologiques du système du cytochrome P 450, impliqués dans la dégénérescence métabolique de médicaments tels que les anticonvulsivants (phénobarbital, phénytoïne, carbamazépine) et les antibiotiques (rifampicine et autres), renforcent la conversion biochimique des gestagènes. Cependant, leur influence sur l'efficacité du médicament Mirena est insignifiante, car le principal point d'application des capacités thérapeutiques du dispositif intra-utérin est l'effet local sur l'endomètre.

Conditions de vente

Publié dans les kiosques de pharmacie avec une ordonnance.

Conditions de stockage

Le serpentin hormonal intra-utérin doit être conservé dans un emballage stérile, dans un endroit inaccessible aux jeunes enfants, à l'abri de la lumière directe du soleil. La température appropriée ne doit pas dépasser 30 degrés Celsius.

Durée de vie

Instructions spéciales

Enroulement hormonal Mirena dans le myome utérin

Les fibromes utérins (autres noms - fibromyome ou leiomyoma) sont une tumeur bénigne qui se développe à partir de la couche musculaire de l'utérus (myomètre) et est l'une des maladies gynécologiques les plus courantes. Le foyer pathologique est un nœud de fibres musculaires lisses tissées de manière aléatoire de plusieurs millimètres à plusieurs centimètres. Pour le traitement de cette unité nosologique, on a généralement recours à une intervention chirurgicale. Cependant, un schéma de traitement conservateur est en cours de développement.

Le médicament de choix est un médicament hormonal avec le type d'interaction local préféré, car le dispositif intra-utérin Mirena est une sorte d'étalon-or pour la rééducation des fibromes utérins.

L'effet anti-œstrogénique se traduit par la réduction de la taille des ganglions pathologiques, la prévention de possibles complications et la réduction du volume des interventions chirurgicales afin de préserver la structure physiologique maximale de l'utérus et de rendre possibles les grossesses futures.

Mirena Spiral avec Endometriosis

L'endométriose est une pathologie lorsque les cellules de la couche interne de l'utérus se développent au-delà. Les structures histologiques ont des récepteurs pour les hormones sexuelles féminines, qui provoquent les mêmes changements que dans l'endomètre normal, se manifestant par un saignement mensuel, en réponse duquel se développe une réaction inflammatoire.

La maladie gynécologique est inhérente aux femmes en âge de procréer et, en plus des sensations douloureuses, peut entraîner l'infertilité - une complication fréquente de l'endométriose, car il est très important de diagnostiquer en temps voulu et d'aborder correctement le traitement d'un état pathologique. Bien entendu, le traitement de l'endométriose peut représenter une intervention chirurgicale avec une approche mini-invasive et peu d'effets secondaires, mais il est préférable de choisir des traitements conservateurs.

Le dispositif intra-utérin Mirena est un remède efficace pour l'élimination de l'endométriose pour plusieurs raisons:

  • un effet prouvé d'un médicament, se manifestant par une inhibition de la croissance des foyers pathologiques, une diminution de leur taille et une résorption progressive;
  • moins d'effets secondaires par rapport aux autres produits pharmaceutiques;
  • soulagement de la douleur, intrinsèquement associé au problème de l'endométriose;
  • pas besoin de pilules orales quotidiennes ou d'injections;
  • normalisation du cycle menstruel;
  • pas besoin de contraception.

Dispositif intra-utérin pour l'hyperplasie de l'endomètre

L'hyperplasie de l'endomètre est une pathologie extrêmement semblable à l'endométriose, car elle est une prolifération excessive et un épaississement de la membrane muqueuse des organes génitaux féminins. La différence réside dans la localisation anatomique correcte des structures histologiques, qui ne fait que modifier les symptômes et les complications possibles, mais ne les élimine pas.

Reconnaître que l’unité nosologique permet des saignements abondants et prolongés lors d’hémorragies menstruelles ou utérines non associées au cycle, au manque d’ovulation et à l’impossibilité d’implanter l’embryon dans l’endomètre modifié, ce qui est une manifestation de taux élevés d’œstrogènes dans le corps. Le traitement étiologique de ce problème, visant à éliminer la cause immédiate, est un moyen hormonal ayant un effet anti-œstrogénique prononcé.

La plupart des gynécologues préfèrent utiliser le système intra-utérin de Mirena en raison de la fiabilité de son action pharmacologique, de sa facilité d'utilisation quotidienne, qui ne nécessite pas de connaissances médicales supplémentaires et d'un coût relativement bas comparé à d'autres agents thérapeutiques, car l'utilisation de Mirena n'implique pas de dépenses quotidiennes en comprimés ou injections oraux.

Grossesse après l'application du dispositif intra-utérin Mirena

Comme le contraceptif a des effets pharmacologiques principalement locaux, le rétablissement complet de tous les paramètres physiologiques après l’élimination du médicament a lieu assez rapidement. Au cours de l'année qui suit l'évacuation du système, la fréquence des grossesses planifiées atteint 79,1% à 96,4%. L'état histologique de l'endomètre est rétabli après 1 à 3 mois et le cycle menstruel est complètement reconstruit et normalisé dans les 30 jours.

Les analogues

Il existe plusieurs produits pharmaceutiques ayant un code ATH correspondant et une composition similaire de principes actifs: Jaydes, Postinor, Evadir, Eskapel, mais à juste titre, seul Jaides peut être qualifié d'analogue, car le médicament est représenté par un système intra-utérin au lévonorgestrel avec un dosage inférieur, et est donc calculé uniquement. pendant trois ans d'utilisation permanente.

Avec de l'alcool

Le médicament pharmaceutique a un effet thérapeutique local prononcé et en petites quantités dans la circulation systémique du corps féminin, car il n'interagit pas avec les composants des boissons alcoolisées, mais leur posologie est recommandée afin de ne pas causer d'autres effets secondaires ou effets indésirables.

Pendant la grossesse et l'allaitement

L'utilisation du dispositif intra-utérin Mirena est contre-indiquée ou suspectée pendant la grossesse, car tout dispositif contraceptif intra-utérin augmente le risque d'avortement spontané et de naissance prématurée. Le retrait ou la vérification du système peut également entraîner une évacuation imprévue du fœtus de l'utérus. S'il n'est pas possible de retirer soigneusement le contraceptif, le caractère approprié de l'avortement médicamenteux doit être discuté en fonction des indications.

Si une femme souhaite préserver sa grossesse, la patiente doit tout d'abord être pleinement informée des risques et des conséquences néfastes possibles pour son corps et pour l'enfant. À l'avenir, il convient de surveiller attentivement le déroulement de la grossesse et de s'assurer d'exclure l'implantation ectopique avec des méthodes de diagnostic fiables.

En raison de l'application locale du contraceptif hormonal, il existe un risque d'effet virilisant sur le fœtus. Toutefois, en raison de la grande efficacité du médicament pharmaceutique Mirena, l'expérience clinique concernant l'issue de la grossesse lors de l'utilisation du dispositif intra-utérin est très limitée. Cela devrait également informer la femme qui veut garder sa grossesse.

L'allaitement n'est pas une contre-indication à l'utilisation du système intra-utérin, bien que de petites quantités du composant actif (environ 0,1% de la dose) puissent être administrées au lait pendant l'allaitement. Il est peu probable que de si faibles quantités de lévonorgestrel aient des effets pharmacologiques sur l’enfant. La grande majorité de la communauté médicale convient que l'utilisation du médicament six semaines après l'accouchement n'a pas d'effet indésirable sur la croissance et le développement du jeune corps.

Opinions Mirena

Le médicament pharmaceutique est très populaire chez les femmes en âge de procréer, car le dispositif intra-utérin Mirena examine les éléments suivants:

  • La contraception est pratique à utiliser, car vous n’avez pas besoin de suivre un régime régulier, comme c’est le cas avec les contraceptifs hormonaux oraux, ni avec des règles spéciales de nutrition, car le composant actif a un effet local;
  • L'indice de Pearl constitue une assez grande crédibilité du produit pharmaceutique, ce que confirment les examens et les recommandations publiés sur Internet.
  • L'incidence de la plupart des formidables effets secondaires est incroyablement faible, ce qui permet de ne même pas penser aux moyens de l'éliminer au moment de décider de l'utilisation du contraceptif Mirena.

Les conseils et les réactions des médecins reposent non seulement sur l’efficacité des effets pharmacologiques du système intra-utérin sur la contraception, mais également sur les propriétés thérapeutiques du médicament. Les résultats des études cliniques permettent l'utilisation de Mirena helix dans l'endométriose, l'hyperplasie de la muqueuse utérine et les néoplasmes bénins de la couche musculaire. Les gynécologues qualifiés considèrent le schéma thérapeutique de traitement conservateur de ce contraceptif - le médicament de choix pour les unités nosologiques ci-dessus.

Commentaires de la Marine Mirena de femmes qui l'utilisaient à des fins thérapeutiques, également pleines d'émotions positives. Un tel traitement permet non seulement parfois d’éviter une intervention chirurgicale qui laisse inévitablement des cicatrices défigurantes ou d’autres défauts cutanés, mais élimine également les foyers pathologiques de la maladie. Pratiquement tout forum thématique ou ressource Internet recommande de discuter de ce schéma de traitement conservateur avec un médecin personnel.

Prix ​​Mirena, où acheter

Serpentin hormonal Mirena est un produit pharmaceutique de la production finlandaise, qui peut avoir une incidence significative sur le coût de la contraception. Cela est particulièrement visible lorsque l'on compare les prix sur le territoire de la Fédération de Russie, car certaines pharmacies et chaînes utilisent des contrats personnels. C'est-à-dire qu'il est possible d'acheter la spirale Mirena à Moscou pour 11 750 roubles, à Krasnoyarsk - pour 10 890 roubles et à Ufa, la spirale hormonale coûte 11 100 roubles. Le prix de la marine Mirena à Moscou et dans d'autres villes du pays est indiqué sur la base des résultats généraux de l'étude de marché, ce qui peut se manifester par la différence de prix entre les kiosques de pharmacie.

En Ukraine, dans le dispositif intra-utérin de Mirena, le prix fluctue beaucoup moins que dans la Fédération de Russie. Ainsi, par exemple, à Dnepropetrovsk, une préparation pharmaceutique peut être achetée pour 1 800 hryvnia, et à Nikolaev, le système est vendu pour 1 750 hryvnia.

Marine Spiral: effets secondaires, avis

Malgré le fait qu’aujourd’hui les gynécologues peuvent offrir aux femmes de nombreuses méthodes de contraception, la Marine (spirale) reste un outil très populaire, en particulier si elle ne veut pas s’embêter avec des pilules quotidiennes ou des dépenses constantes en préservatifs. Essayons de comprendre quels sont les avantages et les inconvénients de cet outil?

Qu'est-ce qu'une marine (spirale)?

Le DIU est un dispositif intra-utérin, qui est respectivement installé à l'intérieur de l'utérus. Cet appareil est fabriqué à partir de divers matériaux, mais le plus souvent, les femmes sont invitées à insérer une spirale de plastique et de cuivre. Le but principal de la spirale est de remplir la fonction d'un contraceptif, installé depuis longtemps et d'une efficacité de près de 99%.

Il est préférable que les enfants deviennent des joies planifiées. Par conséquent, même pour les femmes mariées, la question de la protection reste toujours d'actualité. La spirale de la Marine dans ce cas leur semble une manière très commode, puisqu'elles sont actives dans la vie sexuelle, mais elles sont également grevées d'autres préoccupations: les méthodes de contraception telles que la prise de pilules, le calcul de jours «sûrs» nécessitant une discipline stricte ne leur conviennent pas. Dans le même temps, la marine ne dépense pas le budget familial sous forme de préservatifs ou de gels, elle est fixée pour une période de 3 ans et peut être retirée à tout moment si l’hôtesse le souhaite. S'il n'y a pas eu de complications lors du port de l'hélice, la fonction de reproduction de l'utérus est rétablie au bout de 3 mois environ.

Ce "plaisir" coûtera environ 30 $. Tout dépend du matériel et de la clinique, qui préfèrent une femme. Cependant, aucun patient ne peut installer ce dispositif dans l'utérus, car une telle contraception comporte de nombreuses contre-indications. Il est nécessaire de consulter un médecin expérimenté, qui sera non seulement en mesure de déterminer si son patient a besoin d'une prothèse, mais également d'installer correctement l'appareil dans l'utérus.

Action des dispositifs intra-utérins

Le Navy Spiral est un contraceptif qui agit comme un moyen abortif.

Le fait est que le stérilet n’empêche pas les spermatozoïdes de pénétrer dans l’utérus. Bien que les créateurs des spirales soutiennent que cela entrave la promotion des cellules germinales mâles, ce n'est pas toujours le cas. Le but principal de la spirale est d'empêcher la fécondation d'un oeuf déjà fécondé dans la cavité d'un organe.

Cet effet de la spirale marine est dû au fait que lorsqu’il est introduit dans l’utérus, il provoque une inflammation de l’épithélium. Si la couche superficielle de l'utérus est enflammée, l'œuf fécondé ne peut pas s'enrichir des qualités nécessaires et se fixer à la paroi de l'utérus. En conséquence, l'œuf fécondé est obligé de quitter la cavité utérine avec le mois.

Si vous appelez un chat un chat, l'hélice provoque constamment des fausses couches. C'est pourquoi il est impossible de garantir qu'après avoir enlevé une spirale, une femme peut tomber enceinte à 100%. Les médecins et ne cachent pas le fait que l'issue négative de la grossesse est une habitude et que, pour certaines femmes, la période de convalescence dure de six à douze cycles. Mais dans des circonstances défavorables, le fait de tomber enceinte peut durer de nombreuses années. Par conséquent, les gynécologues recommandent des patientes en spirale qui ont déjà rempli leur dette maternelle et ne prévoient plus avoir d'enfants.

Histoire de la marine

Le Navy Spiral a célébré son 100e anniversaire en 2009, car en 1909, le scientifique Richter le mentionna pour la première fois dans ses écrits. Même à ce moment-là, les problèmes de contraception étaient très graves: le changement de la morale, la révolution sexuelle, la démarche du féminisme. Les relations entre les sexes opposés sont devenues plus libres, les femmes ont commencé à s'intéresser à beaucoup d'autres choses que leur famille et, par conséquent, avoir sept enfants ou plus, même si la femme était légalement mariée, était inconfortable.

Les médecins-gynécologues ont entrepris le développement de diverses méthodes de contraception et, en option, le dispositif intra-utérin était né. Certes, à cette époque, ce n'était pas l'hélice qui était injectée dans la cavité utérine, mais l'anneau, traîné au centre par un ensemble de fils de soie. Dans les années 30 L'anneau de Riheter a été perfectionné par le scientifique Grefenberg, qui a renforcé le squelette de l'anneau et les fils eux-mêmes avec des alliages de zinc et de cuivre.

Le «boom» de la spirale a commencé un peu plus tard - dans les années 60. Pratiqué leur installation et en Union soviétique. Il existait même un tel type de spirale sous la forme de la lettre S, qui a ensuite été abandonnée en raison des nombreux inconvénients associés à l’introduction et au port d’un tel produit.

À propos des propriétés contraceptives du cuivre ne sont connues que dans les années 70. C'est alors qu'apparurent les premiers modèles de spirales en cuivre, encore utilisés aujourd'hui. Un peu plus tard, de l'argent a également été ajouté au cuivre, destiné à augmenter l'effet anti-sperme.

Types de spirales de marine

Qui l'aurait pensé, mais aujourd'hui, il existe environ 100 variétés de la marine. Les types de spirales Navy diffèrent non seulement par le matériau qui les compose, mais également par leur taille, leur rigidité, leur forme.

Nous ne considérerons pas toutes les variétés. Arrêtons sur le plus populaire.

La spirale marine à contenu hormonal a la forme de la lettre "T". Il a des cintres flexibles et est également équipé d'un anneau pour l'extraction. Un récipient spécial est placé dans la bobine de l'hélice et contient un médicament hormonal. Chaque jour, ce médicament est sécrété dans la cavité utérine dans un volume de 24 µg et crée une barrière de protection supplémentaire contre les spermatozoïdes. Set pour 5 ans. Prix ​​moyen: sept mille roubles.

Le prochain type commun de stérilet est l'hélice avec de l'argent. Les critiques des femmes qui ont expérimenté l’effet des spirales en argent varient énormément entre elles. Les médecins conseillent également les spirales d'argent, affirmant qu'elles soulagent l'inflammation. La spirale de cuivre habituelle ne possède pas de telles propriétés et perd en outre rapidement ses propriétés contraceptives.

Il existe également une spirale Multiload, qui a la forme d’une demi-oreille et qui, en raison des saillies, est bien fixée aux parois de l’utérus. Une telle spirale ne tombera jamais spontanément.

Spirale marine "Vecteur" - un produit assez courant dans les pharmacies et les cliniques. Vector Extra est une entreprise qui produit des spirales de toutes formes et de toutes matières. Le plus souvent, les gynécologues conseillent le produit de ce fabricant.

Indications d'utilisation

Avant d'établir la spirale, un gynécologue doit s'assurer que la femme ne présente pas de maladies inflammatoires des organes pelviens. Un corps étranger introduit dans l'utérus ne fera qu'aggraver l'évolution de la maladie. Par conséquent, la première indication pour l'utilisation de la spirale devrait être une bonne santé, en particulier en gynécologie.

La spirale devient la seule issue si le patient entretient une relation intime constante avec un partenaire et souffre en même temps d'une allergie aux préservatifs. Bien sûr, vous pouvez remplacer les préservatifs par des contraceptifs oraux, mais même ici, ce n’est pas sans contre-indications. Parfois, la marine est la dernière option qui convient plus ou moins à une seule femme.

La dame qui installe la spirale doit comprendre que ce dispositif ne protège pas contre les maladies sexuellement transmissibles, il est donc utile de se limiter à un seul partenaire éprouvé.

La marine ne survit pas bien chez les femmes non-partum. Très probablement, un tel patient, le médecin ne risquera pas d'installer une spirale. Mais les femmes qui ont déjà accouché et ne prévoient plus d’avoir d’enfants pourraient bien préférer la Marine et ne pas s’inquiéter des conséquences associées à l’action abortive du contraceptif.

Contre-indications

Toute maladie sur la partie gynécologique est une contre-indication très importante à l’installation de la spirale. Étant donné que le stérilet est en outre gênant pour la muqueuse utérine, il ne faut pas espérer que l'introduction d'un corps étranger dans celui-ci passera sans laisser de trace.

La forme irrégulière de l'utérus ou d'autres pathologies des organes de la femme soulèvent des doutes sur l'efficacité de l'utilisation de l'hélice. Si la femme souffre de saignements utérins de nature inconnue, il est préférable d'oublier l'hélice à jamais.

Il y a aussi des situations où la patiente a eu une maladie vénérienne, mais elle l'a guéri avec succès. Avant d'installer l'hélice, vous devez faire une pause de 12 mois pour vous assurer qu'aucune rechute n'est prévue.

Il existe également des contre-indications relatives qui, dans certains cas, vous permettent de fermer les yeux. Ces contre-indications incluent la grossesse extra-utérine, que le patient avait auparavant, des maladies inflammatoires en gynécologie associées à des naissances récentes.

Qui aurait pu penser, mais une contre-indication à l'installation du DIU est une maladie cardiaque et le diabète. Et en général, toute maladie ayant un effet néfaste sur le système immunitaire devient une raison de penser, car après l’introduction de l’hélice, une femme devient vulnérable aux maladies sexuellement transmissibles.

Une hélice mal insérée peut provoquer des saignements utérins. Pour que l'affaire ne se termine pas tragiquement, il est nécessaire de s'assurer que le patient, insistant sur l'introduction de l'hélice, n'a pas de problème de coagulation du sang.

Les médecins disent ouvertement que le stérilet n'est pas le meilleur moyen de refléter la nature de la menstruation. Si une femme souffre déjà de règles douloureuses, il est peu probable que la spirale l'aidera à se sentir mieux - au contraire, elle ne fera que s'aggraver.

Préparer la procédure d'installation

Même si une femme ne se plaint pas de son état de santé, le médecin traitant doit néanmoins rester en sécurité et mener toute une série d’études afin de ne pas nuire à la santé de la patiente.

Bien sûr, ce sont les paroles de la femme elle-même qui causent l'anamnèse: le médecin lui pose des questions sur sa santé et sur son état de santé. Ensuite, il est nécessaire de passer des tests standard de sang et d'urine, mais il est également souhaitable de tester votre sang pour le sucre et la coagulation.

Ne pas faire sans examen externe des organes génitaux et la prise de frottis. Si le patient a des maladies infectieuses et inflammatoires des organes pelviens, l'installation de la spirale doit être oubliée. Au moins jusqu'à ce que la femme soit complètement guérie.

Vous aurez également besoin d'une échographie de l'utérus pour évaluer sa taille, sa forme et son état général. Ce n'est qu'après toutes ces procédures que vous pourrez enfin décider du type de spirale dont une femme a besoin.

Procédure d'installation

La marine n'est installée que dans un cabinet médical. Il est conseillé de ne pas se précipiter sur le choix d'un spécialiste qui installera la spirale et de rechercher un professionnel expérimenté. Parfois, la spirale mal insérée dans l'utérus se termine en grossesse, en saignement interne ou tout simplement en une gêne terrible. Donc, cette question doit être abordée aussi sérieusement que possible.

Est-ce que ça fait mal de mettre une spirale de stérilet? Encore une fois, tout dépend du médecin qui le fera et du seuil de douleur de la femme. Les natures particulièrement sensibles peuvent ressentir un inconfort, parfois même des évanouissements peuvent tomber, mais la plupart des femmes tolèrent l'introduction de la spirale sans douleur.

La procédure elle-même ne prend pas plus de deux minutes. L'introduction du DIU sur la chaise gynécologique est réalisée à l'aide de dispositifs jetables spéciaux vendus avec une spirale.

Le moment le plus favorable pour la procédure est la fin des règles, c'est-à-dire 5 à 7 jours après le début des règles. Pendant cette période, le canal cervical est suffisamment ouvert pour effectuer l'installation de la spirale aussi indolore que possible.

Avant l'introduction du DIU, le col de l'utérus est traité avec un antiseptique. Le médecin évalue ensuite visuellement la profondeur et la direction du canal utérin et procède à la mise en place du stérilet. Après la procédure, les filaments de l'hélice sont légèrement coupés, ne laissant que de petites antennes - ils seront nécessaires lorsque le DIU doit être retiré.

Effets secondaires

Quels effets secondaires en spirale marine peuvent provoquer? Malheureusement, cette liste est excellente et fait souvent peur aux femmes qui envisagent d'installer une spirale.

Tout d’abord, il est important de surveiller vos sensations pendant 3 mois après la procédure d’installation: la spirale peut tomber et cela doit certainement être remarqué jusqu’à provoquer des lésions du canal utérin. Si à temps pour obtenir la spirale abandonnée, cela ne fera pas de mal.

À quoi d'autre pourrait-on s'attendre si la spirale navale était installée? Les effets secondaires sous la forme de règles douloureuses et lourdes au cours des huit premiers mois sont courants. Toutefois, les saignements utérins peuvent survenir non seulement pendant les règles, mais également dans les intervalles qui les séparent. Vous ne devez pas attendre longtemps l’issue des événements. Si vous présentez de tels symptômes, contactez immédiatement un médecin.

Les indications pour le retrait de la spirale sont également des démangeaisons dans le vagin, des rapports sexuels douloureux, des sensations de brûlure, des douleurs qui apparaissent soudainement dans le bas de l'abdomen et dans le bas du dos. Tous ces symptômes peuvent être accompagnés de frissons, de fièvre et de malaises.

L'installation de l'hélice doit être abandonnée même au stade de l'introduction, si des difficultés surviennent et si le processus est trop pénible.

La chose la plus dangereuse qui puisse se produire lors de l'insertion ou du retrait d'un DIU est une ponction de l'utérus. Il est difficile de ne pas remarquer la crevaison. Le patient reçoit immédiatement une aide urgente.

En outre, l'hélice devient souvent la cause de la formation de myomes et, dans de rares cas, de la perforation de l'utérus.

Est la graisse marine en spirale? La spirale d'or ou de cuivre n'affecte pas le poids de la femme. Cependant, si la bobine hormonale est installée, tout peut être.

Marine Spiral: avis

Les fabricants de spirales prétendent qu'il est presque impossible de tomber enceinte d'elle, mais les critiques sur les forums disent autre chose. Une des filles a été particulièrement choquée lorsque, après l'installation de l'hélice Vektor, elle est tombée soudainement enceinte, même pour une période de 5 semaines. L'embryon a atteint une certaine taille et, remplacé par une spirale, a quitté l'utérus. Mais une fausse couche à la cinquième semaine ne disparaît pas complètement sans laisser de trace. La fillette a été «nettoyée», puis transférée à des médicaments hormonaux et il a été interdit de devenir enceinte pendant 2 ans. Et ce n'est pas un cas isolé.

Les plaintes courantes sont des problèmes de menstruation: chez certains patients, ils deviennent trop abondants et disparaissent complètement chez certains. Les sensations d'inconfort dans le bas de l'abdomen ne sont pas rares.

Il y a eu des cas où, en raison de l'installation des spirales, d'autres maladies des organes de la femme se sont développées, des fibromes se sont formés et une inflammation des appendices a enflammé. On se plaint également que, pendant les rapports sexuels, le partenaire va trop mal, mais ce sont des cas isolés. Également rare, mais cela arrive, des saignements utérins.

Il s'avère que les femmes discutent constamment de la spirale navale entre elles, elles regardent les photos sur Internet et n'osent pas installer cet appareil pendant longtemps, car on peut compter sur les patients pour qui le port de la spirale est passé. Il y a sans aucun doute de bonnes critiques, mais elles sont trop peu nombreuses dans le contexte d'un choeur général de plaintes et de déceptions.

Marine Spiral: lequel est le meilleur?

Dans tous les cas, la femme elle-même ne peut pas décider quelle spirale est nécessaire. Comme mentionné ci-dessus, il est nécessaire de se soumettre à une série d’enquêtes afin de s’assurer que l’installation de la marine sera généralement appropriée.

Supposons que les tests soient favorables, que la femme ait accouché au moins une fois et que le gynécologue accepte de lui mettre une spirale. En règle générale, les médecins proposent plusieurs options pour les spirales afin que la patiente puisse choisir celle qui lui convient. Par exemple, installer une hélice en cuivre ou en argent dans la marine? Comment choisir

Une bobine de cuivre coûtera moins cher, mais sa durée de vie effective est limitée car le cuivre est rapidement corrosif. La bobine d'argent coûtera plus cher, mais durera plus longtemps et, selon les fabricants, contribuera à la réduction des processus inflammatoires dans l'utérus. La spirale en or de l’argent n’est pas très différente dans ses propriétés curatives et contraceptives, mais c’est l’un des DIU les plus coûteux en raison du coût élevé du métal précieux.

Si vous demandez quelle est la forme de la spirale marine, la photo montrera qu’outre la forme en T, les spirales sont également semi-ovales, avec des pointes, etc. - autres caractéristiques physiologiques, cette question est résolue en collaboration avec le médecin.

Ainsi, le DIU est un contraceptif qui soulève de nombreuses questions et préoccupations, mais dans certains cas, lorsque la grossesse n'est plus planifiée, lorsqu'il est difficile de trouver une alternative, l'hélice se transforme en baguette magique. Dans un tel ensemble de circonstances, il est possible de prendre un risque et si la marine ne s’enracine pas, il peut être supprimé à tout moment.