Examen de 5 groupes d'antibiotiques pour le traitement du système génito-urinaire chez les hommes et les femmes

Puissance

Les infections urinaires, qui ne doivent pas être confondues avec des IST, sont l’une des raisons les plus courantes de consulter un urologue de nos jours. Ces derniers sont transmis sexuellement, alors que l'IIP est diagnostiqué à tout âge et se produit pour d'autres raisons.

L'atteinte bactérienne des organes du système excréteur s'accompagne d'une gêne sévère - douleur, sensation de brûlure, besoin fréquent de vider la vessie - et, en l'absence de traitement, devient chronique. L'option optimale de traitement consiste à utiliser des antibiotiques modernes, qui permettent de se débarrasser rapidement et sans complications de la pathologie.

Qu'est-ce que MPI?

Les infections urogénitales comprennent plusieurs types de processus inflammatoires dans le système urinaire, y compris les reins avec des uretères (ils forment les parties supérieures des voies urinaires), ainsi que la vessie et l'urètre (parties inférieures):

  • Pyélonéphrite - inflammation du parenchyme et du système tubulaire des reins, accompagnée de sensations douloureuses dans le bas du dos d'intensité et d'intoxication variables (fièvre, nausée, faiblesse, frissons).
  • La cystite est un processus inflammatoire de la vessie dont les symptômes sont une envie fréquente d'uriner, accompagnée d'un sentiment concomitant de vidange incomplète, de douleurs coupantes et parfois de sang dans les urines.
  • Urétrite - la défaite des agents pathogènes de l'urètre (le soi-disant urètre), dans laquelle l'urine apparaît comme un écoulement purulent et la miction devient douloureuse.

Il peut y avoir plusieurs causes d'infections des voies urinaires. En plus des dommages mécaniques, la pathologie apparaît dans le contexte de l'hypothermie et d'une immunité réduite, lorsque la microflore pathogène conditionnelle est activée. En outre, l'infection est souvent due à un manque d'hygiène personnelle lorsque des bactéries pénètrent dans l'urètre par le périnée. Les femmes tombent beaucoup plus souvent malades que les hommes presque tous les âges (sauf les personnes âgées).

Antibiotiques dans le traitement du MPI

Dans la plupart des cas, l'infection est de nature bactérienne. L'agent pathogène le plus courant est un représentant des entérobactéries - E. coli, détecté chez 95% des patients. S.saprophyticus, Proteus, Klebsiella, les entéro- et les streptocoques sont moins courants. Ainsi, même avant les études de laboratoire, la meilleure option serait un traitement aux antibiotiques pour les infections du système urogénital.

Les médicaments antibactériens modernes sont divisés en plusieurs groupes, chacun ayant un mécanisme d'action bactéricide ou bactériostatique spécial. Certains médicaments se caractérisent par un spectre d'activité antimicrobien étroit, c'est-à-dire qu'ils ont des effets néfastes sur un nombre limité d'espèces bactériennes, tandis que d'autres (à large spectre) sont conçus pour lutter contre divers types d'agents pathogènes. C'est le deuxième groupe d'antibiotiques utilisés pour traiter les infections des voies urinaires.

Pénicillines

Les premiers de la personne découverte par ABP depuis assez longtemps étaient des traitements antibiotiques presque universels. Cependant, au fil du temps, les microorganismes pathogènes ont muté et créé des systèmes de protection spécifiques nécessitant l’amélioration des préparations médicales. À l'heure actuelle, les pénicillines naturelles ont perdu leur signification clinique et utilisent à la place des antibiotiques semi-synthétiques, combinés et de type pénicilline protégés par un inhibiteur. Les infections urogénitales sont traitées avec les médicaments suivants de cette série:

  • Ampicilline Médicament semi-synthétique à usage oral et parentéral, à action bactéricide en bloquant la biosynthèse de la paroi cellulaire. Il se caractérise par une biodisponibilité assez élevée et une faible toxicité. Particulièrement actif contre Protea, Klebsiella et Escherichia coli. Afin d'augmenter la résistance aux bêta-lactamases, l'agent combiné Ampicillin / Sulbactam est également prescrit.
  • Amoxicilline. Le spectre d'action et d'efficacité antimicrobienne est similaire à celui du précédent SPA, mais il présente une résistance élevée à l'acide (ne s'effondre pas dans un environnement gastrique acide). Ses analogues, Flemoksin Solutab et Hikontsil, sont également utilisés, ainsi que des antibiotiques combinés pour le traitement du système génito-urinaire (avec acide clavulanique) - Amoxicilline / Clavulanate, Augmentin, Amoxiclav, Flemoklav Solutab.

Par exemple, la sensibilité de E. coli est légèrement supérieure à 60%, ce qui indique la faible efficacité de l’antibiothérapie et la nécessité d’utiliser le BPA dans d’autres groupes. Pour la même raison, l’antibiotique sulfonamide cotrimoxazole (Biseptol) n’est pratiquement pas utilisé en pratique urologique.

Céphalosporines

Un autre groupe de bêta-lactamines ayant un effet similaire, différent des pénicillines, résiste mieux aux effets néfastes des enzymes produits par la flore pathogène. Il existe plusieurs générations de ces médicaments, dont la plupart sont destinés à une administration parentérale. De cette série, les antibiotiques suivants sont utilisés pour traiter le système génito-urinaire chez les hommes et les femmes:

  • Céphalexine. Un traitement efficace contre l’inflammation de tous les organes de la sphère génito-urinaire pour administration orale avec une liste minimale de contre-indications.
  • Cefaclor (Ceclare, Alfacet, Taracef). Il appartient à la deuxième génération de céphalosporines et est également administré par voie orale.
  • Céfuroxime et ses analogues Zinatsef et Zinnat. Disponible en plusieurs formes posologiques. Ils peuvent même être donnés aux enfants dans les premiers mois de la vie en raison de leur faible toxicité.
  • Ceftriaxone. Vendu sous forme de poudre pour préparer une solution injectée par voie parentérale. Les substituts sont Lendacin et Rocephin.
  • Céfopérazone (Cefobid). Le représentant de la troisième génération de céphalosporines, qui est administré par voie intraveineuse ou intramusculaire avec des infections urinaires.
  • Cefepim (Maxipim). La quatrième génération d'antibiotiques de ce groupe à usage parentéral.

Ces médicaments sont largement utilisés en urologie, mais certains d'entre eux sont contre-indiqués pour les femmes enceintes et allaitantes.

Fluoroquinolones

Les antibiotiques les plus efficaces à ce jour dans les infections urinaires chez les hommes et les femmes. Ce sont des drogues synthétiques puissantes ayant une action bactéricide (la mort de microorganismes est due à la violation de la synthèse de l'ADN et à la destruction de la paroi cellulaire). En raison de la toxicité et de la perméabilité de la barrière placentaire chez les enfants, les femmes enceintes et allaitantes ne sont pas désignées.

  • Ciprofloxacine. Est pris par voie orale ou parentérale, est bien absorbé et élimine rapidement les symptômes douloureux. Il a plusieurs analogues, y compris Tsiprobay et Ziprinol.
  • Ofloxacine (Ofloksin, Tarivid). Antibiotique-fluoroquinolone, largement utilisé non seulement en pratique urologique, en raison de son efficacité et de son large spectre d'action antimicrobienne.
  • Norfloxacine (Nolitsin). Un autre médicament pour administration orale, ainsi que dans / dans et dans / m / usage. A les mêmes indications et contre-indications.
  • Pefloxacine (Abactal). Il est également efficace contre la plupart des agents pathogènes aérobies, pris par voie parentérale ou orale.

Ces antibiotiques sont également présents dans les mycoplasmes, car ils agissent mieux sur les microorganismes intracellulaires que les tétracyclines précédemment largement utilisées. Une caractéristique des fluoroquinolones est un effet négatif sur le tissu conjonctif. Pour cette raison, il est interdit de prendre de la drogue avant 18 ans, pendant la grossesse et l'allaitement, ainsi que chez les personnes atteintes d'une tendinite.

Les aminosides

Classe des agents antibactériens destinés à une administration parentérale. L'effet bactéricide est obtenu en inhibant la synthèse de protéines, principalement des anaérobies à Gram négatif. Dans le même temps, les médicaments de ce groupe se caractérisent par des taux assez élevés de néphro- et d’ototoxicité, ce qui limite la portée de leur utilisation.

  • La gentamicine. Le médicament de la deuxième génération d'antibiotiques aminosides, qui est mal absorbé dans le tractus gastro-intestinal et est donc administré par voie intraveineuse et intramusculaire.
  • Netilmecin (Netromitsin). Fait référence à la même génération, a un effet similaire et une liste de contre-indications.
  • Amikacin. Un autre aminoglycoside, efficace dans les infections des voies urinaires, en particulier celles compliquées.

En raison de la longue demi-vie des médicaments énumérés, ils ne sont utilisés qu'une fois par jour. Nommé dès le plus jeune âge pour les enfants, mais les femmes allaitantes et les femmes enceintes sont contre-indiquées. Antibiotiques-aminoglycosides de la première génération dans le traitement des infections IMP ne sont plus utilisés.

Nitrofuranes

Antibiotiques à large spectre pour les infections du système urogénital à effet bactériostatique, qui se manifestent à la fois par la microflore à Gram positif et à négatif. Dans le même temps, la résistance aux agents pathogènes n’est pratiquement pas formée. Ces médicaments sont destinés à un usage oral et les aliments ne font qu'augmenter leur biodisponibilité. Pour le traitement des infections, IMP utilise Nitrofurantoin (nom commercial Furadonin), qui peut être administré aux enfants à partir du deuxième mois de la vie, mais pas aux femmes enceintes ou allaitantes.

L'antibiotique Fosfomycine trométamol, qui n'appartient à aucun des groupes ci-dessus, mérite une description distincte. Il est vendu dans les pharmacies sous le nom commercial Monural et est considéré comme un antibiotique universel pour l'inflammation du système génito-urinaire chez la femme. Cet agent bactéricide pour les formes non compliquées d'inflammation. L'IMP est prescrit par un cours d'une journée - 3 grammes de fosfomycine une fois. Approuvé pour une utilisation dans n'importe quelle période de la grossesse, presque pas d'effets secondaires, peut être utilisé en pédiatrie (5 ans).

Quand et comment utilise-t-on des antibiotiques pour les PII?

Normalement, l'urine d'une personne en bonne santé est pratiquement stérile, mais l'urètre possède également sa propre microflore sur la membrane muqueuse. Par conséquent, une bactériurie asymptomatique (la présence de micro-organismes pathogènes dans l'urine) est souvent diagnostiquée. Cette condition n'apparaît pas extérieurement et dans la plupart des cas, ne nécessite pas de traitement. Les exceptions sont les femmes enceintes, les enfants et les personnes immunodéficientes.

Si de grandes colonies de E. coli sont détectées dans les urines, un traitement antibiotique est nécessaire. Dans ce cas, la maladie se présente sous une forme aiguë ou chronique avec des symptômes graves. En outre, l’antibiothérapie est prescrite selon une posologie prolongée à faible dose afin de prévenir les rechutes (lorsque l’exacerbation survient plus de deux fois tous les six mois). Les schémas ci-dessous illustrent l’utilisation des antibiotiques pour le traitement des infections urinaires chez les femmes, les hommes et les enfants.

Pyélonéphrite

Les formes bénignes et modérées de la maladie sont traitées avec des fluoroquinolones orales (par exemple, l’ofloxacine, 200 à 400 mg deux fois par jour) ou de l’amoxicilline protégée par un inhibiteur. Les céphalosporines et le cotrimoxazole sont des médicaments de réserve. L'hospitalisation avec traitement initial par des céphalosporines parentérales (céfuroxime), suivie d'un transfert aux comprimés d'ampicilline ou d'amoxicilline, y compris d'acide clavulanique, est indiquée chez la femme enceinte. Les enfants de moins de 2 ans sont également placés dans un hôpital et reçoivent les mêmes antibiotiques que les femmes enceintes.

Cystite et urétrite

En règle générale, la cystite et le processus inflammatoire non spécifique de l'urètre se manifestent simultanément; il n'y a donc aucune différence entre leur traitement antibiotique. L'infection non compliquée chez l'adulte est généralement traitée pendant 3 à 5 jours par des fluoroquinolones (ofloxacine, norfloxacine et autres). Les réserves sont l’amoxicilline / clavulanate, le furadonine ou le monural. Les formes compliquées sont traitées de la même manière, mais une antibiothérapie dure au moins 1 à 2 semaines. Pour les femmes enceintes, l’amoxicilline ou le Monural sont les médicaments de choix, la nitrofurantoïne étant une alternative. Les enfants suivent un traitement par céphalosporines orales ou amoxicilline avec du clavulanate de potassium pendant sept jours. Monural ou Furadonin sont utilisés comme fonds de réserve.

Informations complémentaires

Il faut garder à l’esprit que chez l’homme, toute forme de MPI est considérée comme compliquée et est traitée selon le schéma approprié. En outre, les complications et la progression sévère de la maladie nécessitent une hospitalisation obligatoire et un traitement médicamenteux par voie parentérale. Les médicaments sont généralement administrés en ambulatoire pour l'ingestion. Quant aux remèdes populaires, ils n’ont pas et ne peuvent se substituer à l’antibiothérapie. L'utilisation de perfusions et de décoctions d'herbes n'est autorisée qu'en consultation avec le médecin en tant que traitement supplémentaire.

Confiez vos professionnels de santé! Prenez rendez-vous pour voir le meilleur médecin de votre ville maintenant!

Un bon médecin est un spécialiste en médecine générale qui, en fonction de vos symptômes, établira un diagnostic correct et vous prescrira un traitement efficace. Sur notre site Web, vous pouvez choisir un médecin dans les meilleures cliniques de Moscou, Saint-Pétersbourg, Kazan et d'autres villes de Russie et bénéficier d'une réduction allant jusqu'à 65% à la réception.

* Appuyez sur le bouton pour accéder à une page spéciale du site avec un formulaire de recherche et des enregistrements correspondant au profil du spécialiste qui vous intéresse.

* Villes disponibles: Moscou et la région, Saint-Pétersbourg, Ekaterinbourg, Novossibirsk, Kazan, Samara, Perm, Nijni Novgorod, Ufa, Krasnodar, Rostov-sur-le-Don, Tchéliabinsk, Voronezh, Izhevsk

Infections des voies urinaires chez les femmes

Laisser un commentaire

Une infection des voies urinaires chez la femme est associée à un bref urètre situé près de l'anus. Les hommes ont une structure corporelle complètement différente et sont moins sujets aux infections urinaires. Souvent, de nombreuses maladies ne se manifestent même pas, mais les hommes sont porteurs d’infection. Et les relations intimes promiscuitées et non protégées deviennent la première cause de maladies du système urinaire.

Infections génito-urinaires chez les femmes

Les infections du système urogénital chez la femme sont des effets pathologiques causés par des microorganismes nuisibles spécifiques. Les maladies du tractus urinaire sont caractérisées par une inflammation, qui se guérit facilement au stade initial ou qui, si les symptômes sont ignorés, devient chronique. Quel médecin traite la maladie? La réponse dépend uniquement de la portée du système urogénital et de son stade. Cela peut être un médecin généraliste, un urologue, un gynécologue, un spécialiste des maladies infectieuses et même un chirurgien.

Maladies infectieuses possibles

Les maladies les plus courantes du système génito-urinaire:

  • La chlamydia peut causer l'infertilité.

L'herpès génital. Vous ressentez une gêne, des brûlures, l'apparition d'ulcères et de vésicules, un gonflement des ganglions lymphatiques.

  • Chlamydia. L'inflammation du système génito-urinaire chez la femme se manifeste par une forme de cervicite, une cystite, une pyélonéphrite. Le processus inflammatoire provoque une grossesse extra-utérine et une infertilité féminine.
  • Annexite L'infection affecte les appendices féminins, causés par des microorganismes pathogènes. Un traitement immédiat est nécessaire pour éviter des conséquences graves.
  • Urethrite. Les processus inflammatoires qui affectent les voies urinaires et apportent une gêne.
  • Vaginite La gêne, la sensation de brûlure et la mauvaise odeur sont les premiers signes d'inflammation.
  • Gonorrhée Chez la femme, douleur caractéristique lors des rapports sexuels et des mictions, la décharge acquiert une teinte jaune ou rouge, de la fièvre et une hémorragie.
  • La cystite Maladies du système urinaire et de la vessie. Provoque des allers-retours répétés aux toilettes, tout en étant douloureux.
  • Pyélonéphrite. Ce sont des maladies des reins et du système urinaire. Les bactéries malignes dans l'exacerbation de la maladie provoquent des attaques de douleur soudaine dans le bas du dos.
  • Retour à la table des matières

    Quelle est la cause?

    • L'herpès génital. Infection urogénitale virale contractée lors de rapports sexuels par le biais de blessures ou de fissures mineures. Une fois dans le corps, ils restent toute la vie en tant qu’infections cachées et se manifestent dans des conditions favorables.
    • Chlamydia. Cette infection ne se transmet que pendant les rapports sexuels d'une personne infectée.
    • Urethrite. Cela peut même être dû à une blessure aux organes.
    • Vaginite Causée par une infection transmise lors de rapports sexuels ou par des maladies fongiques déjà existantes.
    • Gonorrhée L'infection dans le système urogénital peut être détectée après un contact sexuel sans utiliser de contraceptif. Il est facile de guérir une maladie si elle est révélée à temps, sinon les conséquences sont très graves.
    Retour à la table des matières

    Agents d'inflammation causaux

    Les infections des voies urinaires chez les femmes se manifestent souvent après des rapports sexuels non protégés et imprudents. Les micro-organismes tels que les gonocoques, les ureaplasma, les tréponèmes, les mycoplasmes, les trichomonas, les chlamydia, les champignons et les virus peuvent provoquer une infection des voies urinaires. Tous les microbes nuisibles provoquent l’inflammation. En tant que message, le corps envoie des signaux de la maladie sous forme de symptômes.

    Types d'infections

    Les maladies du système urinaire provoquent de nombreuses infections. Selon l'emplacement, les infections sont divisées en:

    • Infections des voies urinaires supérieures (pyélonéphrite).
    • Infections des organes urinaires inférieurs (cystite et urétrite).

    Les infections diffèrent également de l'origine:

    • Simple. L'écoulement d'urine est absent, aucun trouble fonctionnel n'est observé.
    • Compliqué. L'activité fonctionnelle est altérée, des anomalies sont observées.
    • Hôpital. L'infection se développe lors de manipulations diagnostiques et thérapeutiques sur le patient.
    • Acquis par la communauté. Les infections d'organes ne sont pas associées à une intervention médicale.

    En ce qui concerne les symptômes de maladies infectieuses, les pathologies sont réparties dans les types suivants:

    • clinique;
    • asymptomatique;
    • infections urinaires cachées.
    Retour à la table des matières

    Transmission et causes

    Les infections des reins et des voies urinaires, fondées sur ce qui précède, sont acquises dans les conditions suivantes:

    • Relations intimes non protégées (les infections les plus courantes).
    • Infection ascendante due à un manque d'hygiène.
    • Par les vaisseaux lymphatiques et sanguins lorsque les maladies inflammatoires commencent à progresser (par exemple, les caries dentaires, la grippe, la pneumonie, les maladies intestinales).

    La cause des maladies du système génito-urinaire et du rein est:

    • troubles métaboliques;
    • hypothermie du corps;
    • situations stressantes;
    • relations intimes promiscuous.
    Retour à la table des matières

    Symptômes caractéristiques

    Les maladies du tractus urogénital sont caractérisées par certains symptômes. Lorsque les processus inflammatoires nécessitent un diagnostic. Toutes les maladies se manifestent de différentes manières, mais les principales manifestations sont les suivantes:

    • la douleur
    • inconfort et anxiété qui dérangent les voies urinaires;
    • démangeaisons, brûlures et picotements;
    • décharge;
    • miction problématique;
    • éruption sur les organes génitaux;
    • néoplasmes (papillomes et condylomes).
    Retour à la table des matières

    Procédures de diagnostic et analyses

    Il est facile de prévenir les reins et les organes urinaires chez une personne: une analyse complète du sang et de l'urine doit être effectuée au moins une fois par an. Dans l'urine seront initialement visibles les bactéries nocives. Le diagnostic aidera à identifier ou à prévenir l'infection et la maladie. En cas de détérioration de la santé, le spécialiste doit immédiatement examiner la personne. Un examen ultrasonore et radiologique des reins et de la vessie aidera également à identifier les changements structurels. Cela peut être à la fois l'échographie et l'urographie, la cystographie, la néphroscintigraphie, la cystoscopie et la tomographie.

    Traitement appliqué des infections des voies urinaires

    Le traitement du système génito-urinaire consiste en la prise obligatoire d'antibiotiques. Le spécialiste détermine toujours une approche individuelle. Vous devez donc suivre scrupuleusement les recommandations afin d'éviter tout effet secondaire. Pour le traitement peut être utilisé méthode complexe, par exemple, des médicaments et des herbes. Vous devez suivre un régime qui élimine l'utilisation d'éléments irritants. Pendant le traitement, il est important d'observer le régime d'alcool.

    Médicaments antibactériens

    Les antibiotiques peuvent aider à réduire l'inflammation. Les antibiotiques suivants sont utilisés pour le traitement: ceftriaxone, norfloxacine, augmentine, amoxiclav, monural, canéphron. Les préparations sont sélectionnées selon les principes:

    1. Le médicament doit être excrété directement par les reins.
    2. Le médicament devrait influencer activement les agents pathogènes de la flore uropathogène.
    3. Le traitement doit être choisi de manière à obtenir le résultat le plus efficace avec des conséquences minimes.
    Retour à la table des matières

    Comment arrêter la douleur?

    On sait que la douleur est causée par un spasme ou une infection. Par conséquent, des analgésiques ("Baralgin" ou "Pentalgin"), des antispasmodiques ("No-shpa" et "Drotaverinum") ou des suppositoires rectaux ("Papaverine") peuvent être prescrits. Mais pour arrêter l'inflammation chez une personne, il est nécessaire d'utiliser des médicaments puissants afin d'éliminer les causes. Initialement, les agents pathogènes (staphylocoques, Escherichia coli, chlamydia) et leur sensibilité aux agents antibactériens sont déterminés. Pour traiter la maladie à la maison, il est possible de mieux utiliser les médicaments à usage interne, et l'injection est toujours utilisée sous la supervision d'un médecin.

    Traitement des remèdes populaires

    Le traitement des voies urinaires est possible et les remèdes populaires. Le système urinaire répond bien aux décoctions de la séquence, calamus, menthe poivrée, poux des bois, myrtille, chicorée, busserole, feuilles de bouleau. Les facteurs qui affectent la vessie provoquent des douleurs, soulagent cette herbe de la camomille et de la prêle. Boire 3 fois par jour sous forme de thé (0,5 cuillère à soupe du mélange verser de l'eau bouillante). Le système génito-urinaire dans la cystite et la pyélonéphrite ne peut à lui seul résister aux agents pathogènes, et les maladies prolongées provoquent des exacerbations. Par conséquent, il est recommandé d’utiliser Dogrose comme diurétique pour éliminer les indésirables du corps. L'herbe Medunitsa est riche en tanins, ce qui permet de lutter contre les fuites inflammatoires des muqueuses. Il est nécessaire de préparer le bouillon avec les feuilles de cassis et les canneberges (1 cuillère à soupe. Cuillère), versez de l'eau bouillante dessus, insistez pendant 1 heure et buvez 2 fois par jour, 2 c.

    Autres médicaments

    Le système urogénital est contrarié par diverses maladies. Les médicaments antibactériens et les antispasmodiques ne sont pas le seul moyen de guérir l'inflammation. En cas de fièvre et de fièvre, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés: Cefecon, Ibuprofen, Nimésulide.

    Le régime alimentaire comme prévention de la maladie

    Le régime alimentaire est également la prévention de la maladie. Il est important d'exclure les produits contenant des purines et de l'acide oxalique. Limitez également votre consommation de sel. Prenez l'habitude le matin à jeun, de boire de l'eau, mais après cette petite procédure, vous pouvez manger. Mangez de petits repas 5 à 6 fois par jour. Les régimes numéro 6 et 7 sont généralement utilisés dans les maladies du système urogénital.Le régime numéro 6 vise principalement à réduire la quantité d'acide urique et de sels dans le corps. Vous devez consommer plus de liquides, de légumes et de fruits, ainsi que des produits laitiers. Un régime numéro 7 vise à retirer les produits métaboliques du corps, luttant contre le gonflement et la pression instable. Ici, au contraire, la consommation de liquides est limitée et les céréales et les sels, principalement des aliments végétaux, sont également exclus.

    Conséquences et complications possibles

    La négligence des recommandations entraîne des conséquences très importantes. En conséquence, la détérioration de l'état et des maladies chroniques, et si la maladie est vénérienne, alors avec des formes très graves, la mort est possible. Les complications dues à la maladie se manifestent par une insuffisance rénale, la stérilité. S'il s'agit d'une maladie infectieuse, le danger réside dans l'infection ultérieure des partenaires.

    Prévention

    Pour prévenir les maladies du système urinaire, il est nécessaire de surveiller l’alimentation, de mener une vie active, de ne pas autoriser l’hypothermie. De temps en temps, vous devez appliquer un régime afin de réduire la charge sur les organes. Les tisanes sont utiles pour le traitement et la prévention. Il est important de ne pas oublier les vitamines. Et le plus important: maintenir l’hygiène personnelle et avoir de l’ordre dans la vie sexuelle.

    Médicaments contre l'infection du système génito-urinaire: quand et quelles applications

    Les plaintes les plus courantes des patients chez un urologue sont des infections urinaires, qui peuvent survenir dans n'importe quel groupe d'âge pour diverses raisons.

    L'infection bactérienne des organes du système urinaire s'accompagne d'une gêne douloureuse et un traitement tardif peut entraîner la forme chronique de la maladie.

    Pour le traitement de telles pathologies dans la pratique médicale, on utilise généralement des antibiotiques qui peuvent rapidement et efficacement sauver un patient d'une infection avec inflammation du système urogénital.

    L'utilisation d'agents antibactériens dans MPI

    Normalement, l'urine d'une personne en bonne santé est presque stérile. Cependant, le tractus urétral a sa propre flore de mucus, de sorte que la présence d'organismes pathogènes dans le liquide urinaire (bactériurie asymptomatique) est souvent fixée.

    Cette affection ne se manifeste pas et le traitement n'est généralement pas nécessaire, à l'exception des femmes enceintes, des jeunes enfants et des patients atteints de déficit immunitaire.

    Si l'analyse révèle la présence de colonies entières d'E. Coli dans l'urine, une antibiothérapie est nécessaire. Dans ce cas, la maladie présente des symptômes caractéristiques et évolue sous une forme chronique ou aiguë. Le traitement avec des agents antibactériens avec de longs traitements à petites doses comme prévention des récidives est également indiqué.

    En outre, des schémas thérapeutiques antibiotiques pour les infections urogénitales sont proposés aux deux sexes, ainsi qu'aux enfants.

    Pyélonéphrite

    Les patients atteints de pathologies légères à modérées se voient prescrire de la fluoroquinolone par voie orale (par exemple, 200 à 400 mg de Zofloks 2 fois par jour), résistant aux inhibiteurs de l'amoxicilline, en tant qu'alternative aux céphalosporines.

    Cystite et urétrite

    La cystite et l'inflammation dans le canal urétral se produisent généralement de manière synchrone, c'est pourquoi les mêmes agents antibactériens sont utilisés.

    Informations complémentaires

    En cas d'évolution pathologique compliquée et grave, une hospitalisation obligatoire est nécessaire. À l'hôpital, un traitement spécial avec des médicaments parentéraux est prescrit. Il faut garder à l’esprit que, dans le sexe fort, toute forme d’infection urogénitale est compliquée.

    Avec un léger développement de la maladie, le traitement est ambulatoire, tandis que le médecin prescrit des médicaments pour l'administration par voie orale. Utilisation acceptable des infusions à base de plantes, des décoctions comme traitement supplémentaire sur recommandation du médecin.

    Antibiotiques à large spectre dans le traitement du MPI

    Les agents antibactériens modernes sont classés en plusieurs espèces ayant un effet bactériostatique ou bactéricide sur la microflore pathogène. En outre, les médicaments sont divisés en antibiotiques ayant un spectre d'action large et étroit. Ces derniers sont souvent utilisés dans le traitement du MPI.

    Pénicillines

    Pour le traitement peut être utilisé semi-synthétique, inhibiteur, médicaments combinés, série de la pénicilline

    1. Ampicilline - un moyen d’administration orale et parentérale. Il agit de manière destructive sur la cellule infectieuse.
    2. L'amoxicilline - le mécanisme d'action et le résultat final est similaire au médicament précédent, est très résistant à l'environnement acide de l'estomac. Analogues: Flemoksin Solutab, Hikontsil.

    Céphalosporines

    Cette espèce se distingue du groupe de la pénicilline par sa grande résistance aux enzymes produites par des microorganismes pathogènes. Les médicaments de type céphalosporine sont prescrits pour les revêtements de sol. Contre-indications: femmes en position, allaitement. La liste des moyens thérapeutiques courants du MPI comprend:

    1. Cefalexin - un remède contre l'inflammation.
    2. Ceclare - Céphalosporines de 2e génération, destinées à une administration par voie orale.
    3. Zinnat est fourni sous différentes formes, peu toxique et sans danger pour les nourrissons.
    4. Ceftriaxone - granules pour la solution, qui est ensuite injectée par voie parentérale.
    5. Cefobid - 3 générations de céphalosporines, introduites in / in, in / m.
    6. Maxipim - se réfère à la 4ème génération, la méthode d'application est parentérale.

    Fluoroquinolones

    Les antibiotiques de ce groupe sont les plus efficaces pour les infections de la sphère urogénitale, dotées d’une action bactéricide. Cependant, il existe de graves inconvénients: toxicité, effets négatifs sur le tissu conjonctif, capacité de pénétration dans le lait maternel et de passage dans le placenta. Pour ces raisons, ne sont pas assignés aux femmes enceintes, allaitantes, aux enfants de moins de 18 ans, les patients atteints de tendinite. Peut être administré avec le mycoplasme.

    Ceux-ci comprennent:

    1. Ciprofloxacine. Excellent absorbé dans le corps, soulage les symptômes douloureux.
    2. Ofloxine. Son spectre d'action est large, ce qui lui permet de ne pas être appliqué uniquement en urologie.
    3. Nolitsin.
    4. Pefloxacine.

    Les aminosides

    Type de médicaments à administrer par voie parentérale dans le corps avec un mécanisme d’action bactéricide. Les antibiotiques aminoglycosides sont utilisés à la discrétion du médecin, car ils ont un effet toxique sur les reins, nuisent à l'appareil auditif vestibulaire. Contre-indiqué en position et les mères allaitantes.

    1. La gentamicine est un médicament de la deuxième génération d'aminosides mal absorbés par le tractus gastro-intestinal. C'est pourquoi elle est introduite in / in, in / m.
    2. Netromitsin - semblable au médicament précédent.
    3. Amikacin est efficace dans le traitement de la MPI compliquée.

    Nitrofuranes

    Un groupe d'antibiotiques bactériostatiques qui se manifeste sous forme de microorganismes à Gram positif et négatif. L’une des caractéristiques est l’absence presque totale de résistance des agents pathogènes. La furadonine peut être prescrite comme traitement. Il est contre-indiqué pendant la grossesse et l'allaitement, mais peut être reçu après 2 mois à compter de la date de naissance.

    Médicaments antiviraux

    Ce groupe de médicaments vise à supprimer les virus:

    1. Médicaments antiherpétiques - Acyclovir, Penciclovir.
    2. Interférons - Viferon, Kipferon.
    3. Autres médicaments - Orvirem, Repenza, Arbidol.

    Médicaments antifongiques

    Pour le traitement du MPI, 2 types d’agents antifongiques sont utilisés:

    1. Azoles systémiques qui inhibent l'activité des champignons - Fluconazole, Diflucan, Flucostat.
    2. Antibiotiques antifongiques - nystatine, lévorine, amphotéricine.

    Antiprotozoaire

    Les antibiotiques de ce groupe contribuent à la suppression des agents pathogènes. Le métronidazole est plus couramment prescrit dans le traitement du MPI. Très efficace contre la trichomonase.

    Antiseptiques utilisés pour la prévention des infections sexuellement transmissibles:

    1. À base d'iode - Bétadine sous forme de solution ou de suppositoires.
    2. Les médicaments avec une base contenant du chlore - une solution de chlorhexidine, Miramistin sous la forme d'un gel, un liquide, des bougies.
    3. Gibitan sur fonds - Hexicon dans des bougies, solution.

    Autres antibiotiques dans le traitement des infections du système génito-urinaire

    Une attention particulière mérite le médicament Monural. Il n'appartient à aucun des groupes ci-dessus et est universel dans le développement du processus inflammatoire de la région urogénitale chez la femme. En cas de MPI non compliqué, un antibiotique est administré une fois. Le médicament n'est pas interdit pendant la grossesse, il est également autorisé pour le traitement des enfants à partir de 5 ans.

    Préparations pour le traitement du système génito-urinaire de la femme

    Les infections du système urogénital chez la femme peuvent provoquer les maladies suivantes (les plus fréquentes): pathologie des appendices et des ovaires, inflammation bilatérale des trompes de Fallope, vaginite. Pour chacun d'eux, un schéma thérapeutique spécifique comprenant l'utilisation d'antibiotiques, d'antiseptiques, d'analgésiques, d'une flore et d'une immunité renforcées est utilisé.

    Antibiotiques pour la pathologie des ovaires et des appendices:

    • Métronidazole;
    • Tétracycline;
    • Co-trimoxazole;
    • La combinaison de la gentamicine avec le céfotaxime, la tétracycline et le norsulfazole.

    Antibiothérapie pour l'inflammation bilatérale des trompes:

    Agents antibactériens antifongiques et anti-inflammatoires d'un large spectre d'action prescrits pour la vaginite:

    Antibiotiques pour le traitement du système génito-urinaire chez l'homme

    Chez les hommes, les agents pathogènes peuvent également causer certaines pathologies pour lesquelles des agents antibactériens spécifiques sont utilisés:

    1. Prostatite - Ceftriaxone, Lévofloxacine, Doxycycline.
    2. Pathologie des vésicules séminales - Erythromycine, Metatsiklin, Makropen.
    3. Maladie de l'épididyme - Lévofloxacine, Minocycline, Doxycycline.
    4. Balanopostitis - le traitement antibiotique est compilé en fonction du type d'agent pathogène présent. Antifongiques à usage topique - Candide, Clotrimazole. Antibiotiques à large spectre - Levomekol (à base de lévomycétine et de méthyluracile).

    Antiseptiques à base de plantes

    En pratique urologique, les médecins peuvent prescrire des uroantiseptiques à la fois en tant que thérapie primaire et en tant que traitement auxiliaire.

    Canephron

    Canephron est un remède éprouvé chez les médecins et les patients. L'action principale vise à soulager l'inflammation, à détruire les microbes et à avoir un effet diurétique.

    La composition du médicament comprend églantier, romarin, herbe du millième. Il est appliqué à l'intérieur sous forme de pilules ou de sirop.

    Phytolysine

    Phytolysine - capable d'éliminer les agents pathogènes de l'urètre, facilite la libération du tartre, réduit l'inflammation. La composition du médicament comprend beaucoup d'extraits de plantes et d'huiles essentielles, se présente sous la forme d'une pâte pour préparer une solution.

    Urolesan

    Antiseptique à base de plantes, sous forme de gouttes et de capsules, utile pour la cystite. Ingrédients: extrait de cônes de houblon, graines de carotte, huiles essentielles.

    Médicaments pour le soulagement des symptômes d'inflammation du système génito-urinaire: antispasmodiques et diurétiques

    Il est conseillé de commencer le traitement de l'inflammation des voies urinaires avec des médicaments qui en arrêtent l'inflammation, tout en restaurant l'activité des voies urinaires. Des antispasmodiques et des diurétiques sont utilisés à ces fins.

    Antispasmodiques

    Capable d'éliminer la douleur, améliore l'écoulement de l'urine. Les médicaments les plus courants comprennent:

    Diurétiques

    Diurétiques pour l'élimination des fluides du corps. Utilisé avec prudence car ils peuvent entraîner une insuffisance rénale, compliquer le cours de la maladie. Médicaments de base pour MPI:

    Aujourd'hui, la médecine est capable d'aider rapidement et sans douleur dans le traitement d'infections du système urogénital, en utilisant des agents antibactériens. Pour cela, il suffit de consulter un médecin à temps et de subir les examens nécessaires, sur la base desquels un système de traitement compétent sera élaboré.

    Inflammation du système génito-urinaire chez l'homme

    Lorsqu'un voyage pour un petit besoin provoque une douleur aiguë et d'autres inconforts, cela peut indiquer des infections urogénitales chez les hommes. Les dommages au système urinaire se développent avec la pénétration de microorganismes pathogènes. La maladie inflammatoire infectieuse peut se manifester dans le pénis, le canal urinaire, les testicules et les appendices. Les hommes devraient consulter un urologue dès que possible, car le trouble évolue rapidement et une forme chronique de maladie infectieuse se développe.

    Les infections du système génito-urinaire chez les hommes peuvent apparaître pour diverses raisons et ajouter à la vie quotidienne et intime de nombreux troubles.

    Pourquoi les infections urinaires se développent-elles?

    La principale raison pour laquelle le système urinaire masculin est infecté est une fonction de protection affaiblie du système immunitaire.

    L'infection des organes génitaux masculins apparaît après un contact sexuel sans utiliser de préservatif. En outre, les réactions inflammatoires chroniques ou aiguës dans l'organisme sont à l'origine d'une maladie infectieuse. Mais pas toujours les hommes ont des symptômes de déviation. La progression des infections urogénitales nécessite des causes spécifiques:

    • hygiène personnelle inadéquate;
    • situations stressantes constantes;
    • l'hypothermie;
    • dommages mécaniques aux organes génitaux masculins;
    • altération de la structure des organes urinaires;
    • signes de dysbiose;
    • radiothérapie;
    • abus d'alcool et de tabac;
    • excrétion inappropriée de l'urine;
    • la formation de pierres.

    Retour à la table des matières

    Types et agents pathogènes

    On observe assez souvent des maladies infectieuses des reins et des voies urinaires chez l'adulte, alors que les microorganismes pathogènes sont différents. Les champignons et autres agents pathogènes envahissent les régions inférieures du système urinaire. Les sources les plus courantes de maladies infectieuses sont:

    Parmi les provocateurs de maladies infectieuses du système urogénital, les hommes ont des champignons, des protozoaires, des bactéries, des virus.

    • les champignons du genre Candida;
    • virus de l'herpès;
    • chlamydia, staphylocoque et autres bactéries;
    • Trichomonas et protozoaires.

    Différentes infections du système génito-urinaire manifestent des symptômes différents et nécessitent une approche thérapeutique individuelle. Il est habituel de distinguer 2 sous-groupes de lésions infectieuses:

    • Spécifique Ces troubles se propagent par le biais de contacts sexuels d'un partenaire infecté à un partenaire en bonne santé.
    • Non spécifique. La source d'une maladie infectieuse devient une microflore altérée.

    Sur la base du lieu de survenue du processus inflammatoire, distinguer les maladies suivantes présentées dans le tableau:

    Retour à la table des matières

    Comment se développer?

    Les infections du système urogénital chez les hommes progressent un peu différemment de celles des femmes, ce qui s'explique par l'anatomie particulière des voies urinaires. Le corps masculin est plus difficile à transporter des maladies infectieuses du canal urinaire, de la vessie. En cas de violation, le patient s'inquiète d'une douleur aiguë difficile à traiter. La principale raison de ce flux de maladies infectieuses est associée à un long urètre. Contrairement aux femmes, les hommes ont rarement des virus et des bactéries dans les reins et la vessie.

    Retour à la table des matières

    Comment reconnaître la pathologie: les principaux symptômes

    Les problèmes du système génito-urinaire se développent rapidement et inquiètent beaucoup l'homme. Les infections fongiques et autres déviations se présentent sous 3 formes:

    Souvent, les maladies inflammatoires du système génito-urinaire chez les hommes ne se manifestent pas depuis longtemps, raison pour laquelle un traitement en temps voulu n’est pas entrepris et la maladie est compliquée. Au fur et à mesure que l'infection progresse et que le tractus urogénital progresse, les symptômes suivants apparaissent:

    • douleur aiguë et manifestations de brûlures dans la zone touchée;
    • fréquents voyages pour de petits besoins, surtout la nuit;
    • douleur dans la région lombaire;
    • impuretés sanglantes dans l'urine, sédiments troubles et taux élevés de lymphocytes;
    • incapacité à vider complètement la vessie;
    • écoulement du canal urinaire, souvent avec des taches purulentes et une odeur désagréable;
    • rougeur sur la tête du pénis;
    • faiblesse générale, état fébrile;
    • fièvre
    • sortie groupée de l'urètre;
    • rétention urinaire aiguë, qui se développe sur le fond de l'inflammation des reins.

    La population masculine souffrant de maladies infectieuses des voies urinaires souvent confrontées à un problème de vie sexuelle. Avec une douleur aiguë dans les organes génitaux, une érection et une éjaculation normales sont perturbées.

    Retour à la table des matières

    Diagnostic des maladies du système génito-urinaire chez l'homme

    Les maladies du système génito-urinaire chez les hommes sont en mesure d'identifier un urologue, qui examinera les organes génitaux masculins. Il est également important de recueillir l'historique complet de la maladie et de déterminer la source de l'infection urogénitale. Le diagnostic complet comprend un certain nombre d'examens de laboratoire et d'instrument:

    • étude générale de l'urine et du sang;
    • analyse biochimique du liquide sanguin;
    • échographie;
    • urographie excrétrice;
    • la cystoscopie;
    • IRM et CT;
    • bakposev sur un milieu nutritif;
    • scintigraphie rénale.

    Retour à la table des matières

    Quel traitement est nécessaire?

    L'inflammation des voies urinaires chez l'homme nécessite une approche thérapeutique individuelle, en fonction du type de pathologie, du lieu et des caractéristiques de la manifestation. Il est particulièrement difficile d'éliminer la forme récurrente d'une maladie infectieuse. Si le temps ne passe pas par un traitement comprenant des anti-inflammatoires et d'autres médicaments, l'infection se propage du canal urinaire à la vessie et aux reins.

    Retour à la table des matières

    Médicaments efficaces

    Un traitement complet du système génito-urinaire implique l’utilisation de médicaments de différents spectre d’action. Il est strictement interdit aux hommes atteints d'une maladie infectieuse d'utiliser indépendamment un médicament sans ordonnance, car cela ne ferait qu'aggraver le problème. La médecine moderne a de nombreux médicaments qui aident à guérir même les infections récurrentes. Le plus souvent utilisé de tels médicaments:

    • des antibiotiques qui rétablissent une microflore normale;
    • médicaments uro-antiseptiques et sulfamides;
    • immunomodulateurs utilisés avec une faible résistance du corps masculin;
    • les médicaments contenant de l'acide lactique, qui ont une action anti-inflammatoire et antibactérienne;
    • comprimés à effet analgésique et antispasmodique avec manifestations douloureuses marquées;
    • antipyrétiques qui réduisent la température corporelle;
    • médicaments diurétiques qui éliminent l'enflure;
    • antihistaminiques contre la sensibilisation.

    Le traitement des infections du système urogénital chez les hommes qui sont passés à la forme chronique s’effectue beaucoup plus longtemps qu’au stade de l’exacerbation. Les médicaments à long terme permettent d’éliminer les symptômes désagréables et de restaurer la microflore des organes urinaires. Si le médecin a détecté un cas négligé de la maladie ou a développé des complications, une intervention chirurgicale est prescrite. La chirurgie enlève la zone touchée ou la pierre qui a provoqué une inflammation sévère. Une méthode radicale empêche la propagation de l'infection à d'autres organes du système urinaire.

    Retour à la table des matières

    Les remèdes populaires aident-ils?

    Les herbes médicinales ne se substituent pas aux préparations pharmaceutiques, elles sont utilisées conjointement avec elles. Les plantes médicinales aident à arrêter les symptômes désagréables des maladies infectieuses et à améliorer la condition de l'homme. Avant de commencer un traitement avec des remèdes populaires, ils consultent un médecin et conviennent d'un traitement. Les méthodes non traditionnelles peuvent non seulement traiter les troubles infectieux, mais aussi les utiliser à titre préventif. Le traitement de l'inflammation implique l'utilisation de ces ingrédients naturels:

    • jus de myrtille et / ou de canneberge;
    • l'utilisation d'asperges sous n'importe quelle forme;
    • l'ail, à partir duquel la teinture est préparée, qui aide à éliminer les bactéries dans les voies urinaires;
    • la pastèque, qui a un effet diurétique;
    • teinture de camomille avec céleri et ananas;
    • jus de pomme et de banane;
    • décoction à base de verge d'or, agropyre, herse, feuilles de myrtille, racine de réglisse;
    • ortie aux herbes avec un effet diurétique;
    • Thé d'échinacée;
    • décoction à la prêle.

    Retour à la table des matières

    Mesures d'avertissement

    Chez l'homme, les maladies de l'appareil génito-urinaire étant très répandues, une prévention régulière est nécessaire, ce qui réduit les risques d'infection. Il est important de suivre régulièrement certaines recommandations:

    L'hygiène, les relations sexuelles sans risque et une forte immunité aideront à éviter l'infection du système urogénital.

    • éliminer les sources d'infections chroniques à mesure qu'elles surviennent;
    • consulter le médecin au premier signe d'infection;
    • traiter les anomalies de la structure des organes urinaires et enlever les calculs formés;
    • s'il y a un partenaire sexuel permanent, effectuez ensemble une prophylaxie anti-infectieuse;
    • ne pas exposer le corps à l'hypothermie;
    • suivre le régime quotidien et privilégier des aliments sains ne perturbant pas les intestins;
    • se débarrasser des mauvaises habitudes;
    • dans les rapports sexuels, utilisez un équipement de protection;
    • faire du sport et mener une vie active;
    • effectuer régulièrement des procédures hygiéniques et rincer les parties génitales à l’aide d’outils spéciaux ou de décoctions à base de plantes.

    En suivant les recommandations, l'homme sera en mesure de réduire le risque d'infection. En outre, ces activités sont utilisées dans le traitement et peuvent accélérer la récupération et éviter le développement de complications. La principale mesure préventive consiste à contrôler le système immunitaire, qui, tout en étant affaibli, permet à l’infection de se transmettre aux voies urinaires.

    1 principales pathologies

    Au début, vous devez vous familiariser avec les affections qui affectent le plus souvent le système urogénital. Une maladie diffère considérablement des autres, non seulement par son origine ou son emplacement, mais également par ses symptômes. Parfois, les symptômes peuvent être pratiquement identiques. Cela est dû au fait que le système répond très souvent de manière égale à la pathologie, quel que soit son tableau clinique.

    Les problèmes les plus courants sont les maladies infectieuses. Ce sont des maladies provoquées par la pénétration dans les voies urinaires, la vessie, la prostate et d'autres organes d'agents infectieux - champignons, virus ou bactéries. Ils sont divisés en deux groupes:

    1. Spécifique - Maladies transmises par contact direct d’une personne infectée avec une personne en bonne santé, par exemple lors d’un rapport sexuel. Par conséquent, ils sont souvent appelés IST - infections sexuellement transmissibles.
    2. Non spécifique - ils sont causés par une flore pathogène ou conditionnellement pathogène. C’est-à-dire des micro-organismes pathogènes qui ont pénétré dans le corps, ou même leurs propres «parents», qui appartiennent à la microflore normale.

    La maladie est considérée principalement par le type de localisation. L’activité essentielle des champignons, bactéries ou virus est qu’ils reproduisent et libèrent activement des toxines qui empoisonnent le corps. Plus la colonie de l'agent pathogène est grande, plus l'état de santé est mauvais. La présence de micro-organismes nuisibles à l'homme provoque l'apparition du processus inflammatoire. C'est l'inflammation qui provoque le développement de certaines pathologies, qui seront décrites ci-dessous:

    Maladies du système génito-urinaire

    Notre système génito-urinaire est soumis à des risques de maladie très élevés si nous menons un mode de vie incorrect. Tout cela conduit à l'apparition de processus inflammatoires et de maladies infectieuses dans le système urogénital. Regardons les principales maladies du système urogénital, leurs signes et leurs traitements possibles.

    Les principales maladies du système génito-urinaire

    Le système urinaire humain comprend l'urètre, la vessie, les uretères et les reins. Anatomiquement et physiologiquement, le tractus urinaire est étroitement lié aux organes du système reproducteur. La forme la plus commune de la pathologie des voies urinaires - les maladies infectieuses - les maladies du système génito-urinaire.

    Urétrite

    Beaucoup de gens connaissent trop peu cette maladie pour consulter un médecin à temps et commencer le traitement. Il est question de causes, méthodes de traitement et autres caractéristiques de la maladie de l'urètre, nous en reparlerons plus loin.

    Malheureusement, beaucoup souffrent de maladies urologiques, notamment d'urétrite. Cette maladie a été suffisamment étudiée et des méthodes de traitement efficaces ont été développées, qui se développent de plus en plus chaque jour. Les symptômes de l'urétrite ne sont pas toujours prononcés, le patient peut donc consulter un spécialiste tardivement, ce qui complique grandement le traitement.

    Causes de l'urétrite

    La principale cause de cette maladie est une infection de l'urètre, un tube dans lequel se trouvent des couches d'épithélium. C'est le tube qui peut être le centre de l'infection. La maladie est compliquée par le fait que le virus ne peut donner aucun signe de son existence pendant une longue période. Ce n’est que lorsqu’il est exposé à des facteurs négatifs (froid, stress) que l’infection se fait sentir. La maladie peut être chronique et aiguë. La première forme est plus dangereuse, car ses signes ne sont pas aussi prononcés que dans la seconde.

    Mais l'inflammation de l'urètre est encore plus grave. La maladie peut être causée par des chlamynades, des trichomonas, des excroissances condylomateuses dangereuses, des virus de l’herpès.

    Infection à l'urétrite

    Il est toujours nécessaire de se rappeler de la sécurité des actes sexuels, car il s’agit de la principale menace de contracter une infection virale des organes génitaux, l’urétrite ne fait pas exception. Notez que la maladie chez les femmes est beaucoup plus facile que chez les hommes. L'uréthrite chez le sexe fort peut survenir avec une douleur et des complications importantes. Il est important de se rappeler que la maladie ne se fait pas sentir au moment de la période d'incubation - elle se manifeste sans signes prononcés. Et vous ne remarquerez que votre système génito-urinaire ne va pas bien au cours des prochaines étapes de la maladie. Mais le traitement sera beaucoup plus difficile. Par conséquent, périodiquement pour votre propre sécurité, consultez un spécialiste.

    Les principaux signes d'urétrite et les conséquences possibles

    La maladie présente un certain nombre de signes dont tout le monde doit se souvenir pour pouvoir commencer le traitement à temps:

    • Démangeaisons
    • Douleur associée à une sensation de brûlure, qui augmente avec la miction.
    • Inconfort dans l'urètre.
    • Écoulement muco-purulent qui dégage une odeur désagréable.
    • Coupure et crampes dans le bas de l'abdomen.

    Dans les cas où une personne ne consulte pas un médecin à temps, des complications et une propagation du processus inflammatoire vers d'autres organes et systèmes se produisent. Rappelez-vous que le traitement de l'urètre doit être commencé à l'heure et uniquement après avoir consulté un médecin.

    Traitements d'urétrite

    Un bon spécialiste, avant de prescrire un traitement, étudie attentivement les causes de la maladie, car elles ne sont pas toutes causées par des infections. La cause de l'urétrite peut être une réaction allergique causée par l'influence de produits chimiques. Le traitement de cette forme de maladie urétrale est différent d’infectieux.

    Avant de commencer à traiter une urétrite virale, il est nécessaire de réaliser des études de laboratoire pour vérifier que les dispositifs médicaux prescrits ont une influence réelle sur la maladie. Il convient bien au traitement pharmacologique de l'urétrite aiguë. Dans les cas où il est devenu chronique, le traitement peut être retardé pendant une longue période.

    Toute personne qui comprend qu’elle est une urétrite, comprend que l’auto-traitement ne donnera aucun résultat positif. Sous la supervision de médecins, le patient a toutes les chances de retrouver un système génito-urinaire en bonne santé.

    Remèdes populaires pour l'urétrite

    Balanoposthite

    Cette maladie a de nombreuses formes différentes, dont l’apparition dépend des causes. Symptômes de la maladie:

    • Démangeaisons
    • Douleur
    • Raid
    • Puffiness.
    • Mettre en évidence.
    • Éruption cutanée
    • L'apparition d'ulcères sur les organes génitaux.
    • Odeur désagréable.

    La balanoposthite est la maladie urologique la plus répandue.

    Malheureusement, presque tous les hommes au moins une fois confrontés à cette maladie. La balanopostite peut apparaître chez les hommes de tout âge et peut avoir des caractères infectieux et non infectieux. Une cause fréquente de la maladie est le non-respect des règles d'hygiène personnelle. Le traitement de la maladie est le plus souvent stationnaire. En aucun cas, ne peut pas laisser ce problème sans traitement. Après tout, les conséquences pourraient ne pas être rassurantes, même pour les cancers de la région génitale.

    Il convient de rappeler que les infections (virales, bactériennes ou fongiques) sont la principale cause de la balanoposthite. Il existe de tels types de la maladie:

    • Trichomonas forme de balanoposthite (inflammation de la prostate, causée par la bactérie Trichomonas).
    • Forme fongique de la maladie (causée par le champignon Candida).
    • Forme anaérobie de balanoposthite (causée par une diminution de l'aération avec une mauvaise hygiène).
    • Forme aérobie (infections à streptocoques et à staphylocoques).
    • Forme virale de balanoposthite (causée par le papillomavirus).
    • Formes non infectieuses de la maladie (causées par le phimosis, le diabète et les maladies du tissu conjonctif).

    Vous pouvez déterminer avec précision la forme de la balanoposthite uniquement après une série d'études. Et alors seulement, vous pourrez commencer le traitement.

    Façons de traiter la balanoposthite

    Le traitement d'une maladie dépend de sa forme. La balanoposthite est traitée avec des pommades, des antibiotiques et des anti-inflammatoires. N'oubliez pas non plus l'hygiène. Il est nécessaire de maintenir la pureté maximale à la place du processus inflammatoire. Ainsi, vous vous sentirez plus à l'aise et le processus de récupération sera considérablement accéléré. Parfois, avec une négligence significative de la maladie, ils ont recours à la circoncision. Mais une visite opportune chez le médecin aidera à éviter une intervention chirurgicale.

    Produits de prévention de balanoposthite

    Le principal moyen d'éviter les maladies est de respecter scrupuleusement les règles d'hygiène. De cette façon, vous pouvez éviter la rétention d'eau. Après tout, il s’agit d’un excellent environnement pour le développement de bactéries. Aussi un excellent prophylactique - des visites régulières chez le médecin.

    Remèdes populaires pour balanoposthite

    Prostatite chronique

    Cette maladie se caractérise par une inflammation de l'organe du système reproducteur masculin - la prostate (prostate). Malheureusement, la prostatite est une maladie assez commune.

    Quelles infections contribuent au développement de la prostatite?

    Les agents responsables de la maladie peuvent être de telles bactéries:

    • Chlamydia.
    • Mycoplasme.
    • Ureaplasma.
    • Trichogmonad.
    • Gonocoque
    • Garderella.

    En outre, la prostate peut causer divers virus. Par conséquent, il est nécessaire de veiller à la sécurité des relations sexuelles. Les symptômes de la maladie ne peuvent pas toujours être remarqués au début, car ils passent assez cachés.

    Le plus souvent, la prostatite est découverte par hasard lors d'un examen de routine par un médecin. Par conséquent, si vous ressentez le moindre malaise, contactez un spécialiste.

    Symptômes de prostatite

    Les signes de la maladie sont assez vagues et ils sont caractéristiques d’autres maladies. Symptômes pouvant indiquer une prostatite:

    • Faiblesse
    • Faible performance.
    • Inconfort dans la zone du système reproducteur externe.
    • Sensation désagréable dans le bas-ventre.
    • Douleur dans les testicules et le périnée.
    • Miction très fréquente et douloureuse.
    • Faible pression urinaire.
    • Mettre en évidence.
    • Érection faible et douleur.
    • Aucun sens de l'orgasme.
    • Courte relation sexuelle.

    Si vous ressentez au moins un des symptômes, vous devez consulter un médecin de toute urgence.

    La maladie évolue de manière inégale: des douleurs considérables alternent avec un sentiment relatif de confort et de santé. Si vous ne consultez pas votre médecin à temps, l'inflammation peut entraîner une cystite, une pyélonéphrite, une vésiculite, une orchidididymite, une impuissance.

    Une attitude frivole à l’égard du traitement peut provoquer un adénome de la prostate, ainsi que l’impuissance et la stérilité. Il est nécessaire de passer périodiquement l'examen à l'hôpital pour éviter les complications et les conséquences déplorables irrémédiables de la maladie.

    Remèdes populaires pour la prostatite chronique

    Vésiculite

    Avec cette maladie, les vésicules séminales d'un homme deviennent enflammées. En conséquence, des douleurs à l'aine, au périnée, au bas de l'abdomen lors de la miction. Les douleurs sont douloureuses, tiraillantes et monotones. La gêne persiste tout au long du processus de la maladie, elle peut périodiquement augmenter ou diminuer. Les symptômes sont très proches des symptômes de la prostatite.

    La vésiculite est une maladie assez longue et difficile à soigner. Pour une récupération complète, vous devez déployer beaucoup d'efforts. Très rarement, cette maladie survient sans comorbidités. Parfois, il est considéré comme une complication de la prostatite.

    Types de vésiculite

    Il existe des vésiculites aiguës et chroniques. Mais le premier se trouve parfois plus souvent.

    La vésiculite aiguë se caractérise par une apparition soudaine, une forte fièvre, une faiblesse, des douleurs au bas de l'abdomen et à la vessie.

    Vésiculite chronique - complications après la forme aiguë, caractérisée par une douleur tirante. L'érection est cassée.

    La complication la plus terrible est la suppuration, qui est associée à une fistule instruite avec les intestins. Cette forme est caractérisée par une température très élevée, une mauvaise santé. Il est urgent de livrer le patient chez le médecin.

    Source d'infection par vésiculite

    Lorsqu'une personne est déjà atteinte de la prostate, la prostate est la principale source d'infection. La vésiculite peut aussi être provoquée par une urétrite. Plus rarement, mais parfois, le système urinaire est la source de l'infection (chez une personne atteinte de cystite ou de pyélonéphrite). En outre, l'infection peut passer par le sang d'autres organes (avec angine, pneumonie et ostéomyélite). La maladie peut être causée par diverses blessures au bas-ventre.

    Symptômes de vésiculite

    Il n'y a aucun symptôme spécifique qui indique cette maladie particulière. Il est donc très important que le médecin diagnostique soigneusement le patient. Signes pouvant indiquer une vésiculite:

    • Douleur au périnée, au-dessus du pubis.
    • Augmentation de la douleur lors du remplissage de la vessie.
    • La présence de sécrétions muqueuses.
    • La présence de dysfonction érectile.
    • Douleur pendant l'éjaculation.
    • Détérioration du bien-être.

    Diagnostic de vésiculite

    Le cours caché de la maladie et l'absence de signes lumineux compliquent considérablement le diagnostic et le traitement. Si vous soupçonnez une vésiculite, les médecins effectuent un certain nombre de procédures:

    • Inspecter pour la présence d'infections génitales.
    • Prenez une série de frottis pour déterminer la présence d'un processus inflammatoire.
    • Vérifiez la prostate et les vésicules séminales par palpation.
    • Examiner le secret de la prostate et des vésicules séminales.
    • Effectuer une échographie des systèmes urinaire et génital.
    • Prenez des analyses de sang et d'urine.
    • Effectuer un spermogramme.
    • Tout au long du processus de traitement, surveillance attentive de la dynamique de la maladie.

    Traitement de la vésiculite

    Le repos au lit est une condition importante de la maladie. Si une personne est constamment tourmentée par une forte fièvre et des douleurs aiguës, les médecins lui prescrivent des antipyrétiques et des analgésiques.

    De plus, afin de réduire la douleur, le médecin prescrit un moyen ayant un effet anesthésique. Le patient est périodiquement effectué physiothérapie, massage. Aux stades avancés de la vésiculite, une intervention chirurgicale peut être prescrite. Parfois, il est recommandé d'enlever les graines.

    Recommandations préventives contre la vésiculite

    Afin d'éviter cette maladie grave, un certain nombre de recommandations doivent être suivies:

    • Éviter la constipation.
    • Exercice.
    • Examiner périodiquement un urologue.
    • Évitez le manque ou l'abondance des relations sexuelles.
    • Ne pas trop refroidir.
    • Mangez des aliments sains.
    • Visitez un vénéréologue régulier.

    Orchoépidymite

    C'est une inflammation qui se produit dans la région du testicule et ses appendices. Provoque une infection par une maladie. Le testicule et ses appendices sont agrandis et compactés. Tout cela s'accompagne de fortes douleurs et de fièvre.

    Il existe deux formes d'orchiepididymite: aiguë et chronique. Le plus souvent, le premier passe au second formulaire en raison d'une visite tardive chez le médecin ou d'un diagnostic qui n'est pas établi avec précision. La forme chronique de la maladie est très difficile à guérir.

    Voies d'infection avec orchepididimitis

    Vous pouvez être infecté lors de rapports sexuels non protégés. Il y a aussi un risque pour la maladie avec la prostatite. Rares cas d'infection à l'aide du système circulatoire. La cause de la maladie peut être une lésion du scrotum, une hypothermie, une activité sexuelle excessive, une cystite. Il doit être traité avec beaucoup de précautions, car avec un mauvais traitement, la maladie peut revenir.

    L'orchoépididymite est une maladie très dangereuse, car elle entraîne de tristes conséquences. La forme aiguë peut entraîner des problèmes d'abcès, provoquer l'apparition d'une tumeur ou la stérilité.

    Traitement d'orchiepididymitis

    Les antibiotiques sont la principale arme contre la maladie. Mais les médicaments doivent être sélectionnés avec beaucoup de soin, en tenant compte des caractéristiques individuelles du corps. En outre, le traitement affecte la forme de la maladie, l'âge du patient et son état de santé général. Les médecins prescrivent des médicaments et du processus inflammatoire, de forte fièvre. Si la maladie réapparaît à nouveau, son traitement est effectué à l'aide d'interventions chirurgicales.

    Recommandations préventives contre la maladie

    Prévenir la maladie est beaucoup plus facile que de la traiter. Il est nécessaire d'éviter l'hypothermie, les relations sexuelles occasionnelles, les blessures du scrotum. Cela vaut également la peine de porter des sous-vêtements bien ajustés au corps. Cela améliorera la circulation sanguine dans la région génitale. Vous ne devez pas redémarrer le corps physiquement ou mentalement. Vous devez vous reposer et prendre soin de votre santé. Il est nécessaire d’être examiné périodiquement par un médecin. En suivant toutes ces recommandations, vous vous épargnerez des infections.

    La cystite

    La cystite est une maladie caractérisée par une miction altérée, une sensibilité au pubis. Mais ces symptômes sont également caractéristiques d'autres maladies infectieuses et non transmissibles (prostatite, urétrite, divéculite, oncologie).

    Le plus souvent, une inflammation de la vessie survient chez les filles. Cela est dû principalement à la structure anatomique distinctive du corps de la femme. La cystite a deux formes: chronique et aiguë (la couche supérieure de la vessie peut être enflammée). La maladie commence le plus souvent à se développer lors d'une infection ou d'une hypothermie. À la suite d’un traitement inapproprié, la maladie peut se transformer en cystite chronique, ce qui est dangereux en raison de la faible manifestation des symptômes et de la capacité à masquer d’autres maladies. Comme vous pouvez le constater, il est très important de commencer le bon traitement à temps.

    Qu'est-ce qui cause la cystite?

    Le plus souvent, la maladie est causée par une infection qui pénètre dans le corps par l’urètre. Parfois, chez les personnes ayant une faible immunité, l'infection se produit de manière hématogène. La cystite peut être causée par de telles bactéries:

    • Bâtons intestinaux.
    • Prothey.
    • Entérobactéries
    • Bactéroïdes
    • Klibsiella.

    Les bactéries ci-dessus résident dans l'intestin.

    Les bactéries cellulaires peuvent aussi causer la cystite:

    Souvent, la maladie peut être causée par le muguet, l’ureaplasmose, la vaginose et le diabète.

    La cystite non infectieuse peut être causée par des médicaments, des brûlures, des blessures.

    Symptômes de la cystite

    Les signes de la maladie dépendent dans une certaine mesure des caractéristiques de l'organisme. Par conséquent, aucun symptôme clair de cystite ne peut être nommé. Faites attention aux caractéristiques les plus courantes de la maladie:

    • Coupure et douleur en urinant.
    • Douleur dans la région pubienne.
    • Besoin fréquent d'uriner.
    • Changement de couleur, texture et odeur d'urine.
    • Haute température (sous forme aiguë).
    • Troubles digestifs.

    Il convient de rappeler que les symptômes de la cystite peuvent cacher la maladie beaucoup plus grave, vous ne pouvez donc pas vous soigner vous-même.

    Diagnostic de la maladie

    L'examen de la cystite n'est pas compliqué. L'essentiel est de déterminer la cause de la maladie. Et parfois, il est difficile de déterminer ce facteur, car il existe de nombreuses sources d’infection. Pour confirmer le diagnostic de "cystite", il est nécessaire de passer une série de tests:

    • Analyse pour la présence de l'infection.
    • Tests cliniques d'urine.
    • Tests sanguins biochimiques.
    • Culture d'urine bactérienne.
    • Analyses de la présence de maladies sexuellement transmissibles.
    • Analyses pour détecter d'autres maladies urogénitales.
    • Échographie du système génito-urinaire.

    Et, après avoir reçu les résultats de tous les tests, vous pouvez déterminer les causes de la maladie et prescrire une méthode de traitement.

    Remèdes populaires pour la cystite

    Pyélonéphrite

    Maladie rénale infectieuse, accompagnée de processus inflammatoires. La maladie est causée par une bactérie qui pénètre dans les reins par d'autres organes déjà enflammés par le sang, la vessie ou l'urètre. Il existe deux types de pyélonéphrite:

    • Hématogène (l'infection passe par le sang).
    • Ascendant (tombe du système urogénital).

    Types de pyélonéphrite

    Il existe deux formes de la maladie:

    • Aiguë (symptômes prononcés).
    • Chronique (signes stagnants, exacerbations périodiques de la maladie).

    La deuxième forme de la maladie résulte le plus souvent d'un traitement inapproprié. Une pyélonéphrite chronique peut également survenir à la suite de la présence d'une source d'infection cachée. La deuxième forme de la maladie peut être considérée comme une complication.

    La pyélonéphrite affecte le plus souvent les enfants jusqu'à l'âge de sept ans, ainsi que les jeunes filles. Les hommes sont beaucoup moins susceptibles de souffrir de cette maladie. Le plus souvent, dans le sexe fort, la pyélonéphrite est une complication après d'autres maladies infectieuses.

    Symptômes de pyélonéphrite

    Forme aiguë de la maladie est accompagnée de tels signes:

    • Augmentation de la température
    • L'intoxication.
    • Mal de dos aigu.
    • Mictions fréquentes et douloureuses.
    • Manque d'appétit.
    • Se sentir nauséeux.
    • Vomissements.

    Les signes les plus rares de pyélonéphrite peuvent être de tels symptômes:

    • Sang dans l'urine.
    • Changement de couleur de l'urine.
    • La présence d'une forte odeur désagréable d'urine.

    Pour que le traitement de la maladie soit efficace, il est nécessaire de déterminer avec précision le diagnostic. Lors de la prescription de médicaments, il est nécessaire de prendre en compte les caractéristiques individuelles du corps.

    Traitement et diagnostic de la pyélonéphrite

    Le diagnostic d'une maladie est plus efficace à l'aide d'un test sanguin général. En outre, en cas de suspicion de pyélonéphrite, les médecins prescrivent une échographie et une analyse d’urine.

    Un traitement approprié de la maladie consiste à prendre des antibiotiques, des anti-inflammatoires et de la physiothérapie. Également influence positivement les résultats du traitement de prendre des vitamines.

    N'oubliez pas que l'accès tardif à un médecin peut entraîner des complications qui ralentiront le processus de guérison.

    Prévention de la pyélonéphrite

    La méthode de prévention la plus efficace consiste à traiter les maladies qui contribuent au développement de la pyélonéphrite (prostatite, adénome, cystite, urétrite et urolithiase). Vous devez également protéger le corps contre l'hypothermie.

    Remèdes populaires pour la pyélonéphrite

    Urolithiase

    La deuxième place après les maladies virales du système urogénital est la lithiase urinaire. Il convient de noter que, selon les statistiques, la maladie affecte les hommes beaucoup plus souvent. La maladie est le plus souvent caractéristique d'un rein, mais il existe des cas d'urolithiase qui affecte les deux reins à la fois.

    L'urolithiase est caractéristique de tout âge, mais elle survient le plus souvent chez les personnes jeunes et valides. Lorsque les calculs sont dans les reins, ils ont peu d’effet, mais quand ils sortent, ils commencent à être gênants pour la personne, provoquant irritation et inflammation.

    Les symptômes

    Le fait qu'une personne ait des calculs dans le système génito-urinaire peut indiquer de tels signes:

    • Mictions fréquentes.
    • Douleur en urinant.
    • Douleurs coupantes, le plus souvent, dans une partie de la taille.
    • L'urine change de couleur et de composition chimique.

    Causes de la maladie

    Le plus souvent, des pierres dans le système génito-urinaire - un problème génétique. En d'autres termes, ceux qui souffrent de maladies du système génito-urinaire.

    En outre, l'apparition de calculs peut être la cause d'un métabolisme inapproprié. Le calcium est problématique par les reins. La cause de la maladie peut être la présence d'acide urique dans le sang.

    La raison de ce problème peut être l’absorption de quantités insuffisantes de liquide. La perte rapide d'eau dans le corps, provoquée par les diurétiques, peut également entraîner la formation de calculs. La maladie est parfois causée par des infections du système génito-urinaire.

    Diagnostic et traitement de la maladie

    Si un tel problème est suspecté, seul un spécialiste peut déterminer les calculs et prescrire un certain nombre de mesures de diagnostic:

    Après avoir déterminé le diagnostic et les causes de la maladie, l’urologue choisit un schéma thérapeutique individuel. Si la maladie commence tout juste à se développer, le traitement médicamenteux sera suffisant (prise de médicaments diurétiques contribuant au fendillement des calculs).

    En outre, le médecin prescrit un traitement anti-inflammatoire afin de ne pas causer de cystite ou d’urétrite. La libération de calculs irrite les canaux urogénitaux, ce qui entraîne une inflammation. Lorsque la maladie est recommandée, prenez beaucoup de liquides. Cela améliorera le travail de tout le corps. L'intervention chirurgicale de la maladie est prescrite pour la formation de grosses pierres. Il est important de suivre un régime pour la lithiase urinaire et de procéder à des examens périodiques.

    L'autotraitement est strictement interdit. Le plus souvent, cela entraîne des complications et par conséquent, le traitement devient beaucoup plus difficile.

    Remèdes populaires pour la lithiase urinaire

    Nous avons donc passé en revue les maladies les plus courantes du système génito-urinaire, leurs principaux signes et symptômes. Il est important d'avoir des informations sur les maladies qui pourraient vous guérir, car celui qui est prévenu est armé. Vous bénisse!