Inflammation du pénis

Infertilité

Parmi les maladies inflammatoires du pénis, on observe le plus souvent la balanite (inflammation de la tête) et le jeûne (inflammation du prépuce). Ces maladies s’accompagnent généralement les unes des autres (voir Balanite, balanoposthite).

Une balanoposthite chronique ou récurrente peut avoir pour conséquence un phimosis (voir). Parfois, une balanoposthite survient à la suite d'une lésion virale du pénis - herpes progenitalis. Dans cette maladie, de petites bulles apparaissent sur la peau de la tête ou du prépuce, moins souvent sur le corps du pénis, qui éclatent rapidement et forment des ulcères. Traitement: bains avec une solution désinfectante tiède (permanganate de potassium à 0,1%, rivanol à 0,1%, furatsiline à 0,02%, etc.), poudres contenant des médicaments antimicrobiens (streptots, étazol, etc.), émulsions avec antibiotiques et corticostéroïdes (voir): pommade à la prednisolone, oxycort, etc. Procédures d'hygiène particulièrement importantes après un rapport sexuel.

Parmi les maladies inflammatoires spécifiques du pénis est la syphilis plus fréquente (voir), moins souvent - la tuberculose. Ce dernier est généralement associé à la tuberculose d'autres organes de l'appareil reproducteur masculin (prostate, épididyme). Dans la tuberculose du pénis, des ulcères superficiels apparaissent sur la tête, ce qui a tendance à diminuer ou même à guérir de façon autonome, ce qui est important pour le diagnostic différentiel du cancer du pénis. Spécifie le diagnostic de biopsie. Traitement - médicaments conservateurs et antituberculeux spécifiques.

La cavernite est une maladie inflammatoire des corps caverneux du pénis. Elle se caractérise par l'apparition de nœuds denses et douloureux (infiltrés) dans l'épaisseur des corps caverneux, une rougeur de la peau de la tige du pénis, des érections prolongées douloureuses - priapisme (voir). Lorsque la suppuration des infiltrats ou la formation d'abcès, des frissons, une température élevée, un gonflement du pénis apparaissent. Un abcès est généralement ouvert à l'extérieur ou dans la lumière de l'urètre. Traitement - thérapie anti-inflammatoire (antibiotiques), avec suppuration de l'infiltrat - réchauffe les compresses, ouvre un abcès.

Comme dans la cavernite chronique, la maladie de La Peyronie survient - scellement plastique du pénis (induratio penis plastica), caractérisé par l’apparition de joints sous la forme de plaques dans les corps caverneux. La courbure du pénis lors de l'érection rend les rapports sexuels douloureux, voire impossibles. Les causes de la maladie ne sont pas complètement claires.

Traitement: radiothérapie, exposition aux ultrasons, injections locales de médicaments du cortex surrénalien et de l’enzyme hyaluronidase.

Maladies inflammatoires du pénis

Les maladies inflammatoires aiguës du pénis, en plus de la balanite, de la balanoposthite (voir), comprennent la cavernite, la lymphangite, la thrombophlébite, le phlegmon et la gangrène du pénis.

Cavernite se produit à la suite de dommages, d'inflammation des corps caverneux. La cavernite aiguë se manifeste cliniquement par un froid saisissant, une forte fièvre, un gonflement et une hyperémie du pénis et du prépuce. À la palpation, il est facile d'identifier un infiltrat élastique dense et clairement délimité dans l'un ou les deux corps caverneux du pénis. Après quelques jours, cet infiltrat se ramollit et forme un abcès qui s'ouvre à l'extérieur ou dans la lumière de l'urètre. Traitement - compresses chauffantes, coussins chauffants, antibiotiques et sulfamides. Dans la formation d'un abcès - l'ouverture.

La lymphangite du pénis est observée dans les maladies inflammatoires aiguës de la tête, du prépuce et de l'urètre. Les vaisseaux lymphatiques enflammés sont clairement ressentis au dos du pénis dans la ligne médiane sous forme de cordons sinueux, denses et douloureux. Ces bandes s'étendent jusqu'à la symphyse, en direction des ganglions inguinaux, souvent hypertrophiés et douloureux. La peau sur les vaisseaux est gonflée et rougie. Traitement local - chaleur sous forme de compresses chauffantes, de bouillottes, de sulfamides et d'antibiotiques. En cas de suppuration - ouverture de l'abcès.

La thrombophlébite du pénis survient soudainement et se caractérise par l’apparition sur sa surface arrière d’un cordon dense et douloureux, qui est limité de façon abrupte à partir des tissus environnants. En raison de troubles circulatoires, apparaissent un gonflement du prépuce et une érection des corps caverneux, accompagnés de laxisme et de la douceur du pénis. Le processus est favorable. La maladie dure plusieurs semaines et disparaît, laissant l'œdème du pénis qui disparaît progressivement. Le traitement consiste à appliquer localement de la chaleur sous forme de compresses chauffantes, de coussins chauffants et d'un enveloppement humide du pénis. En cas d’œdème important, l’ergothérapie (sangsues) donne parfois un effet positif.

La cellulite du pénis peut être limitée et diffuse. Le phlegmon limité se produit à nouveau après une blessure, une inflammation et des interventions chirurgicales grossières dans l'urètre. Le phlegmon renversé étendu rejoint les processus montrés et peut apparaître aux fleuves uriques à la suite de la rupture d'une partie suspendue de l'urètre. Avec la cellulite l'état général est sévère, la température est élevée. Le traitement est uniquement chirurgical: ouverture et drainage de la cavité.

Il existe une gangrène symptomatique et spontanée du pénis. Le premier peut être d'origine secondaire et est plus commun que spontané. La gangrène spontanée se produit sans phénomène inflammatoire antérieur visible, capture rapidement le prépuce, puis tout le pénis et souvent le scrotum. Parmi les agents responsables de la gangrène, il y a souvent des anaérobies. La maladie commence par une légère rougeur du pénis et des douleurs. Bientôt, il y a un gonflement important du pénis et du scrotum. La maladie s'accompagne d'une forte fièvre et d'une grave intoxication. Dans les prochains jours, des taches gangrenées apparaissent, puis vient la mort de toute la peau du scrotum, du pénis et de sa tête. Après une semaine d'évolution favorable de la maladie, la température baisse, l'état général s'améliore et, après la séparation des parties mortes de la peau, une guérison progressive est obtenue.

Le traitement commence par l'application locale de chaleur, la nomination de sulfamides, des antibiotiques. Avec des phénomènes progressifs - traitement chirurgical (coupures). En cas de défauts étendus doivent être utilisés dans le plastique ultérieur.

Les maladies inflammatoires chroniques du pénis comprennent la tuberculose rare, l'actinomycose, la leucoplasie, ainsi que l'éléphantiasis (voir), le priapisme (voir) et l'induration plastique du pénis.

L'induration plastique du pénis (induratio penis plastica) est un durcissement graduel et indolore des tissus des corps caverneux. dans ce dernier, apparaissent des inclusions denses, fortement limitées, se présentant sous la forme de nœuds, de bandes, de plaques, rarement d'anneaux. La maladie est lente. Le patient remarque généralement le sceau lorsqu'il y a une courbure et une sensibilité du pénis pendant l'érection. La courbure peut être significative, de haut en bas, de côté. La reconnaissance n'est pas une difficulté.

Traitement: à l'intérieur - préparations d'iode; applications topiques de boue, diathermie, radiothérapie aux rayons X, injections de vitamines, fibrolysine, lidaza, cortisone, trypsine, aloès. L'auto-thérapie, la thérapie tissulaire, les ultrasons et de petites doses d'œstrogène sont également recommandés.

Quelle est l'irritation sur le pénis, quels facteurs peuvent conduire à

La peau sur n'importe quelle partie du corps peut être soumis à une irritation, ne fait pas exception, et le pénis masculin. Les irritations sur le pénis peuvent se manifester sous différentes formes, telles que des éraflures, des ulcérations, etc. Pourquoi apparaissent-elles?

Irritation sur le pénis

L'apparition d'irritations à la surface du pénis provoque beaucoup de sensations désagréables chez l'homme, car le pénis a beaucoup de terminaisons nerveuses, il est donc très sensible. Même une éruption cutanée mineure, qui passe ailleurs inaperçue, provoque des démangeaisons et d’autres symptômes désagréables sur le pénis, perturbant la qualité de la vie.

Pour faire un diagnostic précis, il est nécessaire de faire beaucoup de recherches, alors seulement un dermatovénérologue sera en mesure de prescrire un traitement efficace.

Pourquoi apparaît

Il existe de nombreux facteurs susceptibles de provoquer une irritation des organes génitaux du patient. Tous ne sont pas de nature pathologique et nécessitent un traitement; il suffit parfois d'éliminer l'irritant pour que le problème disparaisse de lui-même.

Ainsi, les causes d'irritation sur la tête et la peau du pénis sont les suivantes:

  • Des pathologies fongiques, puis sur le pénis se forment des taches rouges qui démangent, se propageant au périnée et aux hanches.
  • Dermatite allergique. Il peut survenir après une relation sexuelle avec l'utilisation de préservatifs avec un lubrifiant contenant des stimuli allergéniques. En outre, une dermatite sur le pénis peut survenir lors de l'utilisation de certains aliments ou médicaments, en utilisant une poudre de mauvaise qualité lors du lavage des vêtements. En même temps, la surface de la peau tendre du pénis est recouverte de bulles rouges qui provoquent des démangeaisons et un inconfort importants.
  • Les pathologies infectieuses telles que la trichomonase, le virus de l'herpès ou la chlamydia s'accompagnent également d'irritations des organes génitaux. Le patient présente une éruption cutanée sous la forme de taches roses ou de bulles de liquide se transformant progressivement en micro-ulcères. Le patient ne peut pas tolérer les démangeaisons, peigner les organes génitaux, l'infection se propage, pénètre dans le sang.
  • Parfois, des irritations à la surface du pénis peuvent être causées par des modifications hormonales du corps masculin. De telles irritations peuvent ressembler à une éruption rougeâtre, provoquant des réactions d'hyperémie et des démangeaisons sur le pénis.
  • Des parasites comme les poux du pubis ou les acariens de la gale peuvent également provoquer une irritation des organes génitaux. Dans ce cas, des taches rouges (morsures) et des tubules courts apparaissent sur le pénis.
  • Le psoriasis sous forme aiguë est également souvent accompagné d'éruptions corporelles sur le pénis, ressemblant à de l'irritation, mais avec des limites claires.
  • Si vous portez des sous-vêtements synthétiques ou si vous utilisez des produits de mauvaise hygiène pour les soins intimes, vous risquez également de présenter des symptômes d'irritation. Mais ils n’ont généralement pas besoin de traitement, mais passent après l’élimination du facteur agressif.

Si un membre présente une irritation résultant d'une pathologie infectieuse, d'autres manifestations symptomatiques sont possibles, telles que des réactions hyperthermiques, une faiblesse générale, des signes d'inflammation de la prostate ou de l'urètre, des frissons ou une fièvre, etc.

Sur la photo, les principales causes d'irritation sur le pénis.

Symptômes dangereux

Des symptômes dangereux surviennent chez les patients présentant une irritation causée par des infections génitales, une balanoposthite ou une balanite. En cas d'infections génitales (blennorragie, chlamydia, syphilis, etc.), les patients présentent une légère irritation qui peut survenir quelques semaines seulement après l'infection.

De petits boutons apparaissent qui recouvrent tout le pénis et la tête. Parfois, ces lésions fusionnent en un seul endroit, mais cela se produit lorsque la pathologie est déjà complètement commencée. Environ 3 à 5 jours après l’éruption cutanée apparaissent des douleurs lors de l’urination et un écoulement de l’urètre avec des impuretés purulentes. Ces signes devraient constituer un motif de traitement urgent chez un spécialiste.

Avec la balanoposthite, la tête et les structures environnantes gonflent, virent au rouge et commencent à beaucoup démanger. La pathologie peut avoir une origine staphylococcique, streptococcique, candidale, se produit lorsqu’elle est infectée par un herpès génital ou un bâtonnet pyocyanique.

Quand un patient balanopostite, la peau de la chair et de la tête enflent, des taches apparaissent sur la tête, les organes génitaux démangent beaucoup, et en cas d'apparition de boutons d'herpès génital. Avec la balanopostite candidale, le pénis est constamment mouillé, démange, prend une teinte pourpre et dégage une odeur de levure acide. Tous ces symptômes nécessitent un traitement urgent chez un spécialiste.

Sur la photo, irritation sur la tête du pénis avec candida balanopostite

Comment et quoi traiter

Habituellement, les irritations des organes génitaux d'un homme sont traitées à la maison à l'aide de médicaments prescrits par un dermatovénérologue. Quels médicaments peuvent être utilisés, détermine uniquement le médecin en fonction de l'origine de l'irritation.

  • Miramistin. Remède efficace ayant un effet néfaste sur les microorganismes pathogènes bactériens, viraux et fongiques. Il est nécessaire de traiter les sites de lésion avec une solution de 2-3 p / j jusqu'à la disparition complète des symptômes.
  • Bepanten Utilisé sous forme de crème ou de pommade. Il est prescrit pour les irritations des parties génitales causées par la dermatite ou l'érythème fessier, l'urticaire ou la chaleur épineuse. La pommade pénètre dans la couche de l'épiderme beaucoup plus profondément que la crème, elle est donc utilisée pour hydrater les zones desséchantes et la crème, au contraire, sur les zones humides.
  • En cas d'irritation du pénis causée par une infection fongique, le mikosiste ou la nystatine est souvent prescrit. Ce dernier se présente sous la forme d’une pommade ou de comprimés et est prescrit dans le traitement des processus infectieux des voies urinaires. Il est préférable de combiner la réception de la nystatine à l'intérieur avec un traitement externe des organes génitaux pendant 2 semaines.
  • Parfois, il est nécessaire pour le traitement de l'irritation sur le pénis et sa racine provoque l'utilisation d'antibiotiques. Attribuer dans de tels cas, l'érythromycine, etc.

Si l'irritation n'est pas associée aux infections sexuellement transmissibles, il est tout à fait possible d'y faire face à l'aide de remèdes populaires.

Afin de ne pas faire face à un phénomène aussi désagréable qu'une irritation de la peau du pénis, il est nécessaire d'exclure les facteurs qui entraînent de tels troubles. Pour ce faire, évitez les relations sexuelles trop molles, utilisez uniquement des sous-vêtements gratuits en coton naturel et utilisez des poudres hypoallergéniques pour vêtements de bébé. Il est nécessaire de suivre les procédures d’hygiène quotidiennes, d’éloigner la chair et de laver la tête à l’eau chaude.
Dans la vidéo sur les causes et le traitement d'une éruption cutanée sur le pénis:

Rougeur du prépuce chez les hommes

Un rougissement léger ou prononcé du prépuce chez les hommes apparaît à tout âge. C'est le principal symptôme de l'inflammation, qui survient rarement seul. La tête du pénis adjacente est impliquée dans le processus pathologique, la maladie - la balanoposthite se développe.

Étiologie

Le plus souvent, la maladie a une origine infectieuse. Il est causé par des champignons, des bactéries du coccus, des virus, E. coli, Trichomonas.

Facteurs connus qui déclenchent l'apparition de la maladie:

  • violation des règles d'hygiène intime;
  • l'utilisation de sous-vêtements synthétiques, fréquence insuffisante de son changement;
  • l'utilisation de produits de lavage, de lavage et d'hygiène de mauvaise qualité ou mal choisis;
  • utilisation de contraceptifs de barrière et de lubrifiants intimes de faible qualité;
  • phimosis pathologique (rétrécissement de l'anneau du prépuce), conduisant à l'accumulation de smegma - un mélange de cellules mortes de l'épithélium et à la sécrétion graisseuse des glandes de Tyson du prépuce;
  • anomalies du développement du pénis.

Facteurs causaux de l'inflammation

La maladie n'affecte pas que les adultes. Il est diagnostiqué chez les enfants - les enfants d'âge préscolaire et les adolescents, moins souvent à un autre âge. Chez les garçons qui portent des couches, cela est dû à une blessure au pénis avec une couche inappropriée (plus grande ou plus petite que nécessaire). Un des facteurs du riz est le phimosis physiologique.

Ces causes et facteurs provoquent une maladie primaire. L'inflammation secondaire est une manifestation d'une autre pathologie:

  • maladies allergiques;
  • l'obésité;
  • maladies endocriniennes (pathologies de la glande thyroïde, diabète sucré);
  • les maladies qui perturbent l'élimination des fluides de l'organisme (néphrite, calculs rénaux, cystite, insuffisance cardiaque, cirrhose du foie);
  • maladies de la peau sur le pénis (psoriasis, vitiligo, lichen plan);
  • états d'immunodéficience;
  • avitaminose.

Chez l'adulte, cette liste comprend les maladies sexuellement transmissibles transmises par contact sexuel. Les rapports sexuels fréquents provoquent souvent des rougeurs du prépuce chez les hommes.

L'inflammation du prépuce chez les garçons provoque également une immunité affaiblie. Les défenses du corps de l'enfant réduisent la malnutrition, une alimentation déséquilibrée, l'hypothermie.

Manifestations et signes

Les symptômes de la maladie dépendent de la forme (aiguë, chronique) et du type.

Il existe plusieurs types de balanoposthite, les principaux sont:

  1. Catarrhal (simple);
  2. Érosif;
  3. Gangrenous (comme sur la photo ci-dessus).

Ils ont des symptômes communs:

  • hyperémie et œdème de la lésion;
  • démangeaisons, brûlures, douleurs dans le domaine de l'inflammation;
  • écoulement de la cavité du prépuce;
  • ganglions lymphatiques enflés dans l'aine.

L'inflammation aiguë se produit soudainement et soudainement. Il y a des problèmes de miction dus au gonflement du pénis. La progression de la maladie est caractéristique des types graves de la maladie. Dans le même temps, une nécrose tissulaire se développe sur plusieurs jours et des ulcères se forment.

La maladie catarrhale se manifeste par des symptômes communs. La rougeur du gland, du pénis et du prépuce s’exprime, il n’ya pas d’exsudats de la cavité située entre le pénis et le prépuce (sac préputial), ni de mucus. Des brûlures et des démangeaisons se manifestent faiblement. Avec une infection fongique, la décharge est ringarde.

Pour l'inflammation érosive est caractérisée par l'apparition de plaies et d'ulcères. Ce sont des zones d’endommagement de la couche supérieure de la tête muqueuse et du prépuce, elles sont rouges, clairement délimitées, rugueuses. La douleur, les brûlures et les démangeaisons augmentent, la température augmente.

Dans les cas avancés, une balanoposthite gangréneuse se développe avec la nécrose des zones de tissu enflammé. Les ulcères guérissent mal, parfois la perforation se produit. Ils sont en cicatrisation, ce qui conduit à la formation de phimosis pathologique.

De la cavité du prépuce, le pus est libéré, la température augmente. En raison de l'absorption dans le sang des produits de désintégration du tissu nécrotique chez un patient, des signes d'intoxication sont exprimés - faiblesse, léthargie, manque d'appétit et de sommeil, maux de tête, nausées.

Après un traitement de mauvaise qualité ou incomplet, l'inflammation aiguë devient chronique. Il faut une vague - les exacerbations sont remplacées par des rémissions temporaires.

Les symptômes sont flous - une petite hyperémie et des poches, un dépôt blanc dans le sac préputial. Si le traitement est absent, les manifestations s'intensifient. Il y a de la douleur en urinant, c'est difficile. La fonction érectile est altérée, la sécheresse de la tête muqueuse se lève, des fissures se forment. La maladie chronique lancée se déroule sans démangeaisons ni douleur.

Thérapie Thérapeutique

Après avoir collecté l'anamnèse, les examens, l'examen, l'urologue pose un diagnostic et prescrit un traitement individuel. Cela commence par l'élimination des facteurs de risque. Dans le même temps effectuer régulièrement une hygiène intime, changent souvent de sous-vêtements.

En cas de maladie catarrhale chez les garçons, le sac préputial peut s'auto-nettoyer du smegma. L'inflammation disparaît après quelques jours sans traitement.

Pour supprimer les symptômes et éliminer les causes de la rougeur du prépuce chez les hommes, les traitements complexes prescrivent le lavage, les bains chauds et les lotions à base de solution de Furacilin ainsi que la décoction d'herbes médicinales, l'action anti-inflammatoire, bactéricide et antiseptique. Les bains sont performants, immergeant le pénis dans un bocal avec une solution.

Appliquez des lotions de solutions aqueuses d'antiseptiques à action bactéricide (Chlorhexidine, Sanguirythrin, Betadine), qui imposent au pénis. Pour ce faire, utilisez des lingettes stériles ou des bandages. Les solutions essuient également le prépuce et la tête du pénis.

La solution de chlorhexidine à une concentration de substance active de plus de 0,2% ne doit pas être appliquée sur la peau et les muqueuses endommagées.

Assign pommade, qui est appliqué après frottement, lotions, bains et séchage des lésions. L'inflammation d'origine bactérienne est éliminée avec des agents antimicrobiens (Levomikol, Sintomitsin, Miramistin).

Une infection fongique est supprimée avec des pommades antimycotiques (Clotrimazole, Mikogal, Lamisil), dont l'effet est renforcé par les préparations Fluconazole, Mikosist pour administration orale. Un traitement antifongique doit également être administré au partenaire sexuel d’un homme.

Dans les cas graves, le traitement complexe de la maladie comprend des pommades hormonales anti-inflammatoires qui soulagent les démangeaisons et le gonflement (Prednisone, Advantan, Betamethasone, Lorinden).

Utilisez des médicaments qui cicatrisent, protègent la peau et les muqueuses (panthénol, bépanten, onguent de zinc).

Les maladies érosives et gangréneuses sont traitées avec des antibiotiques à large spectre:

  1. Ceftriaxone;
  2. Le biseptol;
  3. L'azithromycine;
  4. Ciprofloxacine.

Pour les infections fongiques, des antibiotiques aux propriétés anti-mycotiques sont utilisés - Fluconazole, Fucis. Une douleur intense soulage l'ibuprofène, le paracétamol. Les complexes de vitamines sont prescrits pour améliorer l'immunité.

Le traitement est complété par des procédures de thérapie physique (UHF, électrophorèse, magnétothérapie, darsonvalisation et thérapie à l'ozone). Ils aident à faire face à l'inflammation, accélèrent la pénétration des médicaments, ont un effet antibactérien, renforcent le système immunitaire.

Chirurgie pour rougir le prépuce

Évolution chronique de la maladie, accompagnée d'exacerbations fréquentes, le phimosis cicatriciel est traité à l'aide d'une chirurgie chirurgicale ou au laser pour exciser le prépuce. Effectuer en rémission, sous anesthésie locale.

Chez les enfants, l'inflammation chronique du prépuce et des têtes de pénis est rarement diagnostiquée. Le traitement chirurgical est prescrit après plusieurs exacerbations, même chez un enfant de moins d'un an. Conduit sous anesthésie générale. Les parents recommandent un découpage laser rapide, sans douleur ni sang.

Remèdes populaires pour le traitement de la maladie

La médecine traditionnelle est prescrite aux premiers stades du développement et avec une évolution légère de la balanoposthite. Pour les plateaux et les lotions, utilisez des décoctions d'herbes médicinales - camomille, train, sauge, millepertuis.

Les remèdes populaires lavent les zones affectées des muqueuses. Préparer une décoction d’écorce de chêne, un mélange de violet tricolore et de succession. Soulager l'inflammation dans les bains de bicarbonate de soude.

La maladie est traitée avec une feuille d'aloès fraîche. Il est lavé, malaxé, coupé de la couche supérieure d'un côté. Mettez sur une surface sèche avec une coupe. Utilisez également des feuilles de plantain fraîchement broyées et propres. La procédure est effectuée après le bain.

Pour renforcer l'effet des onguents, prescrire de l'huile d'argousier et de la rose musquée. Utilisez les propriétés anti-inflammatoires et antibactériennes du calendula. Les fleurs séchées insistent dans l'huile d'olive et essuyent la zone touchée.

Les remèdes de médecine traditionnelle sont efficaces, en plus du traitement médicamenteux, pour le rougissement masculin du prépuce. En tant que traitement indépendant peut conduire à la chronisation du processus inflammatoire.

Conclusion

Les recettes folkloriques doivent être utilisées uniquement selon les directives du médecin et la posologie convenue avec lui. Un traitement de haute qualité prévient les complications graves - impuissance, cancer, baisse de la fertilité.

Les médecins avertissent! Un système choquant est établi, qui représente plus de 74% des maladies de la peau - une procédure d'injection parasitaire (Acacid, Lyamblia, Toccapa). Les hydroxydes transmettent à l'organisme une affection colossale, et le premier frappe notre système immunitaire, ce qui devrait protéger l'organisme de diverses maladies. Le responsable de l'Institut de parasitologie a expliqué à la secrétaire comment les éliminer rapidement et les nettoyer avec la peau, cela suffit. Lire plus loin.

Prévenir les maladies dans la plupart des cas possibles. Pour ce faire, un homme doit respecter les règles d'hygiène personnelle, éviter les relations occasionnelles, utiliser des préservatifs, traiter d'autres maladies, renforcer le système immunitaire. Cela aidera à maintenir la santé sexuelle et reproductive.

Inflammation du prépuce chez l'homme: causes, symptômes, danger de la maladie. Méthodes de traitement de l'inflammation masculine du prépuce

L'inflammation du prépuce n'est malheureusement pas rare chez les hommes.

Cette maladie affecte la peau du pénis et a des conséquences graves.

Examinons plus en détail les symptômes d'inflammation du prépuce chez l'homme et les moyens d'éliminer cette maladie.

Inflammation du prépuce chez l'homme: causes

La balanoposthite se développe le plus souvent pour ces raisons:

1. Le non-respect par l’homme de l’hygiène personnelle des organes génitaux, c’est pourquoi une substance spéciale (spegma) commence à s’accumuler sous le prépuce. Il crée des conditions favorables au développement rapide de microbes, qui affectent l’infection des tissus.

2. Utilisez des lingettes humides, des lubrifiants, du savon ou d'autres produits d'hygiène pouvant provoquer une irritation et une inflammation ultérieure du prépuce.

3. L’utilisation de préservatifs de qualité médiocre affectant la peau délicate du pénis et provoquant son inflammation.

4. Diverses réactions allergiques à certains aliments peuvent provoquer une inflammation du prépuce.

5. Vaincre une variété de bactéries.

6. La défaite des organes génitaux avec des maladies sexuellement transmissibles (cela se produit lors de rapports sexuels non protégés).

7. virus de l'herpès.

8. lésions fongiques.

9. Le diabète, qui n'est pas traité.

10. Inflammation causée par l'urine.

11. Divers agents pathogènes (Candida, Trichomonas, Papillomavirus).

12. lichen plat.

13. Divers défauts dans la structure physiologique de la région génitale de l'homme, en raison desquels il devient plus susceptible aux pathologies du pénis.

Inflammation du prépuce chez l'homme: symptômes et signes

La balanoposthite présente les caractéristiques suivantes de son parcours:

1. Au tout début de la maladie, l'homme commence à ressentir une sensation de brûlure désagréable lors de la miction et de fortes démangeaisons du gland.

2. Avec le temps, la peau de la tête du pénis commencera à se contracter et les démangeaisons se transformeront en un syndrome douloureux prononcé.

3. Avec le développement de l'inflammation, le patient ressent une gêne. Le prépuce est visiblement rougi vers l'extérieur.

4. À la palpation de la tête, le patient ressent des douleurs aiguës. Il est également difficile pour lui de tirer le prépuce et d'ouvrir la tête.

5. En cas de lésions fongiques ou bactériennes du prépuce, une température élevée peut augmenter chez un homme, une fièvre et des frissons peuvent se produire. Du mucus blanc avec un mélange de pus commencera à se distinguer du prépuce et de l'urètre. C'est un signe d'alerte qui indique un besoin urgent de commencer un traitement antibiotique.

6. Au fil du temps, tous les signes d'intoxication apparaîtront: maux de tête, malaises, nausées, faiblesse et somnolence. Désir sexuel perdu.

7. Besoin fréquent d'aller aux toilettes.

8. L'apparition d'une éruption cutanée le long du contour du pénis.

Inflammation du prépuce chez l'homme: diagnostic et traitement

Lorsque les premiers signes d'inflammation apparaissent, vous devriez consulter un urologue. Il rassemblera l'histoire, examinera les organes génitaux et prélèvera un frottis sur la tête du pénis.

Pour un diagnostic précis de la maladie, il faut mener de telles études:

1. ensemencement bactériologique.

2. Les analyses ne font pas exception à la syphilis.

3. Examen de la décharge de l'urètre.

Le traitement par balanoposthite est sélectionné pour chaque patient individuellement, en fonction des résultats du test, de la cause de la pathologie et des symptômes observés.

La thérapie traditionnelle fournit de telles:

1. La nomination d'antiseptiques de germes. Habituellement, une solution de peroxyde d'hydrogène faible est utilisée à cette fin. Il doit essuyer la tête du pénis quotidiennement.

2. En cas de rougeur de la peau, des pommades anti-inflammatoires et des crèmes topiques sont prescrites.

3. Pour les infections fongiques, on utilise des pommades antifongiques (Clotrimazole). Ces groupes de médicaments combattent efficacement les champignons et inhibent leur activité.

4. En cas d'intoxication du corps et de lésion infectieuse, des médicaments antibactériens hautement actifs sont prescrits.

5. Il est très utile de frotter le pénis avec des solutions antimicrobiennes.

6. Pour maintenir le système immunitaire, on montre au patient qu'il prend des complexes de vitamines.

7. Pendant le traitement, le patient doit s'abstenir de tout rapport sexuel.

8. Lorsque le corps est faible, des médicaments immunomodulateurs peuvent être prescrits.

9. À une température élevée, des antipyrétiques (paracétamol) peuvent être prescrits au patient.

10. Avec l'apparition des pertes purulentes, des mesures thérapeutiques plus radicales sont présentées au patient. Il doit régulièrement appliquer des compresses avec des onguents sur la zone enflammée et essuyer soigneusement la tête du pénis avec des teintures antiseptiques. Également recommandé une antibiothérapie à long terme (au moins deux semaines). Après cela, vous devez ré-ensemencer l’étude et, si nécessaire, poursuivre le traitement en remplaçant les médicaments par des analogues.

11. Avec le développement de phimosis, un traitement chirurgical est indiqué. Il est fabriqué en disséquant le prépuce et la chair. Après la disparition de l'inflammation, il est souhaitable de retirer le prépuce pour éviter la récurrence de la maladie.

Inflammation du prépuce chez l'homme: traitement, complications, prévention

Au stade initial de l'inflammation (avant l'apparition du pus), les méthodes traditionnelles de traitement peuvent être mises en pratique. Les meilleures recettes sont:

1. Le remède de l'écarlate. Pour ce faire, lavez soigneusement les feuilles de cette plante et épluchez-les, ne laissant que la pulpe. Il devrait être appliqué à la zone enflammée pendant une demi-heure deux fois par jour.

2. Teinture pour une utilisation en extérieur:

• prenez 6 feuilles d’Hypericum et versez-y 200 ml d’eau bouillante;

• insister pendant une demi-heure;

• filtrer et essuyer la zone enflammée après le bain deux fois par jour. Cela sauvera de la douleur et des germes.

3. Broyez les feuilles de plantain et appliquez-les sous forme de lotions sur la chair enflammée. Partez pour une heure. Répétez la procédure trois fois par jour.

En l'absence de traitement opportun, ou avec un traitement inapproprié, le patient peut développer de telles complications dans l'état suivant:

1. Perte de désir sexuel.

2. Apathie et irritabilité.

3. Violation de la sensibilité du membre principal.

4. L'apparition de fissures et d'ulcères sur la tête dus à une sécheresse sévère.

5. La violation de la flore naturelle dans le pénis menace d'accroître le risque d'infection.

6. Une inflammation chronique du prépuce peut provoquer des douleurs lors des rapports sexuels, des mictions et même de la marche.

7. S'il n'est pas traité, l'homme risque de développer une urétrite.

8. La cystite se développe au stade avancé de l'inflammation (il ne peut en être autrement chez la femme).

9. L'inflammation purulente peut causer de graves perturbations dans les fonctions du pénis. De plus, dans cet état, un homme risque de développer une prostatite.

10. L'inflammation chronique peut persister longtemps dans les vagues, ne devenant parfois aiguës. Cependant, cette condition est dangereuse, car elle peut parfois provoquer un cancer des organes génitaux.

Afin de réduire le risque de développer une balanoposthite, vous devez suivre les recommandations du médecin suivantes:

1. Surveiller la propreté du linge et le changer deux fois par jour. En même temps, le sous-vêtement de l’homme lui-même doit être fait de matières naturelles et ne pas avoir de coutures trop serrées.

2. Assurer l'hygiène des organes génitaux au moins deux fois par jour. C’est le seul moyen de vous protéger de l’accumulation de spegas.

3. Pour le lavage des organes génitaux masculins, il est recommandé d'utiliser un savon liquide à base d'herbes ayant un effet antibactérien.

4. Avoir un partenaire sexuel permanent. En cas de lien sexuel accidentel, le contact doit être protégé (le préservatif est le meilleur assistant).

5. Il est important non seulement de surveiller l'état des organes génitaux masculins, mais également de surveiller et de contrôler le système de reproduction féminin. Cela s'explique par le fait que la santé des hommes dépend directement de l'état des organes génitaux féminins et que, s'il existe une maladie avec un partenaire, l'homme risque également d'avoir les mêmes problèmes.

6. Il est régulièrement nécessaire de consulter l'urologue et de procéder à un bilan de santé.

7. En cas de premiers soupçons et symptômes de la maladie, vous devez immédiatement consulter un médecin, jusqu'à ce que la pathologie ait entraîné le développement de complications.

Dans de nombreux pays, en raison du risque d'inflammation du prépuce, il est recommandé d'effectuer la circoncision, mais avec un certain nombre de règles prophylactiques, cette procédure peut être évitée sans vous exposer au risque d'inflammation.

Balanite (inflammation du gland du pénis)

28 août 2011

La balanite est une maladie caractérisée par une inflammation du gland. En règle générale, l'inflammation s'étend également au prépuce, puis la maladie est appelée balanoposthite. Il s'agit d'une maladie inflammatoire très fréquente chez l'homme, pouvant survenir dans certaines affections cutanées (par exemple, le psoriasis), ainsi que de causes traumatiques, telles que des irritations de l'urine, du smegma, des vêtements ou de diverses bactéries, virus, sur fond d'immunité l’urétrite, et aussi lorsque les normes hygiéniques relatives à l’entretien préventif de la balanite ne sont pas observées.

Il existe plusieurs types de balanits:

  • la balanite traumatique se manifeste par la formation de fissures, de rougeurs et d’enflures, après un traumatisme sexuel ou autre;
  • La balanite provoquée par une irritation due à l'accumulation de smegma, d'urine, d'exposition à des détergents, se manifeste par un gonflement du gland du pénis et des rougeurs;
  • balanite infectieuse.

Ce dernier type, à son tour, est divisé en plusieurs types en fonction de l’infection:

  • La candidose est une manifestation de la candidose urogénitale chez les hommes. Elle est due à des relations sexuelles avec un partenaire infecté, mais peut également résulter de la prise d’antibiotiques, ainsi que chez les patients atteints de diabète, la cachexie. Il se caractérise par un gonflement et une rougeur du gland, avec une légère desquamation, des taches de différentes tailles peuvent se former. Écoulement cheesy observé avec une odeur désagréable, brûlures et démangeaisons de la tête et du prépuce du pénis;
  • la chlamydia, qui accompagne généralement l'urétrite à Chlamydia;
  • Le mycoplasme se développe souvent simultanément à une urétrite mycoplasmique;
  • Trichomonas survient généralement chez les hommes qui ont le prépuce long, et se manifeste sous la forme d'érosions et d'érythème du gland du pénis;
  • la balanoposthite à zircone se manifeste par la formation de grandes taches lisses et rouge vif sur la tête du pénis et accompagne souvent l’infection à chlamydia;
  • La balanite xérotique est également une manifestation de l'infection, ainsi que du syndrome de Reiter, et se caractérise par une desquamation de la tête et une sécheresse accrue, ainsi que des démangeaisons.
  • la balanite anaérobie (balanoposthite associée à Gardnerella), causée par une bactérie anaérobie à Gram négatif, se manifeste par des érosions et un œdème du prépuce, une floraison collante sur la tête et une odeur désagréable;
  • La balanite herpétique se manifeste par la formation d'une éruption herpétique sur la tête du pénis.

Séparément, il convient de mentionner la balanoposthite allergique, qui sont des manifestations de l’allergie génitale. Ils se caractérisent par l'apparition de poches et de démangeaisons cutanées, de imperfections, d'éruptions cutanées. Se produisent souvent après l'utilisation de préservatifs et de contraceptifs locaux.

Causes de la balanite

Les causes de la balanite, en général, ne sont pas diverses. La principale cause de l'apparition et du développement du processus inflammatoire est l'accumulation de smegma sous le prépuce où se développe l'infection.

Les facteurs locaux de balanoposthite comprennent:

  • phimosis;
  • dans l'urétrite ou d'autres maladies infectieuses, le pus est sécrété par l'urètre, ce qui entraîne des processus inflammatoires et la balanite;
  • non-respect des règles d'hygiène entraînant une accumulation sous le prépuce du smegma, dans lequel se développe l'infection;
  • irritation chronique du gland du pénis avec l'urine, caractéristique des patients atteints de diabète sucré;
  • traumatisme du coït ou autre, masturbation excessive (balanite traumatique);
  • irradiation de la peau due à la radiothérapie.

Les facteurs infectieux de la balanite comprennent divers virus, champignons, bactéries, par exemple, champignons de la levure, mycoplasmes, streptocoques, staphylocoques et autres. La balanoposthite est souvent le résultat d'une complication de maladies sexuellement transmissibles - trichomonase, chlamydia, gonorrhée, syphilis. En outre, la balanoposthite est causée par des affections cutanées telles que la dermatite séborrhéique, le psoriasis, la dermatite de contact, l’érythroplasie de Keir, qui apparaissent sur la peau du pénis. En outre, parmi les causes de la balanite, les médecins identifient des facteurs génétiques et auto-immuns.

Symptômes de la balanite

Les symptômes de la balanoposthite sont très divers et dépendent de la variété de la maladie elle-même. Les symptômes locaux de la balanite sont les suivants:

  • gonflement et rougeur du gland du pénis;
  • érythème du prépuce;
  • brûlures et démangeaisons;
  • écoulement purulent du trou du prépuce avec une odeur désagréable;
  • sécheresse et irritation;
  • l'apparition d'ulcères, érosions sur la tête du pénis;
  • éruption nodulaire;
  • l'apparition de fissures et de croûtes;
  • douleur lors de l'ouverture de la tête et lors des rapports sexuels;
  • éjaculation prématurée.

Les symptômes communs de la balanite sont:

  • malaise général, faiblesse;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques, y compris l'aine;
  • éruption cutanée dans la muqueuse buccale.

Si vous retardez le traitement de la balanite, des ulcères peuvent apparaître, accompagnés de sensations douloureuses lors de la marche et de la miction. En tant que complication de la balanite, une inflammation des ganglions lymphatiques du pénis et une gangrène du pénis peuvent se développer.

Diagnostic de balanite

Le diagnostic de "balanite" repose sur des analyses de laboratoire et des analyses cliniques. Le médecin prescrit des tests pour les maladies sexuellement transmissibles. Extérieurement, la balanite est détectée sans difficulté, il est plus difficile de déterminer la cause de son apparition. Pour ce faire, le patient subit un examen sérologique de la syphilis, un examen bactérioscopique de la trichomonase et de la gonorrhée, un examen de l'herpès génital, un CSR pour les champignons de la candidose et une flore anaérobie. En outre, une consultation avec un allergologue et une analyse de sang pour déterminer le niveau de sucre sont prescrits.

Traitement balanite

Le traitement dépend de la cause et du stade de la maladie et est effectué sous la surveillance d'un urologue. Les activités obligatoires sont le lavage quotidien à l'eau tiède et au savon du pénis. Pour réduire les irritations lors des rapports sexuels, vous pouvez utiliser des crèmes spéciales. Si le diagnostic de balanite en révèle la cause, les efforts des médecins visent à traiter la maladie sous-jacente et les symptômes de la balanite. En général, le traitement de la balanite est limité à des bains froids de vingt minutes avec une solution de Furacilin et du permanganate de potassium, ou avec une solution saline, qui sont effectués 2 à 3 fois par jour. Après le bain, la tête du pénis et le prépuce sont enduits d'onguent de zinc, de tétracycline, d'onguent de syntomycine, de garamycine et de préparations contenant de l'huile de poisson. La balanite anaérobie est traitée au métronidazole et de fortes doses de tétracycline sont prescrites pour la balanopostite à mycoplasmes. La balanite xérotique est traitée avec des pommades à la corticothérapie. Dans le même temps, prescrit une série de médicaments antifongiques ou antibactériens.

Si le phimosis est la cause de la maladie, un traitement chirurgical de la balanite est effectué, à savoir la circoncision du prépuce du pénis.

Des procédures physiothérapeutiques sont également prescrites, à savoir: thérapie à l'ozone, héliothérapie, thérapie thermomagnétique, électrophorèse, thérapie au laser infrarouge, inductothermie UHF du pénis, qui ont un effet anti-inflammatoire et contribuent à l'élimination de l'inflammation.

Prévention de la balanite

Les principales mesures préventives sont le strict respect des règles d'hygiène et le traitement du phimosis et d'autres maladies pouvant entraîner une balanite. Lavez le pénis devrait être deux fois par jour, ainsi qu'avant et après les rapports sexuels, à l'eau tiède, en ouvrant la tête et en la nettoyant. Les traitements pour le diabète sucré, les relations sexuelles protégées et un traitement antibiotique approprié sont également des mesures prophylactiques. Si vous détectez les premiers signes de la maladie, contactez immédiatement votre urologue.

Complications de la balanite

Les complications de la balanite peuvent être le phimosis et la sténose minérale, qui se manifestent par un rétrécissement de l'ouverture externe de l'urètre, ce qui entraîne une rupture de la miction, ainsi qu'une cystite, une lithiase urinaire. En outre, si la balanoposthite n'est pas traitée, il est possible de diminuer la sensibilité du pénis, ce qui entraîne une diminution de la qualité de la vie sexuelle. Dans le cas de la transition du processus inflammatoire dans l'urètre, l'uréthrite peut commencer. Certaines formes de balanite entraînent la mort du gland du pénis.

Inflammation du prépuce chez l'homme - traitements efficaces

L'inflammation du prépuce est un problème masculin commun qui n'est pas facile à éliminer. Le plus souvent, le processus est accompagné d’une lésion de la tête du pénis, des testicules, de l’urétrite et d’autres maux. La maladie apporte beaucoup d'inconvénients et nécessite un traitement obligatoire.

Causes de la balanoposthite

L'inflammation du prépuce chez l'homme est en grande partie due aux particularités de la structure anatomique de l'organe, ce qui crée un environnement favorable à l'émergence et au développement de microorganismes nuisibles. Les facteurs de provocation pour le développement de la maladie sont:

  1. Non-respect des règles d'hygiène personnelle - manque de soins pour un membre ou, au contraire, lavage trop fréquent.
  2. Le port de sous-vêtements étroits et inconfortables en tissus synthétiques est irritant.
  3. Maladie acquise ou congénitale, telle que le phimosis.
  4. Maladies inflammatoires des organes voisins.
  5. L'hypothermie
  6. Sexe sans équipement de protection.
  7. Faible immunité.

Même lorsque l'inflammation se produit sans dommage simultané à la tête du pénis, celle-ci se déplace rapidement vers les organes adjacents. Parmi les principales causes de la maladie peuvent être identifiés:

  • infections et virus sexuellement transmissibles;
  • blessures du pénis;
  • prédisposition physiologique;
  • l'allergie;
  • diabète sucré.

La balanoposthite infectieuse semble plus brillante et l'inflammation s'étend rapidement aux autres organes génitaux. Une maladie non infectieuse est le plus souvent causée par une maladie de la peau ou par une lésion du pénis.

Symptômes d'inflammation du pénis

Les dommages aux organes génitaux peuvent avoir une intensité différente. Les symptômes dépendent du stade de la maladie. Mais il y a des signes communs:

  • inconfort;
  • gonflement et hyperémie;
  • rougeur de la peau;
  • démangeaisons et sensation de brûlure;
  • plaies et fissures;
  • écoulement purulent.

Avec le développement de la maladie, le prépuce gonfle de manière spectaculaire, ce qui rend difficile l'exposition de la tête du pénis. Si l'inflammation affecte l'urètre, il est possible que du pus s'écoule de l'urètre. En l'absence de traitement, l'état général de l'homme se dégrade nettement. Il y a des signes tels que faiblesse, nausée, maux de tête, température corporelle élevée, etc.

Types de balanoposthite

L'inflammation de la tête et du prépuce chez l'homme peut prendre différentes formes:

  1. Simple - le patient a des rougeurs sur la peau, des irritations, des démangeaisons et une sensation de brûlure. Des plaques érosives peuvent apparaître avec des limites nettes laissant apparaître le pus.
  2. Erosif - sur le pénis apparaissent des zones de peau morte, qui finissent par se transformer en ulcères rouges, qui produisent du pus. Dans certains cas, du phimosis se développe à la suite d'un œdème.
  3. Gangrenous - une forme grave de la maladie, dans laquelle il y a un fort gonflement, des ulcères profonds se forment sur la peau. Le patient se sent faible, il peut avoir de la fièvre.

Traitement de l’inflammation du prépuce chez les hommes

Le traitement des maladies implique l’utilisation d’agents antibactériens conçus pour arrêter la croissance des micro-organismes. Les remèdes populaires permettent de faire face à la forme simple de la maladie: ils arrêtent le processus inflammatoire et contribuent au renouvellement de la peau et des muqueuses.

Condition obligatoire dans le traitement de l'inflammation et des rougeurs du prépuce chez les hommes - respect de toutes les recommandations du médecin.

Tout d’abord, il faut respecter les règles d’hygiène: plusieurs fois par jour, lavez le pénis avec des décoctions d’herbes diverses. A un stade précoce, cela suffit pour éliminer l'agent causal de la maladie et se débarrasser de l'irritation. Dans les cas les plus graves, ne pas se passer de fonds externes. Dans le même temps, il est nécessaire de renforcer le système immunitaire: buvez des extraits cicatrisants pour renforcer le système immunitaire, modifiez le régime alimentaire et éliminez toutes les mauvaises habitudes.

  • Traitement de balanoposthite chez les hommes avec des pommades

La pommade à la syntomycine est le traitement le plus courant contre l'irritation du prépuce chez l'homme. Il combat efficacement la plupart des bactéries. La pommade doit être appliquée de manière à ce qu’elle se situe entre tous les plis. Mettez un pansement sur le dessus. Procédures effectuées quotidiennement avant le coucher.

Pommade Triderm est un médicament multifonctionnel aux propriétés antibactériennes et antifongiques. Il soulage parfaitement les démangeaisons, élimine l'inflammation et la douleur. Il suffit de lubrifier le pénis deux fois par jour pour restaurer rapidement la peau endommagée. Levomekol onguent très populaire, qui contient un antibiotique. Pour soulager l'inflammation du gland, un moyen doit être appliqué au coucher et un bandage doit être appliqué sur le dessus. La pommade pénètre dans les tissus, nettoie les zones enflammées de l'épithélium mort et des foyers purulents, favorise la récupération rapide de la peau. Le soulagement survient après trois jours de traitement intensif. Dans la forme érosive et simple de la maladie, des médicaments tels que Dermozolon, Hyoxysone, Lorinden-S et Lamisil sont très efficaces.

Crèmes de soin et onguents pour soulager l'inflammation du pénis - un traitement efficace pour le traitement à domicile. Mais ils devraient être combinés avec une hygiène régulière. Après une douche, il est nécessaire de bien sécher le sexe et d'appliquer une pommade ou une crème sur la zone touchée. Procédures à effectuer jusqu'à la disparition complète des symptômes désagréables.

  • Traitement de l'inflammation du prépuce chez les hommes remèdes populaires

Il existe de nombreuses recettes de médecine traditionnelle efficaces avec lesquelles vous pouvez vous débarrasser rapidement et facilement d'une maladie désagréable:

  1. Ecorce de chêne - brasser et rester en feu pendant quinze minutes. Refroidissez le bouillon et ajoutez-le au bain pour rincer un membre. Moyens à utiliser tout au long de la journée pendant dix minutes.
  2. Le permanganate de potassium - sèche parfaitement et tue la plupart des infections, possède des propriétés antibactériennes. Ajouter une petite quantité de produit sec à l'eau tiède et bien mélanger. L'eau devrait avoir une teinte pourpre douce. Il est recommandé de prendre un bain après chaque miction.
  3. La solution de soude est également utilisée pour la préparation des bains. Préparer suffisamment pour dissoudre une cuillerée de soda dans de l'eau tiède.
  4. Furacilin - aide efficacement avec les maladies du prépuce chez les hommes. Diluez le médicament conformément aux instructions, versez-le dans le bain et rincez le pénis en lavant soigneusement la tête.
  5. La solution de dioxidine est un désinfectant qui peut être utilisé pour rincer le pénis. Dissolvez le flacon dans de l'eau tiède et mélangez le tout. Rincer pour effectuer dans les trois à dix minutes - en fonction de la complexité de la maladie.
  6. Sauge - soulage l'inflammation et soulage les démangeaisons. Faites cuire l'herbe à la vapeur dans l'eau chaude et après une demi-heure, utilisez pour rincer l'organe sexuel.
  7. Camomille - une décoction de cette plante est utilisée comme antiseptique. Il faut brasser et insister quinze minutes, puis faire un bain.
  8. La série détruit les agents responsables de la maladie, car elle possède d’excellentes propriétés antibactériennes.
  9. L'aloès est un remède universel pour de nombreuses maladies fongiques et virales. La teinture de la plante peut être utilisée pour l'hygiène quotidienne et le traitement, et les feuilles conviennent aux compresses.
  10. Plantain - feuille fraîche rincer, pétrir, jusqu'à ce que le jus apparaisse. Imposer la masse résultante sur le pénis, attacher avec un bandage et laisser agir pendant une demi-heure. La procédure est répétée jusqu'à six fois par jour.

Pour un traitement efficace de la rougeur de la tête chez les hommes avec des remèdes populaires, toutes les herbes doivent de préférence être brassées dans un récipient thermos ou hermétique, de manière à ce qu'elles insistent bien et révèlent au maximum leurs propriétés utiles.

Prévention

L'hygiène personnelle est le meilleur moyen de lutter contre l'inflammation de la bride du prépuce. Un membre doit être lavé tous les jours, ainsi qu'avant et après les rapports sexuels. Au cours de la procédure, la tête doit être exposée et toute la zone rincée, car c'est là que se crée un environnement favorable à la reproduction des bactéries.

Il est très important de changer de linge tous les jours, d'utiliser des préservatifs et de refuser les rapports sexuels occasionnels. Pour la santé de tout le corps, il est nécessaire d’abandonner les mauvaises habitudes et d’ajuster le mode de vie. L'inflammation du prépuce est une maladie dangereuse. S'il n'est pas traité à temps, une intervention chirurgicale peut être nécessaire.