Orchite: inflammation testiculaire chez l'homme: symptômes et traitement

Urétrite

L'orchite est une inflammation du testicule chez l'homme. La cause du développement de l'orchite aiguë et chronique est la transition de l'inflammation de l'épididyme ou l'introduction d'infections provenant de foyers d'inflammation distants dans des maladies infectieuses: parotidite, fièvre typhoïde, fièvre paratyphoïde, tuberculose et autres.

Les causes d'orchite peuvent aussi être des attaques sur les testicules, des maladies sexuellement transmissibles - la gonorrhée, ainsi que des infections virales telles que la grippe. L'inflammation est généralement unilatérale - testicule gauche ou droite, et se manifeste également sous une forme aiguë ou chronique.

Symptômes et signes

Les principaux symptômes de la maladie sont les suivants: douleur dans le scrotum, les testicules, l’agrandissement et le durcissement testiculaires, la fièvre et la détérioration de l’état général, inconfort.

Lors de l'examen, on peut distinguer une augmentation visuelle du scrotum et une augmentation du testicule lors de la palpation avec douleur et compactage.

La maladie dure deux à trois semaines. Que faire

Lorsque les premiers signes de la maladie apparaissent, il est urgent de consulter un chirurgien dans une clinique ou un hôpital. C'est le premier. Deuxièmement, observez le repos au lit et portez un pansement spécial qui soutient le testicule (suspensorie), que vous portez le matin et décollez pour la nuit.

Troisièmement, temporairement, il est nécessaire d'arrêter la vie sexuelle.

Traitement de l'orchite à l'hôpital

Après avoir consulté un médecin, on prescrit un traitement anti-inflammatoire et, en fonction de la nature de l’infection, des antibiotiques.

La physiothérapie est recommandée pour le traitement des orchites chroniques: sollux, quartz, diathermie.

En cas de suppuration, une ouverture d'abcès est montrée et en cas de fusion purulente du testicule et d'otite chronique avec douleur persistante, hémikastration.

Pendant le traitement, le régime doit être observé: dans la période aiguë de la maladie, il est nécessaire de mettre le patient au lit pendant plusieurs jours. Dans les premiers jours - ils appliquent top froid, prescrivent des médicaments sulfanilamide, des antibiotiques. En passant des événements aigus - UHF, chaufferettes, compresses chauffantes, porter une suspension. Dans la formation d'un abcès, la chirurgie est montrée.

Traitement de l'inflammation testiculaire à la maison

La médecine traditionnelle conseille un traitement concomitant par le biais de la médecine officielle.

Melissa 1 cuillère à soupe de mélisse pour 300 ml d'eau bouillante. Insister 1 heure, filtrer, boire 100 ml 3 à 4 fois par jour.

Hop. 100 g de fleurs de houblon versez 400 ml d’eau bouillante, laissez reposer 1 heure dans un endroit chaud, filtrez.

Prendre la composition de 100 ml 3 fois par jour.

Les anciens guérisseurs recommandent (Odo of Men "Sur les propriétés des herbes"):

Haricots. "... De plus, avec de la farine de haricot, en appliquant des cataplasmes, ils traitent un endroit enflé avec du vin et des testicules (testicules), des remèdes gonflés et ne permettent pas à des enfants de s'accrocher à des parties de la grossesse."

Coriandre "Le miel à la coriandre, quand il est dérangé avec de la vigne séchée, est râpé, on le met sur le dessus, puis le gonflement est différent, mais quand les testicules sont gonflés, le médicament est particulièrement précieux."

Bile (taureau, chèvre, mouton). "Il est nécessaire de le conserver et de le préparer au traitement: après l'avoir mis à l'eau, il est bouilli pendant une heure, après avoir séché à l'ombre, il garde le remède contre les cas... Avec du miel, il guérit les testicules malades avec un membre." Chou "... comme on dit, ce moyen des testicules est gonflé et, en fait, diverses parties des problèmes de procréation, si le haricot bouilli est mélangé avec le moyen susmentionné."

En cas d'orchite aiguë, le patient a besoin de repos au lit et maximum, ainsi que de la position élevée des testicules (obtenue grâce à un suppositoire ou un tampon), blocage par le Novocain froid du cordon spermatique (le cordon spermatique est infiltré avec 50 ml de Novocain à 0,5% additionné de 300 000 UI de pénicilline ).

Traitement antibiotique: médicaments pour l'orchite

Étant donné que l'infection est la cause la plus fréquente d'orchite (inflammation des testicules) chez l'homme, une antibiothérapie est obligatoire. La source de l'infection se situe à proximité des organes testiculaires présentant des foyers infectieux, tels que l'urètre, la vessie, le rectum, la prostate.

Cependant, l'infection peut également passer par le sang, le courant de la lymphe provenant d'organes situés relativement loin des testicules. Par exemple, de la gorge avec maux de gorge, des sinus avec une sinusite, des voies respiratoires supérieures avec une bronchite et une pneumonie. Les agents pathogènes des maladies vénériennes et d’autres maladies urologiques chez les hommes (chlamydia, mycoplasmose, syphilis, gonorrhée) peuvent également être la cause de l’orchite.

Le choix du médicament, quels antibiotiques seront pertinents dans le traitement de l'orchite? Je donne quatre noms du médicament: Nitroxoline, Ofloxacine, Péfloxacine, Sumamed (Azithromycine).

En général, il existe actuellement des groupes principaux d'antibiotiques utilisés pour les orchites chez les hommes:

  1. Macrolides (Sumamed);
  2. Fluoroquinolones (ofloxacine, péfloxacine);
  3. Les tétracyclines;
  4. Nitrofuranes;
  5. Céphalosporines (céfuroxime, céfépime, etc.);
  6. Dérivés de la 8-hydroxyquinoléine.

Nitroxoline

Antibiotique synthétique qui viole la synthèse de l'ADN bactérien. Actif contre de nombreux agents pathogènes: agents responsables de la prostatite, de l'urétrite, de l'orchite, de l'épididymite chez l'homme. Il affecte également certaines pathologies fongiques et mycoses. Il est prescrit pour les pathologies inflammatoires infectieuses des voies urinaires chez les hommes et les femmes.

La nitroxoline pénètre assez rapidement dans le système digestif. Excrété par les reins. Largement concentré dans l'urine.

Il est contre-indiqué dans: l'hypersensibilité; insuffisance rénale avec absence ou petite quantité d'urine; cataracte.

  1. dyspepsie (nausée, vomissements), manque d'appétit;
  2. mal de tête;
  3. modifications pathologiques de la sensibilité (paresthésie);
  4. névrite optique.

Lorsqu'elle est appliquée, l'urine peut être peinte en orange, ce qui passe immédiatement après l'arrêt du médicament.

Le médicament doit être consommé avec des repas à 100 mg 4 fois par jour. Dans les orchites aiguës et graves, le médecin ajuste la dose, mais un maximum de 800 mg par jour peut être consommé. La durée du traitement est de deux à trois semaines. Dans l'orchite chronique, le traitement est répété après deux semaines.

Le prix du médicament est relativement peu coûteux: comprimés de blister de 50 mg, 70-90 roubles.

Ofloxacine

Fait référence aux fluoroquinolones. Une vaste gamme d’activités antimicrobiennes plus efficaces contre les bactéries à Gram négatif. Il a une action bactéricide. Efficace avec les bactéries insensibles aux sulfamides.

Il est rapidement absorbé par le tractus gastro-intestinal (plus de 95%). Il atteint une concentration élevée en une demi-heure, allant à la prostate chez les hommes.

Excrété dans l'urine. Il est recommandé pour les infections des voies urinaires, de la prostate, des testicules chez l'homme et pour la gonorrhée.

Il est utilisé pour traiter cet antibiotique dans les infections des voies urinaires, à raison de 0,4 g (2 comprimés), 2 fois par jour. Ne mâchez pas les comprimés, buvez une petite quantité d’eau.

La durée du traitement est d'une semaine.

Les effets secondaires de l’ofloxacine sont rares. Le traitement est généralement bien toléré. Mais pas exclu:

  1. manifestations allergiques;
  2. dyspepsie (nausée, vomissement, diarrhée);
  3. l'insomnie;
  4. se sentir anxieux;
  5. agranulocytose;
  6. thrombocytopénie;
  7. Le médicament n'est pas recommandé en cas d'hypersensibilité à celui-ci; L'épilepsie, associe la réception avec des antiacides (réduisant l'acidité des médicaments de l'estomac), qui réduisent l'efficacité de l'antibiotique.

Le prix du médicament: en fonction du fabricant de 50 à 250 roubles. pour 10 onglet. 400 mg.

Pefloxacine

La pefloxacine est un bon agent antimicrobien à large spectre, un groupe de fluoroquinolones, ayant un effet bactéricide. Disponible en comprimés (400 mg chacun) et en solutions pour perfusion (4 mg / 1 ml).

La péfloxacine peut traiter efficacement les infections du système génito-urinaire, des organes pelviens et des tissus mous. Il est utilisé avec la menace de sepsis.

Il est contre-indiqué de traiter les orchites présentant une hypersensibilité aux antibiotiques fluoroquinolones. Faites preuve de prudence dans les troubles du foie, les pathologies cérébrales et l'épilepsie.

Appliquez 1 comprimé 2 fois par jour. La posologie peut être augmentée par un médecin. Autant que possible, le médicament peut être utilisé jusqu'à 1600 mg. La solution pour l'administration intraveineuse est utilisée pour les infections graves. Le premier jour, il est recommandé de prendre 800 mg du médicament, dans les jours suivants 400 mg.

Des effets secondaires peuvent être identifiés:

  1. des nausées;
  2. intensité modérée de la douleur abdominale;
  3. douleur musculaire;
  4. troubles du sommeil;
  5. diminution des plaquettes sanguines.

Les antiacides ralentissent l'absorption de cet antibiotique. La solution du médicament ne peut pas être utilisée avec des solutions contenant du chlore. Le prix du médicament est relativement peu coûteux: 10 comprimés de 400 mg, 75-85 roubles. Une solution pour perfusion de 10 ampoules, 5 ml, 130-150 roubles.

Sumamed / azithromycine

Macrolide antibiotique, un large spectre d’activités. Il a un effet bactéricide. Actif contre les bactéries à Gram négatif, les coques à Gram positif. Bactérie insensible à l'érythromycine, il n'a pas de sens de traiter Sumamed.

Sumamed traite les infections des tissus mous, du système urinaire de toute étiologie, de l’orchite. Le médicament pénètre bien dans le sang du tube digestif en raison de sa résistance aux acides. La concentration maximale est observée après 2 heures.

Sumamed est disponible en comprimés de 500, 125 mg, en gélules de 250 g., En poudre pour la préparation du sirop. Cet antibiotique pénètre facilement dans les tissus mous de la région urogénitale. S'accumule en eux. La concentration du médicament dans les tissus atteint une densité 10 fois supérieure à celle du sang.

Par conséquent, il est demandé dans le traitement des agents pathogènes intracellulaires. Il a été prouvé qu'il pénètre dans les cellules phagocytaires, les emporte dans les foyers infectieux, où il les quitte. Dans les tissus malades, la concentration de médicaments est beaucoup plus élevée.

Sumamed est prescrit une fois par jour pendant une heure ou quelques heures après les repas. Cours 3 jours.

Un médicament similaire, Sumamedu - Azithromycine, nommé en tant que substance active du médicament, a tendance à rester au centre de l’infection pendant 5 à 7 jours. Même s'accumulent dans les os. En raison de cette capacité, des cours à court terme de son application ont été développés.

  1. nausée, douleur abdominale;
  2. croissance temporaire des enzymes hépatiques.
  1. si vous êtes allergique aux macrolides;
  2. avec des troubles marqués du foie et des reins.

L'utilisation en association avec les tétracyclines améliore l'effet. avec lincosamides - réduit. Incompatible avec l'héparine.

Le prix du médicament Sumamed: Poudre pour administration orale 100 mg / 5 ml 17 g 350 frotter. Poudre d / prig. suspensions fl. 200 mg / 5 ml 37,5 ml 560 frotter.

Je tiens à suggérer que le prix de l'azithromycine est beaucoup plus bas, ce qui permettra d'économiser le budget familial sans préjudice du traitement de l'inflammation testiculaire chez les hommes.

Préparations Sumamed, Hemomitsin - C’est la même Azithromycine, seulement les noms de marque, et plus d’Azithromycine huit à dix fois.

L'utilisation d'antibiotiques chez les hommes dans le traitement de l'orchite est obligatoire. Il est hautement indésirable de s'auto-traiter.

Source: Uzhegov G.N. Médecine officielle et traditionnelle. L'encyclopédie la plus détaillée. - M.: Maison d'édition Eksmo, 2012.

Orchite: symptômes, traitement de l'orchite aiguë et chronique du testicule chez l'homme

L'orchite masculine est une maladie inflammatoire du testicule. Cet organe appartient à la principale dans le système de reproduction des hommes, cela est dû à la performance de ses fonctions les plus importantes. Le plus important est la production de sperme. Les testicules sont situés dans le scrotum. En outre, une autre fonction est la production d’hormones, tant masculines que féminines.

La taille moyenne du corps en longueur est d'environ 4 cm, tandis que la largeur est généralement inférieure à 3 cm.Ces organes sont séparés les uns des autres. Les symptômes et le traitement dépendent de la nature de l'agent pathogène.

Causes de l'orchite chez l'homme

La cause principale du développement de l'orthite est considérée comme une infection. L'agent pathogène peut pénétrer dans les tissus du corps en même temps de plusieurs manières. Le plus fréquent d'entre eux est sexuel (il s'agit de rapports sexuels non protégés ainsi que de l'utilisation de types de sexe non traditionnels), il peut aussi être hématogène (dans ce cas, les muqueuses, les sinus et d'autres maladies somatiques chroniques agissent comme source d'infection).

Le plus souvent, un agent bactérien agit comme un agent causal, mais il peut également s'agir d'une étiologie virale, moins souvent fongique. L'une des infections les plus dangereuses pour les hommes est le virus des oreillons (oreillons). Dans ce cas, la défaite des testicules est une complication. Au fond du processus inflammatoire, une infertilité irréversible se forme.

En outre, une inflammation des testicules peut survenir en raison de:

  • la stagnation du liquide séminal et du sang veineux, résultant d'une abstinence prolongée, d'un acte interrompu régulièrement, de la masturbation ainsi que d'un mode de vie insuffisamment actif;
  • effets traumatiques sur le scrotum ou les organes pelviens. Celles-ci pourraient être des blessures directes immédiates, les résultats d'interventions chirurgicales, des tentatives d'interventions médicales insuffisantes, telles que la cystoscopie, le cathétérisme de la vessie.

Facteurs provocateurs de l'orchite

Les facteurs provocants suivants poussent l'apparition de la maladie:

  • Irrégularité dans la vie sexuelle, cela inclut à la fois une activité excessive et l’abstinence.
  • Activité locomotrice réduite.
  • La présence de maladies entraînant une diminution de l'immunité (il existe différents types d'hépatite, de diabète, d'infection par le VIH)
  • Changements soudains de température, à la fois dans le sens de la surchauffe et inversement, de l'hypothermie
  • Troubles de la sortie d'urine. Cela peut être dû à des facteurs psychologiques ou à une résistance mécanique. Les personnes âgées sont plus susceptibles d'être confrontées à un adénome avancé de la prostate.
  • L'inflammation du testicule peut être causée par la présence de maladies concomitantes affectant le système urogénital.

Symptômes d'orchite

Selon le déroulement du processus en orbite, il peut être divisé en plusieurs étapes: orchite aiguë et chronique.

Les symptômes de l'orchite aiguë incluent:

  • Une élévation brusque, parfois soudaine de la température, dans certains cas, elle peut atteindre des nombres fébriles.
  • En outre, il y a des douleurs sévères dans le testicule. L'augmentation de la douleur survient après un long mouvement, un exercice et une activité physique. Douleur aiguë due à l'innervation abondante du testicule. Cette augmentation de la sensibilité ne passe pas inaperçue.
  • Lors de l'inspection, on constate une augmentation de la taille de l'organe, parfois jusqu'à plusieurs fois. À la palpation, il sera tendu et extrêmement douloureux, de même que sa température augmentera.
  • Le scrotum semble être étiré, les plis de la peau se redressent, la couleur peut aller du légèrement hyperémique au brillant bordeaux, une nuance brillante se forme également (voir photo ci-dessus).

En plus des symptômes locaux, une orchite aiguë présente des symptômes communs:

  • C'est l'apparition de la faiblesse, des maux de tête, des nausées, des vertiges, des frissons. Tout cela se traduit par une intoxication générale du corps.
  • S'il n'y a pas de complications sous forme de processus suppuratif, les symptômes aigus s'atténuent au bout de quelques jours, ce qui caractérise le passage du processus au stade chronique du cours.

L'orchite aiguë se produit toujours avec une clinique plus prononcée, c'est pourquoi le traitement le plus efficace à ce stade est considéré comme le plus efficace.

Orthite chronique

  • Dans ce cas, le processus est un flux caché, qui se traduit par l’apparence de douleurs de caractère pleurard non permanent.
  • Le testicule peut être légèrement élargi, légèrement douloureux à la palpation.
  • Dans ce cas, la température corporelle reste presque toujours normale, mais dans les cas d’exacerbation prononcée, une affection sous-fébrile peut apparaître.
  • Il y a une dégradation de la qualité de la vie. Par conséquent, une inflammation des testicules oblige toujours un homme à se tourner vers un spécialiste.

Diagnostics

Cela commence par une enquête sur le patient, ainsi que par son examen externe. Réclamations clarifiées, leur nature, la durée du flux, ainsi que les conditions d'occurrence. Une évaluation de l'inspection visuelle et de la palpation de l'organe est en cours. Parmi les méthodes supplémentaires utilisées types de laboratoire et instrumentale.

  • Le premier groupe comprend un test sanguin clinique. Il vous permet d'évaluer l'intensité du processus inflammatoire, et indique parfois le type d'agent pathogène.
  • Culture d'urine bactérienne. Détermine la cause étiologique de la maladie, ainsi que sa sensibilité aux médicaments, ce qui est nécessaire pour un traitement plus rapide et plus précis.
  • Étalez sur la flore de l'urètre. Il aide, conjointement avec l'analyse de Sotchi, à identifier l'agent responsable et fournit également une description indirecte du degré de développement du processus inflammatoire.
  • Analyse de sperme. Il donne une caractéristique des testicules, leur fonctionnalité, ainsi que la présence dans leur liquide séminal.

Parmi les méthodes instrumentales, la méthode de diagnostic par ultrasons, populaire mais non invasive, est très populaire. Il vous permet de décrire la taille du corps, sa structure, sa densité, la présence de formations volumétriques, ainsi que le degré de circulation sanguine artérielle et veineuse.

En l'absence d'une caractéristique objective de cette méthode, la méthode de tomographie par ordinateur est utilisée. Cela donne une caractérisation plus précise du corps.

Complications de l'orchite

  • La transition vers un processus chronique.
  • Le développement de l'hydropisie du testicule, formé sur le fond de l'inflammation guérie ou non traitée moderne.
  • La survenue du processus suppuratif, un processus diffus peut se former ou être limité à une certaine taille, après quoi un abcès est diagnostiqué.
  • L'inflammation des testicules se déplace vers la région des appendices, ainsi que le développement du processus pathologique sur l'autre testicule.
  • L'apparition de changements atrophiques.
  • Le développement de l'infertilité. La pathogénie de sa formation est assez compliquée car plusieurs complications peuvent conduire à cette pathologie.
  • Une complication rare peut être une diminution de la fonction érectile, de la libido, ainsi que l’apparition de défauts d’organes anatomiques.

Traitement de l'orchite

Cela commence par la consommation immédiate de drogues. La cause la plus courante de la maladie étant de nature bactérienne, des agents antibactériens sont prescrits. Dans le cas d'un agent pathogène non spécifié, il s'agit d'antibiotiques à large spectre.

Il est préférable de commencer le traitement après clarification. La liste des antibiotiques est constamment mise à jour, le nom peut varier du fabricant (voir lien ci-dessus).

De plus, des groupes de médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens sont également utilisés. Ce sont des drogues d'indométacine, d'ibuprofène. Il est préférable d'utiliser des groupes sélectifs, ils ont une plus grande efficacité et moins d'effets secondaires.

En cas de syndrome douloureux grave et d'inefficacité du groupe de médicaments précédent, il est recommandé d'utiliser le blocage novocaïnique.

À partir de méthodes non pharmacologiques, il convient de procéder à un régime de protection médicale. Dans la période de crise, il s'agit principalement d'un repos au lit ou d'un demi-lit, un régime est prescrit, avec une restriction en matière grasse, nette et salée. Il est également nécessaire de respecter les méthodes de prévention.

Prévention

Ces méthodes doivent être divisées en deux groupes principaux: prévention primaire et secondaire. Primaire vise la prévention, et secondaire l’élimination des rechutes.

Pour ce faire, suivez quelques règles de base.

  • Tout d’abord, il convient d’éviter divers types d’infections, notamment les maladies infectieuses générales et celles à transmission sexuelle prédominante. Ces mesures devraient inclure la préservation du corps contre les processus inflammatoires chroniques tels que la prostatite, l'urétrite, la sinusite, etc.
  • En outre, vous devez vous limiter aux relations sexuelles aveugles, en particulier sans protection. Actuellement, la seule méthode efficace est le préservatif. Le traitement de tout traitement antibiotique doit commencer le plus tôt possible.
  • Il est recommandé d'éviter la stagnation au niveau des parties génitales, cela inclut le liquide séminal, ainsi que le sang veineux. Pour ce faire, vous ne pouvez pas utiliser régulièrement des rapports sexuels interrompus, une abstinence prolongée, ni une position assise longue.
  • Pour exclure la réception de diverses substances nocives, il s’agit du tabac, de l’alcool et des drogues.
  • Il est recommandé d'inclure dans le mode de vie un régime alimentaire complet et adéquat, avec une quantité suffisante de nutriments, ainsi que des vitamines et des oligo-éléments. L'exercice modéré est un élément nécessaire de la prévention.
  • Le linge doit être choisi librement, sans contrainte pour les organes inférieurs externes. En outre, vous devez limiter la température chaude dans les testicules.
  • L'acceptation de divers médicaments pour le traitement de l'orchite ne devrait être effectuée qu'après la nomination d'un médecin.

En outre, dès les premiers signes de maladie testiculaire, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Inflammation des testicules d'un homme - Traitement de l'orchite

L'orchite est le développement d'une inflammation dans le tissu testiculaire. Dans la plupart des cas, un testicule est enflammé. Avec cette maladie, il y a une augmentation de la taille du scrotum du côté de l'inflammation, une rougeur de la peau, sa douceur, un gonflement. L'orchite est caractérisée par une forte hausse de la température dans cette région. L'inflammation des testicules chez l'homme est un problème assez délicat, le traitement doit être prescrit par un urologue.

Types d'orchite

Selon la durée du processus, on distingue les types d'orchite suivants:

- aiguë et chronique

Le cours de l'orchite aiguë est possible dans les 2-4 semaines et chronique - plus d'un mois.

- apparaissant à plusieurs reprises (ou orchite récurrente)

Dans ce cas, le développement de la maladie survient après un certain temps après le traitement.

En fonction du type d'agent pathogène émis:

- orchite infectieuse spécifique (bactérienne ou virale)

- infectieuse non spécifique (orangite à blennorrhée, à tuberculose ou à trichomonase)

En outre, l’orchite est granulomateuse, cognitive ou stagnante, ainsi que résultant d’une blessure au testicule.

Causes de l'inflammation testiculaire (orchite)

Le développement de l'orchite est possible après le transfert d'une maladie infectieuse, par exemple, grippe, oreillons, brucellose, pneumonie, etc. Mais ces infections ne sont pas les causes les plus courantes d'inflammation du testicule chez les hommes. Dans la plupart des cas, l'apparition de processus inflammatoires dans les testicules survient dans le contexte de maladies du système urogénital, telles que l'urétrite, la prostatite, la vésiculite, l'épididymite.

L'inflammation du testicule survient chez le nouveau-né, ce qui est associé à une infection du testicule par les vaisseaux ombilicaux. Chez les enfants plus âgés, les oreillons peuvent contribuer à l'apparition d'orchite. Le développement de l'inflammation testiculaire chez l'homme repose sur la production d'anticorps spécifiques dans le sang résultant du transfert de la primo-infection. Avec ces anticorps, le tissu testiculaire est perçu comme étranger, ce qui entraîne une inflammation du parenchyme testiculaire.

Souvent, l'inflammation des testicules chez l'homme se produit dans le contexte de la blessure, ce qui rend possible une infection de l'environnement extérieur dans les tissus du corps humain. Des lésions des tissus testiculaires sont possibles en raison du développement de réactions allergiques graves.

Symptômes et signes d'orchite

Le tableau clinique de l’inflammation testiculaire se manifeste par des symptômes locaux et généraux.

Signes locaux

Les symptômes de l'orchite se développent très rapidement et, quelques heures après le début du développement de la maladie, la couleur cyanose du scrotum et l'apparition de douleurs vives peuvent se produire. Si, à ce stade de développement de la maladie, un homme ne reçoit pas d'assistance médicale qualifiée, un abcès testiculaire peut survenir, caractérisé par la formation d'un foyer purulent dans son parenchyme.

Symptômes communs

Les symptômes courants de l’orchite incluent l’apparition d’une faiblesse, de la fatigue, une augmentation significative de la température corporelle, un manque d’appétit et une perte de poids. Il convient de garder à l'esprit que le traitement de l'orchite n'est pas un processus simple. Par conséquent, lorsque des signes locaux minimaux apparaissent, vous devez consulter un urologue, qui peut évaluer la situation et attribuer le traitement approprié.

Diagnostic Orchite

Le diagnostic de l'orchite repose sur l'utilisation de méthodes de recherche en laboratoire et d'ultrasons.

Échographie du scrotum

Afin de confirmer le diagnostic d'orchite, l'utilisation d'une échographie du scrotum est fournie, avec laquelle il est assez clairement déterminé non seulement le processus pathologique dans le testicule, mais également son stade. Parmi les autres diagnostics pouvant être utilisés lors de la détection d'une orchite, il existe des méthodes permettant d'identifier la cause première de la maladie.

Test de sang et d'urine

Lorsque l'inflammation des testicules survient chez un homme, une analyse sanguine générale et une analyse d'urine sont effectuées. Avec leur aide, il sera possible de déterminer la présence dans le corps du processus inflammatoire.

Bactérie d'urine et éjaculat

En outre, il est conseillé de procéder à l'urine de Baccosev et à l'éjaculation sur un milieu nutritif, ce qui permet de déterminer l'agent causal de la maladie. S'il est possible d'isoler une bactérie du corps, il est impératif qu'elle soit semée pour la sensibilité aux antibiotiques. Ainsi, il est possible de déterminer les médicaments avec lesquels traiter au mieux une maladie spécifique.

Traitement de l'orchite

Depuis L'orchite étant souvent due à une infection bactérienne, le traitement de l'inflammation testiculaire doit avant tout viser spécifiquement à identifier et à éliminer ce facteur. Des médicaments antibactériens sont utilisés pour traiter les orchites, notamment les antibiotiques du groupe des céphalosporines (céfotaxime) et les fluoroquinolones (ciprofloxacine, lévofloxacine). Ces antibiotiques ont un large spectre d'action.

La prise en charge du traitement symptomatique de l'orchite est recommandée afin de diminuer la température corporelle, d'éliminer la douleur et d'améliorer le flux de sperme. Pour éliminer cette température élevée, il est nécessaire d’utiliser des anti-inflammatoires non stéroïdiens, notamment du paracétamol. Afin d’éliminer la douleur et d’améliorer l’écoulement du sperme, il est recommandé d’utiliser des mélanges antispasmodiques, parmi lesquels le spazmalgon, le baralgin et d’autres médicaments.

Opération

Si vous ne commencez pas à traiter l'orchite avec des médicaments pendant longtemps, l'inflammation du parenchyme testiculaire peut devenir purulente. Dans ce cas, il est important de procéder à une intervention chirurgicale à temps pour éviter que le processus ne se répande dans le sang. En règle générale, à ce stade, les membranes testiculaires sont disséquées et le contenu purulent est éliminé. Si une grande partie du parenchyme de l'organe est affectée, son retrait est prévu, ce qui a un pronostic très défavorable pour le patient.

Méthodes traditionnelles de traitement de l'orchite

Le traitement à domicile des orchites peut être assez efficace en combinaison avec une thérapie complexe si la maladie est bénigne. Les méthodes traditionnelles de traitement de l'orchite suggèrent l'utilisation d'agents de guérison à l'intérieur et à l'extérieur.

Décoction d'herbes

Pour le traitement de l'orchite, vous pouvez préparer une décoction de graines de lin, pour laquelle 1 cuillère à soupe. les racines de lin écrasées ont versé 1 c. eau chaude et vieilli pendant 20 minutes à feu doux. Après cela, le bouillon doit être laissé au repos pendant 30 minutes et filtrer. Boire 4 fois par jour, 50 ml avant les repas.

Collection d'herbe

Pour préparer la collection à base de plantes, qui peut être utilisée pour traiter l'orchite avec des méthodes traditionnelles, vous devez prendre de l'herbe de millepertuis, des fleurs de sureau noir et de camomille, des bourgeons de peuplier noirs et des feuilles d'airelles en quantités égales. Mélange d'herbe pré-broyé, 5 c. s'endormir dans un thermos, puis verser 0,5 litre d'eau bouillante et laisser infuser pendant la nuit. Dans la matinée

La perfusion est prise lors de l'exacerbation de l'orchite 1 c. 5 fois par jour pendant 3 semaines. Après cela, la même perfusion est préparée, 2 c. recueillir versé dans un thermos et versé 0,2 litres d'eau bouillante, et laissé insister pendant la nuit. Cette infusion est prise sur 1 cuillère à soupe. 5 fois par jour jusqu'à récupération complète. L'infusion est souhaitable pour combiner avec des compresses.

Pommade à la Propolis

En outre, on peut appliquer de la pommade à la propolis sur la zone touchée, pour la préparation de l'herbe de bardane broyée, de l'oseille, des baies des marais, de l'épine-vinette commune, de la haute vierge, du pissenlit, de l'herbe rampante, de la chicorée ordinaire sont également consommés. La composition est bien mélangée et broyée en poudre, puis tamisée à travers un tamis. Ensuite, prenez 120 g de propolis et évaporez-le à 100 g pour éliminer l'excès de cire.

Ajoutez-y 3 à 5 g de gazon et 3 g de gelée royale sèche alors qu'il fait encore chaud. La gelée royale peut être remplacée par le médicament granulé Apilak. Tout est mélangé pour que la masse soit obtenue comme une pâte ferme. Une pâte est formée à partir de la pâte et nettoyée au congélateur pendant 5 heures à l'aide d'un couteau et d'une planche à découper, ce qui facilite la découpe du produit préparé.

Ensuite, on prend 500 g de graisse de volaille que l'on peut remplacer par de la pommade borique ou de la vaseline, puis chauffée dans de la porcelaine au bain-marie pour obtenir une masse semi-liquide. La barre de mélange est sortie du congélateur et rabotée dans un bol avec de la graisse, mélangée jusqu'à obtenir une masse homogène. La pommade à la propolis doit être conservée dans un endroit frais et sec. La pommade préparée convient pour une utilisation dans les 3 ans.

Pour l'utiliser, vous devez appliquer une fine couche de pommade sur le testicule enflammé ou sur tous les organes génitaux et laisser reposer 6 heures, l'excédent étant éliminé avec une serviette. Grâce à cette pommade, l'inflammation et la douleur sont supprimées, les fonctions des organes et des glandes affectés sont restaurées. Elle se caractérise par la possession d'une action cicatrisante, anti-inflammatoire, antiseptique, anesthésique, restauratrice et antitoxique.

Complications de l'orchite

Épididymite

En outre, en cas d'inflammation du testicule lui-même, le processus pathologique peut se propager à l'épididyme, ce qui entraîne probablement le développement d'une épididymite, qui a ses propres caractéristiques et, le cas échéant, un autre traitement. Par conséquent, lors d'une orchite, il est important d'identifier cette ligne fine lorsqu'elle se transforme en épididymite.

Formation d'abcès

Dans le cas d'ignorer les premiers signes d'orchite à la place du testicule, la formation d'un foyer purulent est possible, ce qui constitue la première complication de la maladie, appelée formation d'abcès (ajout d'une infection secondaire).

Atrophie testiculaire

En dépit des processus pathologiques graves qui surviennent dans le corps humain au cours d'une orchite, les abcès des testicules peuvent être traités en préservant la fonction sexuelle. Mais si une atrophie se développe, le parenchyme est épuisé, de sorte que la quantité requise d'hormones sexuelles et de spermatozoïdes n'est pas produite.

De plus, avec une atrophie du testicule, l'apparition d'un dysfonctionnement de la reproduction est possible et une diminution du taux d'hormones sexuelles dans le sang a un effet négatif sur le système cardiovasculaire.

Inflammation de l'épididyme chez l'homme

D'une manière différente, l'inflammation de l'épididyme chez l'homme s'appelle l'épididymite. Les appendices sont les canaux situés au-dessus et derrière chaque testicule. Ils sont conçus pour promouvoir le liquide séminal dans le processus de maturation et de sécrétion lors de l'éjaculation. L'inflammation des appendices est lourde de conséquences, telles que la stérilité. Qu'est-ce qui développe l'épididymite, comment y remédier et est-il possible de prévenir la maladie?

Causes de l'inflammation

L'épididymite est fréquente chez les patients de tous âges, mais survient le plus souvent chez les hommes de plus de 20 ans. La raison est simple: la voie sexuelle la plus fréquemment invoquée pour contracter une infection à l'origine d'un processus inflammatoire est le sexe. Les microorganismes les plus "populaires":

  1. E. coli;
  2. les cocci;
  3. bacille de pus bleu;
  4. chlamydia.

Dans certains cas, la microflore pathogène pénètre dans l'épididyme par le sang dans le cadre d'autres maladies non associées au système urogénital. Ceux-ci incluent la tuberculose, la gonorrhée, la parotidite (oreillons), la cystite.

Dans certains cas, le processus inflammatoire est dû à des maladies qui ne sont pas causées par des infections mais par des processus pathologiques dans le corps. Le cancer de la vessie est l’une de ces maladies. En outre, les néoplasmes bénins de la prostate et les lésions traumatiques des testicules conduisent à une épididymite. Un peu moins souvent, certaines opérations chirurgicales entraînent une inflammation des appendices, la plus dangereuse étant la vasectomie.

Chez les enfants, les causes sont quelque peu différentes. L'infection infectieuse se produit généralement avant la naissance:

  • de la mère (si elle a des relations sexuelles non protégées pendant la grossesse);
  • au moment de la naissance (voie d'infection verticale).

Les patients pédiatriques développent généralement une inflammation de l'épididyme due aux infections sexuellement transmissibles.

Les patients de tous âges sont exposés à un risque maximal si leur immunité laisse à désirer, par exemple en cas d'hypovitaminose (manque de vitamines).

Les symptômes

Un tel processus inflammatoire ne peut passer inaperçu. Les premiers signes de la maladie apparaissent quelques heures après l’infection et, toutes les heures, ils deviennent plus brillants, ce qui cause beaucoup de désagréments à l’homme. Premièrement, le patient présentera les symptômes suivants:

  1. fièvre
  2. augmentation de la température du testicule enflammé;
  3. le scrotum gonfle, devient gonflé;
  4. le testicule touché est douloureux;
  5. les douleurs inférieures se produisent dans l'abdomen;
  6. brûlure et douleur en urinant;
  7. écoulement urétral avec une odeur désagréable;
  8. faiblesse générale, nausée;
  9. l'inclination sexuelle diminue fortement;
  10. puissance affaiblie;
  11. les rapports sexuels apportent plus de gêne que de plaisir, de douleur, en particulier lors de l'éjaculation.

Dans les cas où la douleur dans les testicules n'apparaît pas immédiatement (cela se produit, bien que rarement), les patients attribuent la maladie à un rhume, perdant ainsi le temps nécessaire au traitement. Si vous soupçonnez une épididymite, mais qu'il n'y a pas de symptômes évidents, sentez le scrotum - si l'inflammation commence, elle se gonflera et s'épaissira, ce qui est déjà un symptôme clair de la maladie en question.

Dans la plupart des cas, les symptômes disparaissent après 5 jours, un peu moins - en 3-4. Les patients sont heureux, ils pensent que l'épididymite est passée. L'erreur peut être trop chère - la maladie n'est pas allée nulle part, elle s'est simplement transformée en une forme chronique. En même temps, le danger augmente de nombreuses fois: les processus inflammatoires se développent de plus en plus vite et l'absence de symptômes "inhibe" le traitement. En conséquence, les patients font souvent face à de graves complications.

La forme chronique est parfois «complétée» par des exacerbations, c'est-à-dire un retour brutal des symptômes. Habituellement, les signes sont:

  • la température monte à 39 degrés et plus;
  • la douleur devient insupportable;
  • des nausées, des vomissements et d'autres signes d'intoxication tourmentent le patient;
  • le foyer de l'inflammation gonfle et devient très dense.

Théoriquement, tout cela peut bien finir et l'aggravation passera d'elle-même. Mais le risque n'en vaut pas la peine, consultez un médecin.

Diagnostic de l'inflammation de l'épididyme

Si les symptômes décrits ci-dessus apparaissent, vous devez vous adresser non pas au thérapeute, mais directement à l'urologue. Interroger oralement le patient sur des conclusions complètes n’aide en rien, l’histoire reste donc une mesure diagnostique mineure, bien qu’elle soit obligatoire. Immédiatement après la collecte des informations, un examen rectal est effectué. Sa tâche est d'exclure ou de confirmer des maladies telles que la prostatite et l'adénome. Ces maladies sont des compagnons fréquents de l'épididymite, de sorte que le traitement est parfois compliqué.

Voici les analyses:

  1. l'urine (la présence de leucocytes indique la pathologie du système génito-urinaire);
  2. sperme (les résultats sont les mêmes - s'il y a des leucocytes, alors il y a une maladie);
  3. sang (si les leucocytes sont surélevés, alors l’épididymite a une origine bactérienne, et s’ils sont diminués, la nature de la maladie est virale).

Le spermogramme est très important dans le diagnostic de certaines infections sexuellement transmissibles. Dans cet article, vous pouvez savoir quand il est nécessaire d'effectuer une analyse et comment déchiffrer le résultat.

Après avoir confirmé la présence de la maladie, les médecins prescrivent un test sanguin biochimique, ainsi qu'une analyse bactériologique de l'urine et du sperme. Leur tâche consiste à établir un agent causal spécifique de la maladie. Le traitement est impossible sans cette information.

Dans certains cas, des mesures de diagnostic instrumentales sont attribuées. Ils sont généralement nécessaires en cas de soupçon de survenue de complications, ainsi que dans les cas où les tests ne permettent pas au spécialiste de brosser un tableau complet de l’état de santé du patient:

  1. Échographie. L'échographie peut déterminer la nature de la défaite du système génito-urinaire. Il montre bien le fait de la présence de la maladie, mais pas seulement au stade initial - il n'est pas capable de détecter de très petites vésicules (accumulations) de pus par ultrasons.
  2. IRM Attribuer assez rarement, affecte le coût élevé de la recherche. La méthode est très informative et donne une image complète de l’état du testicule et des appendices.

Veuillez noter que des méthodes de diagnostic telles que «le fils de la grand-mère de la cour l’avait aussi» avaient des conséquences désagréables. Donc, si vous suspectez une inflammation de l'épididyme, un besoin urgent de courir à l'hôpital et de ne pas écouter les conseils de voisins.

Traitement de l'inflammation de l'épididyme

Le traitement de la maladie est fait à domicile, l'hospitalisation n'est nécessaire qu'en cas d'apparition de complications ou avec un très mauvais état de santé du patient. Même avant de prendre le médicament (vous ne pouvez pas vous en passer), vous devez créer les «bonnes» conditions pour le patient et ses testicules:

  1. repos au lit strict;
  2. consommation de liquide contrôlée (le médecin prescrit habituellement le régime de boire, mais pour un homme adulte au lit, la quantité quotidienne d'eau varie de 2,2 à 3 litres en fonction du poids);
  3. le scrotum doit être immobile et idéalement légèrement surélevé.

Pour remplir cette dernière condition, vous aurez peut-être besoin de vêtements spéciaux, bien qu’ils se débrouillent généralement avec une simple serviette (douce) roulée dans un rouleau.

Puis commence le traitement médicamenteux. Un ensemble de médicaments dépend de la nature de l'épididymite. Si la maladie est causée par des infections génitales, les médicaments suivants sont prescrits:

  • Rocephin (coûte 500 roubles);
  • Ceftriaxone (le prix varie en fonction de la forme de libération et de la posologie - 50 à 700 roubles);
  • Azithromycine (coûte jusqu'à 200 roubles);
  • Doxycycline (coûte environ 30 roubles).

Habituellement, les médicaments sont pris dans un complexe, il est inutile de les boire séparément. Comment exactement combiner les médicaments indiqués - le médecin dira.

Si l'infection qui a provoqué l'inflammation de l'épididyme n'est pas sexuelle, l'ensemble des médicaments est différent:

  1. Triméthoprime (coûte environ 100 roubles);
  2. Ciprofloxacine (coûte 80 roubles);
  3. Lévofloxacine (le coût peut aller jusqu'à 500 roubles, mais coûte généralement moins cher, surtout lorsque vous achetez sur Internet).

Le traitement avec ces médicaments est généralement de 14 jours. En cas de prise de médicaments contre l’infection génitale, le traitement est réduit à 5 jours. Dans certaines situations, ces termes sont ajustés par le médecin. Tout dépend des caractéristiques du patient et de la microflore pathogène qui "vit" dans son corps.

Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire:

  • ponction du scrotum (inefficace);
  • encoches (plus propices au diagnostic qu'au traitement, car elles n'éliminent pas l'inflammation, et notamment sa cause);
  • retrait complet ou partiel de l'appendice.

Cette dernière méthode est utilisée extrêmement rarement, car le risque de complications est élevé et, en outre, les chances de restauration complète de la fonctionnalité du système reproducteur après une inflammation sont fortement réduites.

À la fin du traitement médicamenteux, on prescrit au complexe de vitamines ainsi qu’aux moyens de maintenir la microflore naturelle de l’intestin et des organes génitaux. En outre, il est recommandé de suivre un cours d'électrophorèse.

Conséquences et complications de l'épididymite

Si un homme atteint d’épididymite s’informe à temps pour obtenir une assistance médicale, le risque de complications est minime et la maladie peut être traitée facilement. Un traitement tardif à l'hôpital peut entraîner les complications suivantes:

  1. un abcès;
  2. les fistules dans le scrotum;
  3. troubles circulatoires dans le scrotum;
  4. épididymo-orchite (dangereuse avec infertilité);
  5. puissance réduite;
  6. baisse de l'attirance sexuelle.

Le principal danger de l’épididymite est la stérilité. La cause en devient une lésion infectieuse du sperme, ainsi que la défaite des tubules. En conséquence, le sperme ne peut pas complètement mûrir et se démarquer complètement.

Toutes les conséquences et les complications de l'inflammation de l'épididyme sont traitées longtemps et difficilement. Souvent, un homme pour la vie perd la capacité de concevoir un enfant. Pour éviter ce trouble, il suffit de procéder à un diagnostic et à une évolution thérapeutique dès les premiers symptômes de l'épididymite. Prenez soin de vous et de vos proches!

Vous pouvez également regarder une vidéo où l'andrologue vous expliquera les symptômes de l'inflammation de l'épididyme, quelles maladies peuvent apparaître?

Inflammation testiculaire chez l'homme

L'inflammation du testicule chez l'homme est une maladie assez grave affectant les organes du scrotum. Il s'accompagne de nombreuses manifestations cliniques douloureuses et désagréables. Cette pathologie est une étiologie infectieuse. Disons plus en détail cette maladie, ses causes, ses symptômes, ses méthodes de traitement et sa prévention.

L'inflammation

Le processus inflammatoire peut commencer dans les appendices des testicules (dans ce cas, le patient est diagnostiqué avec une épididymite) ou dans les tissus des testicules (la pathologie est appelée orchite). Quelles sont les différences entre ces deux maladies?

Contrairement à l'épididymite, l'orchite affecte le tissu testiculaire, pas les appendices. De plus, si sous l’orchidée le tissu peut devenir enflammé seulement sur un côté du scrotum (droit ou gauche), alors l'épididymite affecte les deux appendices à la fois.

Cependant, les deux maladies doivent être diagnostiquées et traitées rapidement afin d'éviter des complications plus graves et plus graves.

Raisons

Les causes d'inflammation des tissus et des appendices testiculaires sont nombreuses. Si vous déterminez correctement la cause de la maladie, vous pouvez choisir un traitement efficace sans problèmes particuliers.

Les médecins-urologues identifient les causes suivantes d'orchite et d'épididymite:

  • Blessures menant à l'inflammation;
  • Infections spécifiques (par exemple, syphilis, tuberculose, brucellose, typhoïde, etc.);
  • Infections non spécifiques causées par des champignons, des virus ou des infections urogénitales;
  • Stagnation de l'apport sanguin dans les organes pelviens et du canal déférent.

Toute infection peut pénétrer dans le scrotum de la manière suivante: par le sang, les conduits séminaux, des reins, par l'urètre. Une hypothermie banale conduit souvent au début du processus inflammatoire.

Tableau clinique

Selon le type de maladie, le patient présente différents symptômes d'orchite. Immédiatement après le début du développement de la maladie dans la phase aiguë, il y a une augmentation de la température. Ceci suggère que le corps a des processus inflammatoires. Ensuite, les symptômes suivants apparaissent:

Augmentation et gonflement du testicule droit ou gauche (selon l'emplacement de l'inflammation);

  • Douleur à la palpation du scrotum;
  • Rougeur de la peau près de la lésion;
  • Frissons, maux de tête, nausée, faiblesse, vertiges et autres symptômes caractéristiques de l'intoxication;
  • Violation de sommeil complet due à une douleur insupportable;
  • Douleurs aiguës coupantes de la part du testicule affecté, pouvant être transmises à la région lombaire, au dos ou à l'aine; dans le même temps, la douleur devient plus forte sous la charge.

Si, pendant le temps, le médecin n'a pas détecté la maladie et que le patient n'a pas commencé à la traiter, l'orchite entrera dans une phase de pathologie chronique. Ensuite, le tableau clinique sera différent: la douleur deviendra permanente et deviendra douloureuse dans la nature. Souvent, lors d’une inflammation des testicules chez l’homme, la douleur à l’aine peut être décrite comme onduleuse: elle disparaît ou augmente avec l’hypothermie et après des maladies antérieures d’étiologie virale.

Parmi les signes visibles d'orchite chronique: apparition de suppuration des testicules, compaction de l'oeuf enflammé, assombrissement de la couleur ou rougeur de la peau du scrotum. En outre, pendant l’orchidée, les hommes se plaignent de tels symptômes de douleur dans la zone touchée pendant les rapports sexuels et les mictions, de faiblesse générale constante, de fièvre, de diminution de la libido.

Méthode de détection

Si vous remarquez que les symptômes de la maladie ont commencé, vous devez contacter immédiatement un spécialiste pour poser un diagnostic précis.

Dans un premier temps, le médecin procède à une inspection visuelle et donne des indications pour les études cliniques et de laboratoire suivantes:

  • Test d'urine général pour déterminer le degré de négligence de l'inflammation;
  • Numération globulaire complète (lorsque certains organes deviennent enflammés, le nombre de lymphocytes et de leucocytes dans le sang augmente, ainsi que l'indicateur de RSE);
  • Prendre un frottis pour déterminer l'agent causal;
  • Tests d'urine pour les bactéries ou les infections qui causent une inflammation testiculaire chez les hommes;
  • Examen du sperme du patient pour étudier l'image générale de l'état du liquide séminal et identifier le type de microbes pathogènes
  • L'IRM, qui permet d'établir la complexité de l'inflammation et le degré de pathologie;
  • Échographie du testicule pour établir l'état général du scrotum touché et détecter la présence de liquide dans la zone enflammée.

Des complications

Si, après le diagnostic d’orchite aiguë par le patient, aucune mesure thérapeutique adéquate n’a été prescrite, la pathologie se présentera sous une forme chronique, plus difficile à traiter et plus longue. Dans le cas où les patients avec une inflammation chronique ne passent pas traitement, L'orchite contribue à l'apparition de maladies de la prostate et de graves perturbations du système reproducteur.

Simultanément à l'inflammation plantes à graines l'inflammation des appendices se développe, le liquide peut s'accumuler entre les membranes du testicule, le processus inflammatoire d'un côté s'étend parfois de l'autre côté. Le testicule enflammé est généralement plus petit ou asymétrique par rapport à la santé. De plus, le tissu testiculaire peut commencer à s'infecter avec le développement d'abcès et de microabcès.

La fonction érectile et l'éjaculation est perturbée chez les patients, la libido, les canaux déférents sont endommagés, les changements hormonaux changent. Avec le temps, une orchite non traitée entraîne une infertilité (plus de 50% des patients).

Options de traitement

Il existe de nombreuses méthodes de thérapie, une méthode de traitement ou une combinaison de celles-ci est choisie par l'urologue. Allouer un traitement traditionnel avec des médicaments, un traitement avec des remèdes populaires, des activités de physiothérapie. Si toutes les méthodes ci-dessus n’ont pas donné l’effet recherché, faites appel à une intervention chirurgicale.

Dans le cas où l'inflammation testiculaire est diagnostiquée chez les hommes du côté gauche ou du côté droit, les indications pour l'opération sont: orchite chronique avec exacerbations fréquentes, inflammation sévère des testicules, condensation douloureuse dans le scrotum, fièvre de plus de 10 jours.

Traitement médicamenteux de l'orchite

Le traitement médicamenteux est une mesure traditionnelle de l’orchite. Le médecin sélectionne des médicaments dont l’action pharmacologique vise à éliminer les manifestations cliniques de la pathologie et à éliminer la zone touchée:

  • Action anesthésique des médicaments;
  • Les céphalosporines;
  • Médicaments antimicrobiens et macrolides;
  • Les médicaments pour soulager l'inflammation.

Des antibiotiques sont prescrits lorsque les testicules se développent et que la maladie progresse. Cependant, après avoir pris les médicaments de ce groupe, des probiotiques sont prescrits pour restaurer la microflore.

Physiothérapie

Si le patient est diagnostiqué avec le stade initial d'orchite aiguë, l'urologue l'envoie ensuite à une application de paraffine, à une irradiation ultraviolette ou à un traitement au laser. Cette thérapie est pratiquée aux stades précoces, jusqu'à la pourriture, sinon l'utilisation de compresses chauffantes et de kinésithérapie est strictement interdite.

Méthodes de médecine traditionnelle

Si le testicule ou son appendice est enflammé, il est permis d'utiliser des remèdes traditionnels en association avec des médicaments et un traitement de physiothérapie, après consultation de votre médecin. Les fleurs de houblon contribueront à l'inflammation des testicules. On verse 100 g de 400 ml d'eau bouillante. La composition est dessinée dans un endroit chaud pendant une heure puis filtrée. Il est recommandé d’accepter la perfusion reçue 3 fois par jour sur 100 ml.

Efficace avec l'orchite et la mélisse. Dans 300 ml d'eau bouillante, ajoutez une cuillère à soupe d'herbes, insistez pendant une heure et filtrez. En plus de la composition avec le houblon, de la teinture de mélisse se prend quotidiennement, au moins 3 fois 100 ml.Lorsque l’épididymite 3 fois par jour, 2 à 3 c. Une cuillère à soupe de chaque ingrédient est mélangée, 2 cuillères à soupe de ce mélange sont brassées avec un litre d'eau bouillante, infusé, filtré. La composition est prête.

L'inflammation de l'épididyme peut être traitée avec l'achillée millefeuille, les baies de rose sauvage, le genévrier, les racines de la herse, l'ortie, la chélidoine.

N'oubliez pas que l'automédication est strictement interdite! Avant de commencer un traitement avec la médecine traditionnelle, vous devez consulter un spécialiste.

Pour prévenir une maladie masculine aussi désagréable que l’orchite, vous devez suivre quelques conseils simples.

Parmi les mesures qui préviennent l'inflammation de l'épididyme chez l'homme et l'inflammation du tissu testiculaire, les experts appellent:

  • Mener une vie de roulement et faire du sport, mais en évitant un effort physique accru;
  • Une série d'exercices visant à rétablir un apport sanguin normal dans les organes pelviens après une longue abstinence sexuelle;
  • L'utilisation de moyens de protection spéciaux dans l'occupation de sports dangereux (football, hockey, etc.);
  • Réduction du stress psycho-émotionnel;
  • Réception de complexes vitaminiques visant à renforcer l'immunité et à améliorer la santé des hommes;
  • Refuser de boire de l'alcool;
  • Prévention des testicules d'hypothermie;
  • Traitement adéquat et opportun des maladies entraînant indirectement une orchite;
  • Traitement opportun et approprié des maladies du système génito-urinaire;
  • Prévenir les rapports sexuels occasionnels, les rapports sexuels trop actifs, les rapports sexuels non protégés;
  • Refus de se masturber;
  • Des consultations régulières avec un urologue pour prévenir l'apparition et le développement de processus inflammatoires.